compteur de visite

Catégories

10 octobre 2008 5 10 /10 /octobre /2008 17:26
Mettre une cassette de coran et ne pas y prêter attention

Question 4 :

 

Dans le cas où le Coran est récité à partir d'un radio-cassette, mais que quelques personnes qui sont à côté n'écoutent pas car ils sont occupés à parler entre eux.

 

Quel est le jugement concernant le fait qu'ils n'écoutent pas le Coran ?


Est-ce ces personnes qui commettent un pêché, ou juste celui qui a mis cette cassette ?
 
Réponse :
 
La réponse à cette question varie en fonction des différents cas où le Coran est récité à partir d'une cassette :
 
-Si c'est le cas d'une réunion de science, de rappel et de récitation du Coran, alors dans cette situation, il est obligatoire d'y prêter une totale attention.
 
Et quiconque ne le fait pas, commet un pêché car il désobéit à la parole d'Allah dans le Coran (traduction rapprochée) : 
 
"Et quand on récite le Coran prêtez-lui l'oreille attentivement et observez le silence,afin que vous obteniez la miséricorde (d'Allah)" (Al-A'raaf, 204)
 
-Et s'il ne s'agit pas d'une réunion de science, de rappel et de récitation du Coran, mais d'une réunion normale, comme lorsqu'une personne travaille, étudie ou fait des recherches chez elle, alors dans ce cas, il n'est pas permis pour cette personne d'allumer le poste et d'augmenter le volume de la récitation de manière à ce que le son atteigne les oreilles des autres gens dans la maison ou dans la réunion.
 
Car, dans ce cas, ces gens ne sont pas chargés d'écouter le Coran puisque ils ne se sont pas réunis pour cette occasion.

La personne qui devra rendre compte est celle qui augmente le volume du poste pour que tout le monde écoute, car il impose une charge à ces gens et les force à écouter le
Coran dans une situation où ils ne sont pas préparés à écouter de cette manière.
 
Le meilleur exemple que nous pouvons donner de cela est lorsque l'un d'entre nous marche dans une rue et entend les sons du marchand de beurre et de falafel (piment) en même temps que celui qui vend ces cassettes (de Coran).

Le son du
Coran est présent dans toute la rue, et où que tu ailles, tu entends ce son.

Donc, est-ce que ces gens qui marchent dans la rue -chacun sur son propre chemin- sont responsables et doivent garder le silence pour ce
Coran qui est récité ailleurs que dans le lieu où il se trouve ?!

Non, plutôt, celui qui devra rendre des comptes est celui qui impose une charge aux gens en leur faisant écouter le son du
Coran, que ce soit pour un but commercial, ou parce qu'il veut attirer l'attention des gens, ou quelque autre but matériel pour lequel il ferait cela.
 
Ainsi, d'un côté, ils considèrent le Coran comme des instruments de musique, comme il est dit dans quelques ahadith (Silsilat-ul-Ahaadeeh as-Saheehah: 979).

Ils achètent à faible prix les versets d'Allah par cette méthode, qui diffère des méthodes utilisées par les Juifs et les Chrétiens, au sujet desquels Allah a dit (traduction rapprochée) : 

"Ils troquent à vil prix les versets d'Allah (le Coran) et obstruent Son chemin. Ce qu'ils font est très mauvais ! " (at-Tawbah, 9) 

 

✅ Tiré du livre : "Comment devons nous expliquer le Noble Quran ?"

 

 السؤال : إذا كانت المسجلة مفتوحة على القرآن الكريم وبعض الحاضرين لا يستمعون بسبب أنهم مشغولون بالكلام، فما حكم عدم الاستماع؟وهل يأثم أحد من الحاضرين أو الذي فتح المسجلة؟
الجواب : الجواب عن هذه القضية يختلف باختلاف المجلس الذي يتلى فيه القرآن من المسجلة، فإن كان المجلس مجلس علم وذكر وتلاوة قرآن فيجب - والحالة هذه - الإصغاء التام، ومن لم يفعل فهو آثم لمخالفته لقول الله تبارك وتعالى في القرآن

 وإذا قرئ القرآن فاستمعوا له وانصتوا لعلكم ترحمون - الأعراف:204

أما إذا كان المجلس ليس مجلس علم ولا ذكر ولا تلاوة قرآن، وإنما مجلس عادي، كأن يكون إنسان يعمل في البيت أو يدرس أو يطالع ففي هذه الحالة لا يجوز فتح آلة التسجيل ورفع صوت التلاوة بحيث يصل إلى الآخرين الذين هم في البيت أو في المجلس، فهؤلاء في هذه الصورة ليسوا مكلفين بالسماع، لأنهم لم يجلسوا له، والمسؤول هو الذي رفع صوت المسجلة وأسمع صوتها الآخرين، لأنه يُحرِّج على الناس ويحملهم على أن يستمعوا للقرآن في حالة هم ليسوا مستعدين لهذا الاستماع
وأقرب مثال على هذا
أن أحدنا يمر في الطريق فيسمع من السمَّان، وبائع الفلافل، والذي يبيع أيضا هذه الأشرطة المسجلة ( الكاسيتات) فقد ملأ صوت القرآن الطريق، وأينما ذهبت تسمع هذا الصوت، فهل هؤلاء الذين يمشون في الطريق - كل في سبيله - هم مكلفون أن ينصتوا لهذا القرآن الذي يتلى في غير محله؟
لا، وإنما المسؤول هو هذا الذي يُحرِّج على الناس ويسمعهم صوت القرآن، إما للتجارة أو لإلفات نظر الناس، ونحو ذلك من المصالح المادية،فإذاً هم يتخذون القرآن من جهةٍ مزامير - كما جاء في بعض الأحاديث - ثم هم يشترون بآيات الله ثمنا قليلا في أسلوب آخر غير أسلوب اليهود والنصارى الذين قال الله عز وجل في حقهم هذه الآية

 اشتروا بآيات الله ثمنا قليلا - التوبة:9

كيف يجب علينا أن نفسر القرآن الكريم

Mettre une cassette de coran et ne pas y prêter attention

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Coran - القرآن الكريم