compteur de visite

Catégories

21 février 2009 6 21 /02 /février /2009 01:14
La circoncision pour les frères reconvertis
Question :
 
Si un homme qui n'a pas été circoncis à la naissance et se converti à l'islaam à l'âge adulte, lui est-il obligatoire de se faire circoncire après sa conversion ?
 
Réponse :
 
La circoncision est obligatoire pour l'homme, sauf si cela lui cause un mal quelconque, comme par exemple le fait qu'il soit très âgés et que le docteur pense qu'une circoncision à son âge pourrait lui causer du mal, dans ce cas elle (la circoncision) ne lui est pas obligatoire ( il n'a pas à la faire).
 
Mais si une personne sait que cela ne lui nuira pas et qu'elle est capable de le faire alors celà lui devient obligatoire, car notre prophète nous a ordonnés de nous faire circoncire et il a dit que la fitrah (la prédisposition natureelle de l'homme) est composés de 5 choses et il cita en premier lieu la circoncision.
 
Il est rapporté dans Al Boukhari et Mouslim, d'après Abû Houreira que le prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"Abraham s'est circoncis à 80 ans à l'aide de l'herminette".
 
La circoncision fait partie des choses par lesquelles Allah a éprouvé Abraham son bien-aimé et qu'il a accomplies.

Ce qui lui valut d'être désigné comme guide pour les humains.

Cette pratique se perpétua chez les autres envoyés après lui ainsi que leurs disciples jusqu'au Messie Issa (Jésus) qui s'est circoncis.

Ce que les chétiens confirment d'ailleurs.
 
Elle fait partie des pratiques inhérentes à la nature humaine.

Il est rapporté dans Al Boukhari et Mouslim, d'après Abû Houreira que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"Cinq pratiques sont inhérentes à la nature humaine : la circoncision, l'épilation du pubis, la taille des moustaches, la coupe des ongles et l'épilation des aisselles".

Le hadith place la circoncision en tête des pratiques qui font partie de la nature originelle.

Ces pratiques font partie de la nature originelle car celle-ci est le culte exclusif, la religion d'Abraham.

Ces pratiques furent recommandées à Abraham et font partie des commandements par lesquels son Seigneur l'a éprouvé.

 
Les pratiques inhérentes à la nature humaine participent toutes à la pureté, la propreté et l'extirpation des déchets répugnants des humains avec lesquels le Démon fait bon ménage.
 
La circoncision est-t-elle obligatoire ou recommandée ?
 
Les doctes ont divergé à ce sujet :
 
Pour As-Sha'bî, Rabî'a, Al-Awza'i, Yahya ibn Saïd Al Ansari, Malik, As-Shafii et Ahmad, cette pratique est obligatoire.
Malik est d'ailleurs allé plus loin en réfutant l'imamat et le témoignage de celui qui n'est pas circoncis.
 
Quant à Hassan Al Basri et Abû Hanifa, cette pratique est plutôt sunna et non obligatoire.
 
Ibn Abû Moussa, un des disciples de Ahmad, pense qu'elle est une "sunna Mouakkada" vivement recommandée.
 
Il est rapporté dans une version d'Ahmad que ce n'est pas obligatoire pour les femmes.
 
Chapitre 9: La circonsicion du nouveau-né et ses régles.
copié de alminhadj.fr
 
Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
18 février 2009 3 18 /02 /février /2009 23:21
Le converti doit-il faire hijra ?

Question : 
 

Noble Sheikh quelqu'un demande : Est-ce qu'à notre époque celui qui vit dans un pays mécreant et qui se converti à l'islam est dans l'obligation d'accomplir la Hijrah ?. 
 

Réponse : 
 

La Hijra lui est alors obligatoire s'il n'a pas la possibilité de pratiquer sa religion et qu'il à la capacité de la réaliser.

Il y a donc deux conditions : 
 
-Qu'il n'ait pas la possibilité de mettre en pratique sa religion 
 
-Qu'il ait la capacité d'accomplir la Hijrah. 
 
S'il répond à ces deux conditions la Hijrah lui est obligatoire, la Hijra lui est obligatoire ! 
 
Par contre, s'il à la possiblité de mettre en pratique sa religion, d'appeller à Allah et de propager l'islam dans ce pays dans cette situation ; Le fait qu'il reste dans ce pays est une bonne chose. 
 
Et s'il n' a pas la capacité d'accomplir la Hijra dans ce cas aussi la hijra ne lui est pas obligatoire. 

source : alfawzan.ws
copié de al-bayan.fr
 
 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 21:46
La conversion d'un népalais (vidéo)

L'Islam n'est possible qu'en prononçant les deux témoignages «La ilaha ila Allah» (Nulle divinité ne mérite d'être adoré si ce n'est Allah) et « Oua ana Mohamed rassoul Allah » que Muhammad est le Messager d'Allah. 

 
Quiconque reconnaît qu'Allah est L'Unique Créateur, Celui qui donne et reprend la vie, qui subvient aux besoins de chacun, qui répond aux invocations...est contradictoire lorsqu'il adore un autre qu'Allah. 
 
Ainsi Allah prend comme argument contre ces gens-là le fait qu'ils admettent Allah comme Seigneur. 
 
Le Tawhid représente le fondement de l'Islam et est symbolisé par la formule : "La ilaha ila Allah" (nulle divinité à part Allah).
 
Il est en réalité le premier message révélé par tous les Prophètes. 
 
La compréhension du Tawhid transmise par le Prophète Muhammad - prière et salut sur lui - et ses compagnons est une science indispensable pour croire réellement en Allah... 

La mise en garde contre le polythéisme et les différents péchés

-Attribuer à Allah des associés
-La sorcellerie
-Tuer l'âme qu'Allah a rendu sacrée sauf pour rendre justice
-Disposer injustement des biens de l'orphelin
-Pratiquer l'intérêt (l'usure)
-Fuir face à l'ennemi, en pleine bataille
-Calomnier les croyantes pieuses, chastes et insoucieuses
-Désobéir aux parents
-Rompre les liens de parentés
-Faire un faux témoignage
-Jurer mensongèrement
-Nuire au voisinage
-Etre injuste envers les gens : par l'effusion de sang, l'extorsion de leurs biens, ou l'atteinte dans leur honneur

 

Ainsi que d'autres péchés qu'Allah ou son Prophète - prière et salut sur lui - ont interdit. 
 

Programmes des leçons importantes pour toute la communauté 
copié de alghourabaa.free.fr

 

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
23 décembre 2008 2 23 /12 /décembre /2008 18:19
Conseils aux convertis

Question :

 
Si Allah guide quelqu'un vers l'islam, que doit-il dire et que devons-nous lui dire ?
 
Réponse Shaikh Muqbil ibn hadi Al-Wadi'i :
 
Il dit : Lâ ilaha ilallah muhammad rasulullah (j'atteste qu'il n'y a de divinité digne d'être adorée qu'Allah et que Muhammad est le messager d'Allah), puis nous lui conseillons de s'asseoir (de rester) avec les gens pieux, car le prophète (salallahu' alayhi wasalam) a dit : 

« L'exemple de la bonne et de la mauvaise compagnie est comme le parfumeur et le forgeron, si tu marches avec le parfumeur, soit tu lui achètes un parfum, soit tu profites de sa bonne odeur, par contre le forgeron, soit il brûle tes habits soit il te couvre de sa mauvaise odeur ».

Nous avons entendu parler d'une histoire lorsque nous étions à l'université islamique, un homme s'est converti, et il a donc déménagé de la chambre des chrétiens vers la chambre des musulmans, mais en arrivant là-bas il s'est avéré que les musulmans ne priaient pas, son islam s'est alors résumé à ce déplacement d'une chambre à l'autre.

C'est pourquoi il est important qu'il restent avec des gens pieux et qu'il renie ceux qui adorent le Messie, et nous lui conseillons aussi de lire des livres profitables comme :
Le jardin des vertueux
L'explication du livre de l'unicité
la réalisation du butl'exégèse d'Ibn Kathir.

Nous lui conseillons également de prendre son islam des livres de l'islam pas des actes des musulmans, car leurs actes sont (parfois) mauvais, on peut trouver un musulman qui ment, qui boit de l'alcool, alors qu'il sait que cela est interdit.

Nous disons (à ceux qui se convertissent) : nous ne vous appelons pas à cela, mais au contraire à vous accrocher à la religion authentique (traduction rapprochée) :

« Allah vous ordonne la justice, la bienfaisance, de donner aux proches, et Il vous interdit la turpitude, le mal et la rébellion, Il vous exhorte afin que vous vous souveniez ».

Ce dépôt, et d'autres choses encore, qu'ont pris les musulmans et desquelles ils ont divergé, c'est pourquoi ils ne sont pas un argument contre l'islam, mais l'islam est un argument contre eux.

Il faut exposer clairement cela, afin que la perversion des musulmans ne soit pas un argument contre l'islam, au contraire, nous leur disons : nous ne vous appelons pas à être comme eux ou comme les corrompus, les voleurs, les alcooliques et nous ne vous appelons pas non plus à être soufis.

Un de nos frères qui étudie en Allemagne ou aux USA est venu nous voir et il nous a rapporté qu'Allah avait guidé une femme à l'islam, puis elle vit des soufis danser dans la mosquée, elle l'a alors appelé et lui a dit : j'ai vu ceci dans la mosquée, et si c'est cela l'islam, il n'y a aucune différence avec la religion de laquelle je suis sortie.

Nous ne vous appelons pas être soufis, chiites, laïques, mais à mettre en pratique le Livre d'Allah, la sunna du messager d'Allah, même si tous les gens en divergent.

Tuhfatul-mujib 'al as'ila al-hadhir wal gha'ib (p.65-66)

 
kyu
Question :

Concernant les mécréants qui veulent entrer dans la religion, certains frères voient qu'il ne faut pas qu'ils se pressent pour entrer en islam, mais qu'il faut leur donner des livres, des cassettes et qu'ils restent ainsi un mois ou deux afin d'apprendre la croyance musulmane.

Alors que ces gens veulent entrer dans la religion, l'un d'entre eux vient et dit : je veux rentrer en islam et ensuite vous m'informerez de ce qui m'est obligatoire comme adoration. Est-il préférable que nous nous pressions de les faire entrer en islam ou que nous retardions un peu pour qu'il apprennent ?


Réponse Shaikh Muhamad ibn Salih Al-'Uthaymin :

La réalité est ce que tu viens de rappeler, que l'un d'entre eux vienne et dise : je veux entrer en islam alors qu'il ne connaît pas l'islam.

Et lorsqu'il entre en islam, il n'avance plus et n'accomplit pas bien les actes d'adoration de l'islam, si bien qu'il tourne le dos (renie).

Et cela est encore plus grave, car s'il entre en islam puis tourne le dos, il devient apostat, alors que s'il était resté sur sa religion, il serait resté mécréant (de souche), et le cas de l'apostat est plus grave encore que celui du mécréant (de souche), car le mécréant (de souche) reste sur sa religion, tandis qu'on ne permet pas cela à l'apostat, soit il se repent, soit il est tué.

C'est pourquoi certains frères voient qu'il ne faut pas se presser, comme l'on voit avec tous ces travailleurs qui prétendent être musulmans pour un but de ce bas monde (travailler en Arabie) et non pas par amour pour l'islam.

Donc, le fait de leur montrer la vérité, de leur exposer les preuves afin qu'ils entrent en islam avec science est préférable au fait de se presser.

Ainsi, il nous faut voir si celui (qui veut se convertir) a vécu parmi les musulmans, connaît leur ablution, leurs prières, leurs rappels, leur voie, on ne peut que dire que cet homme a envie d'entrer en islam (en connaissance de cause) et nous acceptons cela de lui.

Mais s'il est ignorant et qu'il ne connaît rien de l'islam, il est préférable de lui exposer d'abord ce qu'est l'islam.

Liqa'at al-bab al-maftuh (n°473)
copié de salafs.com
 

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 12:52
Juger la conversion à l'islam d'une personne ! (vidéo)

Septième question :

 

Ô cheikh:

 

Celui qui accepte l'islam lorsqu'il est en prison, certaines personnes disent:

 

"Il a seulement accepté l'islam pour gagner la protection des muslims"

 

Et aussi disent concernant celui qui est devenu salafi en prison après qu'il fut dans un manhaj innové, ils disent le concernant:

 

"Il est seulement devenu salafi car il est en prison et que c'est le manhaj dominant dans les prisons"

 

Cheikh Bazmoul:

 

Que veulent-ils dire car il était en prison?

Les salafis en prison?

 

Questionneur :

 

Oui

 

Cheikh Bazmoul :

 

Sont-ils traités d'une manière particulière ?

 

Questionneur :

 

Ils sont en majorité, Ô cheikh, et ils considèrent que celui qui n'est pas dans le manhaj salafi est dans l'égarement et l'erreur.

 

Les gens considèrent donc ceci comme blâmable

 

Cheikh Bazmoul :

 

Répète la question...

 

Questionneur :

 

Celui qui accepte l'islam lorsqu'il est en prison, certaines personnes disent:

"Il a seulement accepté l'islam pour gagner la protection des muslims"...

 

Cheikh Bazmoul :

 

Je comprends ce que tu veux dire maintenant.

 

Je dis, qu'Allah vous fasse bénédiction, cette parole est une erreur  sous plusieurs aspects.

 

-La première est que quiconque accepte l'islam et professe son islam, on l'accepte de lui et nous traitons avec lui de ce qui est apparent.

 

Nous ne sommes pas chargés de rechercher ce qu'il a en lui.

 

Ceci est le premier point

 

-Le deuxième point, supposons qu'il a accepté l'islam pour obtenir certains bénéfices, laissons le accepter l'islam, que l'islam lui soit aimé et lui  soit embelli l'islam, jusqu'à ce que l'islam se mêle dans son cœur et par la suite ses conditions peuvent être rectifiées par la permission d'Allah L'exalté

 

C'est pour cette raison que nous avons concernant la Zakah, cette Zakah est versée à certains dans le but de gagner leurs cœurs

 

Et c'est donné aux gens qui sont mécréants ou muslims dont nous voudrions que leurs cœurs s'accrochent à cette religion.

 

Nous leur donnons la Zakah, et nous les mettons parmi les gens qui peuvent bénéficier de la Zakah. La Zakah est prise et leur donnée dans le but de gagner leurs cœurs pour l'islam. L'islam n'interdit pas cela.

 

-Le troisième point : que la personne devient salafi car il est en prison, nous disons que quiconque qui est en prison et qu'un savant ou un enseignant vient à lui qui est salafi, c'est une faveur et un bienfait venant d'Allah l'exalté.

 

Comme certains salafs ont dit:

 

"Fait partie des faveurs d'Allah pour un jeune, c'est que Allah le guide à une personne de la Sunna qui le guidera et lui montre la Sunna"

 

C'est donc une faveur (venant d'Allah)

 

Considérez-vous comme une faveur ce que le salaf avait l'habitude de considérer une faveur ?

Considérez-vous ceci comme un malheur et une mauvaise chose ?

 

C'est sans doute des affaires mélangées.

 

Aussi certains salafs disaient, parmi Moujahid et Abou 'Aaliyah et autres qu'eux disaient:

 

"Par Allah, nous ne savons pas laquelle de ces deux faveurs est meilleure pour nous, qu'Allah nous a guidé à l'islam ou qu'il nous a éloigné de ces passions"

 

Sans aucun doute quiconque devient salafi en prison ou autre part, Allah l'a tenu à l'écart des passions (innovations) et lui a donné deux faveurs, la faveur de l'islam et la faveur de la Sunna et le manhaj correct et le manhaj salafi et qu'il soit éloigné des passions.

 

Il n'est donc pas convenable que des choses telles que cette parole soit dite.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Ahmad Ibn 'Umar Bâzmoul - الشيخ أحمد بن عمر بازمول

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Reconverti(e) - للداخلين في الإسلام