Que doit faire l’épouse si en l’absence de son époux quelqu’un frappe à la porte ou appelle au téléphone (audio)

Publié le par 3ilm.char3i

Que doit faire l’épouse si en l’absence de son époux quelqu’un frappe à la porte ou appelle au téléphone (audio)

Question :

 

Lorsqu’un de mes amis frappe à la porte alors que je suis absent, qu’il n’y a que ma femme dans la maison.

 

Doit-elle rester silencieuse ou bien elle répond en expliquant que je ne suis pas là ?

 

Réponse :

 

S’il frappe à la porte et qu’il n’y a que la femme à la maison, ou bien que le téléphone sonne, alors il n’y a pas de mal à ce qu’elle réponde au téléphone ou qu’elle se place derrière la porte pour répondre.

 

Les femmes à l’époque du Prophète صلى الله عليه وسلم répondaient, parlaient et accueillaient les invités tout en veillant à ce qu’il n’en résulte aucun mal.

 

Si elle répond en disant : "Il n’est pas là", que lui demande : "Où est-il ?" qu’il n’y a rien de préjudiciable à ce qu’elle l’en informe, elle répond : "Il est à tel endroit".

 

Dès lors qu’il n’y a rien de blâmable, alors pas de mal.

 

Ou bien si le téléphone sonne et qu’elle reconnait celui qui appelle, qu’elle l’informe de ce qu’il veut savoir en disant : "Le propriétaire de la maison n’est pas là", et s’il est présent, elle le prévient afin que ce soit lui qui parle.

 

Si le mari est dans un endroit connu, elle le lui indique, si le mari accepte cela, et il en va ainsi pour les questions à ce propos et il n’y a nulle gêne.

 

C’est ainsi que se comportaient les femmes au temps du Prophète صلى الله عليه وسلم et ainsi que cela se passa par la suite et ils n’avaient aucune gêne à ce propos.

 

Il n’y a pas en cela quelque chose de mal, ce qui est interdit est ce qui peut conduire à la tentation ou bien à l’isolement ou lorsqu’il y a de la complaisance dans la manière de parler au point que l’homme étranger éprouve un désir envers elle, comme Allâh تعالى en informe (traduction rapprochée du sens du verset) :

 

"Ne vous montrez pas complaisantes dans votre façon de parler"

 

Sur le site officiel de Cheikh

Traduit et publié par salafislam.fr

حكم رد المرأة على من يطرق الباب

إذا طرق باب البيت أحدُ الأصدقاء وأنا غير موجودٍ، ولا توجد سوى زوجتي، هل تصمت أم ترد وتُخبره أني غير موجودٍ؟

الشيخ : إذا طرق البابَ وليس فيه إلا الزوجة، أو ضرب الهاتف، فلا بأس أن تُجيب الهاتف، ولا بأس أن تُجيب الباب، وقد كان النساءُ في عهد النبي ﷺ يُجبن ويتكلَّمن ويُرحبن بالضيوف، مع السلامة والبُعد عن الشرِّ، فإذا ردَّت قالت: ليس بحاضرٍ، وإذا سأل وقال: أين هو؟ ولا محذور في الخبر تقول: إنه في المحل الفلاني، إذا لم يكن هناك محذورٌ لا بأس بهذا، أو ضرب الهاتفُ وأخذت السَّماعة وعرفت مَن يضرب وحادثته بما يُريد وقالت: إن صاحب البيت ليس بحاضرٍ، وإن كان حاضرًا أخبرته حتى يكلم، وإن كان في محلٍّ معروفٍ دلَّت عليه، إذا كان يرضى بذلك، إلى غير هذا من المسائل التي لا حرج فيها
وقد كانت النساء في عهد النبي ﷺ وهكذا بعده لا يتحرَّجن من هذا الشيء، وليس فيه محذور، إنما المحذور ما يُفضي إلى الفتنة أو الخلوة أو ما يحصل به الخضوع -خضوع القول- حتى يطمع فيها، كما قال تعالى

 فَلَا تَخْضَعْنَ بِالْقَوْلِ - الأحزاب:32

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز