compteur de visite

Catégories

1 mai 2016 7 01 /05 /mai /2016 19:10
Calcul / Vision : Est-ce une question de précision ou de légitimité ?

Le calcul astronomique est une œuvre humaine qui peut être juste ou fausse, et se référer à la vision est un texte (claire) prophétique.

 

Le professeur ‘Ali al Moussa a écrit dans le journal Al Watan le 11-9-1433 (1) un article titré : «Ceci ne fait pas partie des choses de l’invisible» en réponse à un de mes articles où j’ai commenté ce qui a été publié comme déclaration d’un astronome (NDT: qui disait) : «Il est impossible de voir la lune de (début) du Ramadan 1433H la nuit du vendredi».

 

J’ai alors dit que c’est un jugement de l’avenir que seul Allah connaît.

 

Et il s’est produit le contraire de ce qu’ils ont prédit et la lune a été observée cette nuit, où la vision était impossible selon leurs prétentions.

 

La parole de l’auteur de cet article : «Le calcul astronomique est une science certaine», nous lui disons : Ô frère Ali, les astres dans leurs positionnements ne se trompent pas car elles sont déterminées par Al ‘Aziz Al ‘Alim (2) mais l’erreur vient du calcul humain par lequel ils leurs attribuent des positions (3)

 

Et il (le calcul) s’est trompé cette année et la Louange est à Allah.

 

Et cette erreur n’est pas due aux mouvements des astres mais au calcul humain car il n’est pas infaillible (4).

 

Quand aux paroles avec lesquelles l’auteur s’est éloigné du sujet en faisant l’apologie du calcul astronomique, je ne vois aucun bénéfice à les débattre et d’autres avant lui ont tenu les mêmes.

 

La question n’est pas une question de calcul mais une question de légitimité qui a été tranchée par le Messager صلى الله عليه وسلم quand il a dit :

 

«Jeunez à sa vision et rompez a à sa vision, et si elle vous est cachée complétez Cha’bane à Trente Jours» (5) .

 

Et le calcul correct et juste ne s’oppose aucunement à la Législation et il n’y a pas lieu de polémiquer tant qu’il s’agit d’une affaire religieuse que le Messager صلى الله عليه وسلم a jugé (6).

 

Et je ne vois pas de bénéfice à en dire plus sur le sujet, et la Louange est à Allah.

 

(1) NDT: 2012 calendrier grégorien

(2) NDT: Noms d’Allah dont le sens approche : Le Puissant et l’Omniscient

(3) NDT: Par ailleurs, le calcul vise à estimer si la position de l’astre sera dans le champ de vision terrestre, et quand bien même il excellerait sur ce point, cela ne signifie pas pour autant qu’il sera vu.

D’autres facteurs que le calcul ne considère pas entrent en compte pour être vu, comme par exemple le relief ou les conditions météorologiques qui peuvent voiler aux gens cet astre.

Et le cas ou la vision de l’astre est voilée n’a pas été laissé sans recommandation, le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم a ordonné dans ce cas de reculer le jeune et compléter Cha’bane à trente jours.

Tandis que les partisans du calcul disent dans ce cas: «Peu importe qu’on ne le voit pas nous jeûnons !» et blâment ceux qui applique l’ordre du Messager صلى الله عليه وسلم, WAllahul Musta’an.

(4) NDT: Voilà l’excellent point que mentionne le Shaykh et qui normalement devrait être la fin de tout débat entre musulmans.

Pourquoi déplacer le débat sur le niveau de précision du calcul ; Le seul débat qui compte est: «Qu’est-ce qui a été légiféré pour déterminer le début de cette adoration».

Allah nous dit dans le sens Sourate An-Nissa verset 59 (traduction rapprochée)  :

{Ô vous les croyants ! Obéissez à Allah, obéissez au Prophète ainsi qu’à ceux d’entre vous qui détiennent l’autorité. Puis, si vous divergez sur quoi que ce soit, renvoyez cette chose à Allah et au Messager, si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleur interprétation}.

Nous divergeons entre calcul et vision, mettons fin à cela et revenons à Allah et son Messager sur le sujet

(5) NDT: Et nous l’avons aussi vécu en France créant des troubles inutiles, et l’on a vu sous le même toit celui qui jeune et celui qui ne jeune pas, puis celui qui rompt le jeûne et celui qui ne le rompt pas, celui qui célèbre Salât al ‘Id et celui qui la célèbre le lendemain…

Voilà la situation qu’ils ont amené au nom de «La modernité».

Et ils ont accusé ceux qui suivent leur Messager صلى الله عليه وسلم d’en être les fautifs, et peu n’en faut que certains acharnés ne blâment aussi les Astres de ne pas s’être montré !

(6) NDT: De plus, Il n’y a pas de peine dans la vision de la Lune : Voir l’article à ce sujet 

 

Traduit par l’association Sunna de Denain

 Publié par salafidenainetdailleurs.com

 


الحساب الفلكي عمل بشري يخطى ويصيب والعمل بالرؤية نص نبوي

كتب الأستاذ علي الموسى مقالا في جريدة الوطن 11-09-1433هـ بعنوان: (هذا ليس من الغيبيات) تعقيبا على مقالتي التي علقت فيها على ما نشر عن بعض الفلكيين من قولهم: تستحيل رؤية هلال رمضان هذه السنة 1433هـ ليلة الجمعة حيث قلت بأن هذا من الحكم على المستقبل الذي لا يعلمه إلا الله، وقد وقع خلاف ما قالوه فقد رؤي الهلال ولله الحمد في هذا الليلة التي زعموا استحالة رؤية فيها وقول الكاتب في مقالته المذكورة أن الحساب الفلكي علم يقيني ونحن نقول يا أخ علي الأفلاك في واقعها لا تخطي لأنها من تقدير العزيز العليم وإنما يخطئ حساب البشر الذي ينسبونه إليها وقد أخطأ هذه السنة والحمد لله، وهذا الخطأ ليس مرده إلى حركة الأفلاك وإنما مرده إلى العمل البشري لأنه غير معصوم، وأما الكلام الذي استطرد به الكاتب من تعظيم الحساب الفلكي فلا أرى فائدة في الدخول معه في مناقشته وهو كلام قاله غيره، والمسألة ليست مسألة حساب المسألة مسألة شرعية حسم الرسول صلى الله عليه وسلم الأمر فيها حيث قال

"صوموا لرؤيته وأفطروا لرؤيته، فإن غم عليكم فأكملوا عدة شعبان ثلاثين يوما"

، والحساب الصحيح المصيب لا يتعارض مع الشرع ولا مجال للجدل ما دام إن هذا أمر شرعي قد حكم فيه رسول الله صلى الله عليه وسلم، ولا أرى فائدة من إطالة الكلام في هذا. والحمد لله

كتبه : صالح بن فوزان الفوزان

عضو هيئة كبار العلماء

1433-09-11هـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام