compteur de visite

Catégories

30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 14:10
Incitation à se préoccuper de la situation des musulmans, de manière individuelle ou collective

La louange revient à Allâh le Seigneur des Mondes, que la Prière et le Salut d'Allâh, ainsi que Ses bénédictions soit sur la meilleure de toutes Ses créatures, notre Prophète Mohammad, et de même sur sa famille, ses Compagnons et celui qui suit sa guidée jusqu'au Jour de la Rétribution. Ceci dit :

 

Frères en Allâh ! As-Salâm 'alaikoum wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh.

 

Allâh, Glorifié soit-Il, dit [sens approché] :

 

{ Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression } (sourate Al Mâ'ida, verset 2).

 

Il dit aussi, Gloire à Lui, [sens approché] :

 

{ Vous n'atteindrez la (vraie) piété, que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Allâh le sait certainement bien } (sourate Al 'Imrân, verset 92).

 

Et il dit, Gloire a Lui [sens approché] :

 

{ Croyez en Allâh et en Son Messager, et dépensez de ce dont Il vous a donné la lieutenance. Ceux d'entre vous qui croient et dépensent (pour la cause d'Allâh) auront une grande récompense } (sourate al Hadîd, verset 7).

 

Dans un hadîth authentique le Prophète, qu'Allâh prie sur lui et le salue a dit :

 

« L'exemple des croyants en matière d'affection et de sympathie les uns envers les autres est tel qu'un seul et même corps.

Lorsqu'un membre souffre, tout le corps est atteint de fièvre et d'insomnie »

(Al Boukhârî 6011; Moslim 2586).

 

Et il dit aussi, sur lui Paix et Salut :

 

« Quiconque répond au besoin de son frère, Allâh répondra au sien »

(Al Boukhârî 2442, Moslim 2580).

 

Ces preuves, ainsi que d'autres, provenant du Livre et de la Sunna nous appellent à porter notre attention et nous soucier de nos frères musulmans de manière individuelle ou collective, et ce dans chaque contrée du monde.

 

Mais également se préoccuper de leurs situations, connaître la réalité qu'ils vivent, ressentir leurs douleurs, guetter leurs besoins, connaître leurs requêtes et ensuite œuvrer pour leur venir en aide, chacun selon sa capacité en débutant par le plus important puis ensuite par ce qui l'est moins.

 

Ainsi il y a des musulmans dans leurs pays, et dans d'autres pays que les leurs, qui ont besoin de nourritures et de vêtements.

 

D'autres ont besoin d'enseignement et d'instruction.

 

D'autres encore ont besoin de livres et d'école, et ailleurs il y a besoin de construction de mosquée afin que la prière y soient accomplie et que le nom d'Allâh y soit évoqué.

 

Il y a aussi ceux qui ont besoin d'enseignant, d'éducateur et de prédicateur qui leur rappelle Allâh, leur explique la réalité de l'Islâm et leur clarifie les règles de leur religion.

 

Afin qu'ils adorent Allâh avec guidée et clairvoyance.

 

Et il y a ceux qui ont besoin d'un médecin et d'un hôpital pour soigner leurs malades, et d'un refuge convenable les protégeant de la chaleur et du froid, leur préservant leur humanité et leur dignité.

 

Frères !

 

Vous n'ignorez pas les souffrances qu'endurent beaucoup de vos frères musulmans dans le restant de la terre d'Allâh, que ce soit la pauvreté, l'ignorance, la misère, la privation, le chômage, la maladie et l'ignorance des règles de la religion, parmi ce qui rend obligatoire l'entraide et le redoublement d'efforts pour préserver la personne musulmane et la sauver des causes de la perdition.

 

Certes, cette institution bénie, "L'organisation de bienfaisance islamique mondiale", est une bonne fondation, méritant tous les soutiens, encouragements et aides.

 

Ces buts et objectifs sont clairs, c'est le soin accordé à connaître les souffrances des musulmans, remédier à leurs problèmes où qu'ils soient, et préserver leur identité islamique.

 

Ses dons touchent le monde musulman tout entier.

 

Parmi les caractéristiques les plus marquantes de cette organisation, c'est qu'elle ne s'apparente pas à un milieu précis ni n'adhère à une appartenance quelconque, si ce n'est à l'appartenance islamique bienfaisant puisé dans le Livre d'Allâh et la Sunna de Son messager, qu'Allâh prie sur lui et le salue.

 

Pour cela, j'invite toute personne de bien dont Allâh a fait don d'argent et leur a offert amplement de la subsistance, à s'empresser de dépenser dans le chemin d'Allâh en soutenant cette organisation de bienfaisance par l'argent, et de participer à ses projets divers afin qu'elle puisse réaliser ses œuvres et concrétiser ses objectifs islamiques profitables.

 

Et certes Allâh a promis à ceux qui dépensent [dans son sentier] une compensation dans ce bas-monde et dans l'au-delà.

 

Allâh qu'Il soit exalté dit, [sens approché] :

 

{ Dis : "Et toute dépense que vous faites (dans le bien), Il la remplace, et c'est Lui le meilleur des donateurs. } (sourate Sabâ', verset 39)

 

et Il a dit, Gloire à Lui [sens approché] :

 

{ Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d'Allâh, meilleur et plus grand en fait de récompense. Et implorez le pardon d'Allâh. Car Allâh est Pardonneur et Miséricordieux } (sourate al Mouzammil, verset 20).

 

Parmi les choses à considérer pour le soutien de ce comité bénéfique, c'est que ses responsables font partie des hommes crédibles et sincères qui ont voué leurs personnes, dépensé leurs biens, épuisé leur temps pour acheminer le bien et le profit au plus grand nombre de besogneux parmi les musulmans.

 

Ceci fait partie de ce qui encourage et apaise le musulman que ce qu'il donne généreusement comme argent se trouve en mains sûres, qui l'accroissent et le fait fructifier, jusqu'à le faire parvenir aux ayants droit.

 

Mes frères !

 

A cette occasion, je vous recommande ainsi qu'a moi-même la crainte d'Allâh, qu'Il soit glorifié et exalté, et de suivre Ses prescriptions en secret comme en public.

 

Et je recommande à mes frères responsables de ce comité de bienfaisance, de craindre Allâh au travers des biens de cet organisme, et ceci de n'agir sur ces biens pour les faire fructifier que par des voies légiférées authentiques, de s'éloigner de toute transaction dans laquelle se trouve le moindre intérêt usuraire ou toute pratique interdite et contraire à la législation islamique.

 

Car dans un hadith authentique :

 

"Ô vous les gens ! Certes Allâh est Bon (exempt de défaut) et n'accepte que les œuvres bonnes."

 

Et Allâh le Très-Haut a ordonné aux croyants ce qu'il a ordonné aux Messagers.

 

Il dit [sens approché] :

 

{ Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien. Car Je sais parfaitement ce que vous faites } (sourate al Mou'minoûn, verset 51)

 

Et Il dit encore [sens approché] :

 

{ Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées } (sourate al Baqara, verset 172).

 

Puis il évoqua le cas d'un homme ayant effectué un long voyage, les cheveux ébouriffés, couvert de poussière, tendant ses mains vers le ciel et disant "Ô Seigneur ! Ô Seigneur !", alors qu'il se nourrit de l'illicite, s'en abreuve, s'en habille et a grandit dans l'illicite, comment peut-il être exaucé ?"

(Moslim 1015)

 

Et Allâh est Celui à qui nous demandons qu'Il nous concilie ainsi que vous aussi d'avec ce qu'Il agrée, qu'Il vous gratifie d'atteindre la Vérité dans la parole et les actes, qu'Il vous aide dans tout ce qui permet de faire parvenir le droit à qui il revient, qu'Il nous augmente en récompense ainsi qu'à vous, et à tous les participants de ce projet.

 

Qu'Il accepte de tous, il est certes Généreux et Noble.

 

Le 18 Cha'ban 1413

Tiré du Majmoû' fatâwâ wa maqâlât moutanawwi'a, tome 14, pages 324 à 328

copié de albounyane.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة