compteur de visite

Catégories

1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 01:28
Abû Hurayrah رضي الله عنه et le petit chat

- L'origine de son surnom

 

Abou Hourayra (رضي الله عنه) éprouve beaucoup d'affection pour les animaux, et plus particulièrement pour les chatons : Il en garde d'ailleurs constamment un en sa compagnie; c'est ce qui explique son surnom (qui signifie littéralement "le père des chatons"), qui lui a été donnée par le Prophète Mouhammad (صلى الله عليه و سلم).

 

- Sa conversion

 

Abou Hourayra (رضي الله عنه) se convertit à l'Islam en l'année de Khaybar (7 H) alors qu'il appartenait au chef de la tribu des Daws.

 

Cette tribu vivait dans la région de Tihamah qui s'étendait le long de la Mer Rouge, au sud de l'Arabie Saoudite.

 

Quand At-Tufayl retourna à son village après sa rencontre avec le Prophète (صلى الله عليه و سلم) et sa conversion à l'Islam, au tout début de la mission, Abou Hourayra (رضي الله عنه) fut l'un des premiers à répondre à son appel, contrairement aux autres membres de la tribu qui s'entêtèrent longtemps dans leurs anciennes croyances.

 

Souvent, il louait Allâh pour sa bonne fortune et disait :

 

"Louange à Allâh qui a guidé Abou Hourayra à l'Islam, gloire à Allâh qui a enseigné à Abou Hourayra le Coran.

Louange à Allâh qui a accordé à Abou Hourayra la compagnie de Mohammad, qu'Allâh le bénisse et lui accorde la paix".

 

- Sa première rencontre avec le Prophète صلى الله عليه و سلم

 

Abou Hourayra (رضي الله عنه) accompagnait At-Tufayl lorsque ce dernier se rendit de nouveau à la Mecque.

 

Il y eut le privilège et l'honneur de rencontrer le noble Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui lui demanda :

 

- "Quel est ton nom ?

- Abdu Shams- serviteur du soleil, répondit-il.

- Remplace-le par Abdur-Rahman - serviteur du Tout Miséricordieux, dit le Prophète صلى الله عليه و سلم.

- ça sera donc Abdur-Rahman, ô Messager d'Allah, acquiesça-t-il."

 

Il continua néanmoins à être connu sous le nom d'Abou Hourayra, littéralement "le père d'un chaton", car comme le Prophète (صلى الله عليه و سلم) il affectionnait les chats et depuis l'enfance, il a toujours eu un chat pour jouer.

 

Abou Hourayra (رضي الله عنه) demeura à Tihamah pendant plusieurs années avant de partir pour Médine en l'an 7 de l'Hégire avec les autres membres de sa tribu.

 

- L'invocation du Prophète en sa faveur concernant la science

 

Zayd Ibn Thabit, le notable compagnon du Prophète (صلى الله عليه و سلم) rapportait :

 

"Nous étions Abou Hourayra, un ami et moi-même en train de prier Allâh Tout Puissant et d'effectuer le dhikr dans le Masjid, lorsque le Messager d'Allâh apparut.

Il se joignit à nous.

Nous nous tûmes et il dit: "Poursuivez ce que vous étiez en train de faire".

Alors mon ami et moi fîmes une invocation à Allâh et le Prophète (صلى الله عليه و سلم) de dire amin à nos duas.

Ce fut ensuite au tour d'Abou Hourayra.

Il fit la supplication suivante: "O Seigneur, je Te demande ce que mes deux compagnons t'ont demandé et je Te demande le savoir qui ne sera pas oublié".

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) dit amin .

Ensuite, nous répétèrent : "Et nous demandons à Allâh le savoir qui ne sera pas oublié".

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) répondit : "Le jeune Dawsi a demandé cela avant vous".

 

- La conversion de sa mère et son comportement avec elle

 

Un jour, alors qu'il l'invitait à avoir foi en Allâh seul et à suivre Son Prophète (صلى الله عليه و سلم), elle dit des choses sur le Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui attristèrent grandement Abou Hourayra.

 

Les yeux pleins de larmes, il se rendit chez le saint Prophète (صلى الله عليه و سلم) qui lui demanda :

 

" Qu'est-ce qui te fait pleurer, O Abou Hourayra ?

- Je n'ai pas cessé d'appeler ma mère à l'Islam mais elle me repousse toujours.

Aujourd'hui, je l'ai une fois de plus invitée à l'Islam et je l'ai entendue dire des mots que je n'aime pas.

S'il te plait, implore Allâh le Tout-Puissant d'incliner le cœur de la mère d'Abou Hourayra à l'Islam".

Le Prophète Mouhammad (صلى الله عليه و سلم) dit alors: "Ô Allâh ! Guide la mère de Abou Hourayra".

 

Abou Hourayra (رضي الله عنه) racontait :

 

"Je suis rentré chez moi et j'ai trouvé la porte fermée.

J'ai entendu l'eau éclabousser.

Lorsque j'ai essayé d'entrer, ma mère me dit de rester où j'étais.

Une fois habillée, elle me laissa entrer dans la pièce et là elle dit :

" Je témoigne que nul ne mérite d'être adoré en dehors Allâh et je témoigne que Muhammad est son Serviteur et Son messager".

Je suis retourné chez le Prophète (صلى الله عليه و سلم), pleurant de joie alors que l'heure précédente je pleurais de tristesse. " J'ai de bonnes nouvelles, O messager d'Allah. Allâh a répondu à ta prière et a guidé la mère d'Abou Hourayra à l'Islam".

Puis il ajoute: "Ô Messager d'Allâh ! Demande à Allâh de faire en sorte que moi-même et ma mère, nous soyons aimés des croyants et des croyantes".

Le Prophète (صلى الله عليه و سلم) s'adresse alors à Allâh en ces termes: "Ô Allâh ! Fais que cet humble serviteur que tu as là ainsi que sa mère soient aimés par chaque croyant et croyante".

 

Toute sa vie durant Abou Hourayra (رضي الله عنه) se comporta avec gentillesse et courtoisie envers sa mère.

 

Chaque fois qu'il sortait, il s'arrêtait au seuil de sa chambre pour lui dire:

 

" As-salaamu alaykum, yaa ummataah, wa rahrnatullahi wa barakatuhu - la paix soit sur toi mère ainsi que la clémence et la bénédiction divine. "

 

Elle répondait par : " Wa alayka-s salaam, yaa bunayya, wa rahmatullahi wa barakatuhu - et sur toi soit la paix, mon fils, ainsi que la clémence et la bénédiction divine. "

 

Souvent, il ajoutait : " Qu'Allâh soit miséricordieux envers toi tout comme tu m'as soigné lorsque j'étais enfant. "

 

Elle répondait: " Qu'Allâh soit miséricordieux envers toi comme tu m'as délivrée de l'erreur alors que j'étais vieille. "

 

Abou Hourayra (رضي الله عنه) encourageait toujours les comportements doux et bons envers les parents.

 

Un jour, il vit deux hommes, l'un plus vieux que l'autre marchant ensemble.

 

Il demanda au plus jeune: " Qui est cet homme pour toi ? "

-"Mon père", répondit-il.

-"Ne l'appelle pas par son nom. Ne marche pas devant lui et ne t'assois pas avant lui", conseilla Abou Hourayra.

 

copié de mamanetmoi.forumactif.com

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Compagnons et tabi'un - صحابة و التابعون