211 articles avec unicite - التوحيد

Épître sur les noms magnifiques d’Allah

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Épître sur les noms magnifiques d’Allah

Un grand nombre des Noms magnifiques d'Allah sont répétés dans le Coran à de multiples reprises, en fonction des situations.


Il est ainsi nécessaire d'expliquer leur signification de manière succincte.

Nous disons donc :
 
 Ar-Rabb (Le Seigneur)
 
Ce nom a été mentionné à plusieurs reprises, dans de nombreux versets .

Ar-Rabb est celui qui éduque ses serviteurs en régulant leurs affaires et en leur accordant toutes sortes de bienfaits.Plus spécifiquement, Il est Celui qui éduque Ses amis sincères (Asfiâ), en purifiant leurs coeurs , leurs âmes et leurs manières.

C'est pourquoi leurs supplications sont souvent faites en utilisant ce noble Nom, car ils recherchent justement cette éducation particulière.

Allâh

Il est Celui qui est divinisé et adoré, Celui qui détient la divinité (Ulûhiyah) et la servilité ('Ubûdiyah) pour toute Sa création. Ceci dû à Ses attributs divins parfaits par lesquels Il s'est décrit.

Al-Malik (Le Roi), Al-Mâlik (Le Possesseur absolu) Alladhî lahu-l-mulk (Celui a qui la Royauté revient de droit)

Il est décrit avec les attributs du Possesseur absolu. Ce sont des attributs de Grandeur, de Majesté, d'Omnipotence, de Régulation (des affaires de la création).

Il est Celui qui administre absolument tous les éléments de la création, qui commande et rétribue. A Lui appartient le totalité de la création, qu'elle soit céleste ou terrestre.

Elle Lui est entièrement soumise, elle Lui appartient et dépend complètement de Lui.

 Al-Wâhid (l'Un), Al-Ahad (l'Unique)

Il est l'unique dans tous les aspects de la perfection, de telle sorte qu'aucun associé ne les partage avec Lui.

Il est obligatoire pour les serviteurs de l'unifier par la croyance, la parole et l'action, par la connaissance de Son absolue Perfection, de Son Unicité exclusive, et en l'unifiant dans tous les types d'adorations.

 As-Samad (Celui dont toute la création dépend)

Il est Celui vers qui toute la création s'oriente, pour tous ses besoins, ses situations et nécessités.

Cela est dû à Sa Perfection absolue, en ce qui concerne Son Essence, Ses Noms, Ses Attributs et Ses Actions.

 Al-'Alîm (Le Savant), Al-Khabîr (Le très bien Informé)

Il est Celui dont le savoir englobe toutes les choses apparentes et cachées, publiques et secrètes, tout ce qui doit nécessairement arriver, toutes les impossibilités, toutes les situations plausibles, les affaires de toute le création, qu'elle soit céleste ou terrestre, le passé , le présent et le futur .

Il n'y a absolument rien qui Lui soit caché.

 Al-Hakîm (Le Sage)

Il possède la plus haute Sagesse concernant Sa création et Son commandement.

Il a parfait tout ce qu'Il a créé (traduction rapprochée) :

" Qu'y a-t-il de meilleur qu'Allah, en matière de jugement pour des gens qui ont une foi ferme ? " [1].

Ainsi, Il n'a rien créé par frivolité, et rien n'est vain ni futile dans ce qu'IL a légiféré.

Il détient le jugement dans la vie d'ici-bas et à la fin des temps. Il possède les trois catégories de jugement qu'Il ne partage avec aucun associé : Il est Le Juge de Ses serviteurs, concernant Sa Loi, Son Décret, Sa Rétribution. En outre, la Sagesse, consiste à placer les choses en leurs emplacements adéquats, et en leur accordant le statut qui leur revient.
 
Ar-Rahmân (Le Tout Miséricordieux), Ar-Rahîm (Le Très Miséricordieux), Al-Karîm (Le Généreux), Al-Jawwâd (Le Gracieux Donateur), Ar-Ra'ûf (Le Très Clément), Al-Wahhâb (Le Donateur Suprême).
 
Tous ces Noms sont très proches au niveau de leur signification et tous tendent à décrire le Seigneur avec les attributs de Miséricorde, de Bienfaisance, de Grâce et de Générosité. Ces noms indiquent aussi l'étendue immense de Sa Miséricorde et de Ses donations qui englobent tout ce qui existe, donations octroyées conformément à ce qu'implique Sa Sagesse. Allah - Exalté et Glorifié soit Il - a attribué aux croyants en particulier la plus grande portion et la plus parfaite part de donations, comme l'a dit Allah le Très Haut (traduction rapprochée) : 

" Et Ma miséricorde embrasse toute chose. Je la prescrirai à ceux qui (Me) craignent " [2]

Ainsi, les bienfaits et la bienfaisance sont tous des effets de Sa Miséricorde , de Sa Générosité et de Sa Bonté. Il en est de même pour tous les biens de ce monde et de l'au-delà.

 As-Samî' (L'Entendant)

Celui qui entend tous les sons et toutes les voix, malgré la diversité des langues parlées, et la variété des besoins.

Al-Basîr (Le Clairvoyant)

Celui qui voit toutes les choses , quand bien même elles seraient insignifiantes et minuscules.
 
Il voit la trace des pas de la fourmi noire sur la pierre noire dans la pénombre nocturne.
 
Il voit ce qu'il y a en dessous des sept terres et ce qu'il y a au-dessus du 7ème Ciel.
 
En outre, Il entend et voit ceux qui méritent rétribution, selon ce que dicte Sa Sagesse.

 Al-Hamîd (Le Très Loué)

Il est Le Très Loué concernant Sa Personne, Ses Noms , Ses Attributs et Actions. Il possède les meilleurs des noms et les plus parfaits des attributs. Il réalise les actes les meilleurs et les plus parfaits. Car certes les Actions d'Allah le Très Haut sont basées sur la Grâce et la Justice.

 Al-Madjîd (le Glorieux), Al-Kabîr (le Très Grand), Al-'Adhîm (le Majestueux), Al-Djalîl (l'Auguste)

Il est décrit avec les qualités de la gloire et de la splendeur, de la grandeur et de la majesté. Il est plus grand, plus majestueux, plus auguste et plus élevé que toute autre chose. La vénération et l'ultime respect sont présents dans les coeurs de Ses élus et de Ses amis proches, ceux dont le coeur déborde de vénération, de respect, de soumission et de subordination à Sa splendeur.

Al-'Afuww (l'Indulgent), Al-Ghafûr (le Pardonneur), Al-Ghaffâr (l'Absoluteur)

Il est Celui qui n'a jamais cessé, et ne cesse d'être connu pour Son pardon, et d'être décrit par les attributs du pardon et de la magnanimité envers Ses serviteurs. Tout individu est dans le besoin impérieux de Son Pardon, de même qu'il est dans le besoin pressant de Sa miséricorde et de Sa bonté. D'ailleurs, Allah a promis le pardon et la magnanimité à quiconque remplit les conditions suivantes. Allah le Très Haut a dit (traduction rapprochée) : 

"Et Je suis Grand Pardonneur à celui qui se repent, croit, fait bonne oeuvre, puis se met sur le bon chemin." [3].

At-Tawwâb (l'Accueillant envers le repentant)

Celui qui ne cesse d'accueillir le repentir de ceux qui reviennent à Lui, et de pardonner les péchés des pénitents. Quiconque se repent à Allah sincèrement, Allah accueille son repentir, et ce de deux façons : d'une part en les aidant à se repentir et en tournant leurs coeurs vers Lui, puis d'autre part, en accueillant et en acceptant leur repentir après qu'ils sont retournés vers Lui, tout en pardonnant leurs péchés.

Al-Quddûs (le Sacré), As-Salâm (la Paix)
 
C'est-à-dire le Vénéré et Exempté de tout attribut d'imperfection, et de toute ressemblance à Sa création. Ainsi, Il est affranchi de tout défaut et exempt de la possibilité d'existence de quoi que ce soit qui pourrait Lui ressembler ou se rapprocher de Sa ressemblance, et ce dans n'importe lequel de Ses attributs de perfection.
(traduction rapprochée): "Il n'y a rien qui Lui ressemble" [4] "Et nul n'est égal à Lui" [5] "Lui connais-tu un homonyme" [6] "ne Lui cherchez donc pas des égaux" [7]

Al-Quddûs a une signification similaire à As-Salâm, dans le fait qu'ils dénient tous deux toute forme d'imperfection, tout en impliquant la perfection absolue dans toutes les perspectives. Car quand la déficience disparaît, la perfection totale persiste.

 Al-'Alî (l'Elevé), Al-A'lâ (le Plus Elevé)

Il est caractérisé par l'élévation absolue dans tous ses aspects : dans Son essence, Son estime, Ses attributs, et Son pouvoir absolu. Il est Celui qui s'est établi sur le Trône, et qui possède l'autorité dans sa totalité. Il est Celui qui possède tous les attributs de la vénération, de la majesté, de la magnificence, et de la Beauté, et ces attributs atteignent en Lui leur perfection et leur achèvement.

Al-'Azîz (le Puissant)

Celui a qui appartient toute la Puissance : la puissance de force, d'invulnérabilité, et d'innacessibilité, en ne permettant à aucune créature de l'atteindre.
 
Il a le pouvoir absolu sur toute chose existante, la création entière Lui est assujettie et Lui est redevable, tout en cédant face à Sa Majesté.

 Al-Qawî (le Détenteur de la force), Al-Matîn (l'Inébranlable)

La signification de ces noms se rapproche de celle d'Al-'Azîz.

Al-Djabbâr (le Contraignant)

Le sens de ce nom est équivalent à celui d'Al-'Alî, d'Al-A'lâ, mais aussi d'Al-Qahhâr. Il est aussi équivalent à Ar-Ra'ûf, dans le sens où Il rétablit les coeurs abbatus, le faible impuissant et ceux qui cherche protection et refuge auprès de Lui.

 Al-Mutakabbir (l'Altier)

Altier face au mal, face aux défauts et déficiences, en raison de Sa majesté et de Sa grandeur.

 Al-Khâliq (le Créateur) , Al-Bârî (l'Initialisateur de la création) , al-Musawwir (le Façonneur)

Celui qui n'a cessé et qui ne cesse de créer toutes les choses existantes, qui en a initialisé l'existence, qui les a agencées de la meilleure manière et qui les a façonnées selon Sa louange et Sa Sagesse.

Al-Mu'min

Celui qui S'est Loué Lui-même avec les attributs de la perfection, de la magnificence et de la beauté parfaites. Celui qui a envoyé Ses Messagers et révélé Ses Livres, contenant des signes et des preuves évidentes. Celui qui a attesté de la véracité de Ses Messagers en leur donnant tous les signes et les preuves qui prouvent la véracité de leurs messages.

 Al-Muhaymin (le Prédominant)

Celui qui voit tout ce qui est caché, tout ce que les coeurs gardent enfouis, Celui dont la connaissance embrasse tout.

Al-Qadîr (l'Omnipotent)

Celui qui possède l'omnipotence.
 
C'est par cette omnipotence qu'Il a permis l'existence de toutes les choses.
 
Et c'est par cette même omnipotence qu'Il administre leurs affaires.
 
C'est par elle qu'Il a façonné et parfait la création, par elle qu'Il donne la vie et la mort, qu'Il rescussitera les serviteurs afin de les rétribuer, en récompensant le bienfaiteur par Sa bienfaisance, et le malfaisant par Son châtiment.
 
Celui qui, lorsqu'Il veut que quelque chose soit dit "Soit !" , et elle est. Par Son omnipotence, Il oriente les coeurs et les dirige vers ce qu'Il veut et désire.

 Al-Latîf

Celui dont la Science embrasse toutes les choses secrètes et cachées, qui est très informé de tout ce qui est caché dans les plus lointaines profondeurs, et qui est bien informé de tout, jusqu'au plus minuscule et infime détail. Il est aussi Celui qui est Compatissant envers Ses serviteurs croyants, en les guidant - par compassion et bienfaisance - vers ce qui est bénéfique pour eux, par des moyens dont ils sont inconscients.
 
Par conséquent, ce terme porte également en lui le sens de Al-Khabîr et Ar-Ra'ûf.

 

[1] Sourate Al-Mâidah verset 50
[2] Sourate El A'râf verset 156
[3] sourate Tâ-Hâ verset 82
[4] Sourate Ash-Shûrâ verset 11
[5] Sourate Al-Ikhlâs verset 4
[6] Sourate Mariam verset 65
[7] Sourate Al-Baqarah verset 22

 

"Taysîr Al-Karîm Ar-Rahmân fî Tafsîri Kalâmi-l-Mannân"
Traduit de l'anglais par la soeur oummou assia, comparé à l'original en arabe et corrigé par Abu Talha
Publié par sounna.com

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

Porter une amulette (main de Fatma, oeil...) même sans y croire

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Porter une amulette (main de Fatma, oeil...) même sans y croire

D'après Oqba Ibn 'Amir (qu'Allah l'agrée), le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Celui qui accroche une amulette a certes pratiqué l'association ».
(Rapporté par Ahmed et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°492)

 

عن عقبة بن عامر رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم

من علَّق تميمةً فقد أشرَك

(رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٤٩٢)

-Une amulette (تميمه - tamimah) est une chose que la personne va accrocher ou porter afin d'obtenir un bien ou être protégé ou guérie d'un mal.

 

-Le fait d'accrocher une amulette se divise en trois cas :

 

1-Si la personne l'accroche uniquement pour faire joli alors ceci est interdit car c'est une ressemblance vis-à-vis de ceux qui commettent l'association.

 

D'après Ibn Omar (qu'Allah les agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit:

 

« Celui qui ressemble à un peuple fait partie d'eux ».
(Rapporté par Abou Daoud dans ses Sounan n°4031 et authentifié par cheikh Albani dans sa correction de Sounan Abi Daoud)

 

عن ابن عمر رضي الله عنهما قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

من تشبه بقوم فهو منهم 
(رواه أبو داود في سننه رقم ٤٠٣١ و صححه الشيخ الألباني في تحقيق سنن أبي داود)

 

2-Si la personne l'accroche ou le porte en croyant que cette amulette est une cause pour que Allah lui accorde un bien ou le protège d'un mal sans qu'il ne soit confirmé ni dans la charia ni par expérience qu'il est une cause pour cela, alors la personne a commis de l'association mineure (Chirk Asghar).

 

3-Si la personne l'accroche ou le porte en croyant que c'est l'amulette elle même qui lui accorde un bien ou le protège d'un mal alors ceci est de l’association majeure (Chirk Akbar) qui fait sortir la personne de l'islam.

En effet l'auteur de cet acte aura mis cette amulette comme un égal à Allah qui est le seul a pouvoir procurer un quelconque bien et qui est le le seul qui peut protéger de tous les maux.

Accrocher des amulettes dans le seul but de décoration

Cheikh Sâlih Ash-Cheikh

 

Certaines personnes déclarent :

 

"J'accroche [ces amulettes] sans me figurer les significations qu'elles impliquent.

Ainsi, j'accroche telle chose pour décorer le voiture ou embellir la maison..."

 

comme le dit une petite minorité de personnes.

 

Nous leur répondons :

 

-Si vous suspendez ces choses en considérant qu'elles sont des causes permettant de repousser ou de dissiper un mal, alors il s'agit de polythéisme mineur

 

-Si vous les suspendez par simple souci de décoration, alors c'est interdit car il y a ressemblance avec ceux qui commettent le polythéisme mineur

 

Or le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

من تشبه بقوم فهو منهم 

"Quiconque imite un peuple en fait partie."

Rapporté par Ahmad et Abu Dawud

 

Extrait du Résumé du Commentaire de "kitab al tawhid" de cheykh al Islam Muhammad ibnu 'Abdul Wahhab

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Partager cet article

La réalité sur Al-Koursy (الكرسي) et Al-'Arch (العرش) et la différence entre les deux

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La réalité sur Al-Koursy (الكرسي) et Al-'Arch (العرش) et la différence entre les deux
Avant propos de Cheikh Outhemine :
 
On a soutenu que le Trône (Al-'Arch - العرش) était identique au Siège (Al-Kursy - الكرسي) compte tenu du hadith qui dit :
 
«Certes, Allâh installera Son Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) au jour de la Résurrection».
 
C'est pourquoi l'on a cru que le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) était le 'Arch (العرش - Trône).
 
D'autres ont cru que le 'Arch (العرش - Trône) désignait la connaissance et ont interprété la parole du Très Haut (traduction rapprochée) :
 
«Son Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) est plus vaste que les cieux et la terre» en disant qu'il s'agit de Ses connaissances. 
 
L'avis juste est que le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) abrite les deux pieds et le 'Arch (العرش - Trône) est le lieu où le Clément et Transcendant S'est installé.
 
La science est une qualité du savant qui lui permet de saisir l'objet des connaissances.
 
Allâh le sait mieux.
 
Al-qawl al-moufid, Sarh Kitab At-Tawhid, 3/393-394
Question :
   
Une personne souhaite vous questionner au sujet du 'Arch (العرش - Trône) et du Koursy (الكرسي - Chaise, Siège), forment-ils un seul ensemble, ou alors le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) se distingue du 'Arch (العرش - Trône)... ?
 
Quelle est la réalité à leur sujet et la différence entre les deux ?
   
Réponse de Cheikh 'Abd Allah Ibn 'Abd al 'aziz ibn 'Uqayil :
 
-Pour ce qui est du 'Arch (العرش - Trône)
 
c'est celui du Tout Miséricordieux, le bien connu, qu'Il a mentionné dans Son Livre, Allah (ta'ala) a dit (traduction rapprochée) : 
 
{Le Tout Miséricordieux S'est établi "'istawâ", sur le 'Arch (العرش - Trône).}[Sourate Ta ha -verset 5]

- on retrouve ce verset dans sept versets du Saint Coran
   
Allah Soubhanah nous a révélé aussi qu'il y a des anges qui porteront Son 'Arch (العرش - Trône) et qu'ils seront au nombre de huit, le jour dernier ; Allah - Ta'ala - a dit (traduction rapprochée) : 
 
{Et sur ses côtés (se tiendront) les Anges, tandis que huit, ce jour-là, porteront au-dessus d'eux le 'Arch (العرش - Trône) de ton Seigneur.} [Sourate Al Haqa -verset 17]

... Il est donc obligatoire de croire en cela dans sa totalité.
 
Et dans l'invocation lors d'une affliction rapporté dans le Sahih

"Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, le Grand, le Patient. Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, le Maître du 'Arch (العرش - Trône) Suprême. Il n'y a d'autre divinité qu'Allah, le Maître des cieux et de la terre, le Maître du 'Arch (العرش - Trône) Magnifique ".
(Rapporté par Al Boukhari - 6345 ، 6346، 7426، 7431 - et Mouslim - 2730)
 
Et dans le Sahih de Boukhari on rapporte que le prophète (صلى الله عليه وسلم ) a dit : 
 
« ...Ainsi, lorsque vous demandez à Allah le Paradis, demandez "Al Firdaws" qui est le meilleur et la partie la plus haute du Paradis. Et au-dessus de cela se trouve le 'Arch (العرش - Trône) du Miséricordieux (Allah)»
(Boukhari 2790 & 7423/ p. 391, vol 1).

On trouve le commentaire suivant dans « Charh At-Tahawiya » (p270 - 278) : Il a été rapporté de façon sûre dans le dogme [char'] que le 'Arch (العرش - Trône) possède des piliers [qawaim], que les anges porteront comme cela a été rapporté par prophète (صلى الله عليه وسلم ) : 
 
"Lorsque les hommes seront foudroyés, je serai le premier à sortir de la terre qui se fendra, et je verrai Moïse tenant un des piliers du 'Arch (العرش - Trône) (d'Allâh). Je ne saurais dire s'il a été parmi ceux qui ont été foudroyés et qu'il s'est réveillé avant moi, ou si Allah a tenu compte de son foudroiement ici-bas, au Mont Sinaï."
{Boukhari 2411 - Mouslim 2373 - Ahmad 264/2 - dans une version semblable d'après le hadith d'Abou Hurayra}
 
-Et en ce qui concerne le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) 
 
Allah -ta'ala- a dit (traduction rapprochée) :
 
{... Son Koursy (الكرسي - Chaise, Siège), déborde les cieux et la terre,...} [Al Baqara - verset 255]

Il a été dit que (Koursy) signifie le Trône mais le plus vrai est que c'est en autre (Koursy (الكرسي - Chaise, Siège)), ces paroles ont été rapporté d'Ibn 'Abass رضي الله عنه et d'autres.
 
On rapporte d'après Ibn Abi Chayba dans le livre «la description du 'Arch (العرش - Trône)» et selon Al Hakim dans le «Moustadrak», il dit : ce hadith est - Sahih - authentique selon les critères adoptés par les Deux Cheikh (Boukhari et Mouslim) même s'ils ne l'ont pas cité eux-mêmes.

On rapporte de Sa'id Ibn Jabir, selon Ibn 'Abass concernant la parole d'Allah ta'ala :

{... Son Koursy (الكرسي - Chaise, Siège), déborde les cieux et la terre,...} [Al Baqara - verset 255]

qui dit : «Le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège)  est le lieu ou sont posés les pieds [du Tout Miséricordieux], et pour ce qui est du 'Arch (العرش - Trône) Seul Allah en connaît sa grandeur».

Le hadith est hautement attribué (au Prophète) selon une version. En vérité, sa chaîne de rapporteurs s'arrête à Ibn Abbas. 
 
le livre «la description du 'Arch (العرش - Trône)» de Mohammad Ibn 'Othmane Ibn Abi Chayba (n°61) - 'Abd Allah Ibn Ahmad dans « As-Sounna » (586) - Ibn Khouzayma dans « At-Tawhid » (154/156) - At-Tabari dans son Tafsir (3/10) selon Mouslim - Al Hakim dans son Moustadrak 282/2 et d'autres mawqoufan. Ad-Dhahabi a dit au sujet du 'oulou, les rapporteurs sont dignes de confiance, et Al Albani a authentifié son isnad dans " résumé sur Al 'Oulou " n°45 
 
As-Sadi a dit :
 
«Les cieux et la Terre intègre le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) entre les piliers du 'Arch (العرش - Trône) (comme une échelle)».
 
Ibn Jarir quant à lui dit : «Abou dhar رضي الله عنه dit : j'ai entendu le prophète (صلى الله عليه وسلم ) dire :

"Le Koursy (الكرسي - Chaise, Siège) n'est pas le Trône, si ce n'est qu'il ressemble à un anneau de fer jeté au milieu d'une terre déserte".  
 
Le livre «la description du Trône» de Mohammad Ibn 'Othmane Ibn Abi Chayba (n°58) - «les Noms et Attributs d'Allah» d'Al Bayhaqi (148/149-2) - At-Tabari dans son Tafsir (5/399) et toutes les sources de ce hadith ne suffisent pas pour être une preuve et pour la plupart, elles sont imaginées.
 
Fin des commentaires provenant de «Sarh At-Tahhawiyya»
Fatawas - La Foi - Ministère des Affaires Islamiques, des Waqfs, de l'Appel et de l'Orientation
 الفتاوى‏ - الإيمان -  وزارة الشؤون الإسلامية والأوقاف والدعوة والإرشاد
Traduit par Ibn Hamza
  Publié par alminhadj.fr
نص السؤال  : سائل يسأل عن العرش والكرسي: هل هما شيء واحد ، أم أن الكرسي غير العرش ، وما حقيقة كل منهما ، وما الفرق بينهما ؟
الجواب  : أما العرش: فهو عرش الرحمن المعروف الذي ذكره الله في كتابه ، فقال تعالى
الرَّحْمَنُ عَلَى الْعَرْشِ اسْتَوَى - طـه: 5
في سبع آيات من القرآن الكريم ، وأخبر سبحانه أن له حَمَلة من الملائكة ، وأنهم يكونون يوم القيامة ثمانية ، فقال تعالى
وَيَحْمِلُ عَرْشَ رَبِّكَ فَوْقَهُمْ يَوْمَئِذٍ ثَمَانِيَةٌ - الحاقة: 1
، فيجب على العبد الإيمان بذلك كله 
وفي دعاء الكرب المروي في الصحيح
لا إله إلا الله العظيم الحليم ، لا إله إلا الله رب العرش العظيم ، لا إله إلا الله رب السموات ورب الأرض ورب العرش الكريم
- رواه البخاري 6345 ومسلم 2730 
وفي "صحيح البخاري" عن رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال 
إذا سألتم الله الجنة فاسألوه الفردوس ، فإنه أعلى الجنة ، وأوسط الجنة ، وفوقه عرش الرحمن
البخاري 2790 و7423
قال في "شرح الطحاوية" 270 – 278 :وقد ثبت في الشرع أن له قوائم ، تحمله الملائكة كما قال صلى الله عليه وسلم
فإن الناس يصعقون ، فأكون أول من يُفيق ، فإذا أنا بموسى أخذٌ بقائمة من قوائم العرش فلا أدري أفاق قبلي ، أم جوزي بصعقة الطور؟
البخاري 2411 ومسلم 2373 وأحمد 2/ 264 بنحوه من حديث أبي هريرة 
وأما الكرسي ، فقال تعالى
وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْض - البقرة: 255
وقد قيل: هو العرش ، والصحيح أنه غيره ، نُقل ذلك عن ابن عباس ـ رضي الله عنهما ـ وغيره
روى ابن أبي شيبة في كتاب "صفة العرش" والحاكم في "مستدركه" ، وقال: هذا حديث صحيح على شرط الشيخين ولم يخرجاه ، عن سعيد بن جبير عن ابن عباس في قوله تعالى {وَسِعَ كُرْسِيُّهُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْض} أنه قال: الكرسي موضع القدمين ، والعرش لا يقدر قدره إلا الله تعالى 
وقد روي مرفوعًا ، والصواب أنه موقوف على ابن عباس 
« كتاب العرش» لمحمد ابن عثمان بن أبي شيبة رقم 61 وعبد اللَّه بن أحمد في «السنة» 586 وابن خزيمة في «التوحيد» 154- 156 والطبري في «تفسيره» 3/ 10 من قول مسلم البطين، والحاكم في «المستدرك » 2/282 وغيرهم موقوفا، وقال الذهبي في «العلو»: رواته ثقات، وصحح الشيخ الألباني إسناده في «مختصر العلو» رقم 45 
وقال السدي: السموات والأرض في جوف الكرسي بين يدي العرش 
وقال ابن جرير: قال أبو ذر ـ رضي الله عنه ـ: سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول
ما الكرسي في العرش إلا كحلقة من حديد ألقيت بين ظهري فلاة من الأرض
[ «كتاب العرش» رقم 58، و«الأسماء والصفات» للبيهقي 2/ 148-149 و«تفسير الطبري» 5/399 وطرقه كلها لا تقوم بها حجة، وأغلبها واهية .] 
انتهى من "شرح الطحاوية"
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Cheikh 'Abd Allah Ibn 'Abd al 'aziz ibn 'Uqayil - الشيخ عبدالله بن عبدالعزيز بن عقيل

Partager cet article

La signification du terme "Tawhid Al Hakimiya" (relatif au gouvernement) (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La signification du terme "Tawhid Al Hakimiya" (relatif au gouvernement) (vidéo)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Ô vous qui dénigrez l'appel au tawhîd (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ô vous qui dénigrez l'appel au tawhîd (vidéo)

Voici une vidéo traduction de Shaykh Rabee' hafizhahou Allah, répondant à une question traitant de l'appel au tawhîd et de ceux qui dénigrent cette prêche bénie.

 

Par ailleurs ce qui est aussi intéressant dans cette vidéo c'est que la question posée est lue par Shaykh Mohammed Ibn Hâdee Al Madkhali, grand élève de shaykh An-Najmi rahimahoullah et titulaire d'un doctorat en science du hadith, ainsi lui-même qui est un savant et professeur a l'université islamique de Médine aurait pu répondre à la question posée mais une fois de plus les gens de science nous éduquent et nous montrent le bon comportement à adopter à savoir :

 

La modestie et toujours revenir aux gens de science et notamment les grands savants.

 

Publié par ahloul-hadith.fr

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Partager cet article

L'islam se résume en 2 règles très importantes

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'islam se résume en 2 règles très importantes

Sache frère en islam que l'islam se résume en 2 fondements, 2 belles règles, 2 principes (très) importants :

 
-Nous n'adorons qu'ALLAH-soubhanahou wa teala- l'unique et sans associés.

ALLAH dit (sens du verset) :
 
Dis: "Ô gens du Livre, venez à une parole commune entre nous et vous: que nous n'adorions qu'Allah, sans rien Lui associer, et que nous ne prenions point les uns les autres pour seigneurs en dehors d'Allah". Puis, s'ils tournent le dos, dites: "Soyez témoins que nous, nous sommes soumis". s 3 v 64


" Et ton Seigneur a décrété: "N'adorez que Lui ..." s 17 v 23.

(Cette première règle est) le sens de la première partie de l'attestation de foi qui est "Ach-hadou ala ilaha il lah" .

 

-Nous n'adorons ALLAH qu'avec ce que lui même a légiféré dans son livre le coran ou bien dans la sounnah de son messager Mouhamed -prières et bénédiction d'Allah sur lui-, donc nous n'adorons pas ALLAH avec les innovations ( en religion) ou bien avec les passions (hawa).

ALLAH Dit (sens du verset) :

"Suivez ce qui vous a été descendu venant de votre Seigneur et ne suivez pas d'autres alliés que Lui. Mais vous vous souvenez peu. "s 7 v 3.

" Prenez ce que le Messager vous donne; et ce qu'il vous interdit, abstenez-vous en; et craignez Allah car Allah est dur en punition"


(cette 2ème règle) est le sens de la deuxième partie de la chahada qui est "ach hadou ana Mouhamadou rassouloulah"

Extrait : De QAWOULOU L-MOUFID FI ADILATI TAWHID - p 37-38. 
Traduit par Mounib AL-Qomori

Publié par hadith.be
 
Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي

Partager cet article

Le sens d'Al 'Azîz (العزيز)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le sens d'Al 'Azîz (العزيز)

Louange à Allâh, nous Le louons, cherchons Son aide et Son pardon. Nous cherchons refuge auprès d'Allâh contre lemal de nos âmes et des pires de nos actions.

Quiconque Allâh guide, personne ne peut l'égarer et quiconque Allâh égare, personne ne peut le guider.
J'atteste que nul n'a le droit d'être adoré en dehors d'Allâh, seul, sans associé et j'atteste que Muhammad est Son serviteur et messager.

 
Suite à quoi :
 
Ayant pour objectif d'actualiser le sens de la parole d'Allâh le Très-Haut (traduction rapprochée) :

« Et je n'ai créé les Jinns et les Hommes que pour qu'ils m'adorent » (51 :56)

Nous vous présentons le sens des plus beaux Noms d'Allâh
 
Car ce qui est désiré, suite à la compréhension et l'application du Tawhîd, c'est que le musulman adore Allâh avec savoir et compréhension et avec une connaissance ferme de Ses Noms et Attributs.
 
Il est certain qu'atteindre ce type de savoir et d'action requiert étude et dévotion et ce n'est pas quelque chose qui peut être appris et expliqué en dix minutes ou moins, puisque nous vivons une époque ou les shubuhât (ambiguïtés) ont augmenté, le savoir a été élevé et l'ignorance s'est répandue, les prêcheurs (duât) vers tout sauf le Tawhîd des messagers se sont multipliés et les méthodologies différentes de celle des prophètes se sont accrues et sont largement répandues.
 
Donc, c'est un devoir pour le musulman de se dévouer à la connaissance des Magnifiques Noms d'Allâh, de comprendre leurs significations, comment ils sont présentés dans le Qur'ân et les multiples effets et avantages d'avoir foi en ces noms.

Et c'est ce qui construira la Ummah et renforcera ses fondations, si Allâh le veut.
 
Parmi ces noms, figure « al-'Azîz ».
 
  • LE SENS LINGUISTIQUE
 
Le mot « al-'izz », à l'origine, signifie « force » (quwwah), « sévérité » (shiddah) et « conquête » (ghalabah).   (traduction rapprochée) 

« Et c'est a Allâh qu'appartient toute la 'izzah » (63 :8)

signifie que c'est à Lui qu'appartiennent la force, la puissance (c-à-d. al-'izzah) et la domination (al-ghalabah). Et il est dit : « rajulun 'azîz », c'est-à-dire celui qui est invincible, qui ne peut être dominé ou surpassé.
 
  • SA PRESENCE DANS LE QUR'ÂN
 
Le mot al-'Azîz est mentionné 92 fois dans le Qur'ân.

Parmi elles  (traduction rapprochée) :

« Et sache qu'Allâh est Puissant et Sage » (2 :260)
« Et, Allâh est Puissant, Détenteur du pouvoir de punir. » (3 :4)
« Et ton Seigneur, c'est en vérité Lui le Tout Puissant, le Très Miséricordieux. » (26 :68)
« Allâh est, certes, Puissant et Pardonneur » (35:28)
« Telle est la détermination du Tout-Puissant, de l'Omniscient » (36 :38)
« Seigneur des cieux et de la terre et de ce qui existe entre eux, le Puissant, le Grand Pardonneur. » (38 :66)
« à qui ils ne leur reprochaient que d'avoir cru en Dieu, le Puissant, le Digne de louange » (85 :8).

 
  • LE SENS DE CE NOM CONCERNANT ALLÂH
 
Qatâdah dit : « Al-'Azîz, signifie dans Sa vengeance, quand Il cherche sa revanche. » (at-Tabarî 28/36)
 
At-Tabarî dit : « Al-'Azîz, [signifiant] sévère dans Sa vengeance envers Ses ennemis contre qui Il se venge ».
Et il a dit : « Al-'Azîz, dans Sa vengeance envers ceux contre qui Il se venge, et personne n'est capable de repousser cela pour eux. » (Jâmi' ul-Bayân 7/90, 28/36)
 
Ibn Kathîr dit : « al-'Azîz signifie celui qui surpasse toute chose de telle sorte qu'Il l'assujettisse, et Il vainc toute chose... » (Ibn Kathîr 4/343)
 
Al-Qurtubi dit : « Al-'Azîz signifie l'Invincible, Celui qui ne peut être atteint ou vaincu. »
 
Ibn Kaisân dit : « Al-'Azîz, son sens est Celui qui ne peut être vaincu, et la preuve est  (traduction rapprochée) :

« Et rien, dans les cieux ni sur terre ne saurait réduire l'autorité d'Allâh. Car Il est certes Omniscient, Omnipotent. » (35 :44)
 
Al-Kasâ'î dit : « Al-'Azîz [signifie] Celui qui remporte la victoire, le Victorieux (al-Ghâlib), et ceci découle de la parole du Très-Haut « et il m'a vaincu dans la parole. » (38 :23)
Et il dit également : « Al-'Azîz signifie Celui sans égal, et son explication est « Il n'y a rien qui Lui ressemble. » (Al-Qurtubi 2/131, Fath ul-Qadîr 5/208 et d'autres)
 
Al Halîmî dit : « Al-'Azîz signifie Celui [dont le Statut] ne peut être atteint, qu'il n'est pas possible de contraindre... » (al-Minhâj 1/95)
 
As-Sa'dî dit : « Al-'Azîz, Celui a qui appartient toute la 'izzah (l'honneur et le pouvoir), l'honneur de la puissance (quwwah), honneur de la conquête et de la domination (ghalabah), l'honneur de la retenue (imtinâ'), donc Il a refusé que quiconque atteigne Son niveau et il a subjugué toute chose dans l'existence, la création entière s'est soumise a Lui et s'est humiliée devant Sa grandeur ('adhamah). » (Taysîr ul-Karîm ar-Rahmân 5/300-301)
 
Et c'est aussi ce qui a été rendu sous forme poétique par ibn ul-Qayyim dans sa Nûniyyah :
 
Et Il est al-'Azîz [dont le statut] ne peut être atteint (c-à-d. être vaincu)
Comment peut-Il être atteint, le Détenteur de toute Puissance ?
Et Il est al-'Azîz, l'Irrésistible (al-Qâhir), le Dominateur (al-Ghallâb)
Rien ne Le surpasse, voici donc deux caractéristiques
Et il est al-'Azîz, ayant la Force (quwwah) et ceci est Sa description.
Al-'izz a donc trois sens
Et ceux-ci ont été rendus parfaits pour Lui, dénué soit-Il de toute imperfection.
En tout angle, Celui qui est dénué de toute déficience.
 
Donc, se basant sur tout ceci le sens de ce nom a quatre aspects :
 
1- Al-'Azîz ayant le sens d'Invincible, qui ne peut être terrassé.
2- Al-'Azîz ayant le sens d'Irrésistible, qui ne peut être dominé ni subjugué.
3- Al-'Azîz ayant le sens de Fort, (Qawiyy) et Sévère (Shadîd).
4- Al-'Azîz dans le sens qu'Il est extrêmement précieux et que rien ne L'égale, ni ne lui ressemble.
 
  • LES EFFETS DE LA FOI EN CE NOM
 
- Avoir foi en ce nom pousse a avoir du courage et de l'audace, car l'on sait que son Seigneur ne peut être empêché et Son ordre (ou affaire) ne peut être repoussé, tout ce qu'Il veut se réalise, même si les gens le veulent autrement ; et tout ce qu'Il ne veut pas ne pas ne se réalisera pas, même si les gens le voulaient. Et tout ceci est amplement illustré dans les histoires des prophètes mentionnées dans le Qur'ân.
On peut se référer à la sourate 36 dans laquelle le nom al-'Azîz est continuellement répété, suivant l'histoire de chaque prophète.
 
- Celui qui est 'Azîz, c'est-à-dire dans sa force, puissance et honneur dans ce monde et l'au-delà est celui qui a été rendu fort et à qui l'honneur et le pouvoir ont été accordés par Allâh.  (traduction rapprochée)
 
Dis : « Ô Allâh ! Maître de l'autorité absolue. Tu donnes l'autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l'autorité à qui Tu veux ; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. » (3 :26)
 
D'où, quiconque désire l'honneur et la puissance (al-'izzah), qu'il les cherche auprès d'Allâh.   (traduction rapprochée) 

« Quiconque veut la puissance (qu'il la cherche auprès d'Allâh) car la puissance tout entière est à Allâh » (35 :10)

Et ceci signifie que quiconque souhaite avoir de l'honneur dans cette vie et la prochaine, il doit obéir a Allâh et son Messager, et ceci lui permettra d'atteindre cela, car c'est a Allâh qu'appartiennent ce bas monde et l'au-delà, et c'est a lui qu'appartient toute la puissance et l'honneur.

Et cela diffère pour ceux qui cherchent l'honneur par d'autres moyens, parmi les mécréants, tels les Juifs, Chrétiens, païens, alors qu'ils montrent de l'inimitié envers les croyants, Allâh, Sa sharî'ah, et sa religion, comme Allâh le dit  (traduction rapprochée) :

« ceux qui prennent pour alliés des mécréants au lieu des croyants, est-ce la puissance qu'ils recherchent auprès d'eux ? (En vérité) la puissance appartient entièrement à Allâh » (4:139)
 
Donc, avec la grandeur de l'obéissance, l'honneur s'accroît. Les personnes les plus honorables sont les prophètes et ensuite ceux quiles suivent parmi les croyants, ceux qui suivent leur voie.
 
- Le nom al-'Azîz est souvent connecté au nom ar-Rahîm comme dans la sourate ash-Shu'arâ (26) et d'autres. Donc Allâh est 'Azîz (fort, sévère) dans sa miséricorde (Rahmah) et Rahîm (miséricordieux, gentil) en son Honneur, Pouvoir, Force et Puissance ('Izzah) et ceci est la perfection incarnée.
 
- Parmi les causes de l'honneur ('izzah), il y a le pardon et l'humilité.
 
Selon abu Hurayrah, le Messager d'Allâh a dit :

« La charité n'a jamais diminué quoique ce soit de la richesse de quelqu'un, et Allâh n'augmente une personne qui pardonne qu'en honneur. Et nul ne se montre humble devant Allâh sans qu'Allâh ne l'élève. »
(Muslim 2588 et at-Tirmidhî 2097)
 
De cela découle que quiconque pardonne à quelqu'un alors qu'il a la capacité de se venger, deviendra grand dans les cœurs des gens dans ce bas monde ou dans l'au-delà, dans le sens que sa récompense sera énorme. Et quiconque montre de l'humilité, cherchant a se rapprocher d'Allâh, et pas pour un autre but, alors Allâh l'élèvera parmi les gens et élèvera son statut.
 
- Allâh, Béni et Exalté soit-Il, a nommé son Livre « al-'Azîz » lorsqu'Il dit  (traduction rapprochée) :

« Ceux qui ne croient pas au Rappel [le Coran] quand il leur parvient... alors que c'est un Livre puissant [inattaquable] ; le faux ne l'atteint [d'aucune part], ni par devant ni par derrière : c'est une révélation émanant d'un Sage, Digne de louange. » (41 :41-42)

Qatâdah dit : « Allâh l'a renforcé et honoré, puisque c'est Sa parole, et Il l'a sauvegardé contre le faux. » (at-Tabarî 24/79)
 
Traduit par Ahmadou Ismaila Dawa
Publié par alminhadj.fr

Partager cet article

Rejeter le taghout (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Rejeter le taghout (vidéo)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le fait de jurer par le Coran

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le fait de jurer par le Coran

Question : 

 
Jurer par le Coran est-il considéré comme de l'association ?

 

Que convient-il à la personne qui jure par ce serment ?
 
Réponse : 
 
Si son intention est de jurer par ce qu'il contient de la parole d'Allah, alors ce n'est pas dénombrer comme de l'association.
 
Mais si son intention est de jurer par les feuilles, la couverture et l'encre alors ceci est considéré comme étant de l'association, car se sont des créatures, mais ceci est de l'association mineure excepté s'il le vénère comme on vénère Allah, ou plus encore, ceci est de la grande association.
 
En tout cas le fait de jurer par le Coran n'est ni venu du prophète (prière et paix d'Allah sur lui) et ni des compagnons.
 
fatawa page 24

Publié par fatawaislam.com

 

Cheikh Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ أبي عبد الرحمن مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

Kalimat at-tawhid (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Kalimat at-tawhid (dossier)

Traduction écrite de shaykh al Fawzân sur quelques "noms" de la parole "laa ilaha illa Allah"

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les attributs d’Allah et la sunna

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les attributs d’Allah et la sunna

Question : 

 
Quelle est la croyance des gens de la sunna et du consensus en ce qui concerne les noms et les attributs d'Allah ? 
 
Et quelle est la différence entre les noms et les attributs ? 
 
Est-t-il obligatoire qu'un nom entraîne un attribut ? 
 
Et est-ce qu'un attribut entraîne forcement un nom ? 
 

Réponse :

 
La croyance des gens de la sunna et du consensus en ce qui concerne les noms et les attributs d'Allah est de confirmer ce qu'Allah a confirmé sans altération, ni reniement, ni demander "le comment" et sans ressemblance à la créature. 
 
La différence entre les noms et les attributs : le nom est ce avec quoi Allah s'est nommé et les attributs est ce avec quoi Allah s'est décrit. Et entre les deux la différence est voyante. 
 
Donc, le nom est considéré comme une science sur Allah contenant un attribut.

Et un nom entraîne toujours un attribut, exemple : "Allah est pardonneur et miséricordieux". 

Pardonneur : nom entraînent par cela le pardon ; et le miséricordieux : nom entraînent par cela la confirmation de la miséricorde.

Mais il n'est pas obligatoire qu'un attribut entraîne la confirmation du nom qui s'en découle.

Par exemple la parole, ceci n'entraîne pas que l'on nomme Allah "le parleur".

Donc de cela nous disons que l'attribut est plus vaste que le nom car le nom entraîne forcement un attribut alors que ce n'est pas tout attribut qui entraîne un nom. 
 
Question numéro 30 page 73 volume 11
Publié par fatawaislam.com
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Le tawhid dans l'adoration d'Allâh (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le tawhid dans l'adoration d'Allâh (vidéo)

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Jamal Ibn Farihan Al Harthy -  الشيخ جمال بين فريحان الحارثي

Partager cet article

La différence entre la mécréance et le polythéisme

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La différence entre la mécréance et le polythéisme

Question :

 

Quelle est la différence entre la mécréance et le polythéisme ? 

 

Réponse :

 

La mécréance,

 

c’est de renier la vérité, et la voiler, tel que celui qui renie l’obligation d'accomplir la prière, l’obligation de s'acquitter de la zakât, l’obligation d'accomplir le jeûne du Ramadhân, l’obligation d'accomplir le pèlerinage avec la capacité, ou l’obligation de la piété filiale et autre de ce genre.

 

Ou tel que celui qui renie l’interdiction de la fornication, l’interdiction de consommer des substances enivrantes, l’interdiction de la désobéissance envers les parents ou autre de genre.

 

Quant au polythéisme,

 

il s’agit de vouer une des adorations à autre qu’Allâh, comme celui qui demande le secours aux morts, ou aux absents, ou aux djinns, ou aux idoles ou aux étoiles et autre de ce genre ; ou qui accomplit un abattage rituel pour eux, ou qui formule un vœu pieux pour eux.

 

Et on désigne le mécréant de polythéiste, et le polythéiste de mécréant, comme a dit Allâh عز وجل (traduction rapprochée du sens) :

 

{Et quiconque invoque avec Allâh une autre divinité, sans avoir la preuve évidente [de son existence], aura à en rendre compte à son Seigneur. En vérité, les mécréants, ne réussiront pas} (Al Mou’minoun, v117)

 

et IL a dit سبحانه وتعالى (traduction rapprochée du sens) :

 

{Quiconque associe à Allâh (d’autres divinités,) Allâh lui interdit le Paradis; et son refuge sera le Feu} (Al Mâ’ida, v72)

 

et IL a dit جلا وعلا dans sourat Fâtir (traduction rapprochée du sens) :

 

{Tel est Allâh, votre Seigneur: à Lui appartient la royauté, tandis que ceux que vous invoquez, en dehors de Lui, ne sont même pas maîtres de la pellicule d’un noyau de datte. *** Si vous les invoquez, ils n’entendent pas votre invocation ; et même s’ils entendaient, ils ne sauraient vous répondre. Et le jour du Jugement ils vont nier votre association. Nul ne peut te donner des nouvelles comme Celui qui est parfaitement informé.} (Fâtir, v13-14)

 

IL a nommé leur invocation à autre qu’Allâh polythéisme dans cette sourat, et dans la sourat "Bienheureux sont certes les croyants" (al mou’minoun), IL l'a nommée (l'invocation à autre qu'Allâh) mécréance.

 

Et IL سبحانه a dit dans sourat At-Tawbah (traduction rapprochée du sens) :

 

{Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d’Allâh, alors qu’Allâh ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu’en aient les mécréants. *** C’est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu’elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu’en aient les associateurs.} (At-Tawbah, v32-33)

 

IL a nommé ceux qui mécroient en LUI « mécréants » et IL les a nommés « polythéistes », et ceci indique donc que le mécréant est appelé polythéiste, et le polythéiste est appelé mécréant.

 

Les versets et ahadiths à ce sujet sont nombreux.

 

Et à ce sujet la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Entre l'homme, et le polythéisme et la mécréance, il y a l'abandon de la prière"

rapporté par Muslim dans son authentique, d’après Jâbir Ibn Abdallâh رضي الله عنهما

 

De même que sa parole صلى الله عليه وسلم :

 

"le pacte qu’il y a entre nous et eux, est la prière, celui qui la délaisse a certes mécru"

rapporté par l’imâm Ahmad, Abou Dâwoud, At-Tirmidhi, An-Nassâ’iy et Ibn Mâjah, avec une chaine de transmission authentique, d’après Buraydah Ibn Al Houçayb رضي الله عنه.

 

Et c’est Allâh le détenteur de la réussite.

 

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

الفرق بين الكفر والشرك
الأخت (ن.س.ع) من الرياض, تقول في سؤالها: ما هو الفرق بين الكفر والشرك؟ أفتونا مأجورين
الكفر جحد الحق وستره، كالذي يجحد وجوب الصلاة أو وجوب الزكاة أو وجوب صوم رمضان أو وجوب الحج مع الاستطاعة، أو وجوب بر الوالدين ونحو هذا، وكالذي يجحد تحريم الزنا أو تحريم شرب المسكر، أو تحريم عقوق الوالدين أو نحو ذلك. أما الشرك فهو صرف بعض العبادة لغير الله، كمن يستغيث بالأموات أو الغائبين أو الجن أو الأصنام أو
النجوم ونحو ذلك، أو يذبح لهم أو ينذر لهم، ويطلق على الكافر أنه مشرك وعلى المشرك أنه كافر، كما قال الله عز وجل
 وَمَنْ يَدْعُ مَعَ اللَّهِ إِلَهًا آخَرَ لا بُرْهَانَ لَهُ بِهِ فَإِنَّمَا حِسَابُهُ عِنْدَ رَبِّهِ إِنَّهُ لا يُفْلِحُ الْكَافِرُونَ - سورة المؤمنون من الآية 117
 وقال سبحانه
إِنَّهُ مَنْ يُشْرِكْ بِاللَّهِ فَقَدْ حَرَّمَ اللَّهُ عَلَيْهِ الْجَنَّةَ وَمَأْوَاهُ النَّارُ - سورة المائدة من الآية 72
وقال جل وعلا في سورة فاطر
ذَلِكُمُ اللَّهُ رَبُّكُمْ لَهُ الْمُلْكُ وَالَّذِينَ تَدْعُونَ مِنْ دُونِهِ مَا يَمْلِكُونَ مِنْ قِطْمِيرٍ * إِنْ تَدْعُوهُمْ لا يَسْمَعُوا دُعَاءَكُمْ وَلَوْ سَمِعُوا مَا اسْتَجَابُوا لَكُمْ وَيَوْمَ الْقِيَامَةِ يَكْفُرُونَ بِشِرْكِكُمْ وَلا يُنَبِّئُكَ مِثْلُ خَبِيرٍ- سورة فاطر الآيتان 13 – 14
 فسمى دعاءهم غير الله شركاً في هذه السورة، وفي سورة "قد أفلح المؤمنون" سماه كفراً
وقال سبحانه في سورة التوبة
يُرِيدُونَ أَنْ يُطْفِئُوا نُورَ اللَّهِ بِأَفْوَاهِهِمْ وَيَأْبَى اللَّهُ إِلا أَنْ يُتِمَّ نُورَهُ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ * هُوَ الَّذِي أَرْسَلَ رَسُولَهُ بِالْهُدَى وَدِينِ الْحَقِّ لِيُظْهِرَهُ عَلَى الدِّينِ كُلِّهِ وَلَوْ كَرِهَ الْمُشْرِكُونَ - سورة التوبة الآيتان 32 – 33
، فسمى الكفار به كفاراً وسماهم مشركين، فدل ذلك على أن الكافر يسمى مشركاً، والمشرك يسمى كافراً، والآيات والأحاديث في ذلك كثيرة. ومن ذلك قول النبي صلى الله عليه وسلم
بين الرجل وبين الشرك والكفر ترك الصلاة - رواه مسلم في كتاب الإيمان برقم 117
أخرجه مسلم في صحيحه عن جابر بن عبد الله رضي الله عنهما، وقوله صلى الله عليه وسلم
العهد الذي بيننا وبينهم الصلاة فمن تركها فقد كفر - رواه الإمام أحمد في باقي مسند الأنصار برقم 21859، والترمذي في الإيمان برقم 2545 والنسائي في الصلاة برقم 459
أخرجه الإمام أحمد وأبو داود والترمذي والنسائي وابن ماجة بإسناد صحيح عن بريدة بن الحصيب رضي الله عنه
والله ولي التوفيق
من ضمن الأسئلة المقدمة من المجلة العربية
مجموع فتاوى ومقالات متنوعة الجزء التاسع

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Comment concrétiser le tawhid ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Comment concrétiser le tawhid ?
Question :
 
Comment le musulman peut-il concrétiser le tawhid , qu'Allah vous récompense ?
 
Réponse :
 
La louange est à Allah le Seigneur des mondes, je prie et je salue notre prophète Mouhammed, le sceau des prophète, sur sa famille, ses compagnons ainsi que sur tous ceux qui les suivent de la meilleur façon jusqu'au jour de la rétribution.
 
Il est possible pour le musulman de concrétiser le tawhid en vouant son culte exclusivement à Allah, son adoration toute entière à Allah Seul, sans rechercher par là quelconque ostentation que ce soit, ni rechercher [ses propres intérêts].
 
Il doit plutôt adorer Allah de manière exclusive. Voila pour ce qui concerne l'adoration. De même pour ce qui concerne la croyance en la seigneurie d'Allah, il doit s'en remettre uniquement à Allah, demander uniquement Son aide.

En effet le prophète d'Allah, que la prière et la paix soient sur lui, a dit à son cousin Abdoullah ibnou Abbass :

«Ô jeune homme, je vais t'enseigner quelques préceptes.
Observe les commandements d'Allah, il te protégera.
Observe les commandements d'Allah, tu le trouveras devant toi.
Lorsque tu as à demander quelque chose, demande à Allah Lorsque tu as à implorer de l'aide, implore la auprès d'Allah.
Sache que si la communauté est d'accord, à l'unanimité, pour te faire quelque bien, cela ne te profitera que dans la mesure où Allah te l'aurait assigné, et si elle est d'accord à l'unanimité pour te causer quelque tort, tu n'en pâtiras en rien, sinon dans la mesure où Allah en aurait ainsi décidé à ton encontre.
Certes, les plumes sont levées et l'encre des feuillets a séché». 

 
De plus il doit constamment demander à Allah de le raffermir sur la vérité et sur le tawhid car un grand un nombre de personne bien que le tawhid à sa base soit pour eux acquis peuvent commettre ce qui pourrait rendre leur tawhid incomplet, comme par exemple ce qui est répandu chez beaucoup de gens par négligence de leur part, le fait de s'en remettre aux causes (dans l'obtention et l'atteinte de leur but), il est reconnu qu'Allah a décrété pour toute choses des causes, par exemple pour toute maladie Allah a décrété des causes quand à sa guérison, Il a également décrété des causes pour se défaire de l'ignorance, d'autres causes pour avoir des enfants, etc ...

Et certaines personnes s'en remettent aux causes au point ou s'ils tombent malade leur cœur s'en remet totalement à l'hôpital et aux docteurs de sorte qu'ils se rendent auprès d'eux comme si la guérison était entre leur mains et oublie qu'Allah en a fait seulement des causes qui peuvent guérir ou ne pas guérir, si la cause fonctionne alors c'est par la grâce d'Allah et Son décret et si elle ne fonctionne pas c'est par justice d'Allah et son décret.

Il ne convient pas à l'homme, il lui est même interdit d'oublier Celui qui est à l'origine de la cause et de penser uniquement à la cause, nous ne nions pas que les causes ont une incidence sur celui qui l'utilise, mais elle (l'incidence) n'a lieu que par la permission d'Allah le très haut.

Comme Allah a dit à propos des sorciers qui apprennent de quoi séparer le mari de son épouse (traduction rapprochée)

« Or ils ne sont capables de nuire à personne qu'avec la permission d'Allah. » sourate 2 v102
 
En conclusion la concrétisation du tawhid se fait par l'attachement ferme du cœur à Allah le très haut par crainte et espoir et par le fait de vouer exclusivement l'adoration à Allah Seul. 
 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

السؤال: الشيخ محمد هذا سائل يقول كيف يحقق المسلم التوحيد جزاكم الله خيرا

     الجواب الشيخ: الحمد لله رب العالمين وأصلي وأسلم على نبينا محمد خاتم النبيين وعلى آله وأصحابه ومن تبعهم بإحسانٍ إلى يوم الدين يحقق التوحيد بالإخلاص لله عز وجل وأن تكون عبادته لله تعالى وحده لا يرائي فيها ولا يحابي فيها وإنما يعبد الله مخلصاً له الدين هذا بالنسبة للعبادة كذلك أيضاً بالنسبة للربوبية لا يعتمد إلا على الله ولا يستعين إلا بالله قال النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم لابن عمه وهو عبد الله بن عباس رضي الله عنهما يا غلام إني أعلمك كلمات احفظ الله يحفظك احفظ الله تجده تجاهك إذا سألت فاسأل الله وإذا استعنت فاستعن بالله واعلم أن الأمة لو اجتمعوا على أن ينفعوك بشيءٍ لم ينفعوك إلا بشيءٍ قد كتبه الله لك ولو اجتمعوا على أن يضروك بشيءٍ لم يضروك إلا بشيءِ قد كتبه الله عليك وعليه أن يسأل الله دائماً الثبات على الحق وعلى التوحيد فإن كثيراً من الناس وإن كان معه أصل التوحيد لكن يكون هناك أشياء منقصة وأضرب لك مثلاً شائعاً عند الناس يتهانون به وهو الاعتماد على الأسباب فإن من المعلوم أن الله سبحانه وتعالى قدر للأشياء أسباباً فالمرض قدر الله للشفاء منه أسباباً والجهل قدر الله تعالى للتخلص منه أسباباً الأولاد قدر الله لهم أسباباً وهلم جرا فبعض الناس يعتمد على السبب فتجده إذا مرض يتعلق قلبه تعلقاً كلياً بالمستشفى وأطبائه ويذهب وكأن الشفاء بأيديهم وينسى أن الله سبحانه وتعالى جعل هؤلاء أسباباً قد تنفع وقد لا تنفع فإن نفعت فبفضل الله وتقديره وإن لم تنفع فبعدل الله وتقديره فلا ينبغي بل لا يجوز أن ينسى الإنسان المتسبب ويتفكر للسبب نعم نحن لا ننكر أن السبب له تأثير في المسبب لكن هذا التأثير إنما كان بإذن الله عز وجل كما قال الله تبارك وتعالى في السحرة إنهم يتعلمون ما يفرقون به بين المرء وزوجه قال

(وما هم بضارين به من أحد إلا بإذن الله)

فالمهم أن تحقيق التوحيد هو تعلق القلب بالله تبارك وتعالى خوفاً وطمعاً وتخصيص العبادة له وحده

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Les bienfaits de la foi en l'unicité d'Allah, tawhid (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les bienfaits de la foi en l'unicité d'Allah, tawhid (dossier)

Voici un très bon article du grand savant, Shaykh As Sa'dî, l'un des professeur de shaykh al uthaymîn rahimahoumâ Allah, spécialiste en fiqh (jurisprudence) et dans l'explication des versets du noble qur-ân, le sujet de cet article porte sur les bénéfices d'une foi ferme en l'unicité d'Allah.

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Partager cet article

Le chirk, c'est la plus immense injustice !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le chirk, c'est la plus immense injustice !

Pour vraiment comprendre et connaître une chose il est indispensable de connaître son contraire :

 
« Le contraire est mis en évidence par ce qui s'en oppose,
Et par leurs contraires les choses deviennent plus claires »

 

De plus, nous avons expliqué que le Tawhid était le fait de vouer tout culte à Allah en toute vérité, de manière exclusive et de rejeter le Chirk (justement !). 
 
Mais comment pourrait-on rejeter ce que l'on ne distingue même pas ?
 
C'est pourquoi je tenterais (in cha Allah) de la manière la plus simple possible et la plus explicite de rendre compte de ce qu'est le Chirk, car notre but n'est pas de nous étaler à travers des articles mais plutôt de faire assimiler la vraie croyance ('Aquida) à nos frères et sœurs.  

Qu'est-ce que le Chirk ?

 

-    Le Chirk c'est le fait d'accorder à un autre qu'Allah ce qui revient à Allah de droit, en lui reconnaissant une part dans Sa Seigneurie, dans Son adoration, ou dans Ses Noms et Caractères. 

     Le Chirk est effectivement la plus immense des injustices comme Loqman a dit à son fils :  

 

Traduction relative et approchée : "Le Chirk est certainement une immense injusticeS31 V13 

Ibn Mas'oud -qu'Allah l'agrée- a dit : 

« J'ai dit : « Ô Messager d'Allah ! Quel est le plus immense des péchés ? » Il dit : « D'accorder un associé à Allah alors qu'Il t'a créé » ; je dis : « Et puis après ? » Il dit : « De tuer ton enfant de peur qu'il partage ta nourriture » ; je dis : « Et puis après ? » Il dit : « De faire l'adultère avec la femme de ton voisin » (1) 


     Il est indispensable de savoir que le Chirk se divise en deux parties. (2) 

 LA GRANDE ASSOCIATION
(al chirkoul akbar)

C'est l'association qui contredit le Tawhid à sa base même.

 LA PETITE ASSOCIATION
(al chirkoul asghar)

La petite association qui n'attaque pas le Tawhid à sa base mais le rend imparfait. 

C'est le fait d'adorer un autre avec Allah en l'invoquant ou en lui faisant des sacrifices ou en ayant une totale confiance en lui, qu'il s'agisse d'un prophète ou d'un allié d'Allah ou d'un ange ou d'un Djinn ou d'un tombeau...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remarque :

Celui qui jure par un autre qu'Allah en étant convaincu que la personne sur laquelle il jure peut lui être bénéfique, lui nuire ou bien qu'elle est plus en droit, dans ce cas ce sera du Chirk Akbar et non du Chirk Asghar.

       Les savants le définissent comme  suit : 

Tout ce qui est désigné dans les textes comme étant du Chirk mais qui n'est pas réprimandé de sorte à atteindre le Chirk Akbar.

C'est ce qui pourrait être un moyen d'accéder au Chirk Akbar :

Es-Sa'di a dit : 
« ...Tout ce qui est un moyen d'accéder au Chirk Akbar, que ce soit des motivations, des paroles, des actes mais qui n'atteignent pas le degré de l'adoration »

- C'est également ce qui est cité dans les textes comme étant du Chirk Asghar :

Le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 

« Ce que je crains le plus pour vous c'est le Chirk Asghar » (3)

Ce que les compagnons ont expliqué comme étant du Chirk Asghar :

Le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit : 

« Celui qui jure par un autre qu'Allah a fait du Chirk »(4)

Ibn 'Abbass -qu'Allah l'agrée- a expliqué ce Hadith en disant que le fait de jurer par un autre qu'Allah était du Chirk Asghar 

- Et Chadad ibn 'Aouss a dit : 


« Au temps du Prophète nous considérions l'ostentation comme faisant partie du Chirk Asghar » (5) 

Il fait sortir l'individu de  l'Islam (6),

 
Allah dit : Traduction relative et approchée :

 S4V48 "Allah ne pardonne pas qu'on Lui associe quoi que ce soit et en dehors de cela Il pardonne à qui Il veut "

 

 

La personne s'éternisera éternellement en Enfer :
 
Allah a dit : Traduction relative et approchée : 

S5V72 " Quiconque associe à Allah, Allah lui interdit le Paradis et son refuge sera le feu "  

Celui qui commet ce genre de Chirk, ne sort pas de l'Islam

Si certains savants considèrent que celui qui commet le Chirk Asghar se fera forcément châtié en fonction du Chirk qu'il a commit, et bien, il ne s'éternisera pas en Enfer.

Le Chirk Akbar rend toutes les autres œuvres vaines.

 
Allah a dit: Traduction relative et approchée : 

S39V65 "Si tu commets de l'association tes œuvres seront vaines"

 

Ce Chirk ne réduit pas à néant toutes les autres œuvres. 

 
Allah a dit:Traduction relative et approchée :

S39V65 "Si tu commets de l'association tes œuvres seront vaines" 
 
Ce verset désigne le Chirk Akbar et non le Chirk Asghar. 

Ce Chirk peut être apparent c'est-à-dire extérieur (Dahir) ou encore caché (Khafi).

Le Chirk Asghar, lui aussi, peut être apparent (Dahir) ou caché (Khafi). 

Apparent

Caché**

Apparent

Caché**

Ex : 

- Invocation des morts
- Sacrifice pour les Djinns et les tombeaux

Ex : 

Avoir de l'espoir, de l'humilité ou de la crainte envers un mort

Ex :

- Porter des amulettes
- Jurer par autre qu'Allah 

Ex :  

Ostentation du Musulman 
(concerne les actes)

Le Chirk existe-t-il dans la communauté ?

 

OUI ! ! Et c'est pourquoi il faut y remédier en premier lieu vu le danger qu'encourt celui qui le pratique car le Prophète -prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :
 
« Le Chirk est plus discret que la marche lente de la fourmi noire sur une terre sombre dans la nuit obscure » (7)
 
Mais qui d'entre nous n'a jamais entendu parler de ses propres oreilles des musulmans invoquer des Wali, d'ailleurs les mausolées de sidi el Badawi, de 'AbdelKader el Jilani et beaucoup d'autres témoignent de cela, ou égorger une poule noire à l'achat d'une maison en ignorant que ce sacrifice est destiné à éloigner les Djinns alors que le véritable Protecteur c'est Allah ?

... Il faut donc arrêter de croire que tous les versets et les Hadîths concernant le Chirk ne concernent en rien la communauté et que la communauté est infaillible ! !

Qu'Allah nous protège et nous préserve de l'ignorance et de l'association car c'est vraiment la plus immense des injustices ! ! 
 
Voilà en résumé ce qu'est le Chirk, 
c'est le contraire du Tawhid qui est au cœur de la croyance ('Aquida) 
et que nous approfondirons au fil du temps (in cha Allah). 
 
(1) Rapporté pare el Boukhari & Mouslim
(2) Certains savants le divisent en trois parties, mais cela revient au même comme nous allons le montrer (voir le Chirk caché**)
(3) Rapporté par Ahmad
(4) Rapporté par Tirmidi - Hadith Hassan
(5) Rapporté par el Hakem - Hadith Sahih
(6) Après prise de connaissance et sans contrainte car l'ignorance peut être excusée. Une personne qui fait du Chirk n'est pas forcément Mouchrik. Tout le monde ne peut être mis sur le même pied d'estal, au contraire il faut faire du cas par cas. Nous ne pouvons que constater les actes des individus mais Allah reste le Seul juge.
(7) Ce Hadith désigne le petit Chirk

 

Fath el Magid (Âl Cheikh)
El Qawl es-Sadid (as-Sa'di)               
Publié par al.baida.online.fr

Partager cet article

Les trois principes fondamentaux et leurs preuves - oussoul 3 - الاصول الثلاثة (vidéo-dossier-audios)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les trois principes fondamentaux et leurs preuves - oussoul 3 - الاصول الثلاثة (vidéo-dossier-audios)
L'épitre
Audios
 
La lecture du matn en arabe
 
 
La lecture du livre en français
 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب

Partager cet article

<< < 10 11 12 13 > >>