compteur de visite

Catégories

1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 13:36
Honorer les liens de parenté d'un proche mécréant

L'Imam Al-Bukhârî (413/10) rapporte [...] d'après Asmâ' qu'elle a dit :

 

"Ma mère vint à Médine avec son père durant la période du traité de paix que la tribu de Quraysh avait avalisé.

Je demandai au Prophète (sallalahou alayhi wa salam): "Ô messager d'Allah! Ma mère est venue en espérant que je lui rende visite. Puis-je le faire?"

Le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) répondit: "Oui, fais-le." [...]

 

Ibn 'Uyaynah a dit :

 

"C'est à ce sujet qu'Allah a révélé le verset suivant (traduction rapprochée): 

 

"Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion." (1)

 

Ce hadith a aussi été rapporté par Muslim (2/696) [...]

 

Ce hadith indique donc qu'il est légiféré de respecter les liens de parenté même si le proche en question est un mécréant. 

 

Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Allah ne vous défend pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables."  (2)

 

Al-Hâfidh Ibn Kathîr a dit en commentant ce verset :

 

"C'est-à-dire qu'il ne vous est pas interdit de faire preuve de bienveillance envers les mécréants qui ne vous combattent pas pour votre religion, comme les femmes et les faibles parmi eux. [...]"

 

Ibn Kathîr mentionne ensuite le hadith précédent de Asmâ' comme argument.

 

Puis le continue en disant :

 

"Allah explique ensuite qui sont les mécréants envers lesquels il n'est pas permis d'être bienveillant ni bienfaisant en ces termes:

 

"Allah vous défend seulement de prendre pour alliés ceux qui vous ont combattus pour la religion, chassés de vos demeures et ont aidé à votre expulsion. Et ceux qui les prennent pour alliés sont les injustes."  (3)

 

Être bienfaisant envers eux ne fait pas partie de l'affection qu'Allah nous a interdit d'avoir envers eux dans Sa parole (traduction rapprochée) :

 

"Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allah et à Son Messager, fussent-ils leur pères, leur fils, leurs frères ou les gens de leur tribu."  (4)

 

D'ailleurs, le Prophète (Sallalahou alayhi wa salam) aimait son oncle Abû Tâlib bien qu'il soit mécréant.

 

Et c'est à ce sujet que le verset suivant a été révélé (traduction rapprochée) :

 

"Tu (Muhammad) ne peux guider ceux que tu aimes." (5)

 

Ce dernier verset peut être compris de deux manières différentes, dont la seconde comporte un sous-entendu à savoir:

 

tu ne peux guider ceux que tu aimerais qu'ils soient guidés.

 

Cependant, la règle de base - s'il n'y a pas de nécessité - veut qu'il n'y ait pas de sous-entendu.

 

Ainsi, les arguments indiquant qu'il est permis d'éprouver de l'amitié envers un mécréant concernant l'amitié naturelle [due aux liens de parenté].

 

En effet, personne ne peut maîtriser ce genre de sentiments, et ce n'est pas considéré comme de l'affection interdite.

 

Et Allah est plus savant. 

 

(1) Sourate Al-Mumtahanah v.8

(2) Sourate Al-Mumtahanah v.8

(3) Sourate Al-Mumtahanah v.9

(4) Sourate Al-Mujâdalah v.22

(5) Sourate Al-Qasas v.56

 

Conseils aux femmes musulmanes - Pages: 277 à 279 - Dar Al Muslim

Retranscription: Oum chaïma

copié de Rappel01.fr

 

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Partager cet article

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Famille - أهل