compteur de visite

Catégories

21 septembre 2016 3 21 /09 /septembre /2016 23:12
Allâh ne change pas la situation d’un peuple tant qu’ils ne changent pas d’eux-mêmes

On trouve parmi les fléaux imperceptibles mais répandus, le fait que le serviteur jouisse d’un bienfait qu’Allâh Lui a octroyé et qu’Il a choisi pour lui, puis celui-ci s’en lasse et cherche à passer à autre chose, qu’il pense être, tout ignorant qu’il est, meilleure que le bienfait dont il jouit actuellement.

 

Son Seigneur a pitié de lui et le laisse donc dans son bienfait initial.

 

Il l’excuse pour son ignorance et les mauvais choix qu’il fait pour lui-même.

 

Mais lorsque le serviteur est excédé par ce bienfait, s’en irrite, s’en agace et s’en lasse définitivement, Allâh le lui retire.

 

Quand le serviteur quitte ce bienfait pour ce qu’il recherchait, et se rend compte de la différence entre ce dont il jouissait et ce qu’il vit désormais, il sera alors pris de tourments, de remords et désirera revenir à son bienfait initial.

 

Quand Allâh désire le bien et la droiture pour Son serviteur, Il lui fait se rendre compte que sa situation actuelle est un bienfait de Sa part.

 

Il fait en sorte qu’il s’en contente et lui inspire de Le remercier pour cela.

 

Si son âme lui insuffle de délaisser ce bienfait pour autre chose, il consultera alors son Seigneur comme le ferait une personne qui ignore ou se trouve l’intérêt, incapable de le cerner, s’en remettant totalement à Allâh en Lui demandant de faire le meilleur choix pour lui.

 

Rien n’est plus néfaste au serviteur que de se lasser du bienfait d’Allâh, car il ne le considère alors plus comme un bienfait, ne remercie plus Allâh pour cela ni ne s’en réjouit.

 

Au contraire, il déteste ce bienfait, s’en plaint, et le considère comme un malheur, alors que c’est l’un des plus grands bienfaits dont Allâh lui ait jamais octroyé.

 

La majorité des gens sont les ennemis des bienfaits dont Allâh leur fait don.

 

Ils ne se rendent pas compte du fait qu’Allâh déverse Ses bienfaits sur eux, et ils s’efforcent donc de les repousser et les rejeter injustement et par ignorance.

 

Combien de bienfaits se sont acheminés vers l’un d’eux, bienfaits qu’il s’efforce alors de repousser avec violence.

 

Et combien de bienfaits lui sont parvenus, mais qu’il s’efforce de rejeter et de faire disparaître injustement et par ignorance.

 

Allâh تعالى dit (traductions rapprochées) : 

 

«Allâh ne modifie pas un bienfait dont Il a gratifié un peuple avant que celui ci ne change ce qui est en lui-même.» (Sourate Al Anfâl verset 53)

 

«En vérité, Allâh ne modifie point l’état d’un peuple, tant que les gens le composant ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes» (Sourate Ar Ra’d verset 11)

 

Il n’y a pas de pire ennemi pour les bienfaits que l’âme du serviteur, qui s’associe à son propre ennemi (satan) contre sa propre âme.

 

Satan allume le feu brûlant les bienfaits et le serviteur l’attise.

 

C’est donc le serviteur qui permet à Satan d’allumer le feu, et l’aide en l’attisant.

 

Lorsque les flammes deviennent envahissantes, il criera : 

 

Au feu !

 

Et il ne trouvera alors rien de mieux à blâmer que le destin :
 

Le serviteur étourdi rate toutes les bonnes occasions

Lorsque l’une d’elles lui échappe, il blâme le destin

 

Kitab al Fawa'id 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

من الافات الخفية العامة أن يكون العبد في نعمة أنعم الله بها عليه واختارها له ، فيملها العبد وبطلب الانتقال منها إلى مايزعم لجهله أنه خير له منها ، وربه برحمته لا يخرجه من تلك النعمة ويعذره بجهله وسوء اختياره لنفسه ، حتى إذا ضاق ذرعا بتلك النعمة وسخطها وتبرم بها واستحكم ملله لها سلبه الله إياها ؛ فإذا انتقل إلى ما طلبه ، ورأى التفاوت بين ماكان فيه وما صار إليه ؛ اشتد قلقه وندمه وطلب العودة إلى ما كان فيه

فإذا أراد الله بعبده خيرا ورشدا أشهده أن ما هو فيه نجمة من نعمه عليه ورضاه به وأوزعه شكره عليه ؛ فإذا حدثته نفسه بالانتقال عنه استخار ربه استخارة جاهل بمصلحته عاجز عنها مفوضيى إلى الله طالب
منه حسن اختياره له

وليس على العبد أضر من ملله لنعم الله ؛ فإنه لا يراها نعمة ولا يشكره عليها ولا يفرح بها، بل يسخطها ويشكوها ويعدها مصيبة ، هذا وهي من أعظم نعم الله عليه

فأكثر الناس أعداء نعم الله عليهم ، ولا يشعرون بفتح الله عليهم نعمه ، وهم مجتهدون في دفعها وردها جهلا وظلما؛ فكم سعت إلى أحدهم من نعمة وهو ساع في ردها بجهده ! وكم وصلت إليه وهو ساع في دفعها وزوالها بطلمه وجهله
قال تعالى

ذَٲلِكَ بِأَنَّ ٱللَّهَ لَمۡ يَكُ مُغَيِّرً۬ا نِّعۡمَةً أَنۡعَمَهَا عَلَىٰ قَوۡمٍ حَتَّىٰ يُغَيِّرُواْ مَا بِأَنفُسِہِمۡ‌ۙ  - الأنفال / 53

وقال تعالى

إِنَّ ٱللَّهَ لَا يُغَيِّرُ مَا بِقَوۡمٍ حَتَّىٰ يُغَيِّرُواْ مَا بِأَنفُسِہِمۡ‌ۗ - الرعد/ 11

فليس للنعم أعدى من نفس العبد؛ فهو مع عدوه ظهير على نفسه، فعدوه يطرح النار في نعمه وهو ينفخ فيها؛ فهو الذي مكنه من طرح النار ثم أعانه بالنفخ ؛ فإذا اشتد ضرامها استغاث من الحريق، وكان غايته معاتبة الأقدار

 وعاجز الرأي مضياان لفرصته حتى إذا فات أمر عاتب القدرا

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر