compteur de visite

Catégories

12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 22:00
La femme qui se maquille, se parfume puis sort de chez elle

Question : 

 
Quel est l'avis de l'islam concernant la femme qui se parfume et se maquille, puis sort directement pour se rendre à son école ?

Quel genre de parure (Zîna) la femme musulmane a-t-elle le droit de montrer aux autres femmes ?

Réponse :
 
Il est interdit pour la femme de sortir parfumée pour se rendre au marché car le Prophète, sur lui la prière et le salut d'Allah, a dit :

« Lorsque la femme se parfume et passe à côté d'une assemblée, elle est considérée comme telle »,

c'est-à-dire fornicatrice (1), en raison de la séduction qu'elle peut causer.

Cependant, si la femme est accompagnée en voiture de telle manière que son parfum n'est senti que par un proche (2), et qu'ensuite, elle descend vite pour entrer dans l'école sans qu'il n'y ait d'hommes autour d'elle, alors il n'y a pas de mal à ce qu'elle se parfume. 

En effet, aucun inconvénient n'est engendré par cela, car la femme est considérée dans sa voiture comme dans sa maison.

C'est pour cette raison qu'il n'est pas permis à un homme de laisser sa femme ou toute autre femme sous sa tutelle prendre la voiture toute seule avec un chauffeur car ceci est considéré comme un isolement en tête-à-tête interdit (Khulwa) en islam.

Dans le cas où la femme passe à côté des hommes, il n'est pas permis qu'elle se parfume.

A cette occasion, je voudrais attirer l'attention des femmes sur celles qui apportent du parfum pendant les nuits du mois de Ramadan et en donnent aux autres, de telle sorte qu'elles quittent la mosquée parfumée.

Or le Prophète, sur lui la prière et le salut d'Allah, a dit : 

« Que toute femme qui touche à un parfum n'assiste pas à la prière al-cIshâ avec nous. » (3)

Par contre, il n'y pas de mal à apporter de l'encens pour parfumer la mosquée.

Concernant le vêtement dans lequel la femme peut se montrer aux autres femmes, il lui est permis de montrer tout vêtement conforme aux habitudes et religieusement licite.

Par contre, il ne lui est pas permis de porter des parures interdites, comme des tissus transparents qui laissent transparaître la peau ou un vêtement serré montrant ses formes, car ceux-là sont compris dans le hadith du Prophète, sur lui la prière et le salut d'Allah :

« Deux catégories font partie des gens de l'enfer et je ne les ai pas encore vues... »

et il a cité, sur lui la prière et le salut d'Allah : 

« Des femmes dévêtues bien que vêtues, séductrices et faciles à séduire.
Elles portent une coiffure haute comme la bosse recourbée des chameaux à longs cous.
Elles n'entreront pas au paradis et n'en sentiront même pas l'odeur. »
(4)

(1) Rapporté par At-Tirmidhî dans le chapitre du bon comportement (n°2786) qui dit que ce hadith est Hassan Sahîh, par Abû Dâwûd dans le chapitre des femmes qui cherchent à imiter les hommes (n°4174 et 4175), et par An-Nassâ'î dans le chapitre de la parure (8/153).
(2) C'est-à-dire par une femme, ou un homme faisant partie de ses Mahârim.
(3) Rapporté par Muslim dans le chapitre de la prière (n°444).
(4) Rapporté par Muslim dans le chapitre du vêtement (n°2128)

Fatwa de cheikh Otheimine, Min al-Ahkâm il-Fiqhiyyati fil-Fatâwâ an-Nissâ'iyya, page 53,54.
copié de al-bayan.fr
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 22:00
Les angoisses du jour dernier

Ô vous, les humains !

 
Craignez Allah le Très-Haut, et méditez sur votre vie d’ici-bas et votre vie dans l’au-delà, sur votre vie et sur votre mort, sur votre temps présent et votre futur. 
 
Méditez, donc, sur la vie présente et sur ceux qui ont vécu avant vous parmi lesquels les tout premiers et les derniers d’entre eux. 
 
Certes, il y a en eux, une leçon pour ceux qui en tiennent compte. 
 
Ils ont, en effet, bel et bien exploité et peuplé la terre, et ils nous surpassaient tant en bien et dans la descendance, qu’en puissance et dans l’exploitation de la terre.
 
Malgré cela, ils disparurent sans laisser de traces, comme s’ils n’avaient jamais existé, et ils n’appartiennent, désormais, qu’au passé.

Vous suivez, actuellement, leur même chemin, et vous deviendrez inéluctablement ce qu’ils sont devenus.

 

Vous traverserez, en effet, cette vie présente pour atteindre les tombes après que vous ayez connu les splendides demeures. 
 
Vous vous isolerez de cette vie après que vous y étiez rassemblés avec votre famille dans la joie. Vous resterez seuls, le jour de la résurrection avec vos œuvres, si elles étaient bonnes, alors le chemin n’en sera que plus facile, mais si elles étaient mauvaises, alors le chemin n’en sera que plus mauvais.

Ce jour, on soufflera dans la trompe, dès lors les gens surgiront de leurs tombes pour le Seigneur de l’univers, ils seront pieds nus sans aucunes chaussures, nus sans aucun habit, et non circoncis.
 
Le prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - informa Aïcha de cela, puis elle dit :
 
« Ô Messager d’Allah ! Les hommes et les femmes seront-ils ensemble et l’un pourra contempler l’autre ! » Le Messager d’Allah – qu’Allah prie sur lui et le salue - rétorqua :
 
« La situation sera suffisamment terrible pour que l’homme prenne le temps de contempler les femmes, et réciproquement. La situation sera suffisamment terrible pour que la mère s’interroge sur son enfant, et pour que le fils s’interroge sur son père »,
 
« Puis quand on soufflera dans la trompe, il n’y aura plus de parenté entre eux ce jour-là, et ils ne se poseront pas de questions. » (Sourate ‘Les croyants’ verset 101)
 
« Le séisme [qui précédera] l’heure est une chose terrible. Le jour où vous le verrez, toute nourrice oubliera ce qu’elle allaitait, et toute femelle enceinte avortera de ce qu’elle portait. Et tu verras les gens ivres, alors qu’ils ne le sont pas. Mais le châtiment d’Allah est dur. » (Sourate ‘Le pèlerinage’ verset 2)
 
On verra ce jour-là des cœurs agités d’effroi, et des regards baissés et humiliés. On verra ce jour-là les livres des comptes déployés qui sont les feuilles où sont inscrites nos œuvres.
 
C’est ce jour où le croyant tiendra son livre de sa main droite, alors que le mécréant le saisira de sa main gauche ou derrière son dos. Ainsi, celui qui recevra son livre de sa main droite, dira joyeusement et radieusement : « Tenez ! Lisez mon livre », « par contre celui qui recevra son livre de sa main gauche » dira tristement, et avec désespoir : « Hélas pour moi ! J’aurais souhaité qu’on ne m’ait pas remis mon livre », et il invoquera la destruction sur lui-même.
 
Ce jour, on placera les balances où seront pesées les œuvres des créatures qu’elles soient bonnes (traduction rapprochée) :
 
« Quiconque fait un bien fût-ce le poids d’un atome, le verra » (Sourate ‘Le séisme’ verset 7)
 
Allah dit (traduction rapprochée) :
 
« Au jour de la résurrection, Nous placerons les balances exactes. Nulle âme ne sera lésée en rien, fût-ce du poids d’un grain de moutarde, nous le ferons venir. Nous suffisons largement pour dresser les comptes. » (Sourate ‘Les prophètes’ verset 41).
 
Ce jour-là, on verra, également, les gens qui déferleront comme les flots les uns sur les autres, alors qu’un malheur et une angoisse insupportables les affligeront, et ils diront : pourquoi vous ne chercheriez pas quelqu’un qui puisse intercéder en votre faveur auprès de votre Seigneur ?
 
Ils allèrent trouver Adam, puis Noé, puis Ibrâhîm, puis Moussa (que le salut d’Allah soit sur eux), mais ils présentèrent tous des excuses, ensuite ils iront voir ‘Issa (que la paix d’Allah soit sur lui) qui dira : 
 
« je ne peux rien faire, mais allez, donc, trouver Muhammad le serviteur à qui Allah a pardonné ses péchés passés et futurs. Ils iront, donc trouver le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dira en étant fier de ce qu’Allah lui a donné comme gratitude : « je suis celui qui lui faut (pour le début du jugement) »
 
C’est alors qu’il demande la permission à son Seigneur, et soudain, il tombe en prosternation, puis Allah lui offrira, pour toutes les louanges et les remerciements (que le Prophète ne cessa de prodiguer dans la vie d’ici-bas), ce qu’Il n’a jamais offert à personne auparavant, et Allah le laissera ainsi prosterner le temps qu’Il voudra, puis Il lui dira : 
 
« Ô Muhammad ! Relève ta tête. Parle et tu seras écouté. Intercède et on acceptera ton intercession. Demande et on te donnera. »
 
Ce jour-là, Allah descendra pour trancher entre les créatures, et pour les juger. 
 
Allah s’isolera Lui et son serviteur croyant, ne dévoilera pas ces péchés, lui parlera sans qu’il n’y ait entre eux besoin de traducteur, Il l’informera de ses péchés jusqu’au moment où le serviteur admettra et reconnaîtra pour qu’ensuite la faveur d’Allah sur lui se dévoile lorsqu’Allah lui dira(traduction rapprochée) :
 
« Je n’ai pas dévoilé tes péchés dans la vie d’ici-bas, et aujourd’hui, Je te les pardonne ».
 
Ce jour-là, il y aura le bassin du prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - où les créatures apaiseront leurs soifs. Son eau est plus blanche que le lait, son goût est plus sucré que le miel, et son odeur est plus agréable que celle du musc. Sa longueur mesure un mois (de marche), ainsi que sa largeur. 
 
Ses coupes sont aussi nombreuses et éclatantes que les étoiles dans le ciel. Seuls sont ceux qui ont cru en lui et suivi sa sunna qui boiront de ce bassin. 
 
Celui qui en boira une seule gorgée n’aura plus jamais soif après cela. 
 
Les premiers qui en boiront sont les pauvres Mouhâdjirînes (personnes qui fuirent de la Mecque, encore habitée par les polythéistes, vers Médine).
 
Ce jour-là, le soleil se rapprochera des créatures d’une distance de mile, les gens nageront dans leur transpiration selon la nature de leurs actions. 
 
Chez certains d’entre eux, la transpiration atteindra les chevilles, chez d’autres, elle atteindra les genoux, chez d’autres, elle atteindra le niveau des reins, et chez d'autres, la transpiration les submergera entièrement.
 
Par ailleurs, Allah couvrira de Son ombre celui qu’il voudra, le jour où il n’y aura aucune ombre à part la Sienne.

Ce jour-là, Allah interpellera Adam : « Ô Adam ! », il répondra : « À votre service ! À vos ordres mon Seigneur ! Tous les bienfaits sont entre vos Mains ».
Il lui dira : « Extrais de ta descendance ceux qui seront envoyés en enfer ».
Adam demandera : « Mais qui sera envoyé en enfer ? »
Il répondra : « Sur mille personnes, neuf cent quatre-vingt-dix-neuf (seront envoyés en enfer). »
C’est à cet instant où le jeune se fera des cheveux blancs.

Ce jour-là, sera déposé le pont au-dessus de la Géhenne, dont l’épaisseur sera plus fine qu’un cheveu, et qui sera plus aiguisée qu’une épée.

On enverra le dépôt et les liens de parenté qui se poseront sur les flancs droits et gauches du pont, alors que les gens le traverseront selon la nature de leurs actions.

Leur situation sur le pont dépendra de leurs actions, il y en a parmi eux qui le traverseront d’un clin d’œil, d’autres d’un coup de tonnerre, d’autres le traverseront en rampant, d’autres entre les deux, et votre Prophète se tiendra debout sur le pont en disant : « Ô Seigneur ! Préserve-nous, préserve-nous ! ».

On verra suspendus sur les bords du pont, des crochets dirigés (par Allah) qui agripperont tous ceux qu’on lui ordonnera de saisir : soit cette personne sera écorchée puis secourue, ou soit elle sera ancrée en enfer.

Ce jour-là, les gens se diviseront en deux groupes, un groupe sera au paradis et l’autre dans la fournaise ardente 
(traduction rapprochée) :

« Le jour où l’heure arrivera, ce jour-là ils se sépareront (les uns des autres). Ceux qui auront cru et accompli de bonnes œuvres se réjouiront dans un jardin ; et quant à ceux qui n’auront pas cru et auront traité de mensonges nos signes ainsi que la rencontre de l’au-delà, ceux-là seront emmenés au châtiment. » (Sourate ‘Les romains’ verset 14, 15 et 16)

Ô les serviteurs d’Allah !

Craignez-le donc, et préparez-vous pour ce jour, car il est inévitablement votre seule destination, et sans le moindre doute votre ultime rendez-vous.
 
Par ailleurs, même si ce jour est immense, dur, et terrible, il sera facile pour les pieux croyants, car Allah dit (traduction rapprochée) :

« Et ce jour sera difficile aux mécréants. » (Sourate ‘Le discernement’ verset 26)

Croyez donc, en Allah, et sachez qu’Allah connaît ce qu’il y a dans vos poitrines, prenez-y garde.

Ô créateur des cieux et de la terre, celui qui connaît l’invisible et le visible, nous te demandons par le fait que nous attestons que Tu es Allah, nulle divinité à part Toi, l’Unique, le seul à être imploré pour ce que nous désirons, Celui qui n’a pas engendré, et qui n’a pas été engendré, et qui n’a aucun égal ; nous te demandons ô Celui qui est plein de majesté et de largesse, ô le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même ! Nous te demandons d’alléger pour nous les angoisses de ce jour, et de nous rendre ce jour-là bienheureux, et fais-nous rejoindre les vertueux.

copié 
                                                              
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 22:00
L’avis sur la fécondation in vitro

SHeikh Muhammad Ibn 'Uthaymîn (rahimahullâh) a expliqué, concernant le cas d'une femme qui n'a pas la possibilité d'avoir d'enfant naturellement avec son mari, et qui souhaiterait avoir recours à la fécondation In Vitro, que cela se présente sous deux formes.

 

La première situation est quand la femme ne peut pas avoir d'enfant avec son mari (stérile) et qu'elle a recours au sperme d'un autre homme que l'on injecte dans son utérus.

 

Cela est strictement interdit conformément au hadîth du Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) qui dit :

« Il n'est pas permis à un homme de poser son sperme auprès d'une autre (que sa femme) » 

Et cela de crainte de détourner la descendance.

Il est donc interdit à la femme de recevoir le sperme d'un autre que son mari, quelque soit la situation.

Et si la femme fait cela, les enfants qu'elle aura - de cette opération - ne seront pas considérés comme les enfants de son mari.

 

La deuxième situation est quand la femme ne peut pas avoir d'enfant avec son mari, et que le spermatozoïde de l'homme est prélevé, puis déposé dans l'utérus de la femme.

 

Dans cette façon de faire, il n'y a pas de mal.

Il faut être certain auprès des médecins que le prélèvement se fait bien au moment où l'homme éjacule et que cela est prélevé puis déposé dans l'utérus.

De cette manière, il n'y a pas de mal. Il y a certes des textes chez les jurisconsultes justifiant de cette situation.

SHeikh Ibn 'Uthaymîn (rahimahullâh) explique encore que le prélèvement du sperme de l'homme doit être fait d'une manière acceptée, comme le fait que le mari doit être en intimité avec sa femme, et doit éjaculer lorsqu'il est entre ses jambes ou qu'elle fait cela avec sa main, ceci, de sorte que le sperme soit prélevé convenablement pour la fécondation de la femme.

Tiré du site : www.ibnothaimeen.com
Madjmu' Fatâwa du SHeikh Ibn Uthaymîn, 17/27-28
copié de manhajulhaqq
 
Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 22:00
Les effets des djinns sur les humains et des humains sur les djinns...

Question :

 

Quel est l'effet des djinns sur les humains et des humains sur les djinns ?

 

Quel est l'effet de l'œil envieux sur la personne enviée ?

 

Réponse : 

 

L'effet des djinns sur les humains et des humains sur les djinns ainsi que l'effet de l'œil envieux sur la personne enviée sont des choses bien connues.

 

Mais ces choses n'arrivent que par la volonté et la prédestination d'Allah.

 

Quant aux effets de l'envieux sur la personne enviée, ce sont des choses bien connues des gens.

 

Il a été rapporté dans un hadith sûr que le Prophète (que la paix soit sur lui) a dit :

 

«Le mauvais œil est une vérité, s'il y a une chose qui devance la prédestination, ce serait le mauvais œil»

 

Il a dit également  «Pas d'exorcisme sauf pour se protéger contre le mauvais œil ou se guérir la fièvre.»

 

Il y a de nombreux hadiths allant dans ce sens.

 

Nous demandons à Allah de nous protéger et de nous garder fermement sur la vérité.

 

Qu'Allah nous accorde le succès.

 

Que la paix et les bénédictions soient sur notre Prophète Muhammad, sa famille et ses compagnons

 

Fatwa n°3624  

Volume 1 page 270 partie 1

Traduit par Oum 'Ikrima

تأثير العين

س عن تأثير الجن على الإنس انظر (مس الجن وعلاجه). أو الإنس على الجن وعن تأثير عين الحاسد في المحسود

جتأثير الجن على الإنس والإنس على الجن وتأثير عين الحاسد في المحسود- كل ذلك واقع ومعروف، لكن ذلك كله بإذن الله سبحانه وتعالى ال

وبالله التوفيق. وصلى الله على نبينا محمد، وآله وصحبه وسلم. كوني القدري لا إذنه الشرعي. أما ما يتعلق بتأثير عين الحاسد في المحسود فهو ثابت فعلا وواقع في الناس، وقد صح عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال: [مسلم بشرح النووي] (14 / 171العين حق، ولو أن شيئا سبق القدر سبقته العين وقال صلى الله عليه وسلم: الإمام أحمد (3 / 486)، والبخاري (7 / 16)، وأبو داود (4 / 216)، والترمذي (4 / 394)، وابن ماجه (2 / 1161). لا رقية إلا من عين أو حمة . والأحاديث في هذا كثيرة، نسأل الله العافية والثبات على الحق

فتوى رقم 3624

(الجزء رقم : 1، الصفحة رقم: 269-270)

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Monde de l'invisible (anges -démons -ibliss) - الغيب
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:00
La mixité sur les forums (audio)

Fatwa du Chaykh Ar-Radjihi sur le fait de dire à son mari "Akhi" ou à sa femme "Oukhti", sur la participation des femmes avec les hommes dans les forums islamiques sur internet et sur le fait qu'une soeur dise à un frère : " Je t'aime pour Allah "

article separator1

 

En résumé :

 

-Pour la première question, sur le fait de dire à son mari AKHI ou à son épouse OUKHTI, le Chaykh dit que si cela est dit en voulant parler de la fraternité islamique, il n'y a pas de mal à cela, comme l'a fait Ibrahim, paix et bénédictions d'Allah sur lui, lorsqu'il dit au roi injuste en Egypte que sa femme était sa soeur.

Mais qu'il est préférable et meilleure de délaisser cela car c'est ambigu. 
 
-Pour la deuxième question, sur la participation des femmes avec les hommes dans les forums islamiques sur internet et en les remerciant en disant par exemple " Djazakallahou Khayrane ", le Chaykh dit qu'il n'y a pas de mal à ce que la femme participe avec les hommes sur le net, que cela fait partie de la da'wa à Allah, qu'elle réponde à ceux qui se trompent et montrent la vérité, à condition qu'elle ne mette pas sa photo ou son image à l'écran (webcam) et qu'elle ne parle pas au micro, qu'elle réponde à l'écrit, qu'elle dissimule son nom si elle peut afin de se préserver des fitnas qu'elle pourrait avoir si son nom apparaissait.

Donc, qu'elle réponde aux paroles fausses et éclaircissent la vérité, cela fait partie de la da'wa à Allah et il n'y a pas de mal dans cela. Mais sans que sa voix ou son image n'apparraisse et il est préférable que son nom soit dissimulé. 
 
-Pour la troisième question, sur le fait qu'une soeur dise à un frère : " Je t'aime pour Allah ", le Chaykh dit que s'il n'y a pas de fitna, que cela n'est pas douteux, il n'y avait pas de mal à cela.

Mais qu'il ne faut pas qu'il y ait d'isolement entre les deux, et qu'il est préférable que cela se fasse à l'écrit, au travers de l'écran. 
 

Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:00
Description du paradis
Selon Al Moughyra Ibn Sho'ba رضي الله عنه , le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم a dit :
 
«Moïse demanda à son Seigneur: «Comment sera celui qui occupera le plus bas degré du Paradis?»
Il dit: «C'est un homme qui viendra après que tous les gens du Paradis y auront été introduits.
Allah lui dit: «Entre au Paradis».
Il dit: «Seigneur! Comment est-ce que j'y entre alors que les gens ont déjà occupé leurs places et reçu les biens qu'on leur y avait préparés?»
On lui dit: «Serais-tu satisfait d'avoir un royaume égal à celui de l'un des rois du bas-monde?» Il dit: «Seigneur! J'accepte».
Il dit: «Tu as cela ainsi qu'un autre pareil et un troisième et un quatrième...»
Il dit au cinquième: «Seigneur! J'accepte».
Il dit: «Tu as tout cela et dix fois plus encore.
Tu as aussi tout ce que ton âme désire et tout ce qui fait le délice de tes yeux».
Il dit: «Seigneur! J'accepte».
Moïse dit: «Seigneur! Comment sera alors celui qui aura la plus haute position ?»
Il dit: «Ceux-là sont ceux que J'ai voulus pour Moi-même.
J'ai planté de Ma propre Main l'arbre des honneurs qu'ils recevront et J'ai placé sur lui un cachet.
Ainsi nul ? il ne le voit, nulle oreille n'en entend parler et nul coeur d'humain ne se l'imagine».
(Mouslim)
 
fdg 

Selon Abou Hourayra رضي الله عنه , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :
 

« Allah  le Très-Haut a dit :
«J'ai préparé pour Mes esclaves ce que jamais
 oeil n'a vu, jamais oreille n'a entendu et jamais coeur humain n'a imaginé». Lisez, si vous en voulez une preuve, le verset suivant: «Aucun être créé ne sait ce qu'on a caché pour eux comme sources de sérénité profonde en récompense de ce qu'ils faisaient».

(32/17)(ura)
 
fdg

Selon lui aussi, le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :
 

«Le premier groupe d'hommes qui entreront au Paradis auront la splendeur de la pleine lune.
Ceux qui, les suivront auront l'éclat de la plus brillante étoile du firmament.
Ils n'ont ni urine, ni défécation, ni salive, ni morve. Leurs peignes seront d'or.
Leur sueur aura l'odeur du musc.
Leur encens sera le costus (riche racine d'Arabie et de l'Inde qui dégage en brûlant un parfum suave et très apprécié en Orient).
Leurs épouses seront les Houris aux grands yeux.
Ils auront tous l'aspect d'un même homme, à l'image de leur père Adam: il s'élance dans le ciel avec une stature de soixante coudées».

(ura)
 
fdg

Selon Ibn Mas'ùd رضي الله عنه , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :

«Je sais certainement quel est le dernier des gens de l'Enfer qui en sortira (ou le dernier des gens destinés au Paradis à entrer au Paradis) : C'est un homme qui sortira du Feu en traînant à quatre pattes. Allah glorifié et honoré lui dit: «Va et entre au Paradis!».
Il va jusqu'au Paradis mais se l'imagine déjà plein. Il revient alors sur ses pas et dit : «Seigneur! Je l'ai déjà trouvé plein».
Allah
 glorifié et honoré lui dit: «Va et entre au Paradis! Tu y as pour toi un domaine égal à tout le bas-monde et dix fois plus encore».
Il dit: «Te moques-Tu de moi alors que Tu es Le Roi?»

Le narrateur dit: «J'ai vu à ce moment le Messager de  Allah  rire jusqu'à découvrir ses molaires et il disait: «II s'agissait là de l'habitant du Paradis qui en occupera la plus basse place».

(ura)
 
fdg

Selon Abou Sa'id Al Khoudri رضي الله عنه , le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :
 

«II y a au Paradis un arbre sous lequel (ou à l'ombre duquel) le cavalier (monté sur un cheval de race, rapide et dégraissé pour la course) court durant cent ans sans arriver à sa fin».

(ura)
 
fdg

Selon Abou Hourayra رضي الله عنه , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :
 

«Un espace du Paradis égal à la moitié de la corde d'un arc est certainement meilleure que toute l'étendue sur laquelle le soleil se lève ou se couche».

(ura)
 
fdg

Selon Abou Hourayra رضي الله عنه , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :
 

«L'homme qui occupe le degré le plus bas du Paradis est un homme à qui  Allah dit: «Exprime un voeu» et il exprime un voeu suivi d'autres voeux.
Allah lui dit: «As-tu exprimé tous tes voeux?» Il dit: «Oui».  Allah lui dit: «Tu as tout ce que tu as désiré et autant que lui en plus».

(Mouslim)
 
fdg

Sahl رضي الله عنه rapporte encore :
 

«J'ai assisté à l'une des réunions du Prophète où il a décrit le Paradis.
A la fin de sa description, il dit: «II y a au Paradis ce que nul oeil n'a vu, nulle oreille n'a entendu et nul coeur humain n'a imaginé».
Puis il récita ces deux versets du chapitre 32 (traduction rapprochée):


«Leurs côtés fuient les lits. Ils invoquent leur Seigneur par crainte et par convoitise et dépensent de ce que Nous leur avons octroyé. (16) Aucun être créé ne sait ce qu'on a caché pour eux comme sources de sérénité profonde en récompense de ce qu'ils faisaient». (17)
(Al Boukhâri)
 
fdg

Selon Abou Sa'id et Abou Hourayra رضي الله عنهما , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :
 

«Quand les gens du Paradis entrent au Paradis, un crieur lance un appel: «II vous appartient désormais de vivre et de ne jamais plus mourir.
Il vous appartient désormais d'être en bonne santé et de ne plus tomber malade.
Il vous appartient désormais d'être jeunes et de ne jamais plus vieillir.
Il vous appartient désormais de jouir et de n'être jamais plus misérables».

(Mouslim)
 
fdg

Selon Abou Sa'id Al Khoudri رضي الله عنه , le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :
 

«Les habitants du Paradis verront certainement les habitants des palais qui sont au-dessus d'eux comme vous voyez actuellement les étoiles les plus lumineuses perdues au fond du ciel à l'Est ou à l'Ouest et ce à cause de la supériorité des degrés qu'occupent les uns par rapport aux autres».
Ils dirent: «O Messager de  Allah ! Est-ce que ces hautes demeures sont celles des prophètes et que nul autre qu'eux ne pourra atteindre?» Il dit: «Pas du tout, par Celui qui tient mon âme dans Sa Main, ce sont plutôt des hommes qui ont cru en  Allah  et accordé foi aux Messagers».

(ura)
 
fdg

Selon Jâber رضي الله عنه , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :

«Les habitants du Paradis y mangent et y boivent sans pourtant avoir ni défécation, ni morve, ni urine. Mais leur manger ne provoque chez eux que des rots ayant le parfum du musc.
Allah  leur inspire les formules suivantes comme II leur inspire leur respiration: «Soubhànallàh» (gloire et pureté à 
Allah) et «Allàhou akbar» (Allah est Le plus grand)»
(Mouslim)
 
fdg

Selon Abou Sa'id Al Khoudri رضي الله عنه , le Messager  d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :

«Allah dira aux gens du Paradis: «O gens du Paradis!»
Ils disent: «A Tes ordres, à Ton service et le bien est entre Tes mains». Il dit: «Etes-vous satisfaits?»
Ils disent: «Comment peut-il en être autrement quand Tu nous as donné ce que Tu n'a jamais donné auparavant à aucune de Tes autres créatures?»
Il leur dit: «Voulez-vous que Je vous donne encore mieux que tout cela?»
Ils disent: «Qu'y a-t-il de meilleur que cela?»
Il dit: «Je vous couvre de Ma pleine satisfaction et Je ne Me fâcherai alors plus jamais contre vous».

(ura)
 
fdg

Selon Souhayb رضي الله عنه , le Messager d'Allah  صلى الله عليه وسلم a dit :
 
«Une fois que les gens du Paradis y seront entrés. Allah dira: «Voulez-vous encore quelque chose?»
Ils disent: «Ne nous as-Tu pas blanchi nos visages? Ne nous as-Tu pas introduits au Paradis et sauvés de l'Enfer?»
Il soulève alors le voile et voilà qu'ils n'ont jamais rien reçu de plus cher que la vue de leur Seigneur».

(Mouslim)
 
fdg

Le Paradis, spécialement aménagé pour les croyants, constitue le meilleur lieu de séjour, à proximité d'Allah (traduction rapprochée) :
 
"Les jardins d'Eden, où ils entreront, ainsi que tous ceux de leurs ascendants, conjoints et descendants qui ont été de bons croyants.
De chaque porte, les anges entreront auprès d'eux : "Paix sur vous, pour ce que vous avez enduré avec patience !"
Comme est bonne votre demeure finale! "

(Surat ar-Ra'd: 23-24)

 
fdg
(traduction rapprochée)
 
" On fera circuler parmi eux des plats d'or et des coupes; et il y aura là [pour eux] tout ce que les âmes désirent et ce qui réjouit les yeux. Et vous y demeurerez éternellement. "
(Surat az-Zukhruf: 71)

 
fdg
 
(traduction rapprochée)
 
" Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux: il y aura là des rivières d'une eau jamais malodorante, et des rivières d'un lait au goût inaltérable, et des rivières d'un vin délicieux à boire, ainsi que des rivières d'un miel purifié..." (Surat Muhammad: 15)
 
fdg
 
(traduction rapprochée)
 
" C'est Lui qui nous a installés, de par Sa grâce, dans la Demeure de la stabilité, où nulle fatigue et nulle lassitude ne nous touchent." (Surat Fatir: 35)
 
fdg
 
(traduction rapprochée)
 
" Il y aura pour eux tout ce qu'ils voudront. Et auprès de Nous il y a davantage encore." (Surat Qaf: 35)
 
fdg
 
(traduction rapprochée)
 
" "Nous vivions au milieu des nôtres dans la crainte [d'Allah]; puis Allah nous a favorisés et protégés du feu de l'Enfer. Antérieurement, nous L'invoquions. C'est Lui certes le Charitable, le Très-Miséricordieux." (Surat at-Tur: 26-28)
 
fdg
 
Chapitre 83 - versets 22 à 28 (traduction rapprochée) :
 

«Oui, ceux qui auront vécu dans l'obéissance de Allah  et dans les oeuvres de bien seront certainement dans un lieu de délices. (22) Sur des lits somptueux, ils regardent. (23) Tu reconnais sur leurs visages la joie radieuse des délices.(24) On leur sert à boire un nectar cacheté. (25) Son cachet est de musc et que ceux qui se disputent pour arriver à cela se disputent. (26) II se mêle à de l'eau de Tasnim. (27) Une source où boivent les plus rapprochés (de Allah )».

 
fdg
 
Chapitre 44 - versets 51 à 57 (traduction rapprochée) :
 

«Les gens pieux sont dans une demeure pleine de sécurité. (51) Dans des jardins et des sources. (52) Ils portent des vêtements de soie fine et de brocart et se font face. (53) Oui et Nous leur donnâmes pour épouses des Houris aux beaux yeux. (54) Ils y demandent en toute sécurité toutes sortes de fruits. (55) Ils n'y goûtent pas à la mort sauf à leur première mort et II les a préservés du supplice de la Fournaise. (56) C'est là un effet de la générosité de ton Seigneur et c'est là le très grand succès». (57)

 
fdg
 
Chapitre 43 - versets 68 à 73 (traduction rapprochée) :
 

«O Mes esclaves! Nulle crainte aujourd'hui ne vous accable et nul chagrin ne vous afflige. (68) Ceux qui ont cru à Nos signes et qui Nous étaient entièrement soumis. (69) Entrez au Paradis! On vous y procurera à vous et à vos épouses les plus grandes joies. (70) On fait passer devant eux des bols et des coupes en or. Il y a là tout ce que l'âme envie et tout ce qui fait jouir les yeux et vous y êtes immortels. (71) Tel est le Paradis qu'on vous a donné en héritage pour ce que vous faisiez. (72) Vous y avez des fruits en abondance dont vous mangez». (73)

 
fdg
 
Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

"Quand vous demandez, demandez le Firdaws, il est au centre du Paradis et à sa partie la plus élevée, juste au dessus de lui se trouve le Trône du Tout Miséricordieux, et de Lui coule les fleuves du Paradis".
(Al-Boukhâri n°2790)
 
fdg

Ibn Abbâs رضي الله عنه a expliqué ainsi :

"La réalité de ce qui existe dans le Paradis n'a de commun avec ce qui existe en ce monde que les noms".
(Silsilat ul-ahâdîth as-sahîha, n° 2188)
      
copié de alminhadj.com
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:00
Rappel de certain méfaits des ikhwans mouslimins (audio)

 
Voici une question d'Egypte, la personne dit :
 
Cheikh nous avons été éprouvés par le groupe des Frères Musulmans alors pourriez vous nous rappeler certains de leurs méfaits afin que nous nous écartions d'eux ?
 
Réponse :
 
Premièrement ce n'est pas vous seulement qui êtes éprouvés, mais bon rien d'étonnant car ce groupe vient de chez vous donc normalement vous devriez connaitre ce groupe et ne pas demander sur lui enfin ce n'est pas grave: le point central du groupe de frères musulmans duquel découle toute leur théorie est la règle "du pardon et de l'entraide" qui dit : "nous nous reunissons sur quoi nous sommes d'accord et nous nous pardonnons mutuellement ce sur quoi nous divergeons" cette règle a ouvert en grand la porte aux groupes égarés qu'ils s'attribuent à l'islam comme les "rafida" [chiites] ou encore qu'ils soient hors islam comme les juifs ou les chrétiens.
 
A ce propos, le fondateur et leader de ce groupe [Hassan al Banna] a appliqué cette règle en paroles et en actes.
 
Parmi ses actes, il a mis trois chrétiens parmi eux "ya'qoub sannou'" comme membres de l'assemblée du groupe et aussi il a créé une cellule pour le rapprochement avec les chiites chez vous en Egypte à Alexandrie ou au Caire je ne me rapelle plus tout de suite - et parmi ce qu'il a dit :
 
" il n'y a pas entre les juifs et nous de conflit religieux mais plûtot un conflit d'ordre économique"
 
comme cela a été rapporté par l'un de ses proches Mahmoud Abdel Halim dans son livre intitulé" al ikhwan: ahdath sana'at at tarikh rou yia minal dakhil" [ les ikhwan: des évènements qui ont fait l'Histoire une vision intérieure]. 
 
De nos jours les grands responsables et leader de ce groupe sont sur ces idées.
 
Et la dernière parole qui me soit parvenue est celle de Ma moun al Hodheibi il y a plusieurs années dans un journal (et je suis en possession de la page) où il dit "nous accueillons les coptes [chrétiens égyptiens] dans notre groupe tant qu'ils ne contredisent pas notre religion" et il y a quelques jours le journal saudien "Al Watan" a publié une parole d'un des "ikhwane" et il s 'agit de Ahmed Kamal Aboulmejd qu'il a dite lors d'un congrès impliquant des membres de la Ligue Islamique Mondiale et de l'assemblée des églises, aux Etats-Unis: " il ne faut pas que la question de croyance soit une cause de divergence entre nous" ... regardez jusqu'où ce groupe est allé.
 
Et Youssouf al Qardawi qui est parmi les grands suiveurs de Hassan al Banna appelle à la discussion et le rapprochement entre les cultes.

Cela est en résumé sur ce groupe et l'axe autour duquel découle ce qu'ils prétendent être leur appel à la religion d'Allah Le Très Haut.

Soyez donc sur vos gardes le concernant et il faut que vous soyez, vous les gens d'Egypte, les plus au courant de votre peuple.
                                             
Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:00
Quelles personnes sont talib al 3ilm (étudiant en sciences religieuses) ?

On dit d'une personne que c'est un Talib 'ilm quand elle recherche la science.


Le petit débutant est un Talib 'ilm, le moyen est un Talib 'ilm, le grand moujtahid est un Talib 'ilm.

Toute personne qui s'active et qui emprunte le chemin de la science afin de l'acquérir est un Talib 'ilm.

C'est un titre honorifique. En effet, c'est l'héritage des Prophètes.

Et celui qui la demande a certes demandé l'héritage le plus précieux.

Et c'est l'héritage des Messagers et des Prophètes .

Il n'y a pas de fin à la demande de la science.

Au contraire, plus la science du savant augmente, plus il ressent qu'il en a besoin de plus encore.

C'est pour cela que aussi longtemps que puisse vivre l'étudiant, il ne peut jamais se passer de la demande de la science et il ne s'arrete pas d'étudier, surtout s'il acquière la maîtrise de la science, il ressentira le besoin de plus de science encore, comme Allah a dit (traduction rapprochée) :

 
" Et dis: "Ô mon Seigneur, accroît mes connaissances !" 
 
متى يطلق على الشخص طالب علم ؟
فأجاب - حفظه الله - يطلق عليه طالب علم إذا طلب العلم , إذا شرع في طلب العلم فهو طالب علم ,فالصغير المبتديء طالب علم, والمتوسط طالب علم , والكبير المجتهد طالب علم , فكل من سعى وسلك في طريق العلم ليحصله فهو طالب علم , وهو لقب شريف , فإن العلم ميراث الأنبياء , ومن طلبه فقد طلب أغلى ميراث , وهو ميراث الرسل والأنبياء , وليس لطلب العلم منتهى , بل كلما ازداد العالم من العلم علما رأى أنه يحتاج إلى أكثر ممّا لديه وعنده , لذا مهما تعمر طالب العلم , مهما طال عمره فإنه لا يستغني عن الطلب أبدا , ولا يجلس عن الطلب , لاسيّما إذا تمكن من العلم رأى حاجته إلى المزيد , كما قال الله
( وَقُلْ رَبِّ زِدْنِي عِلْمًا)

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 22:00
La lettre noun "ن" et la définition de la foi (vidéo)

 

Cheikh Abdoullah ibn AbderRahim Al-Boukhâry - الشيخ عبدالله بن عبد الرحيم البخاري
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
10 juin 2009 3 10 /06 /juin /2009 22:00
Etendre ses jambes face au coran
Question :
 
Est-il permis de mettre ses pieds devant les livres du Coran et se mettre dos aux livres de Coran ?
 
Réponse :
 
S'il veut par là mépriser le Coran, il ne lui est pas permis d'étendre ses jambes face aux livres de Coran, mais s'il est éloigné et qu'il a besoin de faire cela ou qu'il oublie, il n'y a pas de mal.

Par contre s'il est proche, le mieux est de ne pas étendre ses jambes devant le livre du Coran, si le but n'est pas le mépris, cette question est vague, surtout s'il est éloigné des livres du Coran.
 
copié de fatawaislam.com
 
Cheikh ‘Abdel‘Azîz Bnou ‘Abdillah Ar-Râjihî - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله الراجحي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم