compteur de visite

Catégories

1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 15:03
Pleurer à haute voix en récitant le Coran

Question :

 

Quel est votre avis sur le fait d'élever sa voix en pleurant lors de la récitation du Coran ?

 

Réponse :

 

J'ai tant conseillé à ceux qui m'ont contacté pour m'interroger à propos de cet acte de prendre garde de ne pas le commettre car cela est inadmissible du fait qu'il nuit aux gens et perturbe les fidèles ainsi que celui qui récite le Coran pendant l'accomplissement de leur prière.

 

Le croyant devrait tâcher de ne pas faire entendre le son de ses pleurs, afin d'éviter l'ostentation vu que le diable peut l'y mener.

 

Il devrait ne pas nuire ou perturber autrui par sa voix.

 

Il est connu que certaines personnes n'arrivent pas à se maîtriser à cet égard et elles font cela involontairement, elles sont excusables si réellement elles n'ont pas le pouvoir de se maîtriser en agissant de la sorte.

 

Par ailleurs, il a été authentiquement rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) que :

 

"Lorsqu'il récitait [le Coran], à force de pleurer, on entendait dans sa poitrine un bruit qui ressemblait à celui d'un récipient qui bout sur le feu".

 

Il a été cité dans la biographie d'Abou Bakr (Qu'Allah soit satisfait de lui) que lorsqu'il lisait le Coran il n'entendait personne à force de pleurer, également il a été rapporté que `Omar (Qu'Allah soit satisfait de lui) avait un bruit si fort en pleurant que l'on entendait aux derniers rangs de la prière.

 

Cela ne signifie guère qu'il le faisait délibérément, mais qu'il le faisait involontairement par crainte vis-à-vis d'Allah (Exalté soit-Il).

 

Ainsi, si le fidèle pleure sans le faire exprès, cela ne comporte aucun mal.

 

(Numéro de la partie: 11, Numéro de la page: 343)

Traduit par alifta.net

 

رفع الصوت بالبكاء
س: ما رأي سماحتكم في ظاهرة ارتفاع الأصوات بالبكاء ؟
ج: لقد نصحت كثيرًا ممن اتصل بي بالحذر من هذا الشيء، وأنه لا ينبغي لأن هذا يؤذي الناس ويشق عليهم ويشوش على المصلين وعلى القارئ، فالذي ينبغي للمؤمن أن يحرص على أن لا يسمع صوته بالبكاء، وليحذر من الرياء، فإن الشيطان قد يجره إلى الرياء، فينبغي له أن لا يؤذي أحدًا بصوته ولا يشوش عليهم، ومعلوم أن بعض الناس ليس ذلك باختياره بل يغلب عليه من غير قصد وهذا معفو عنه إذا كان بغير اختياره، وقد ثبت عن النبي عليه الصلاة والسلام أنه  إذا قرأ يكون لصدره أزيز كأزيز المرجل من البكاء  . وجاء في قصة أبي بكر رضي الله عنه أنه كان إذا قرأ لا يسمع الناس من البكاء، وجاء عن عمر رضي الله عنه أنه كان يسمع نشيجه من وراء الصفوف، ولكن هذا ليس معناه أنه يتعمد رفع صوته بالبكاء، وإنما شيء يغلب عليه من خشية الله عز وجل. فإذا غلبه البكاء من غير قصد فلا حرج عليه في ذلك

(الجزء رقم : 11، الصفحة رقم: 343)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 14:39
Le livre de Maurice Bucaille et la voie des mou'tazilah (audio)

 

Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 12:46
Je suis salafi ! (vidéo)

Quand l'imâm ayant le sanad le plus proche du Prophète صلى الله عليه وسلم est questionné sur son Madhab, il répond : "Salafi".

 

Le questionneur réitére en demandant au Cheikh si il est : "Hanbali", etc

 

Le Cheikh répond de nouveau : "Salafi".

A partir de la 3ème minute

Cheikh 'AbdAl-Wakîl Al-Hâchimy - الشيخ عبدالوكيل الهاشمي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Voie des pieux prédécesseurs - طريق السلف الصالح
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 12:34
Le livre : «La réfutation du transgresseur - الرد على المخالف» de Bakr Abî Zayd (vidéo)

Dans le livre : "La réfutation du transgresseur" De Bakr Abî Zayd, il dit :

 

"La réfutation du transgresseur est un fondement parmi les fondements de l' islam, donc si tu vois quelqu'un réfuter un transgresseur sur une irrégularité du domaine de la jurisprudence ou une parole innovée (dans la religion)... remercie-le donc, remercie-le donc pour sa défense en fonction de sa capacité et ne lui fait pas défection en disant cette vile parole : "Pourquoi ne réfute t-il pas les laïques ?"

Les gens ont des capacités et des talents (différents), et la réfutation du faux est une obligation quelque soit son degré et chaque musulman (remédie) à une déficience parmi les déficiences de sa communauté".

 

Cette parole est, comme tu peux l'observer, une parole forte.

 

Écoute-là encore une fois et attribue-la à celui qui l'a dite (Bakr Abî Zayd) afin que tu connaisses l'ambiguïté et la fraude qui ont été adressées aux enfants de la communauté et qui ont écarté la majorité d'entre de la bonne voie et les ont égaré du droit chemin.

 

Il dit (Bakr Abî Zayd) :

 

"La réfutation du transgresseur est un fondement parmi les fondements de l' islam, donc si tu vois quelqu'un réfuter un transgresseur sur une irrégularité du domaine de la jurisprudence ou une parole innovée (dans la religion)... remercie-le donc, remercie-le donc pour sa défense en fonction de sa capacité et ne lui fait pas défection en disant cette vile parole : "Pourquoi ne réfute t-il pas les laïques ?"

Les gens ont des capacités et des talents (différents), et la réfutation du faux est une obligation quelque soit son degré et chaque musulman (remédie) à une déficience parmi les déficiences de sa communauté".

 

Sa parole et son établissement de la règle au sujet de la réfutation du transgresseur sont forts et puissants du point de vue théorique et scientifique, et ce même s'il y a failli du point de vue de son application pratique, Qu'Allah lui pardonne.

 

Mais, sa parole sur la réfutation du transgresseur et sur le boycott de l'innovateur (hajrou al-moubtadi') et le fait qu'il ait innocenté les gens de la Sounnah, démolit ce sur quoi il a basé son livre auquel s'accrochent les innovateurs et les sectaires  comme celui qui se noie et s'accroche au brin de paille alors qu'il ne lui est en rien utile et dont le titre est : "La classification des gens entre le soupçon et la certitude".

 

Des paroles fausses comme : "Ne brisez pas le rang de l'intérieur ; Ne soulevez pas la poussière de l'extérieur".

 

Ou encore : "Nous nous rejoignons sur ce quoi nous sommes d'accord et nous nous excusons les uns les autres ce sur quoi nous sommes en divergence."

 

Et leur parole : "Ne remuez pas les divergences entre les musulmans".

 

Ou encore leur parole : "Ce qui est important ce n'est pas que nous nous entraidions mais que nous ne nous détestions pas".

 

Ou (enfin) comme : "L'unité des rangs (passe) avant l'unité des opinions".

 

Toutes ces paroles sont fausses et ceux qui les ont dites ont été réfutés.

 

Mais de plus si les conditions de la réputation sont réunies et que ces bienséances sont complètement respectées, mais celui qui a été réfuté bénéficie de cette réfutation !

 

Celui qui a été réfuté bénéficie de la réfutation (à son encontre) lorsque la réplique est basée sur les règles de la législation islamique et que cela l'empêche de s'enfoncer dans le faux et de rester sur la voix de l'innovation (religieuse).

 

Il en tire donc un grand profit et en bénéficie grandement...

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 12:18
Quel est le jugement de l'habitude secrète ? (audio)

 

Question :

 

Noble cheikh, quel est votre avis sur celui qui dit :

 

J'utilise l'habitude secrète (la masturbation) au lieu de tomber dans la fornication ou l’homosexualité, et vous avez certes connaissance du grand nombre de tentations à cette époque ainsi que l’élévation du prix des dotes ?

 

Réponse :

 

L'habitude secrète, même si certaines personnes ont dit qu'elle était permise, en réalité elle n'est pas permise et ce n'est pas un remède préservant la personne du crime de la fornication, c'est pour cela que son interdiction est mentionnée dans le Coran, comme cela est su par ceux ayant médité dessus. 

 

Lorsque Allah a mentionné parmi les caractéristiques des croyants, l'autorisation d'avoir des rapports avec leurs épouses et leurs esclaves, Il a ensuite dit : 

 

فَمَنِ ابْتَغَى وَرَاءَ ذَلِكَ فَأُولَئِكَ هُمُ الْعَادُونَ

 

« Alors que ceux qui cherchent au-delà de ces limites sont des transgresseurs. »

 

C'est-à-dire que celui qui souhaite assouvir son envie dans autre que ce qui a été mentionné parmi les épouses légiférées et les esclaves légiférées, celui qui dépose sa semence dans autre que cela a certes dépassé les limites et empiété la législation, c'est pour cela que l'habitude secrète n'est permise dans aucun cas.

 

Ceci est le premier point.

 

Deuxièmement, ce n'est pas un remède, si c'était un remède pour contenir les pulsions du jeune afin qu'il se passe des rapports conjugaux s'il est incapable de se marier, si c'était ainsi cela aurait été mentionné dans le Coran ou la sunna, mais c'est le contraire qui a été mentionné, Allah a dit :

 

وَلْيَسْتَعْفِفِ الَّذِينَ لَا يَجِدُونَ نِكَاحًا حَتَّى يُغْنِيَهُمُ اللَّهُ مِنْ فَضْلِهِ

 

« Et que ceux qui n'ont pas de quoi se marier cherchent à rester chastes jusqu'à ce qu'Allah les enrichisse par Sa grâce. » 

 

Ceci est un ordre de garder sa chasteté en ne faisant pas couler sa semence par n'importe quel moyen autre que ce qu'Allah a légiféré parmi les épouses et les esclaves.

 

Et le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :  

 

«Ô vous les jeunes, celui d'entre vous qui en a les capacités, qu'il se marie, ceci est plus propice à préserver la chasteté et à baisser le regard.» 

 

Il les a donc orientés vers la chasteté et le jeûne, car il refrène les passions et diminue la force afin que la personne ne tombe pas dans le crime de la fornication.

 

Il nous est donc obligatoire de savoir que l'habitude secrète n'est pas un remède contre la fornication, ni pour fuir de celle-ci, au contraire, il est possible que l'habitude secrète soit une cause pour aspirer à la fornication, et ce en plaçant son envie dans un sexe interdit, tout comme il lui a été facile de la placer dans son corps ou autre. 

 

Et Allah est plus savant. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 12:15
Lorsque l’étudiant en science prend les devants (dans le prêche) alors qu’il n’est pas apte à cela !

Parmi les choses auxquelles il incombe de prendre garde: le fait que l’étudiant en science prenne les devants [dans le prêche] avant qu’il ne soit apte à cela !

 

Car s’il fait cela, cela prouve plusieurs choses :

 

La première chose :

 

Son admiration pour sa propre personne ; lorsqu’il prend les devants [dans le prêche], il se voit comme étant le plus distingué des personnages.

 

La deuxième chose :

 

Cela prouve son absence de compréhension et de connaissance dans les affaires [du prêche], puisque s’il prend les devants [dans le prêche], peut-être qu’il tombera dans une chose dont il sera incapable de se débarrasser.

 

Car, lorsque les gens le voient prendre les devants [du prêche], ils lui présenteront des questions qui dévoileront ses défauts.

 

La troisième chose :

 

Est que s'il prend les devants [dans le prêche] avant d’en être apte, cela engendrera qu’il dira au sujet d’Allah ce qu’il ne sait pas car la plupart du temps celui qui a cette intention, il ne prête pas attention et répond à tout ce qui lui est demandé, et il joue avec sa religion et avec sa parole sur Allah عز وجل dont il n'a aucune science.

 

La quatrième chose :

 

Lorsque la personne prend les devants [dans le prêche], la plupart du temps, il n’accepte pas la vérité car il pense à cause de sa stupidité que s’il abdique face à une autre personne, quand bien même la vérité serait avec ce dernier, cela serait une preuve qu’il n’est pas un savant.

 

Source : Majmou’ Al-Fatawa wa Ar-Rasail (volume 26/p.241،240)

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

 

عندمـا يتصـدر طالـب العلـم وهـو ليـس أهـلا لذلـك

لفضيلـة الشيـخ العـلامـة/ مُـحـمـد بـن صـالـح العُـثيميـن - رحـمـهُ الـلـه وغـفـر لـه

مما يجب الحذر منه أن يتصدر طالب العلم قبل أن يكون أهلاً للتصدر ؛ لأنه إذا فعل ذلك كان هذا دليلاً على أمور
الأمر الأول : إعجابه بنفسه حيث تصدر فهو يرى نفسه عَلَم الأعلام
الأمر الثاني : أن ذلك يدل على عدم فقهه ومعرفته للأمور؛ لأنه إذا تصدر، ربما يقع في أمر لا يستطيع الخلاص منه، إذ أن الناس إذا رأوه متصدراً أو ردوا عليه من المسائل ما يبين عواره
الأمر الثالث: أنه إذا تصدر قبل أن يتأهل لزمه أن يقول على الله ما لا يعلم؛ لأن الغالب أن من كان هذا قصده، أنه لا يبالي ويجيب على كل ما سٌئِلَ ويخاطر بدينه وبقوله على الله – عز وجل – بلا علم
الأمر الرابع: أن الإنسان إذا تصدر فإنه في الغالب لا يقبل الحق، لأنه يظن بسفهه أنه إذا خضع لغيره ولو كان معه الحق كان هذا دليلاً على أنه ليس بعالم

المصدر: مجموع الفتاوى والرسائل

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 11:56
Celui qui est touché par l’ostentation ou les insufflations sataniques (audio)

 

Question :

 

Au sujet de quelqu’un qui est touché par l’ostentation ou les insufflations sataniques dans son cœur, que lui incombe t- il de faire ?

 

Et comment peut-il parvenir au degrés de la bienfaisance (Al ihsen) ?

 

Réponse :

 

Deux choses incombent à cette personne.

 

-La première :

 

Elle doit rechercher la protection d’Allah contre le diable lapidé, ceci est la première chose (traduction rapprochée) :

 

وَإِمَّا يَنزَغَنَّكَ مِنْ الشَّيْطَانِ نَزْغٌ فَاسْتَعِذْ بِاللَّهِ إِنَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ

 

« Et si jamais le Diable t’incite à faire le mal, cherche refuge auprès d’Allah. Car Il entend, et sait tout. »

 

-La seconde chose :

 

Elle ne doit pas donner d’importance a ces insufflations, elle les délaisse et les oublie et poursuis son acte et cela ne lui nuira en rien in cha’a Allah.

 

traduit par SalafIslam.fr

 

ماذا يجب على من أصابه الرياء و الوسواس

السؤال : حَدثون عن شخصٍ أصابهُ الرِيَاء أو الوَسْوسة في قَلْبهِ ماذا يَجِبُ علَّيه؟ وكَيف يَصل إلى درجة الإِحْسان؟

الجواب:ـ يَجب علَّية أَمْرَان

الأمر الأول أن يَسْتعيذ بالله من الَّشَيطان الَّرجيم هَذا الأَمرالأَول : وَإِمَّا يَنزَغَنَّكَ مِنْ الشَّيْطَانِ نَزْغٌ فَاسْتَعِذْ بِاللَّهِ إِنَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ

الأَمر الثاني لا يَلْتفت إلى هذا الْوَسْواس يَتركهُ ويَنْسَاه ويَستمر في عملهِ ولا يَضْرهُ إن شَاء الله

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 11:21
Je suis obligée de travailler car mon mari ne veut pas travailler (audio)

 

Questionneur :

 

Une soeur américaine, il semble qu'elle m'ait écrit une lettre alors que j'étais à la Mecque, en réalité elle a écrit deux lettres.

 

Elle dit qu'elle a été mariée à un américain dont elle a eu un enfant, puis elle a divorcé de l'américain parce qu'elle s'est convertie à l'Islam et qu'il a refusé de se convertir.

 

Cheikh Al Albani :

 

Bien.

 

Questionneur :

 

Après cela, elle a épousé un jeune palestinien.

 

Elle dit qu'elle pensait que cet homme musulman, jeune, semblait être pieux et tout.

 

En bref, après qu'elle se soit mariée, il semble que c'est elle avait qui avait un emploi, il resta à  la maison ne travaillant pas ni rien du tout.

 

Elle lui dit pourquoi ne cherches tu pas du travail etc?

 

Elle sort à six heures du matin, et elle revient chez elle à cinq heures de l'après midi, ensuite elle s'occupe de son enfant également et elle cuisine pour elle et lui alors que son mari reste assis à la maison.

 

Il s'amuse devant le téléviseur du matin au soir.

 

Cheikh :

 

Allahou Akbar !

 

Questionneur :

 

Et elle dit durant le ramadhan, je l'ai excusé (me disant) qu'il était fatigué et ainsi de suite, qu'il ne voulait pas travailler.

 

Mais, elle dit que moi, je travaillais bien pendant le ramadan.

 

Et donc elle a essayé de le convaincre.

 

Et son père et sa mère, bien sûr, sont chrétiens: ils lui (au mari) ont offert un travail et lui ont dit : "viens travailler avec nous".

 

Ils ont un magasin de fleurs et il n'y a rien dedans d'interdit.

 

Il n'y a que des fleurs.

 

Cheikh :

 

Magnifique.

 

Questionneur :

 

Il l'a refusé.

 

Eux sont préoccupés pour leur fille, ils veulent l'employer alors qu'ils n'ont pas besoin de lui.

 

Mais ils sont préoccupés pour leur fille, cela le fera sortir de la maison.

 

Et elle, elle emprunte de l'argent à ses parents car son salaire ne suffit pas à payer les factures.

 

Cheikh :

 

Allahou Akbar !

 

Questionneur :

 

Et il reste assis comme cela.

 

Maintenant, il lui a dit qu'il voulait étudier et elle est tombée enceinte de lui.

 

Et il lui dit qu'il lui est obligatoire d'avorter car l'enfant n'a pas atteint quatre mois dans son ventre.

 

Cheikh :

 

Qu'est ce qu'il lui a dit ?

 

Questionneur :

 

Qu'il veut étudier et il ne veut pas qu'elle soit enceinte, car si elle est enceinte, et Allah est le Plus Savant, cela signifierait qu'elle ne pourra plus travailler, et lui ne veut pas travailler puisqu'il veut étudier.

 

Cheikh :

 

Qu'est ce qu'il lui a dit, professeur Mahmoud? 

 

Questionneur :

 

Oui.

 

Cheikh :

 

Qu'est ce qu'il lui a dit?

 

Je n'ai pas compris

 

Questionneur :

 

Il veut qu'elle se débarrasse de l'enfant, qu'elle avorte le fœtus car elle est enceinte au troisième mois.

 

Donc il lui a dit tant qu'elle n'a pas atteint le quatrième mois, il n'y a pas d'interdiction pour avorter.

 

Cheikh :

 

Qu'Allah le guide, qu'Allah le guide!

 

Et ensuite?

 

Questionneur :

 

Elle dit est-ce qu'elle peut avorter ?

 

Cheikh :

 

Non, laisse-la le divorcer !

 

Questionneur :

 

Allahou Akbar!

 

Cheikh :

 

Oui, laisse la demander le khul'.

 

Questionneur :

 

Ô Cheikh c'est ce que je (lui) voulais dire cela mais j'avais peur car l'homme dont nous parlons nous a insulté, et il fait parti des frères musulmans.

 

Mais, je me suis dit alors que je dois trancher mais j'ai eu peur de mes émotions, qu'elles n'interviennent dans l'affaire.

 

Je me suis dit je ne parlerais pas dans cette affaire jusqu'à ce que j'interroge cheikh.

 

Voilà pourquoi je lui ai dit que je t'écrirai in shaa Allah. 

 

Cheikh :

 

Prends le de moi et ne te tracasse plus.

 

Cet être humain n'est pas apte à être le conjoint de femme comme celle-ci, musulmane qui travaille au lieu que ce soit lui qui travaille pour elle et qui la laisserait dans sa maison.

 

Autre que cela?

 

Traduit par Abdoullaah Abu Edem

copié de cheikhalalbani.com

 

السائل : أخت أمريكيّة ، يبدو أنهّا كتبت لي رسالة ، وكنت أنا في مكّة ، وكأنّها كتبت رسالتين بالحقيقة ، تقول أنّها كانت متزوّجة من أمريكي و لها منه ولد ، ثم طلّقت الأمريكي لأنّها أسلمت وأبى أن يسلم

الشيخ : كويّس
السائل : فبعد ذلك تزوّجت شاباّ فلسطينيّا ، فقالت أنا كنت أظنّ إنه هذا رجل مسلم وشابّ ويبدو عليه الصّلاح وكل شيء ، المهمّ بعد ما تزوّجت ، يبدوا إنّه هي كانت تشتغل فجلس في البيت لا يشتغل ولا شيء ، فهي تقول له لماذا لا تبحث عن عمل وكذا ؟ فتخرج هي من السّاعة السّادسة صباحا ، وترجع إلى البيت السّاعة خمسة مساءا ثم تهتمّ بولدها أيضا ، وتطبخ لها وله وزوجها جالس في البيت ، وهو يجلس على التّلفزيون من الصّباح إلى المساء
الشيخ : الله أكبر
السائل : وقالت في رمضان عذرته أنا ، إنه تعب وكذا ولا يريد أن يشتغل ، لكن قالت إنّها هي تشتغل في رمضان فحاولت تقنعه ، وأبوها وأمّها طبعا نصارى ، عرضوا عليه وقالوا له تعال اشتغل معنا في محلّ زهور وما فيه شيء محرّم ، بس فقط زهور
الشيخ : جميل
السائل : فهو أبى ذلك ، هم على شأن ابنتهم شغلّوه لكن هم ما يحتاجونه ، لكن على شان ابنتهم و يصرف على البيت ، وهي تستقرض من أبويها ، لأنّ راتبها لا يكفي لدفع الفواتير
الشيخ : الله أكبر
السائل : ويضل هو جالس هكذا ، الآن قال لها إنه يريد أن يدرس ، وأصبحت حامل منه ، ويقول لها يجب أن تجهضي لأنّ الطفل ما بلغ أربع شهور في بطنها
الشيخ : شو بيقول لها ؟
السائل : هو يريد أن يدرس و لا يريد لها أن تحمل لأنّها إذا حملت يعني والله أعلم لا تستطيع أن تعمل وهو لايريد أن يعمل لأنّه يريد أن يدرس
الشيخ : ماذا يقول لها ؟ يا أستاذ محمود
السائل : نعم
الشيخ : ماذا يقول لها ؟ ما فهمت
السائل : هو يريد أن تجهض الولد أن تسقط الجنين لأنّها حامل في الشّهر الثّالث فقال لها طالما أنّه لم تبلغي الشهر الرابع فما في مانع من الاجهاض ؟
الشيخ : الله يهديه وبعدين ؟
السائل : هي تقول هل يجوز أن أجهض نفسي ؟
الشيخ : لا ، خليها تطلقه ، أي نعم ، خليها تطلب المخالعة
السائل : يا شيخ أنا أردت أن أقول هذا ، لكني خشيت ، لأن الرجل نقل عنه كلام أنه يشتمنا ، وهو من الإخوان المسلمين ، لكن قلت إذا بدّي أحكم فخشيت من عواطفي أنها تدخلت في الأمر ، قلت لا أتكلّم فغي هذا حتى أسأل الشيخ ، ولذلك قلت لها أنا إن شاء الله سأكتب لك
الشيخ : خذها منّي ولا تبالي ، هذا الإنسان لا يصلح أن يكون زوجا لمثل هذه المرأة المسلمة والتي تعمل ، وبدل أن يقوم هو بالعمل عنها ، ويقعدها في بيتها ، غيره ؟

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 11:17
Quitter muzdalifa avant le fajr car nous sommes avec des femmes (vidéo)

Questionneur :

 

Quel est le jugement pour celui ayant avec lui des femmes de se hâter à quitter Muzdalifah, au milieu de la nuit ?

 

Cheikh Al Albani :

 

Comment ?

 

Questionneur :

 

Quel est le jugement pour celui ayant avec lui des femmes de se hâter à quitter Muzdalifah, au milieu de la nuit ?

 

Cheikh Al Albani :

 

Si l’homme ayant avec lui des femmes est un mahram (pour elles), alors il part avec elles afin de les aider.

 

C’est à dire que les hommes (ne peuvent pas) quitter Muzdalifah si ce n’est qu’après avoir prié la prière de l’aube.


Mais s’il accompagnait des femmes (maharam), alors il doit se mettre en route avec elles après la moitié de la nuit.

 

Questionneur :

 

Et si c’était un mahram et avec lui les maharims mais dans un seul bus distinct, dans une seule voiture distincte : 4 femmes avec un frère.

 

Et parmi nous, deux autres qui ne sont pas des mahrams, mais juste des gens qui sont avec nous dans le bus (du même groupe).

 

Cheikh Al Albani :

 

Ceci ne leur ai pas permis (de partir) !

 

Ce qui leur est obligatoire est d’être à pied, de rester à Muzdalifah (jusqu’à prier salat al Fajr) et de le quitter à pied s’ils ne trouvent pas de voiture pour les prendre vers les jamarats.

 

Questionneur :

 

Si c’était … ? (insistance dans les questions)

 

Autre questionneur :

 

Cela Suffit, cela suffit , qu‘Allah vous guide.

 

Retranscription Umm Ubay

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Pélerinage - Omra - الحج والعمرة
1 juillet 2015 3 01 /07 /juillet /2015 09:46
Le statut de l’éléphant (vidéo)

Question : 

 

Ô cheikh qu’Allah vous accorde la réussite, l’éléphant a de grandes défenses, mais il se nourrit d’herbe et ne mange pas de viande et ne chasse et ne dévore pas avec ses défenses.

 

Est qu’il entre dans la catégorie des animaux ayant des canines (carnivores) qui dévorent et chassent ? 

 

Réponse :  

 

J’ai entendu cela, j’ai entendu que les juristes ont considéré l’éléphant faisant partie de la catégorie des animaux dotés de canines (carnivores) qui dévorent et chassent leur proie, il est donc interdit de le manger.

 

Et je n’ai point entendu que l’éléphant se mange, je n’ai jamais entendu cela, je ne pense pas que l’on mange de l’éléphant.           

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة