compteur de visite

Catégories

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 13:35
Polygamie... l'équité n'est demandée que dans ce que l'homme peut contrôler

Question :

 

Il y a dans le Saint Coran un noble verset sur la polygamie qui dit (traduction rapprochée) :

 

«[…] mais si vous craignez de ne pas être justes avec celles-ci, alors n'en épousez qu'une seule […]» (Sourate An-Nisa verset 3)

 

et un autre verset qui dit (traduction rapprochée) :

 

«Vous ne pourrez être équitables entre vos femmes, même si vous vous y appliquez» (Sourate An-Nisa verset 129) 

 

Dans le premier, le Seigneur conditionna la polygamie par l’équité, et dans le second, il est clair que la condition d’équité n’est pas possible ; Cela signifie-t-il donc que le premier verset a été annulé par le second et qu’il n’est permis que d’épouser une seule sachant que l’équité est impraticable ?

 

Réponse :

 

Il n’y a aucune contradiction entre les deux versets et aucun verset n’annule l’autre. 

 

En fait, l’équité obligatoire est celle dont on est capable, en matière de biens répartis entre les épouses et de pension. 

 

Quant à l’équité en amour et dans tout ce qui est relatif à la relation sexuelle, cela n’est pas de l’ordre du possible.

 

C’est le sens de (traduction rapprochée) :

 

«Vous ne pourrez être équitables entre vos femmes, même si vous vous y appliquez» (Sourate An-Nisa verset 129)

 

C’est ainsi qu’il a été rapporté par Aïcha رضي الله عنها que le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم avait l’habitude de dire, chaque fois qu'il partageait quelque chose entre ses épouses -et il le faisait en toute équité- : 

 

«Ô Allâh, tel est mon engagement envers Toi dans ce qui est en mon pouvoir, ne me reproche pas ce que Tu peux et que je ne peux pas.» 

Rapporté parAbou Daoud (Livre du mariage) n°1822

 

Et Allâh est le Garant du succès.

 

Fatâwâ al-mar'ah (Les fatwas de la femme), p. 62

Publié par 3ilmchar3i.net

ليس هناك تعارض في آيات تعدد الزوجات

ورد في القرآن الكريم آية كريمة في مجال تعدد الزوجات تقول

فَإِنْ خِفْتُمْ أَلَّا تَعْدِلُوا فَوَاحِدَةً - سورة النساء، الآية 3 الآية

وورد في مكان آخر قوله تعالى

وَلَنْ تَسْتَطِيعُوا أَنْ تَعْدِلُوا بَيْنَ النِّسَاءِ وَلَوْ حَرَصْتُمْ - سورة النساء، الآية 129 الآية

ففي الأولى اشتراط العدل للزواج بأكثر من واحدة، وفي الثانية أوضح أن شرط العدل غير ممكن، فهل يعني هذا نسخ الآية الأولى وعدم الزواج إلا من واحدة؛ لأن شرط العدل غير ممكن؟ أفيدونا جزاكم الله خيراً.ليس بين الآيتين تعارض

وليس هناك نسخ لإحداهما بالأخرى، وإنما العدل المأمور به هو المستطاع وهو العدل في القسمة والنفقة، أما العدل في الحب وتوابعه من الجماع ونحوه فهذا غير مستطاع وهو المراد في قوله تعالى

 وَلَنْ تَسْتَطِيعُوا أَنْ تَعْدِلُوا بَيْنَ النِّسَاءِ وَلَوْ حَرَصْتُمْ  الآية

ولهذا ثبت عن النبي صلى الله عليه وسلم من حديث عائشة رضي الله عنها قالت

كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يقسم بين نسائه فيعدل ويقول

اللهم هذا قسمي فيما أملك فلا تلمني فيما تملك ولا أملك

رواه أبو داود في (كتاب النكاح) باب في القسم بين النساء، حديث رقم 1822

  رواه أبو داود والترمذي والنسائي وابن ماجه وصححه ابن حبان والحاكم. والله ولي  التوفيق

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 13:28
Offrir des cadeaux aux enseignants des établissements scolaires

Question :

 

Je suis enseignante dans une école d'alphabétisation, lors de la remise des résultats, des prix et des certificats à la mi-année, les étudiantes m'offrent beaucoup de cadeaux.

Après une forte insistance de leur part et une menace de se fâcher contre moi, je les accepte.

Que dit la religion sur ces cadeaux, m'est-il permis de les accepter, est-ce que c'est du pot-de-vin ?

 

Réponse :

 

Offrir des cadeaux aux enseignants ou enseignantes dans les écoles publiques ou privées, relève du pot-de-vin, et il n'est permis ni de les donner ni de les prendre.

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a interdit les cadeaux offerts aux employés, car il a été authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit selon la narration de Abou Hamîd As-Sâ'idî (Qu'Allah soit satisfait de lui):  

 

"Les cadeaux offerts aux responsables est une appropriation illicite du butin"

rapporté par 'Ahmad et d'autres.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

بذل الهدية للمعلم أو المعلمة في المدارس النظامية

س: أنا مدِّرسة في مدرسة لمحو الأمية، وفي نصف العام الدراسي وعند الانتهاء من النتائج وتوزيع الشهادات، يقدمن لي العديد من الهدايا، فأقبلها بعد إلحاح منهن، وتهديد بالزعل أحيانًا، فما حكمها، وهل يجوز لي أن أتقبلها، وهل تعتبر رشوة؟

ج: بذل الهدية للمعلم أو المعلمة في المدارس النظامية، حكومية أو غير حكومية - في معنى الرشوة، فلا يجوز دفعها ولا أخذها

وقد نهى النبي صلى الله عليه وسلم عن هدايا العمال، فقد صح عنه صلى الله عليه وسلم من حديث أبي حميد الساعدي رضي الله عنه، أنه قال:  هدايا العمال غلول  رواه أحمد وغيره

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

الفتوى رقم - 18039

(الجزء رقم : 23، الصفحة رقم: 583)

 

La Fatwa numéro ( 18039 )

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Commerce - usure et métier - تجار- رشوة -ربا و عمل
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 13:09
Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز (vidéo)

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 10:27
Conseil de Cheikh Salih Al-Fawzan sur l'injustice des houthis envers les gens de la sounna au Yemen (audio-vidéo)

 

Question :

 

Quel est votre conseil pour nos frères de la sounna au Yèmen, ceux qui combattent actuellement contre les houthis ?

 

Réponse :

 

Qu'ils placent leur confiance en Allah عز و جل, qu'ils fassent beaucoups d'invocations et qu'ils se défendent pour se préserver eux-même ainsi que leur famille et leurs biens, qu'ils se défendent selon leur capacité, na3am.

 

Et ce qui touche les gens du Yèmen est dû à leur abandon mutuel et leurs désaccords; S'ils avaient été unis derrière un seul drapeau, personne n'auraient pu se méler à eux.

 

Mais lorsqu'ils se sont divisés et que les ambitions de chacun ont surgis, il leurs est arrivé ce qui est arrivé, na3am.

 

Moi je leurs recommande la patience et je leurs recommande qu'ils fassent des causes, et parmi elles l'union sans division,

 

(traductions rapprochées)

 

"Et obéissez à Allah et à Son messager; et ne vous disputez pas, sinon vous fléchirez et perdrez votre force. Et soyez endurants",

 

"Et ne soyez pas comme ceux qui se sont divisés et se sont mis à disputer",

 

qu'ils s'unissent.

 

Le sectarisme et la division sont un mal pour les musulmans.

 

Qu'ils s'unissent en ne formant qu'un seul groupe en concordance avec le coran et la sounna et qu'ils soient unis comme les doigts de la main sur l'ennemi.

 

C'est cela l'état du musulman.

 

Na3am.

 

Traduction Mounir abou Ismael

       

 نصيحة الشيخ الفوزان لأهل السنة في اليمن بخصوص ما يحدث مع الحوثيين

السائل : ما نصيحتكم لإخواننا أهل السنة في اليمن الذين يقاتلهم الحوثيون؟

جواب الشيخ –حفظه الله : عليهم بالاعتماد على الله –عز وجل-، وكثرة الدعاء، والدفاع عن أنفسهم وعن ذراريهم وعن أموالهم، يدافعون بحسب مقدرتهم، نعم

وما أصاب أهل اليمن هذا إلا بسبب تخاذلهم وتفرقهم، ولو أنهم اجتمعوا تحت راية واحدة ما استطاع أحد أن يتدخّل فيهم، لكن لمّا تفرّقوا وصارت لهم أطماع، كلٌّ له طمع حصل عليهم ما حصل، نعم

ثم قال –وفقه الله-: أنا أوصيهم بالصبر، وأوصيهم بعمل الأسباب، ومنها الاجتماع وعدم التفرقّ، (ولا تنازعوا فتفشلوا وتذهب ريحكم واصبروا)، (ولا تكونوا كالذين تفرّقوا واختلفوا)، عليهم بالاجتماع

الحزبيات والتفرّقات هذه ضرر على المسلمين، عليهم أن يجتمعوا جماعة واحدة على الكتاب والسنة، وأن يكونوا يداً واحدة على من سواهم، هذا شأن المسلمين، نعم

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 08:49
La da’wa creuse et corrompue des tablighis

...Ils appellent à Allāh en délaissant ce qu'Allāh leur a rendu obligatoire vis-à-vis de leurs enfants et de leurs parents.

 

Et ils appellent à Allāh en voyageant de manière à pouvoir adoucir les cœurs [des gens] sans leur donner de ahkām, de peur de les perdre.

 

Cependant la [bonne] da’wah à Allāh comprend le fait d'informer les Hommes de ce qu'Allāh leur a rendu obligatoire et de les mettre en garde contre ce qu'Allāh leur a interdit, comme nous l'avons démontré dans notre discours initial, [où nous avons montré] que la législation de Mohammed (sallallāhu ‘aleyhi wa sallam) consiste en l'ordonnance [du bien] et l'interdiction [du mal].

 

Si ce n'était pas le cas, le commandement [du bien] de Mohammed (sallallāhu ‘aleyhi wa sallam) ne serait qu'une transmission d'ordres vide de sens.

 

Et en même temps [la da’wah correcte] ne consiste pas entièrement en des ordres tels que la Salāh. Néanmoins, [les Tablighis] iraient-ils voir l'adorateur d'idoles et ceux qui recherchent l'assistance des tombes afin de leur dire d'abandonner [ces actes] ?

 

Non, non, ils ne diraient pas cela, [de peur de] se les aliéner [et donc de les perdre].

 

Où donc est cette da’wah ?

 

Aussi ils limitent la da’wah à Allāh à des jours et des heures de durée précise : trois jours, quarante jours, et trois mois.

 

Et à la fin, à quoi rendent-ils visite ?

 

À une mosquée qui contient la tombe d'un homme mort – voilà leur da’wah à Allāh !!!

 

La [bonne] da’wah à Allāh parmi les muslims consiste à les éveiller au Tawhīd d'Allāh et à Son adoration, et à les guider loin du fait de tomber dans l'innovation et les choses interdites. 

 

Le livre « Jamā’at ut-Tablīgh » Cheikh Sālih el-Atram (membre du conseil des grands savants)

Source : www.salafitalk.net

Traduit en anglais par Abu ‘Abdil-‘Azeez al-Misree

copié de albasyrah.over-blog.com

 

Cheikh Sālih Al-Atram - الشيخ صالح الأطرم

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 08:00
La vérité de l'oeil envieux

Question :

 

Est-ce que le mauvais œil est réel ?

Le Très Glorieux a dit (traduction rapprochée) : "et contre le mal de l’envieux quand il envie". .

Le hadith suivant attribué au Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), "C'est le mauvais œil qui a causé la mort du tiers de ceux qui existent dans les tombes" est-il authentique ?

Lorsque la personne atteinte connaît son envieux, que doit-il faire ou dire ?

Est-ce que le reste de l'eau utilisée par l'envieux pour se laver est utile pour la guérison de la victime ?

La personne atteinte doit-elle en boire ou l'utiliser pour se laver ?

 

Réponse :

 

L'appellation "mauvais œil" vient du fait que l'envieux utilise son œil pour envoûter quelqu'un.

 

Ainsi, l'envieux voit chez quelqu'un quelque chose qui lui plaît.

 

Puis, sa mauvaise âme éprouve un sentiment nuisible qui peut causer du mal aux autres et lance alors des rayons venimeux qui affectent la personne enviée, avec la volonté d'Allah.

 

C'est pourquoi le Tout-Puissant a ordonné au Prophète Mohammad (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), de se réfugier auprès de Lui contre le mal de l'envieux conformément à ce verset coranique (traduction rapprochée) : "et contre le mal de l’envieux quand il envie".

 

Tout auteur d'un mauvais œil est envieux, mais tout homme envieux n'est pas forcément auteur d'un mauvais œil.

 

Comme le terme «envieux» renferme une notion générique, demander la protection d'Allah contre tout homme envieux c'est demander donc refuge auprès de Lui contre tout auteur d'un mauvais œil.

 

Ce mauvais œil se produit par des rayons venimeux lancés par la mauvaise âme de l'envieux à travers ses yeux en direction de l'envié.

 

Certains de ces rayons peuvent atteindre la personne visée, d'autres non.

 

Ils peuvent lui causer du mal lorsqu'elle est fragile, c'est-à-dire lorsqu'elle n'est pas protégée par les invocations et les exaltations du Seigneur.

 

Mais quand ces rayons visent une personne qui invoque son Seigneur constamment, ils ne peuvent point lui causer du tort et pourraient même se retourner contre leur auteur. (Extraits de "Zâd Al-Ma`âd, avec adaptation).

 

Les hadiths prophétiques confirmant l'existence réelle du mauvais œil sont nombreux.

 

A ce propos, `A'îcha (qu'Allah soit satisfait d'elle), rapporte :

 

"Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) m'ordonnait de pratiquer la Rokya pour me protéger contre le mauvaise œil"

Rapporté dans les deux Sahîhs.

 

Selon un hadith rapporté par Mouslim, 'Ahmad et At-Tirmidhî, qui l'a authentifié, d'après Ibn `Abbâs (qu'Allah soit satisfait de lui), le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Le mauvais œil est une vérité, s'il y a une chose qui devance la prédestination, ce serait le mauvais œil

Et si on vous ordonne de laver le récepteur de l'envie, lave-le"

 

L'imâm 'Ahmad et At-Tirmidhî ont rapporté un hadith, selon lequel 'Asmâ' Bint `Omays a dit:

" O Prophète d'Allah !

Banou Dja'far est souvent atteinte par le mauvais œil Pourrons-nous les exorciser ?

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) répondit : "Oui, s'il y avait quelque chose qui dépasserait la prédestination (Al-Qadar), ce serait le mauvais œil ."

 

Aussi, 'Abou Dâwoud rapporte que `A'îcha, (qu'Allah soit satisfait d'elle), a dit :

 

"On commandait l'envieux de faire l'ablution, puis on lave l'homme touché par le mauvais œil par l'eau de l'ablution"

 

De même, l'imâm 'Ahmad , Mâlik , An-Nassâ'î et Ibn Hibbân qui l'a authentifié d'après Sahl ibn Honaîf :

 

"Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) fut mis en route en compagnie en direction de la Mecque et lorsqu'ils arrivèrent au défilé dit Al-Khirâr à Al-Djohfa;

Sahl ibn Honaîf - qui fut un homme blanc, fort et beau - se mit à se laver, 'Amir ibn Rabî'a lui adressa "un regard envieux", en disant : Je ne vis jamais un corps pareil, alors Sahl tomba.

Lorsque le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) vint, on lui dit : "Pouvez-vous sauver Sahl?".

Il leur demanda : "Vous soupçonnez quelqu'un Ils répondirent : 'Amir ibn Rabî'a lui adressa "un regard envieux".

le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), furieux, convoqua 'Amir et s'exclama : "Pourquoi l'un de vous tue son frère! Lorsque vous voyez ce qu'il te plaît prie Allah de le bénir".

Ensuite, il lui ordonna de laver Sahl, alors il lava son visage, ses mains, les avant-bras, ses genoux et les extrémités de ses pieds et les sous vêtements dans un pot puis il fît couler l'eau sur la tête et le dos de Sahl, puis il renverse le pot, 'Amir exécuta l'ordre, alors, Sahl, guéri, se leva et marcha avec compagnons ."

 

En fait, les savants musulmans sont d'accord sur l'existence réelle du mauvais œil vu les nombreux hadiths prophétiques sur ce sujet et la réalité qui le confirme.

 

En ce qui concerne le hadîth mentionné par vous Le tiers des morts (des habitants des cimetières) furent victimes du mauvais œil il n'a aucune authenticité, à notre connaissance, dans la Sunna.

 

Toutefois, l'auteur de "Nayl Al-'Awttâr" a indiqué que Al-Bazzâr a rapporté avec une chaîne de transmission authentique, d'après Djâbir, qu'Allah soit satisfait de lui, que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit :

 

"Beaucoup de musulmans meurt d'après la prédestination d'Allah et à cause de l'envie"

 

Le musulman doit donc se protéger contre le mal des diables, des djinns ainsi que le mal émanant des hommes.

 

Pour ce faire, il doit renforcer sa foi en Allah, s'en remettre complètement à Lui et L'invoquer constamment.

 

De plus, il doit pratiquer les formules prophétiques de protection d'une manière permanente et citer souvent les deux sourates de protectrices (Al-Falaq et An-Nâs), dites "Al-Mo`wadhatîn"; ainsi que la sourate Al-'Ikhlâs et le verset d'Al-Koursî (Le verset du repose-pied).

 

On peut aussi prononcer les invocations et formules de protection suivantes :

 

"Je me protège (trois fois) à l'aide de la Parole divine la plus parfaite contre Ses créatures nuisibles"

 

Et  La parole d'Allah la plus parfaite m'en garde contre Sa colère, Son châtiment, Ses créatures nuisibles et contre l'insinuation perfide des diables et de leur présence"

 

De même, dans Sa Parole Divine:  "Allah me suffit. Il n'y a de divinité que Lui. En Lui je place ma confiance; et Il est le Seigneur du Trône immense".

 

Il y a bien entendu, beaucoup d'autres invocations authentiques que le musulman peut pratiquer quotidiennement, et c'est ce qu'a voulu dire Ibn Al-Qayîm, au début de la réponse; lorsqu'on est certain ou plus ou moins certain de l'envieux, on doit lui demander de se laver en faveur de la personne atteinte.

 

Ainsi on lui apporte de l'eau dans un grand récipient où il doit faire ses ablutions en se lavant la bouche, le visage, les mains, les pieds et les genoux (en lavant le genou droit avec la main gauche et le genou gauche avec la main droite), et en s'aspergeant à l'intérieur de ses habits.

 

Puis, l'envieux verse l'eau qu'il aura utilisée sur la tête de la victime par derrière et le malade sera guéri, par la grâce d'Allah.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la Paix et le Salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 271.272.273.274)

La première question de la Fatwa numéro (6387)

 Traduit par alifta.net
 

 حقيقة العين النضل

س1: ما حقيقة العين - النضل - قال تعالى:  وَمِنْ شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ  وهل حديث الرسول صلى الله عليه وسلم صحيح والذي ما معناه قوله:  ثلث ما في القبور من العين ، وإذا شك الإِنسان في حسد أحدهم فماذا يجب على المسلم فعله وقوله، وهل في أخذ غسال الناضل للمنظول ما يشفي، وهل يشربه أو يغتسل به؟

ج: العين مأخوذة من عان يعين إذا أصابه بعينه، وأصلها من إعجاب العائن بالشيء ثم تتبعه كيفية نفسه الخبيثة ثم تستعين على تنفيذ سمها بنظرها إلى المعين وقد أمر الله نبيه محمدًا صلى الله عليه وسلم بالاستعاذة من الحاسد، فقال تعالى:  وَمِنْ شَرِّ حَاسِدٍ إِذَا حَسَدَ  فكل عائن حاسد وليس كل حاسد عائنًا، فلما كان الحاسد أعم من العائن كانت الاستعاذة منه استعاذة من العائن وهي سهام تخرج من نفس الحاسد والعائن نحو المحسود والمعين تصيبه تارة وتخطئه تارة، فإن صادفته مكشوفًا لا وقاية عليه أثّرت فيه، وإن صادفته حذرًا شاكي السلاح لا منفذ فيه للسهام لم تؤثر فيه وربما ردت السهام على صاحبها. (من زاد المعاد بتصرف)  ، وقد ثبتت الأحاديث عن النبي صلى الله عليه وسلم في الإِصابة بالعين فمن ذلك ما في الصحيحين عن عائشة رضي الله عنها قالت:  كان رسول الله صلى الله عليه وسلم يأمرني أن أسترقي من العين  ، وأخرج مسلم وأحمد والترمذي وصححه عن ابن عباس رضي الله عنهما، عن النبي صلى الله عليه وسلم قال:  العين حق ولو كان شيء سابق القدر لسبقته العين، وإذا استغسلتم فاغسلوا  ، وأخرج الإِمام أحمد والترمذي وصححه، عن أسماء بنت عميس أنها قالت:  يا رسول الله، إن بني جعفر تصيبهم العين، أفنسترقي لهم؟ قال: نعم، فلو كان شيء سابق القدر لسبقته العين  . وروى أبو داود عن عائشة رضي الله عنها قالت:  كان يؤمر العائن فيتوضأ ثم يغسل منه المعين  ، وأخرج الإِمام أحمد ومالك والنسائي وابن حبان وصححه عن سهل بن حنيف :  أن النبي صلى الله عليه وسلم خرج وسار معه نحو مكة حتى إذا كانوا بشعب الخرار من الجحفة اغتسل سهل بن حنيف وكان رجلاً أبيض حسن الجسم والجلد فنظر إليه عامر بن ربيعة أحد بني عدي بن كعب وهو يغتسل فقال: ما رأيت كاليوم ولا جلد مخبأة، فلبط سهل، فأتي رسول الله صلى الله عليه وسلم، فقيل: يا رسول الله، هل لك في سهل والله ما يرفع رأسه، قال: هل تتهمون فيه من أحد؟ قالوا: نظر إليه عامر بن ربيعة، فدعا رسول الله صلى الله عليه وسلم عامرًا فتغيظ عليه، وقال: علام يقتل أحدكم أخاه، هلاّ إذا رأيت ما يعجبك برَّكت، ثم قال له: اغتسل له، فغسل وجهه ويديه ومرفقيه وركبتيه وأطراف رجليه وداخلة إزاره في قدح ثم صب ذلك الماء عليه يصبه رجل على رأسه وظهره من خلفه ثم يكفأ القدح وراءه، ففعل به ذلك، فراح سهل مع الناس ليس به بأس
فالجمهور من العلماء على إثبات الإِصابة بالعين؛ للأحاديث المذكورة وغيرها، ولما هو مشاهد وواقع، وأما الحديث الذي ذكرته (ثلث ما في القبور من العين) فلا نعلم صحته، ولكن ذكر صاحب [نيل الأوطار] أن البزار أخرج بسند حسن عن جابر رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم قال:  أكثر من يموت من أمتي بعد قضاء الله وقدره بالأنفس  يعني: بالعين. ويجب على المسلم أن يحصن نفسه من الشياطين من مردة الجن والإِنس بقوة الإِيمان بالله واعتماده وتوكله عليه ولجئه وضراعته إليه، والتعوذات النبوية وكثرة قراءة المعوذتين وسورة الإِخلاص وفاتحة الكتاب وآية الكرسي، ومن التعوذات:  أعوذ بكلمات الله التامات من شر ما خلق  و  أعوذ بكلمات الله التامة من غضبه وعقابه، ومن شر عباده ومن همزات الشياطين وأن يحضرون  ، وقوله تعالى:  حَسْبِيَ اللَّهُ لاَ إِلَهَ إِلا هُوَ عَلَيْهِ تَوَكَّلْتُ وَهُوَ رَبُّ الْعَرْشِ الْعَظِيمِ  ونحو ذلك من الأدعية الشرعية، وهذا هو معنى كلام ابن القيم المذكور في أول الجواب
وإذا علم أن إنسانًا أصابه بعينه أو شك في إصابته بعين أحد فإنه يؤمر العائن أن يغتسل لأخيه فيحضر له إناء به ماء فيدخل كفه فيه فيتمضمض ثم يمجه في القدح ويغسل وجهه في القدح ثم يدخل يده اليسرى فيصب على ركبته اليمنى في القدح ثم يدخل يده اليمنى فيصب على ركبته اليسرى ثم يغسل إزاره ثم يصب على رأس الذي تصيبه العين من خلفه صبة واحدة فيبرأ بإذن الله
وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم

(274-الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 271)
السؤال الأول من الفتوى رقم - 6387

 
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:48
Cheikh Al-Wassabee sur Mohammed Hassan (audio-vidéo)

 

Question :

 

Une personne du Maroc dit :

"Nous vous aimons pour Allah !

Quelle est votre opinion sur les propos tenus par Mohammed Hassan dans lesquels il autorise les manifestations et le Khourouj (rébellion) et est-ce que vous nous conseillez d'écouter ses cassettes et de lire ses livres ?"

 

Réponse :

 

La réponse : non !

 

Nous ne vous conseillons pas d'écouter ses cassettes et de lire ses livres.

 

Celui qui invite aux manifestations et à se rebeller contre le dirigeant musulman, même si ce dernier est injuste, est considéré comme faisant partie des Khawârij.

 

Celui qui appelle à cela, fait des fatwas pour cela ou l'autorise... cela montre qu'il fait partie des Khawârij car cette méthodologie est propre aux Khawârij et les Khawârij font partie des gens de l'innovation et de la passion.

 

Quant aux gens de la Sounnah, eux par contre, recommandent aux gens de faire preuve de patience.

 

L'injustice ne peut continuer éternellement; Allah mettra un terme à celle-ci..

 

Les gens de la Sounnah se réforment eux même et ils invitent les gens à corriger leur propre personne et à revenir vers Allah jusqu'à ce qu'Allah leur accorde une issue.

 

La rébellion par ces manifestations...

 

Ces manifestations nous ont été importés, elles ne font pas partie de notre religion !

 

Elles proviennent des juifs et des chrétiens.

 

copié de sounnah-publication.com

 

 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:46
Prendre salaire en échange du lavage des morts

Question 1:

 

Quel est l'avis religieux sur le fait de prendre un salaire en échange de la toilette mortuaire, que ce salaire soit prévu à l'avance ou pas ?

 

Réponse 1:

 

Oui, cela est permis.

Cependant, la primauté est donnée à un volontaire si cela est possible.

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro ( 7502 )

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:44
L'encensoir devant les fidèles en prière

Question :

 

Qu’en est-il du fait de placer un encensoir devant les fidèles en prière à la mosquée ?

 

Réponse :

 

Il n’y a pas de mal à cela.

 

Cela n’entre pas dans le cadre de la prière devant le feu considérée détestable par certains juristes.

 

En effet, ils ont justifié leur avis par le fait que cela ressemble à l’adoration du feu par les Zoroastriens (Majûs).

 

Mais ces derniers n’adorent pas le feu de cette façon.

 

Ainsi, il n’y a pas de mal à placer un encensoir ou des chauffages électriques devant une personne en prière, surtout si ces objets sont devant les fidèles et non pas devant l’imam.

      

Kitab ud-Da’wa, n°5, volume 2, page 89-90.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 23:21
La voie la plus facile pour mémoriser le noble coran

-La meilleure méthode pour mémoriser le Coran

 

Toutes les louanges reviennent à Allah ; que la prière et le salut soient sur notre Prophète Mohammad et sur sa famille et tous ses Compagnons.

 

La mémorisation du Sublime Coran est un trésor au sujet duquel entre en compétition ceux qui se mettent courageusement à la tache car il est la parole d’Allah qui intercède pour celui qui le détient le Jour du Jugement Dernier ; les méthodes de mémorisation afin d’accéder à ses préséances sont nombreuses‚ voici pour toi une méthode simple qui se différencie par la rapidité et la force de mémorisation ainsi que par son enracinement.

 

-Voici cette méthode illustrée par un seul exemple tiré de la sourate Aljoumou’a

 

1) Répéter par cœur le premier verset vingt fois:

يُسَبِّحُ لِلَّهِ مَا فِى ٱلسَّمَـٰوَٲتِ وَمَا فِى ٱلۡأَرۡضِ ٱلۡمَلِكِ ٱلۡقُدُّوسِ ٱلۡعَزِيزِ ٱلۡحَكِيمِ (١

 

2) Répéter par cœur le deuxième verset vingt fois:

هُوَ ٱلَّذِى بَعَثَ فِى ٱلۡأُمِّيِّـۧنَ رَسُولاً۬ مِّنۡہُمۡ يَتۡلُواْ عَلَيۡہِمۡ ءَايَـٰتِهِۦ وَيُزَكِّيہِمۡ وَيُعَلِّمُهُمُ ٱلۡكِتَـٰبَ وَٱلۡحِكۡمَةَ وَإِن كَانُواْ مِن قَبۡلُ لَفِى ضَلَـٰلٍ۬ مُّبِينٍ۬ (٢

 

3) Répéter par cœur le troisième verset vingt fois:

وَءَاخَرِينَ مِنۡہُمۡ لَمَّا يَلۡحَقُواْ بِہِمۡ‌ۚ وَهُوَ ٱلۡعَزِيزُ ٱلۡحَكِيمُ (٣

 

4) Répéter par cœur le quatrième verset vingt fois:

ذَٲلِكَ فَضۡلُ ٱللَّهِ يُؤۡتِيهِ مَن يَشَآءُ‌ۚ وَٱللَّهُ ذُو ٱلۡفَضۡلِ ٱلۡعَظِيمِ (٤

 

5) Répéter par cœur ensuite ces quatre versets du premier au quatrième vingt fois afin de connecter les versets les uns aux autres.

 

6) Répéter par cœur le cinquième verset vingt fois:

مَثَلُ ٱلَّذِينَ حُمِّلُواْ ٱلتَّوۡرَٮٰةَ ثُمَّ لَمۡ يَحۡمِلُوهَا كَمَثَلِ ٱلۡحِمَارِ يَحۡمِلُ أَسۡفَارَۢا‌ۚ بِئۡسَ مَثَلُ ٱلۡقَوۡمِ ٱلَّذِينَ كَذَّبُواْ بِـَٔايَـٰتِ ٱللَّهِ‌ۚ وَٱللَّهُ لَا يَہۡدِى ٱلۡقَوۡمَ ٱلظَّـٰلِمِينَ (٥

 

7) Répéter par cœur le sixième verset vingt fois:

قُلۡ يَـٰٓأَيُّہَا ٱلَّذِينَ هَادُوٓاْ إِن زَعَمۡتُمۡ أَنَّكُمۡ أَوۡلِيَآءُ لِلَّهِ مِن دُونِ ٱلنَّاسِ فَتَمَنَّوُاْ ٱلۡمَوۡتَ إِن كُنتُمۡ صَـٰدِقِينَ (٦

 

8) Répéter par cœur le septième verset vingt fois:

وَلَا يَتَمَنَّوۡنَهُ ۥۤ أَبَدَۢا بِمَا قَدَّمَتۡ أَيۡدِيهِمۡ‌ۚ وَٱللَّهُ عَلِيمُۢ بِٱلظَّـٰلِمِينَ (٧

 

9) Répéter par cœur le huitième verset vingt fois:

قُلۡ إِنَّ ٱلۡمَوۡتَ ٱلَّذِى تَفِرُّونَ مِنۡهُ فَإِنَّهُ ۥ مُلَـٰقِيڪُمۡ‌ۖ ثُمَّ تُرَدُّونَ إِلَىٰ عَـٰلِمِ ٱلۡغَيۡبِ وَٱلشَّهَـٰدَةِ فَيُنَبِّئُكُم بِمَا كُنتُمۡ تَعۡمَلُونَ (٨

 

10) Répéter par cœur du cinquième verset au huitième verset vingt fois afin de connecter ces versets les uns aux autres.

 

11) Répéter par cœur du premier verset au huitième verset vingt fois afin de connaître parfaitement cette page.

 

S’en tenir ensuite à cette méthode pour toutes les pages du Coran et ne pas mémoriser plus d’un huitième (Ndt: de hizb) afin d’éviter que ce qui a été mémorisé soit oublié.

 

-Si je veux mémoriser une nouvelle page le lendemain comment dois-je m’y prendre ?

 

Si tu veux mémoriser la page suivante le lendemain selon la même méthode que la précédente tu te dois avant cela de réciter par cœur la page précédente du premier verset au dernier vingt fois afin que ta mémorisation de la page précédente soit bien enracinée ; tu peux ensuite mémoriser la nouvelle page de la manière que j’ai indiquée précédemment.

 

-Comment puis-je concilier entre la mémorisation et la révision ?

 

La mémorisation ne s’enracine que par la révision ; celui qui a mémorisé tout le Coran sans révision lorsqu’ il veut retourner à ce qu’il a déjà mémorisé il découvre qu’il l’a oublié.

 

La meilleure méthode est de concilier entre la mémorisation du Coran et sa révision de la manière suivante:

 

1) Divise le Coran en trois parties chacune d’elles comportant dix juzz ‚ la première de sourate Annaass à sourate Al’ankabout‚ la deuxième de sourate Alqassass à sourate Younouss et la troisième de sourate Attawbah à sourate Albaqarah.

 

2) Si tu mémorises une page par jour révise alors quatre pages par jour jusqu’à ce que tu mémorises dix juzz. Lorsque tu as fini de mémoriser dix juzz c’est-à-dire de sourate Annaass à sourate Al’ankabout fais une pause d’un mois dans ta mémorisation afin de réviser chaque jour huit pages.

 

3) Après cette pause d’un mois continue ta mémorisation d’une page ou deux par jour en fonction de ta capacité et revois huit pages (par jour) de la première partie de sourate Annaass à sourate Al’ankabout jusqu’à ce que tu finisses la deuxième partie du Coran de sourate Alqassass à sourate Younouss.

 

4) Lorsque tu as fini de mémoriser cette deuxième partie fais une pause de deux mois dans ta mémorisation afin de réviser les vingt juzz de sourate Annaass à sourate Attawbah en révisant huit pages par jour.

 

5) Après les deux mois de révision commence à mémoriser la troisième partie de sourate Younouss à sourate Albaqarah une page ou deux par jour en fonction de ta capacité et révise huit pages par jour de sourate Annaass à sourate Attawbah jusqu’à ce que tu finisses de mémoriser le Coran.

 

6) Si tu as fini de mémoriser le Coran revois la première partie seulement de sourate Annaass à sourate Al’ankabout pendant un mois en révisant chaque jour une moitié de juzz.

 

7) Révise ensuite les dix juzz de la partie intermédiaire de sourate Alqassass à sourate Younouss pendant un mois en révisant une moitié de juzz chaque jour et récite aussi par cœur chaque jour huit pages de la première partie de sourate Annaass à sourate Al’ankabout.

 

8) Révise ensuite les dix juzz de la troisième partie de sourate Attawbah à sourate Albaqarah pendant un mois‚ un demi-juzz par jour avec un juzz de sourate Annaass à sourate Younouss.

 

-Comment puis-je réviser le Coran entièrement après avoir fini cette révision ?

 

Commence à revoir le Coran complètement en lisant deux juzz que tu répètes trois fois par jour ; en faisant cela tu finiras la révision du Coran complet toutes les deux semaines. Répète cela pendant une année complète.

 

En suivant cette méthode tu auras mémorisé le Coran complètement avec précision en un an.

 

-Que dois-je faire après cette année de mémorisation de Coran ?

 

Après une année de mémorisation du Coran avec précision et sa révision fais en sorte que ton hizb journalier‚ et ce jusqu’à ta mort ‚ soit le hizb des Compagnons qu’Allah les agrée tous.

 

Les Compagnons divisaient le Coran en sept c’est-à-dire qu’ils finissaient le Coran tous les sept jours ; Awss bnou Hudhaifah a dit:

 

"J’ai demandé aux Compagnons du Messager d’Allah comment divisiez vous le Coran en hizb ils dirent: trois sourates puis cinq sourates puis sept sourates puis neuf sourates puis onze sourates puis treize sourates puis le hizb du Moufassal de Qâf à la fin du Coran."

Rapporté par Ahmad.

 

C’est-à-dire que le premier jour il lit de sourate Alfaatiha à la fin de sourate Annissaa et le deuxième jour de sourate Almaaidah à la fin de sourate Attawbah et le troisième jour de sourate Younouss à la fin de sourate Annahl et le quatrième jour de sourate Alisraa à la fin de sourate Alfourqaan et le cinquième jour de sourate Achou’araa à la fin de sourate Yâ-sîn et le sixième jour de sourate Assaaffaat à la fin de sourate Alhujuraat et le septième jour de sourate Qâf à la fin de sourate Annaass.

 

Ce hizb des Compagnons a été compilé par les savants dans la parole

 

فمي بشوق

 

Chaque lettre de ces deux mots est le début du hizb des Compagnons chaque jour.

 

La lettre ف du premier mot désigne sourate Alfatiha et indique que leur hizb commence le premier jour par Alfatiha.

 

La lettre م du premier mot indique qu’ils commençaient leur hizb le deuxième jour par sourate Almaaidah

 

et la lettre ي indique qu’ils commençaient leur hizb le troisième jour par sourate Younouss.

 

La lettre ب du deuxième mot indique qu’ils commençaient leur hizb le quatrième jour par sourate Banou Israel qui est aussi appelée sourate Alisraa.

 

La lettre ش indique qu’ils commençaient leur hizb le cinquième jour par sourate Achou’araa.

 

La lettre و indique qu’ils commençaient leur hizb le sixième jour par sourate wa Assaaffaat.

 

La lettre ق indique qu’ils commençaient leur hizb le septième jour par sourate Qâf et se terminait par la fin de sourate Annaass.

 

La division actuelle du Coran en hizb est d’Alhajjaaj bnou Youssouf.

 

-Comment puis-je faire la différence entre les versets qui se ressemblent ?

 

La meilleure des méthodes si tu confonds deux versets est que tu ouvres le Coran où les deux versets se trouvent et regarde la différence entre eux puis médite la et trouves un moyen pour bien faire la différence entre les deux et lorsque tu révises sois attentif à cette différence jusqu’à-ce-que tu la maîtrises.

 

-Règles et normes à suivre dans la mémorisation

 

1) Il t’est obligatoire de mémoriser le Coran avec un cheikh afin que ta récitation soit correcte.

 

2)Mémorise deux pages chaque jour‚ une page après Alfajr et une page après Al’asr ou Almaghreb ; de cette manière tu pourras mémoriser le Coran entièrement et avec précision en un an tandis que si tu mémorises trop ta mémorisation sera faible.

 

3)La mémorisation se fait de sourate Annaass à sourate Albaqarah car cela est plus facile ; après avoir fini la mémorisation la révision se fait de sourate Albaqarah à sourate Annaass

 

4)La mémorisation se fait à partir d’un moushaf de la même édition car cela facilite l’enracinement de la mémorisation‚ la rapidité dans le fait de se rappeler la position des versets ainsi que le début et la fin des pages.

 

5)Toute personne qui mémorise le Coran ressent lors des deux premières années qu’elle a tendance à l’oublier ; cette étape est appelée : مَرحَلَة التجميعc’est-à-dire l’étape d’assemblage.

 

Ne sois donc pas triste d’avoir tendance à oublier le Coran et à faire beaucoup d’erreurs‚ cette période difficile est une épreuve et Chaytan y a sa part pour te faire arrêter la mémorisation du Coran.

 

Délaisse donc ses chuchotements et continue à le mémoriser car le Coran est un trésor qui n’est pas donné à tous.

 

Traduit de l’arabe par votre frère Mehdi Abou Abdirrahman, ne l’oubliez pas dans vos invocations

copié de spfbirmingham.com

 

Cheikh 'Abd Al-Mouhsin Al-Qassim - الشيخ عبد المحسن بن محمد القاسم

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم