compteur de visite

Catégories

4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 22:52
La musique est le germe de l'hypocrisie

Ibn al Qayyim affirme dans ighâthah al lahfân min masâïd ach chaytân (1/374) :

 

"Il faut savoir que le chant a des effets très particuliers sur le coeur qu'il imprègne d'hypocrisie.

 

Le chant fait pousser l'hypocrisie dans le coeur de l'homme comme l'eau fait pousser la végétation de la terre.

 

Parmi ces effets, le chant distrait le coeur et le détourne de la compréhension et de la méditation du Coran et de la mise en pratique de ses préceptes et de ses enseignements.

 

Et pour cause : Le Coran et le chant ne peuvent jamais être réunis dans un seul et même coeur puisque tout les oppose.

 

-Le Coran dissuade d'écouter ses passions, il incite à s'abstenir de tout ce qui est illicite et à renoncer à satisfaire de manière immodérée ses désirs.

Le Coran pousse à s'écarter de tout ce qui conduit à l'égarement.

Le Coran nous interdit de suivre les pas de Satan.

 

-Le chant, quant à lui, incite à faire le contraire de tout ce qui vient d'être mentionné en rendant ce comportement attrayant aux yeux des gens.

Le chant pousse à l'égarement.

Il trouble l'âme qu'il invite à tous les vices, en particulier la fornication.

Le chant et l'alcool sont de ce point de vue, comme deux frères de lait ou comme deux rivaux en compétition : qui des deux incitera le plus les hommes au vice.

Le chant est donc le frère de lait de l'alcool, son remplaçant, son allié, son camarade, son ami.

Satan a établi entre eux des liens de fraternité qui ne se rompront jamais et un serment de fidélité qui ne sera jamais violé.

Le chant est l'espion des coeurs qui dépossède les hommes de leur noblesse.

Le chant est le vers qui attaque la raison et pénètre dans les coeurs dont ils découvrent les secrets les plus intimes.

Il rampe jusqu'à la partie du coeur qui est le siège de l'imagination qui alors, par son effet donne libre cours à ses passions, à ses désirs, à sa bêtise, à sa sottise et à sa stupidité.

 

Aussi, il arrive qu'une homme plein de dignité, doué de raison, ayant trouvé la paix de l'âme dans la foi et dans l'Islam et sensible à la douceur du Coran, il arrive donc que cet homme après avoir écouté le chant et avoir succombé à sa tentation, voie sa raison diminuer et sa pudeur s'émousser, il arrive qu'il perde toute noblesse et toute dignité, faisant ainsi la joie de son démon.

 

Il se plaint alors à Allâh le Très Haut de la faiblesse de sa foi et que la lecture du Coran lui pèse en disant : "Seigneur ! Que je n'écoute plus jamais les paroles (le chant) de ton ennemi (Satan)."

 

Il se met à aimer ce qu'il détestait avant d'écouter le chant et laisse apparaître ce que jusqu'alors il dissimulait.

 

Sa dignité et sa sérénité font place au bavardage, au mensonge et aux claquements de doigts.

 

Il se met à branler la tête et à remuer les épaules, il frappe le sol de ses pieds et se frappe le crâne.

 

Il bondit comme le font les mouches et tourne comme le font les porteurs autour des animaux.

 

Il claque des mains comme le font les femmes et mugit de joie comme le font les taureaux.

 

Tantôt, il se lamente comme un malheureux et tantôt il hurle comme un fou.

 

S'éprendre éperdument pour les formes du corps d'une femme (ou d'un homme) et le désir de commettre le péché de la chair sont les principaux effets du chant.

 

Et celui qui écoute continuellement le chant en viendra à détester le Coran qu'il ne supportera plus d'écouter.

 

Et si ceci n'est pas de l'hypocrisie alors qu'est-ce que l'hypocrisie ?

 

La raison de tout cela est que le chant est la parole de Satan.

 

Or, la parole de Satan et celle du Tout Miséricordieux , le Coran , ne peuvent être réunies dans un seul et même coeur.

 

En outre, l'hypocrisie est basée sur cette règle : l'apparence contredit le fond.

 

Les adeptes du chant sont de deux types :

 

-soit il déclare ouvertement sa passion pour le chant auquel cas , il s'agit d'un être sans moralité,

-soit il se fait passer pour un être vertueux , auquel cas, il s'agit d'un hypocrite.

 

En effet, il donne l'impression d'un homme désirant plaire à Allâh et oeuvrer pour l'au-delà alors que son coeur bouillonne de désirs illicites et de l'amour de ce qu'Allâh et Son Messager détestent comme la voix des chanteurs et des chanteuses et les instruments de musique.

 

Son coeur est habité par ce à quoi appelle le chant alors qu'il est vide de l'amour de ce qu'Allâh et Son Messager aiment et sans aversion pour ce qu'Allâh et Son Messager détestent.

 

Ceci est l'hypocrisie même !

 

En outre, la foi se manifeste par des paroles et des actes : paroles véridiques et actes d'obéissance.

 

Et la foi augmente avec l'évocation d'Allâh (dhikr) et la récitation coranique.

 

A l'inverse, l'hypocrisie se traduit par des paroles mensongères et des actes de désobéissances.

 

Et l'hypocrisie trouve son origine dans le chant.

 

La rareté de l'évocation d'Allâh (dhikr), la paresse au moment de se lever pour prier, la rapidité avec laquelle la prière est accomplie, tout ceci fait partie des marques de l'hypocrisie.

 

Et rares sont ceux qui ont succombé à la tentation du chant sans que cette description ne leur corresponde.

 

Par ailleurs, l'hypocrisie est fondée sur le mensonge.

 

Or, le chant est l'un des types de poésies les plus mensongers.

 

Il pousse au vice qu'il embellit aux yeux des hommes.

 

Et il enlaidit la vertu dont il les détourne.

 

Or, tout ceci est l'hypocrisie même !

 

De plus, l'hypocrisie n'est que tromperie, ruse et trahison.

 

Or, le chant est fondé sur tout cela.

 

En outre, de même que l'hypocrite sème le désordre et la corruption sur terre, tout en étant persuadé d'oeuvrer en bien comme Allâh pureté à Lui nous en informe, de même celui qui écoute le chant corrompt son coeur et son état tout en étant convaincu qu'il le rend vertueux.

 

Le chanteur et la chanteuse appellent les coeurs à succomber à la tentation des désirs immodérés ou illicites et l'hypocrite appelle les coeurs à succomber à la tentation du doute.

 

Par conséquent, le chant corrompt le coeur.

 

Or, lorsque le coeur est corrompu, l'hypocrisie se presse."

 

Les ruses de Satan p.186

ثمر البستان على قول الله تعالى : يا أيها الذين آمنوا لا تتبعوا خطوات الشيطان

Retranscrit par Ummu Isma3il

 Publié par 3ilmchar3i.net


Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Partager cet article

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet