compteur de visite

Catégories

2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 22:46
Les brèches par lesquelles satan s'introduit

Toute personne raisonnable sait que Satan ne peut parvenir à elle si ce n'est par trois brèches :

 

- La première

 

Le surplus et le gaspillage, qui consiste à se procurer plus de choses que le strict nécessaire.

 

Il restera alors un surplus, qui est la part de Satan et la brèche par laquelle il s'introduit jusqu'atteindre le cœur.

 

Comment colmater cette brèche ?

 

En évitant d'accorder à son âme ce qu'elle désire en totalité, qu'il s'agisse de nourriture, de sommeil, de plaisir ou de repos.

 

En fermant cette porte, tu t'assureras que l'ennemi ne pourra s'y introduire.

 

- La seconde

 

L’insouciance.

 

En effet, celui qui mentionne Allah (soubhânahou wa ta`âla) est protégé par la citadelle du rappel d'Allah.

 

Lorsqu'il sombre dans l'insouciance, le serviteur ouvre une porte de la citadelle par laquelle l'ennemi s'introduira.

 

Il deviendra alors très difficile de l'en faire sortir.

 

- La troisième

 

S'occuper de ce qui ne la regarde pas, de tout point de vue.

 

Les Méditations - Ibn Al-Qayyim - Tawbah Pages : 95

Retranscription : bint 'Amar

copié de rappel01.fr

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Monde de l'invisible (anges -démons -ibliss) - الغيب
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 22:45
La différence entre : al-houloul - الحلول et wahdatou al-woujoud - وحدة الوجود (dossier)

La question suivante fut posée à son éminence Cheikh Rabî' bin Hâdî Al- Madkhalî qu'Allah le préserve :

 

Quelle est la différence entre al-houloul ( الحلول) et wahdatou al-woujoud (وحدة الوجود) ?

Faites nous en bénéficier, qu'Allah vous récompense par un bien.

 

La réponse du Cheikh :

 

Il y a dans al-houloul une distinction faite entre celui qui s'établit à un endroit et l'endroit : al-hâl ( الحال) et al-mahall (المحلّ).

 

- Il (celui qui a la croyance d'al-houloul) dit donc comme les Chrétiens qu'Allah s'est établi dans Jésus et comme Al-Hallâj qui a dit : Allah est établi en moi.

C'est-à-dire : qu'Allah s'est établi dans une personne particulière ; il fait donc la distinction entre Le Créateur et la créature, et il dit qu'Allah s'est établi dans cette créature : ceci est une mécréance et un athéisme.

 

- Et pire en mécréance et en athéisme c'est : al-ittihâd (الاتّحاد) : et c'est le fait de croire qu'il n'y aucune différence entre Le Créateur et la créature : ils ne sont qu'un, ils sont fusionnés comme par exemple l'eau lorsqu'elle se mélange au lait : peux-tu les dissocier ? Non : al-ittihâd.

 De même ils disent : il n'y a aucune différence entre Le Créateur et la créature : Allah est Le Créateur, et la créature est Le Créateur : ceci est al-ittihâd et c'était cela (que nous avons expliqué précédemment) al-houloul.

 

Et tous deux sont mécréance et athéisme.

 

 سؤال: ما الفرق بين الحلول ووحدة الوجود ؟ أفيدونا جزاكم الله خيرا

الجواب : الحلول فيه مغايرة بين الحال والمحلّ ؛فيقول كالنصارى : الله حلّ في عيسى ومثل الحلاّج يقول :الله حلّ فيّ ؛يعني الله حلّ في شخص معين ,يغاير بين الخالق والمخلوق ويجعل الله حالاًّ في هذا المخلوق ,هذا كفر وزندقة ! وأكثر منه كفرا وزندقة هو الاتّحاد وهو اعتقاد أن ليس هناك فرق بين الخالق والمخلوق ؛متحدّين ,مثلاً :كما يمزج الماء باللبن تستطيع أن تفرق بينهما ؟! اتّحاد ,بهذا الشكل يقولون ,فالله متّحد بالخلق لا فرق بين الخالق والمخلوق ؛الله هو الخالق والمخلوق هو الخالق ,هذا هو الاتّحاد وذاك هو الحلول كما قلت لكم وكلاهما إلحاد وزندقة

Tiré du site officiel du Cheikh : www.rabee.net

copié de spfbirmingham.com
 

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 22:28
Apprendre l’arabe, la prière et les ablutions : «nour albayan» - نور البيان لتعليم الأطفال (logiciel)
Apprendre l’arabe, la prière et les ablutions : «nour albayan» - نور البيان لتعليم الأطفال (logiciel)

Ce logiciel est un logiciel très simple et efficace dans l’apprentissage de l’alphabet arabe ainsi que tajwed

 

Installation du logiciel :

 

Télécharger puis décompresser avec winrar

Ouvrir le fichier décompressé et l'application se trouve sous l'icône Capture.GIF

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Langue et civilisation arabe - اللغة العربية
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 22:28
L'utilisation du maquillage et du henné

Question :

 

Est-il permis à la femme d’utiliser le maquillage pour plaire à son mari ?

Est-il permis qu’elle paraisse maquillée devant sa famille ou des femmes musulmanes ?

 

Réponse :

 

S’embellir pour son mari dans les limites de la Loi Islamique est une chose qui est recommandée pour elle.

 

Et certes, la femme qui se rend belle pour son mari incite ce dernier à plus d’amour [pour elle] et [elle évite] les désagréments entre eux, et c’est ce qui est visé dans la « Législation ».

 

Ainsi, si le maquillage la rend belle sans lui causer de tort, alors cela est bon et il n’y a pas de mal [à l’utiliser].

 

Cela étant, j’ai entendu qu’il nuit à la peau du visage et provoque au visage son vieillissement prématuré.

 

Je recommande aux femmes de demander aux médecins à ce sujet.

 

Car si cela est confirmé, alors l’utilisation du maquillage peut être soit totalement interdite ou blâmable au moins.

 

Car tout ce qui provoque chez la personne un enlaidissement et une défiguration, est interdit et blâmable.

 

A cette occasion, je tiens à rappeler que l’application du vernis à ongles qui est épais, n’est pas permis pour une femme qui est apte à prier, car il empêche l’eau de laver [ce qui se trouve en dessous].

 

Ainsi donc, il n’est pas permis de l’utiliser pour celle qui doit faire ses ablutions ou ses grandes ablutions.

 

Allâh - Ta’âla - a dit (traduction rapprochée) : « Rincez-vous le visage et les mains » [1]

 

De ce fait, une femme qui porte du vernis à ongles qui empêche que l’eau passe, est comme celle qui ne s’est pas lavé les mains, et elle a de ce fait abandonné une des obligations parmi les obligations fondamentales des ablutions ou du « Ghousl ».

 

Quant à celle qui n’est pas en mesure de prier, il n’y a pas de mal à ce qu’elle l’utilise [le vernis], tant que cette utilisation n’est pas une caractéristique spécifique aux femmes non musulmanes, car dans ce cas cela devient interdit, puisque qu’il n’est pas permis de leur ressembler.

 

J’ai d’autre part entendu de certaines personnes un avis juridique selon lequel l’application du vernis est à assimiler au port des chaussures, et qu’il est permis à la femme de le garder pendant 24h quand elle est résidente, et trois jours si elle est en voyage, mais cet avis est faux.

 

Tout ce dont les gens se serve pour couvrir leur corps n’est pas assimilé aux chaussures.

 

Le frottement [des chaussures] a été prescrit par la Loi Islamique car le besoin s’en fait souvent sentir.

 

Certes, le pied a besoin de la chaleur et de protection, étant souvent en contact avec le sol, les pierres, le froid et d’autres choses.

 

Il est certes possible [que ces gens-là] aient fait un raisonnement par analogie sur la base du turban.

 

Ceci dit, cela n’est pas authentique, car le turban a pour endroit la tête, et l’obligation qui concerne la tête est allégée à la base- Et certes l’obligation qui concerne la tête est le frottement, à la différence du visage qui doit être lavé.

 

C’est pour cette raison que le Prophète (sallallahu ’alayhi wa sallam) n’a pas permis à la femme de procéder au frottement des gants, quoiqu’ils servent à couvrir les mains [... [2]...]

 

Cela démontre qu’il n’est pas permis de faire l’analogie entre tout obstacle imperméable à l’eau, un turban et des chaussures.

 

L’obligation pour le musulman et qu’il doit déployer son énergie dans la compréhension de la vérité et qu’il ne s’avance pas sur un avis juridique, car il faut qu’il se mette dans la tête qu’Allâh l’interrogera sur cet avis, parce qu’il s’est mis à la place de celui qui décrète les Lois d’Allâh -’Azza wa Djal. [3]

pearl_divider.gif

Question :

 

Quel est l’avis concernant l’embellissement [la parure] par le henné ?

Et la femme qui fait cela en état de menstrues ?

 

Réponse :

 

L’utilisation du henné comme parure [embellissement] n’engendre aucun mal surtout pour une femme mariée qui s’embellit pour son mari.

 

Tout comme pour ce qui est des femmes célibataires, ce qui est authentique sur cela est que c’est acceptable, mais elle ne doit pas le montrer aux gens, car cela est un type de parure [d’embellissement]. [4]

 

[1] Coran, 5/6

[2] Hadîth à consulter dans le Sahîh al-Bukhârî, vol-4 p.57 et dans le Sahîh Muslim, vol-1 p.229

[3] Fatâwa Muhimma li-Nissâ al-Ummah - SHeikh Ibn ’Uthaymîn, p.221-223

[4] Kitâb « Fatâwa al-Mar’â al-Mouslima » - SHeikh Ibn ‘Uthaymîn, p.477

 

copié de manhajulhaqq.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 22:15
L'usure comporte soixante-treize branches

Question 2:

 

On a dit dans l'un des hadiths rapportés d'après le Prophète au sujet de l'usure qu'elle est constituée de soixante treize portes.

Quels sont les détails sur ces portes afin que les gens s'en écartent et œuvrent à s'en éloigner ?

 

Réponse 2:

 

Le hadith :

 

"L'usure comporte soixante-treize branches. "

est rapporté par Ibn Mâdja d'après Ibn Mas`oud.

 

Al-Hâkim l'a rapporté avec un ajout:

 

"Le moindre péché de l'usure est comparable à celui d'un homme qui a eu des rapports sexuels avec sa mère, la plus odieuse de l'usure c'est porter atteinte à l'honneur du musulman."

 

As-Souyouttî les a mentionnés dans Al-Jâmi` As-Saghîr et a indiqué que le premier est faible et que la variante d'Al-Hâkim est authentique.

 

Al-Manâoui a dit dans Al-Fayd d'après Al-Hafîz Al-`Irâqî : que leur chaîne de transmetteurs est authentique.

 

Le sens de l'usure est le péché de l'usure.

 

At-Taybî dit: cette hypothèse est indispensable afin qu'elle se concorde avec sa parole: "celui qui a eu des rapports sexuels..."

 

La preuve en est cette variante:

 

"L'usure comporte soixante-dix sortes de péchés."

d'après Ibn Mâdja.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 2 de la Fatwa numéro ( 9636 )

(Numéro de la partie: 13, Numéro de la page: 267)

copié de alifta.com

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Commerce - usure et métier - تجار- رشوة -ربا و عمل
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 22:10
Qu'est-ce que al-irja' et les murjiah ? (vidéo)

Question :

 

Notre cheikh, certains livres ont fait surface qui parle de la question du takfir, et ils citent des preuves concernant la question de la foi avec lesquelles ils accusent le dogme de Ahlus Sunna wal Jama'a dans cette question comme étant celle des Murji'ah, et ils mentionnent certaines paroles de Ibn Abil Izz et at Tahawi.

 

Alors, quelle est votre réponse à cette ambiguité ?

 

Puisse Allâh vous récompenser par le bien.

 

Réponse :

 

Notre réponse est que, 1èrement, la différence fondamentale entre les vrais Ahlous Sunna et les vrais Murji'ah est sous deux angles : 

 

-Celui d'Ahlous Sunna croient que les actions vertueuses font parti de la foi.

 

Les Murji'ah ne croient pas cela et déclarent ouvertement que la foi est de reconnaître avec la langue et de témoigner avec le coeur, mais que les actions vertueuses ne font pas parti de la foi, et par cela ils rejettent beaucoup de textes lesquels, maintenant tout du moins, nous ne sommes pas dans le besoin de les mentionner, à moins d'y être contraint.

 

C'est le premier point sur lequel les Murji'ah s'opposent en réalité à Ahlous Sunnah.

 

-Le 2nd point, qui bifurque à partir du premier, est que Ahlous Sunna dit que la foi augmente et diminue , qu'elle augmente grâce à l'action pieuse et diminue par la désobéissance. 

 

Les Murji'ah nient cette réalité légiférée et disent que la foi n'augmente pas ou ne diminue pas.

 

Ainsi, l'accusation de ces personnes dont tu as parlé et la responsabilité est sur le narrateur (cette question pour que je puisse y répondre correctement) l'accusation de ces écrivains d'aujourd'hui en disant qu'Ahlous Sunna sont des Murji'ah dans le domaine de la foi montre une de ces deux choses, et même la meilleure des deux options est amer : 

 

Soit qu'ils sont ignorants de cette réalité, ou qu'ils l'ignorent délibérément. Comment peuvent ils accuser des gens qui disent que la foi comporte des actions pieuses et qu'elle augmente et diminue, comment peut on les accuser d'être des Murji'ah?

 

Et les Murji'ah s'opposent à ces gens (Ahlous Sunna) à partir de la base, en disant que la foi ne comprend pas les actions pieuses et n'accepte aucune augmentation ou diminution à un point tel que l'un de leurs chefs avait de l'habitude de dire :" ma foi est comme celle de jibril 'aleyhi salaam", et il pourrait vraiment croire cela, mais il n'a pas été honnête avec le texte du livre de son Seigneur en disant:

 

"Ma foi est comme celle de jibril", parce qu'il croit que la foi n'a aucun lien avec la prière, l'adoration et la piété et que c'est juste la foi, et que cette foi est juste une croyance qui n'augmente ou ne diminue pas, car si elle diminuait en dessous du niveau de certitude cela signifierait que le doute et l'incertitude entreraient dedans et alors à ce stade, elle ne serait pas bénéfique.

 

Mais la foi n'accepte pas la rigidité comme par exemple, cette lumière, comme cet endroit, à chaque fois que la lumière se propage dans l'endroit, elle se dilate et s'etend sans cesse.

 

Ainsi, l'accusation de ces personnes contre Ahlous sunnah, ces gens qui font ces accusations et qui semblent suivre les Khawarij, Khawarij étant ceux qui font de telles déclarations.

 

Et qui déclarent les gens qui commettent des grands péchés comme mécréants et qui s'opposent à de nombreux, de très nombreux textes du Livre et de la Sunna dans cela, combien il est étrange qu'ils accusent des multitudes de musulmans parmi les compagnons et ceux qui les ont suivis et ceux qui les ont suivis, des gens dont Allâh et son messager صلى الله عليه وسلم ont témoigné comme étant la meilleure des générations, combien il est étrange qu'il les accusent d'être des Murji'ah

 

et, ce faisant, s'opposent à la grande multitude des textes du livre et de la Sunna.

 

Et à mon avis, la réponse à cette fabrication ne nécessite pas plus d'élaboration que ce que je viens de mentionner, et peut-être dans cela, c'est très suffisant, in shaa'a Allah.

 

Publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:42
Les livres des gens déclarés innovateurs (vidéo)
Question :

 

Comment doit-on agir avec les livres de ceux que les savants ont déclarés Moubtadi’ah ?

 

Réponse :

 

-Premièrement : nous n’avons aucun besoin des livres des gens de Bid’ah, Al-Hamdoulillah.

 

Car il y a ce qui nous suffit dans les livres des gens de la Sounnah, Al-Hamdoulillah, tout en étant restant sain et sauf (de l’égarement).

 

Il faut donc que nous nous suffisions de cela. Voilà le premier point.

 

-Deuxième chose : Si c’était un Sounni et qu’il a dévié, à ce sujet je dis : Il y a dans les livres des gens de la Sounnah - Louange à Allah – ce qui nous permet de nous passer de ses livres.

 

Et si jamais on a besoin de ces livres, ils sont une preuve contre ceux qui ont du respect pour lui.

 

On peut citer de ces livres, tout en clarifiant comment l’auteur était auparavant et comment il est devenu aujourd’hui.

 

Traduit par Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

 Mardi le 1 Février 2011, Montréal, Québec, Canada. 

 

وهذا يسأل عن  : كيف يتعامل مع كتب ورسائل من بدّعه العلماء؟.

الجواب: أولًا: المبتدعة لسنا في حاجة نحن إلى كتبهم ولله الحمد، فإن في كتب أهل السنة ما يغني ولله الحمد، مع الأمان والسلامة في ديننا، فيجب علينا أن نكتفي بذلك، هذا واحد.

الشيء الثاني: إن كان هذا سُنِّيًا ثم انحرف فأقول: ولله الحمد في كتب أهل السنة الغنية عن كتبه، وكتبه إن احتيج إليها فهي حجة على من يعظمه، ينقل منها ويبين لهم كيف كان حاله بالأمس وكيف هو حاله اليوم[1

لسماع المادة الضوتية:

(كيف يتعامل مع كتب ورسائل من بدَّعه العلماء)

قام بتفريغه: أبو عبيدة منجد بن فضل الحداد

السبت الموافق: 25/ صفر/ 1432 للهجرة النبوية الشريفة.

[1]من محاضرة(تعظيم الكتاب والسنة والرد على من خالفهما)لفضيلة الشيخ محمد بن هادي المدخلي حفظه الله

 

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:38
Celui qui se lave (ghusl) un jour avant le vendredi

Question :

 

Et quel est le jugement concernant le lavage un ou deux jours avant (vendredi) ?

 

Réponse :

 

Il n'y a aucun bénéfice de se laver un ou deux jours avant le vendredi car tous les textes (ahâdith) concernant cette question affirment que le lavage doit le faire le jour même du vendredi.

 

Entre l'aube ou le lever du soleil jusqu'au début de la prière du vendredi (صلاة الجمعة), voilà le moment pendant lequel doit se faire le lavage.

 

Il n'y a aucun bénéfice de laver un ou deux jours avant cela et cela n'est pas considéré comme le lavage (غسل) du vendredi.

 

مجمـوع فــتاوى ورسائل المجلد السادس عــشر

(seconde partie de la question)

Publié par 3ilmchar3i.net

غسل الجمعة والتجمـل لها هل هو عام للرجال والنساء ؟

وما حكم الاغتسال قبلها بيوم أو يومين؟

هذه الأحكام خاصة بالرجل لكونه هو الذي يحضر الجمعة، وهو الذي يطلب منه التجمل عند الخروج، أما النساء فلا يشرع في حقهن ذلك، ولكن كل إنسان ينبغي له إذا وجد في بدنه وسخاً ينبغي له أن ينظفه، فإن ذلك من الأمور المحمودة التي ينبغي للإنسان أن لا يدعها

وأما الاغتسال للجمعة قبلها بيوم أو يومين فلا ينفع؛ لأن الأحاديث الواردة في ذلك تخصه بيوم الجمعة، وهو ما بين طلوع الفجر أو طلوع الشمس إلى صلاة الجمعة، هذا هو محل الاغتسال الذي ينبغي أن يكون، وأما قبلها بيوم أو يومين فلا ينفع، ولا يجزىء عن غسل الجمعة

الشيخ ابن عثيمين - مجمـوع فــتاوى ورسائل المجلد السادس عــشر

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:27
Quelques bienséances relatives à l'invocation (vidéo)

‫وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌۖ أُجِيبُ دَعۡوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِۖ فَلۡيَسۡتَجِيبُواْ لِى وَلۡيُؤۡمِنُواْ بِى لَعَلَّهُمۡ يَرۡشُدُونَ ‬

 

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi… Alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. » (Sourate Al Baqara verset 186 )

 

Il faut que le musulman sache que lorsqu’il invoque Allah, عز و جل, il obtiendra une de ces 3 choses : 

 

le fait qu’il obtienne directement ce qu’il demande ici-bas ; 

 

ou que ce qu’il demande soit retardé pour l’au-delà ; 

 

ou qu’un mal équivalent à ce qu’il demande lui soit épargné, qu’un mal équivalent à ce qu’il demande lui soit épargné. 

 

Mais tout cela nécessite des conditions. 

 

Il est nécessaire d’observer certaines conditions propres à l’invocation afin que la personne puisse obtenir une de ces 3 choses.

 

Et je demande à Allah pour nous ainsi que vous que nous ne soyons pas déçus et perdants ! 

 

La première (de ces conditions) est le fait de vouer son invocation à Allah uniquement 

 

La deuxième est le fait d’être certain qu’elle (l’invocation) sera exaucée 

 

La troisième est que dans son invocation, il n’y ait pas de demande de couper les liens de parenté…

 

Que dans son invocation il n’y ait pas de demande pour commettre un péché ou pour couper les liens de parenté. 

 

Comme la parole de celui qui invoque pour un de ses proches : « Ô Allah ! Ne nous rapproche pas l’un à l’autre ».

 

Celui-ci demande à Allah de couper les liens de parenté.

 

Et le péché ; comme la parole de celui qui dit : « Ô Allah ! Éprouve sa famille par la turpitude »

 

Je demande à Allah la protection ! 

 

Qu’a fait sa famille comme péché pour que…

 

Ne demande pas pour eux qu’ils soient éprouvés par la turpitude. 

 

Combien de conditions avons-nous cité, 3 ? 

 

La quatrième, est de ne pas être pressé (de son exaucement).

 

Il invoque et il patiente et Allah dirigera son affaire et Il commande ce qu’Il veut.

 

Qu’il ne soit pas pressé…

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم, nous a expliqué ce qu’était l’empressement : telle cette parole « j’ai invoqué Allah mais Il ne m’a pas répondu » 

 

Tu ne sais pas, tu es dans le besoin mais tu ne sais pas quel est ce besoin, ce qu’il sera rejeté ou ce qu’il viendra à toi.

 

La cinquième est de ne pas dépasser les limites du raisonnable lors de l’invocation…

 

Qu’il soit raisonnable lors de l’invocation ! 

 

Et parmi cela, le fait de dire « Ô Allah, je te demande que Tu m’élèves à un rang au paradis qu’aucune de tes créatures ne pourra atteindre » 3ajib ! 

 

Savez vous ce qu’il désire ?

 

Il dit mot pour mot cette parole : « Ô Allah, je te demande que Tu m’élèves à un rang au paradis qu’aucune de tes créatures ne pourra atteindre » 

 

Il veut être par celle-ci être supérieur aux Prophètes et aux Messagers. 

 

Et le Prophète صلى الله عليه و سلم a interdit de dépasser les limites du raisonnable dans l’invocation. 

 

La sixième, est le fait que les biens soient licites, tels que la nourriture, les boissons, les vêtements, l’habitat. 

 

Ceci fait parti des conditions de l’invocation.

 

Et parallèlement au fait que l’invocation possède des conditions, celle-ci possède des bienséances. 

 

Parmi celles-ci, le fait de ressentir de l’humilité et de la soumission vis à vis d’Allah عز و جل, et qu’on ait besoin de Lui.

 

Parmi elles, le fait de lever les mains, le fait de se tourner vers la Qibla.

 

De plus, elle possède des moments dont le Prophète صلى الله عليه و سلم nous a informé qui sont propices à l’exaucement.

 

Quels sont ces moments ?

 

Après la prière, entre l’adhan et l’iqamah, durant le voyage, lorsque la pluie tombe, et quoi d’autre encore ?

 

Lors de la prosternation, et aux dernières heures de la nuit.

 

‫وَقَالَ رَبُّڪُمُ ٱدۡعُونِىٓ أَسۡتَجِبۡ لَكُمۡۚ إِنَّ ٱلَّذِينَ يَسۡتَكۡبِرُونَ عَنۡ عِبَادَتِى سَيَدۡخُلُونَ جَهَنَّمَ دَاخِرِينَ‬

 

« Et votre Seigneur dit: «Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés» » (Sourate Ghafir verset 60 )

 

Tiré de charh al oussoul thalatha
Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:26
Les devoirs de la femme à l'égard de son mari

Il incombe à la femme d'observer les devoirs et règles suivants vis-à-vis de son époux :

 

- Elle lui doit obéissance tant que celle-ci ne comporte pas de rébellion contre Allah -`azza wa jall- ; conformément à cette parole d'Allah - `azza wa jall- (traduction rapprochée) :

 

(Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie (prétexte) contre elles.) An-Nissa, v. 34

 

et à ce hadith du Messager d'Allah - sallallahou `aleyhi wa salam- :

 

"lorsque l'homme invite sa femme à venir au lit et qu'ayant essuyé un refus il passa la nuit irrité contre elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin."

[rapporté par al Boukhari et Moslim]

 

Il dit aussi :  

 

"Si je devais ordonner à quelqu'un de se prosterner devant son semblable, j'ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari."

[rapporté par at-Tirmidhi]

 

Préserver sa chasteté et l'honneur de son mari; veiller sur ses enfants et ses biens et sur toutes les autres affaires de la maison.

 

Allah - `azza wa jall- dit (traduction rapprochée) :

 

(...Les bonnes épouses sont pieuses et gardent dans l'absence ce qu'Allah sauvegarde.) An-Nissa, v.34

 

Le Messager d'Allah - sallallahu `aleyhi wa salam- a dit :

 

"La femme est bergère dans la maison de son mari et (bergère) de sa progéniture et elle est responsable de ce dont elle a la charge."

[rapporté par al Boukhari et Moslim]

 

Il dit aussi :

 

"Votre droit sur elles, c'est qu'elles n'autorisent pas et ne permettent pas à ceux que vous détestez, d'entrer chez vous."

[rapporté par at-Tirmidhi qui l'a par ailleurs authentifié].

 

Elle doit rester dans le foyer conjugal et ne sortir qu'avec l'autorisation de son mari.

 

- Elle doit s'employer à obtenir la satisfaction de son mari et éviter sa colère.

 

Ainsi s'il la sollicite dans son lit, elle ne doit pas s'y refuser sauf si elle a une raison valable, telle les menstrues ou les lochies.

 

Dans ces cas-là, elle n'a pas a le satisfaire et il n'a pas le droit de la solliciter jusqu'à ce qu'elle se purifie.

 

Allah -`azza wa jall- dit (traduction rapprochée) :

 

(Eloignez-vous des femmes pendant les menstrues et ne les approchez qu'une fois purifiées.) Al-Baqara, v. 222

 

- La femme doit prendre conscience qu'elle dépend de son mari.

 

Par conséquent, elle ne doit pas agir seule, ni disposer à sa guise d'elle-même ou de ses biens sans son autorisation.

 

Elle s'efforcera de faire passer en priorité les droits de son mari avant les siens et ceux de ses proches avant ceux de ses proches à elles.

 

Elle doit être prête à lui donner du plaisir et ce en veillant sur sa propreté.

 

Elle ne doit pas se vanter devant lui de sa beauté, ni le dénigrer s'il a un défaut.

 

- Elle doit observer un certain respect et être docile devant son mari et éviter tout ce qui provoque son courroux.

 

Elle doit être prévenante et fidèle à son mari, dans sa personne et dans ses biens, tant en sa présence qu'en son absence.

 

- La femme pieuse qui craint Allah - `azza wa jall- doit s'évertuer à obéir au Messager d'Allah -sallallahu `aleyhi wa salam- et à son mari.

 

Elle doit chercher constamment à le satisfaire parce qu'il peut être la source de son salut et être la cause qui lui permettra d'entrer au Paradis comme il peut être la cause de sa perte en Enfer, et ce conformément au hadith du Prophète - sallallahu `aleyhi wa salam- qui a dit :

 

"Toute femme qui décède alors que son mari est satisfait d'elle, entrera au Paradis."

[rapporté par Ibn Majah, at-Tirmidhi et al-Hâkim, ces deux derniers l'ont authentifié.]

 

Le Prophète  - sallallahu `aleyhi wa salam- a également dit :  

 

"Si la femme accomplit ses cinq prières, jeûne son mois (Ramadan) et obéit à son mari, qu'elle entre au  Paradis par la porte qu'elle veut."

[rapporté par Ahmad et at-Tabarâni]

 

Les responsabilités de la femme musulmane - pages 119 à 122

Publié par entre-soeurs.over-blog.fr

Cheikh AbdAllah Ibn JârAllah Âl JârAllah - الشيخ عبد الله بن جارالله آل جارالله

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق