Un remède à la médisance

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Un remède à la médisance

-Ibn Abi Hatim رحمه الله a dit :

 

«Mon père nous a rapporté selon Harmalah qu’il entendit ['Abd Allah] Ibn Wahb dire :

 

« J’ai fait le vœux de jeûner à chaque fois que je médis, et cela m’a épuisé.

Je me suis retrouvé à médire et jeûner.

J’ai alors pris la résolution de donner en aumône des dirhams à chaque fois que je médisais une personne.

Et par amour du dirham j’ai délaissé la médisance. »»

 

قال ابن أبي حاتم : حدثنا أبي، حدثنا حرملة سمعت ابن وهب يقول: نذرت أني كلما اغتبت إنسانا أن أصوم، يوما فأجهدني، فكنت اغتاب وأصوم، فنويت أني كلما أغتبت إنسانا أن أتصدق بدرهم ، فمن حب الدراهم تركت الغيبة

 

-Adh-Dhahabi رحمه الله commente :

 

« Par Allah, ainsi étaient les savants !

Et voilà le fruit de la science utile !

Et ‘Abd Allah [Ibn Wahb] est une autorité et ses hadith rapportés sont nombreux dans les Sahihs et recueils islamiques.

Et suffit comme propos à son sujet celui de An-Nassaï connu pour inflexibilité [dans la science du hadith] :

« Ibn Wahb est digne de confiance et je ne lui connais pas de formulation rapportée contraire à une autre plus authentique. »    

(Syar, 9/228)

 

فقال الذهبي رحمه الله معلقاً على كلامه: هكذا والله كان العلماء وهذا هو ثمرة العلم النافع، وعبد الله حجة مطلقا، وحديثه كثير في الصحاح وفي دواوين الإسلام، وحسبك بالنسائي وتعنته في النقد حيث يقول: وابن وهب ثقة ما أعلمه روى عن الثقات حديثا منكرا

[ السير 9/228]

 

Traduit par notre frère Abû Mohammed حفظه الله

copié de islam-nancy.com

Partager cet article

Les divers emplois du mot «sunna»

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les divers emplois du mot «sunna»

Cette législation parfaite est la Sunna du Prophète صلى الله عليه وسلم prise dans son sens générale.

 

En effet, le mot Sunna a quatre emplois :

 

-Il peut désigner l'ensemble de l'enseignement contenu dans le Qur'an et la Sunna

 

Comme c'est le cas dans ce hadith :

 

"Celui qui refuse ma Sunna n'est pas des miens" (1)

 

-La Sunna est souvent synonyme de hadith, lorsqu'elle est mentionnée à la suite du Qur'an

 

Par exemple ici :

 

"Ô hommes ! J'ai laissé parmi vous, ce qui vous préservera de l'égarement si vous vous y cramponnez : le Livre d'Allah et la Sunna de Son Prophète".

 

Il y a cette autre parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"En vérité, j'ai laissé parmis vous deux choses grâce auxquelles vous ne vous égarez point : le Livre d' Allah et ma Sunna" (2)

 

Ce sens est fréquemment employé par les savants lorsqu'ils évoquent les différentes sources du droit. Exemple : ce jugement est attesté par le Livre d'Allah, la Sunna et le consencus.

 

-Le Sunna désigne la tradition prophétique authentique qui s'oppose à l'innovation.

 

C'est de cet emploi qu'il est question dans le hadith suivant rapporté d'après Irbâd ibn Sâriya رضي الله عنه :

 

"En effet, celui qui vivra parmi vous verra beaucoup de divergences. Vous devez suivre ma Sunna et la Sunna des Califes orthodoxes bien guidés après moi. Campronnez-vous à cela et accrochez-vous-y à l'aide de vos molaires s'il le faut. Méfiez-vous des choses nouvelles (en matière de religion), car toute nouveauté est innovation et toute innovation est égarement".(3)

 

C'est aussi de ce sens qu'il est question lorsque certains de nos prédécesseurs intitulent leurs livres sur la croyance La Sunna, citons par exemple La Sunna de Muhammad ibn Nasr Al Marwazy; La Sunna d'Ibn Abî Ässim, La Sunna d'Al Lâlikâiy, etc Dans le livre intitulé As-Sunnan d'Abû Dawud; il y a aussi un livre de la Sunna qui contient plusieurs hadiths sur la croyance.

 

-Le mot Sunna est aussi employé pour désigner une pratique préférable ou recommandée, mais non obligatoire.

 

C'est un emploi propre aux savants de la jurisprudence islamique (fiqh).

 

Par exemple, prenons ce hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

"Si je ne craignais d'être dur envers ma communauté, je leur aurais ordonné [L'utilisation du] Siwak (frottoire à dent) à chaque prière" (4)

 

On voit ici que l'usage du Siwak est fortement recommandé, mais par indulgence, le Prophète صلى الله عليه وسلم n'en a pas fait une obligation.

 

(1) Rapporté par Al Boukhari (5063) et Moulim (1401)

(2) Ses hadiths sont rapportés par Al Hakim dans Al Moustadrak (11/93)

(3) Ce hadith es rapporté par Abû Dawud (4607), At Tirmidi (2672) et ibn Majah (43-44) ; At Tirmidi a jugé ce hadith authentique (hassan sahih).

(4) Rapporté par Al Boukhari (887) et Mouslim (252)

 

copié de muslimislam.fr

 

Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Partager cet article

Le bouddhisme, le paganisme, le judaïsme, l’hindouisme, le christianisme... sont-ils des religions ?

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le bouddhisme, le paganisme, le judaïsme, l’hindouisme, le christianisme... sont-ils des religions ?

Question :

 

Durant l’émission télévisée « le monde naturel » dont « l’Inde » était le thème, le présentateur a dit au début de son introduction : « l’Inde, à juste titre, s’appelle le pays des religions, on y trouve en effet : l’hindouisme, le bouddhisme, le sikhisme… ».

 

Je vous prie d’éclaircir ce qui suit : les religions citées précédemment sont-elles, comme il le prétend, de véritables religions ? 

 

Et ont-elles été descendues et révélées par Allah ?

 

Réponse :

 

Tout culte et toute forme d’adoration pratiqués par les hommes s’appellent religion, même s’ils sont faux ; C’est le cas du bouddhisme, du paganisme, du judaïsme, de l’hindouisme, du christianisme, ou toute autre forme de fausse religion. 

 

Allah عز و جل dit dans la sourate « Les mécréants » (traduction rapprochée) :

 

« À vous votre religion et à moi la mienne (le pur monothéisme islamique). » (Al-Kâfirûn, v.6)

 

Il nomma donc la pratique des idolâtres « religion ».

 

La seule véritable religion est l’Islam conformément à la parole d’Allah (traduction rapprochée) :

 

« Certes, la religion agréée auprès d’Allah, c’est l’Islam.» (Sourate La famille d'Imran (Âl ‘Imrân), v. 19)

 

Il a dit aussi عز و جل (traduction rapprochée) :

 

« Et quiconque désire une religion autre que l'Islam, celle-ci ne sera point agréée, et dans l'au-delà, il sera parmi les perdants. » (Sourate La famille d'Imran (Âl ‘Imrân), v. 85)

 

Puis Il a dit عز و جل (traduction rapprochée) :

 

« Aujourd'hui, J'ai parachevé pour vous votre religion ; Je vous ai accordé Ma Grâce tout entière. Et Je vous ai agréé l'Islam comme religion. » (Sourate La table servie (al-Ma’ida), v. 3)

 

L’Islam est l’adoration d’Allah Seul à l'exclusion de tout autre, c’est l’obéissance à Ses commandements et l’abandon de Ses interdits, et c’est savoir ne pas dépasser les limites qu'Il a fixé.

 

C’est la foi en tout ce qu’Allah et Son Prophète ont porté à notre connaissance, sur ce qui s’est passé et ce qu’il arrivera.

 

Rien dans les fausses religions ne provient d’Allah ou n’est agréé par Lui.

 

En vérité, elles ont toutes été inventées et n’ont pas été révélées par Allah.

 

L’Islam (la soumission à Allah) est la religion de l’ensemble des Prophètes ; seules leurs législations ont divergé [NDT : elles ont divergé sur certains interdits et certaines lois, non sur le fond de leur message et la croyance qui est l'appel au monothéisme pur et son application], comme cela est relaté dans la parole d’Allah عز و جل (traduction rapprochée) :

 

« À chacun de vous Nous avons assigné une loi (législation) et une voie à suivre. » (Sourate La table servie (al-Ma’ida), v. 48)

 

Source: "Recueil de Fatwas d'Ibn bâz", T.1, p.191.

copié de islampur.forumactif.com

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

Exégèse de la sourate «le temps» - سُوۡرَةُ العَصر (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Exégèse de la sourate «le temps» - سُوۡرَةُ العَصر (vidéo)

(traduction rapprochée)

 

"Par le Temps ! L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres, s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance". (sourate Le temps)

        article separator1

Si tu apprends quelque chose, met le alors en pratique.

 

Car si tu ne le fais pas, ce sera sans aucun doute une preuve contre toi si cela reste tel quel.

 

Et sinon, cela disparaitra.

 

Et à cet égard, le cheikh Muhammad ibn 'abd al Wahab (qu'Allah lui fasse miséricorde) a dit :

 

"Sache, qu'Allah te fasse miséricorde, qu'il t'est obligatoire d'apprendre 4 choses et de les mettre en pratique".

 

Et quelles sont ces choses ?

 

C'est mentionné dans la sourate "le temps".

 

Ces choses sont mentionnées dans la sourate "le temps" que n'importe qui d'entre vous l'a mémorisé: le moins jeune ainsi que le jeune, le bédouin ainsi que le citadin.

 

Ils ont tous mémorisé la sourate "le temps".

 

Elle contient 4 choses qui, si elles sont réalisées, concrétisera le bonheur.

 

Et si elles ne sont pas toutes réalisées, ou l'une d'entre elles, alors il sera privé de bonheur et court à sa perte.

 

Je demande refuge auprès d'Allah contre satan le lapidé :

 

"Par le Temps ! L’homme est certes, en perdition... "

 

"l’homme", c'est-à-dire tout les hommes, les rois, les hommes d'affaires, les savants, les hommes et femmes, le libre et l'esclave.

 

Tous sont en perdition sauf ceux qui réalisent ces 4 choses :

 

-Prête attention à cela :

 

"L’homme est certes, en perdition, sauf ceux qui croient..." Ceci est la première chose, al iman (croire).

 

Et cette foi ne peut être accompli sans la science.

 

La foi (al iman) ne peut être réalisé excepté avec de la science et en l'apprenant.

 

"...sauf ceux qui croient..." Ceci est le premier point.

 

-Le second: "...et accomplissent les bonnes œuvres..." La science seule ne suffit pas.

 

Elle doit être accompagnée d'actes "...et accomplissent les bonnes œuvres..."

 

Il (glorifié soit-Il) n'a pas juste dit "...et accomplissent les œuvres..." Il a mentionné en plus "bonnes".

 

Les œuvres doivent être pieuses car la plupart des œuvres sont mauvaises et futiles.

 

Si elles ne sont pas basées à partir du Livre d'Allah et de la Sunnah de Son Messager, elles seraient alors malsaines et corrompues.

 

Elles seraient accomplies sans pour autant en avoir tiré bénéfice. "...sauf ceux qui croient et accomplissent les bonnes œuvres..."

 

-Cela ne suffit pas de croire et d'accomplir les bonnes œuvres.

 

Plutôt il faut sans aucun doute qu'on "s’enjoigne mutuellement la vérité".

 

Il faut sans aucun doute ordonner le bien et interdire le mal.

 

Sans aucun doute, ils doivent enseigner aux gens la science bénéfique.

 

Tout ceci fait partie de s'enjoindre mutuellement la vérité.

 

Il ne suffit pas pour toi d'être correcte et que tu t'améliores, et ainsi délaisser les gens sans leur enseigner ou leur transmettre (la science) ou les avertir.

 

Tu dois dans un premier temps te corriger et te réformer et ensuite t'efforcer d'en faire de même pour tous les autres. "...s’enjoignent mutuellement la vérité..."

 

-La quatrième chose: "...et s’enjoignent mutuellement l’endurance".

 

Ceci car ces choses, telles que la foi, les œuvres, s'enjoingnent mutuellement la vérité contiennent tous inéluctablement de la difficulté.

 

Ceci (ce mal) proviendra des gens.

 

Ainsi il est de ton devoir d'être patient.

 

Il est de ton devoir d'être patient (as sabr).

 

Sabr veut dire : "se contrôler et retenir son âme (nafs) des gênes, et de la paresse".

 

Ceci est nécessaire car certaines personnes, par exemple, sont énergiques et actives dans l'enseignement et le prêche à Allah, et ordonner le convenable et interdire le blâmable.

 

Ensuite, lorsqu'ils font face à certaines difficultés ou contestations ou quelqu'un qui débat ou dispute dans le chemin, ils disent : "je jure par Allah, je ne suis pas obligé. Je suis seulement responsable de moi-même".

 

Et ils délaissent tout.

 

La personne a l'obligation d'être patiente.

 

(traduction rapprochée)

 

"Ô mon enfant accomplis la Salat, commande le convenable, interdis le blâmable et endure ce qui t’arrive avec patience. Telle est la résolution à prendre dans toute entreprise!" (sourate Loqman 31 verset 17)

 

Nulle doute que patience et fermeté sont nécessaires lorsque l'on fait face à la fatigue, aux critiques et blâmes d'autres personnes, obstacles, ainsi que l'ennui et la nonchalance de l'âme. Nulle doute qu'il est de notre devoir d'être patient.

 

'Ali ibn abi Talib رضي الله عنه a dit:

 

"l'importance de la patience dans la religion est telle que l'est la tête pour le corps."

 

(‘Alî Ibn Abî Tâlib رضي الله عنه a dit :

 

« Sache que la patience est pour la foi ce que la tête est pour le corps ; si on coupe la tête, le corps s’écroule »

puis il leva sa voix et dit : « Sachez que celui qui ne patiente pas n’a pas de foi. »)

 

Prends note !

 

Ca possède le même statut que la tête pour le corps.

 

Même si le corps qui est en dessous de la tête est en bonne santé et complètement stable, si la tête est retirée, la vie restera-elle dans le corps ?

 

Non, elle cessera.

 

Le cas est le même s'il y a religion sans patience.

 

Cela ne restera pas ferme et cessera d'exister et partira.

 

On constate que :

 

"l'importance de la patience dans la religion est telle que l'est la tête pour le corps."

 

Sois donc avertis qu'il n'y a pas de religion sans patience.

 

La patience est une nécessité : "...s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance".

 

La vie mondaine est éphémère.

 

(traductions rapprochées)

 

"Dis: «La jouissance d’ici-bas est éphémère,( mais la vie future est meilleure pour quiconque est pieux.)..." (sourate les femmes 4 verset 77(

 

"Endure! Ton endurance [ne viendra] qu’avec (l’aide) d’Allah.( Ne t’afflige pas pour eux.)..." (sourate les abeilles 16 verset 127)

 

La vie mondaine est jouissance éphémère.

 

Patiente un peu et par la suite tu auras le succès éternel.

 

Si tu n'es pas patient, alors tu perdras cette vie mondaine et l'au-delà.

 

"...s’enjoignent mutuellement la vérité et s’enjoignent mutuellement l’endurance".

 

Nous demandons à Allah l'exalté de nous garantir le succès dans nos paroles et actes.

 

Nous lui demandons qu'Il nous dote de science bénéfique et la capacité de faire des actes pieux et sincères recherchant Sa Face (glorifié soit-Il) ainsi que la fermeté sur la Sunna et aussi de délaisser les innovations et les choses nouvellement inventées.

 

article separator1

 

Nul doute que l'œuvre n'est bonne et pieuse que si elle remplit deux conditions :

 

-La première condition est la sincérité pour Allah l'exalté.

-La seconde condition est dans le suivi du Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui).

 

(traduction rapprochée)

 

"Non, mais quiconque soumet à Allah son être tout en faisant le bien,( aura sa rétribution auprès de son Seigneur. Pour eux, nulle crainte, et ils ne seront point attristés)" (sourate la vache 2 verset 112)

 

"quiconque soumet à Allah", c'est la première condition, la sincérité.

 

"tout en faisant le bien", c'est-à-dire dans le suivi du Messager d'Allah (prières et salutations sur Lui).

 

(traduction rapprochée)

 

"Les tout premiers [croyants] parmi les Emigrés et les Auxiliaires et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement,( Allah les agrée, et ils L’agréent)..." (sourate le désaveu 9 verset 100)

 

"qui les ont suivis dans un beau comportement" avec ferme adhérence.

 

Ce n'est pas simplement la da'wa (tel qu'on pourrait dire) "je suis salafi, je suis sur le madhab des salafs".

 

Si je t'interrogeais à propos du madhab des salafs : "qu'en est-il?"

 

(La réponse...) "par Allah, je ne sais pas!".

 

Alors comment se fait-il que tu es salafi ?

 

Tu ne connais pas le madhab des salafs et tu es salafi ?

 

Comment peux-tu être avec les salafs et pourtant tu ne connais pas leur madhab ?

 

"...et ceux qui les ont suivis dans un beau comportement..."

 

Si tu veux être sur le madhab des salafs, alors apprends le madhab des salafs et sur ce qu'ils étaient jusqu'à s'y accrocher et que tu sois sur cela.

 

Qu'Allah nous donne le succès sur tout ce qu'Il Aime et agrée. Et que les prières et salutations soient sur le Prophète Muhammad, ainsi que sur Sa Famille et tout Ses Compagnons.

 103-al3asr.gif

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Les causes du désaccord conjugal

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Les causes du désaccord conjugal

La réalité quotidienne et la nature humaine qu’Allah, pureté à lui, a créée et il connaît mieux que quiconque ses créatures, peut présenter des formes où les conseils n’ont plus aucun effet, l’affection et la bonté ne prennent plus racine, et donc, l’attachement aux liens conjugaux devient alors contraignant et difficile.

 

L’objectif de (cette vie conjugale) n’est alors plus réalisé et l’atmosphère appropriée à l’éducation n’est plus assurée.

 

Ces situations engendrent les troubles et la mésentente dont les causes proviennent de l’intérieur ou de l’extérieur du foyer. 

 

L’origine de ces troubles peut parfois venir d’une intervention inadéquate des parents des époux ou de leurs proches.

 

Le problème peut venir également lorsque ces derniers s’impliquent dans leurs affaires personnelles qu’elles soient petites ou grandes.

 

Il arrive même que la situation soit telle que certains parents et certaines personnes importantes de la famille exercent une pression sur ceux qui sont sous la responsabilité des époux.

 

Ceci, a pour conséquence d’en arriver jusqu’aux tribunaux.

 

Dans cette situation, les secrets sont divulgués et les voiles tombent.

 

L’origine de cela n’était qu’une affaire sans importance et un simple problème.

 

Tout cela à cause d’une ingérence inappropriée et vide de toute sagesse, et de l’empressement et de la précipitation.

 

Tout ceci parce que des rumeurs ont été colportées et ont été prises pour vérité et des pernicieuses paroles ont été proférées. 

 

L’origine du problème peut être due parfois à un manque de clairvoyance en matière de religion et à un profond manque de connaissance des principes de l’indulgente législation religieuse.

 

Comme elle peut être due à un amoncellement de déplorables coutumes et à une obstination à soutenir de faibles opinions.

 

Certains époux croient, à titre d’exemple, que menacer de divorcer ou prononcer le divorce sont les bonnes solutions pour résoudre les désaccords conjugaux et les problèmes familiaux.

 

Au moment des échanges verbaux, l’époux semble seulement savoir prononcer des paroles relatives au divorce.

 

Ceci, au sein du foyer comme pendant les sorties, lorsqu’il interdit et ordonne, etc.

 

En réalité, il emploie ce genre de paroles à toutes occasions.

 

Ne sait-il pas qu’en agissant ainsi, cela revient à jouer avec les versets d’Allah, à commettre des péchés et à ruiner son foyer et perdre sa famille ?!

 

Est-ce que ceci est une bonne compréhension de la religion ?!

 

Le divorce conforme à la sunna [1] que la législation a autorisé ne signifie pas la rupture des liens conjugaux, mais on peut la présenter comme l’interruption momentanée de la relation conjugale.

 

C’est en réalité une étape de réflexion, de prise de recul et une période où la solution est recherchée (traduction rapprochée) :

 

[Ne les faites pas sortir de leurs maisons, et qu'elles n'en sortent pas, à moins qu'elles n'aient commis une turpitude prouvée. Telles sont les lois d'Allah. Quiconque cependant transgresse les lois d'Allah, se fait du tort à lui-même. Tu ne sais pas si d'ici là Allah ne suscitera pas quelque chose de nouveau ! Puis quand elles atteignent le terme prescrit, retenez-les de façon convenable, ou séparez-vous d'elles de façon convenable] (Le divorce – 1 et 2)

 

Ceci est la législation, mais elle ne se résume pas uniquement à cela.

 

En effet, le divorce conforme à la sunna est le dernier recours en tant que solution au problème.

 

De toute évidence, d’autres moyens conseillés par la législation le précèdent.

 

[1] "Le divorce conforme à la sunna est celui qui est prononcé lorsque la femme est en état de pureté et non en état de menstrues, ou de lochies qui est l’écoulement de sang qui survient après l’accouchement, et lorsqu’il n’y a pas eu entre les deux époux de rapport sexuel durant la période de pureté de la femme."

Cette définition fut celle d’Ibn Mass’oud, qu’Allah soit satisfait de lui.

(Rapporté par A-Nassai et Abdel-Razzaq). (N.D.T)

 

Extrait du livre : le foyer bienheureux 

 

Cheikh Saleh Ibn Abdallah Ibn Houmaid - الشيخ صالح بن عبد الله بن الحميد

Partager cet article

Une histoire magnifique d'un sahabi et de son épouse...

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Une histoire magnifique d'un sahabi et de son épouse...

Abu al-Dahdah رضي الله عنه un des compagnons du prophète صلى الله عليه وسلم lui offra l'ensemble de ses palmiers dattiers lorsqu'il entendu la révélation du verset suivant (traduction rapprochée) :

 

مَّن ذَا ٱلَّذِى يُقۡرِضُ ٱللَّهَ قَرۡضًا حَسَنً۬ا فَيُضَـٰعِفَهُ ۥ لَهُ ۥۤ أَضۡعَافً۬ا ڪَثِيرَةً۬‌ۚ وَٱللَّهُ يَقۡبِضُ وَيَبۡصُۜطُ وَإِلَيۡهِ تُرۡجَعُونَ 

 

"Quiconque prête à Allah de bonne grâce, Il le lui rendra multiplié plusieurs fois. Allah restreint ou étend (Ses faveurs.) Et c’est à Lui que vous retournerez." (al-Baqarah,verset 245)

 

Il se rendit chez lui et trouva sa femme dans son champs de palmiers dattiers et decida de lui annoncer la nouvelle à travers ces quelques vers de poésie :

 

 

  هداك ربي سبل الرشاد * إلى سبيل الخير والسداد

Que mon Seigneur te guide vers les chemins de la guidée

Le chemin de la bonté et la droiture

 

بيني من الحائط بالوداد * فقد مضى قرضا إلى التناد

Quitte le verger d'une manière aimante

En effet, il est maintenant devenu un prêt pour (le jour) de l'appel

 

أقرضته الله على اعتمادي * بالطوع لا من ولا ارتداد

Je l'ai prêté à Allah en toute confiance et fermeté

Par obéissance, non comme une faveur ni réversion

 

إلا رجاء الضعف في المعاد * فارتحلي بالنفس والأولاد

Ce n'est que dans l'espoir qu'il se multiplie dans l'au-delà

Donc laisse et quitte le, à la fois toi et les enfants

 

والبر لا شك فخير زاد * قدمه المرء إلى المعاد

il ne fait aucun doute, la justice est la meilleure des provisions

Qu'une personne puisse mettre en avant pour sa vie après la mort

 

 

Voici les quelques vers de poésie qu'elle lui dit en retour :

 

 

بشرك الله بخير وفرح * مثلك أدى ما لديه ونصح

Qu'Allah t'accorde la bonté et le bonheur

Il y a des gens comme toi qui donne leurs biens et conseille bien

 

قد متع الله عيالي ومنح * بالعجوة السوداء والزهو البلح

Allah a gratifié en effet mes enfants et leur a accordé des cadeaux

Des dattes noires Ajwah et des dattes qui sont en fleurs

 

والعبد يسعى وله ما قد كدح * طول الليالي وعليه ما اجترح

Le serviteur d'Allah cours en avant et pour lui, c'est ce qu'il s'efforce

Dans les longues nuits, et sur lui est ce qu'il commet

 

 

Elle prit ensuite les enfants par la main, prit les dattes qui étaient dans leurs bouches et dans leurs manches et les fit sortir du champs....

 

Tafsir de l'imam Al Qortobi rahimouhou Allah concernant le verset 245 de la sourate al Baqarah....

 Publié par twitter.com/Minhajsunna
 
Imam Ibn Rachid Al-Qurtubi - للإمام ابن رشد القرطبي

Partager cet article

Mourir un vendredi (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Mourir un vendredi (vidéo)

Question :

 

Y-a-t-il une récompense pour celui qui meurt le vendredi ou la nuit du vendredi ?

 

Et est-il protégé des épreuves de la tombe ?

 

Réponse de Cheikh Al-’Outheymine :

 

Non, je ne crois pas que ce hadith soit authentique, car une personne n'a pas le choix dans sa mort, si il meurt un vendredi ou un lundi, ce n'est pas selon sa volonté.

 

Allah تبارك و تعالى (traduction rapprochée) :

 

"La connaissance de l'Heure est auprès d'Allah; et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice; et Il sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'il acquerra demain, et personne ne sait dans quelle terre il mourra." (31-34)

 

Une personne ignore dans quelle terre il mourra ; Va t-il mourir dans son pays ou dans un autre ? Sera t-il à l'intérieur ou à l'extérieur de son royaume ?

 

Aussi, il ne sait pas quand il mourra, car la connaissance de la mort d'une personne est semblable à la connaissance de l'heure, cela est inconnu ; Elle est avec Allah seulement.

 

Par conséquent, si c'est le cas et qu'une personne meurt n'importe quel jour, soit un vendredi, un lundi, un mardi ou un autre qu'eux, ce n'est pas selon sa volonté qu'il a été récompensé pour cela.

 

Si ce hadith est authentique du prophète صلى الله عليه وسلم alors il est obligatoire d'y croire et de s'y soumettre.

Question :

 

Est-ce que celui qui meurt un vendredi est protégé des châtiments de la tombe, et est-ce que la récompense s'applique le jour où il est mort ou le jour où il est enterré ?

 

Réponse de Cheikh Ibn Bâz :

 

Les hadiths qui mentionnent cela sont faibles, les hadiths mentionnant que mourir le vendredi ou celui qui meurt un vendredi entrera au paradis et sera protégé de l'enfer, tous sont faibles et non authentiques.

 

Celui qui meurt sur le bien et la fermeté entrera au paradis qu'il meurt un vendredi ou autre que le vendredi.

 

Quiconque meurt sur la religion d'Allah, sur son unicité, le faisant sincèrement pour Lui, alors il fait partie des gens du paradis, n'importe quand et quelque soit le jour où il meurt.

 

Il était ferme sur la religion d'Allah alors il fait partie des gens du paradis et du bonheur.

 

Et si il meurt donnant un associé à Allah alors il fera partie des gens de l'enfer n'importe quand et n'importe où il meurt ; Et si il meurt sur le péché, alors il risquera le châtiment mais toujours selon la volonté d'Allah.

 

Sa destination sera éventuellement le paradis si il était un musulman qui unifiait Allah dans son adoration, sa demeure finale est le paradis.

 

Mais il peut être puni avec un châtiment selon les péchés sur lequel il est mort sans se repentir car Allah عز و جل dit (traduction rapprochée) : 

 

"En vérité, Allah ne pardonne pas qu'on lui associe un partenaire, mais il pardonne à qui il veut excepté cela."

 

Allah clarifie cela, il ne pardonne pas celui qui meurt lui associant un partenaire mais pour toute chose en dehors de cela parmi les péchés alors il est sous la volonté d'Allah.

 

Si il meurt et a commis l'adultère et ne s'est jamais repenti, ou ivre ou en désobéissant à ses parents, en pratiquant l'interêt sans repentir alors il est sous la volonté d'Allah.

 

Si Allah veut, Il le pardonnera à cause de ses bonnes actions et sa taqwa et si il veut il le punira selon le degré de péché, alors il sera enlevé de l'enfer après avoir été purifié et entrera au paradis.

 

Publié par minhaj sunna

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Partager cet article

L'impulsion de la passion

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L'impulsion de la passion

-Quand la patience de l'homme prédomine sur les impulsions des passions et des caprices, il rejoint les anges.

 

-Quand les impulsions de ses passions et de ses caprices prédominent sur sa patience, il rejoint les satans.

 

-Quand les impulsions de ses penchants naturels vers le manger, le boire et le coït prédominent sur sa patience, il rejoint les bêtes. 

 

فالانسان منا اذا غلب صبره باعث الهوى والشهوة التحق بالملائكة

وان غلب باعث الهوى والشهوة صبره التحق بالشياطين

وان غلب باعث طبعه من الأكل والشرب والجماع صبره التحق بالبهائم

 

(عدة الصابرين ابن قيم الجوزية - 'uddat as-sabirin p.213 214)

  

Imam Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

Interdire le blâmable sans avoir mémorisé la preuve ! (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Interdire le blâmable sans avoir mémorisé la preuve ! (audio)

 

Question :

 

Il est vrai que nous voyons certaines turpitudes (منكرات) et quand nous blâmons ces turpitudes, certaines personnes nous demandent les preuves mais nous ne les avons pas mémorisées bien que nous savons que ce sont des turpitudes.

 

Donc qu'est-ce qui est obligatoire pour nous ?

 

Réponse :

 

Comment sais-tu que ce sont des turpitudes quand tu ne connaîs pas la preuve ?

 

Il n'est pas possible pour toi d'interdire le mal sans que tu n'aies les preuves sur cela.

 

En conséquence, il est obligatoire pour toi d'apprendre.

 

Il est obligatoire sur la personne d'apprendre avant qu'il interdise le blâmable et avant qu'il appelle à Allah il doit d'abord apprendre.

 

Si tu vois sur une personne une chose avec laquelle vous pensez qu'elle est contraire (khilef à la religion), alors dites à la personne : "je crains que cette action soit mauvaise et une contradiction à ce sujet il faut que tu demandes aux gens de science, de sorte que tu sois certain de cela."

 

Et dit lui : "demande aux gens de science, je crains que ton action ne soit pas correcte et soit en opposition. Donc il est obligatoire pour toi de demander aux gens de science »

 

-Si il est dans la religion et une personne de bien alors il demandera aux gens de science.

 

-Et si il n'est pas dans la religion alors tu l'as informé et conseillé selon ta capacité.

 

Tu l'as conseillé de retourner aux gens de science et d'interroger les gens de science concernant son acte. 

 

 Traduit par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le médecin des coeurs (audio)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le médecin des coeurs (audio)

 

Question :

 

Noble cheikh qu' Allah vous accorde la réussite, certaines personnes disent que Ibn al Qayyim qu'Allah lui fasse miséricorde est le médecin des coeurs, compte tenu des nombreuses paroles que contiennent ses livres dans cette science...?

 

Réponse :

 

Le médecin des coeurs est le messager d'Allah (salla Allah 'aleyhi wa Salam).

 

Ibn al Qayyim met en évidence la médecine provenant du prophète (salla Allah 'aleyhi wa salam), donc ce n'est pas lui le médecin des coeurs.

 

Le médecin des coeurs est le prophète d'Allah (salla Allah 'aleyhi wa salam Salam)...

 

Na'am

 

Traduit par AbdelMâlik Abou Hâroûn

 Publié par 3ilmchar3i.net

فضيلة الشيخ وفقكم الله يقول : بعض الناس يقول إن ابن القيم رحمه الله هو طبيب القلوب ، لكثرة ما تكلم في هذا الفن في كتبه ؟

العلامة صالح الفوزان حفظه الله : طبيب القلوب هو الرسول صلى الله عليه وسلم ، ابن القيم مبيّن لطب الرسول صلى الله عليه وسلم ما هو بطبيب القلوب ، طبيب القلوب هو الرسول صلى الله عليه وسلم , نعم

من : منظومة الإحسائي على مقدمة أبي زيد القيرواني 02-04-1434هـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

13 significations du mot «fitnah - الفتنة» (dossier)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

13 significations du mot «fitnah - الفتنة» (dossier)
Le mot "fitnah" d'un point de vue linguistique

 

-Al-Azhari a dit : 

 

"Le mot arabe fitna inclut comme signification les sens de test et d'épreuve. 

 

La racine est tiré de l'expression fatantu al-fiddah wal-dhahab (j'ai testé la qualité de l'argent et de l'or), ce qui signifie que je fait fondre les métaux pour séparer le mauvais du bon. 

 

De même, Allâh dit dans le Coran :

 

«يَوْمَ هُمْ عَلَى النَّارِ يُفْتَنُونَ»

"Le jour où ils seront éprouvés au Feu" (Ad-Dâriyât,verset 13)

 

ce qui signifie, en les brûlant avec le feu. "

 

(al-Tahdhib Loughah, 14/196)

 

-Ibn Faaris dit: 

 

"Fa-ta-na est une racine qui indique tester ou éprouver."

 

(Al-Maqaayees Lughah, 4/472). 

 

Telle est la signification de base du mot en arabe fitna.

 

-Ibn al-Athir a dit:

 

"fitna: épreuve ou test ... Le mot est souvent utilisé pour décrire les tests dans lesquels quelque chose détesté est éliminé. Plus tard, il a également été souvent utilisé dans le sens du péché, du kufr, des combats, la combustion, la suppression et le détournement." 

 

(Al an-nihaya, 3/410. Ibn Hajar a dit quelque chose de semblable dans al-Fateh, 13/3)

 

-Ibn al-A'raabi résume la signification de fitna quand il a dit: 

 

"fitna signifie test, fitna signifie épreuve, fitna signifie la richesse, fitna signifie les enfants, fitna signifie la mécréance, fitna signifie les différences d'opinion entre les personnes, la fitna signifie le feu ."

 

(Lissan al-'Arab d'Ibn Manzour)

 

 Publié par twitter.com/Minhajsunna

 

 

Allâh Le Très-Haut dit…

 

 

 13 significations du mot

«fitnah - الفتنة»

 

 

 

 

 

«jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’association»

(sourate Al-Baqara 193)

«حَتَّىٰ لَا تَكُونَ فِتْنَةٌ »

Cela signifie

le shirk

تذكر، ويراد بها الشرك

«Si vous craignez que les mécréants puissent vous attaquer»

(sourate An-Nisa 101)

«أَن يَفْتِنَكُمُ الَّذِينَ كَفَرُوا»

Cela signifie

le combat

ويراد بها القتل

«Alors il ne leur restera comme excuse»

(sourate Anaam 23)

«ثُمَّ لَمْ تَكُن فِتْنَتُهُمْ»

Cela signifie

une excuse

ويراد بها المعذرة

«Celui qu’Allâh veut éprouver»

(sourate Al-Maa-idah 41)

«وَمَن يُرِدِ اللَّهُ فِتْنَتَهُ»

Cela signifie

l'égarement

ويراد بها الضلال

«Ce n’est là qu’une épreuve de Toi, par laquelle Tu égares qui Tu veux, et guides qui Tu veux.»

(sourate Al-Araaf 155)

«إِنْ هِيَ إِلَّا فِتْنَتُكَ»

Cela signifie

un jugement juste

ويراد بها القضاء

«c’est bien dans la tentation qu’ils sont tombés»

(sourate At-Tawbah 49)

«أَلَا فِي الْفِتْنَةِ سَقَطُوا»

Cela signifie

le péché

ويراد بها الإثم

«Ne voient-ils pas que chaque année on les éprouve une ou deux fois ?»

(sourate At-Tawbah 126)

«يُفْتَنُونَ فِي كُلِّ عَامٍ»

Cela signifie

la maladie

ويراد بها المرض

«Seigneur, ne fais pas de nous [un sujet] de tentation pour ceux qui ont mécru»

(sourate Al-Mumtahinah 5)

«رَبَّنَا لَا تَجْعَلْنَا فِتْنَةً لِّلَّذِينَ كَفَرُوا»

Cela signifie

une leçon de morale

ويراد بها العبرة

«Que ceux, donc, qui s’opposent à son commandement prennent garde qu’une épreuve ne les atteigne, ou que ne les atteigne un châtiment douloureux»

(sourate An-Noor 63)

«أَن تُصِيبَهُمْ فِتْنَةٌ»

Cela signifie

al-ouqoûbah (la juste récompense d'Allâh)

ويراد بها العقوبة

«Certes, Nous avons éprouvé ceux qui ont vécu avant eux»

(sourate Al-Ankaboot 3)

«وَلَقَدْ فَتَنَّا الَّذِينَ مِن قَبْلِهِمْ»

Cela signifie

un test

ويراد بها إختبار

«ils considèrent l’épreuve de la part des hommes comme un châtiment d’Allâh.»

(sourate Al-Ankaboot 10)

«اللَّهِ جَعَلَ فِتْنَةَ النَّاسِ كَعَذَابِ اللَّهِ»

Cela signife

une punition

ويراد بها العذاب

«Le jour où ils seront éprouvés au Feu»

(sourate Adh-Dhaariyaat 13)

«يَوْمَ هُمْ عَلَى النَّارِ يُفْتَنُونَ»

Cela signifie

brûler dans un feu

ويراد بها الإحراق

«Qui d'entre vous a perdu la raison»

(sourate Al-Qalam 6)

«بِأَييِّكُمُ الْمَفْتُونُ»

Cela signifie

perdre la raison

ويراد بها الجنون

 

Al-Mudhish page: 13-14

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Partager cet article

Voir une prétendante au mariage à la webcam ou en photo (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Voir une prétendante au mariage à la webcam ou en photo (audio-vidéo)

Question :

 

Ô Noble Cheikh, si je veux me marier avec une femme, est ce que je peux la regarder par webcam, ou peut-elle m'envoyer une photo pour que je puisse la voir ?

 

Parce que voyager jusqu'à sa région est loin.

 

Réponse :

 

Ce sont des affaires nouvellement inventées.

 

L'envoi de photos de femmes, il s'agit d'une méthode qui n'est pas correcte.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a permis à la personne qui désire se proposer à une femme, il lui a permis, s'il est capable de voir d'elle que ce qui l'incite à l'épouser, il peut le faire.

 

Ainsi, le regard, est un aspect naturel de la vue, que ce soit avec l'autorisation de son tuteur ou il la voit marcher dans la rue.

 

Elle marche donc il voit son visage ou ce qui l'incite à l'épouser, comme sa taille ou autre.

 

Ou il demande de la voir par le biais de son gardien sans être seul avec elle.

 

Il n'y a pas de problème avec cela.

 

En ce qui concerne l'échange de photos, alors ce n'est pas permis.

 

Parce que cette image peut être demandée par quelqu'un qui ne veut pas épouser cette femme, et les gens peuvent la faire circuler.

 

Donc, ce sera comme si c'était un produit présenté sur le marché.

 

Ce n'est pas correct.

 

Il s'agit d'une innovation.

 

Publié par minhajsunna

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Partager cet article

L’arbre du culte sincère

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

L’arbre du culte sincère

L’année est un arbre, dont les mois sont les branches, dont les jours sont les rameaux, dont les heures sont les feuilles, dont les instants sont les fruits.

 

-Ceux qui utilisent ces instants dans l’obéissance à Allâh, les fruits de leur arbre seront bons.

 

-Quant à ceux qui les utilisent pour Lui désobéir, les fruits de leur arbre seront amers.

 

La récolte se fera le jour de la résurrection.

 

Et c’est à ce moment que l’on distinguera les fruits sucrés des fruits amers.

 

Le culte sincère et le Tawhîd sont un arbre dans le cœur

 

Les œuvres sont leurs branches dont les fruits sont une vie heureuse dans ce bas-monde et des délices éternels dans l’au-delà.

 

Les fruits du paradis n’étant ni périssables ni défendus, il en est de même pour les fruits du culte sincère et du Tawhîd dans le bas-monde.

 

Le polythéisme, le mensonge et l’ostentation sont un arbre dans le cœur

 

Dont les fruits dans ce bas- monde sont la crainte, les soucis, l’angoisse, l’oppression de la poitrine et l’obscurité du cœur.

 

Quant aux fruits de l’au-delà, il s’agit de l’arbre de Zaqqûm (1) et du châtiment perpétuel .

 

Allâh a mentionné ces deux arbres dans la sourate Ibrâhîm.

 

(1) Arbre qui pousse en enfer

 

Kitâb Al-Fawâ'id

Publié par 3ilmchar3i.net

- السنة شجرة، والشهور فروعها، والأيام أغصانها، والساعات أوراقها، والأنفاس ثمرها، فمن كانت أنفاسه في طاعته فثمرة شجرته طيبة، ومن كانت في معصية فثمرته حنظل، وإنما يكون الجداد يوم المعاد، فعند الجداد يتبين حلو الثمار من مرها
ير والاخلاص والتوحيد شجرة في القلب؟ فروعها الأعمال وثمرها طيب الحياة في الدنيا والنعيم المقيم في الاخرة، وكما أن ثمار الجنة لا مقطوعة ولا ممنوعة، فثمرة التوحيد والاخلاص في الدنيا كذلك
والشرك والكذب والرياء شجرة في القلب ؛ ثمرها في الدنيا الخوف والهم والغم وضيق الصدر وظلمة القلب ، وثمرها في الاخرة الز!وم والعذاب المقيم
وقد ذكر النه هاتين الشجرتين في سورة إبراهيم

كتاب الفوائد

Cliquez pour agrandir

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié dans Rappels - تذكر

Partager cet article

Croire qu'une maison porte malheur

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Croire qu'une maison porte malheur

Question :

 

Une personne a habité une maison puis s'est vue atteinte par des maladies et de multiples épreuves ce qui les a amené, elle, ainsi que sa famille, à augurer mal de cette maison.

 

Lui est-il donc permis de la quitter pour cette raison ?

 

Réponse :

 

Il est probable que certaines maisons, montures ou épouses soient de mauvais augure.

 

Par Sa sagesse, Allâh ‎جل وعلا fait que se réalise, en leur compagnie, nuisance, manquement d'un profit ou autre (chose) semblable à cela.

 

Par conséquent, il n'y a pas de mal à vendre cette demeure et de déménager dans une autre demeure.

 

Et il se peut qu'Allâh ‎جل وعلا placera le bien là où elle déménagera. 

 

Il fut certes rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Le mauvais présage se situe dans trois (choses) : la maison, la femme et le cheval»

Rapporté par al Boukhariy et Mouslim. 

 

Effectivement, certaines montures sont de mauvais augure, certaines épouses, de mauvais augure et certaines maisons, de mauvais augure.

 

Donc, dès lors que la personne constate ceci, qu'elle sache alors que cela relève du décret d'Allâh جل وعلا, et qu'Allâh - Exalté et Élevé soit-Il - l'a décrété par Son ordre dans le but que la personne se déplace en un autre endroit.

 

Et Allâh est plus savant. 

 

Fataawaa arkaanil islaam, 1/176

 Traduit et publié par - @al_miirath

س٩٢: شخص سكن في دار فأصابته الأمراض وكثير من المصائب مما جعله يتشاءم هو وأهله من هذه الدار فهل يجوز له تركها لهذا السبب؟

الجواب: ربما يكون بعض المنازل، أو بعض المركوبات، أو بعض الزوجات مشئوماً يجعل الله بحكمته مع مصاحبته، إما ضرراً، أو فوات منفعة، أو نحو ذلك، وعلى هذا فلا بأس ببيع هذا البيت والانتقال إلى بيت غيره، ولعل الله أن يجعل الخير فيما ينتقل إليه، وقد ورد عن النبي صلى الله عليه وسلم، أنه قال

الشؤم في ثلاث: الدار، والمرأة، والفرس

أخرجه البخاري، ومسلم

، فبعض المركوبات يكون فيها شؤم، وبعض الزوجات يكون فيهن شؤم، وبعض البيوت يكون فيها شؤم، فإذا رأى الإنسان ذلك فليعلم أنه بتقدير الله -عز وجل- وأن الله -سبحانه وتعالى- بحكمه قدر ذلك، لينتقل الإنسان إلى محل آخر. والله أعلم

‎فتاوى أركان الإسلام للشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج1 ص176

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Le poème Nouniyya d'Al-Qahtâny : Extrait relatif à la vie après la mort (vidéo)

Publié le par 3ilm char3i-La science legiferee

Le poème Nouniyya d'Al-Qahtâny : Extrait relatif à la vie après la mort (vidéo)

الحياة في القبر والبعث يوم القيامة وصفة مجئ الله تعالى

 

وحياتنا في القبر بعد مماتنا * ‍حقا ويسألنا به الملكان

Notre vie dans la tombe, après notre mort

est vérité, et les deux anges nous y questionneront

 

والقبر صح نعيمه وعذابه * ‍وكلاهما للناس مدخران

 Le délice de la tombe et son châtiment sont authentiques

tous deux étant la provision des gens

 

والبعث بعد الموت وعد صادق * ‍بإعادة الأرواح في الأبدان

 La résurrection après la mort est une promesse véridique

par le retour des âmes dans les corps

 

وصراطنا حق وحوض نبينا * ‍صدق له عدد النجوم أواني

 Notre pont le Sirât est vérité et le bassin Hawdh de notre Prophète

est véridique, ses récipients sont au nombre des étoiles

 

يسقى بها السني أعذب شربة * ‍ويذاد كل مخالف فتان

 Le Sunnite en sera abreuvé de la plus délicieuse gorgée

et en sera repoussé tout opposant fauteur de troubles

 

وكذلك الأعمال يومئذ ترى * ‍موضوعة في كفة الميزان

De même que les oeuvres seront, ce jour-là, visibles

posées sur le plateau de la balance

 

والكتب يومئذ تطاير في الورى * ‍بشمائل الأيدي وبالأيمان

Les livres, ce jour-là, s'envoleront vers les gens

qui les recevront de la main gauche et de la main droite

 

والله يومئذ يجيء لعرضنا * ‍مع أنه في كل وقت داني

 Ce jour-là, Allah viendra pour notre exposition

bien qu'Il soit, de tout temps, proche

 

والأشعريّ يقول: يأتي أمره * ‍ويعيب وصف الله بالإتيان

 et l'Ash'ary dit que c'est Son commandement qui vient

et il désapprouve le fait d'attribuer à Allah la venue  

 

والله في القرآن أخبر أنه * ‍يأتي بغير تنقل وتدان

 Alors qu'Allah informe dans le Coran qu'Il

viendra, sans déplacement ni rapprochement

 

وعليه عرض الخلق يوم معادهم * ‍للحكم كي يتناصف الخصمان

 A Lui incombe l'exposition de la création le jour de leur résurrection

pour le jugement, afin de trancher entre les deux parties adverses

 

والله يومئذ نراه كما نرى * ‍قمرا بدا للست بعد ثمان

Allah, ce jour-là, nous Le verrons comme nous voyons

la lune, apparaissant le quatorze du mois 

 

يوم القيامة لو علمت بهوله * ‍لفررت من أهل ومن أوطان

 Le Jour de la Résurrection, si tu avais connaissance de son horreur

tu t'enfuirais de la famille et du pays

 

يوم تشققت السماء لهوله * ‍وتشيب فيه مفارق الولدان

 Le jour où, de par son horreur, le ciel se déchirera

et où les cheveux des enfants deviendront blancs

 

يوم عبوس قمطرير شره * في الخلق منتشر عظيم الشان

 Un jour terrible et catastrophique dont le mal

se propage à la création, et dont l'importance est immense

 

والجنة العليا ونار جهنم * داران للخصمين دائمتان

 Le Paradis suprême et le feu de l'Enfer

deux demeures éternelles pour les deux groupes adverses

 

يوم يجيء المتقون لربهم * ‍وفدا على نجب من العقيان

 Le jour où les pieux viendront à leur Seigneur

en grande pompe, sur des montures d'or et de pierres précieuses

 

ويجيء فيه المجرمون إلى لظى * ‍ يتلمظون تلمُّظ العطشان

 Et y viendront les criminels vers l'Enfer brasier

se passant la langue sur les lèvres tels des assoiffés

 

ودخول بعض المسلمين جهنما * ‍بكبائر الآثام والطغيان

 Certains musulmans entreront en Enfer

à cause des grands péchés et de la transgression

 

والله يرحمهم بصحة عقدهم * ‍ويبدلوا من خوفهم بأمان

 Allah leur fera miséricorde, de par leur foi valide

et leur peur sera changée en sûreté

 

وشفيعهم عند الخروج محمد * ‍وطهورهم في شاطئ الحيوان

 Leur intercesseur, pour leur sortie, sera Mohammad

et leur purification se fera dans le Fleuve de la vie

 

حتى إذا طهروا هنالك أدخلوا * جنات عدن وهي خير جنان

Quand ils y seront purifiés, on les fera entrer

dans les Jardins de séjour, qui sont les meilleurs jardins 

 

فالله يجمعنا وإياهم بها * من غير تعذيب وغير هوان

Qu'Allah nous y rassemble ainsi qu'eux
sans châtiment ni humiliation

 

Traduit par Abou-L-Waqt Al Maghriby

 Publié par 3ilmchar3i.net

Partager cet article