compteur de visite

Catégories

4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 21:18
Eprouvée à cause du hijab (audio)

 

Question :

 

Elle vit dans une région où règne l'ignorance, et elle a commencé à mettre le hijeb avec une amie.
Elles rencontrent souvent des problèmes et des difficultés.
Elle demande une orientation de votre imminence.


Réponse :
 

Il est obligatoire à la croyante de craindre Allah dans toutes choses, et parmi elles, le hijeb, car ALlah soubhanah dit (traduction rapprochée) : 
 
" ... Et si vous leur demandez (à ses femmes) quelque objet, demandez-le leur derrière un rideau : c'est plus pur pour vos cœurs et les leurs ..." (El Ahzab 53)
 
Et cela n'est pas spécifique aux mères des croyants comme le disent certains, mais c'est général, car la pureté est demandée à tout le monde, aux mères des croyants et aux autres croyantes, comme dans cet autre verset (traduction rapprochée) : 
 
"... Et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris ..." (An Nour 31)
 
Il est donc demandé à toutes de se couvrir, de ne pas s'exhiber et de ne pas se montrer aux étrangers.
Chacune des croyantes doit se couvrir, mettre le hijeb, ne pas être complaisante dans son langage avec les étrangers et ne pas s'exhiber.
 
Tout ça est connu, il est donc obligatoire à la croyante d'espérer la récompense et de patienter même si on lui fait du mal à cause de cela, même si on se moque d'elle.
 
Les criminels se sont moqués des Prophètes, Prière et Paix sur eux, et se sont moqués des croyants sans que cela ne leur fasse de mal, il est donc obligatoire au croyant et à la croyante de persévérer dans la crainte d'Allah et d'accomplir leurs obligations et de délaisser ce qu'Il a interdit, même si les gens s'en moquent, ou leur font du mal.
 
Allah Jalla wa 'Ala dit à son Prophète sallallahou 'aleyhi wa sallem (traduction rapprochée) : 
 
"Endure donc (Muhammad), comme ont enduré les messager doués de fermeté; et ne te montre pas trop pressé de les voir subir (leur châtiment)..." (Al Ahqaf 35)

Et Il dit soubhanah (traduction rapprochée) : 
 
"les endurants auront leur pleine récompense sans compter" (Az Zumar 10)

Et le Prophète sallallahou 'aleyhi wa sallem a dit : 
 
"Celui qui endure, ALlah lui accorde la patience, et il n'a été accordé à personne une chose bénéfique et vaste comme la patience".

Il est donc obligatoire à notre sœur en Allah Nawel (Note d'Assounnah : celle qui a posé la question) et aux autres sœurs de patienter et d'endurer le mal des autres, les moqueries de ceux qui rient du fait de s'attacher à la religion d'Allah et de la droiture suivant l'ordre d'Allah, que cela concerne le hijab ou autre chose.
 
On demande à Allah la réussite et la hidaya (guidée) pour tous.
 
copié de assounnah.com
 

إنها تعيش في قرية يكثر فيها الجهل، وهي وزميلة معها بدأن بالحجاب، لكن كثيراً ما يواجهن بعض المصائب والمصاعب، ويرجين من سماحة الشيخ التوجيه؟ 

الواجب على المؤمنة تقوى الله في كل شيء ومن ذلك الحجاب، لأن الله يقول سبحانه: وإذا سألتموهن متاعاً فاسألوهن من وراء حجاب، ذالكم أطهر لقلوبكم وقلوبهن، وليس هذا خاص بأمهات المؤمنين كما يقول بعض الناس، بل هو عام، لأن الطهارة مطلوبة للجميع، لأمهات المؤمنين ولغيرهن من المؤمنات، مثلما في الآيات الأخرى، ولا يبدين زينتهن إلا لبعولتهن أو آبائهن أو آباء بعولتهن... الآية، فالجميع مطلوب منهن التستر وعدم التبرج، وعدم التكشف للأجناب، بل على كل واحدة من المؤمنات التستر والحجاب وعدم الخضوع بالقول لغير محرمها، وعدم التبرج كل هذا أمر معلوم، فالواجب على المؤمنة أن تحتسب الأجر وأن تصبر حتى ولو أوذيت في ذلك، ولو استهزأ بها فقد سخر المجرمون من الأنبياء عليهم الصلاة والسلام، وسخروا من المؤمنين فما ضرهم ذلك، فالواجب على المؤمن والمؤمنة الاستقامة على تقوى الله وعلى أداء فرائضه وعلى ترك محارمه ولو سخر من سخر ولو آذى من آذى، الله يقول جل وعلا يقول لنبيه صلى الله عليه وسلم: فاصبر كما صبر أولو العزم من الرسل ولا تستعجل لهم، ويقول سبحانه: إنما يوفى الصابرون أجرهم بغير حساب، ويقول النبي صلى الله عليه وسلم: (ومن يتصبر يصبره الله، وما أعطي أحد عطاء خير وأوسع من الصبر)، فالواجب على الأخت في الله نوال وعلى غيرها من الأخوات التصبر والتحمل لأذى المؤذين وسخرية الساخرين فيما يتعلق بالتمسك بدين الله والاستقامة على أمر الله، في أمر الحجاب وغيره، نسأل الله للجميع التوفيق والهداية

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 06:40
Les mèches sont-elles permises ?

Question :


Une soeur questionne au sujet de teindre des mèches de cheveux pour se faire belle, cela est il permis ? 
 
Réponse de cheikh 'AbduLLAH al Mani' :

Louange à Allah.
 
Il échappe guère que parmi les conditions des ablutions figure le fait d'enlever tout ce qui empêcherait l'eau de toucher la peau.
 
Si cette teinture contient un élément qui couvre le cheveu en sorte que l'eau ne l'atteint pas durant le lavage ou le frottement de la tête durant les ablutions, cela n'est pas permis car cela empêche de parfaire la purification.
 
Son jugement sera identique au vernis à ongles.
 
Par contre, si cela ne couvre pas le cheveu et le teint uniquement comme le henné, je ne vois alors aucun mal dans son autorisation et la validité des ablutions. 
 
Note : il faut ici tenir compte d'un autre élément important qui est que par une telle teinture, il ne doit pas y avoir de tromperie en cas de demande de mariage.
 
Soit la femme s'en abstient lorsque les femmes proches du prétendant la regardent, soit elle les informe de la couleur (naturelle) de ses cheveuxet que ce qu'elles voient d'elle est une teinture et des mèches. 
 
Tiré du livre "recueil de fatwas concernant les femmes" p 193/194 
 
Divider--2-.png
Question :

Quel est le jugement relatif au fait de teindre les cheveux complètement en quelque couleur que ce soit, rouge, jaune, blanc, doré ?
 
Quel est le jugement relatif aux mèches : c'est une mode qui est venue de l'occident et qu'ont acceptéé nos femmes. il s'agit de teindre des èches de cheveux eparpillés en une couleur autre que celle des cheveux, soit blanche, rouge ou dorée en sorte que les cheveux soient teints en partie, une autre gardant la teinte naturelle ? 
 
Réponse de cheikh Salih Al Fawzan :

Teindre les cheveux comporte les détails suivant : 
 
-Il est recommandé de teindre les cheveux blancs, en dehors du noir, avec du henné, du pastel, du carthame et du jaune, mais les teindre en noir n'est pas permis car le prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 
 
غيروا هذا الشيب و جنبوه السواد 
"Changez ces cheveux blancs mais évitez-leur le noir" 
(rapporté par ahmad, t.3 p 316, 322 et 338; Muslim, t. 4 p. 1663 ; Abû Dâwud, n°4204 et al-Nasâ'î, t. 8, p. 138.) 
 
Aussi, cela est général pour l'homme et la femme. 
 
-si ce ne sont pas les cheveux blancs, il faut les laisser tels qu'ils sont sans les changer (il n' y a aucune preuve à ce sujet.
 
Au contraire, la règle de base appuie la permission comme l'ont dit cheikh ibn 'uthaymin et cheikh al-mani') sauf si la couleur enlaidit, ils seront alors teints en sorte de remedier à cette diformité en donnant une couleur adéquate.
 
Quant aux cheveux naturels, sans la moindre difformité, il faut les garder naturels car il n' y a aucune raison de les changer. 
 
-Enfin, si teindre les cheveux se fait d'une façon comportant une ressemblance aux mécréantes et à suivre des habitudes importées, il ne fait aucun doute que cela est illicite, que ce soit en une teinte unie ou sous forme de mèches. 
 
Tiré du livre "recueil de fatwas concernant les femmes" p 194/195
 
Cheikh Abdullah El-Mani' - الشيخ عبد الله المنيع

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
31 octobre 2008 5 31 /10 /octobre /2008 09:15
La plus pieuse sera la plus belle

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«[...] Il se peut qu'une femme habillée dans cette vie soit nue dans l'au-delà».
Rapporté par Boukhari.

«habillée» et «nue» selon plusieurs aspects :

 

1-Habillée avec les vêtements dans le bas-monde en raison de la richesse existante, nue dans l'au-delà de toutes récompenses faute d'avoir œuvré dans la vie d'ici-bas.

 

2-Habillée mais avec les vêtements qui sont transparents, qui ne préservent pas la nudité, elle sera châtiée dans l'au-delà par la nudité en rétribution de cela.

 

3-Habillée de bienfaits d'Allâh mais nue de toute reconnaissance, celle dont ses fruits apparaîtront dans l'au-delà par la rétribution.

 

4-Le corps habillé mais en tenant son voile par derrière, alors sa poitrine apparaît, elle devient donc nue et sera châtiée dans l'au-delà.

 

5-Habillée en choisissant le mariage avec un homme pieux, mais nue dans l'au-delà de toutes œuvres, en effet, la droiture de son mari ne lui sera d'aucune utilité.


Comme Allâh تعالى dit (traduction rapprochée) :


"il n'y aura plus de parenté entre eux" (Sourate 23 Verset 101)

 

Fath Al-Bari volume 13, page 26

Publié par al.baida.online.fr

ففي الحديث الصحيح عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

«رب كاسية في الدنيا عارية في الآخرة»

رواه البخاري

كاسية وعارية

على أوجه أحدها كاسية في الدنيا بالثياب لوجود الغنى عارية في الآخرة من الثواب لعدم العمل في الدنيا

ثانيها كاسية بالثياب لكنها شفافة لا تستر عورتها فتعاقب في الآخرة بالعري جزاء على ذلك

ثالثها كاسية من نعم الله عارية من الشكر الذي تظهر ثمرته في الآخرة بالثواب

رابعها كاسية جسدها لكنها تشد خمارها من ورائها فيبدو صدرها فتصير عارية فتعاقب في الآخرة

خامسها كاسية من خلعة التزوج بالرجل الصالح عارية في الآخرة من العمل فلا ينفعها صلاح زوجها كما قال تعالى

فَلَا أَنسَابَ بَيْنَهُمْ - المؤمنون101

فتح الباري - كتاب الفتن - لابن حجر

Imam Ibn Hadjar al-’Asqalânî -  الإمام ابن حجر العسقلاني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 13:59
Couvrez vos pieds !

Question :

 

Beaucoup de femmes se rendent à la mosquée et prient sans chaussettes.

Réponse :

Qu'elles aillent à la mosquée ou qu'elles restent chez elles en priant sans chaussettes, alors la prière n'est pas valide.
ugui

Question :

Même à la maison ?

Réponse : 

Même à la maison, alors que dire de la mosquée !

ugui

Question :

Et si elles prient (sans chaussettes) mais en couvrant leur pieds ?

Réponse :

Tu me donnes un exemple, et là la prière est valide. (Dans le premier cas), les pieds étaient découverts, mais s'ils ont couverts par une tunique (robe) longue et ample (sans chaussettes), la prière est valable à la maison ou à la mosquée. Malheureusement on ne trouve plus ces vêtements longs chez les femmes.

ugui

Question :

Les chaussettes (suffisent) pour cacher la 'awra ?

Réponse : 

 
Elles cachent et en même temps elles ne cachent pas.
 
Elles cachent la couleur de la peau, mais elles ne cachent pas la forme du membre.
 
Et fait partie des conditions du vêtement pour les hommes et les femmes, qu'il ne soit pas transparent et ne soit pas moulant.
 
Le vêtement est autorisé seulement s'il réunit ces deux conditions.

ugui

Question :
 

Les chaussettes montrent la forme du corps, alors comment peut-on dire que la femme doit obligatoirement porter des chaussettes dans la prière ?


Réponse :
 

Je n'ai pas dit cela, je dis qu'elle doit couvrir ses pieds avec un voile (tunique) ample et large, et quant aux chaussettes elles cachent et ne cachent pas, ma parole est claire

ugui

Question : 

Porter des chaussettes est meilleur ?

Réponse :

 

Si le vêtement est long et ample et qu'il couvre les pieds, la prière est valable qu'elle porte ou non des chaussettes.
 
Et le corps n'est vraiment caché que si on ne voit ni la forme du membre, ni la couleur de la peau.
 
Les chaussettes, portées seules sans habit au-dessus, montrent la forme du corps mais cachent la couleur de la peau, et cela ne suffit pas, le vêtement doit obligatoirement cacher la forme du membre et la couleur de la peau.

ugui

Question : 

Concernant le fait que la prière ne soit pas valide (si on ne couvre pas les pieds), (la plupart des femmes ne le savent pas.

Réponse :

 

Celui qui n'a pas de science doit apprendre.
 
Mais si elles l'apprennent et négligent cela par la suite, la prière n'est pas valide.


Shaikh Al-Albani précise à d'autres endroits qu'il n'est pas grave que la paume des pieds apparaisse lors de la prosternation.


ugui

Les preuves sont nombreuses, du Qur'an et de la sunna


-Allah dit (traduction rapprochée): 

« Qu'elles ne frappent pas le sol afin que l'on sache ce qu'elles cachent comme parure » (An-Nur : 31)

 

Dans les tafasirdu Qur'an on trouve à l'explication de ce verset qu'il est une preuve montrant l'obligation pour la femme de couvrir ses pieds, sinon il leur aurait été permis de montrer ce qu'elles cachaient comme parure, c'est-à-dire les bracelets de chevilles (khalkhal).

 

Shaikh Al-Albani explique également que frapper le sol de cette manière était l'habitude des mécréantes, donc elles cachaient elles aussi leurs pieds par de longues robes.

 

-On trouve aussi dans la sunna de nombreux hadiths, dont celui rapporté par Ibn 'Umar, le prophète (salallahu' alayhi wasalam) a dit :

 

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال النبي صلى الله عليه و سلم

من جر ثوبه خيلاء لم ينظر الله إليه يوم القيامة

فقالت أم سلمة رضي الله عنها : فكيف يصنع النساء بذيولهن ؟

قال : يرخين شبرا

فقالت : إذا تنكشف أقدامهن

قال : فيرخينه ذراعا ، لا يزدن عليه 

(رواه الترمذي في سننه رقم ١٧٣١ و صححه و صححه أيضاً الشيخ الألباني في تحقيق سنن الترمذي)


« Celui qui laisse traîner son vêtement par orgueil, Allah ne le regardera pas au Jour de la Résurrection ».
Umm Salama dit : « Comment doivent faire les femmes avec leurs robes ? »
il dit : « qu'elles laissent dépasser d'un empan (la distance entre le pouce et l'auriculaire (petit doigt) lorsque la main est écartée),
elle dit : « alors on verra leurs pieds »,
il dit : « Qu'elles laissent dépasser d'une coudée et n'ajoutent rien à cela »
 

(Rapporté par Al-Bukhari et Tirmidhi dans ses Sounan n°1731 qui l'a authentifié et il a été également authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Tirmidhi)


-Ainsi lorsqu'on interrogeait Umm Salam sur le vêtement de la femme dans la prière, elle disait :

« Elle doit prier avec un khimar (ce qui couvre les cheveux, le cou et la poitrine) et une robe (dir') ample qui couvrira le dos de ses pieds. »
(rapporté par l'imam Malik dans Al-Muwata 1/142)

-On a également demandé à l'imam Ahmad : dans combien de vêtements la femme doit elle prier ?

Il dit : « Au minimum une robe et un khimar et elle doit couvrir ses pieds, la robe doit être large et couvrir ses pieds. »
(Masa'il Al-Imam Ahmad 286).

copié de salafs.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
30 octobre 2008 4 30 /10 /octobre /2008 12:46
Se faire belle devant d’autres femmes

Question :

 
Au sujet de la femme qui utilise du maquillage de couleur rouge et autre... 
 
Est-ce que son utilisation devant les amies est permis ? 
 
Réponse :
 
Il n'y a pas de péché (haradj) à s'embellir (tadjmîl) entre les femmes, auprès de son mari et de ses mahârim [en ayant recours] au kuhl [pour les yeux] et tout ce qui peut y ressembler mais il faut faire attention à cela devant les étrangers (adjânib) ainsi qu l'exhibition des charmes (tabarrudj) mais [pour ce qui est de se faire belle] entre les femmes, auprès du mari et des mahârim, il n'y a pas de mal [en cela].
 
copié de mukhlisun.over-blog.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
28 octobre 2008 2 28 /10 /octobre /2008 07:02
Le sang qui revient chez la femme après son état de pureté

Question :

 

J'ai remarqué suite à la douche après les règles au terme de ma période coutumière qui est de cinq jours, qu'il me vient parfois une quantité infime de sang directement après avoir fait la grande ablution.

Après quoi, il ne se produit plus rien.

Je ne sais que faire, dois-je considérer uniquement ma période de cinq jours et ne pas faire attention à ce qui se produit après en me permettant de prier et de jeûner sans n'avoir rien à ma charge, ou dois-je considérer ce jour ayant dépassé ma période habituelle, en m'abstenant de faire mes rituels... tout en sachant que cela ne se produit pas tout le temps, mais tous les deux ou trois cycles environ.

J'aimerai éventuellement que vous m'expliquiez ? 

 

Réponse :
 
Si le sang qui se produit après la purification est de couleur jaunâtre ou terne, il est tout à fait insignifiant, il aura le même statut que l'urine... 
 
Mais, s'il s'avère vraiment du sang, il faudra le considérer comme les règles.

Cela exige donc le cas échéant de refaire la grande ablution conformément aux paroles de Oum 'Atiya, qui fait partie des Compagnons :


« Nous ne considérions pas après la purification le liquide jaunâtre ou terne. » 

copié de dourous.free.fr
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 20:23
Les conditions de la parure de la femme musulmane

Lorsqu'il est permis à la femme de laisser apparaître sa beauté, et bien celà nécessite certaines conditions.

 

Voici donc ma sœur quelques règles relatives à ta beauté qui te serviront en quelque sorte de baromètre.

 

Et si tu constates que ta beauté n'est pas conforme à l'un de ces points alors fais attention qu'elle ne devienne égarement et malédiction !  

 

Traduction relative et approchée :

Dis : « Qui a interdit la parure d'Allah, qu'Il a produite pour ses serviteurs, ainsi que les bonnes nourritures ? » Dis : « Elles sont destinées à ceux qui ont la foi, dans cette vie, et exclusivement à eux au Jour de la Résurrection. » Ainsi exposons-nous clairement les versets pour les gens qui savent. Dis : « Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allah ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allah ce que vous ne savez pas " (S7 V32-33 )
 

Il ne faut pas que la parure soit interdite 
de manière catégorique et définie par un texte religieux

 

Traduction relative et approchée : 
 
" Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition" (S59 V7)
 

Ainsi tout ce qu'Allah et Son Messager -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- ont interdit est interdit quand bien même la raison ne le conçoit pas. Allah dit: 

 

Traduction relative et approchée : 
 
"Il n'appartient pas à un croyant ou à une croyante, une fois qu'Allah et Son Messager ont décidé d'une chose d'avoir encore le choix dans leur façon d'agir. Et quiconque désobéit à Allah et à Son Messager s'est égaré certes d'un égarement évident " (S33 V36)

Ainsi le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a interdit de se teindre les cheveux en noir :    
 
« Il y aura un groupe de gens qui se teindront les cheveux en noir, à la fin des temps, semblables à des pigeons, ils ne sentiront pas l'odeur du paradis ». (1)

L'imam Nawawi  dit également : 
 
« Chapitre concernant l'interdiction à l'homme et à la femme de se teindre les cheveux  en noir » (2)
 

Maintenant, si tu n'arrives pas à comprendre pourquoi le noir, en particulier, est interdit, cela reste une question de soumission aux commandements d'Allah et de Son Messager.   
 

Il faut que la parure soit destinée avant tout au mari
 

Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :
« La meilleure des femmes est celle qui te plaît lorsque tu la regardes, qui t'obéit lorsque tu lui ordonnes une chose et qui préserve tes biens ainsi que sa personne lorsque tu t'absentes » (3)
 

Pourtant si la parure est catégoriquement interdite, tu n'as pas à la revêtir, pas même pour faire plaisir ou obéir à ton mari, car il ne lui appartient pas de rechercher la satisfaction dans la désobéissance d'Allah. Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : « Pas d'obéissance dans la désobéissance d'Allah mais uniquement une obéissance dans le bien » (4)
 

De même, si tu t'embellis pour ton mari, c'est avant tout pour conserver l'amour qu'Allah a instauré entre vous. Et comment alors prétendre conserver ce lien étroit en désobéissant à Celui qui les a tissés !
    

Il ne faut pas que la parure ressemble à celle des mécréantes
 

Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : « Celui qui ressemble à un peuple en fait partie »(5)

Aussi les savants furent-ils interrogés au sujet du vernis à ongle :


Cheikh ibn Baz dit : « Délaisser cela est meilleur, cependant il est obligatoire de l'enlever avant d'effectuer ses petites et grandes ablutions » (6)


Cheikh 'Othaymine dit : « Il n'est pas permis à la femme d'utiliser le vernis alors qu'elle prie car le vernis est imperméable et empêche donc l'eau d'atteindre l'ongle. Et toute chose qui empêcherait l'eau d'atteindre les parties à purifier est interdite pour celui qui s'apprête à accomplir ses ablutions. Par contre lorsque la femme est réglée et donc ne prie pas, rien ne l'empêche de se mettre du vernis si ce n'est la ressemblance aux femmes mécréantes, et donc ceci devient illicite de part la ressemblance faite » (7)    


Il ne faut pas que la parure ressemble à celle des hommes


Cheikh 'Otheymine a dit :    
« Les savants déconseillent à la femme de se couper les cheveux et ont dit qu'il était déconseillé à la femme de se couper les cheveux sauf pour le pèlerinage ou une 'Omra. D'autres savants l'ont interdit formellement et d'autres au contraire l'ont permis sous certaines conditions : ne pas ressembler aux non musulmanes ou aux hommes. En effet ressembler à l'homme est interdit à la femme et ceci s'inscrit dans les grands péchés, tout comme le fait de ressembler aux femmes mécréantes [...] » (8)
 
Cheikh ibn Baz a dit :
« Je ne connais rien au fait de couper les cheveux, ce qui en revanche est clairement interdit  est le fait de se raser les cheveux pour la femme, maintenant si la femme se coupe les cheveux parce qu'ils sont trop longs ou trop épais, je ne connais rien de mal en cela [...] » (9)


Donc ce qui ressort des paroles des savants c'est que se couper les cheveux n'a rien d'interdit à la base, mais ce qui peut le rendre interdit c'est la ressemblance faite aux hommes ou aux mécréantes. 


Il ne faut pas que ce soit une parure qui change la création d'Allah


Allah dit en citant les paroles de chaytan :

 

Traduction relative et approchée :


" Je leur commanderai et ils altèreront la création d'Allah " (S4-V119)     
 
Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 
 
« Maudites soient celles qui tatouent les autres et celles qui se font tatouer, celles qui  épilent les sourcils et celles qui se les font épiler, celles qui se font espacer les dents pour s'embellir, celles qui changent la création d'Allah » (10)
 
Ibn Mas'oud cita ce Hadith puis dis :
 
« N'est-ce pas que je maudis celles que le Messager d'Allah a maudites, et d'ailleurs ceci (cette interdiction) se trouve dans le Coran ».

 

Il  sous-entendait la parole d'Allah :

 

Traduction relative et approchée : 

 

" Prenez ce que le Messager vous donne ; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en ; et craignez Allah car Allah est dur en punition " (S59 V7)
 
Cheikh ibn Baz dit : 
« Il n'est pas permis de s'épiler les sourcils ni même de les émincer, du fait que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a maudit celle qui épile et celle qui se fait épiler, et les savants ont démontré que s'émincer les sourcils revenait à se les épiler ». (11)
 
L'Imam Nawawi dit :
« An-Nams (12)  est interdit sauf s'il pousse à la femme de la barbe ou des moustaches. Dans ce cas les épiler  n'est pas interdit, bien au contraire cela est conseillé ». Al Hafidh ibn Hajar a dit : « Et sa permission (celle de Nawawi) dépend d'une condition : Que ce soit en connaissance et avec la permission du mari.  Sans quoi, ceci devient interdit car ce serait de la tromperie ». (13)
 
Asma bint abi Bakr dit :
« Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui-  a maudit celles qui allongent (les cheveux) et celles qui se les font allonger ». (14)
 

Donc, allonger ses cheveux avec d'autres cheveux (ce qui porterait à confusion) est interdit.


Ibn Hajar dit :
« Certains savants ont fait une différence entre ce qui porterait à confusion et entre ce qui serait apparent. Ainsi, certains ont interdit la première catégorie seulement car cela reviendrait au mensonge et à la tromperie ; et leur parole est forte ». (15)

 

L'imam Nawawi rapporte les paroles de al Qadhi 'Iyadh : 
« Quant au fait d'attacher des fils de soie en couleurs ou autres et qui ne ressemblent aucunement aux cheveux, ceci n'est pas interdit et n'entre pas dans le « Wasl » (l'allongement), ni ne s'en rapproche, mais ce n'est plutôt qu'une parure par laquelle la femme s'embellit ». (16)    

 

Il ne faut pas que ce soit une parure qui soit constante et ne puisse plus s'enlever


Cheikh al Albani a dit : 
« En fait ce point se rapproche du précèdent à une différence prés : l'une n'est pas constante et s'estompe avec le temps, l'autre est constante et ne s'estompe pas. Ainsi « al wachm », le tatouage, qui est une parure qui ne s'estompe pas, est catégoriquement interdit ». (17)


« Et si la femme possède un tatouage et qu'il lui serait difficile de l'enlever alors qu'elle le laisse car Allah ne fait supporter à une âme que ce dont elle est capable »; ainsi répondit Cheikh ibn Baz. (18)    


Il ne faut pas que cela cause du tort à l'organisme


Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit: 
 
« On ne nuit pas et on ne répond pas à un dommage par un dommage ». (19)
 
Cheikh ibn Baz dit : 
« Quant aux produits de beauté, il est important de faire la part des choses : si cela peut embellir sans pour autant nuire, ni être néfaste au visage, alors, il n'y a aucun mal. Mais si au contraire, cela est néfaste pour le visage, alors cela est interdit à cause de cet effet néfaste ». (20)
 
Cheikh 'Othaymine dit : 
« Le maquillage, nous l'interdisons. Même si effectivement il embellit le visage une courte durée, il cause beaucoup de dommage au visage comme cela fut scientifiquement  prouvé. En effet lorsque la femme prend de l'âge, son visage est tellement endommagé que plus rien ni même le maquillage ne peut lui être utile ».(21)  


Il ne faut pas que cela empêche l'eau d'atteindre le corps lors des ablutions
 

Cheikh Fawzan dit :


« Comme le vernis à ongle, par exemple, qui empêche le contact entre l'eau et l'ongle ». (22)
 

 Il ne faut pas que cela entraîne des dépenses excessives
 

Allah dit :

 

Traduction relative et approchée :

"Car les gaspilleurs sont les frères des diables(S17 V27)
 
Cheikh Salih al Fawzan dit :    
« Mettre des lentilles parce que l'on se trouve dans le besoin de le faire est permis (lentilles de contact). Par contre si la personne n'en a pas réellement besoin (lentilles de couleur), il vaut mieux dans ce cas éviter d'en porter, d'autant plus si ces lentilles coûtent chers, car cela entre dans le gaspillage qui est illicite, sans oublier ce que cela renferme comme mensonge et tromperie ; car l'œil prend alors une couleur qui n'est pas la sienne et ce, sans aucune raison valable ». (23)  
 

Il ne faut pas que cela entraîne une perte de temps excessive


Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :


« Il y a deux bienfaits que les gens ne savent apprécier : la santé et le temps libre ».   (24)
 

Il ne faut pas que cela rende la femme fière et orgueilleuse
 

Al Mousnad a dit :
« Lorsque la femme s'embellit devant d'autres femmes, il faut néanmoins que celle-ci s'impose certaines limites quant à sa parure, même si cette parure est permise et ce, pour des raisons multiples :

*         La femme peut être sujette au mauvais oeil à cause de sa parure et il est demandé à l'individu de réunir les causes le protégeant avant même de s'en remettre à Allah.

*         La femme peut susciter l'envie, être imitée, sans compter la jalousie, les dépenses excessives, la rancune que cela peut instaurer. » (25)  

 

Traduction relative et approchée : 
 
"Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression " (S5 V2)
 

Il ne faut pas qu'elle contredise la nature innée
 

D'après Abou Horeyra le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 
« Cinq choses font partie de la nature innée : raser le pubis, la circoncision, se tailler les moustaches, s'épiler les aisselles, se couper les ongles ». (26)
 
Cheikh ibn Baz dit : 
« Avoir des ongles longs est contraire à la Sounnah d'après la parole du Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui (ci-dessus) et ce, à une fréquence maximum de quarante jours comme le dit Anas :   
« Le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- nous a fixé une date quant au fait de se tailler les moustaches, se couper les ongles, se s'épiler les aisselles et le pubis, et nous a recommandé de ne pas délaisser cela plus de quarante jours, d'autant plus que le contraire revient à imiter les bestiaux et certains mécréants ». (27)
 

Cheikh ibn Baz dit aussi :
« Il est mieux d'épiler les aisselles et de raser le pubis ». (28)
 

Cheikh 'Othaymine dit : 
« Il est étonnant de constater que des gens qui revendiquent le progrès et la civilisation soient des personnes qui laissent pousser leurs ongles avec toutes les impuretés que les ongles peuvent contenir, ce qui rabaisse plus l'individu à l'état animal ». (29)
 

Qu'en est-il de l'épilation des jambes et des bras ?
 

Cheikh 'Otheymine répond :
« Si la pilosité est grande, il n'y a pas de mal à s'épiler car cela relève de la malformation. Mais si la pilosité est normale, alors certains savants disent qu'il ne faut pas avoir recours à l'épilation car cela revient à transformer la création d'Allah. Et d'autres disent qu'il est permis car cela entre dans les choses sur lesquelles Allah s'est tût. Et le Prophète  -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :
 

« Ce sur quoi Allah s'est tût, est pardon ».
 

Donc ce n'est ni obligatoire pour vous, ni illicite.

Et ces savants-là disent la pilosité se divise en trois parties :
 

1.     Une partie que la législation a interdit de toucher.  
2.     Une partie que la législation a demandé de toucher.  
3.     Une partie sur quoi Allah s'est tût.
 

- Ce que la législation a interdit de toucher, comme la barbe pour l'homme, les sourcils pour la femme et l'homme.  

- Ce que la législation a demandé de toucher : comme les aisselles, les parties intimes et les moustaches de l'homme. 
  
 
-   Et ce sur quoi la législation s'est tût est miséricorde. Car si Allah ne le voulait pas Il aurait ordonné qu'on les enlève. Et si Allah le voulait Il aurait ordonné qu'on le laisse. Par conséquent le fait de s'être tût sur la question revient à laisser le choix à l'individu ; s'il veut, il l'enlève et s'il veut, il le laisse ». (30)    
 

Il ne faut pas que par cela la femme puisse être reconnue par les hommes
 

Abou Sa'id al Khoudri rapporte que le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 
« Il y avait au temps des Bani Israël une femme de petite taille, alors elle confectionna deux pieds en bois et marchait avec entre deux femmes de petite taille également. Elle prit également une bague en or et y mit à l'intérieur du parfum parmi les meilleurs : du musc. Et lorsqu'elle passait devant une assemblée elle bougeait sa bague et l'odeur s'en dégageait - et dans une autre version - elle avait doté sa bague d'un bouchon et lorsqu'elle passait devant un groupe de gens ou une assemblée elle l'ouvrait et l'odeur s'en dégageait ».  
 

Cheikh Albany dit : 
« Ce Hadith démontre bien que les femmes perverses ont pour habitude de porter ce qui attire le regard vers elles [...] ». (31)
 

Il ne faut pas qu'à cause de cela la femme délaisse une obligation religieuse
 

Certaines femmes, le jour de leur mariage, par exemple, de peur d'abîmer leur Brushing n'iront pas faire leurs ablutions et par conséquent regrouperont leurs prières ou encore feront leurs ablutions au Tayamoum pour ne pas avoir à se remaquiller ! (la traductrice)

 

(1) Rapporté par abou Dawoud, Nassa-i. Sahih al Jami' (n°815).
(2) Ryad as-Salihine  
(3) Sahih al Jami'as-Saghir (n°3299).
(4) Rapporté par Boukhari et Mouslim.
(5) Rapporté par Ahmad dans son Mousnad, par abou Dawoud. Cheikh al Albani l'a authentifié dans Sahih al Jami' as Saghir (n°6025).
(6) Zinat al Mar-a ; page 31.
(7) Voir Fatawal Mar-a (page 167).
(8) Fatawa Manar al Islam, volume 3, page 862.
(9) Fatawal Mar-a, page 85.
(10) As-Silsila as-Sahiha, n°2792.
(11) Fatawa el Mar-a (page 167).
(12) Ce point est sujet à divergences car ce terme désigne chez certains l'épilation des sourcils, chez d'autres l'épilation du visage et chez d'autres l'épilation du corps.
(13) Fath al Bari  (tome 10, page 377).   
(14) Rapporté par Mouslim, Nassa-i et ibn Majah.
(15) Fath al Bari (tome 10, page 385).   
(16) Charh Mouslim (volume 4, page 835).
(17) Je t'invites à consulter dans Silsila Sahiha de Cheikh al Albany la réponse faite par ce dernier au Cheikh al Ghoumari qui prétend que seul ce qui est constant change la création d'Allah.
(18) Ad-Da'wa 1375.
(19) Hadith Hassan, voir Sahih al Jami' (n°7393) et Silsila as-Sahiha (n°250).
(20) Zinat al Mar-a ; page 23.
(21) Fatawa Manar al Islam (volume 3, page 731).
(22) Tanbihat 'ala Ahkam Takhtas bil Mouminate    
(23) Magazine ad-Da'wa, n°1311.   
(24) Rapporté par Boukhari.
(25) Zinat al Mar-a ; page 72/73
(26) Rapporté par Boukhari, Mouslim, abou Dawoud, Tirmidhi, Nassa-i, ibn Majah.
(27) Fatawal Mar-a, page 167.
(28) Fatawal Mar-a, page 101.
(29) Fatawal Mar-al Mouslima, vol.1 page 243
(30) Majmou' Fatawi wa Rassa-il  (volume 4, page 134).
(31) As- Sahiha (n°486). 

copié de al.baida.online.fr

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 16:10
La sortie d'air par le sexe de la femme

Question :

 

Est-ce que la sortie d'air par le sexe de la femme annule les ablutions ?

 

Réponse :

 

Cela n'annule pas les ablutions car l'air ne sort pas d'un endroit impur du corps comme l'air évacué par l'anus. 

 

Recueil des fatawa - Vol 11 p.197 n°137

Publié par fatawaislam.com

السؤال: هل خروج الهواء من فرج المرأة ينقض الوضوء؟

الإجابة: هذا لا ينقض الوضوء لأنه لا يخرج من محل نجس كالريح التي تخرج من الدبر

مجموع فتاوى و رسائل

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 18:15
L’explication du hadith « dévêtues bien que vêtues »

Question :

 
Que signifie ce passage d'un hadith prophétique :
 
« dévêtues bien que vêtues » ? (1)
 
Réponse :
 
 Dévêtues bien que vêtues » signifie que ces femmes portent des vêtements mais qui ne les couvrent pas convenablement.

Les savants ont cité de nombreux exemples pour celles qui sont dévêtues bien que vêtues.

C'est l'exemple de celles qui portent un vêtement léger qui laisse transparaître la peau en dessous, ou celles qui portent des vêtements opaques mais courts, ou encore celles dont les vêtements sont tellement serrés et collants au corps qu'on a l'impression qu'elles ne sont pas habillées.

Tous ces exemples sont basés sur le sens propre des mots « vêtues » et « dévêtues ».

-Si l'on cherche à présent le sens figuré de ce passage, le mot « vêtues » peut signifier celles qui font semblant d'être chastes et pudiques, et « dévêtues » celles qui cachent leur perversité aux yeux des gens.

Elles sont donc vêtues dans un sens, mais dévêtues, dans un autre.

 

(1) Rapporté par Muslim dans le chapitre du vêtement (n°2128). 
 
Recueil de Cours et Fatwas de la Mosquée Sacrée de la Mecque, vol. 3, page 219.
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
14 octobre 2008 2 14 /10 /octobre /2008 14:40
Se saluer entre soeurs

La soeur :

 

Assalamou 3alaykoum shaykh ahsan allahou ilaykoum ,

La sunna pour le musulman est de serrer la main à son frère lorsqu'il le rencontre, cette sunna s'applique t'elle aussi pour les femmes?

Car des soeurs refusent de serrer la main en disant que ceci est une imitation des hommes.

Qu'est il donc preferable quand je rencontre une soeur, lui serrer la main ou lui faire la bise ?


Barakallahou fikoum.
      

Réponse du shaykh :

 

La sunna pour la femme est aussi de serrer la main, il n'y a aucune différence entre l'homme et la femme.

 

Lorsque une femme rencontre une femme, elle lui serre la main, sauf si cela fait longtemps qu'elle ne l'a pas vu, si elle souhaite l'enlacer ceci n'est pas interdit.


27éme cours  "al aqida wasitya" dès les premières minutes

Retranscription par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net

 
Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي
Publié par 3ilm char3i - La science légiférée - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام