225 articles avec apprentissage - طلب العلم

Étudier seul dans les livres ? (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Étudier seul dans les livres ? (audio)

Une fois un jeune lut ceci, dans un des livres que nous avons ici : «Seigneur pardonne moi ainsi qu'à mes deux parents, entre les deux prosternations.»

 

Et il explique : «Je disais (pour invoquer) "Seigneur pardonne moi ainsi qu'à mes deux parents entre les deux prosternations, Seigneur pardonne moi ainsi qu'à mes deux parents entre les deux prosternations... "» (1)

 

Et ceci fait partie des fléaux qui résultent du fait de prendre la science directement des livres.

 

C'est pour cela que les pieux prédécesseurs insistaient ardemment sur le fait d'acquérir la science en la prenant des savants.

 

Les savants disent : «Celui dont le livre est son enseignant, ses erreurs seront plus nombreuses que ses exactitudes.»

 

Je me rappelle d'un jeune qui faisait beaucoup d'effort dans le bien, et qui avait lu dans la sounnah que le Prophète صلى الله عليه وسلم avait interdit d'utiliser les courges, ceci est authentique, il a bien interdit d'utiliser les courges.

 

Donc ce jeune dit : «Je me suis mis à ne plus manger de courges, car le Prophète صلى الله عليه وسلم a interdit les courges.»

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a bien sur interdit de les utiliser, mais en tant que récipients.

 

Les gens les coupaient par dessus, y mettaient des fruits à tremper avec de l'eau ou des raisins et les recouvraient (2).

 

Ensuite cela fut abrogé et la macération fut permise dans n'importe quel récipient pour autant qu'elle n'excède pas les trois jours.

 

(1) Il croyait que l'invocation comprenait la mention (entre les deux prosternations) alors que cette partie indique juste le moment où prononcer : «Seigneur pardonne moi ainsi qu'à mes deux parents».

(2) Principe de fermentation.

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par Al-An Firqatou Nâjiyatou

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

La recherche de la science pour un but mondain (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La recherche de la science pour un but mondain (audio)

Cheikh Abdelkarim Al-Muqrin :

 

Quel est le jugement de celui qui étudie en vue d’obtenir un diplôme ou afin de devenir savant, et autre que cela ?

 

Cheikh Abdelaziz Ibn Bâz :

 

S'il s’instruit en faveur de la vie d’ici-bas de sorte à être affecté à un emploi ou pour que l’on dise qu'il est savant, alors celui-là est perdant et ne bénéficie pas du profit de la science qui lui serait favorable dans l'au-delà.

 

En revanche, qu’il apprenne afin de s’instruire fructueusement, d’avoir connaissance des commandements d'Allah, de ce qu'Allah lui a légiféré pour postuler à un emploi et afin qu'il aborde ses affaires mondaines avantageusement, alors il n'y a pas de mal.

 

Car la science amène vers l'un et l'autre.

 

Mais, il se peut qu'il étudie à des fins d’aspirer à un poste ou pour que l’on dise qu'il est savant, puis Allah le guide et il revient à l’évidence.

 

Tel que l'ont dit certains pieux prédécesseurs :

 

« Nous avons acquis la science à résolution d’autre qu'Allah, elle dédaigna alors d'être, si ce n'est que pour Allah ».

 

Il lui incombe donc d'apprendre quand bien même son intention est corrompue, il ne doit pas délaisser la science.

 

Il apprend et il s'efforce, il assiste auprès des savants et il demande à son Seigneur de bonifier son intention, qu'il implore Allah de l'aider dans la réforme de cette intention et d'avoir pour but, à travers sa science, le Visage d'Allah, Puissant et Exalté soit-Il.

 

Et Allah, Glorieux et Très Haut soit-Il, est Bienfaisant et Généreux, s'il est sincère en invoquant, Il l’exaucera et améliorera sa situation. Après cela l'intention sera bonne, qu'il ne désespère pas et qu'il ne délaisse pas la science.

 

Révisé, relu et publié par 3ilmchar3i.net

حكم طلب العلم لغرض دنيوي

ما حكم من يتعلم لكي يأخذ الشهادة أو يصير عالماً، إلى غير ذلك؟

إذا كان يتعلم للدنيا ليتوظف أو ليقال إنه عالم، فهذا خاسر ما يستفيد من العلم الفائدة التي تنفعه في الآخرة، أما إذا تعلم ليستفيد ويعرف حكم الله، ويعرف ما شرع الله له، وليتوظف أيضاً وينتفع في أمور دنياه فلا بأس، فإن العلم يجره إلى هذا وهذا، ولكن قد يتعلم ليتوظف ، أو ليقال له عالم، ثم يهديه الله ويرجع إلى الصواب، مثلما قال بعض السلف: تعلمنا من العلم ليكون لغير الله فأبى أن يكون إلا لله. فينبغي له أن يتعلم ولو ساءت نيته، لا يترك العلم يتعلم ويجتهد ويحضر مع العلماء ويسأل ربه أن يحسن نيته، يتضرع إلى الله أن الله يعينه على إصلاح النية، وأن يقصد بعلمه وجه الله - عز وجل -، والله - سبحانه وتعالى - جواد كريم إذا صدق في الدعاء يجيب دعوته ، ويحسن حاله، فتكون النية بعد ذلك صالحة ، لا ييأس، ولا يترك العلم

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Tu n’es donc pas seul, Ô toi le croyant ! (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Tu n’es donc pas seul, Ô toi le croyant ! (audio)

Question : 

 

Un questionneur de Belgique dit : Est-ce que celui qui écoute une cassette seul chez lui est concerné par le hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Il n’y a pas un groupe qui se rassemble dans une des maisons d’Allâh pour lire le livre d’Allâh et l’étudier…» ?

 

Réponse :

 

Il ne sera pas privé de la grâce d’Allâh عز وجل et ne sera pas privé du bien.

 

Et s’il médite sur sa situation, il saura qu’il n’est pas seul.

 

Le croyant marche et habite parmi les nobles anges d’Allâh.

 

Il y a avec lui les anges, les gardiens et les nobles scribes ne se séparent jamais de lui.

 

Il y a également avec lui les gardiens qu’Allâh a chargés de protéger les enfants d’Adam, ceux sur lesquels Allâh a dit :

 

لَهُ مُعَقِّبَاتٌ مِنْ بَيْنِ يَدَيْهِ وَمِنْ خَلْفِهِ يَحْفَظُونَهُ مِنْ أَمْرِ اللَّهِ

 

«Il [l’homme] a devant lui et derrière lui des anges qui se relaient et qui veillent sur lui par ordre d’Allâh.» (sourate Ar-Ra’d verset 11)

 

Et cela d’après l’une des deux explications du verset.

 

Tu n’es donc pas seul, Ô toi le croyant, même si tu t’isoles.

 

Il y a avec toi les anges d’Allâh, ils entourent tous ceux qui font le rappel, tous ceux qui écoutent le rappel et tous ceux qui apprennent leur religion.

 

Ils les entourent, les aiment, sont miséricordieux envers eux et repoussent d’eux les diables parmi les hommes et les jinns.

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

La méthode la plus facile pour mémoriser les moutouns 

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

La méthode la plus facile pour mémoriser les moutouns 

La constance dans la mémorisation des moutouns, la non-prolifération de la mémorisation quotidienne, la modération dans la mémorisation : C'est la voie des savants.

 

- قال الزهري - رحمه الله

إنما جمعنا هذا العلم بالحديث والحديثين ، والمسألة والمسألتين


Et le matn (dont le pluriel est "moutoun") : Soit c'est un hadith du prophète صلى الله عليه وسلم, soit un texte, ou une poésie.

 

La quantité de ce que tu mémorises en moutoun est la suivante :

 

1.S'il fait partie des moutoun de hadiths, alors mémorise tous les jours trois hadiths.

 

2.Si c'est un texte, alors mémorise une phrase bénéfique de celui-ci qui ne dépasse pas cinq lignes.

 

3.Et si c'est une poésie, alors ne mémorise pas plus de trois abyaat (vers).

 

Et avec cette dose modérée ainsi que la répétition (des mots), ce qui est mémorisé s'enracine -avec la permission d'Allâh-.

 

La méthode pour mémoriser les moutouns est la suivante :


1.Répète la quantité que tu veux mémoriser vingt fois par cœur (il est conseillé de ne pas regarder sur le support lorsqu'on peut), et le meilleur moment pour la mémorisation est après la prière du Fajr

 

2.Répète après le Asr ou après le Maghrib ce dont tu as mémorisé vingt fois par cœur

 

3.Le lendemain -avant que tu commences à mémoriser la nouvelle quantité-, lis ce que tu as mémorisé hier vingt fois par cœur.

 

4.Puis lis par cœur ce que tu as mémorisé depuis le début du matn jusqu'à ce que tu arrives à l'endroit de la nouvelle mémorisation (le nouveau passage à mémoriser).

 

5.Après ceci, commence à mémoriser le nouveau cours avec la même méthode.

 

6.Répète cette technique quotidiennement jusqu'à ce que tu finisses la mémorisation du matn et que ce qui est mémorisé s'enracine.

 

[...] Et la mémorisation, certes, n'est qu'avec la répétition, et l'enracinement de ce qui est mémorisé avec beaucoup de répétition.

 

Et ceci est la pratique habituelle des enracinés dans la science [...] 

 

Source : Moutoun taalib al Ilm

Traduit, annoté et adapté pour Telegram par Maktabayti - @Maktabayti

المداومة على حفظ المتون و عدم الإكثار من المحفوظ اليومي و التأني في الحفظ هو نهج العلماء

قال الزهري - رحمه الله : إنما جمعنا هذا العلم بالحديث و الحديثين و المسألة و المسألتين

والمتن إما يكون حديثاً عن النبي صلى الله عليه وسلم أو نثراً أو نظما

مقدار ما تحفظه من المتون ما يلي

1. إذا كان المتن المحفوظ من متون الحديث فاحفظ كل يوم ثلاثة أحاديث

2. و إذا كان نثراً فاحفظ جملة مفيدة منه لا تزيد على خمسة أسطر

3. و إذا كان منظوماً فلا تزيد على حفظ ثلاثة أبيات

و بهذا المقدار المتأني مع التكرير يرسخ المحفوظ

و طريقة حفظ المتون ما يلي

1. كرر المقدار الذي تريد حفظه عشرين مرة حفظاً و أفضل وقت للحفظ بعد صلاة الفجر

2. كرر بعد العصر أو بعد المغرب ما حفظته في الفجر عشرين مرة حفظاً

3. من الغد و قبل أن تبدأ في حفظ المقدار الجدي اقرأ ما حفظته بالأمس عشرين مرة

4. ثم اقرأ حفظاً ما حفظته من أول المتن حتى تصل إلى موطن الحفظ الجديد

5. بعد ذلك ابدأ في حفظ الدرس الجديد بنفس الطريقة

6. كرر هذه الطريقة يومياً حتى تنتهي من حفظ المتن و يرسخ المحفوظ

و بهذه الطريقة سر في كل متن تحفظه مع ضرورة مداومة مدارسة العلم حفظاً و مراجعة و قراءة الكتب و حضور دروس العلماء و ملازمتهم و السؤال عما أشكل من مسائل العلم

مقدمة مجموعته متون طالب

Cheikh 'Abd Al-Mouhsin Al-Qassim - الشيخ عبد المحسن بن محمد القاسم

Partager cet article

La méthode la plus facile pour réviser les moutouns

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

 La méthode la plus facile pour réviser les moutouns
1. Révise deux pages tous les jours, et lis-les vingt fois par coeur.
 
2. Et le lendemain -avant que tu commences la nouvelle révision-; Lis par coeur ce dont tu as mémorisé la veille cinq fois.
 
3. Puis commence la nouvelle révision (deux pages vingt fois par coeur).
Et agis comme cela tous les jours, jusqu'à la fin du matn.
 
4. Si tu as fini la révision du premier matn, alors lis-en tous les jours cinq pages par coeur jusqu'à ce que tu le termine.
 
5. Si tu as révisé les cinq pages du premier matn, alors commence à réviser le deuxième (matn), comme tu as fait pour le premier.
 
6. Arrête la nouvelle révision une fois par semaine, et lis (par coeur) ce que tu as révisé dans la semaine
 
7. Si tu as maîtrisé ce qui est mémorisé avec cette méthode, alors il ne s'écoulera pas un mois sans que tu ais certainement tout révisé par coeur.
 

Source : Moutoun taalib al Ilm

Traduit, annoté et adapté pour Telegram par Maktabayti - @Maktabayti

 

Cheikh 'Abd Al-Mouhsin Al-Qassim - الشيخ عبد المحسن بن محمد القاسم

Partager cet article

Ceux qui aiment la science sont nombreux mais peu sont ses étudiants

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ceux qui aiment la science sont nombreux mais peu sont ses étudiants

J'ai dit et je dis, et ceci est la parole des gens de science, que ceux qui aiment la science sont nombreux, mais peu, sont les étudiants en science (légiférée)...

 

Ceux qui aiment la science parmi nous, par Allâh ils sont nombreux.

 

Mais les demandeurs de science : Selon les traditions des gens de science et selon la manière des gens de science et selon l'effort de réflexion des gens de science... Par Allâh, ils sont certes peu nombreux !

 

Je me rappelle à moi-même, et prête attention à moi-même avant vous, de me préoccuper de la science en tant que demandeur, en étudiant, en apprenant et en enseignant, en éduquant, obéissant, adorant et en oeuvrant.

 

Explication du livre "Bienvenue Ô Demandeur de science" cours 03

Publié par 3ilmchar3i.net

 

مُحبِّي الدِّينِ كَثِيرٌ وطُلابُّهُ قَليلٌ

قلتُ وأقول وهو من كلام أهل العلم أن محبي العلم كثير، وأما طلاب العلم فقليل، من يحب العلم منا والله كثير لكن الذي يطلب العلم على سَننِ أهل العلم وعلى طريقة أهل العلم وعلى جدِّ واجتهادِ أهل العلم قد يكون والله قليل، فأنا أقول لنفسي وأحرص نفسي قبلكم أن نشتغل بالعلم طلبًا ودراسةً وتعلمًا وتعليمًا وتربية وطاعةً وعبادةً وعملا

شرح كتاب «مرحباً يا طالب العلم» - الدرس 03

Cheikh Oussâma Ibn Sa'oud Al-'Oumary  - الشيخ أسامة بن سعود العمري

Partager cet article

L'étudiant en science et sa femme - طالب العلم وزوجته (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

L'étudiant en science et sa femme - طالب العلم وزوجته (audio)

 

L'étudiant en science et sa femme... Comment sont les échanges avec sa femme ? 

 

Tu trouves certains étudiants en science qui n'ont aucune (de ces caractéristiques) avec leur femme, comme le respect et la considération.

 

Ils veulent que le repas soit prêt à l'heure, que leurs vêtements soient prêts à temps.

 

Est-ce que c'est une machine ?

 

C'est une femme avec des sentiments, c'est une femme elle veut du sentimental. 

 

Cet étudiant en science, si une femme l'avait appelé pour lui poser une question, tu aurais vu chez lui une douceur et une envie de bien se faire comprendre qu'il n'a pas avec son épouse.

 

Ceci est une erreur.

 

Elle est plus en droit d'être traitée ainsi.

 

Parmi ses droits les bon sentiments et la douceur, combien elle t'a-t-elle aidé ?

 

Et combien de fois t'a-t-elle aidé en préparant le cadre te permettant d'étudier ?

 

Ou même en s'occupant de l'éducation des enfants lors de tes voyages et de ta recherche de la science ?

 

Lorsque tu rentres, (tu lui dis) : "Je suis fatigué, je suis occupé, je suis ceci."

 

Combien a-t-elle fait ?... Donné ?... Préparé ?

 

C'est pour cela qu'elle a des droits.

 

Et, l'étudiant en science, après avoir pris soin de ses parents, doit prendre encore plus soin de sa femme.

 

Elle est son amie intime, sa compagne.

 

Elle est avec lui la plupart du temps, pourquoi ne fixe-t-il pas un cours à la maison également, un cours de science ?

 

Vous débattez alors ensemble (de sujets scientifiques).

 

Certaines personnes chassent les mouches des gens alors que le scorpion est sous leurs pieds.

 

Ils font partie de ceux qui appellent à l'islam, propagent le bien auprès des gens mais son foyer est privé du bien qu'il possède, son foyer est privé de la science qu'il possède.

 

Sa femme, ses enfants, ses parents sont privés de la science qu'il possède.

 

Lorsqu'il s'assied avec eux, il n'est qu'une simple personne de la masse, qui n'évoque aucun verset ni aucun hadith, ne dispense aucun enseignement.

 

Il est de ton devoir, et ceci est une obligation prioritaire, que tu leur enseignes et que tu les sauves du feu.

 

Qu'a dit Allah Le Très-Haut à dit à ce sujet ? (traduction rapprochée) :

 

{Ordonne à ta famille la Salât, et accomplis-la avec persévérance}

 

Le mot "patience" (صبر) en arabe est à l'origine formé de trois lettres, mais il a ici (dans le verset précédent) ajouté des lettres dans le mot (اصطبر), ce qui signifie un ajout dans le sens.

 

Le sens est alors ici celui de l'effort continu et du fait de patienter face à eux, car il va peiner face à eux.

 

Pourtant certains se contentent de dire : "Je leur ai ordonné, je les ai avertis, ça suffit."

 

Non, il faut de la continuité et de l'endurance dans l'éducation de ses proches.


مجالس في العلم ص 106-107

Traduit par Muhammad Abou Maher

Revu et corrigé par Zayd Abou Maryam al Firansi

 Publié par 3ilmchar3i.net

طالب العلم وزوجته،كيف معاملته لزوجته؟تجد بعض طلبة العلم لا يعير هذه المرأة احتراما،ولا تقديرا،يريد وقت الطعام الطعام

جاهز،وقت اللباس اللباس جاهز،هل هي آلة؟

هي امرأة ذات إحساس،هي أنثى ترغب في العاطفة،طالب العلم هذا لو اتصلت به سائلة لوجدت من لين الجانب،وإيصال العبارة والتفهيم ما لا يعامل به زوجته،وهذا غلط

فهي أولى بهذه التصرفات،من حقها المشاعرة الحسنة واللطف،كم كفتك؟وكم هيأت لك بما يساعدك في الجو العلمي للبحث؟أو حتى في تربية الأبناء وأنت في الرحلة والطلب؟

فإذا أتيت أنا تعبان،أنا مشغول،أنا كذا،كم صنعت؟كم أدت؟كم هيأت؟فلذالك لها حق،فطالب العلم بعد عنايته بوالديه،له عناية فائقة بزوجته،هي خليلته،هي صاحبته

هي معه أكثر الوقت،كيف لو أنه جعل درسا أيضا في البيت،درسا علميا،تتذاكر وإياهم،إن بعض الناس يميط الذباب عن الناس،والعقرب تحت قدمه،وهو ذو دعوة ونشر للخير في الناس

ولكن بيته محروم من الخير الذي عنده،بيته محروم من العلم الذي عنده،زوجته أبناؤه،والداه محرومان من العلم الذي عنده،إذا جلس معهم فهو عامي بسيط،لا ذكر للآيات ولا للأحاديث

ولا تعليم،إنما يجب عليك وجوبا أوليا أن تعلمهم وأن تنقذهم من النار،ماذا قال الله تبارك وتعالى في هذا

{ وأمر أهلك بالصلاة واصطبر عليها}

أصل الصبر ثلاثية،لكن زيد في مبنى الكلمة دليل على الزيادة في المعنى،وهي من المجاهدة والصبر لهم،لأنه يجد منه من المشقة،وبعض الناس يقول:أنا أمرتهم،نبهتهم،انتهى،لا.الاستمرار والمداومة في تعليم الأهل

[مجالس في العلم ص 106-107]

Cheikh Mohammad Ibn Ramzân Al-Hadjiri - الشيخ محمد بن رمزان الهاجري

Partager cet article

Les gens se soucient de la science mais pas du bon comportement ! (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les gens se soucient de la science mais pas du bon comportement ! (audio-vidéo)

Avec regret, je remarque qu’aujourd’hui les gens se soucient du premier aspect et qui est la science mais ne se soucient pas de l’autre aspect et qui est la bonne moralité et la manière de se comporter.

 

Car le Prophète صلى الله عليه وآله وسلم aurait pu restreindre sa prédication sur la virtuosité et la noblesse des caractères lorsqu’il employa la forme restrictive en disant :

 

«Je n’ai été envoyé que pour parfaire les nobles caractères».

 

Cela signifie donc que les hautes moralités sont une part fondamentale de la prédication du Messager عليه الصلاة والسلام.

 

Et en réalité, au début de ma recherche de la science et de ma guidée par Allâh عز وجل au Tawhîd pur et selon mes informations de ce que vit le monde islamique comme éloignement de ce Tawhîd, je pensais que le problème dans le monde islamique résidait seulement dans leur éloignement de la compréhension du sens véritable de : «لا إله إلا الله - lâ ilâha illaLlâh ».

 

Mais avec le temps, j’ai commencé à percevoir qu’il y avait là, dans ce monde, un autre problème ajouté au premier problème fondamental et qui n’est autre que leur éloignement du Tawhîd.

 

L’autre problème étant que la plupart d’entre eux ne se comportent pas avec le comportement authentique de l’Islâm, sauf avec faible mesure.

 

 Traduit et publié par cerclesciences.fr

 

‎الشيخ : فأنا ألاحظ مع الأسف أن الناس اليوم يهتمّون بالجانب الأول ألا وهو العلم ولا يهتمّون بالجانب الآخر ألا وهو الأخلاق والسلوك فإذا كان النبي صلى الله عليه وآله وسلم يكاد يحصر دعوته من أجل محاسن الأخلاق ومكارمها حينما يأتي بأداة الحصر فيقول

(إنما بعثت لأتمم مكارم الأخلاق)

فإنما ذلك يعني أن مكارم الأخلاق جزء أساسي من دعوة الرسول عليه الصلاة والسلام والواقع أنني كنت في ابتداء طلبي للعلم وهداية الله عز وجل إياي إلى التوحيد الخالص واطّلاعي على ما يعيشه العالم الإسلامي من البعد عن هذا التوحيد كنت أظن أن المشكلة في العالم الإسلامي إنما هي فقط ابتعادهم عن فهمهم لحقيقة معنى لا إله إلا الله لكنني مع الزمن صرت أتبيّن أن هناك مشكلة أخرى في هذا العالم تضاف إلى المشكلة الأولى الأساسية ألا وهي بعدهم عن التوحيد المشكلة الأخرى أنهم أكثرهم لا يتخلقون بأخلاق الإسلام الصحيحة إلا بقدر زهيد

‎الشيخ : فأنا ألاحظ مع الأسف أن الناس اليوم يهتمّون بالجانب الأول ألا وهو العلم ولا يهتمّون بالجانب الآخر ألا وهو الأخلاق والسلوك فإذا كان النبي صلى الله عليه وآله وسلم يكاد يحصر دعوته من أجل محاسن الأخلاق ومكارمها حينما يأتي بأداة الحصر فيقول

(إنما بعثت لأتمم مكارم الأخلاق)

فإنما ذلك يعني أن مكارم الأخلاق جزء أساسي من دعوة الرسول عليه الصلاة والسلام والواقع أنني كنت في ابتداء طلبي للعلم وهداية الله عز وجل إياي إلى التوحيد الخالص واطّلاعي على ما يعيشه العالم الإسلامي من البعد عن هذا التوحيد كنت أظن أن المشكلة في العالم الإسلامي إنما هي فقط ابتعادهم عن فهمهم لحقيقة معنى لا إله إلا الله لكنني مع الزمن صرت أتبيّن أن هناك مشكلة أخرى في هذا العالم تضاف إلى المشكلة الأولى الأساسية ألا وهي بعدهم عن التوحيد المشكلة الأخرى أنهم أكثرهم لا يتخلقون بأخلاق الإسلام الصحيحة إلا بقدر زهيد

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Partager cet article

Apprenez le bon comportement avant d'apprendre la science... - تعلم الأدب قبل طلب العلم

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Apprenez le bon comportement avant d'apprendre la science... - تعلم الأدب قبل طلب العلم

Allâh Le Très-Haut a dit en s'adressant à Son prophète صلى الله عليه وسلم (traduction rapprochée) :

 

{Et tu es certes, d'une moralité éminente.} (sourate Al-Qalam verset 4)


 قَـالَ الله تَعَالَى مُخَاطِبًا رَسُولَهُ صلى الله عليه وسلم

 وَإِنَّكَ لَعَلى خُلُقٍ عَظِيمٍ" - سورة القلم الآية : 4"

 

D'après Abou Houreira رضي الله عنه, le Messager صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"J'ai été envoyé pour parachever les nobles caractères".  


 عَـنْ أَبِي هُرَيْرَة -رَضِيَ الله عَنْهُ

 أنَّ رَسُولَ الله صلى الله عليه وسلم قَالَ

 إِنَّمَا بُعِثْتُ لِأُتَمِّمَ صَالِحَ الْأَخْلَاقِ

 رواه البخاري" في الأدب المفرد ٢٧٣

 وصححه الألباني في صحيح الأدب المفرد٢٠٧

 

L'Imâm Ibn Chihâb Az-Zohri رحمه الله a dit : 

 

"Cette science est l'éducation d'Allâh Le Très-Haut (pour ses créatures), avec laquelle il a éduqué Son Messager et avec laquelle le Messager صلى الله عليه وسلم a éduqué sa communauté.

C'est le dépôt qu'Allâh Le Très-Haut a confié au Prophète, pour le mener là où Il l'a mené."

 

 قَـالَ الإمَامُ ابنُ شِهَابٍ الزُّهْرِي رَحِمَهُ الله

 إن هذا العلم أدب الله تعالى الذي أدّب به نبيه - صلى الله تعالى عليه وآله وسلم- وأدّب النبي -صلى الله عليه وسلم- أمته، أمانة الله تعالى إلى رسوله صلى الله تعالى عليه وآله وسلم ليؤديه على ما أدي إليه

الجـامع، للخطيب البغدادي ٧٨/١

 

L'Imâm Ibn Al-Qayyim رحمه الله a dit : 

 

"Le (bon) comportement de la personne est le signe de son bonheur et de sa réussite.

Et le mauvais comportement est le signe de son malheur et de sa stagnation.

Et rien n'apporte le bien de la dounia et de l'au-delà comme le bon comportement, et rien n'apporte (autant) la privation que le mauvais comportement."

 

 قَـالَ الإمَامُ ابنُ القَيِّم رَحِمَهُ الله

 وأدب المرء عنوان سعادته وفلاحه، وقلة أدبه عنوان شقاوته وبواره، فما استجلب خير الدنيا والآخرة بمثل الأدب، ولا استجلب حرمانها بمثل قلة الأدب

مدارج السالكين ٤٠٧/٢

 

Abou Al-Nadhar al faqih a dit : J'ai entendu al Bawchanjî رحمه الله dire : 

 

"Celui qui veux la science et sa compréhension sans comportement, se destine à mentir sur Allâh le très haut et Son Prophète".

 

 قَـالَ أَبُو النَّضَر الفَقِيه سَمِعُت البَوشَنْجِي رَحِمَهُ الله يَقُول

 من أراد العلم والفقه بغير أدب فقد اقتحم أن يكذب على الله تعالى ورسوله 

 سير أعلام النبلاء ٥٦٨/١٣

 

Ibrâhîm ibn Habîb رحمه الله a dit : Mon père m'a dit : 

 

"Ô mon enfant va chez les juristes et les savants, et apprends auprès d'eux, et prends de leur comportement, de leur bonnes manières et de leur droiture".

 

 قَـالَ إِبْرَاهِيم بنُ حَبِيب رحمه الله

 قال لي أبي : يا بني إئت الفقهاء والعلماء، وتعلم منهم، وخذ من أدبهم وأخلاقهم وهديهم

 الجامع لأخلاق الراوي وآداب السامع ٨٠/١

 

L'Imâm Mâlik رحمه الله a dit : 

 

"Ma mère me mettait un turban et me disait : Va chez Rabi'a et apprends de son comportement avant de prendre de sa science".


 قَـالَ الإمَامُ مَالِك رَحِمَهُ الله

 كانت أمي تعممني، وتقول لي : اذهب إلى ربيعة فتعلم من أدبه قبل علمه

ترتيب المدارك بتقريب المسالك"، للقاضي عياض ٤٥/١

 

Abou Abdillâh Sofiân ibn Sa'îd At-Thawrî رحمه الله a dit : 

 

"Ils n'envoyaient pas leurs enfants apprendre la science jusqu'à ce qu'ils acquièrent un bon comportement et qu'ils adorent (Allâh) 20 années".

 

 قَـالَ أَبُو عَبْدُ الله سُفْيَان بنُ سَعِيدٍ الثَّوْرِي رحمه الله

 كانوا لا يخرجون أبناءهم لطلب العلم حتى يتأدبوا ويتعبدوا عشرين سنة

حلية الأولياء  ٣٦١/٦

 

Khâlid ibn Nizâr رحمه الله a dit : J'ai entendu Malik ibn Anas dire à un garçon de Quraich : 

 

"Ô fils de mon frère, apprends le comportement avant d'apprendre la science".


 عَـنْ خَالِد بنُ نِزَار رَحِمَهُ الله قَـال

 سمعت مالكاً بن أنس يقول لفتى من قريش

يا ابن أخي، تعلم الأدب قبل أن تعلم العلم

حلية الأولياء ٣٣٠/٦

 

Abi Ja'far رحمه الله a dit : 

 

"Ahmed était parmi les plus pudiques des gens, les plus généreux, les plus sociables et les mieux éduqués.

Il demeurait longuement silencieux.

On n'entendait alors de lui que la récitation des hadiths et l'évocation des pieux, avec dignité, calme et à travers de belles paroles.

Si quelqu'un venait le trouver, il se montrait affable et le prenait dans ses bras.

Il était d'une très grande modestie vis-à-vis des personnes âgées, qui avaient en retour beaucoup d'estime pour lui."

 

 عَـنْ أَبِي جَعْفَر -رَحِمَهُ الله- قَـالَ

 كان أحمد من أحيى الناس، وأكرمهم، وأحسنهم عشرة، وأدباً، كثير الإطراق، لا يسمع منه إلا المذاكرة للحديث وذكر الصالحين، في وقار وسكينة ولفظ حسن، وإذا لقيه إنسان بشّ به، وأقبل عليه، وكان يتواضع للشيوخ كثيراً، وكانوا يعظمونه

سير أعلام النبلاء ٣١٧/١١-٣١٨

 

AbdAllâh ibn al Moubârak رحمه الله a dit : 

 

"J'ai appris le comportement pendant 30 ans, et j'ai recherché la science pendant 20 ans, ils (les étudiants) apprenaient le comportement ensuite la science".

 

 قَـالَ عَبْدُ الله بنُ المُبَارَك رحمه الله

 طلبت الأدب ثلاثين سنة، وطلبت العلم عشرين سنة، وكانوا يطلبون الأدب ثم العلم

غاية النهاية في طبقات القراء، لابن الجزري:٣٣٦/١

 

Traduit par Muhammad Abou Maher

Revu et corrigé par Zayd Abou Maryam al Firansi

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article

Conseil sur le fait de commencer par la mémorisation du Coran avant les épîtres islamiques (moutoun)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conseil sur le fait de commencer par la mémorisation du Coran avant les épîtres islamiques (moutoun)

Question :

 

L’étudiant en science doit-il se concentrer sur la mémorisation du Coran jusqu’à le mémoriser en entier ou bien peut-il rechercher la science et mémoriser les moutouns même si sa mémorisation du Coran est minime ?

 

Réponse :

 

Je vois sans aucun doute que la mémorisation du Coran passe en premier, le Coran est la base de la science, sa mémorisation passe donc en premier.

 

Mais je pense néanmoins que s’il n’a pas d’autres occupations qui le préoccupent, il lui est possible de réunir entre les deux : il consacre le début de la journée à la mémorisation du Coran et le reste de la journée à la révision des moutouns, il sera ainsi en mesure de pouvoir faire les deux.

 

Mais si en revanche il n’est pas capable de réunir entre les deux, le Coran passe alors en premier.

 

Nous ne préférons aucune chose au Coran, en aucun cas.

 

 Traduit et publié par darataalibat.com

 

طالب العلم يركز على حفظ القرآن أو يطلب العلم ويحفظ المتون

سئل فضيلة الشيخ محمد بن صالح العثيمين- رحمه الله-: هل ترى لطالب العلم أن يركز على حفظ القرآن حتى يحفظه، أو يطلب العلم ويحفظ المتون ولو ما حفظ من القرآن إلا قليل؟

فأجاب بقوله: أنا أرى أن الأولى أن يحفظ القرآن، لاشك القرآن هو أصل العلم فحفظ القرآن أولى، لكن بمكانه أن يجمع بينهما، أظن إذا لم يكن هناك أشغال أخرى يجعل أول النهار لحفظ القرآن
وآخر النهار لمراجعة بعض المتون ويتمكن من هذا، وهذا إذا لم يستطع فالقرآن أولى نحن لا نفضل شيئا على القرآن إطلاقا

مجموع فتاوى ورسائل العثيمين - 26/151

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Parmi les signes de la science bénéfique

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parmi les signes de la science bénéfique

Parmi les signes de la science bénéfique :

 

Que son porteur ne prétend pas la science et il ne s'enorgueillit face à personne, il ne taxe/affilie pas les autres à l'ignorance sauf celui qui contredit la sunna et ses adeptes, alors il s'exprime à son sujet par colère pour Allâh, et non pas par colère pour son âme, ni dans le but de l'élever (son âme) par rapport aux gens. 

 

Quant à celui dont la science n'est pas bénéfique :

 

Il n'a d'autres préoccupations que de s'enorgueillir avec sa science face aux gens, de montrer le degré de sa science sur eux, de les accuser d'ignorance, de les dénigrer afin de s'élever sur eux, et cela est parmi les plus ignobles caractères et les plus mesquins.

 

Et probablement qu'il a prétendu aux savants qui étaient avant lui l'ignorance, la négligence et l'inadvertance.

 

Il s'impose alors l'amour de son âme et l'amour de son exhibition : En avoir une bonne opinion, et avoir une mauvaise opinion de ceux qui ont précédé.

 

Fadhl 3ilm s-salaf 3ala 3ilm l-khalaf p.71-73

 Traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences - telegram.me/cercle_sciences

 

ومن علامات العلم النافع

أن صاحبه لا يدعي العلم ولا يفخر به على أحد ، ولا ينسب غير إلى الجهل إلا من خالف السنة وأهلها ، فإنه يتكلم فيه غضبًا لله لا غضبًا لنفسه ولا قصدًا لرفعتها على أحد
وأما من علمه غير نافع

فليس له شغل سوى التكبر بعلمه على الناس ، وإظهار فضل علمه عليهم ونسبته إلى الجهل ، وتنقصهم ليرتفع بذلك عليهم ، وهذا من أقبح الخصال وأردئها ، ربما نسب من كان قبله من العلماء إلى الجهل والغفلة والسهو ، فيوجب له حب نفسه وحب ظهورها ، وإحسان ظنه بها وإساءة ظنه بمَن سلف

 فضل علم السلف على علم الخلف 71 – 73

 

Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali - الإمام زين الدين ابن رجب الحنبلي

Partager cet article

Enseignement des sourds-muets

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Enseignement des sourds-muets

Question :

 

Si j'avais un frère sourd-muet (ni il entend ni il parle) et qui ne connaissait rien sur la prière, le jeûne, l'aumône obligatoire, ni sur les règles de l'Islam, ni sur le coran, comment puis-je l'orienter dans ce cas-là ?

 

Réponse :

 

Il faut lui apprendre selon son degré de conscience, avec des gestes s'il est voyant.

 

Il faut lui apprendre la prière de manière pratique, son tuteur ou autre prie devant lui, en lui expliquant avec les gestes de faire de même, et en lui apprenant de façon à ce qu'il comprenne l'heure des prières, ou en faisant devant lui chaque prière à son heure, ceci après qu'il soit en âge de distinction.

 

S'il comprend l'écriture, alors il faut lui écrire le dogme islamique et les piliers de l'Islam, avec l'explication de la signification des deux attestations de foi, et ainsi le reste des règles de la religion.


Parmi celles ci les règles de la prière en commençant par les ablutions, les grandes ablutions, les heures de prière, ses piliers, ses obligations, et ce qui est légiféré à faire durant la prière.

 

Il convient également de lui indiquer les prières surérogatoires (adh-ouhâ, al-witr, etc..), et tout ce dont a besoin la personne responsable "moukallaf", puisse-t-il en profiter.
 

Dés qu'il commence à distinguer d'une manière quelconque, il fait désormais partie des responsables "moukallaf", et ceci peut être par l'un des signes de la puberté, il doit alors appliquer les règles imposées aux personnes responsables, proportionnellement à sa science et à son aptitude.

 

Par contre s'il apparaît de son état qu'il est inconscient, alors il n'a rien à assumer, car il n'est pas responsable, comme il nous est parvenu dans le hadith authentique :

 

"La plume est levée pour trois (personnes) :

le jeune enfant jusqu’à ce qu'il atteigne la puberté,

le fou jusqu’à ce qu’il retrouve la raison

et le dormeur jusqu’à ce qu'il se réveille."

 

(Numéro de la partie: 5, Numéro de la page: 281)

 Publié par alifta.net

 

تعليم الأصم والأبكم

س : إذا كان لدي أخ أصم وأبكم فهو لا يسمع ولا يتكلم كما هو معلوم، وطبعا لا يعرف شيئا عن الصلاة ولا الصوم ولا الزكاة ولا يعرف شيئاً عن أحكام الإسلام، ولا يعرف شيئا من القرآن. كيف يكون التوجيه والحالة هذه؟

جـ: هذا لا بد أن يفعل معه ما يعلم به عقله بالإشارة إذا كان بصيراً. وينبغي أن يعلم الصلاة بالفعل؛ فيصلي عنده وليه أو غيره ويشار له أن يفعل هذا الفعل، مع بيان الأوقات بالطريقة التي يفهمها أو بتعليمه الصلاة كل وقت بالفعل بعد أن يُعْلم أنه عاقل، ويُكتب له إن كان يعرف الكتابة حقيقة العقيدة الإسلامية، وأركان الإسلام مع بيان معنى الشهادتين. وهكذا بقية أحكام الشرع توضح له كتابة
ومن ذلك أحكام الصلاة من الوضوء والغسل ومن الجنابة وبيان الأوقات وأركان الصلاة وواجباتها وما يشرع فيها، وبيان السنن الراتبة وسنة الضحى والوتر إلى غير ذلك مما يحتاجه المكلف لعله يستفيد من الكتابة
ومتى علم عقله بأي وسيلة، ثبت أنه من المكلفين إذا بلغ الحلم بإحدى علاماته المعلومة ولزمته أحكام المكلفين حسب علمه وقدرته. أما إن ظهر من حاله أنه لا يعقل فلا حرج عليه، لأنه غير مكلف، كما جاء في الحديث الصحيح

(رفع القلم عن ثلاثة الصغير حتى يبلغ، والمعتوه حتى يفيق، والنائم حتى يستيقظ)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>