compteur de visite

Catégories

15 janvier 2017 7 15 /01 /janvier /2017 14:10
Nous ne défendons pas l'injustice mais la sounnah !

Ceci est notre 'aqidah par rapport aux gouverneurs des musulmans.

 

Nous ne justifions pas leurs erreurs volontaires, ni leur injustice, ni la corruption qu'ils sèment et nous ne les défendons pas dans cela.

 

Nous ne nous conformons qu'à l'ordre d'Allâh et à l'ordre de Son messager صلى الله عليه وسلم à leur égard, et nous craignons Allâh en ce qui concerne la vie des musulmans.

 

Nous avons peur pour elle et sommes attentifs à sa préservation.

 

Et si nous avions comme projet de suivre nos passions, nous aurions emprunté votre voie et nous serions avec vous, car votre voie est celle des passions et des désirs éphémères.

 

Mais non, nous avons préféré l'au-delà à ce bas-monde, nous avons suivi l'ordre d'Allâh et de Son Messager et avons abandonné nos passions derrière nous.

 

La corruption de votre voie est apparue clairement à toute personne possédant deux yeux, lorsque se sont réalisées, dans les pays musulmans, les conséquences de votre dépassement des consignes des savants et de votre soumission aux gens des passions.

 

Ceux qui ont propulsé les musulmans dans les troubles pour leurs propres intérêts ainsi que les intérêts de leur secte.

 

L'imam al Barbahari رحمه الله (mort en 329 de l'hégire) a dit :

 

"Et il n'est pas permis de combattre les gouverneurs ni de se révolter contre eux même si ils sont injustes, ceci en raison de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم à Abi Dhar :

"Patientez même si c'est un esclave éthiopien (qui vous gouverne)." 

et sa parole adressée aux Ansar :

"Patientez jusqu'à ce que vous me rencontriez au bassin"."

 

Il ne fait pas partie de la sounnah de combattre le gouverneur en raison de ce que cela entraîne comme perte religieuse et mondaine.

 

Et Ibn AbdilBarr رحمه الله (mort en 463 de l'hégire) l'imâm des gens du maghreb arabe de son époque رحمه الله a dit :

 

"Le groupe des gens de la sounnah et leurs imams ont dit qu'il était préférable que le gouverneur soit méritant, savant, juste, bienfaisant, fort dans sa tâche comme cela est requis pour la gouvernance.

Mais s'il ne l'est pas, alors la patience et l'obéissance sont prioritaires sur le fait de sortir contre lui, ceci car le disputer et se révolter contre lui consiste à échanger la sécurité contre la peur, les effusions de sang, la guerre civile et le refuge dans des trous.

Tout ceci sera subi par les musulmans et cette corruption sur terre est plus grande que de patienter sur l'injustice du gouverneur."


On rapporte de Abdi Rahman ibn Mahdi de Soufyan At-Thawry, de Mohammad ibn Mandakar qu'il dit : Ibn Omar رضي الله عنهما dit lors de l'allégeance à Yazid :

 

"S'il est un bien nous en serons satisfaits et s'il est une épreuve nous patienterons".

 

Traduit et publié par la page Al Firqatou An-Nâjiyatou

هذه عقيدتنا في الحكام المسلمين يا جاهل، لا نبرر لهم أخطاءهم المتعمدة ولا ظلمهم وفسادهم، ولا ندافع عنهم في ذلك، ولكننا نمتثل أمر الله وأمر رسوله صلى الله عليه وسلم فيهم، ونتقي الله في دماء المسلمين ونخاف عليها ونحرص على حفظها، ولو أردنا اتباع الهوى لسلكنا طريقكم وكنا معكم؛ لأن طريقكم طريق الهوى وطلب الدنيا ، ولكننا آثرنا الآخرة على الفانية، فاتبعنا أمر الله وأمر رسوله، وتركنا أهواءنا خلف ظهورنا
وقد ظهر واستبان فساد طريقتكم واتضح لكل ذي عينين بعدما جرى في بلاد المسلمين نتيجة الخروج على كلام العلماء، والسماع لأهل الأهواء، الذين رموا بالمسلمين في الفتنة لنيل مصالحهم ومصالح أحزابهم

قال البربهاري رحمه الله

ولا يحل قتال السلطان والخروج عليه وإن جاروا، وذلك لقول رسول الله صلى الله عليه وسلم لأبي ذر

«اصبر، وإن كان عبدا حبشيا»

وقوله للأنصار

«اصبروا حتى تلقوني على الحوض»

وليس من السنة قتال السلطان؛ فإن فيه فساد الدين والدنيا

وقال ابن عبد البر إمام أهل المغرب العربي في وقته رحمه الله

وأما جماعة أهل السنة وأئمتهم فقالوا هذا هو الاختيار أن يكون الإمام فاضلا عالما عدلا محسنا قويا على القيام كما يلزمه في الإمامة، فإن لم يكن فالصبر على طاعة الإمام الجائر أولى من الخروج عليه؛ لأن في منازعته والخروج عليه استبدال الأمن بالخوف وإراقة الدماء وانطلاق أيدي الدهماء وتبييت الغارات على المسلمين والفساد في الأرض وهذا أعظم من الصبر على جور الجائر

روى عبد الرحمن بن هدي عن سفيان الثوري عن محمد بن المنكدر قال قال ابن عمر حين بويع ليزيد بن معاوية 

إن كان خير رضينا وإن كان بلاء صبرنا

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة