Les vertus de la nuit du destin

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les vertus de la nuit du destin

Question :

 

Quelles sont les vertus de la nuit du destin avec citation des Versets à l’appui ?

 

En réponse :

 

Le Coran met l’accent sur la nuit du destin (qadr).

 

Elle doit son nom, selon une hypothèse, aux événements (distribution des richesses, décès, etc.) qui auront lieu au cours de l’année suivante.

 

Allah عز و جل (traduction rapprochée) :

 

"Cette nuit-là, tout ordre sage est tranché".  

 

C’est la raison pour laquelle le Très-Haut lui aurait donné ce nom.

 

Selon une autre hypothèse, elle fut appelée ainsi en raison de son importance et de son haut rang (qadr) auprès d’Allah عز و جل.

 

Elle est également qualifiée de « nuit bénite » dans le Verset suivant (traduction rapprochée)  :

 

"Nous l’avons révélé lors d’une nuit bénite ; nous étions certes des avertisseurs".  

 

Allah met en avant son importance dans deux Versets (traduction rapprochée) :

 

"Et toi, sais-tu ce qu’est la nuit du destin ? • La nuit du destin vaut mieux que mille mois".

 

Autrement dit, les bonnes œuvres accomplies lors de cette nuit bénite rapportent la récompense de mille mois de labeur, soit plus de quatre-vingt-trois années.

 

Ce qui démontre la valeur extraordinaire de cette nuit.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم, qui était à l’affut de ses mérites, nous prescrit :

 

« Celui qui prie la nuit du destin avec foi et à l’affût de la récompense verra ses péchés, passés et futurs, pardonnés. »

 

En outre, Allah  عز و جل nous informe qu’à cette occasion, les anges et l’Esprit descendent du ciel.

 

Si ce n’était un événement aussi important, ils ne feraient pas ce déplacement.

 

Puis, la sourate conclut (traduction rapprochée) :

 

"Elle est paix jusqu’au lever de l’aurore".  

 

Elle est qualifiée de paix (salâm) en raison de son importance et des biens immenses et bénits qu’elle rapporte ; en s’en privant, on se prive d’un grand bien !

 

Ainsi, cette nuit concède des vertus extraordinaires.

 

Cependant, dans Sa sagesse infinie, Allah l’a cachée aux hommes afin qu’ils redoublent d’efforts toutes les nuits du ramadhân pour la trouver.

 

Cela va les pousser à multiplier les bonnes œuvres.

 

Ils jouissent ainsi de deux avantages : ils se consacrent à l’adoration pendant toutes les nuits du mois, et ils profitent des généreux bienfaits, dont la récompense immense, que rapporte la nuit du destin.

 

Dans sa générosité infinie, Allah leur permet d’être doublement gagnants.

 

En un mot, laïlat el qadr est une nuit extraordinaire ; elle est bénite et constitue un bienfait immense pour les serviteurs d’Allah  عز و جل.

 

Le musulman doit tout mettre en œuvre pour en profiter et jouir de la récompense qu’elle rapporte, lui qui en a grand besoin !

 

Extrait du livre : Fatâwa ramadhân

 Publié par ramadhan.af.org.sa

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Verser la zakât al-fitr pour les enfants qui vivent dans un autre pays (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Verser la zakât al-fitr pour les enfants qui vivent dans un autre pays (vidéo)

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

La récitation de la sourate Al-Fâtiha sur les tombes

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La récitation de la sourate Al-Fâtiha sur les tombes

Question :

 

Quel est le regard de la religion sur la visite des tombes et la récitation de la sourate Al-Fâtiha, particulièrement sur les tombes des walî, comme on les appelle dans certains pays arabes frontaliers, bien que ceux qui le font disent :

 

«Je ne veux pas commettre un acte de polythéisme, mais si je ne visite pas ce walî, il vient dans mes rêves et me demande pourquoi je ne l’ai pas visité.»

 

Quel est le regard de la religion sur cette attitude ?

 

Qu’Allaah vous récompense.

 

Réponse :

 

Il est permis aux hommes musulmans de visiter les tombes comme Allaah سبحانه l’a légiféré par l’intermédiaire de Son Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«Visitez les tombes, cela vous rappellera l’au-delà.»

Muslim dans le chapitre des funérailles (108-976)

 

Dans le Sahîh de Muslim, selon Burayda ibn Al-Hasîb رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم enseignait à ses Compagnons, lors de la visite des tombes, de dire :

 

«Que le salut soit sur vous, Ô gens de ces demeures, parmi les croyants et les musulmans, et nous allons, si Allaah le veut, vous rejoindre.

Nous demandons à Allaah le salut pour nous et pour vous.

Qu’Allaah accorde Sa grâce à ceux qui sont morts avant nous et à ceux qui vont les suivre.»

Muslim dans le chapitre des funérailles (975)

 

Dans un autre hadith authentique, selon 'A’icha رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم disait lors de la visite des tombes :

 

«Que le salut soit sur vous, Ô gens de ces demeures, parmi les croyants et les musulmans, et nous allons, si Allaah le veut, vous rejoindre.

Nous demandons à Allaah le salut pour nous et pour vous.

Qu’Allaah accorde Sa grâce à ceux qui sont morts avant nous et à ceux qui vont les suivre ; qu’Allaah pardonne aux morts de Baqîca al-Gharqad. »

Muslim dans le chapitre des funérailles (974)

 

Lors de la visite, le Prophète صلى الله عليه وسلم ne récitait ni la sourate Al-Fâtiha, ni d’autres versets du Coran, et c’est plutôt une innovation et le Prophète صلى الله عليه وسلم  a dit :

 

«Quiconque invente dans notre religion ce qui lui est étranger, cela lui est rejeté.»

Al-Bukhârî dans le chapitre de la réconciliation (2697), Muslim dans le chapitre des jugement (1718).

 

Dans la version de Muslim :

 

«Quiconque pratique une œuvre n’appartenant pas à notre religion, cela lui est rejeté.»

Al-Bukhârî, Muslim dans le chapitre des jugements (18-1718).

 

Dans Sahîh Muslim, selon Jâbir ibn 'Abdillah Al-Ansârî رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم disait dans le prône de la prière du vendredi :

 

«Certes la meilleure parole est le Livre d’Allaah, la meilleure pratique est celle de Muhammad صلى الله عليه وسلم et les pires des choses sont les inventions et chaque innovation est un égarement.»

 

An-Nassâ’î ajoute, dans sa version : 

 

«Et chaque égarement mène en Enfer.»

Muslim dans le chapitre du vendredi (867), An-Nassâ’î dans le chapitre des deux fêtes (3/188-189).

 

Il incombe donc au musulman de s’en tenir à la sainte Loi, et de se prémunir des innovations au sujet de la visite des tombes et dans d’autres domaines.

 

La visite des tombes des musulmans, qu’ils soient appelés Walî ou non, est autorisée, puisque tout croyant et croyante sont des Walî, comme Allaah, qu’Il soit Glorifié, le dit (traduction rapprochée) :

 

«En vérité, les bien-aimés d’Allaah seront à l’abri de toute crainte, et ils ne seront point affligés, * Ceux qui croient et qui craignent [Allaah].» [Jonas, v. 62-63]

 

Et le Très-Haut dit (traduction rapprochée) :

 

«Quoi qu’ils n’en soient pas les gardiens, car ses gardiens ne sont que les pieux. Mais la plupart d’entre eux ne le savent pas.» [Le Butin, v. 34]

 

Mais il n’est pas permis aux visiteurs et ni même à ceux qui ne les visitent pas, d’invoquer les morts, de leur demander assistance, faire des vœux pour eux, faire des sacrifices à côté des tombes ou à n’importe quel endroit spécifique à ces pratiques polythéistes, afin que les morts intercèdent, guérissent leurs malades, les fassent triompher sur l’ennemi ou tout autre service, car tout cela fait partie de l’adoration et l’adoration doit être vouée exclusivement à Allaah.

 

En effet, Allaah dit dans le Coran (traduction rapprochée) :

 

«Il ne leur a été commandé, cependant, que d’adorer Allaah, Lui vouant un culte exclusif.» [La Preuve, v. 5]

 

Et Il dit, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent.» [Qui éparpillent, v. 56]

 

Le Très-Haut dit aussi (traduction rapprochée) :

 

«Les mosquées sont consacrées à Allaah : n’invoquez donc personne avec Allaah.» [Les Djinns, v. 18]

 

Il dit encore, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Et ton Seigneur a décrété : « N’adorez que Lui ».» [Le Voyage Nocturne, v. 23]

 

Il dit, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Invoquez Allaah donc, en Lui vouant un culte exclusif, quelque répulsion qu’en aient les mécréants.» [Le Pardonneur, v. 14]

 

Il dit, qu’Il soit exalté (traduction rapprochée) :

 

«Dis : «En vérité, ma prière, mes actes de dévotion, ma vie et ma mort appartiennent à Allaah, Seigneur de l’Univers.* A Lui nul associé ! Et voilà ce qu’il m’a été ordonné, et je suis le premier à me soumettre.»» [Les Bestiaux, v. 162, 163]

 

Et beaucoup de versets convergent dans ce sens.

 

Dans la Sunna authentique, le Messager d’Allaah صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Le droit d’Allaah sur Ses serviteurs est qu’ils L’adorent sans rien Lui associer.»

Selon Mucâdh رضي الله عنه : Al-Bukhârî dans le chapitre du Jihâd (2856), Muslim dans le chapitre de la foi (30)

 

Cela englobe toutes les adorations comme la prière, le jeûne, l’inclinaison, la prosternation, le pèlerinage, les invocations, le sacrifice, les vœux et autre, comme il a été spécifié dans les versets précédents.

 

Dans le Sahîh Muslim, selon 'Alî رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Allaah a maudit celui qui égorge pour autre qu’Allaah.»

Muslim dans le chapitre des sacrifices (1978)

 

Dans le Sahîh Muslim également, selon 'Umar ibn Al-Khattâb رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit:

 

«Ne me prodiguez pas excessivement des éloges, comme les Nazaréens l’ont fait pour (Jésus) le fils de Marie, je ne suis qu’un serviteur. Alors appelez-moi : le serviteur d’Allaah et Son Messager.»

Al-Bukhârî dans le chapitre des histoires des prophètes (3445)

 

Les hadiths qui exhortent à adorer Allaah Seul et interdisent le polythéisme et les moyens qui y mènent, sont nombreux.

 

Cependant, la visite des tombes pour les femmes sont interdites, car le Messager صلى الله عليه وسلم a maudit les visiteuse des tombes.

At-Tirmidhî dans le chapitre des funérailles (1056), Ibn Mâjah dans le chapitre des funérailles (1576), Ahmad (2/337), (3/443)

 

La sagesse dans cette interdiction, et Allaah est Plus Savant, réside peut-être dans le fait que leur visite peut causer une séduction pour elles et pour les hommes.

 

En effet, la visite des tombes au début de l’islam était interdite pour prévenir le polythéisme, mais quand l’islam s’est propagé et les principes de l’unicité se sont affermis, le Prophète صلى الله عليه وسلم a permis la visite des tombes à tous et à toutes.

 

Puis, il l’a interdite aux femmes pour prévenir la séduction.

 

Concernant les tombes des mécréants, il n’y a pas de mal à les visiter, pour le rappel et les enseignements.

 

Mais il ne faut pas invoquer Allaah et implorer Son pardon pour eux, conformément au hadith dans Sahîh Muslim, dans lequel le Prophète صلى الله عليه وسلم a demandé la permission à son Seigneur pour qu’Il pardonne à sa mère, ce qui a été refusé.

 

Puis, Il a demandé à Allaah la permission de visiter sa tombe, ce qui a été accepté. 

Muslim dans le chapitre des funérailles (976)

 

En effet, elle est morte en suivant la religion de son peuple (c’est-à-dire, dans la mécréance).

 

Je demande à Allaah d’aider les musulmans hommes et femmes à comprendre leur religion, à l’appliquer dans les actes, les paroles et la croyance et de les protéger contre tout ce qui contredit la Sainte Loi.

 

Il est le Seul Qui a le pouvoir de le faire.

 

Et les prières et le salut d’Allaah sont sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses Compagnons.

 

Revue des Recherches Islamiques n° 42, page 132-134

 Traduit et publié par fatawaislam.com

 

 

حكم قراءة الفاتحة على قبور الأولياء
ما حكم من يزور القبور ثم يقرأ الفاتحة وخاصة على قبور الأولياء كما يسمونهم في بعض البلاد العربية المجاورة. بالرغم أن بعضهم يقول: لا أريد الشرك ولكن إذا لم أقم بزيارة هذا الولي فإنه يأتي إلي في المنام ويقول لي: لماذا لم تزرني؟ فما حكم ذلك جزاكم الله خيرا؟
يسن للرجال من المسلمين زيارة القبور كما شرعه الله سبحانه لقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((زوروا القبور فإنها تذكركم الآخرة)) خرجه الإمام مسلم في صحيحه، وروى مسلم في صحيحه أيضا عن بريدة بن الحصيب رضي الله عنه قال: (كان النبي يعلم أصحابه إذا زاروا القبور أن يقولوا: ((السلام عليكم أهل الديار من المؤمنين والمسلمين وإنا إن شاء الله بكم لاحقون، نسأل الله لنا ولكم العافية))، وصح عنه صلى الله عليه وسلم من حديث عائشة رضي الله عنها أنه كان إذا زار القبور يقول: ((السلام عليكم دار قوم مؤمنين وإنا إن شاء الله بكم لاحقون، يرحم الله المستقدمين منا والمستأخرين، اللهم اغفر لأهل بقيع الغرقد))، ولم يكن حال الزيارة عليه الصلاة والسلام يقرأ سورة الفاتحة ولا غيرها من القرآن، فقراءتها وقت الزيارة بدعة، وهكذا قراءة غيرها من القرآن لقول النبي صلى الله عليه وسلم: ((من أحدث في أمرنا هذا ما ليس منه فهو رد)) متفق على صحته، وفي رواية مسلم رحمه الله يقول صلى الله عليه وسلم: ((من عمل عملا ليس عليه أمرنا فهو رد)) وفي صحيح مسلم عن جابر بن عبد الله الأنصاري رضي الله عنهما عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه كان يقول في خطبته يوم الجمعة: ((أما بعد فإن خير الحديث كتاب الله وخير الهدي هدي محمد صلى الله عليه وسلم وشر الأمور محدثاتها وكل بدعة ضلالة)) وأخرجه النسائي وزاد: ((كل ضلالة في النار))، فالواجب على المسلمين التقيد بالشرع المطهر والحذر من البدع في زيارة القبور وغيرها
والزيارة مشروعة لقبور المسلمين. جميعا سواء سموا أولياء أم لم يسموا أولياء وكل مؤمن وكل مؤمنة من أولياء الله كما قال الله عز وجل

أَلا إِنَّ أَوْلِيَاءَ اللَّهِ لا خَوْفٌ عَلَيْهِمْ وَلا هُمْ يَحْزَنُونَ الَّذِينَ آمَنُوا وَكَانُوا يَتَّقُونَ

[سورة يونس الآيتان 62-63]

 وقال سبحانه في سورة الأنفال

وَمَا كَانُوا أَوْلِيَاءَهُ إِنْ أَوْلِيَاؤُهُ إِلا الْمُتَّقُونَ وَلَكِنَّ أَكْثَرَهُمْ لا يَعْلَمُونَ

[ سورة الأنفال من الآية 34]

، ولا يجوز للزائر ولا لغيره دعاء الأموات أو الاستغاثة بهم أو النذر لهم أو الذبح لهم عند قبورهم أو في أي مكان يتقرب بذلك إليهم ليشفعوا له أو يشفوا مريضه أو ينصروه على عدوه أو لغير ذلك من الحاجات؛ لأن هذه الأمور من العبادة، والعبادة كلها لله وحده؛ كما قال سبحانه

وَمَا أُمِرُوا إِلا لِيَعْبُدُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ حُنَفَاءَ

[سورة البينة من الآية 5]

وقال عز وجل

 وَمَا خَلَقْتُ الْجِنَّ وَالْإِنْسَ إِلا لِيَعْبُدُونِ

[سورة الذاريات الآية 56]

وقال سبحانه

 وَأَنَّ الْمَسَاجِدَ لِلَّهِ فَلا تَدْعُوا مَعَ اللَّهِ أَحَدًا

[سورة الجن الآية 18]

وقال عز وجل

وَقَضَى رَبُّكَ أَلا تَعْبُدُوا إِلا إِيَّاهُ

[سورة الإسراء من الآية 23]

والمعنى: أمر ووصى، وقال عز وجل

فَادْعُوا اللَّهَ مُخْلِصِينَ لَهُ الدِّينَ وَلَوْ كَرِهَ الْكَافِرُونَ

[سورة غافر الآية 14]

وقال عز وجل

 قُلْ إِنَّ صَلاتِي وَنُسُكِي وَمَحْيَايَ وَمَمَاتِي لِلَّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ * لا شَرِيكَ لَهُ وَبِذَلِكَ أُمِرْتُ وَأَنَا أَوَّلُ الْمُسْلِمِينَ

[ سورة الأنعام الآيتان 162-163]

والآيات في هذا المعنى كثيرة، وصح عن رسول الله صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((حق الله على العباد أن يعبدوه ولا يشركوا به شيئا)) متفق على صحته من حديث معاذ رضي الله عنه، وهذا يشمل جميع العبادات من صلاة وصوم وركوع وسجود وحج ودعاء وذبح ونذر وغير ذلك من أنواع العبادة، كما أن الآيات السابقات تشمل ذلك كله، وفي صحيح مسلم عن علي رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((لعن الله من ذبح لغير الله)) وفي صحيح البخاري عن عمر بن الخطاب رضي الله عنه عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: ((لا تطروني كما أطرت النصارى ابن مريم، إنما أنا عبد فقولوا عبد الله ورسوله))، والأحاديث في الأمر بعبادة الله وحده والنهي عن الإشراك به وعن وسائل ذلك كثيرة معلومة
أما النساء فليس لهن زيارة القبور. لأن رسول الله صلى الله عليه وسلم((لعن زائرات القبور)) والحكمة في ذلك والله أعلم أن زيارتهن قد تحصل بها الفتنة لهن ولغيرهن من الرجال
وقد كانت الزيارة للقبور في أول الإسلام ممنوعة حسما لمادة الشرك. فلما فشا الإسلام وانتشر التوحيد أذن صلى الله عليه وسلم الزيارة للجميع ثم خص النساء بالمنع حسماً لمادة الفتنة بهن
أما قبور الكفار فلا مانع من زيارتها للذكرى والاعتبار، ولكن لا يدعى لهم ولا يستغفر لهم، لما ثبت في صحيح مسلم عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه استأذن ربه أن يستغفر لأمه فلم يأذن له، واستأذنه أن يزور قبرها فأذن له، وذلك أنها ماتت في الجاهلية على دين قومها
وأسأل الله أن يوفق المسلمين رجالا ونساء للفقه في الدين والاستقامة عليه قولا وعملا وعقيدة، وأن يعيذهم جميعا من كل ما يخالف شرعه المطهر إنه ولي ذلك والقادر عليه، وصلى الله وسلم على نبينا محمد وآله وصحبه

سورة الذاريات الآية 56

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Ne suis pas les défauts de ton frère en islam !

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ne suis pas les défauts de ton frère en islam !

-"...Celui qui suit les défauts de son frère musulman, Allah suivra les siens.

Et celui dont Allah suit ses défauts, Il lui dévoilera au grand jour, même ceux qu'il a commis seul dans sa demeure" 

[At-tirmidhi, Abu Dawud et d'autres]

 

-Allah le très Haut est juste, la récompense est de la même nature que l'acte : 

 

L'acte : Suivre les défauts de son frère en Islam 

 

La Récompense : Allah suit tes défauts et les dévoile au grand jour 

 

-Celui qui suit les défauts de son Frère en islam, Allah suivra les siens ! 

 

-Celui dont Allah suit ses défauts, Il lui dévoilera aux grands jours, même ceux qu'il a commis chez lui à l'insu des gens ! 

 

-Sheikh Othaimine explique ce hadith en disant celui qui s’obsède à adopter une telle attitude vis-à-vis d’autrui verra Allah lui assigner une personne qui répandra ses défauts et traquera ses imperfections. 

 

Autrement dit, la personne qui par exemple passe son temps à traquer et suivre les défauts des autres dans le but de leur trouver des erreurs, et qui se réjouit lorsqu'il en trouve car cela lui permet de les dévoiler au grand jour.

 

Allah peut le punir en lui assignant quelqu'un qui agira envers lui comme il agit envers les autres, il peut le punir également en dévoilant aux gens des choses qu'elle a réalisée en secret et à l'insu des gens. 

 

-Ce hadith mentionne la terrible punition de celui qui suit les défauts des gens ! 

 

-On ne doit pas faire aux autres ce qu'on aimerait pas qu'on nous fasse. 

 

Noble frère !

 

Médites sur ce Hadith, applique-le notamment en craignant Allah et ne suivant pas les défauts de tes frères en islam.

 

Ne fais surtout pas autres ce que tu n'aimerais pas qu'ils te fasse, car est Allah est juste et sa punition peut être terrible.

 

Pour te punir il peut en effet dévoiler aux gens des choses te concernant et dont tu aimerais que personne au monde ne soit au courant. 

 

Si tu veux donc obtenir ce voile couvrant tes fautes et tes imperfections dans ce bas monde et dans l'au-delà, il convient de ne pas chercher ceux des autres et de couvrir leur fautes.

 

En effet le messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

"..Quiconque couvrira les fautes d'un Musulman, verra Allah les lui couvrir en ce bas monde et dans l'Autre".

Partager cet article

Emmagasiner boisson et nourriture pendant le ramadan

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Emmagasiner boisson et nourriture pendant le ramadan

Question :

 

Beaucoup de gens pendant le ramadhân ne pensent qu’à manger et dormir ; on dirait qu’il est devenu le mois de la fainéantise et du laisser aller.

 

Certains malheureusement consacrent leurs nuits à s’amuser et leur journée à dormir.

 

Quel conseil pourriez-vous leur donner ?

 

En réponse :

 

Selon moi, en réalité, c’est une perte de temps et d’argent.

 

Le but n’est de varier ses plats, ni de dormir la journée ni de passer des nuits blanches sans intérêt.

 

Il va sans dire qu’on laisse ainsi une occasion en or qui n’est pas sûre de revenir.

 

L’homme déterminé est réglé pendant le ramadhân ; il se couche tôt et se lève à la fin de la nuit pour se consacrer à la prière du tarâwîh dans la mesure du possible.

 

Il consomme avec modération boissons et nourritures.

 

Ceux qui en ont les moyens doivent veiller à faire manger les jeûneurs, que ce soit dans les mosquées ou ailleurs, car la récompense prévue à cet effet est énorme.

 

On jouit en effet de la même récompense.

 

Il faut donc en profiter au maximum.

 

 Publié par ramadhan.af.org.sa

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

La prière du tarawih (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La prière du tarawih (vidéo)

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Partager cet article

Les musulmans se font tuer et vous, vous appelez au tawhid...

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les musulmans se font tuer et vous, vous appelez au tawhid...

Question :

 

Il y a des gens qui disent :

"Les musulmans se font tuer et vous, vous appelez au Tawhîd. Les gens aujourd'hui sont pour la plupart soumis à Allah! [Ndt: Musulmans]"

 

Réponse :

 

Ils n'ont été tués, uniquement, qu'à cause de leur négligence du Tawhîd.

 

Et s'ils avaient été droits sur le Tawhîd, Allah -Azza wa Jall- les aurait certes secourus.

 

La plus grande cause par laquelle les musulmans se font tuer est la présence du Shirk et le manque d’intérêt porté au Tawhîd...

 

Source: At-Tawhîd, yâ 'Ibâda Allah de Sheykh Sâlih Al Fawzân, page 44

copié de sounnah-publication.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Cahier d'activités pour enfants pour le mois de ramadan (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Cahier d'activités pour enfants pour le mois de ramadan (dossier)

Partager cet article

La préférence d'achever le coran le mois de Ramadân

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La préférence d'achever le coran le mois de Ramadân

Question :

 

Peut-on, à de partir l'apprentissage du Coran que l'Ange Gabriel (salut sur lui), faisait au Prophète صلى الله عليه وسلم pendant le mois de Ramadan, déduire la préférence d'y achever le Coran ?  

 

Réponse :

 

On en déduit l'apprentissage.

 

Il est recommandé au croyant d'apprendre le Coran à celui qui en tire profit, puisque le Messager صلى الله عليه وسلم apprit entre les mains de Gabriel, dans le but d'en profiter, car celui-ci (Gabriel) vient d'Allah (Exalté soit-Il), comme intermédiaire entre Allah et Son Messager, et il apporte au Prophète صلى الله عليه وسلم de la part d'Allah (Exalté soit-Il) Sa Parole, pour qu'il en respecte à la fois la lettre et l'esprit, selon la volonté divine.

 

Apprendre le Coran de la part de celui qui peut nous aider à le comprendre et à bien en prononcer les lettres est recommandé.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم le fit avec l'Ange Gabriel.

 

Ce qui n'implique pour autant pas que celui-ci soit meilleur que le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

C'est tout simplement que l'Ange Gabriel est envoyé par Allah pour transmettre au Messager صلى الله عليه وسلم ce que Son Seigneur lui a ordonné du Coran, quant à la lettre et quant à l'esprit.

 

Le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم profite donc de Gabriel dans ce sens, non par préférence de celui-ci sur le Prophète صلى الله عليه وسلم, puisque ce dernier est le meilleur des humains et des Anges, prière et salut sur eux.

 

Mais il demeure que cet apprentissage profite énormément au Prophète صلى الله عليه وسلم et à la communauté, car cela a pour objet l'étude de ce qui leur vient d'Allah (Exalté soit-Il) en vue d'en tirer intérêt.

 

Il y a également d'autres avantages, à savoir que l'apprentissage du Coran dans la nuit est meilleur que dans la journée car, celui du Prophète eut lieu la nuit.

 

Il va sans dire que la nuit est plus propice à la concentration et plus profitable que la journée.

 

Notons aussi la légitimité de cet apprentissage.

 

C'est une bonne œuvre, même si elle est accomplie dans un autre mois que le Ramadan.

 

Le profit en est réciproque entre les deux parties (le maître et l'élève); et s'ils sont plus de deux, ce n’est pas mauvais, chacun d'eux pourra profiter de son prochain, qui est pour lui une source de courage et d'ardeur à la lecture.

 

Cette ardeur qui peut lui faire défaut quand il est assis tout seul.

 

Mais, quand il est en compagnie d'un ami ou plus, il voit son courage et son ardeur s'accroître, outre le grand profit de la révision, et de la lecture de ce qui semblerait difficile en lisant seul.

 

Tout cela représente un grand intérêt.

 

Nous pouvons aussi comprendre en cela que la lecture du Coran entièrement par l'imam à ceux qui l'accompagnent dans la prière le mois de Ramadan est l'une de ces formes d'études car, ceux-ci en tirent intégralement profit.

 

C'est pourquoi l'imam Ahmad, (Qu'Allah lui fasse miséricorde), recommande à celui qui dirige la prière d'achever le Coran, et cela est en rapport avec l'amour qu'éprouvaient les prédécesseurs pieux à écouter entièrement le Coran, ce qui ne veut pas forcément dire que l'imam devrait être rapide dans la lecture, quitte à manquer le recueillement et la quiétude.

 

Bien au contraire, viser ces valeurs a priorité sur l'achèvement du Coran.

 

(Numéro de la partie: 15, Numéro de la page: 324 à 326)

Publié par alifta.net

 أفضلية ختم القرآن في رمضان

س: هل يمكن أن يستفاد من مدارسة جبرائيل عليه السلام للنبي صلى الله عليه وسلم القرآن في رمضان أفضلية ختم القرآن ؟

ج : يستفاد منها المدارسة وأنه يستحب للمؤمن أن يدارس القرآن من يفيده وينفعه؛ لأن الرسول عليه الصلاة والسلام دارس جبرائيل للاستفادة؛ لأن جبرائيل هو الذي يأتي من عند الله جل وعلا وهو السفير بين الله والرسل، فجبرائيل لا بد أن يفيد النبي صلى الله عليه وسلم أشياء من جهة الله عز وجل، من جهة إقامة حروف القرآن، ومن جهة معانيه التي أرادها الله، فإذا دارس الإنسان من يعينه على فهم القرآن، ومن يعينه على إقامة ألفاظه، فهذا مطلوب كما دارس النبي صلى الله عليه وسلم جبرائيل، وليس المقصود أن جبرائيل أفضل من النبي عليه الصلاة والسلام، ولكن جبرائيل هو الرسول الذي أتى من عند الله فيبلغ الرسول عليه الصلاة والسلام ما أمره الله به من جهة القرآن، ومن جهة ألفاظه، ومن جهة معانيه، فالرسول صلى الله عليه وسلم يستفيد من جبرائيل من هذه الحيثية، لا أن جبرائيل أفضل منه عليه الصلاة والسلام بل هو أفضل البشر وأفضل من الملائكة عليه الصلاة والسلام، لكن المدارسة فيها خير كثير للنبي صلى الله عليه وسلم وللأمة؛ لأنها مدارسة لما يأتي به من عند الله وليستفيد مما يأتي به من عند الله عز وجل.وفيه فائدة أخرى وهي : أن المدارسة في الليل أفضل من النهار؛ لأن هذه المدارسة كانت في الليل، ومعلوم أن الليل أقرب إلى اجتماع القلب وحضوره والاستفادة أكثر من المدارسة نهارًا.وفيه أيضًا من الفوائد : شرعية المدارسة وأنها عمل صالح حتى ولو في غير رمضان؛ لأن فيه فائدة لكل منهما، ولو كانوا أكثر من اثنين فلا بأس أن يستفيد كل منهم من أخيه، ويشجعه على القراءة، وينشطه فقد يكون لا ينشط إذا جلس وحده، لكن إذا كان معه زميل له يدارسه أو زملاء كان ذلك أشجع له وأنشط له، مع عظم الفائدة فيما يحصل بينهم من المذاكرة والمطالعة فيما قد يشكل عليهم، كل ذلك فيه خير كثير.ويمكن أن يفهم من ذلك أن قراءة القرآن كاملة من الإمام على الجماعة في رمضان نوع من هذه المدارسة، لأن في هذا إفادة لهم عن جميع القرآن، ولهذا كان الإمام أحمد رحمه الله يحب ممن يؤمهم أن يختم بهم القرآن، وهذا من جنس عمل السلف في محبة سماع القرآن كله، ولكن ليس هذا موجبًا لأن يعجل ولا يتأنى في قراءته، ولا يتحرى الخشوع والطمأنينة، بل تحري هذه الأمور أولى من مراعاة الختمة

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Ecoulement du sperme sans jouissance

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Ecoulement du sperme sans jouissance

Question :

 

Je souffre de l'écoulement du sperme durant le mois de Ramadan alors que je jeûne, et ce, sans avoir fait de rêve érotique et sans me masturber.

 

Cela affecte-t-il le jeûne ?

 

Eclairez-nous, qu'Allah vous éclaire.

 

Réponse :

 

Si la situation est telle qu'il est évoqué, sachez que la sortie du sperme sans jouissance pendant la journée au mois de Ramadan ne remet pas en cause votre jeûne, et vous ne devez pas compenser le jeûne des jours en question.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La Fatwa numéro ( 10645 )

Publié par alifta.net

نزول المني بدون لذة

س: أشكو نزول السائل المنوي في أيام رمضان أثناء الصيام بدون أي احتلام أو ممارسة العادة السرية فهل في هذا تأثير على الصوم؟ أفيدونا أفادكم الله

ج: إذا كان الأمر كما ذكر فإن نزول المني منك بدون لذة في نهار رمضان لا يؤثر على صيامك وليس عليك القضاء.وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم.

الفتوى رقم - 10645

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Partager cet article

La sounnah du jour du vendredi - يوم الجمعة (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La sounnah du jour du vendredi - يوم الجمعة (audio-vidéo)

La louange est à Allâh Seigneur des mondes ;

Et paix, salut et bénédictions sur Son serviteur et ami intime (khalil) et Messager Muhammad, Maître des premiers et derniers et commandeur des croyants, celui qui a été envoyé comme miséricorde pour les gens, celui qui a montré toute la bonté et l'a indiqué à la Oummah (communauté) et montra le mal et mis en garde contre ceci.

Il est le conseiller digne de confiance.

Ceci dit,

 

Dans les deux sahih (recueils authentiques boukhârî et mouslim) et autres, il a été rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Celui qui fait une lotion le vendredi, comme il la fait à la suite d’un rapport sexuel, puis va la mosquée à la première heure (L’heure signifie un laps de temps), est pareil à celui qui fait l’aumône d’une chamelle ;

s’il va à la deuxième heure, il est pareil à celui qui fait l’aumône d’une vache ;

s’il va à la troisième heure, c’est comme s’il fait l’aumône d’un bélier ;

s’il va à la quatrième heure, c’est comme s’il fait l’aumône d’une poule ;

s’il va à la cinquième heure, il est pareil à celui qui fait l’aumône d’un oeuf ;

lorsque l’imam entre, les anges seront présents et écouteront les invocations."

Ce hadith sahih est puisé des deux sahih et autres.

 

Il y est statué les rangs de ceux qui se concurrencent dans la miséricorde d'Allâh et que les gens ont selon leur intérêt et désire du jour du vendredi à se rendre tôt à la prière du vendredi et à y assister et attendre pour la prière.

 

Celui donc qui s'y présente en avance est comme s'il avait fait le meilleur sacrifice pour Allâh, comme s'il avait sacrifié une chamelle et les anges du chemin sont debout à l'entrée sur le côté des portes (du masjid) enregistrant quiconque y assiste un après l'autre.

 

Et Allâh Le Tout-Puissant sait toute choses sans avoir besoin de livres mais Il a voulu ceci pour une grande sagesse que les gens seront informés à propos des rangs des gens de bien.

 

Et selon l'écrit (des anges) du premier à s'y rendre.

 

Et dans d'autres narrations :

 

"Celui qui fait une lotion le vendredi, comme il la fait à la suite d’un rapport sexuel, puis se rend suffisamment tôt à la prière, et se parfume lui-même avec un parfum lui appartenant un parfum lui appartenant ou appartenant à sa femme dans la maison, et ne sépare pas deux fidèles (déjà installés), qui accomplit les prières prescrites et se tait pendant le prône de l'imâm, se verra pardonner les péchés qu'il a commis entre ce vendredi et le précédent et trois autres jours ajoutés à ceux-là."

Al-Bukhârî et Ahmed

 

Donc s'y rendre tôt est une preuve qu'il y a une volonté de faire du bien (pour l'amour d'Allâh) et la hâte pour obéir aux ordres d'Allâh.

 

Et le jour du vendredi est le maître des jours et le meilleur des jours de la semaine.

 

Et il a été rapporté dans un hadith que :

 

"L'heure aura lieu un vendredi et que toutes les bêtes sont à l'affût le jour du vendredi par peur de l'arrivée de l'heure"

Rapporté par al Moundiri, authentifié par Cheikh Al-Albani

 

Par l'inspiration d'Allâh, se préparant à la possibilité de l'arrivée de l'heure.

 

Et quant à l'enfant d'Adam, il est préoccupé avec les choses de la vie, et prend soin de cette vie, et s'il savait qu'elle (l'heure) arriverait un vendredi, cette narration vient du véridique, le digne d’être cru.

 

Il est distrait par l'espoir et le désir de la vie et suivre les désirs de l'âme qui est certes instigatrice du mal, et les suggestions du diable à faire beaucoup de mauvaises actions.

 

Il est donc un devoir pour tout musulman à ce qu'il se prépare à l'arrivée de l'heure, tout les vendredi, et montrer de l'ardeur à s'y présenter tôt.

 

Et les heures du jour du vendredi commencent lorsque le soleil se lève et qu'il atteint la hauteur d'une lance.

 

Ce qui veut dire, que les prières commencent après ce lever du soleil.

 

Et la cinquième heure arrive lors de l'entrée de l'imam au masjid, marchant vers le minbar (chaire pour le prêche).

 

Il n'y a pas de différences d'ordres entre les heures, ni en été, ni en hiver.

 

Ceci veut dire que les heures ne sont pas comptées en minutes comme ce qui est connu des gens.

 

Il y a cinq heures durant les journées longues et courtes.

 

Le musulman se doit de se préparer lui-même (pour le vendredi).

 

Et lorsque l'imam entre et commence son prêche, les gens doivent arrêter de se parler entre eux et ne pas se distraire avec quoi que ce soit, car lorsque quelqu'un dit à une personne qui est assise à côté de lui durant le prêche : "Arrête de parler!", il a lui-même parlé.

 

Et quiconque a parlé (durant la khoutba/prêche), il n'y a pas de jumu'a pour lui (récompense).

 

C'est-à dire peu importe même s'il touche des cailloux devant lui, sable ou même s'il utilise le miswak.

 

Car il est demandé pour la personne qui assiste au jumu'a, d'arrêter de parler ou de faire n'importe quel geste lorsque l'imam fait son prêche et se préparer à écouter les rappels (dhikr), écoutez/apprenez le sermon, et si des règles auraient été données (durant le sermon), alors chacun sera capable de différencier entre le halal (licite) et le haram (illicite).

 

Et que chacun ait un comportement islamique, lorsqu'il entend les rappels et leçons, comme vêtu d'une apparence qui montre une meilleure condition que les autres jours.

 

Et lorsque la personne entre, qu'elle ne chevauche pas les gens, qu'il s'assoit là où il peut trouver une place.

 

Et en ce qui concerne la prière, d'arranger les rangs afin qu'il n'y ait pas d'espaces inoccupés car c'est la raison pour laquelle il y en a qui enjambent les gens.

 

Et la personne qui enjambe les gens, recherchant une place devant, qui par la même occasion gène ceux qui sont devant, s'il n'a pu trouver une place vide nulle part, il aura alors commis un péché (en s'efforçant à aller devant).

 

Mais si ceux qui sont derrière ont laissé des places inoccupées entre eux, ce sera la raison pour laquelle ceux de derrière chevauchent les gens et seront responsables des gens qui ont commis ces péchés.

 

Il est donc important pour le musulman de penser pour lui et de s'acquitter de sa récompense et ne pas laisser les derniers entrés user un moyen de distraction (qui fera perdre la concentration de ceux présents).

 

Le premier à entrer a sa faveur, et s'il ne comble pas l'écart (à côté de lui) alors la personne venue après aura le droit d'occuper cette place.

 

Laissez donc le musulman rivaliser avec son frère durant ces nobles heures pour se rapprocher d'Allâh et pour montrer sa volonté d'obéir à Son commandement et être un modèle pour ceux qui aiment la rigueur et ceux qui s'interressent à avoir une récompense.

 

Il doit s'efforcer à se préparer au bon moment (pour assister au jumu'a).

 

Il peut donc être le premier à entrer aux côtés de ceux de devant et Allâh nous a ordonné de se rivaliser pour le paradis aussi vaste que les cieux et la terre.

 

Le Tout-Puissant l'a préparé pour ses alliés pieux, ceux qui désirent cette récompense qui a été préparé pour eux...

 

Ceux qui ont peur de ce qu'Il a préparé pour la punition des oppresseurs.

 

Le jour du jumu'a, Ô serviteurs d'Allâh, si le mouhadhin (celui qui appelle à la prière) fait l'appel (adhan) à la prière, c'est alors une obligation pour tout ceux qui l'écoutent de se rendre au jumu'a.

 

Quand l'appel est fait, c'est donc une obligation, pour celui qui en est capable, d'y assister et les ventes (shoppings) sont interdits, et la vente et les contrats de vente ne sont pas valides (si cela est fait durant le jumu'a), et les locations...après l'adhan de la prière du dhor...

 

L'adhan du jumu'a est fait en présence de l'imam et avant cela ceci est permis sauf que les masajids ne peuvent pas être un endroit pour les contrats de vente, d'achat et de location.

 

Et la personne devra se hâter à la prière de jumu'a même si c'est loin, tels les compagnons, qu'Allâh les agrées, en dépit des difficultés des moyens de locomotions (dans le passé).

 

Les moyens de transport sont connus pour être la même chose que ceux qui ont vécu en ces temps avant l'arrivée des nouvelles technologies, ils se rendaient au jumu'a à une distance de douze miles.

 

Et le "mile islamique" n'est pas similaire au mile connu dans les pays outre-atlantique, qui font moins de deux kilomètres ; mais un mile islamique fait plus de deux kilomètres et ils se rendaient tout de même au jumu'a de sorte qu'ils avaient pris une grande part de la matinée du jumu'a seulement pour se déplacer.

 

Mais celui qui se déplace pour la prière au moment où il voyage ne fera pas un pas excepté qu'il sera élevé en degré (au paradis) et ne fera pas un autre pas excepté qu'il lui sera effacé un péché lorsque la route est longue.

 

Donc marcher pour aller au masjid fait élever en degrés et efface ses péchés en les réduisant.

 

Et le jour du jumu'a a son propre affaire car le jumu'a est un jour de la semaine en cela il y a du rappel, et un sermon et une guidance et la clarification de certaines choses parmi les règles islamiques que les gens ont besoin.

 

Et quiconque ne connait pas ceci, il aura donc besoin que quelqu'un le lui enseigne.

 

Et pour celui qui est conscient, il est dans le besoin d'être rappelé tel que quelqu'un qui a peut-être négligé (les enseignements), il est dans le besoin que quelqu'un l'alerte, le lui enseigne et le guide, afin qu'il puisse apprendre.

 

Et cette khoutba (sermon) peut inclure des interdits (éclaircissements) sur quelque chose qu'il a peut être commis ou bien lui ordonnant de faire des actes qu'il a peut-être négligé.

 

Et c'est pourquoi Allâh l'a appelé "le rappel" dans Sa parole :

 

فَٱسۡعَوۡاْ إِلَىٰ ذِكۡرِ ٱللَّهِ وَذَرُواْ ٱلۡبَيۡعَ‌ۚ

 

(traduction rapprochée)

 

"Ô vous qui avez cru! Quand on appelle à la Ṣalāt du jour du Vendredi, accourez à l’invocation d’Allâh et laissez tout négoce" (Sourate 62 le vendredi verset 9)

 

Aussi, il est mentionné un avertissement à propos de celui qui rate une jumu’a.

 

Il est rapporté dans une narration que :

 

"quiconque délaisse trois jumu’as par négligence, son cœur sera scellé"

 

C’est-à-dire que la lumière du cœur sera effacée.

 

Mais s’il se repent et regrette et retourne aux actes vertueux, alors Allâh Le Tout-Puissant est Le Pardonneur, Le Très Miséricordieux.

 

Il changera les péchés en bonnes actions, par miséricorde pour les serviteurs et par amour de les récompenser.

 

Et Allâh Le Tout-Puissant est Le plus Généreux des généreux, et Le plus Aimable des aimables.

 

Aussi durant le vendredi, Ô serviteurs d’Allâh, il y a :

 

"L’heure de réponse"

 

C’est-à-dire qu’il y a une heure (un moment) où les invocations sont exaucées et celui qui a des besoins qui n'ont pas été respectés ou ne peut pas être fait, doit demander afin que soit réalisé par le Souverain de toutes choses, Celui qui soulage les cœurs, Lui qui :

 

أَمَّن يُجِيبُ ٱلۡمُضۡطَرَّ إِذَا دَعَاهُ وَيَكۡشِفُ ٱلسُّوٓءَ

 

(traduction rapprochée)

 

"N’est-ce pas Lui qui répond à l’angoissé quand il L’invoque, et qui enlève le mal" (Sourate 27 les fourmis verset 62)

 

Lui qui est capable de toute chose.

 

Et les savants ont des divergences d’opinions concernant le moment de : "L’heure de réponse"

 

Il y en a qui disent que c’est lorsque l’imam entre et s’assoit sur le minbar.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم, quand Il mentionna : "L’heure de réponse", il a souligné la brièveté de ce moment-là avec ses mains et que c'est un court laps de temps.

 

Le musulman a donc besoin -lorsque l’imam entre jusqu’à qu’il finisse (sa khoutba)- d’être prêt, se préparant mentalement, et s’efforçant pour la miséricorde d’Allâh et observe le silence de l’imam durant l’appel (adhan), il demande donc à son Seigneur Le Tout-Puissant l’aide dans ses affaires.

 

L’aide dans ses affaires, et soulager son cœur, et il est bon pour un musulman de demander aussi de soulager toutes les douleurs des musulmans.

 

Et combien de nations sont tombées dans la pression des injustes oppresseurs ignorants ou sous l’invasion des mécréants malveillants (mauvais) ?

 

Et si leurs frères ne peuvent les aider d’eux (les oppresseurs) de ce qui leur arrive comme formes d’agression et d’invasion dans leurs pays, ils devraient alors prier à Leur Seigneur, Celui qui fait ce qu’Il veut, de soulager leurs douleurs.

 

Et il a aussi été dit concernant : "L’heure de réponse" qu’elle est après l’heure du ‘asr (prière de l’après-midi) du vendredi ; que la personne reste au masjid après la prière du ‘asr, gardant son état de pureté (woudou), attendant la prière du maghrib (coucher du soleil), demandant à son Seigneur de temps en temps, Lui demandant des faveurs pour soi et pour les autres musulmans et s’efforçant à cela.

 

Car lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم, mentionna : "L’heure de réponse", il a indiqué que :

 

"Si un serviteur se tient droit en prière et demande quelque chose à Allâh, Il lui répondra."

Boukhârî

 

Et "droit" ici ne veut pas dire debout mais plutôt dans les affaires de la prière, et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"celui qui est assis dans la mosquée en état de purification, attendant la prière, il lui est alors compté comme s’il était en prière durant cette période d’attente aussi longtemps qu’il ne l’a pas perdu", c’est-à-dire perdre ses ablutions.

 

Et l’avis le plus sûre c’est qu’elle est après l’ ‘asr (l’heure de réponse), mais cela n'empêche pas le croyant et le musulman d'essayer de l'atteindre car il se peut que cela soit lorsque l’imam est assis sur le minbar et lorsque l’imam… et l’appeleur (mouhadin) appelle à la prière.

 

Et ça peut être entre les deux parties de la khoutba lorsque l’imam est assis.

 

Que la paix et le salut soit sur notre Prophète Muhammad, sa Famille et tous les Compagnons.

 

Publié par minhaj sunna

Cheikh Saleh Ibn Muhammad Al Louhaydane - الشيخ صالح اللحيدان

Partager cet article

La femme qui allaite son enfant plus de 2 ans (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

La femme qui allaite son enfant plus de 2 ans (vidéo)
Question :
 
Est-il permis à la femme d'allaiter son enfant après qu'il ait atteint l'âge de deux ans?
 
Réponse :
 
Je ne connais rien qui interdit cela.
 
Selon la parole d'Allah l'exalté (traduction rapprochée) :
 
"...Et les mères, qui veulent donner un allaitement complet, allaiteront leurs bébés deux ans complets..." (sourate la vache 2 verset 233)
 
c'est donc ce qui est habituel et qui est mieux 
 
Cependant si elle allaite l'enfant un mois, deux, trois ou quatre, alors je ne connais rien qui interdit cela.
 
copié de minhaj sunna
 

 

Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي

Partager cet article

L'invocation au moment de la rupture du jeûne, permis ou pas ? (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'invocation au moment de la rupture du jeûne, permis ou pas ? (audio)

 

Question :

 

Au moment de la rupture du jeûne, est-il permis de prononcer l’invocation suivante :

 

« La soif s’en est allée, les veines sont alimentées et la récompense nous sera accordée inchaAllah. » 

 

Réponse :

 

Aucune invocation n’a été rapportée authentiquement à ce sujet.

 

Cependant, il n’y a pas de mal à ce qu’il invoque par cette invocation ou une autre, rien ne l’empêche d’invoquer.

 

Nous ne disons pas qu’il n’est pas permis d’invoquer à ce moment mais consacrer une invocation spécifique en des termes spécifiques ne fait pas partie de la Sunna.

 

Traduit par ramadhan.af.org.sa

السؤال: حكم تخصيص هذا الدعاء حال الإفطار : "ذهب الظمأ وابتلت العروق وثبت الأجر إن شاء الله"؟

الجواب: ما ثبت أي دعاء خاص، لكن إذا دعا به أو بغيره لا بأس، لا مانع أن يدعو، لا نقول بأنه لا يجوز أن يدعو، لكن تخصيص دعاء خاص بلفظٍ مخصوص هذا لم يثبت في السنة

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article