compteur de visite

Catégories

26 août 2011 5 26 /08 /août /2011 20:20
Préparer un repas pour remercier Allah تعالى d'un bienfait

Question :

 

Une personne dit qu’Allah lui a octroyé un bienfait.

 

Et afin de remercier Allah pour ce bienfait il souhaite préparer un repas et inviter l’ensemble de ses frères et amis. 

 

Cela lui est-il permis ? 

 

Réponse :

 

Je dis : Il n’y a pas de mal à ce qu’il fasse cela.

 

Il n’y a pas d’interdiction à ce qu’il fasse cela. 

 

Charh Sunane Abi Daoud K7 n° 159 2 mn 56 sec 

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
14 août 2011 7 14 /08 /août /2011 17:24
Femme imam... ?! (vidéo)

Question :

 

Il a été rapporté dans les journaux qu’une femme allait faire le sermon du vendredi, au nom de la liberté des femmes.

 

Et certains ignorants, surtout en dehors de ce pays, ont approuvé cela.

 

Y a-t-il un seul savant qui a permis que la femme dirige la prière des hommes et des femmes ?

 

Réponse :

 

Tout ceci est un mensonge et une volonté d’égarer les gens, je ne connais personne qui ait autorisé qu’une femme dirige la prière des hommes, mais que la femme dirige d’autres femmes, cela est permis.

 

Il est rapporté dans la sunna que Umm Waraqa a dirigé cette prière chez elle, sous l’ordre du prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Mais il n’est pas rapporté que la femme dirige les hommes, mais au contraire elle doit se tenir derrière, même si elle est seule, même si l’imam est seul, elle doit rester derrière.

 

Donc si elle ne peut se mettre dans le rang, comment pourrait-elle être devant les rangs ?

 

Tout ceci n’est que mensonge.

 

✅ Traduit et publié par les Salafis de l’Est

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 22:36
«Prends garde mon fils à ne jamais précéder l'imam (dans la prière) !»

Le récit de celui dont la tête a été transformée en celle d'un âne par Allah, comme rapporté dans l'ouvrage "Al-Qawl al-Mubîn Fî- Akhta Al-Musallîn" p.252 :

    

"lbn Hajar rapporte d'un traditinniste que celui-ci s'était rendu à Damas afin de prendre des cours de hadiths auprès d'un Shaykh réputé.

 

Ce Shaykh lui transmit un certain nombre de hadith mais de derrière un voile de telle sorte qu'on ne voyait pas son visage.

 

Mais vu que son séjour se prolongeait et que le Shaykh eut observé le soin qu'il portait aux hadiths, il leva ce voile et on put enfin voir son visage : il avant une tête d'âne !

 

Le Shaykh lui dit : " Prends garde mon fils à ne jamais précéder l'imam (dans la prière)."

 

Lorsque j'ai lu le hadith (1) j’étais loin d’imaginer que celà puisse arriver, alors j’ai précédé l’imam et ma tête est devenue celle que tu vois”.

 

(1) Ndt : réfeérence au hadith rapporté par Abu Hurayrah dans Sahih AlBukharî n°691 :

 

Le Prophète (sallallahou 'alaihi wa salam) a dit :

 

" L'un de vous ne craint-il pas, en relevant sa tête avant l’imam, qu’Allah lui transforme la tête en une tête d’âne – ou qu’Allah lui transforme la face en une faced d’âne"

 

Al-qawl al mufid, leçons de tawhid

Leçon 34 : le danger de se moquer du coran, de la sunna, ou de ceux qui y prêchent, ainsi que de s’y oppose.

 

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mosquée - appel à la prière - مسجد و الاذان
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 22:35
Que répondre à celui qui te dit : «Jazâka Llahou kheiran» ? (audio)

 

Questionneur :

 

Qu’Allah vous récompense par un grand bien.

 

Cheikh :

 

Et à toi aussi.

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Expression - التعبير
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 22:34
Les gens de la sounna sont tel un bouclier protecteur (audio-vidéo)

 
Question :

 

Les critiques fusent envers les gens de la Sounna quant à leur position vis-à-vis des gouverneurs et en raison de leur point de vue sur les manifestations à tel point que certains d’entres eux disent même ceci : « Les gens de la Sounna sont tel un bouclier protecteur autour des gouverneurs », nous souhaiterions donc un éclaircissement et des conseils à ce sujet, barak Allah ou fikoum. 

 

Réponse :

 

Les gens de la Sounna sont tel un bouclier protecteur contre le désordre, contre les troubles, contre les tourments.

 

Ils sont tel un bouclier protecteur, après Allah – Gloire et pureté à Lui - contre les révolutions, contre les soulèvements (coup d’état), contre le chaos, contre les tribulations, contre les séditions et les tourments.

 

A vous d’en tirer une leçon de ce qui a déjà touché les autres, comme pour la Somalie, voyez -donc depuis combien de temps le désordre s’y est installé ?

 

Et les troubles, les tribulations, les tourments, les meurtres et les tueries… jusqu’à ce jours et Seul Allah sait quant est-ce que cela se terminera !

 

Ô mes frères !

 

Les gens de la Sounna sont des gens de science, ils sont ceux qui ont la bonne compréhension, la clairvoyance, et ils sont ceux qui font preuve d’une grande fiabilité, ils savent temporiser quand il le faut et savent mesurer les avantages des inconvénients.

 

Ils réunissent les preuves tirées de la législation et les mettent en application dans leur vie.

 

On ne peut attendre de ces manifestations que des troubles obscurs, que de la haine, que des meurtres et des tueries, que des tourments et du désordre, veillez-donc à préserver ce climat de paix ! – qu’Allah vous en récompense –veillez-donc à préserver ce climat de paix, à conserver la tranquillité, la sérénité, la quiétude et ne vous précipitez pas et soyez avec les gens de science.

 

Il a été rapporté dans un hadith la parole du Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) ceci :

 

« Écoute et Obéis… » C’est-à-dire au gouverneur : « …même si on frappe ton dos et qu’on prend tes biens… »

[Al-Boukhari et Mouslim]

 

C’est-à-dire que tu écoutes et tu obéis et tu patientes, patiente-donc et ne te révolte pas contre le gouverneur musulman (celui qui détient le pouvoir) même s’il est injuste, même si c’est un tyran, car se révolter contre lui n’est pas chose facile et n’engendrera que des tourments, des tribulations, des meurtres et des tueries.

 

Appliquez-donc ce qui vous a été transmis du Messager (paix et bénédictions d’Allah sur lui) et attendez-vous à un bien et observez ce qui est dans le Livre et dans la Sounna : Est-ce que le Coran et la Sounna vous commandent le désordre et les calamités ainsi que de se rebeller contre le gouverneur musulman ?

 

La réponse est non ! [Je dirais que] c'est plutôt l'inverse même.

 

Tout ce désordre a été encouragé par les mécréants ; qu’entend-on précisément par désordre ? 

 

À savoir, si un gestionnaire ou un directeur général ou alors un gouverneur ou un président ou un ministre ne convient plus, alors les gens protestent contre lui en manifestant.

 

Ils se mettent d’abord à le blâmer puis exigent de lui sa démission sur le champ ; Ils se rassemblent en un attroupement de jeunes, un groupe d’enfants et de personnes qui n’ont pas d’emploi, de chômeurs, et ils sortent tous en hurlant et en proférant des insultes contre lui.

 

Est-ce que ce moyen est-il un moyen légiféré pour eux ?

 

Le gouverneur deviendrait-il soudainement telle une personne ordinaire à leurs yeux, semblable à un vulgaire personnage qui n’a aucune valeur et qui ne mérite plus aucun respect ?

 

Voilà ce qu’on entend par désordre mes frères ! 

 

Et tout ceci est le résultat de la démocratie, c’est en effet les conséquences de la démocratie : le désordre, les troubles, les tourments, les tribulations, la rébellion contre le gouverneur, les meurtres et les tueries, la liberté au non de la liberté et au nom de la démocratie.

 

Dis-leur maintenant de récolter les fruits de cette démocratie, un désordre de nuit comme de jour !

 

Les gens de la Sounna, quant à eux – qu’Allah les récompense –, ils sont les prêcheurs de la quiétude et de la paix, ils sont les prêcheurs du Tawhid et de la bonne Croyance, de l’adoration et de la prière, de la droiture et de la patience.

 

Patientez-donc avec le gouverneur même s’il est injuste… (traduciton rapprochée)

 

« Et les endurants auront leur pleine récompense sans compter. » [Sourate Az-Zoumar V.10] 

 

Et c'est Allah qui accorde la réussite

 

Source : www.olamayemen.net 

Fatwa de Sheikh Muhammad Ibn Abd Wahhâb Al Wussâbi (Qu'Allah le préserve) - 15 / 3 / 1432 de l’Hégire. 

Traduction rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

copié de alghourabaa.com

Cheikh Mouhamed Ibn Abdelwahab Al-Wassabee - الشيخ محمد بن عبد الوهاب الوصابي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mohamed صلى الله عليه وسلم - Sounnah السنة
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 22:32
L'avis religieux relatif à la mendicité

Question :

 

Quel est l'avis religieux concernant la mendicité ?

 

Réponse :

 

La mendicité n'est pas autorisée sauf dans trois cas que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a détaillé dans le Hadith authentique rapporté par Mouslim dans son Sahîh, d'après Qabîsa ibn Moukhâriq Al-Hilâlî Il (Qu'Allah soit satisfait de lui), lorsqu'il dit (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :

 

"Certes la mendicité n'est autorisée que pour trois types de personnes :

 

-Une personne s'étant chargé de verser une somme afin de mettre fin à une querelle.

 

La mendicité lui est alors autorisée jusqu'à ce qu'il obtienne la somme désirée.

 

-Une personne ayant subi une catastrophe qui détruisit ses biens.

 

La mendicité lui est alors autorisée jusqu'à ce qu'il puisse satisfaire ses besoins primordiaux.

 

-Une personne étant victime d'une extrême pauvreté, dont peuvent témoigner trois personnes raisonnables parmi ses proches.

 

La mendicité lui est alors autorisée jusqu'à ce qu'il puisse satisfaire ses besoins primordiaux.

 

Puis le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dit :

En dehors de ces cas là, ô Qabîssa, tout bien acquis par mendicité est illicite, et son propriétaire en fait alors usage illicitement."

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) y a expliqué les différentes sortes de mendicités autorisées, et que ce qui est en dehors de cela, est illicite.

 

Donc, celui qui possède, ce qui lui permet de subvenir à ses besoins comme revenus tirés d'un emploi, d'un commerce, de récoltes, de biens immobilier ou d'un travail manuel comme la menuiserie, le métier de forgeron, l'agriculture ou autre, il lui sera interdit de mendier (ou de demander l'aumône).

 

En revanche celui qui est dans la nécessité, il n'y a pas de mal à ce qu'il demande en fonction de ses besoins.

 

Tout comme celui qui a dépensé pour réconcilier deux parties ou pour subvenir aux besoins de sa famille et de ses enfants, il n'y a aucun mal à ce qu'il demande.

 

Et c'est Allah qui est le garant de la réussite.

 

Fatâwa Cheikh Ibn Bâz Volume 14 annexe livre de la zakat

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
12 août 2011 5 12 /08 /août /2011 22:31
Sites islamiques à visiter

Sans-titre-1-copie-5.gif

Le coran avec la traduction du sens de ses versets dans de nombreuses langues

Sans-titre-1-copie-5.gif

L'analyse grammaticale des versets du saint coran

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 11:51
Cheikh Mouhammad Taqî Ud-Dîn Salim Al-Hilâlî Al Maghribi - الشيخ محمد تقي الدين الهلالي (vidéo)

(Note du webmaster : A ne pas confondre avec l'égaré Salîm Al-Hilâlî mis en garde par les savants ICI)

 

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Savants - العلماء
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 23:26
Prends connaissance des avis des deux partis avant de t'empresser de juger !

Oumar Ibn Abdel Azîz رحمه الله a dit :

 

«Si vient à toi un des deux antagonistes pour se plaindre qu'on a crevé son oeil, ne t'empresse pas de juger en sa faveur avant que ne te vienne son opposant.

 

Car peut-être qu'on lui a crevé à lui ses deux yeux !»

 

إذا أتاك أحد الخصمين وقد فُقِئَتْ إحدى عينيه فلا تقض له حتى يأتيك خصمه فلعله قد فُقِئَتْ عيناه

Cette parole de sagesse insinue simplement que :

 

Lorsque tu dois juger en face de deux parties adversaires, de ne pas t'empresser de juger après avoir écouter et pris connaissance des dégâts que l'un d'entre eux t'a exposé, sans attendre d'écouter et voir le cas de son adversaire.

-Et cette parole est exacte car elle est basée sur des règles et textes de notre religion, comme les Paroles suivantes d'Allah Le Très Haut :

 

وإن حكمت فاحكم بينهم بالقسط إن الله يحب المقسطين 

(Traduction rapprochée ) :

 

".. Et si tu juges, alors juge entre eux en équité.

Car Allah aime ceux qui jugent équitablement." (Sourate 5 ; verset 42)

 

 خصمان بغى بعضنا على بعض فاحكم بيننا بالحق ولا تشطط واهدنا إلى سواء الصراط 

(Traduction rapprochée): 

 

"..Nous sommes tous deux en dispute; l'un de nous a fait du tort à l'autre.

Juge donc en toute équité entre nous, ne sois pas injuste et guide-nous vers le chemin droit." (Sourate 38 ; verset 22)

 

-Et le Hadith authentique suivant : 

 

فإذا جلس بين يديك الخصمان فلا تقضينّ حتّى تسمع من الآخر كما سمعت من الأوّل ، فإنّه أحرى أن يتبيّن لك القضاء 

 

"S'il te viennent deux antagonistes, ne juge surtout pas (entre eux) tant que tu n'auras pas entendu du deuxième comme tu auras entendu du premier !

Car il te sera certes plus apte à juger ..."

Sahîh sunnan Abi Dâdoùd ,v/2 , page/684 , n° de hadîth/3054

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
31 juillet 2011 7 31 /07 /juillet /2011 23:23
Réciter avec le moushaf durant tarâwîh... (audio)

 

Question :

 

Est-il correct de réciter [le Qur'ân] à l'aide du Moushaf durant la prière de Tarâwîh ?

 

Réponse :

 

La personne qui est incapable de réciter [le Qur'ân] par coeur, il n'y a aucun mal pour elle qu'elle le récite à l'aide du moushaf durant la prière de Tarâwîh car elle lira le Qur'ân en entier, du début jusqu’à la fin.

 

Si la personne n'a pas appris par coeur le Qur'ân, elle le lit à l'aide du moushaf.

 

Certains salafs pratiquait cela!

 

copié de sounnah-publication.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Jeûne - ramadan - رمضان و الصيام