compteur de visite

Catégories

1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 22:10
Qu'est-ce que al-irja' et les murjiah ? (vidéo)

Question :

 

Notre cheikh, certains livres ont fait surface qui parle de la question du takfir, et ils citent des preuves concernant la question de la foi avec lesquelles ils accusent le dogme de Ahlus Sunna wal Jama'a dans cette question comme étant celle des Murji'ah, et ils mentionnent certaines paroles de Ibn Abil Izz et at Tahawi.

 

Alors, quelle est votre réponse à cette ambiguité ?

 

Puisse Allâh vous récompenser par le bien.

 

Réponse :

 

Notre réponse est que, 1èrement, la différence fondamentale entre les vrais Ahlous Sunna et les vrais Murji'ah est sous deux angles : 

 

-Celui d'Ahlous Sunna croient que les actions vertueuses font parti de la foi.

 

Les Murji'ah ne croient pas cela et déclarent ouvertement que la foi est de reconnaître avec la langue et de témoigner avec le coeur, mais que les actions vertueuses ne font pas parti de la foi, et par cela ils rejettent beaucoup de textes lesquels, maintenant tout du moins, nous ne sommes pas dans le besoin de les mentionner, à moins d'y être contraint.

 

C'est le premier point sur lequel les Murji'ah s'opposent en réalité à Ahlous Sunnah.

 

-Le 2nd point, qui bifurque à partir du premier, est que Ahlous Sunna dit que la foi augmente et diminue , qu'elle augmente grâce à l'action pieuse et diminue par la désobéissance. 

 

Les Murji'ah nient cette réalité légiférée et disent que la foi n'augmente pas ou ne diminue pas.

 

Ainsi, l'accusation de ces personnes dont tu as parlé et la responsabilité est sur le narrateur (cette question pour que je puisse y répondre correctement) l'accusation de ces écrivains d'aujourd'hui en disant qu'Ahlous Sunna sont des Murji'ah dans le domaine de la foi montre une de ces deux choses, et même la meilleure des deux options est amer : 

 

Soit qu'ils sont ignorants de cette réalité, ou qu'ils l'ignorent délibérément. Comment peuvent ils accuser des gens qui disent que la foi comporte des actions pieuses et qu'elle augmente et diminue, comment peut on les accuser d'être des Murji'ah?

 

Et les Murji'ah s'opposent à ces gens (Ahlous Sunna) à partir de la base, en disant que la foi ne comprend pas les actions pieuses et n'accepte aucune augmentation ou diminution à un point tel que l'un de leurs chefs avait de l'habitude de dire :" ma foi est comme celle de jibril 'aleyhi salaam", et il pourrait vraiment croire cela, mais il n'a pas été honnête avec le texte du livre de son Seigneur en disant:

 

"Ma foi est comme celle de jibril", parce qu'il croit que la foi n'a aucun lien avec la prière, l'adoration et la piété et que c'est juste la foi, et que cette foi est juste une croyance qui n'augmente ou ne diminue pas, car si elle diminuait en dessous du niveau de certitude cela signifierait que le doute et l'incertitude entreraient dedans et alors à ce stade, elle ne serait pas bénéfique.

 

Mais la foi n'accepte pas la rigidité comme par exemple, cette lumière, comme cet endroit, à chaque fois que la lumière se propage dans l'endroit, elle se dilate et s'etend sans cesse.

 

Ainsi, l'accusation de ces personnes contre Ahlous sunnah, ces gens qui font ces accusations et qui semblent suivre les Khawarij, Khawarij étant ceux qui font de telles déclarations.

 

Et qui déclarent les gens qui commettent des grands péchés comme mécréants et qui s'opposent à de nombreux, de très nombreux textes du Livre et de la Sunna dans cela, combien il est étrange qu'ils accusent des multitudes de musulmans parmi les compagnons et ceux qui les ont suivis et ceux qui les ont suivis, des gens dont Allâh et son messager صلى الله عليه وسلم ont témoigné comme étant la meilleure des générations, combien il est étrange qu'il les accusent d'être des Murji'ah

 

et, ce faisant, s'opposent à la grande multitude des textes du livre et de la Sunna.

 

Et à mon avis, la réponse à cette fabrication ne nécessite pas plus d'élaboration que ce que je viens de mentionner, et peut-être dans cela, c'est très suffisant, in shaa'a Allah.

 

Publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:42
Les livres des gens déclarés innovateurs (vidéo)
Question :

 

Comment doit-on agir avec les livres de ceux que les savants ont déclarés Moubtadi’ah ?

 

Réponse :

 

-Premièrement : nous n’avons aucun besoin des livres des gens de Bid’ah, Al-Hamdoulillah.

 

Car il y a ce qui nous suffit dans les livres des gens de la Sounnah, Al-Hamdoulillah, tout en étant restant sain et sauf (de l’égarement).

 

Il faut donc que nous nous suffisions de cela. Voilà le premier point.

 

-Deuxième chose : Si c’était un Sounni et qu’il a dévié, à ce sujet je dis : Il y a dans les livres des gens de la Sounnah - Louange à Allah – ce qui nous permet de nous passer de ses livres.

 

Et si jamais on a besoin de ces livres, ils sont une preuve contre ceux qui ont du respect pour lui.

 

On peut citer de ces livres, tout en clarifiant comment l’auteur était auparavant et comment il est devenu aujourd’hui.

 

Traduit par Abou Hammaad Sulaiman Dameus Al-Hayiti

 Mardi le 1 Février 2011, Montréal, Québec, Canada. 

 

وهذا يسأل عن  : كيف يتعامل مع كتب ورسائل من بدّعه العلماء؟.

الجواب: أولًا: المبتدعة لسنا في حاجة نحن إلى كتبهم ولله الحمد، فإن في كتب أهل السنة ما يغني ولله الحمد، مع الأمان والسلامة في ديننا، فيجب علينا أن نكتفي بذلك، هذا واحد.

الشيء الثاني: إن كان هذا سُنِّيًا ثم انحرف فأقول: ولله الحمد في كتب أهل السنة الغنية عن كتبه، وكتبه إن احتيج إليها فهي حجة على من يعظمه، ينقل منها ويبين لهم كيف كان حاله بالأمس وكيف هو حاله اليوم[1

لسماع المادة الضوتية:

(كيف يتعامل مع كتب ورسائل من بدَّعه العلماء)

قام بتفريغه: أبو عبيدة منجد بن فضل الحداد

السبت الموافق: 25/ صفر/ 1432 للهجرة النبوية الشريفة.

[1]من محاضرة(تعظيم الكتاب والسنة والرد على من خالفهما)لفضيلة الشيخ محمد بن هادي المدخلي حفظه الله

 

 

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:38
Celui qui se lave (ghusl) un jour avant le vendredi

Question :

 

Et quel est le jugement concernant le lavage un ou deux jours avant (vendredi) ?

 

Réponse :

 

Il n'y a aucun bénéfice de se laver un ou deux jours avant le vendredi car tous les textes (ahâdith) concernant cette question affirment que le lavage doit le faire le jour même du vendredi.

 

Entre l'aube ou le lever du soleil jusqu'au début de la prière du vendredi (صلاة الجمعة), voilà le moment pendant lequel doit se faire le lavage.

 

Il n'y a aucun bénéfice de laver un ou deux jours avant cela et cela n'est pas considéré comme le lavage (غسل) du vendredi.

 

مجمـوع فــتاوى ورسائل المجلد السادس عــشر

(seconde partie de la question)

Publié par 3ilmchar3i.net

غسل الجمعة والتجمـل لها هل هو عام للرجال والنساء ؟

وما حكم الاغتسال قبلها بيوم أو يومين؟

هذه الأحكام خاصة بالرجل لكونه هو الذي يحضر الجمعة، وهو الذي يطلب منه التجمل عند الخروج، أما النساء فلا يشرع في حقهن ذلك، ولكن كل إنسان ينبغي له إذا وجد في بدنه وسخاً ينبغي له أن ينظفه، فإن ذلك من الأمور المحمودة التي ينبغي للإنسان أن لا يدعها

وأما الاغتسال للجمعة قبلها بيوم أو يومين فلا ينفع؛ لأن الأحاديث الواردة في ذلك تخصه بيوم الجمعة، وهو ما بين طلوع الفجر أو طلوع الشمس إلى صلاة الجمعة، هذا هو محل الاغتسال الذي ينبغي أن يكون، وأما قبلها بيوم أو يومين فلا ينفع، ولا يجزىء عن غسل الجمعة

الشيخ ابن عثيمين - مجمـوع فــتاوى ورسائل المجلد السادس عــشر

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Fêtes en islam - vendredi et fêtes innovées
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:27
Quelques bienséances relatives à l'invocation (vidéo)

‫وَإِذَا سَأَلَكَ عِبَادِى عَنِّى فَإِنِّى قَرِيبٌۖ أُجِيبُ دَعۡوَةَ ٱلدَّاعِ إِذَا دَعَانِۖ فَلۡيَسۡتَجِيبُواْ لِى وَلۡيُؤۡمِنُواْ بِى لَعَلَّهُمۡ يَرۡشُدُونَ ‬

 

« Et quand Mes serviteurs t’interrogent sur Moi… Alors Je suis tout proche : Je réponds à l’appel de celui qui Me prie quand il Me prie. Qu’ils répondent à Mon appel, et qu’ils croient en Moi, afin qu’ils soient bien guidés. » (Sourate Al Baqara verset 186 )

 

Il faut que le musulman sache que lorsqu’il invoque Allah, عز و جل, il obtiendra une de ces 3 choses : 

 

le fait qu’il obtienne directement ce qu’il demande ici-bas ; 

 

ou que ce qu’il demande soit retardé pour l’au-delà ; 

 

ou qu’un mal équivalent à ce qu’il demande lui soit épargné, qu’un mal équivalent à ce qu’il demande lui soit épargné. 

 

Mais tout cela nécessite des conditions. 

 

Il est nécessaire d’observer certaines conditions propres à l’invocation afin que la personne puisse obtenir une de ces 3 choses.

 

Et je demande à Allah pour nous ainsi que vous que nous ne soyons pas déçus et perdants ! 

 

La première (de ces conditions) est le fait de vouer son invocation à Allah uniquement 

 

La deuxième est le fait d’être certain qu’elle (l’invocation) sera exaucée 

 

La troisième est que dans son invocation, il n’y ait pas de demande de couper les liens de parenté…

 

Que dans son invocation il n’y ait pas de demande pour commettre un péché ou pour couper les liens de parenté. 

 

Comme la parole de celui qui invoque pour un de ses proches : « Ô Allah ! Ne nous rapproche pas l’un à l’autre ».

 

Celui-ci demande à Allah de couper les liens de parenté.

 

Et le péché ; comme la parole de celui qui dit : « Ô Allah ! Éprouve sa famille par la turpitude »

 

Je demande à Allah la protection ! 

 

Qu’a fait sa famille comme péché pour que…

 

Ne demande pas pour eux qu’ils soient éprouvés par la turpitude. 

 

Combien de conditions avons-nous cité, 3 ? 

 

La quatrième, est de ne pas être pressé (de son exaucement).

 

Il invoque et il patiente et Allah dirigera son affaire et Il commande ce qu’Il veut.

 

Qu’il ne soit pas pressé…

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم, nous a expliqué ce qu’était l’empressement : telle cette parole « j’ai invoqué Allah mais Il ne m’a pas répondu » 

 

Tu ne sais pas, tu es dans le besoin mais tu ne sais pas quel est ce besoin, ce qu’il sera rejeté ou ce qu’il viendra à toi.

 

La cinquième est de ne pas dépasser les limites du raisonnable lors de l’invocation…

 

Qu’il soit raisonnable lors de l’invocation ! 

 

Et parmi cela, le fait de dire « Ô Allah, je te demande que Tu m’élèves à un rang au paradis qu’aucune de tes créatures ne pourra atteindre » 3ajib ! 

 

Savez vous ce qu’il désire ?

 

Il dit mot pour mot cette parole : « Ô Allah, je te demande que Tu m’élèves à un rang au paradis qu’aucune de tes créatures ne pourra atteindre » 

 

Il veut être par celle-ci être supérieur aux Prophètes et aux Messagers. 

 

Et le Prophète صلى الله عليه و سلم a interdit de dépasser les limites du raisonnable dans l’invocation. 

 

La sixième, est le fait que les biens soient licites, tels que la nourriture, les boissons, les vêtements, l’habitat. 

 

Ceci fait parti des conditions de l’invocation.

 

Et parallèlement au fait que l’invocation possède des conditions, celle-ci possède des bienséances. 

 

Parmi celles-ci, le fait de ressentir de l’humilité et de la soumission vis à vis d’Allah عز و جل, et qu’on ait besoin de Lui.

 

Parmi elles, le fait de lever les mains, le fait de se tourner vers la Qibla.

 

De plus, elle possède des moments dont le Prophète صلى الله عليه و سلم nous a informé qui sont propices à l’exaucement.

 

Quels sont ces moments ?

 

Après la prière, entre l’adhan et l’iqamah, durant le voyage, lorsque la pluie tombe, et quoi d’autre encore ?

 

Lors de la prosternation, et aux dernières heures de la nuit.

 

‫وَقَالَ رَبُّڪُمُ ٱدۡعُونِىٓ أَسۡتَجِبۡ لَكُمۡۚ إِنَّ ٱلَّذِينَ يَسۡتَكۡبِرُونَ عَنۡ عِبَادَتِى سَيَدۡخُلُونَ جَهَنَّمَ دَاخِرِينَ‬

 

« Et votre Seigneur dit: «Appelez-Moi, Je vous répondrai. Ceux qui, par orgueil, se refusent à M’adorer entreront bientôt dans l’Enfer, humiliés» » (Sourate Ghafir verset 60 )

 

Tiré de charh al oussoul thalatha
Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:26
Les devoirs de la femme à l'égard de son mari

Il incombe à la femme d'observer les devoirs et règles suivants vis-à-vis de son époux :

 

- Elle lui doit obéissance tant que celle-ci ne comporte pas de rébellion contre Allah -`azza wa jall- ; conformément à cette parole d'Allah - `azza wa jall- (traduction rapprochée) :

 

(Si elles arrivent à vous obéir, alors ne cherchez plus de voie (prétexte) contre elles.) An-Nissa, v. 34

 

et à ce hadith du Messager d'Allah - sallallahou `aleyhi wa salam- :

 

"lorsque l'homme invite sa femme à venir au lit et qu'ayant essuyé un refus il passa la nuit irrité contre elle, les anges ne cessent de la maudire jusqu'au matin."

[rapporté par al Boukhari et Moslim]

 

Il dit aussi :  

 

"Si je devais ordonner à quelqu'un de se prosterner devant son semblable, j'ordonnerais sûrement à la femme de se prosterner devant son mari."

[rapporté par at-Tirmidhi]

 

Préserver sa chasteté et l'honneur de son mari; veiller sur ses enfants et ses biens et sur toutes les autres affaires de la maison.

 

Allah - `azza wa jall- dit (traduction rapprochée) :

 

(...Les bonnes épouses sont pieuses et gardent dans l'absence ce qu'Allah sauvegarde.) An-Nissa, v.34

 

Le Messager d'Allah - sallallahu `aleyhi wa salam- a dit :

 

"La femme est bergère dans la maison de son mari et (bergère) de sa progéniture et elle est responsable de ce dont elle a la charge."

[rapporté par al Boukhari et Moslim]

 

Il dit aussi :

 

"Votre droit sur elles, c'est qu'elles n'autorisent pas et ne permettent pas à ceux que vous détestez, d'entrer chez vous."

[rapporté par at-Tirmidhi qui l'a par ailleurs authentifié].

 

Elle doit rester dans le foyer conjugal et ne sortir qu'avec l'autorisation de son mari.

 

- Elle doit s'employer à obtenir la satisfaction de son mari et éviter sa colère.

 

Ainsi s'il la sollicite dans son lit, elle ne doit pas s'y refuser sauf si elle a une raison valable, telle les menstrues ou les lochies.

 

Dans ces cas-là, elle n'a pas a le satisfaire et il n'a pas le droit de la solliciter jusqu'à ce qu'elle se purifie.

 

Allah -`azza wa jall- dit (traduction rapprochée) :

 

(Eloignez-vous des femmes pendant les menstrues et ne les approchez qu'une fois purifiées.) Al-Baqara, v. 222

 

- La femme doit prendre conscience qu'elle dépend de son mari.

 

Par conséquent, elle ne doit pas agir seule, ni disposer à sa guise d'elle-même ou de ses biens sans son autorisation.

 

Elle s'efforcera de faire passer en priorité les droits de son mari avant les siens et ceux de ses proches avant ceux de ses proches à elles.

 

Elle doit être prête à lui donner du plaisir et ce en veillant sur sa propreté.

 

Elle ne doit pas se vanter devant lui de sa beauté, ni le dénigrer s'il a un défaut.

 

- Elle doit observer un certain respect et être docile devant son mari et éviter tout ce qui provoque son courroux.

 

Elle doit être prévenante et fidèle à son mari, dans sa personne et dans ses biens, tant en sa présence qu'en son absence.

 

- La femme pieuse qui craint Allah - `azza wa jall- doit s'évertuer à obéir au Messager d'Allah -sallallahu `aleyhi wa salam- et à son mari.

 

Elle doit chercher constamment à le satisfaire parce qu'il peut être la source de son salut et être la cause qui lui permettra d'entrer au Paradis comme il peut être la cause de sa perte en Enfer, et ce conformément au hadith du Prophète - sallallahu `aleyhi wa salam- qui a dit :

 

"Toute femme qui décède alors que son mari est satisfait d'elle, entrera au Paradis."

[rapporté par Ibn Majah, at-Tirmidhi et al-Hâkim, ces deux derniers l'ont authentifié.]

 

Le Prophète  - sallallahu `aleyhi wa salam- a également dit :  

 

"Si la femme accomplit ses cinq prières, jeûne son mois (Ramadan) et obéit à son mari, qu'elle entre au  Paradis par la porte qu'elle veut."

[rapporté par Ahmad et at-Tabarâni]

 

Les responsabilités de la femme musulmane - pages 119 à 122

Publié par entre-soeurs.over-blog.fr

Cheikh AbdAllah Ibn JârAllah Âl JârAllah - الشيخ عبد الله بن جارالله آل جارالله

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:26
Les devoirs du mari à l'égard de sa femme

De même que la femme doit obéissance, bienveillance et tendresse à son mari, celui-ci doit se comporter avec bienveillance, tendresse et délicatesse avec son épouse.

 

Il doit être longanime avec elle et patient pour tous les mauvais caractères qu'elle pourrait manifester.

 

Il doit pourvoir à ses besoins en subsistance, habits, dépenses et bonne cohabitation.

 

Voici donc ce qui incombe au mari :

 

- Il doit lui assurer une bonne cohabitation. Allah -'azza wa jall- dit (dans les sens du verset) (traduction rapprochée) :

 

{Et comportez-vous convenablement envers elles.} [An-Nissa (4), v. 19]

 

Il - 'azza wa jall- dit également (dans le sens du verset) (traduction rapprochée) :

 

{Elles ont des droits équivalents à leurs obligations.} [Al-Baqara (2), v. 228]

 

Le mari doit nourrir son épouse comme il se nourrit lui-même, l'habiller comme il s'habille lui-même, l'orienter, la sermonner et l'éduquer quand elle viole ses devoirs conjugaux, sans l'insulter ni la rabaisser.

 

Le Prophète - sallallahu 'alayhi wa salam- fut interrogé :

 

"Quel est le devoir de l'un de nous vis-à-vis de sa femme ?"

Il répondit : "Que tu lui donnes à manger quand tu manges, et que tu l'habilles quand tu t'habilles toi-même. Ne la frappe pas au visage.

Ne dis pas : "Qu'Allah t'enlaidisse !"

si tu la mets en quarantaine, que ce soit à l'intérieur de ta maison."

C'est-à-dire en se séparant d'elle dans le lit.

[Hadith authentique rapporté par Abû Dawud]

 

Le Prophète -sallallahu 'alayhi wa salam- a dit également :

 

"Leur droit sur vous est que vous les traitiez bien dans leur manger et leur habillement."

[Rapporté et authentifié par at-Tirmidhi]

 

Et il a dit :

 

"Que le croyant n'ait pas d'aversion pour la croyante ! S'il déteste en elle un caractère, il en agréera (sans doute) un autre."

[Rapporté par Muslim]

 

- Il doit l'instruire et lui enseigner l'essentiel du savoir religieux comme par exemple la purification et la prière si elle ne connaît pas cela.

 

En effet, son besoin en savoirs qui réforment son âme et sa pratique religieuse est plus important que son besoin en nourriture et en habits.

 

- Il doit l'inciter à observer les préceptes de l'Islam et ses enseignements en lui interdisant l'exhibition des charmes, le dévoilement ou la fréquentation des hommes étrangers; le mari est en fait responsable de sa femme.

 

De même, il doit être jaloux des membres de sa famille dont il a la charge.

 

Il n'y a rien de bon dans celui qui n'est pas jaloux !

 

- Il doit appliquer un système équitable entre ses épouses (s'il est polygame) et ce dans la nourriture, les habits, les maisons et la fréquentation.

 

Il doit en aucun cas faillir à cette règle d'égalité afin de ne pas favoriser une épouse au détriment d'une autre.

 

- Il ne doit pas divulguer les secrets de sa femme ni dévoiler ses défauts car il est son confident et son protecteur.

 

Les responsabilités de la femme musulmane - pages 123 à 126

Publié par entre-soeurs.over-blog.fr

Cheikh AbdAllah Ibn JârAllah Âl JârAllah - الشيخ عبد الله بن جارالله آل جارالله

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:19
L'étudiant en science fasse aux évènements actuels (audio-vidéo)
Question :

 

Honorable Sheykh, waffaqakoumoullah!

 

Quelle doit-être notre position et celle des étudiants en science concernant les grands troubles qui se déroulent actuellement dans de nombreux pays musulmans ? 

 

Réponse :

 

Il est obligatoire à celui qui possède de la science qu'il clarifie et explique aux gens.

 

Quant à celui qui ne possède pas de science, il lui est obligatoire de se taire, d'invoquer Allah et qu'il multiplie les invocations !

 

Na'am...

 

copié de sounnah-publication.com

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 21:14
La théorie de l'évolution

Question :

 

Certains disent : Dans la nuit des temps, l'homme était un singe, puis il a évolué.

Est-ce que cela est vrai ?

Y a-t-il une preuve ? 

 

Réponse :

 

Cette assertion est mensongère, et la preuve en est qu'Allah a montré dans le glorieux Coran les étapes de la création d'Adam.

 

Allah (Le Très Haut) dit (traduction rapprochée) :

 

"Pour Allah, Jésus est comme Adam qu'Il créa de poussière" 

 

Puis, cette poussière fut mélangée à l'eau jusqu'à devenir une boue gluante qui colle aux mains.

 

Ensuite, Le Très Haut a dit (traduction rapprochée)  :

 

"Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile."

 

Et l'Exalté a dit aussi (traduction rapprochée)  :

 

"Car Nous les avons créés de boue collante !"

 

Puis, lorsque cette boue s'est transformée en argile crissante, Le Très Haut a dit (traduction rapprochée) :

 

"Nous créâmes l’homme d’une argile crissante, extraite d’une boue malléable."

 

Puis, une fois endurcie, cette argile crissante est devenue glaise comme la poterie.

 

A cet effet, Le Très Haut a dit (traduction rapprochée) :

 

"Il a crée l’homme d’argile sonnante comme la poterie"

 

Et enfin, Allah façonna l’homme à l’image et la forme qu'Il désira et souffla en lui de Son âme - en lui insufflant ainsi la vie - Le Très Haut a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et lorsque ton Seigneur dit aux Anges: «Je vais créer un homme d’argile crissante, extraite d’une boue malléable, et dès que Je l’aurai harmonieusement formé et lui aurai insufflé Mon souffle de vie, jetez-vous alors, prosternés devant lui»."

 

Telles sont les étapes successives de la création d’Adam, selon le Coran.

 

Quant aux étapes successives de la création de la descendance d'Adam, Allah Gloire à Lui a dit (traduction rapprochée) :

 

"Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile. puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l’adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs !"

 

Quant à l’épouse d’Adam, Eve, Allah (l'Exalté) a indiqué qu’Il l'a créée à partir de son époux, lorsqu'Il dit (traduction rapprochée)  :

 

"O hommes! Craignez votre Seigneur qui vous a créés d’un seul être, et a créé de celui-ci son épouse, et qui de ces deux là a fait répandre (sur la terre) beaucoup d’hommes et de femmes."

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et que la paix et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons. 

 

نظرية التطور والارتقاء

س5: هناك من يقول: إن الإِنسان منذ زمن بعيد كان قردًا وتطور، فهل هذا صحيح، وهل من دليل؟

ج5: هذا القول ليس بصحيح، والدليل على ذلك أن الله بيّن في القرآن أطوار خلق آدم، فقال تعالى:  إِنَّ مَثَلَ عِيسَى عِنْدَ اللَّهِ كَمَثَلِ آدَمَ خَلَقَهُ مِنْ تُرَابٍ 

ثم إن هذا التراب بُلَّ حتى صار طينًا لازبًا يعلق بالأيدي، فقال تعالى:  وَلَقَدْ خَلَقْنَا الْإِنْسَانَ مِنْ سُلالَةٍ مِنْ طِينٍ  وقال تعالى:  إِنَّا خَلَقْنَاهُمْ مِنْ طِينٍ لازِبٍ  ثم صار حمأً مسنونًا، قال تعالى:  وَلَقَدْ خَلَقْنَا الْإِنْسَانَ مِنْ صَلْصَالٍ مِنْ حَمَإٍ مَسْنُونٍ  ، ثم لما يبس صار صلصالاً كالفخار، قال تعالى:  خَلَقَ الْإِنْسَانَ مِنْ صَلْصَالٍ كَالْفَخَّارِ  ، وصوره الله على الصورة التي أرادها ونفخ فيه من روحه، قال تعالى:  وَإِذْ قَالَ رَبُّكَ لِلْمَلائِكَةِ إِنِّي خَالِقٌ بَشَرًا مِنْ صَلْصَالٍ مِنْ حَمَإٍ مَسْنُونٍ (28) فَإِذَا سَوَّيْتُهُ وَنَفَخْتُ فِيهِ مِنْ رُوحِي فَقَعُوا لَهُ سَاجِدِينَ  هذه هي الأطوار التي مرت على خلق آدم من جهة القرآن، وأما الأطوار التي مرت على خلق ذرية آدم فقال تعالى:  وَلَقَدْ خَلَقْنَا الْإِنْسَانَ مِنْ سُلالَةٍ مِنْ طِينٍ (12) ثُمَّ جَعَلْنَاهُ نُطْفَةً فِي قَرَارٍ مَكِينٍ (13) ثُمَّ خَلَقْنَا النُّطْفَةَ عَلَقَةً فَخَلَقْنَا الْعَلَقَةَ مُضْغَةً فَخَلَقْنَا الْمُضْغَةَ عِظَامًا فَكَسَوْنَا الْعِظَامَ لَحْمًا ثُمَّ أَنْشَأْنَاهُ خَلْقًا آخَرَ فَتَبَارَكَ اللَّهُ أَحْسَنُ الْخَالِقِينَ 

أما زوجة آدم (حواء) فقد بيّن الله تعالى أنه خلقها منه، فقال تعالى:  يَا أَيُّهَا النَّاسُ اتَّقُوا رَبَّكُمُ الَّذِي خَلَقَكُمْ مِنْ نَفْسٍ وَاحِدَةٍ وَخَلَقَ مِنْهَا زَوْجَهَا وَبَثَّ مِنْهُمَا رِجَالا كَثِيرًا وَنِسَاءً  الآية.

وبالله التوفيق. وصلَّى الله على نبيّنا محمد، وآله وصحبه وسلَّم

(الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 69-70)

السؤال الخامس من الفتوى رقم - 5167

 

La question 5 de la Fatwa numéro (5167)

(Numéro de la partie: 1, Numéro de la page: 69.70)

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 19:23
L'obligation de préserver la langue - وجـوب حفـظ اللسـان (dossier en arabe)

-Al Hasan Al Basri رحمه الله disait : 

 

"Comme est étonnant le fils d'Adam !

Deux anges gardiens sont au dessus de sa tête et sa langue leur sert de crayon, sa salive leur sert d'encre, et lui, malgré cela, il parle de ce qui ne le regarde pas." 

 

-On l'informa رحمه الله qu'un homme fit de la médisance à son sujet , il lui envoya un plateau de dattes fraîches et dit :

 

"Par ta médisance à mon sujet, tu m'as offert tes bonnes actions pour lesquelles je te gratifie." 

 

L"homme eut honte et ne parla plus de lui en mal. 

 

-Il disait رحمه الله

 

"Je ne dirige mon regard, je ne bouge ma langue, je ne saisis de ma main et je ne lève mon pied qu'après m'être posé la question suivante :

est-ce (que je vais agir) pour (faire) une bonne action ou un péché ?

S'il s'agit d'une œuvre pie, je m'avance (et je m'engage dans l'action concernée) et s'il s'agit d'un péché, je recule." 

 

-Il disait رحمه الله :

 

"Ô Fils d'Adam! 

Comme tu es faible et comme est grande ton inattention !  

Tu critiques les gens pour leurs péchés et tu oublies le tiens !

Tu vois le brin de paille dans l'oeil de ton frère, et tu ne vois pas le tronc qui est étalé dans ton oeil !

Comme tu es injuste et comme est grande ton injustice !" 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
1 novembre 2011 2 01 /11 /novembre /2011 19:19
Coiffeuse non musulmane à domicile

Il lui est permis de la ramener chez elle si elle est préservée en sa présence, et concernant le fait que la musulmane se dévoile les cheveux et quelques parties de son corps devant la mécréante ; il y a une divergence qui est connue, et la raison de la divergence concerne le terme (traduction rapprochée) :

 

"ou bien leurs femmes"

 

Et ce que je vois c'est que ce n'est pas obligatoire de se voiler devant la mécréante, et toute personne souhaitant plus d'explication peut revenir au tafssir de la parole d'ALlah tabaraka wa ta'ala (traduction rapprochée) :

 

"Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu’elles rabattent leur voile sur leurs poitrines; et qu’elles ne montrent leurs atours qu’à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu’elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes.

Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures.

Et repentez-vous tous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès." 31.Sourate la lumière.

 

Publié par oummietmoi.net

 

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته

 يجوز لها أن تأتي بها إلى بيتها لتصفف شعرها إذا أمنت على نفسها منها

 وفي جواز كشف المسلمة رأسها وبعض أعضاء جسمها أمام الكافرة خلاف معروف ، وسبب الخلاف ؛ الخلاف في معنى

{ أونسائهن }

 والذي يظهر لي عدم وجوب لبس الحجاب أمام المرأة الكافرة

ومن أراد المزيد فليرجع إلى تفسير قول الله تبارك وتعالى {(30) وَقُلْ لِلْمُؤْمِنَاتِ يَغْضُضْنَ مِنْ أَبْصَارِهِنَّ وَيَحْفَظْنَ فُرُوجَهُنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَلْيَضْرِبْنَ بِخُمُرِهِنَّ عَلَى جُيُوبِهِنَّ وَلَا يُبْدِينَ زِينَتَهُنَّ إِلَّا لِبُعُولَتِهِنَّ أَوْ آبَائِهِنَّ أَوْ آبَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ أَبْنَائِهِنَّ أَوْ أَبْنَاءِ بُعُولَتِهِنَّ أَوْ إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي إِخْوَانِهِنَّ أَوْ بَنِي أَخَوَاتِهِنَّ أَوْ نِسَائِهِنَّ أَوْ مَا مَلَكَتْ أَيْمَانُهُنَّ أَوِ التَّابِعِينَ غَيْرِ أُولِي الْإِرْبَةِ مِنَ الرِّجَالِ أَوِ الطِّفْلِ الَّذِينَ لَمْ يَظْهَرُوا عَلَى عَوْرَاتِ النِّسَاءِ وَلَا يَضْرِبْنَ بِأَرْجُلِهِنَّ لِيُعْلَمَ مَا يُخْفِينَ مِنْ زِينَتِهِنَّ وَتُوبُوا إِلَى اللَّهِ جَمِيعًا أَيُّهَ الْمُؤْمِنُونَ لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ (31) }

 

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام