compteur de visite

Catégories

16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 16:59
Je ne suis pas obligé d'accepter ton conseil (audio-vidéo)

 

Les frères demandent au sujet de celui qui répond : « Je ne suis pas obligé » lorsqu’on lui clarifie une question, il répond : « Je ne suis pas obligé » (d’accepter ton conseil).

 

Si tel est le cas lorsque tu lui clarifies la vérité avec ses preuves et en retour il dit : « Je ne suis pas obligé (d’accepter cela de toi) » alors qu’est ce qui l’oblige ?!

 

Qu’est ce qui l’oblige ?

 

Allah dit :

 

 وَمَا كَانَ لِمُؤۡمِنٍ۬ وَلَا مُؤۡمِنَةٍ إِذَا قَضَى ٱللَّهُ وَرَسُولُهُ ۥۤ أَمۡرًا أَن يَكُونَ لَهُمُ ٱلۡخِيَرَةُ مِنۡ أَمۡرِهِمۡۗ وَمَن  يَعۡصِ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُ ۥ فَقَدۡ ضَلَّ ضَلَـٰلاً۬ مُّبِينً۬ا

 

"Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son messager, s’est égaré certes, d’un égarement évident." (Al-Ahzab 33:36)

 

Et Il dit :                     

 

وَمَآ ءَاتَٮٰكُمُ ٱلرَّسُولُ فَخُذُوهُ وَمَا نَہَٮٰكُمۡ عَنۡهُ فَٱنتَهُواْ‌

 

"Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu’il vous interdit, abstenez-vous en." (Al-Hashr 59:7)

 

Par ailleurs Il dit :

 

فَٱتَّقُواْ ٱللَّهَ مَا ٱسۡتَطَعۡتُمۡ وَٱسۡمَعُواْ وَأَطِيعُواْ

 

"Craignez Allah, donc autant que vous pouvez, écoutez et obéissez." (At-Taghaboun 64:16)

 

De même Il dit :

 

يَـٰٓأَيُّہَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوٓاْ أَطِيعُواْ ٱللَّهَ وَأَطِيعُواْ ٱلرَّسُولَ

 

"Ô les croyants! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager." (An-Nissa 4:59)

 

Et d’autres versets que ceux-là.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Quiconque m’obéit a certes obéi à Allah et quiconque me désobéit a certes désobéi à Allah ».

(Al-Boukhari 9/25)

 

Donc si tu vas clarifier la question à la personne avec ses preuves tirées du Qur’an et de la Sounnah qui établissent clairement la question sans aucune ambiguïté, et que par la suite le seul moyen qu’il trouve pour s’opposer à toi est de dire : « Je ne suis pas obligé (d’accepter ce que tu me dis) » alors sache que c’est une personne des passions.

 

Cependant, s’il a une preuve éminente tirée du Livre d’Allah ou de la Sounnah du Messager صلى الله عليه وسلم, alors ne t’impatiente pas avec lui, (plutôt) regarde sa preuve.

 

Peut-être que la preuve est solide mais pas l’interprétation qu’il s’en fait.

 

Auquel cas clarifie lui, et s’il refuse après que clarification lui ait été faites, soutenue par la Parole d’Allah et d’autres versets, puisque la meilleur explication du Qur’an est le Qur’an, après cela il y a le Hadith, (et de-même) la meilleure explication de la Sounnah est la Sounnah (elle-même), et après cela il y a les paroles des compagnons et par la suite les différents idiomes des arabes, ce qui est connu du langage parlé des arabes et leur poésie, car en effet la poésie est le moyen de préservation de la langue arabe tel que l’a déclaré 'Abdoulah Ibn ‘Abbas رضي الله عنهما.

 

Donc, si tu lui as clarifié par la suite en utilisant les paroles du Prophète صلى الله عليه وسلم, celles de ses compagnons رضي الله عنهم et qu’il continue de rejeter (ton avis), alors aucun stratagème ne servira.

 

Aucun stratagème ne te servira !

 

C’est devenu aujourd’hui un moyen d’obstination qui est utilisé par tous ceux qui souhaitent agir selon leur propre jugement et s’opposer aux gens de la Sounnah, (ainsi ils disent) : « Je ne suis pas obligé ».

 

Telle est l’affaire d’Aboul-Hassan (Al-Maribi).

 

Nous n’avons entendu cela que de lui.

 

Tu pourrais lui clarifier la vérité avec preuves, et succession d’arguments, qu’il te dirait : « Je ne suis pas obligé ».

 

Alors qu’est ce qui t’oblige ?!

 

Est-ce une révélation qui t’es particulièrement adressée que tu veux pour cette affaire ?

 

Cela n’arrivera jamais.

 

Le Livre d’Allah est récité par tous ceux qui le récitent et la Sounnah est lue par tous ceux qui la lisent devant nous et ainsi nous jugeons par eux deux.

 

Soit la preuve est dans le Qur’an et la Sounnah, et cela est le plus haut niveau en matière de preuve, ou la preuve est basée selon la (bonne) compréhension, et cela est le niveau suivant, et finalement nous examinons les paroles des gens de science, parmi les compagnons du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم.

 

Est-ce en accord avec ta compréhension ou en accord avec la mienne?

 

Quelle que soit la compréhension correcte, il est obligatoire de s’y référer.

 

Quelqu’un peut-il être plus raisonnable que cela Ô les frères ?

 

Si les paroles des Salafs dans leur explication du Livre d’Allah et de la Sounnah de Son Messager démontrent que ce sur quoi tu es est la vérité, alors je suis avec toi.

 

Et si elles confirment que ce sur quoi je suis et ce à quoi je t’appelle est la vérité, alors il t’est obligatoire de craindre Allah et d’abandonner cette parole (« Je ne suis pas obligé »).

 

La vérité te contraint, et il t’est obligatoire de l’accepter.

 

وَمَا كَانَ لِمُؤۡمِنٍ۬ وَلَا مُؤۡمِنَةٍ إِذَا قَضَى ٱللَّهُ وَرَسُولُهُ ۥۤ أَمۡرًا أَن يَكُونَ لَهُمُ ٱلۡخِيَرَةُ مِنۡ أَمۡرِهِم

 

"Il n’appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu’Allah et Son messager ont décidé d’une chose d’avoir encore le choix dans leur façon d’agir." (Al-Ahzab 33:36)

 

Tant que nous sommes sur ce sujet, il y a une phrase plus audacieuse que celle-ci.

 

Certains d’entre eux disent : « Les paroles des Salafs sont accessoires ».

 

Donc ta parole, est-il obligatoire de la prendre ?!

 

Les paroles des Salafs, ils les considèrent comme accessoires.

 

La compréhension des Salafs est secondaire, et ta compréhension ?!

 

(Il dit) : « Notre compréhension est ce que nous sommes obligé de prendre, quant à la compréhension des Salafs, non, c’est accessoire ».

 

Même si à travers la compréhension des Salafs il y a ce que le Messager d’Allah  صلى الله عليه وسلم et ses compagnons  رضي الله عنهم nous ont obligés de prendre.

 

Il a dit :

 

« Ce sur quoi je suis aujourd’hui et mes compagnons »

(At-Tirmidhi authentifié par Sheykh Al-Albani n°2641)

 

Donc ce sur quoi étaient le Prophète  صلى الله عليه وسلم et ses compagnons, est la religion, et après lui, ce sur quoi étaient les compagnons sous le commandement des califes bien-guidés, est la religion, et après eux ; ce sur quoi étaient le reste des compagnons du Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم, c’est également la religion.

 

Après eux, il y a ce sur quoi étaient les Imams des Tabi’in et les meilleurs des Tabi’in, tels que les grands élèves des compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم, c’est la religion.

 

Après eux, il y a ce sur quoi étaient les Imams du Athar, tels que Malik, les deux Soufyan, les deux Hamad, Al-Awza’i, Shou’ba, Ahmad et Ach-Chafi’i ainsi que leurs semblables, c’est aussi la religion.  

 

Ainsi, ce sur quoi ils n’étaient pas n’est pas la religion, et par conséquent, nous n’y accordons aucune considération, et nous ne pouvons l’accepter de quiconque, (aussi longtemps) que cela s'oppose à ce sur quoi ces individus exceptionnels étaient et ce jusqu’au Prophète  صلى الله عليه وسلم.

 

De fait, la parole : « Je ne suis pas obligé » est un coup porté à la poitrine de celui qui donne conseil et un moyen de le réfuter sans aucune espèce de preuve.

 

Traduit par Abdarrahman Abou Maryam

copié de sounnah-publication.blogspot.fr

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة