compteur de visite

Catégories

30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 16:11
Au sujet du verdict de créer une association (جمعية - jam’iyyah) de bienfaisance et de da’wa (audio)

 

Le Sheikh Mohammad Bin Ramzaan Al-Haajiri :

 

Il y a de nombreuses questions en ce qui concerne un sujet que je vais présenter à votre excellence :

 

Question :

 

" Nous sommes des frères Salafis et nous voulons établir (une association) « Dar Al-Hadith » dans le but de faire la mémorisation du Qor’an et de la Sounnah et de contacter les hommes de science et de profiter d’eux.

Mais certains frères se sont objectés et ils ont dit :

« Ce sont des organisations et des associations et les associations engendrent la Hizbiyyah (le partisanisme). »

Quel est votre conseil pour ceux-là ? "

 

Réponse : Le Sheikh Salih Ibn Sa’d As-Souhaymi :

 

Je dis Ô mes frères, les associations sont de deux catégories :

 

Une catégorie qui a pour objectif l’organisation – et rien d’autre – d’ordonner les affaires dans un ordre qui est légiféré et auquel nous invite la Shari’ah.

 

Car la législation aime l’ordre et invite à faire les choses avec maîtrise.

 

Allah Le Très Haut dit (traduction rapprochée) :

 

{Allah aime ceux qui combattent dans Son chemin en rang serré pareils à un édifice renforcé.} As-Saff : 4.

 

Et (traduction rapprochée) :

 

{Et cramponnez-vous tous ensemble au ‹Habl› (câble) d'Allah et ne soyez pas divisés} Aalou ‘Imran : 103.

 

Le prophète (sallallahou ’alaihi wa salam) ordonnait les rangs dans la Salat et dans le Djihad et ainsi de suite.

 

Si l’objectif de la création d’une association en particulier est d’ordonner les choses pour qu’il n’y ait pas de chaos et pour que ça ne devienne pas un jeu entre les mains de quelqu’un et pour éviter qu’un individu quelconque en prenne possession sans qu’il n’y ait pas d’affiliation spécifique basée (sur autre que la Sounnah) ou sur des serments d’allégeance partisane (Hizbiyyah) (dans ce cas cela est permis).

 

Alors faites attention à ces restrictions.

 

À condition que ces associations :

 

-Soient exemptes de « Bay’aat Hizbiyyah » (des serments d’allégeance partisane).

 

-Soient exemptes de « Wala-aat Hizbiyyah » (d’affiliation spécifique basée sur autre que la Sounnah).

 

-Soient exemptes de toute contradiction à la Shari’ah : comme de faire des compromis dans un élément de la législation ou de la religion dans le but d’amener des gens à nous rejoindre. C’est une chose que beaucoup d’associations et de partis font.

 

-Aient pour seul objectif d’organiser les choses pour qu’il n’y ait pas de chaos.

 

-Ne se voient pas imposer de conditions par les personnes à qui elles demandent de l’aide ; et en particulier quand celles-ci ont une tendance Hizbiyyah.

 

Donc si ceux qui veulent créer une association respectent ces conditions, je ne vois aucun mal du tout à cela.

 

Et je suis, moi-même, membre d’une association pour la mémorisation du Coran dans la ville de Médine et je suis membre de plusieurs comités qui ressemblent à des associations mais qui n’en sont pas...

 

La divergence n’est pas apparue au sujet de l’appellation « association » - que tu l’appelles association ou autre – la divergence est apparue lorsque certaines associations se sont mises sous la gérance d’une Hizbiyyah spécifique.

 

Je vous rappelle donc ces quelques restrictions et il est possible que mon frère (Sheikh Ramzaan) ajoute certaines restrictions également.

 

Je vous ai ajouté certaines conditions spécifiques pour que la création d’associations soit permise, ajoutons à cela que dans certains pays et en particulier certains pays non islamiques, il ne sera pas autorisé à quiconque de faire une activité excepté sous couvert d’une association enregistrée auprès de l’État, n’est-ce-pas ?

 

L’important c’est qu’on sélectionne ceux qui vont gérer ces associations pour qu’ils ne soient pas des Hizbiyyines ayant des serments d’allégeance secrets et qu’il n’y ait pas d’alliance et de désaveu (Al-Walaa wal-Baraa) basée sur des têtes particulières : par exemple, si untel n’a pas fait telle chose, ou encore parce qu’il a dit telle ou telle chose on l’expulse du groupe. Non, faites attention ! 

 

Voici la différence entre l’association qui est créée par les Hizbiyyines et l’association au sujet de laquelle je ne vois aucun problème lorsqu’elle est créée par des frères Salafis. Donc le but ne doit pas dépasser le fait de mettre de l’ordre : untel va faire ceci, tel autre est responsable de cela, untel fait telle autre chose, celui-là est trésorier… c’est comme les administrations (Ad-Dawaawines).

 

Qui a approuvé les administrations au tout début, après le prophète (sallallahou ‘alaihi wa salam) ? C’est ‘Omar Ibnoul Khattab.

 

Donc ces associations sont comme les administrations de l’État.

 

Est-ce qu’on peut s’objecter ?

 

Nous disons que les administrations que l’État a créées pour superviser telle ou telle chose…

 

Est-ce que de créer ce genre d’administrations est Haram ?

 

Non, jamais.

 

Ceci est incorrect.

 

Je considère que les associations ne sont pas différentes de ce genre d’administrations.

 

En réalité nous demandons à Allah de bénir les efforts des frères et ils doivent créer ce genre d’institutions, peu importe qu’on les appelle « associations » ou autres, du moment qu’elles respectent les conditions et les restrictions que j’ai mentionné et qu’ils organisent leurs affaires et qu’ils demandent des financements de ceux qui ne leur imposent pas de forme de Hizbiyyah ou de choses de ce genre.

 

Je ne vois donc aucun problème à cela, par la permission d’Allah et Allah est Celui qui donne le succès… 

 

Le Sheikh Mohammad Bin Ramzaan Al-Haajiri :

 

Le Sheikh m’a demandé d’ajouter quelque chose. Je dis : (les associations) sont comparables aux écoles qui étaient connues à l’époque des Salafs Salihs. Les écoles sont connues et elles ont des Awqafs… et ce sont des « maisons ».

 

Et ce grand nombre de personnes qui s’est rassemblé et ces nobles Shouyoukhs qui se sont présenté n’a été que le fruit des efforts de leurs frères qui sont de l’association Dar Al-Hadith à Tikiwine.

 

Est-ce vrai ou non?

 

Qu’Allah les remercie !

 

Ces appellations ne changent rien aux réalités.

 

Mais je mets en garde contre deux choses, en plus de ce que notre Sheikh à donner comme avertissement.

 

Et c’est la question de vouloir être à l’avant-scène (at-Tasaddour), la Fitnah de l’argent et aussi les femmes.

 

Il faut obligatoirement prendre garde à ces trois choses. 

 

Les questions de vouloir être à l’avant-scène et être le chef.

 

Oui les autorités exigent qu’il y ait une personne qui s’adresse à eux et qui prend la responsabilité. Il ne peut pas y avoir dix personnes chacune étant le responsable.

 

Oui il y a une personne responsable qui consulte ses frères, ils échangent entre eux leurs opinions et s’ils divergent ils retournent aux hommes de science.

 

Il n’y en a pas un dont l’opinion à précédence sur l’autre. Donc si celui-ci est désigné auprès du dirigeant, alors c’est comme si c’est à lui que le dirigeant a donné la permission de gérer cet endroit.

 

Et ceci après que ses frères l’aient choisit. 

 

En ce qui concerne les questions d’argent et ce qui touche à cette affaire, comme l’exagération dans la quête de l’argent. Cela engendre par la suite des questions qui ne finissent plus.

 

Peut-être qu’il mangera (l’argent) au nom du fait qu’il s’occupe de l’association, peut-être qu’il mangera (l’argent) au nom du fait qu’il est de ceux qui y travaillent, peut-être que certaines choses vont se produire, des choses dont la conclusion n’est pas louable.

 

Alors préservez vos réputations dans le sujet de la quête de l’argent et mettez plutôt (votre effort) dans le fait de rassembler les gens par la science.

 

Et parmi les questions étranges qu’on m’a posées aujourd’hui, il y a celui qui blâme ce rassemblement! Pourquoi ?

 

Il blâme ce rassemblement et il dit : On a dépensé beaucoup d’argent dans l’organisation (de cet évènement), il est possible de de faire entendre aux gens une cassette ou de lire un livre et on n’a pas besoin de dépenser d’argent.

 

Qu’en pensez-vous ?

 

Ceci est un homme mauvais !

 

Ce rassemblement le fâche alors il a ramené cette Shoubhah. Je ne dis pas que la question des associations est permise de façon absolue ou interdite de façon absolue, mais je suis d’accord avec notre Sheikh dans les détails qu’il a apportés.

 

Et j’ajoute qu’au sujet des appellations, on ne retrouve rien de plus proche de ces associations que les noms d’école de science, pour lesquelles les savants et les dirigeants désignaient des Waqfs.

 

L’école untel et l’école untel etc.

 

Celles-ci sont très célèbres et la parole est maintenant à son excellence et c’est une confirmation, nous terminerons cette assise par celle-ci et nous nous préparons jusqu’à après la prière de ‘Isha.

 

Ô notre Sheikh, à vous la parole… 

 

Le Sheikh Salih Ibn Sa’d As-Souhaymi :

 

Il n’y a pas d’ajout à faire, mais je voudrais clarifier quelque chose. Nous avons fait l’expérience, dans certains pays Islamiques, de certaines associations qui étaient au départ Hizbis ou qui désiraient au départ l’argent et ce sont ces associations qui ont fait que certains frères sont très irritables vis-à-vis de l’utilisation du mot « association ».

 

Mais ne soit pas irrité, Ô serviteur d’Allah! Il est vrai que nous les avons trouvés en train de faire la course à l’argent.

 

Et la situation est arrivée au point que le Sheikh a indiquée par rapport à la Fitnah – la Fitnah de quoi ? – de l’argent.

 

Et ils se font la course pour une quelconque position.

 

Peut-être qu’ils vont même perdre leur mosquée à cause de la lutte qu’ils se font entre eux pour avoir une position! Untel est président !

 

Non !

 

Untel est trésorier !

 

Non !

 

Où sommes-nous par rapport à Khalid Ibnoul-Walid, Radiyallahou ‘Anhou, lorsque ‘Omar Radiyallahou ‘Anhou l’a écarté de la position de chef de l’armée toute entière et qu’il a mis à sa place Abou ‘Oubaydah.

 

Alors il devient un soldat ordinaire. Celui qui est à l’arrière est à l’arrière et celui qui monte la garde monte la garde.

 

Ici faites attention à ce que mon frère (le Sheikh Ramzaan) – qu’Allah lui donne le succès – a mentionné par rapport à la lutte pour l’argent.

 

Si vous avez le bonheur d’avoir de l’argent, mettez-le au service de cette association, utilisez-le pour cette association.

 

Et pour ce qui nous rapportera du bien et qui multipliera nos efforts.

 

Et s’il existe une personne qui désire faire le bien, alors qu’il place une maison, un immeuble, une terre, un champ, comme Waqf pour Dar Al-Hadith, alors salut à lui. Et dans la ville de Al-Madinah An-Nabawiyyah, on retrouve deux choses : 

 

-L’école Dar Al-Hadith Al-Madinah, qui a été fondé par Ad-Dahlawi (Rahimahoullah) et qui l’a mise en Waqf.

Elle continue toujours à fournir beaucoup de bien à l’école Dar Al-Hadith et elle est sous la surveillance de certains hommes de science.

Elle était préalablement géré par notre Sheikh, ‘Omar Ibn Mohammad Fallaatah Rahimahoullah et maintenant elle est gérée par le petit-fils du fondateur, qui est le frère Ahmad Ya’aqoub Ad-Dahlawi, qu’Allah le récompense en mieux.

Et il est un de nos bons frères et il est le responsable de l’école.

Celui qui l’a fondé vient de l’Inde.

Et maintenant elle a l’abondance et on y retrouve des hôtels, des appartements etc.

L’école n’a donc plus besoin d’aucune subvention.

Donc si un commerçant du pays, qui veut Allah et l’au-delà, est prêt à placer certains de ses biens en Waqf pour cette association, alors salut à lui.

Et par Allah !

Voilà ce qui va rester et nous appelons à ceci dans toutes les villes, à condition que cela respecte les restrictions que nous avons clarifiées et certaines d’entre d’elles ont étés indiquées. 

 

-La chose par laquelle je voulais donner un exemple au sujet de l’association de mémorisation du Qor’an dans la ville de Al-Madinah.

J’ai été choisi comme membre dans cette association il y a de cela 25 ans.

À l’époque, elle ne possédait aucunes ressources et nous visitions certains commerçants et certains hommes bienfaisants pour ramasser de l’argent pour elle.

On a trouvé certains Waqfs et on a commencé à acheter des terres et sur laquelle on a placé des Waqfs.

Allez-vous me croire si je vous dis qu’à présent cette association aide d’autres association de mémorisation de Qor’an !

Je vous parle en pleine connaissance de cause, je suis un membre dans cette association.

Nous ne devons donc pas exagérer dans certaines questions et n’interdisons pas le bien aux gens.

Et aussi, prenons garde de ne pas mélanger les choses et de ne pas les clarifier. 

 

Le Sheikh Mohammad Bin Ramzaan Al-Haajiri :

 

Également, également, ce qui est rapporté de la part de certain hommes de mérite et de science, ils sont d’accord avec cette explication détaillée.

La preuve de cela étant que certains d’entre eux ont participé avec nous dans ces rencontres lorsque nous les avons contactés et elles sont établies par cette association.

Qu’Allah vous bénisse.

Comme nous vous avions promis, nous allons maintenant partir.

As-Salamou ‘Alaikoum wa rahmatoullahi wa barakaatouh.

 

Fin de la parole qui est tirée de la rencontre qui s’intitule : Rencontre ouverte aux questions avec son excellence le Sheikh Salih As-Souheymi, qui fait partie des enregistrements du quatrième séminaire scientifique de l’Imam de Dar Al-Hijrah, Malik Ibn Anas, dans le Royaume du Maroc, ville d’Agadir, année 1433. 

Traduit par : Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

Le jeudi 10 mai 2012, Montréal, Québec, Canada.

 

Cheikh Salih Ibn Sa'ad As-Souhaimy - الشيخ صالح بن سعد السحيمي

Cheikh Mohammed Ibn Ramzane Al-Hadjiri - الشيخ محمد رمزان الهاجري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 14:10
Incitation à se préoccuper de la situation des musulmans, de manière individuelle ou collective

La louange revient à Allâh le Seigneur des Mondes, que la Prière et le Salut d'Allâh, ainsi que Ses bénédictions soit sur la meilleure de toutes Ses créatures, notre Prophète Mohammad, et de même sur sa famille, ses Compagnons et celui qui suit sa guidée jusqu'au Jour de la Rétribution. Ceci dit :

 

Frères en Allâh ! As-Salâm 'alaikoum wa rahmatouLlâhi wa barakâtouh.

 

Allâh, Glorifié soit-Il, dit [sens approché] :

 

{ Entraidez-vous dans l'accomplissement des bonnes œuvres et de la piété et ne vous entraidez pas dans le péché et la transgression } (sourate Al Mâ'ida, verset 2).

 

Il dit aussi, Gloire à Lui, [sens approché] :

 

{ Vous n'atteindrez la (vraie) piété, que si vous faites largesses de ce que vous chérissez. Tout ce dont vous faites largesses, Allâh le sait certainement bien } (sourate Al 'Imrân, verset 92).

 

Et il dit, Gloire a Lui [sens approché] :

 

{ Croyez en Allâh et en Son Messager, et dépensez de ce dont Il vous a donné la lieutenance. Ceux d'entre vous qui croient et dépensent (pour la cause d'Allâh) auront une grande récompense } (sourate al Hadîd, verset 7).

 

Dans un hadîth authentique le Prophète, qu'Allâh prie sur lui et le salue a dit :

 

« L'exemple des croyants en matière d'affection et de sympathie les uns envers les autres est tel qu'un seul et même corps.

Lorsqu'un membre souffre, tout le corps est atteint de fièvre et d'insomnie »

(Al Boukhârî 6011; Moslim 2586).

 

Et il dit aussi, sur lui Paix et Salut :

 

« Quiconque répond au besoin de son frère, Allâh répondra au sien »

(Al Boukhârî 2442, Moslim 2580).

 

Ces preuves, ainsi que d'autres, provenant du Livre et de la Sunna nous appellent à porter notre attention et nous soucier de nos frères musulmans de manière individuelle ou collective, et ce dans chaque contrée du monde.

 

Mais également se préoccuper de leurs situations, connaître la réalité qu'ils vivent, ressentir leurs douleurs, guetter leurs besoins, connaître leurs requêtes et ensuite œuvrer pour leur venir en aide, chacun selon sa capacité en débutant par le plus important puis ensuite par ce qui l'est moins.

 

Ainsi il y a des musulmans dans leurs pays, et dans d'autres pays que les leurs, qui ont besoin de nourritures et de vêtements.

 

D'autres ont besoin d'enseignement et d'instruction.

 

D'autres encore ont besoin de livres et d'école, et ailleurs il y a besoin de construction de mosquée afin que la prière y soient accomplie et que le nom d'Allâh y soit évoqué.

 

Il y a aussi ceux qui ont besoin d'enseignant, d'éducateur et de prédicateur qui leur rappelle Allâh, leur explique la réalité de l'Islâm et leur clarifie les règles de leur religion.

 

Afin qu'ils adorent Allâh avec guidée et clairvoyance.

 

Et il y a ceux qui ont besoin d'un médecin et d'un hôpital pour soigner leurs malades, et d'un refuge convenable les protégeant de la chaleur et du froid, leur préservant leur humanité et leur dignité.

 

Frères !

 

Vous n'ignorez pas les souffrances qu'endurent beaucoup de vos frères musulmans dans le restant de la terre d'Allâh, que ce soit la pauvreté, l'ignorance, la misère, la privation, le chômage, la maladie et l'ignorance des règles de la religion, parmi ce qui rend obligatoire l'entraide et le redoublement d'efforts pour préserver la personne musulmane et la sauver des causes de la perdition.

 

Certes, cette institution bénie, "L'organisation de bienfaisance islamique mondiale", est une bonne fondation, méritant tous les soutiens, encouragements et aides.

 

Ces buts et objectifs sont clairs, c'est le soin accordé à connaître les souffrances des musulmans, remédier à leurs problèmes où qu'ils soient, et préserver leur identité islamique.

 

Ses dons touchent le monde musulman tout entier.

 

Parmi les caractéristiques les plus marquantes de cette organisation, c'est qu'elle ne s'apparente pas à un milieu précis ni n'adhère à une appartenance quelconque, si ce n'est à l'appartenance islamique bienfaisant puisé dans le Livre d'Allâh et la Sunna de Son messager, qu'Allâh prie sur lui et le salue.

 

Pour cela, j'invite toute personne de bien dont Allâh a fait don d'argent et leur a offert amplement de la subsistance, à s'empresser de dépenser dans le chemin d'Allâh en soutenant cette organisation de bienfaisance par l'argent, et de participer à ses projets divers afin qu'elle puisse réaliser ses œuvres et concrétiser ses objectifs islamiques profitables.

 

Et certes Allâh a promis à ceux qui dépensent [dans son sentier] une compensation dans ce bas-monde et dans l'au-delà.

 

Allâh qu'Il soit exalté dit, [sens approché] :

 

{ Dis : "Et toute dépense que vous faites (dans le bien), Il la remplace, et c'est Lui le meilleur des donateurs. } (sourate Sabâ', verset 39)

 

et Il a dit, Gloire à Lui [sens approché] :

 

{ Tout bien que vous vous préparez, vous le retrouverez auprès d'Allâh, meilleur et plus grand en fait de récompense. Et implorez le pardon d'Allâh. Car Allâh est Pardonneur et Miséricordieux } (sourate al Mouzammil, verset 20).

 

Parmi les choses à considérer pour le soutien de ce comité bénéfique, c'est que ses responsables font partie des hommes crédibles et sincères qui ont voué leurs personnes, dépensé leurs biens, épuisé leur temps pour acheminer le bien et le profit au plus grand nombre de besogneux parmi les musulmans.

 

Ceci fait partie de ce qui encourage et apaise le musulman que ce qu'il donne généreusement comme argent se trouve en mains sûres, qui l'accroissent et le fait fructifier, jusqu'à le faire parvenir aux ayants droit.

 

Mes frères !

 

A cette occasion, je vous recommande ainsi qu'a moi-même la crainte d'Allâh, qu'Il soit glorifié et exalté, et de suivre Ses prescriptions en secret comme en public.

 

Et je recommande à mes frères responsables de ce comité de bienfaisance, de craindre Allâh au travers des biens de cet organisme, et ceci de n'agir sur ces biens pour les faire fructifier que par des voies légiférées authentiques, de s'éloigner de toute transaction dans laquelle se trouve le moindre intérêt usuraire ou toute pratique interdite et contraire à la législation islamique.

 

Car dans un hadith authentique :

 

"Ô vous les gens ! Certes Allâh est Bon (exempt de défaut) et n'accepte que les œuvres bonnes."

 

Et Allâh le Très-Haut a ordonné aux croyants ce qu'il a ordonné aux Messagers.

 

Il dit [sens approché] :

 

{ Ô Messagers! Mangez de ce qui est permis et agréable et faites du bien. Car Je sais parfaitement ce que vous faites } (sourate al Mou'minoûn, verset 51)

 

Et Il dit encore [sens approché] :

 

{ Ô les croyants! Mangez des (nourritures) licites que Nous vous avons attribuées } (sourate al Baqara, verset 172).

 

Puis il évoqua le cas d'un homme ayant effectué un long voyage, les cheveux ébouriffés, couvert de poussière, tendant ses mains vers le ciel et disant "Ô Seigneur ! Ô Seigneur !", alors qu'il se nourrit de l'illicite, s'en abreuve, s'en habille et a grandit dans l'illicite, comment peut-il être exaucé ?"

(Moslim 1015)

 

Et Allâh est Celui à qui nous demandons qu'Il nous concilie ainsi que vous aussi d'avec ce qu'Il agrée, qu'Il vous gratifie d'atteindre la Vérité dans la parole et les actes, qu'Il vous aide dans tout ce qui permet de faire parvenir le droit à qui il revient, qu'Il nous augmente en récompense ainsi qu'à vous, et à tous les participants de ce projet.

 

Qu'Il accepte de tous, il est certes Généreux et Noble.

 

Le 18 Cha'ban 1413

Tiré du Majmoû' fatâwâ wa maqâlât moutanawwi'a, tome 14, pages 324 à 328

copié de albounyane.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 04:43
Travailler au milieu de mécréants

Question :

 

Cheikh : Que conseilles-tu à une personne qui travaille au milieu de mécréants ?

 

Réponse :

 

Je conseille à ce frère qui travaille au milieu de mécréants de chercher du travail où il n'y a pas d'ennemis d'Allah et de Son messager, qui ont une autre religion que l'islam.

 

Si cela lui est possible, c'est ce qu'il faut faire. 

 

Sinon, il n'y a pas de mal pour lui car il est dans son travail et ils sont dans le leur, mais à condition qu'il n'y ait pas dans son cœur d'affection ni d'amour et de volonté d'alliance avec eux.

 

Et qu'il s'efforce de mette en pratique ce que la chari3a (la loi d'Allah) lui impose en ce qui concerne le fait de leur passer et leur rendre les salutations avec ce que cela implique. 

 

Et de la même façon, il ne suit pas leurs convois funéraires, ni ne participe à leurs enterrements. 

 

Il ne participe pas à leurs fêtes, ni ne les félicite à ces occasions tout en dépensant son énergie, dans la mesure de ses possibilités, à les appeler à l'islam.

 

Fatawi arkan al islam (Chapître : Fatawi al 3aqiida, question 96, page 185)

Traduction : Abu Abdillah

copié de sounna.com

 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
30 juin 2012 6 30 /06 /juin /2012 04:27
Voyager pour faire des études et vivre avec les mécréants

Question :

 

Est-il permis de voyager pour l'Amérique pour étudier ?

 

Réponse :

 

Il ne vous est permis d'étudier que chez les gens dignes de confiance, notamment en ce qui concerne les sciences religieuses et arabes.

 

Louange à Allah, ceci est disponible dans les pays islamiques, car il ne vous est pas permis d'aller dans les pays mécréants pour y étudier, sauf si ce vous voulez étudier ne peut être enseigné par des enseignants musulmans dans les pays musulmans, notamment les sciences relatives à la vie, comme la médecine et l'architecture, etc.., et qu'on n'ait pas pu faire venir dans les Etats islamiques des gens dignes de confiance, spécialistes en sciences de la vie pour enseigner les étudiants musulmans, et que votre communauté ait besoin de ces sciences.

 

Une fois que les étudiants musulmans auront pris leurs diplômes, la communauté musulmane pourra compter sur eux pour combler le manque, ce qui lui évitera de faire appel aux étrangers.

 

Si votre religion et culture islamique sont immunisées, vous n'avez rien à craindre des tentations lors de votre séjour pour études dans un pays mécréant, il vous est donc permis de voyager pour étudier au sein des pays mécréants, que ce soit l'Amérique ou un autre pays mécréant.

 

السفر للدراسة والسكن مع الكفار

س1: هل يجوز السفر إلى بلاد أمريكا للدراسة؟

ج1: لا يجوز لك أن تأخذ العلم إلا عن أهله الثقات المأمونين، وخاصة العلوم الدينية والعربية، وذلك متوفر بحمد الله في الدول الإسلامية، فلا يجوز لك السفر إلى الدول الكافرة

للدراسة بها، إلا فيما لا يتيسر لك دراسته على المسلمين في البلاد الإسلامية من العلوم الدنيوية، كالطب والهندسة ونحوهما، ولم يتيسر استقدام من يُضطر إليه من المتخصصين الأمناء في العلوم الكونية إلى الدولة الإسلامية؛ للقيام بتدريسها للطلاب المسلمين، وكانت أمتك مضطرة إلى هذه العلوم، لتكتفي بأبنائها بعد التخرج في القيام بما تحتاج إليه عن استقدام كفار يقومون به، وكنت في نفسك مُحَصَّنًا في دينك بالثقافة الإسلامية، لا يخشى عليك من الفتن أيام دراستك في بلاد الكفار، وإقامتك مدة الدراسة بين أظهرهم، فيجوز لك حينئذ أن تسافر للدراسة في بلاد الكفار، وأمريكا ونحوها في ذلك سواء

(الجزء رقم : 12، الصفحة رقم: 138)

السؤال الأول والثاني من الفتوى رقم - 2358

 

Les questions 1 et 2 de la Fatwa numéro ( 2358 )

(Numéro de la partie: 12, Numéro de la page: 138)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
25 juin 2012 1 25 /06 /juin /2012 12:18
Conseil à ceux qui stationnent leurs véhicules bloquant le voisinage (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu’Allah vous comble de ses bienfaits et vous récompense.

 

Nous avons beaucoup de questions et avant de vous les exposer, un groupe de voisins se plaint de personnes qui leur bloquent l’accès à leurs maisons, notamment certains habitants du sud.

 

Réponse :

 

Nous vous avons dit plus d’une fois, ne stationnez pas les voitures devant les portes des gens.

 

Les gens veulent rentrer et souvent ils sont chargés, alors ne nuisez pas aux gens qu’Allah vous accorde son bien.

 

Il n’est pas indispensable de te stationner à côté de la mosquée, stationne dans un autre endroit même s’il est loin de la mosquée.

 

Ne faite de mal à personne et ne gênez personne.

 

Oui !

 

نصيحة الشيخ لمن يوقفون سياراتهم أمام أبواب الجيران ويسدون عليهم

أحسن الله إليكم صاحب الفضيلة وجزاكم الله خيرا ، وهذه أسئلة كثيرة قبل أن أعرضها على فضيلتكم ، مجموعة من الجيران أيها الأخوة يشكون ممن يسدون عليهم أبواب بيوتهم وقد تشكى في الأوراق عدد منهم لا سيما في الجهة الجنوبية

تعليق الشيخ : نحن قلنا لكم أكثر من مرة ، لا توقفوا السيارات أمام أبواب الناس ، الناس يريدون يدخلون ويطلعون ويحمّلون أشياء ، فلا تؤذوا الناس جزاكم الله خيرا ليس لازما أن توقف سيارتك عند المسجد ، أوقفها في مكان ولو بعيدا عن المسجد ، لا تؤذ أحداً ولا تضايق أحداً . نعم

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 juin 2012 5 01 /06 /juin /2012 18:09
Faire appel au système judiciaire des mécréants (vidéo)

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 10:07
Les musulmans «non-pratiquants»

Il existe un grave phénomène dans le monde musulman d'aujourd'hui et c'est celui des gens qui prétendent être musulmans "non-pratiquants " (1).

 

Quiconque possède un minimum de connaissance de l'Islam et de ce que le mot lui-même signifie :

c'est à dire : "soumission"

constate immédiatement la contradiction évidente.

 

Ces gens semble croire qu'il suffit pour être musulman, de le déclarer avec la bouche et cela, même si on n'applique rien des obligations de l'Islam.

 

Cette prétention est aussi absurde que de dire qu'on peut être médecin simplement en le déclarant avec la bouche, sans même étudier, ni pratiquer quoi que ce soit de la médecine.

 

Les preuves de la fausseté de cette prétention sont innombrables dans le Qor'an et dans les Hadiths authentiques, et en voici quelques-unes :

 

-Iblis, le diable lui-même, sait qu'Allah existe et il croit au paradis et à l'enfer ainsi qu'au Jugement Dernier, mais Allah l'a déclaré mécréant et l'a maudit pour l'éternité pour avoir refusé de se prosterner une seule fois.

 

-Le Pharaon aussi savait que Mousa était vraiment un messager d'Allah et qu'Allah est le seul vrai Dieu.

Allah dit (traduction rapprochée) : 

"Ils nièrent injustement et par orgueil, tandis qu'en eux-mêmes ils y croyaient avec certitude" (An-Naml : 14:27)

Malgré cela Allah l'a déclaré mécréant et a dit qu'il était dans le Feu.

 

-Les Chrétiens et les Juifs aussi croient en Allah et ils savent que le prophète Mohammed (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) est un vrai prophète, Allah dit (traduction rapprochée) : 

"Ceux à qui Nous avons donné le Livre, le reconnaissent comme ils reconnaissent leurs enfants" (Al-Baqarah: 2:146)

Malgré cela Allah les a déclaré mécréants et les a maudits.

 

-Les idolâtres de la Mecque croyaient qu'Allah est le Créateur, Allah les cite en disant (traduction rapprochée) : 

"Et si tu leur demandes qui les a crées, ils diront très certainement "ALLAH"". (Az-Zoukhrouf: 43:87)

Malgré cela Allah les a déclarés mécréants et idolâtres et leur a promis l'enfer.

 

-Abou Taalib l'oncle du Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui), savait que son neveu (le prophète) était vraiment un prophète, il défendait même le Prophète (que la paix et la bénédiction d'Allah soient sur lui) contre les arabes idolâtres de la Mecque, qui voulaient le tuer.

Malgré cela le prophète a dit qu'il sera en enfer. 

 

(1) ce terme n'existe pas dans l'Islam, c'est une Bid'ah que certaines sectes comme les Mourji'ahs, les Ash'arites, les soufis et les Jahmiyyahs ont hérités des juifs et des chrétiens et des philosophes grecs.

 

L'Islam ou l'Intégrisme ? page: 24-25

 

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
27 mai 2012 7 27 /05 /mai /2012 10:03
La supériorité de la poignée de main (المصافحة)

عَنْ حُذَيْفَةَ ابْنِ اليَمَانِ رَضِيَ الله عَنْهُ، عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى الله عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ

إِنَّ الْمُؤْمِنَ إِذَا لَقِيَ الْمُؤْمِنَ فَسَلَّمَ عَلَيْهِ وَأَخَذَ بِيَدِهِ فَصَافَحَهُ تَنَاثَرَتْ خَطَايَاهُمَا كَمَا يَتَنَاثَرُ وَرَقُ الشَّجَرِ

 

Hudhayfah ibn Al-Yamān (qu'Allāh soit satisfait de lui) a rapporté que le Prophète (sur lui la paix et les bénédictions) a dit :

 

«Lorsqu'un croyant rencontre un autre croyant, lui adresse le salâm, lui prend la main et la lui serre, les péchés tombent certes des deux [croyants] comme les feuilles tombent de l'arbre.»

 

Recueilli par At-Tabarānī dans son Awsat (245), classé Sahīh par Cheikh Al-Albānī dans As-Silsilat as-Sahīhah (6/431).

separator

Points utiles sur le sujet

 

-Cheikh Al-Albānī (m. 1421H, qu'Allāh lui accorde al-Jannah pour demeure) a écrit dans As-Silsilat as-Sahīhah : Il est sunnah de prendre la main de la personne et de la remuer.

Prendre les deux mains de la personne et les remuer est contraire à la sunnah ; comme certains des machaykh font.

 

-Se serrer la main est également un acte légiféré au moment de la séparation.

 

-C'est une innovation de se serrer la main directement après la prière.

Fin de la citation de Cheikh Nāsir. [1/52]

 

-Al-bara’ ibn ʿĀzib (qu'Allāh soit satisfait de lui) a dit : « La poignée de main est une salutation complète. » [n°968 Sahīh Adab el-Mufrad]

 

-Le premier peuple à avoir introduit la poignée de main est le peuple yéménite [n°967 Sahīh Adab el-Mufrad de l'Imam Al-Bukhāri]

 

Source : www.salafitalk.net

Traduit en anglais et compilé par Abu Aaliyah Abdullah ibn Dwight Battle. Doha, Qatar 1429.

traduit par albasyrah.over-blog.com

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
17 mai 2012 4 17 /05 /mai /2012 17:51
Sans aucune arrière-pensée... ?!

{...} Nous les avons vu quand certains d'entre eux serrent la main aux femmes, alors que le Messager d'Allah (sallallahou 'alaihi wa salam)  bien qu'infaillible, n'ait jamais touché la main d'une étrangère.

 

Certains d'entre eux, comme il nous a été rapporté, vont jusqu'à fraterniser avec des personnes du sexe opposé, ils se permettent de s'isoler avec elles en arguant n'avoir aucune arrière pensée.

 

Ils s'imaginent être à l'abri de l'irréparable, mais ils en sont loin.

 

Comment prétendre avoir la conscience saine, en étant souillé par cette intimité purement interdite.

 

Sans compter les regards interdits qu'elle engendre ; et les idées malsaines traversant l'esprit dont on peut refouler les attaques, comme l'a si bien dit 'Ummar Ibn al Khattab (radiallahou 'anhou) :

 

" Si deux os rongés devaient se retrouver seuls, ils seraient attirés l'un l'autre" *

 

En faisant allusion à deux viellards.

 

*Hadith authentique; voir sahih al Jâmi' et As silsila as Sahiha

 

Tabis Iblis (Ibn al Jawzy) Page 561

copié de alhouda.forumactif.com

 

Imam Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 20:53
Préférer les uns au détriment des autres parmi les voisins

Question :

 

Est-ce que le proche voisin musulman qui n'est pas un parent n'a pas plus de droit qu'un voisin relatif (qui est de ma famille) ?

 

Est-ce que mes proches qui vivent très loin de nous ont la préférence sur les musulmans qui vivent dans le même quartier que nous ?

 

Réponse :

 

La préférence est établie sur trois bases :

 

-la relativité,

-l'islam

-et le voisinage.

 

On distingue alors :

 

-Un voisin qui a trois droits

C'est le voisin musulman de la famille.

Il a les droits de l'islam, du voisinage, et de la relativité.

 

-Un voisin qui a deux droits

C'est le voisin musulman.

Il a les droits de l'islam et du voisinage ou les droits du voisinage et de la relativité, s'il est de la famille et non-musulman.

 

-Un voisin qui a un seul droit

C'est le voisin incroyant, il a le droit du voisinage seulement.

 

Qu'Allah vous accorde le succès.

 

(Numéro de la partie: 6, Numéro de la page: 392)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة