Conseil pour celui qui désire mémoriser le Coran (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conseil pour celui qui désire mémoriser le Coran (audio-vidéo)

Question : 

 

Qu’Allâh vous accorde le succès, quel est votre conseil pour celui qui veut mémoriser le Livre d’Allâh ?

 

Qu’Allâh vous bénisse.

 

Réponse :

 

Ce que je conseille à celui veut mémoriser le Livre d’Allâh سبحانه وتعالى est de perfectionner la méthode d’apprentissage.

 

La première chose par laquelle l’Homme doit commencer est la compréhension de ce qu’il veut mémoriser.

 

S’il veut, par exemple, mémoriser disons la moitié d’une page, qu’il lise cette page attentivement, ensuite qu’il en lise l’exégèse.

 

Et s’il rencontre un problème de compréhension quant à l’exégèse de cette page qu’il interroge alors celui qu’il peut interroger parmi les gens de science.

 

Puis après cela, il lui est indispensable de répéter.

 

La chose la plus utile à l’étudiant en science, après la compréhension, est la répétition.

 

Et la multiplication de la répétition sera ce qui, par la permission d’Allâh سبحانه وتعالى, affermira la mémorisation.

 

Et parmi les moyens bénéfiques, comme je l’ai dit, il y a que l’Homme lise attentivement, puis lise l’exégèse de ces versets, même d’exégèses résumées, afin d’avoir une compréhension globale du sens.

 

Ensuite, il commence à lire ces versets qu’il veut mémoriser : il les lit les yeux rivés sur le moushaf et il répète la lecture.

 

Il ne lève pas les yeux du moushaf, il continue à lire sans quitter le moushaf des yeux et ce en répétant vingt fois, trente fois cette page qu’il veut mémoriser.

 

Ensuite, il commence la récitation, verset par verset : il récite le premier verset, en le répétant par exemple vingt fois ; puis il récite le deuxième verset vingt fois ; puis il récite le premier et deuxième verset (en les liant) vingt fois ; puis il récite le troisième verset vingt fois ; puis il récite le premier, deuxième et le troisième verset (en les liant) vingt fois. Etc

 

Ainsi, avec cette méthode, par la permission d’Allâh سبحانه وتعالى, la mémorisation sera bien ancrée en toi, si Allâh le veut.

 

Question/réponse du 31-03-2018

Publié par cerclesciences.fr

Cheikh Hâmid ibn Khamîs Al-Junaiby - الشيخ حامد بن خميس الجنيبي

Partager cet article

Faire une capture d'écran d'une discussion personnelle et l'envoyer (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Faire une capture d'écran d'une discussion personnelle et l'envoyer (audio)

Question :

 

Quel est le jugement de celui qui fait une capture d'écran d'une discussion personnelle entre lui et son frère et l'envoie... ?

 

Réponse :

 

Ceci est compté comme de la trahison !

 

Son frère parle avec lui via son téléphone à travers un des moyens de communication comme Whatsapp et ensuite il propage cela aux gens, ceci fait partie de la trahison, sauf avec sa permission.

 

Lorsque quelqu'un parle à son frère et s'en va, c'est un dépôt (qu'il lui confie).

 

Que dire alors de ce qui est reconnu par les gens comme étant un dépôt ?!

 

Il fait partie de la trahison, que (le contenu) soit bon ou mauvais, que l'individu photographie la discussion qu'il a eu avec son frère et la propage.

 

Ceci est une trahison, ce n'est pas permis et il incombe aux gens de cesser cela.

 

Publie par le frère Abdillah Abi Taymiyyah sur la majmou'ah «la salafiyyah en belgique» et traduit par Abdillah Abi Khouzaymah

Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Partager cet article

Directives pour toute personne ouvrant un groupe Whatsapp ou similaire

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Directives pour toute personne ouvrant un groupe Whatsapp ou similaire

Question :

 

Salam alaikoum wa rahmatouLlâh wa barakâtouh noble Cheikh,

 

Les groupes se sont multipliés via l'application WhatsApp avec des objectifs variés ; parmi eux ceux dont l'objectif est de diffuser les paroles et audios de science religieuse, et parmi eux d'autres objectifs comme l'entraide pour la hijra, le commerce ou l'éducation.

 

Nul doute que dans ces objectifs réside un intérêt pour la communauté ; cependant nous nous interrogeons au sujet des responsables de ces groupes, de leurs membres et de leur règlement.

 

Nous voyons chaque jour un frère ou une soeur ouvrir un nouveau groupe, établissant un règlement selon ses opinions, acceptant qui il veut et rejetant qui il veut.

 

N'y a-t-il pas là des règles et conditions à respecter ?

 

Et un autre problème est apparu, celui du laxisme lié au minhaj et la ligne de conduite dans l'acception des nouveaux membres.

 

Nous assistons à l'inscription du déviant, du menteur et du voleur dans nombre de ces groupes en toute facilité.

 

Comme nous voyons également des inconnus parler dans la science, la prédication et l'éducation des enfants par ce moyen.

 

Nous voulons donc des directives détaillées de votre part, en audio ou à l'écrit, afin que nous en fassions profiter la communauté, qu'Allâh vous récompense cher Cheikh.

 

Réponse :

 

La louange revient à Allâh, et que la Prière et le Salut soit sur le Messager d'Allâh, sa famille et ses Compagnons et ceux qui ont suivi, ceci dit:

 

Les réseaux sociaux sont considérés comme un bienfait honorable pour celui qui parfait leur utilisation, causant un bien religieux et mondain.

 

C'est pour cela que celui qui souhaite ouvrir un groupe ou une page doit réaliser qu'il est responsable de ce qui y est écrit ou propagé, et comme il est dit :

 

"Tout écrivain disparaîtra, mais restera après lui ce que sa main a écrit".

 

Écris de ta main uniquement ce que tu serais heureux de voir le Jour du Jugement.

 

Ainsi tout responsable doit faire attention à ce qui est propagé et écrit dans son groupe ; et avant cela il doit savoir qui se joint à ce groupe ou à cette page.

 

Il doit écarter les gens d'innovation, les gens de dissension (fitna), et les gens pervers.

 

Sa préoccupation ne doit pas être de simplement rassembler, se concentrant sur le nombre - ceci est un des signes des gens de l'innovation - sans regarder qui ils sont et leur situation.

 

Car c'est alors que surviendra la division et la dissension, et certains individus malveillants n'attendent que cela.

 

Ne t'étonne donc pas que se joigne à des groupes salafis celui qui ne l'est pas afin de diffuser le désaccord, spécifiquement dans les périodes de troubles.

 

Que chacun craigne Allâh, s'attache à diffuser la vérité et profiter aux musulmans.

 

Sinon qu'il ne se fatigue pas, et qu'il ne supporte pas sa charge à lui et celle de celui qui se joint à lui.

 

Et c'est Allâh qui accorde la réussite.

 

Traduit et publié par diffusion.albounyane.com

 

Cheikh Aby Soulaymân Fou'âd Az-Zantâny - الشيخ أبي سليمان فؤاد الزنتاني

Partager cet article

Doit-on obligatoirement rester assis après la prière pour faire le dhikr (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Doit-on obligatoirement rester assis après la prière pour faire le dhikr (audio)

Question :

 

Est-ce que le tasbih aprés la priere (ndt : le dhikr) doit se faire au même endroit où la personne a prié ?

 

Elle dit : car je suis une femme mariée et j'ai des enfants, je ne peux donc pas rester assise jusqu’à terminer le tasbih.

 

Par conséquent,je l’achève tout en m'occupant des membres de ma famille.

 

Réponse de Cheikh Al-’Outheymine :

 

Il n'est pas requis pour le dhikr après les prières qu'il soit accompli à l'endroit même (où l'on a prié).

 

Allah عز وجل a dit :

 

(فَإِذَا قَضَيْتُمْ الصَّلاةَ فَاذْكُرُوا اللَّهَ قِيَاماً وَقُعُوداً وَعَلَى جُنُوبِكُمْ)

 

Traduction relative du sens du verset :

 

"Quand vous avez accompli la Salat, invoquez le nom d'Allah, debout, assis ou couches sur vos cotés." (Sourate An-Nisâa' verset 103)

 

Et Il عز وجل a dit concernant la prière du jumu'ah :

 

(فَإِذَا قُضِيَتْ الصَّلاةُ فَانتَشِرُوا فِي الأَرْضِ وَابْتَغُوا مِنْ فَضْلِ اللَّهِ وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيراً لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ)


Traduction relative du sens du verset :

 

"Puis quand la Salat est achevée, dispersez-vous sur terre et recherchez [quelque effet] de la grâce d'Allah, et invoquez beaucoup Allah afin que vous réussissiez" (Sourate Al-Jumu"ah verset 10)

 

Mais le plus important, c'est que son coeur soit présent au moment du dhikr.

 

Nûr 'alâ ad-darb (Vol.8 : p. 2)

سئل فضيلة الشيخ محمد بن صالح العثيمين رحمه الله : هل التسبيح بعد الصلاة يجب أن يكون في نفس المكان الذي يصلى فيه الشخص تقول لأني امرأة متزوجة ولي أولاد فلا أستطيع أن أجلس حتى أكمل التسبيح فأكمله وأنا أقوم بشأن أفراد أسرتي؟

فأجاب بقوله : لا يشترط في الذكر خلف الصلوات أن يكون في المكان قال الله عز وجل

(فَإِذَا قَضَيْتُمْ الصَّلاةَ فَاذْكُرُوا اللَّهَ قِيَاماً وَقُعُوداً وَعَلَى جُنُوبِكُمْ)

وقال عز وجل في صلاة الجمعة

(فَإِذَا قُضِيَتْ الصَّلاةُ فَانتَشِرُوا فِي الأَرْضِ وَابْتَغُوا مِنْ فَضْلِ اللَّهِ وَاذْكُرُوا اللَّهَ كَثِيراً لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ)

لكن أهم شيء أن يكون قلبها حاضرا عند الذكر

فتاوى نور على الدرب للعثيمين - 8/2

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Al 'Abbâd Al Badr :

 

Et si nous voyons l'homme se lever directement après la prière obligatoire et ne pas accomplir les adhkar, nous ne disons pas : "Ceci fait partie de l'impact de Shaytân sur lui car il l'a distrait du dhikr après la prière".

 

Parce qu'il se peut qu'il soit contraint, il se peut aussi qu'il évoque Allâh en marchant s'il est contraint.

 

Mais la question se pose plutôt lorsqu'il n'y avait pas là de nécessité.

 

Quant au fait que la personne soit contrainte, elle peut (même) interrompre la prière si elle a besoin de l'interrompre.

 

Sharh Sunan Abi Déwfid (21 /575)

وإذا رأينا الرجل يقوم بعد صلاة الفريضة مباشرة ولا يذكر الأذكار لا نقول: إن هذا من تأثير الشيطان عليه؛ لأنه شغله عن الذكر بعد الصلاة؛ لأنه قد يكون مضطراً، وقد يذكر الله عز وجل وهو يمشي إذا كان مضطراً، ولكن الشأن فيما إذا لم تكن هناك ضرورة، وأما كون الإنسان مضطراً فإن له أن يقطع الصلاة إذا احتاج إلى قطعها

شرح سنن أبي داود - 575/21

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

Ceux qui s'attachent à la religion authentique sont peu

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ceux qui s'attachent à la religion authentique sont peu

Les religieux sont nombreux, mais ceux qui s'attachent à la religion authentique sont peu.

 

Prêtez attention à cela !

 

شرح كتاب الفتن والحوادث صـ203

Traduit par @DrSFawzan

Publié par 3ilmchar3i.net

معالي الشيخ د. صالح الفوزان

المتدينون كثير ولكن الذين يتمسكون بالدين الصحيح قليل، انتبهوا لهذا

شرح كتاب الفتن والحوادث صـ203

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Donnez une kunyah à vos enfants !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Donnez une kunyah à vos enfants !

Donnez une kunyah à vos enfants et appelez-les par celle-ci de la même façon qu’a fait le Messager d’Allah صلى الله عليه وسلم.

 

Le fait de donner une kunyah à l’enfant et de l’appeler ainsi agit sur celui-ci, lui fait ressentir une certaine virilité, l’encourage à répondre (lorsqu’on l’appelle) et à la bienfaisance.

 

("Le prophète صلى الله عليه وسلم dit au petit frère d’Anas ibn Malik رضي الله عنه :) 

"Ô Aba ‘Umayr qu’a fait l’oiseau ?""

 

Et il convient de bannir le fait d’appeler l’enfant en l’insultant ou en utilisant des adjectifs déshonorants tels que : "Ô idiot !", "Ô aveugle !", "Ô ignorant !" , et autres...

 

Car cela brise sa personne, et peut même le décourager ou lui causer des blessures intérieures qui peuvent ne jamais guérir...

 

Ayez donc un bon comportement afin qu’ils en fassent de même !

 

 Publié par la Chaîne منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

كنوا أولادكم ونادوهم بالكنية ... كما فعل الرسول -صلى الله عليه وسلم

تكنيتهم ... ومناداتهم بالكنية ... تثير في الطفل مشاعر الرجولة وتهيئه للاستجابة والبر

(يا أبا عمير ما فعل النغير)

وتجنب مناداته بالسب والأوصاف القبيحة مثل : يا غبي أو يا أعمى أو يا جاهل أو نحو ذلك؛ فإن هذا يكسر نفسه ... وربما يحبط... وتجرحه جرحًا شعوريًا قد لا يندمل

فتأدبوا ليتأدبوا

Cheikh Mohammad Ibn 'Omar Ibn Sâlim Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر بن سالم بازمول

Partager cet article

Parmi les choses les plus nuisibles qui ont nui à l'appel à la sunna et l'appel à Allâh

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Parmi les choses les plus nuisibles qui ont nui à l'appel à la sunna et l'appel à Allâh

Parmi les choses les plus nuisibles qui ont nui à l'appel à la sunna et l'appel à Allâh :

 

S'imaginer que c'est un métier ou un poste spécifique à certains musulmans, ou une responsabilité pesant uniquement sur ceux qui s'affilient à la science.

 

الحلقة 16 من سلسلة ( كلمة ) رمضان 1438هـ

Traduit par Oum Omayr

 Publié par 3ilmchar3i.net

من أضر الأمور التي أضرت بدعوة السنة والدعوة إلى الله: تصوّر أنها مهنة أو وظيفة خاصة لبعض المسلمين أو حمل فقط على عاتق المنتسبين إلى العلم

الحلقة 16 من سلسلة ( كلمة ) رمضان 1438هـ

Cheikh Ahmed As-Subay'i - الشيخ أحمد السبيعي

Partager cet article

Au mois de Cha'bân, les actes sont élevés vers Allah

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Au mois de Cha'bân, les actes sont élevés vers Allah

D'après Oussama Ibn Zayd (qu'Allah les agrée lui et son père) : J'ai dit :

Ô Messager d'Allah ! Je ne t'ai pas vu jeûner dans un mois autant que tu le fais dans le mois de Cha'ban !

Alors le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit:

 

«Ceci est un mois à propos duquel les gens sont négligents, il est entre Rajab et Ramadân.

C'est un mois durant lequel les actes sont élevés vers le Seigneur des mondes, et j'aime que mes actes soient élevés alors que je jeûne».

Rapporté par Nasai et authentifié par Cheikh Albani dans Tamam Al Minna p 412

 

Publié par 3ilmchar3i.net

عن أسامة بن زيد رضي الله عنهما قال : قلت

يا رسول الله ! لم أرك تصوم من شهر من الشهور ما تصوم من شعبان ؟
قال النبي صلّى الله عليه و سلّم

ذلك شهر يغفل الناس عنه بين رجب ورمضان وهو شهر ترفع فيه الأعمال إلى رب العالمين فأحب أن يرفع عملي وأنا صائم

رواه النسائي و حسنه الشيخ الألباني في تمام المنة ص ٤١٢

 

Partager cet article

Les compagnons رضي اللّٰه عنهم faisaient jeûner leurs enfants alors qu'ils étaient petits

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Les compagnons رضي اللّٰه عنهم faisaient jeûner leurs enfants alors qu'ils étaient petits

Le jeûne n'est pas obligatoire pour l'enfant jusqu'à ce qu'il atteigne la puberté.

 

Mais on le lui ordonne quand il en est capable afin de s'y entraîner et d'en prendre l'habitude, et ainsi il lui sera facile après l'entrée dans la puberté.

 

Les compagnons رضي اللّٰه عنهم, qui sont les meilleurs de cette communauté, faisaient jeûner leurs enfants alors qu'ils étaient petits.

 

Madjmou3 Al Fatâwâ 28-29/19

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Pointer une arme (audio)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Pointer une arme (audio)

Certaines personnes prennent à la légère le fait de pointer une arme sur son frère, que celle-ci soit une arme (en fer), un couteau, une arme (à feu) ou même une voiture, quand bien même plaisantent-elles.

 

Ils n'ont pas su que cela faisait partie des causes faisant que les anges les maudissent.

 

D'après Abou Hourayra رضي الله تعالى عنه, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Quiconque pointe une arme (en fer) sur son frère, les anges le maudissent jusqu'à ce qu'il la repose, fusse-t-il son frère germain.»

Rapporté par Mouslim.

 

Et dans une (autre) version :

 

«Que l'un d'entre vous ne pointe pas une arme sur son frère.

Car l'un d'entre vous ne sait pas, peut être que le diable l'enlèvera de sa main, alors il tombera dans un trou de l'Enfer.»

 

La plupart de ce que l'on entend comme incidents et meurtres à ce sujet, ont pour cause la négligence de l'agissement en conformité avec ce hadith prophétique.

 

احرص على أن تدعو لك الملائكة واحذر لعنهم - 30 جمادى الأول 1439

Traduit et publié par Telegram Lumière de la Sunnah - t.me/lumsunnah

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et Son salut soient sur lui) a dit :

 

«Que l'un d'entre vous ne pointe pas une arme sur son frère. Car l'un d'entre vous ne sait pas, peut être que le Shaytan l'enlèvera de sa main, alors il tombera dans un trou de l'Enfer (*)

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°7072 et Mouslim dans son Sahih n°2617)



(*) C'est à dire qu'il aurait alors commis le péché du meurtre qui va le conduire au feu. (Minnatoul moun'im fi charh sahih Mouslim)

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

لا يشير أحدكم إلى أخيه بالسلاح فإنه لا يدري لعل الشيطان ينزع في يده فيقع في حفرة من النار

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٧٠٧٢ و مسلم في صحيحه رقم ٢٦١٧)

Cheikh Khâlid Ibn Dahwî Al-Dhafayrî - الشيخ خالد بن ضحوي الظفيري

Partager cet article