compteur de visite

Catégories

5 septembre 2015 6 05 /09 /septembre /2015 18:14
Aie confiance en toi... ?!

J'ai demandé à mon père 'Abder Razzâq Al Badr pour :

 

«Aie confiance en toi» ?

 

Réponse :

 

La confiance est le tawakkoul (التوكل) ; Et le tawakkoul (التوكل) ne doit être que pour Allâh عزوجل.

 

Et ne me laisse pas m'en remettre à mon âme ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil. (1)

 

(1) Parole tirée de l'invocation du Prophète صلى الله عليه وسلم 

Abou Daoud rapporte un hadith authentique selon lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"L'invocation de l'affligé est :

"Ô Allâh c’est Ta miséricorde que j’espère ; Ne me laisse pas m'en remettre à mon âme ne serait-ce le temps d'un clin d'oeil et améliore ma situation. Il n’y a de divinité digne d'adoration en dehors de Toi."

 

فعن أبي بكرة رضي الله عنه قال

قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

دعوات المكروب : اللهم رحمتك أرجو فلا تكلني إلى نفسي طرفة عين، وأصلح لي شأني كله لا إله إلا أنت

رواه أبو داود والنسائي في السنن الكبرى، وابن حبان وصححه، وحسنه الألباني

 

Source : Compte Twitter (@AbuBadrr) de Abdallâh Ibn 'Abder Razzâq Al Badr fils de Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr

traduit par Oum Omayr

 

سألت الوالد عبدالرزاق البدر عن دورات:"ثق بنفسك" ؟

فأجاب : الثقة هي التوكل والتوكل لا يكون إلا لله عزوجل

ولا تكلني إلى نفسي طرفة عين

Parmi les erreurs qui sont répandues il y a l'appel à avoir confiance en soi.

 

La confiance est le fait de se remettre à quelqu'un, c'est même l'essence et la quintessence de cela, et ce n'est que pour Allah.

 

Dans l'invocation qui est rapportée :

 

 «اللَّهُمَّ رَحْمَتَكَ أَرْجُو فَلاَ تَكِلْنِى إِلَى نَفْسِى طَرْفَةَ عَيْنٍ، وَأَصْلِحْ لِى شَأْنِى كُلَّهُ لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ»

 

«Ô Allah j'espère ta miséricorde alors ne me confie pas à ma personne pendant un clin d’œil et corrige toute ma situation, il n'y a pas de divinité à par Toi.»

 

Cheikh Mohamed bn Ibrahim -rahimahoLlah- a dit dans Majmou' al-Fatawa 1/170 en réponse à quelqu'un qui lui a demandé si la confiance en soi était obligatoire :

 

« Il n'est pas obligatoire et il n'est pas permis d'avoir confiance en soi. 

 

Dans le hadith :

 

« Ne me confie pas à ma personne pendant un clin d'œil .»»

traduit par Dévoilement des sectes
 

الثقة بالنفس
من الأخطاء الشائعة الدعوة إلى الثّقة بالنّفس، والثقةُ توكل، بل هي خلاصةُ التوكل ولبُّه، وهو لا يكون إلاّ بالله. وفي الدعاء المأثور: «اللَّهُمَّ رَحْمَتَكَ أَرْجُو فَلاَ تَكِلْنِى إِلَى نَفْسِى طَرْفَةَ عَيْنٍ، وَأَصْلِحْ لِى شَأْنِى كُلَّهُ لاَ إِلَهَ إِلاَّ أَنْتَ». قال الشيخ محمد بن إبراهيم رحمه الله كما في مجموع فتاواه ورسائله (1/170) في جواب من سأل عن قول من قال: تجب الثقة بالنفس؟ قال: ا تجب ولا تجوز الثّقة بالنفس، في الحديث فَلاَ تَكِلْنِى إِلَى نَفْسِى طَرْفَةَ عَيْنٍ

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 septembre 2015 2 01 /09 /septembre /2015 17:29
Dans quel cas est-il obligatoire de dire : «in shâ a Allah - إن شاء الله» ?

Il y a un cas dans lequel il n’est pas obligatoire de dire : «In shâ a Allah» et un autre cas où cela est obligatoire :

 

-Le premier est si la personne fait part de ses désirs comme avec l’expression : «Je vais sûrement faire…» ; Alors il ne lui est pas obligatoire de dire : «In shâ a Allah».

 

-Le second cas où il lui est obligatoire est lorsqu’il a la ferme intention de faire une chose.

 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
16 août 2015 7 16 /08 /août /2015 16:52
Quelqu'un me demande sur quelque chose dont je ne veux pas parler... (audio)

 

Question :

 

Si quelqu'un me demande sur quelque chose dont je ne veux pas parler, est-il permis que je dise : "Allah a3lam - الله أعلم" ?

 

Réponse :

 

Oui, il n'y a pas de mal.

 

Si un interrogeur te demande sur quelque chose dont tu ne veux pas lui parler, alors dis lui : "Allah a3lam - الله أعلم".

 

Mais à cette occasion, je conseille quelques personnes qui mettent les autres mal à l'aise en leur demandant sur des choses personnelles qu'ils ne veulent pas que les autres sachent...

 

Donc, je dirai que ces gens-là se rappellent de la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Fait partie de la bonne religiosite de la personne de delaisser ce qui ne la regarde pas"

 

Donc il est obligatoire que les gens ne soient pas mis mal à l'aise en leur demandant sur leurs situations personnelles ; Et la personne interrogée a le droit de dire : "Allah wa rasoûlahou a3lam - الله ورسوله أعلم".

 

Et il a le droit de dire à cet interrogateur :

 

"Crains Allah mon frère, et ne demande pas sur quelque chose qui ne te regarde pas, car fait partie de la bonne religiosité de la personne de délaisser ce qui ne la regarde pas."

 

Oui.

 

Traduction approximative l’équipe oummi & moi

 

هل له أن يرد على السائل بقوله : " الله أعلم " مع علمه بالأمر ؟

السؤال : صلى الله عليه وسلم. بارك الله فيكم فضيلة الشيخ، هذه السائلة تقول: إذا سألني شخص عن شيء لا أرغب في التحدث فيه، فهل يجوز أن أقول: الله أعلم؟

الجواب الشيخ : نعم. لا بأس إذا سألك سائل لا تحبين أن تخبريه به، فقولي: الله أعلم. ولكن بهذه المناسبة أنصح بعض الناس الذين يحرجون غيرهم بالسؤال عن أمور خاصة، لا يحبون أن يطلع عليها الناس، وأقول: ليذكر هؤلاء قول رسول الله صلى الله عليه وعلى آله وسلم: «من حسن إسلام المرء تركه ما لا يعنيه». فالواجب ألا يحرج الناس في سؤالهم عن أحوالهم الخاصة، وللمسئول أن يقول: الله ورسوله أعلم. وله أن يقول لهذا
السائل: اتق الله يا أخي، لا تسأل عما لا يعنيك، فإن من حسن إسلام المرء تركه ما لا يعنيه

نعم

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 17:51
Le danger des rumeurs (audio)

 

Question :

 

Quel est le danger des rumeurs et du fait de transmettre des paroles et des récits à tort et à travers, sans réflexion et sans vérifier leur véracité ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas permis de relayer les rumeurs et de répandre la peur parmi les musulmans parce que cela fait partie de ce qui les affaiblit et cet acte fait partie des actes des hypocrites qui diffusent les rumeurs parmi les musulmans pour les décourager et pour jeter l'effroi dans leurs cœurs.

 

Et ceci est l'acte des hypocrites. 

 

Et Allah - Le Très Haut - dit (traduction rapprochée du sens des versets) :

 

{Ô vous qui avez cru! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair} c'est-à-dire vérifiez {[de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait.} (sourate 49 « Les Appartements » verset 6). 

 

Et Il dit - Exalté soit-Il (traduction rapprochée du sens des versets)  :

 

{Ceux qui aiment que la turpitude se propage parmi les croyants auront un châtiment douloureux, ici-bas comme dans l'au-delà. Allah sait, et vous, vous ne savez pas.} (sourate 24 « La Lumière » verset 19).

 

Et Allah - Le Très Haut - dit (traduction rapprochée du sens des versets) :

 

{Quand leur parvient une nouvelle rassurante ou alarmante, ils la diffusent.} c'est-à-dire qu'ils la répandent parmi les gens.

 

{S'ils la rapportaient au Messager} de son vivant - Paix et Bénédictions sur lui - ou à sa sunnah après sa mort {et aux détenteurs du commandement parmi eux}, parmi ceux des détenteurs du commandement et des hommes politiques qui savent comment  solutionner les problèmes et ceux qui distinguent le vrai du faux, l'affaire leur est rapportée afin qu'ils la traitent, et elle ne doit pas être un sujet de débat entre les gens de la masse dans leurs assises.

 

Et quiconque entend une chose sur cette affaire, alors il doit la cacher et ne pas la diffuser, et il ne doit pas affaiblir les musulmans ni les effrayer. 

 

Et nous sommes aujourd'hui, comme vous le savez, dans l'ère des rumeurs, et les moyens de diffusion de ces rumeurs se sont accrus avec toutes ces innovations et les outils de réseaux sociaux et ce qui est diffusé à travers eux.

 

Il nous incombe donc de prendre garde à cela et de ne pas effrayer les musulmans et de ne diffuser que ce qui contient le bien et la consolidation des musulmans. 

 

Et nous savons qu'Allah - Exalté soit-Il - est avec les endurants et qu'Allah est avec les croyants.

 

{Mais oui! Si vous êtes endurants et pieux, et qu'ils [les ennemis] vous assaillent immédiatement, votre Seigneur vous enverra en renfort cinq mille Anges marqués distinctement.} (sourate 3 « La Famille d'Imran » verset 125), traduction rapprochée du sens des versets).

 

Allah - le Très Haut - est avec Ses serviteurs, Il ne les abandonne pas s’ils sont véridiques envers Lui et qu'ils se dirigent vers Lui.

 

En revanche, il nous incombe de ne pas répandre ces rumeurs et de les enterrer dans leur berceau, et de soulager les musulmans de leur écoute parce qu'elles perturbent les musulmans et qu'elles effrayent ceux qui sont en sécurité, et elles constituent un soutien aux gens du mal, il convient donc de les enterrer, de les enterrer vivantes et ne pas les faire circuler.

 

Traduit par Oum Suhayl Al Jaza’iriyyah.

 

ما خطر الشائعات ونقل الكلام والأحاديث دون تروي ودون تثبت

السؤال: ما خطر الشائعات ونقل الكلام والأحاديث دون تروي ودون تثبت؟

الجواب: لا يجوز نقل الشائعات وإفشاء التخويف بين المسلمين، ولأن هذا مما يفت في عضدهم وهذا العمل من عمل المنافقين الذين يبثون الشائعات بين المسلمين ليثبطوهم، وليبعثوا الرعب في قلوبهم، وهذا عمل المنافقين والله - جَلَ وَعَلَا- يقول: (* يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِنْ جَاءَكُمْ فَاسِقٌ بِنَبَإٍ فَتَبَيَّنُوا*) أي تثبتوا، (*أَنْ تُصِيبُوا قَوْماً بِجَهَالَةٍ فَتُصْبِحُوا عَلَى مَا فَعَلْتُمْ نَادِمِينَ*)، ويقول - سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى-: (* إِنَّ الَّذِينَ يُحِبُّونَ أَنْ تَشِيعَ الْفَاحِشَةُ فِي الَّذِينَ آمَنُوا لَهُمْ عَذَابٌ أَلِيمٌ فِي الدُّنْيَا وَالآخِرَةِ وَاللَّهُ يَعْلَمُ وَأَنْتُمْ لا تَعْلَمُونَ*)، والله - جَلَ وَعَلَا- يقول: (* وَإِذَا جَاءَهُمْ أَمْرٌ مِنَ الأَمْنِ أَوْ الْخَوْفِ أَذَاعُوا بِهِ*) نشروه بين الناس (*وَلَوْ رَدُّوهُ إِلَى الرَّسُولِ*) في حياته - صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ- وإلى سنته بعد موته، (*وَإِلَى أُوْلِي الأَمْرِ*) من ولاة الأمور ورجال السياسة الذين يفهمون حل المشاكل ويفهمون الصحيح من الزيف، يردُ إليهم الأمر ليعالجوه، ولا يكون محل نقاشٍ بين عوام الناس، في مجالسهم ومن سمع شيئًا من ذلك فأنه يكتمه ولا ينشره، ولا يكون مثبطًا للمسلمين ومروعًا لهم، ونحن الآن كما تعلمون في عصر الشائعات وتوفرت وسائل نشر الشائعات بهذه المخترعات وأدوات التواصل الاجتماعي وما ينشر فيها؛ فعلينا أن نحذر من ذلك وأن لا نروع المسلمين، وأن لا ننشر إلاَّ فيه الخير والتثبيت للمسلمين، ونعلم أن الله - سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى- مع الصابرين، وأن الله مع المؤمنين  (* بَلَى إِنْ تَصْبِرُوا وَتَتَّقُوا وَيَأْتُوكُمْ مِنْ فَوْرِهِمْ هَذَا يُمْدِدْكُمْ رَبُّكُمْ بِخَمْسَةِ آلافٍ مِنْ الْمَلائِكَةِ مُسَوِّمِينَ*)، الله - جَلَ وَعَلَا- مع عباده لا يتخلى منهم، إذا صدقوا معه - سُبْحَانَهُ وَتَعَالَى- وأقبلوا عليه، ولكن علينا أن لا ننشر هذه الشائعات وأن نقبرها في مهدها، وأن نُريحُ المسلمين من سماعها، لأنها تشوش على المسلمين وتُروع الآمنين، وفيها إعانة لأهل الشر، فيجب قبرها ووأدها وعدم تداولها

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 août 2015 6 01 /08 /août /2015 13:01
Le symbole «coeur» : ❤

Question :

 

Quel est le jugement concernant l'utilisation de ces symboles : 💞 💕 ❤, afin d'exprimer mon amour à mon épouse ou à ma mère.

 

Réponse de Cheikh Fawaz Al-'Awadi :

 

Cela n'est pas permis car c'est un symbole de l'amour interdit et il y a en cela une ressemblance envers les pervers.

 

Publié par 3ilmchar3i.net


Avis du Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') :

 

Louange à Allâh, l'Unique, et que la prière et le salut soient sur le Prophète ultime. Après ce préambule :

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ') a eu connaissance de la lettre qui est parvenue à Son Eminence, le Grand Mufti de la part de Son Eminence le directeur du Centre de la Prédication et de l'Orientation Religieuse de la province de Djedda responsable de sa lettre numéro 319-9-20-J, datée du 14-04-1420 de l'hégire, transférée au Comité par le Secrétariat Général du Conseil des Grands Oulémas sous le numéro 2382 en date du 19-04-1420 de l'hégire, par laquelle Son Eminence a posé la question suivante:

 

Nous avons reçu de la part du Membre de la Prédication et de l'Orientation Religieuse de la province de Djedda, Le Cheikh: Mohammad ibn `Attiya Al-Djabirî la lettre que nous vous joignons, et dans laquelle il cite avoir trouvé quelques chaînettes porte-clés d'usage répandu chez certaines personnes, dont l'une a la forme d'un cœur qui est le symbole de l'amour, et comporte la locution: je, suivi d'un cœur, le Prophète c'est-à-dire : J'aime le Prophète صلى الله عليه وسلم et derrière, est notée l'expression : Ô mon bien aimé ! Le Prophète d'Allâh, une autre d'une forme arrondie que l'on accroche sur les mûrs, comportant la même expression ; Nous vous informons également que chez les femmes il est devenu répandu de porter des robes mentionnant cette expression du côté gauche en haut du sein, et nous avons reçu une demande de Fatwa la dessus.

 

Nous souhaitons, après votre examen de cette question, de bien vouloir prendre les mesures nécessaires, et de nous en informer afin de pouvoir répondre aux demandeurs de son avis religieux et le faire circuler entre les gens pour en bénéficier.

 

Suite à l'étude de la demande de fatwa entreprise par le comité, ce dernier a répondu :

 

Les formes susmentionnées et les phrases ainsi écrites sur les habits et médaillons et autres, ne font pas partie de la guidée des pieux prédécesseurs, qui sont les meilleures générations et qui ont le plus, aimé et glorifié le Prophète صلى الله عليه وسلم que ceux qui sont venus après eux, de même que cela revient à imiter les vicieux qui utilisent ces symboles pour désigner leur amour interdit d'autrui, en s'y ingéniant sans se soucier des règles de la religion pure.

 

De plus, la forme indiquée pourrait insinuer également que l'amour du Prophète d'Allah صلى الله عليه وسلم est identique à celui des autres créatures, ce qui est une grande erreur, parce que l'amour du Prophète d'Allâh صلى الله عليه وسلم est une obligation religieuse, sans laquelle la foi n'est pas réalisée, par contre, l'amour d'autrui peut être licite comme il peut être illicite.

 

Ainsi, l'inscription des locutions mentionnées, leur vente, achat ou utilisation sont interdits.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro (20950)

(Numéro de la partie: 24, Numéro de la page: 91-92)

✅ Traduit par alifta.net

 

 سلاسل مفاتيح نحتت على هيئة قلب وكتب عليها أنا أحب الرسول
الحمد لله وحده، والصلاة والسلام على من لا نبي بعده، وبعد
فقد اطلعت اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء على ما ورد إلى سماحة المفتي العام من فضيلة مدير مركز الدعوة والإرشاد بمحافظة جدة المكلف بكتابه رقم (319 / 9 / 20 / ج) وتاريخ 14 / 4 / 1420 هـ، والمحال إلى اللجنة من الأمانة العامة لهيئة كبار العلماء برقم (2382)، وتاريخ 19 / 4 / 1420 هـ، وقد سأل فضيلته سؤالاً هذا نصه
تقدم إلينا عضو الدعوة والإرشاد بمحافظة جدة، الشيخ / محمد بن عطية الجابري ، بخطابه المرفق، وفيه: أنه وجد بعض سلاسل المفاتيح التي يتداولها بعض الناس، إحداها نحتت على شكل قلب، وهو رمز الحب، وكتب عليها: (أنا، ثم رسم قلب، الرسول) أي: أنا أحب الرسول صلى الله عليه وسلم، ومن الخلف كتب عليها: (يا حبيبي يا رسول الله) والأخرى دائرية تعلق على الصدر، وكتب عليها نفس العبارة، كما نفيد سماحتكم أنه انتشر بين بعض النساء لبس قمص نسوية مكتوب على الجهة اليسرى منها فوق الثدي هذه العبارة أيضًا، وقد جاءنا بها من يستفته في أمرها
نأمل بعد التكرم بالاطلاع اتخاذ ما ترونه مناسبًا، وإفادتنا بما ترونه حتى نتمكن من إجابة السائلين عن حكمها، وبث ذلك بين المستفيدين منه

وبعد دراسة اللجنة للاستفتاء أجابت بأن عمل الشكل المذكور وكتابة العبارة المذكورة على الملابس والميداليات ونحوها ليس من هدي سلف الأمة الذين هم أفضل القرون وأشد تعظيمًا وحبًّا للرسول صلى الله عليه وسلم ممن جاء بعدهم، كما أن فيه تشبهًا بأهل الفسق الذين يتخذون مثل هذه الرموز دلالة على حبهم وعشقهم المحرم لغيرهم، ويتفانون فيه من غير التفات لحكم الشريعة المطهرة فيه، كما أن الشكل المذكور يُفهم منه أيضًا: أن حب رسول الله صلى الله عليه وسلم كحب غيره من المخلوقين، وهذا غلط كبير؛ لأن محبة رسول الله صلى الله عليه وسلم واجبة شرعًا، ولا يتم الإيمان إلا بها، أما محبة غيره فقد تكون مشروعة، وقد تكون محرمة، وبناء على ما تقدم فإن كتابة العبارة المذكورة وبيعها وشرائها واستعمالها لا يجوز
وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم 20950

(91-الجزء رقم : 24، الصفحة رقم: 92)

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya :

 

حُكم استعمال رمز القلب علامة على المحبة

السلام عليكم
ماحكم استعمال رمز القلب (❤) ؟
بسم الله الرحمن الرحيم
فيه فتوى للجنة الدائمة (24/92) وعلى رأسهم الشيخ ابن باز رحمه الله والشيخ صالح الفوزان حفظه الله في سؤال قُدِّم لهم مع بعض المسائل الأُخرى وكانت الفتوى
أن فيه تشبهاً بأهل الفسق الذين يتخذون مثل هذه الرموز دلالة على حبهم وعشقهم المحرم لغيرهم، ويتفانون فيه من غير التفات لحكم الشريعة المطهرة فيه اهـ المراد
وبعد ثبوت الحُكم عليه بأنه تشبه بأهل الفسق لا يخفى حديثُ النبي صلى الله عليه وعلى آله وسلم من تشبه بقوم فهو منهم
ونصيحتي لنفسي وكلُ من يقرأ هذه الرسالة بالرجوع في إشكالاتنا إلى العلماء الراسخين لنكون على نور وبصيرة في أمور ديننا فإن الله عزوجل يقول

 وَإِذَا جَاءَهُمْ أَمْرٌ مِنَ الْأَمْنِ أَوِ الْخَوْفِ أَذَاعُوا بِهِ وَلَوْ رَدُّوهُ إِلَى الرَّسُولِ وَإِلَى أُولِي الْأَمْرِ مِنْهُمْ لَعَلِمَهُ الَّذِينَ يَسْتَنْبِطُونَهُ مِنْهُمْ 

أم عبدالله بنت الشيخ مقبل رحمه الله الليلة العاشرة من شهر محرم 1437

La question : 

 

Quel est le jugement sur le dessin et l'utilisation du symbole du cœur d'une manière générale ? 

 

Réponse de Cheikh Mohammad Bâzmoul :

 

Ce qui est apparent, que cela fait partie des échanges entre les uns et les autres (المعاملات) et l'origine en cela est la permission, et interdire ces symboles en prétextant leur ressemblance à la perversité n'est pas claire car il n'y a pas en cela une particularité à la perversité.

 

Donc le musulman fait cela en fonction de sa grandeur d'esprit.

 

Et  Allâhoul-Mousta’aan

 

Traduit par أبو عبد الله الجزائري 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

سؤال : ما حكم رسم واستخدام رمز القلب بشكل عام؟
الجواب : الذي يظهر أنه من باب المعاملات والأصل فيها الإباحة والمنع من ذلك بدعوى مشابهة الفساق غير واضحة، إذ لا تظهر خصوصية للفساق بذلك والمسلم يعمل في ذلك بمروءته ، والله المستعان

 

Cheikh Fawaz Al-'Awadi - الشيخ فواز العوضي

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 19:47
Dire «Dieu» à la place de «Allâh» (audio)

Le questionneur :

 

السلام عليكم و رحمة الله و بركاته شيخنا حفظكم الله
Quel est le jugement concernant le fait de dire "Dieu" au lieu de dire "الله" ?

بارك الله فيكم

 

Réponse de Cheikh Othmen 'Isiy :

 

وعليكم السلام ورحمة الله

Dans quel contexte?

 

Le questionneur :

 

Je parle de tous les contextes ; C'est à dire utiliser le mot "Dieu" comme un nom propre.

Exemple : Dieu a dit dans le Coran..., Invoquer Dieu..., etc

 

Cheikh :

 

Ce n'est pas vraiment juste.

Le nom c'est : Allâh

 

Le questionneur :

 

Malheureusement nous trouvons cette traduction dans beaucoup de livres.

 

Cheikh :

 

Mais il y a des contextes où c'est juste ; C'est qu'on parle de L’unicité dans sa souveraineté

Wa Allâhou a3lem.

Tawhid arrouboubiya.

 

Le questionneur :

 

Qu'Allâh vous préserve
C'est bien ce qui me semblait. 
السلام عليكم

 

Cheikh :


 وعليكم السلام ورحمة الله

 

Question/réponse posée via whatsapp le 30 juillet 2015

 

Jugement de dire : "Dieu au lieu de : "Allâh"

Cheikh Mohamed Tchalabi

 

 

Tayyib, on revient au livre de Shaykh bin Uthaymin...

 

Il a dit (Cheikh Mohamed Ibn AbdelWahab) : «BismiLlah».

 

Quant au mot «Allâh», le nom «Allâh» ; Il dit : «C'est un nom propre. Allâh est un nom propre.» 

 

Donc vous avez compris, Allâh c'est quoi ?

 

C'est un nom propre. 

 

C'est pour ça que se trompent beaucoup, ceux qui parlent d'Allâh سبحانه وتعالى et disent «Dieu».

 

Quand tu as dit «dieu», na3am, le soleil c'est un dieu pour certains, la lune c'est un dieu, les arbres sont des dieux...

 

Mais ils sont pas Allâh.

 

Par contre quand tu dis «Allâh» tu as cité Allâh سبحان عز وجل par Son plus beau Nom.

 

Mais quand tu as dit «dieu» tu n'as rien dit, na3am.

 

Par contre, quand tu dis «Allâh», c'est dommage, beaucoup de gens quand ils écrivent il disent «dieu», «dieu a dit ceci», «dieu a dit cela», na3am ; Même des imams disent «Dieu»

El mohim, ou alors dit : «mon dieu Allâh», ...

 

Pourquoi tu veux pas Le citer par Son plus beau Nom ?

 

Shaykh bin Uthaymin dit :

«Allâh تعالى est un nom propre désignant Celui qui a créé toute chose à partir du néant (Al-Bari').

«Allâh» est le nom propre dont dérivent tous les autres noms.»

 

Tous les autres noms qu'Allâh تعالى, plus de 99 comme vous savez, peut-être des centaines, peut-être des milliers, on sait pas... Gravitent autour du nom «Allâh», autour du nom «Allâh»... سبحان الله العظيم, na3am.

 

«D'ailleurs dans la parole d'Allâh عز وجل, regardez le verset qui va venir, lorsqu'Il dit traduction rapprochée :

 

"Alif, Lâm, Râ. (Voici) un livre que nous avons fait descendre sur toi, afin que - par la permission de leur Seigneur - tu fasses sortir les gens des ténèbres vers la lumière, sur la voie du Tout Puissant, du Digne de louange.

Allâh, à qui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Et malheur aux mécréants, pour un dur châtiment [qu'ils subiront]." Sourate Ibrahim, v.1-2

 

Le shaykh dit, Shaykh bin Uthaymin dit, rahimahuLlah, il dit quand y'a la fin du premier verset, qu'est-ce qu'il a dit : 

 

«Sur la voie du Tout-Puissant, du digne de louange», ensuite il a dit qui : «Allâh.. C'est Allâh à qui appartient» .. 

 

Tayyib le Shaykh dit :

 

«Nous ne considérons pas le nom «Allâh» comme étant un adjectif épithète» ; Non, c'est pas un adjectif.

 

«Mais nous affirmons plutôt que c'est un nom qui suit comme explication et clarification de ce qui a précédé.»

 

Ce qu'on appelle en arabe : «3atf bayaan», afin que le nom «Allâh» ne soit pas dans une situation de rattachement comme c'est le cas de l'adjectif épithète».

 

Par exemple quand tu dis «L'homme intelligent est venu», puisqu'il est épithète de l'homme, puisqu'il qualifie l'homme comment il est, l'homme intelligent est venu.

 

Quel homme est venu ?

 

L'homme intelligent est venu. Si tu laisses intelligent tout seul ça marche ?

 

Tu dis «intelligent est venu», ça marche pas.

 

Il doit être rattacher à «l'homme», «l'homme intelligent est venu», si tu dis ici que digne de louange, tu dis Allâh comme adjectif de digne de louange, non !

 

Il faut que tu dises, que tu saches que Allâh ici n'est pas un adjectif, c'est plutôt un nom, un nom propre, na3am, qui ici est venu pour clarifier, pour clarifier la situation et non pas pour être un adjectif, car un adjectif épithète est toujours rattaché à son nom.

 

Tayyib.

 

1er Cours "Les 3 fondements" Samedi 4 Rajab 1435 / 3 Mai 2014

 Retranscrit par une soeur de l’équipe du site 3ilmchar3i.net 

Cheikh 'Ali Farkouss

 

Dans une fatwa de Chaykh Ferkous qu'il a donnée le matin du 17 du mois de Safar 1437, correspondant au 29 novembre 2015 Cheikh a mentionné qu'il n'est pas permis d'utiliser : "Dieu" ou "God" pour nommer Allâh.

 

Car lorsque les chrétiens utilisent le mot "Dieu", cela est accompagné de leur croyance à la Trinité (père, fils et saint esprit).

 

La permission de propager cela a été donnée par le Chaykh, Qu'Allâh le préserve.

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Othmen 'Isiy - الشيخ عثمان عيسي

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 19:10
Le fait de dire : «Je n'ai pas de chance !» ou «Oh quel malheur !» (vidéo)

Question :

 

Est ce que les mots : "Je n'ai pas de chance", sont ils du shirk mineur?

 

Aussi, est-il permis en islam de dire: "Oh, quel malheur!" ?

 

Réponse :

 

Il n'est pas convenable pour une personne de dire: "Je n'ai pas eu de chance".

 

Cela signifie qu'il n'a aucune chance.

 

La personne doit être optimiste quant aux bonnes choses (qui arrivent) et reconnaissante envers Allah pour tout ce qui a eu lieu.

 

Si quelque chose de bien lui est arrivé alors ceci provient pour lui, de la générosité d'Allah عز و جل.

 

En outre, si quelque chose s'est passé et il croit en sa malchance, alors il se pourrait que, à travers, cet événement, Allah soubhanou wa ta'ala ait retiré certaines de ses mauvaises actions, ses péchés ou ainsi de suite.

 

Par conséquent, il est incorrect pour une personne de dire : "Je n'ai pas de chance" ou "Oh quelle malchance!"

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Expression - التعبير
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 00:28
Dire : «Catastrophe naturelle», est du chirk !

On remarque qu'il a beaucoup de personnes qui nomment, les tremblements de terre destructeurs, les ouragans dévastateurs et les inondations, etc...  ils appellent cela  : "catastrophes naturelles" en oubliant Le Créateur.

 

Et cela est du chirk, et peut-être même du chirk majeur lorsqu'ils annexent ces catastrophes à la nature.

 

source : explication de kitab tawhid page 299

traduction Mounir abou ismael 

 

تـنـبـيــــــــه‬ عــــن خطــــــأ عقـــــدي خطيـــــــر ‫‏مـقـولـــــــة كــــوارث طبيعــــيــــــة‬
‫قــال‬ الشــيخ العــلامة/ أحمد بـن يحيى النجمي -رحمه الله

و من الملاحظ أن كثيراً من الناس يسمون الكوارث من زلازل مدمرة، و أعاصير مهلكة، و فيضانات ، و غير ذلك، يسمون هذه الأمور (كوراث طبيعية) ، وهذا يعتبر شركاً، و قد يكون من الشرك الأكبر حينما ينسبون هذه الكوارث إلى الطبيعة، ويَنسون خالق هذا الكون، والمتصرف فيه

[ "الشرح الموجز الممهد لتوحيد الخالق الممجد" (ص: ٢٩٩)]

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 avril 2015 3 01 /04 /avril /2015 20:54
Répondre : «Je loue Allah pour toi - أحمد الله إليك - Ahmedou Llâh ilayk» lorsqu'on nous demande comment nous allons (audio)

Anas ibn Malik a rapporté qu'il a entendu Omar Ibn Al-Khattab recevant le salut d'un homme et Omar de lui rendre, en lui demandant :

 

"«Comment te portes-tu»?

Et l'homme de lui répondre: «Je loue Allah pour toi - أحْمَدُ الله إليك»

Alors Omar lui dit: «C'est bien ce que j'ai voulu que tu me fasses entendre»."

Rapporté par Al-Boukhâri

Al-Mouwata' (1792)

من السنن المهجورة… قول {أحْمَدُ الله إليك} عند السؤال عن الحال

ففي الموطأ من طريق الإمام مالك بن عبدالله بن أبي طلحة عن أنس بن مالك - أنه سمع عمر بن الخطاب رضي الله عنه سلّم عليه رجل فردّ عليه السلام 
ثم سأل عمر الرجل

كيف أنت ؟
فقال : أحْمَدُ الله إليك
فقال عمر للرجل : ذلك الذي أردته منك

(رواه البخاري في الأدب المفرد رقم 473)

وفي رواية أخرى مرفوعة من طريق معاذ رضي الله عنه
بسم الله الرحمن الرحيم
من محمد رسول الله إلى معاذ بن جبل، سلام عليك، فإني أحمد الله إليك الذي لا إله إلا هو… أما بعد
فأعظم الله لك الأجر ، وألهمك الصبر، ورزقنا الله وإياك الشكر ، فإن أنفسنا وأموالنا وأهلينا وأولادنا من مواهب الله الهنيئة وعواريه المستودعة، يُمتَّع بها الرجل إلى أجل ويقضيها إلى وقت معلوم، وإنا نسأله الشكر على ما أعطى والصبر إذا ٱبتلى، وكان ٱبنك من مواهب الله الهنيئة وعواريه المستودعة ،متعك الله في غبطة وسرور، وقبضه منك بأجرٍ كثير، الصلاة والرحمة والهدى إذا ٱحتسبته، فٱصبر ولا يحيط جزعك أجرك فتندم، وٱعلم أن الجزع لا يردُّ ميِّتاً، ولا يدفع حزناً، ما هو نازل فقد كان… والسلام
(رواه الطبراني وصححه الألباني)

وقال رواية مرفوعة

? كيف أصبحت يا فلان
قال أحمد الله إليك يا رسول الله
فقال رسول الله ﷺ : هذا الذي أردته منك
(السلسلة الصحيحة رقم 2953)

Ecouter Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany

faire revivre la sounnah abandonnée de répondre :

"Je loue Allah pour toi - أحمد الله إليك"

quand on lui demande comment il va

 

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 19:40
Jurer en rajoutant «in shaa Allah» ? (vidéo)

Je tiens à vous souligner une affaire importante : lorsque tu jures en faisant un serment alors dis : " In shaa a Llâh " même si ton compagnon ne l'a pas entendu.

 

Dis : " In shaa a Llâh " et ce même si ton compagnon ne l'a pas entendu.

 

Parce que si tu dis : " In shaa a Llâh " Allâh te facilitera l'affaire jusqu'à ce que tu accomplisses ton serment.

 

Et s'il t'a été destiné que la chose que tu veux ne se produise, alors aucune expiation ne sera à faire (ne sera sur toi).

 

Ceci est un bénéfice grandiose ! 

 

Si par exemple, je dis à quelqu'un : " Par Allâh ! Tu ne sacrifieras pas. "

Et que tu ajoutes en toi-même : " In shaa a Llâh. " (Tu le dis) en toi-même.

Puis, s'il sacrifie alors tu n'auras rien à faire.

Tu n'auras pas d'expiation relative au serment.

 

Et cela vaut aussi avec le cas contraire.

Si tu dis : " Par Allâh, je sacrifierai ! "

Puis que tu dises en toi-même : " In shaa a Llâh " et que ton compagnon ne t'a pas entendu, alors si tu ne sacrifies pas, tu n'auras pas d'expiation à accomplir.

 

Conformément à la parole du Prophète (صلى الله عليه وسلم) :

 

" Celui qui prête serment puis dis " in shaa a Llâh " il n'a pas commis de parjure. "

 

Ceci est un bénéfice grandiose. 

 

Laisse-la toujours sur ta langue.

 

Laisse toujours la formule de l'exception : " In shaa a Llâh " sur ta langue.

 

Au point qu'il s'y trouve deux bénéfices :

 

- Le premier : afin que te soit facilitées tes affaires.
- Le second : au cas où tu te parjures alors il ne te sera pas requis d'expiation

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير