compteur de visite

Catégories

31 octobre 2009 6 31 /10 /octobre /2009 18:41
Le jugement par des lois autres que celles d'Allah (vidéo)

Question :

 
Voilà, j'aimerais au début de cette rencontre connaître les caractéristiques du fait de juger avec autre chose que ce qu'Allah a révélé.

 

Réponse :
 
Juger avec autre chose que ce qu'Allah a révélé se divise en deux catégories :
 
-Première catégorie

 

Annuler la loi d'Allah pour y mettre à la place une autre loi venant du taghout, dans le sens qu'il annule le jugement avec la législation islamique entre les gens et qu'il le remplace par une loi créée par l'être humain.


Comme ceux qui enlèvent les lois de la législation islamique régissant les échanges entre les gens et les remplacent par des lois fabriquées.


Cela est sans aucun doute un remplacement de la législation d'Allah Le Très-Haut par autre chose, et c'est une mécréance qui fait sortir de la religion.

Car cet individu s'est mis à la place du Créateur puisqu'il a jugé entre les créatures d'Allah avec ce qu'Allah ne permet pas, et même pire que cela car il a jugé avec ce qui contredit la législation d'Allah.

Et il en a fait la loi tranchant entre les gens.

Et Allah a appelé cela une association [ shirk ] dans sa parole (traduction rapprochée) :
 
" Ont-ils des associés qui leur ont légiférés à partir de la religion ce qu'Allah n'a pas permis "
 
-Deuxième catégorie

 

Les lois d'Allah restent comme elles sont et ce sont elles qui dirigent, le pays est gouverné par elles mais vient un gouverneur et il juge en contradiction avec ce qu'imposent les lois.


Il juge avec autre que ce qu'Allah a révélé .

 
Ce cas là se divise en trois situations différentes :

  1. La première situation est qu'il juge avec autre chose que ce qu'Allah a révélé en croyant que cela est meilleur que la loi d'Allah et plus bénéfique pour les serviteurs d'Allah, ou croyant que c'est identique à la loi d'Allah, ou qu'il croit que juger avec des lois autres que celles d'Allah lui est permis. Ceci est une mécréance par laquelle le gouverneur sort de la religion car il n'a pas agréé la loi d'Allah et ne l'a pas rendue juge entre les créatures d'Allah.

  2. La deuxième situation est qu'il juge avec autre chose que ce qu'Allah a révélé en croyant que la loi d'Allah est meilleure et plus bénéfique pour Ses créatures mais il en est sorti [ de la loi ] et il sent qu'il est éloigné d'Allah mais il veut opprimer et être injuste envers celui qu'il gouverne, à cause d'une haine existante l'un envers l'autre. Donc il a juger avec autre chose que les lois d'Allah ni par dégoût des lois d'Allah, ni pour les remplacer, ni en croyant que le jugement qu'il a rendu est meilleur ou égal au jugement d'Allah et ni en croyant qu'il a le droit d'utiliser ses lois. Mais il a jugé avec autre chose que ce qu'Allah a révélé dans le but de nuire à celui qui est gouverné. Donc dans ce cas on ne dis pas que le gouverneur est mécréant mais on dit qu'il est injuste, tyran et oppresseur.

  3. La troisième situation est qu'il juge avec autre chose que ce qu'Allah a révélé en croyant que la loi d'Allah est la meilleure et la plus bénéfique pour Ses créatures et qu'il est pécheur envers Allah par ce jugement, mais il a jugé à cause d'une passion en lui-même, pour en tirer un profit personnel ou pour celui d'un tiers, alors cela est une perversion [ fisq ] et une sortie de l'obéissance à Allah
 
Et selon ces trois situations descend la parole d'Allah selon les trois versets (traduction rapprochée)  :

-1 " Et celui qui ne juge pas avec ce qu'Allah a révélé alors ce sont eux les mécréants " et cela correspond à la 1ère situation.
 
-2 " Et celui qui ne juge pas avec ce qu'Allah a révélé alors ce sont eux les injustes " et cela correspond à la 2ème situation.
 
-3 " Et celui qui ne juge pas avec ce qu'Allah a descendu alors ce sont eux les pervers " correspond à la 3ème situation.
divider--9-
En ce qui concerne le fait de juger avec autre chose que ce qu'Allah a révélé, cela se divise en 3 catégories comme cela est mentionné dans le Coran : la mécréance, l'injustice et la perversité, et ce, en fonction des causes sur lesquelles ont été bâties le jugement.
 
Donc si la personne juge avec autre chose que ce qu'Allah a révélé en suivant ses passions mais tout en sachant que la vérité est dans ce qu'Allah a ordonné, alors il ne sort pas de l'islam mais il est soit pervers soit injuste.

Par contre s'il légifère une loi générale qui régit la communauté, voyant en cela une chose bénéfique et qu'il s'est fait trompé dans cela alors il ne sort pas de l'islam également.
 
Car beaucoup de dirigeants sont ignorants au sujet de la législation islamique (shari'ah) et ils sont en contact avec des gens ne connaissant pas les sentences de la chariah et les prennent pour des grands savants ce qui entraîne les erreurs.
 
Et s'il connaît la législation mais qu'il a jugé ou légiféré par cela [ la loi nouvelle ] et qu'il en a fait la constitution régissant les gens, croyant qu'il est injuste en cela et que la vérité est dans ce qui est venu dans le Coran et la Sounnah, alors on ne peut pas rendre celui-ci mécréant.
 
Cependant nous rendons mécréant celui qui voit qu'il est préférable de gouverner les gens avec d'autres lois que celles d'Allah ou qu'elles sont équivalentes.

Dans ce cas c'est un mécréant car il traite de mensonge la parole d'Allah (traduction rapprochée)  :
 
"Allah n'est-il pas le plus sage des Juges ?" (Sourate at-Tin, 8)
 
Et aussi (traduction rapprochée)  :
 
"Est-ce le jugement de l'anté-islam qu'ils veulent ? Et quoi de meilleur que le jugement d'Allah pour un peuple qui est certain" (Sourate 5 ; Verset 50)

 

Traduit par les frères de Al.athar

copié de alminhadj.fr

divider--9-

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة