compteur de visite

Catégories

29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 20:50
Le bon comportement envers la mère (audio)

 
Ce livre audio met en relief le respect que le musulman doit avoir envers sa mère...
Lu et introduit par Abou Adam Al-Fransi.... 

Allah 'aza oua jala dit (traduction rapprochée) :

« Et ton Seigneur a décrété: " N'adorez que Lui; et (marquez) de la bonté envers les père et mère: si l'un d'eux ou tous deux doivent atteindre la vieillesse auprès de toi, alors ne leur dis point: "fi !" et ne les brusque pas, mais adresse-leur des paroles respectueuses. - et par miséricorde, abaisse pour eux l'aile de l'humilité, et dis: "Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m'ont élevé tout petit. » (Sourate Al Isra - verset n° 23/24 )
 
D'après 'Abû Hurayra (qu'Allah soit satisfait de lui),

"Un homme vint chez le Messager d'Allah (paix et bénédictions d'Allah sur lui) et lui dit : «Ô Messager d'Allah ! Quel est celui qui mérite le plus que je lui tienne compagnie ?»
Il dit : « Ta mère. »
« Et qui encore ? »
Il dit : « Ta mère. »
Il dit : « Et qui encore ? »
Il dit : « Ta mère. »
Il dit : « Et qui encore ? »
Il dit : « Ton père. »

[ Al Boukhârî et Mouslim]

 
Ibn 'Abâss - qu'Allah soit satisafait de lui - a dit :

«Il n'est pas de musulman qui possède des parents musulmans et par qui il espère la récompense d'Allah par le bon comportement, sans qu'Allah lui ouvre deux portes (c.-à-d. du paradis), et s'il lui reste un seul des deux parents, alors une porte lui sera ouverte.
À l'inverse, s'il contrarie un de ses parents, Allah ne sera satisfait de lui que lorsque ce parent sera satisfait de lui. »
On lui répliqua : « Ceci même si ses parents sont injustes (envers lui). »
Il répondit : « Oui, même s'ils sont injustes.» 
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Famille - أهل
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 17:13
Dire «sadaqallahul-'adhim - صدق الله العظيم» après la lecture du coran (audio-vidéo)

 
Question :

 

Quel est le jugement de la parole « Sadaqa Allâhu-l-'Adhîm » après avoir fini la lecture du Coran ?

 

Réponse de Cheikh Zayd al Madkhali :

 

Ceci n'a pas été fait par les salafs.

 

Il n'est pas rapporté que les salafs clôturaient la lecture en disant « Sadaqa Allâhu-l-'Adhîm », ni dans la prière, ni en dehors de celle-ci.

 

Malgré la croyance du serviteur qu'Allah est le plus Véridique en parole. 

"وَمَنْ أَصْدَقُ مِنَ اللَّهِ قِيلًا"

« Et qui est plus véridique qu'Allah en parole. »

 

Mais la religion (s'apprend) par la transmission, elle est rapportée du messager صلى الله عليه و سلم et transmise par les salafs, car ils l'ont prise du messager صلى الله عليه و سلم     ou bien des nobles compagnons. 

 

Donc en résumé, il n'est rapporté d'aucun salaf, selon ma connaissance, qu'il clôturait sa lecture en disant« Sadaqa Allâhu-l-'Adhîm », ni dans la prière ni en dehors de celle-ci. 

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

64f5sfl7rlw
 
Question :
 
Quel est le jugement concernant la parole "Sadaq Allahul-'Adhim" après la lecture du Qur'ân ?
 
Réponse du Comité permanent des savant de l'Ifta :
 
La louange est à Allah, et que les prières et les salutations soient sur Son messager, sa famille et ses compagnons.
 
La parole  "Sadaq Allahul-'Adhim" après la lecture du Qur'an est une innovation.

Le prophète ( salallahu 'alayhi wa sallam) ne l'a pas fait et ni les Califes Bien Guidés, ni aucun autre compagnon (radhi-allahu 'anhum) et ni les imams des (pieux) prédécesseurs (rahima-humullah).

Ceci malgré leurs très nombreuses lectures et leur insistance dans la diffusion de son (le Qur'an) message et la connaissance de ses règles.

Donc dire cela et s'y accrocher après la fin de la lecture (du Qur'an) est une innovation.

Il a été confirmé sur l'autorité du prophète ( salallahu 'alayhi wa sallam) qu'il a dit :
 
« Quiconque introduit quelque chose à notre affaire (c'est-à-dire l'islam), qui n'en fait pas partie, est rejeter. »   
(rapporté par Al-Bukhari et Muslim).
 
Et dans une autre narration :
 
« Quiconque accomplit un acte sur lequel il n'y a pas notre ordre est rejeté. »
(Rapporté par Muslim)
 
Et en Allah est tout le succès et qu'Allah envoie des prières et des salutations sur notre prophète (salallahu 'alayhi wa sallam), sa famille et ses compagnons.
 
Al-Bid'u Wal-Muhdataat wa ma la Asla lahu - Page 571;
Fatawa Al-Lajnah Ad-Daima lil-Buhuth wal-Ifta Al-'Ilmiya. - Fatwa n°3303
Article tiré du site allaahuakbar.net
copié de salafs.com
 
 
Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي
Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 16:50
L’importance d’utiliser des termes propres à l’arabe lorsque l’on parle arabe

Ce problème [de s'exprimer en arabe en utilisant des termes qui ne sont pas arabes] est touché d' une grande ignorance.

 
Au point que l'on a vu [des gens] qui ont appris à leurs enfants une langue étrangère [à l'arabe].
Au lieu de dire : « as-Salâmou 'aleiKoûm wa Rahmatullâhi wa Barakâtouhou » qu'est ce qu'ils disent ? - « Bye, Bye ! » -
Et c'est à Allâh que l'on demande la paix !
- Et quel est le sens de cela « Bye, Bye » ? C'est : « Abawî, Abawî » ce qui veut dire au revoir.
 
La chose est telle aussi pour ce qui est du téléphone.
 
La plupart des gens, lorsqu'ils répondent au téléphone, qu'est ce qu'ils disent ? - « Allo, Allo ! » -
Et nul n'est digne d'être adoré en dehors d'Allah ! - Mais où est la salutation [as-Sallam] qui est lié à la Sounnah ?
Si tu prends le téléphone, tu dis : « as-Salâmu 'aleiKoûm », cela est bien meilleur que de dire « Allo, Allo ! ».
Ce mot là a été arabisé et je pense qu'il vient du mot : « Ahlân » [Bonjour, ou bienvenue].
Quel est le meilleur des deux ? « as-Salâmu 'aleiKoûm » bien sûr !
Bien au contraire, certaines personnes, lorsqu'elles répondent au téléphone disent : « as-Salâmou 'aleiKoûm ». 
Elles passent le « Sallam » même si ce sont elles qui reçoivent l'appel.
Est-ce celui qui appelle ou celui qui répond à l'appel qui doit donner le « Sallam » ?
C'est celui qui appelle qui le doit.
Qui est celui qui appelle ?
C'est celui qui appelle lui-même.
Et c'est donc lui qui doit donner le « Sallam ».
 
Pourquoi ne m'avez-vous pas blâmé lorsque j'ai utilisé le mot « Téléphone » [au lieu de « al-Hâtif » en arabe] ?
Car à ce qu'il paraît, c'est un mot qui a été arabisé ?
Les mots arabisés existent aussi dans le « Qor'ân al-Karîm ». 
Si tu emploies le mot « al-Hâtif » [qui veut dire téléphone en arabe] auprès des gens, ils ne comprendront pas.
Et ils comprendront ce mot comme étant « la pluie », dans le sens de la pluie qui tombe ou qu'il pleut.
 
Ceci dit, il n'est que meilleur de dire « al-Hâtif » que « téléphone » en arabe.
Cependant, si les gens utilisent ce mot en arabe lorsqu'ils parlent, je n'y vois pas de mal.
Car ce n'est qu'un seul mot qui a été arabisé [dans ce cas].
Ce n'est pas des phrases composées [qui ont été faites].
 
Mais ce que l'on craint plutôt, c'est de parler avec des mots composés et des phrases complètes [dans ce cas].
 
Mais si ce n'est qu'un mot arabisé ou que les gens ont arabisé, il n'y a pas de mal.
 
Certes dans le « Qor'ân », il y a des mots arabisés et le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a parlé certaines fois en employant des mots qui n'étaient pas arabes.
 
Comme lorsqu'il a dit à Umm Khâlid qui revenait d'Abyssinie et portait une nouvelle robe ; il lui a dit : « Sana, Sana » qui voulait dire : « Hassana, hassana ». 
 
Elle était venue d'Abyssinie en ayant apprit des mots de chez eux, et le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) lui a parlé avec des mots qu'elle comprenait.
Rapporté par al-Bukhârî - n°5823

Kitâb « Charh Ussûl fît-Tafsîr » de SHeikh Ibn 'Uthaymîn, p.98-99
copié de manhajulhaqq.com
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Langue et civilisation arabe - اللغة العربية
29 décembre 2008 1 29 /12 /décembre /2008 13:45
Je dois de l'argent mais impossible de retrouver la personne

Question :

 

Il y a quelques années, j'avais emprunté un montant de 100 rials saoudiens à quelques uns de mes amis.

Peu de temps après, j'étais parti en voyage dans une autre localité.
Je les avais complètement oubliés, tout comme ils m'ont oublié.
Ne sachant pas où ils se trouvent actuellement, je demande ce que je dois faire avec cet argent que je garde par de vers moi.

Veuillez m'indiquer la voix à suivre. Puisse Allah vous récompenser.

 
Réponse :
 
Louange à Allah, Si c'est vrai que tu ne sais plus où se trouvent les propriétaires de l'argent, il t'est recommandé de donner cet argent en aumône à leur place.

Mais si après tu te rappelles du nom de l'un d'entre eux donne lui son droit, à moins  qu'il soit d'accord sur l'aumône que tu en a déjà faite. Ainsi tu libère ta conscience et comme eux tu seras récompensé.

Cheikh ibn Baz (puisse Allah lui accorder Sa miséricorde), Fatâwâ islâmiya 10/3
copié de al-mumtahanah.over-blog.com
 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 23:06
Les dix bases pour une [bonne] acquisition scientifique (dossier)

La traduction en français d'une épître intitulée :
 

الرَّكَائِزُ الْعَشْرُ لِلتَّحْصِيلِ الْعِلْمِيِّ

Les dix bases pour une [bonne] acquisition scientifique
« ar-rakâ izu-l'achru littahsîli-l'ilmî »

Voilà des paroles simples (yasîrah) sur l'explication (bayân) des fondements (usuls) importants (muhimmah) dont a besoin celui qui entreprend le chemin de la quête du savoir. 

 
Quiconque souhaite la recherche de la connaissance et souhaite son acquisition (tahsîl), il lui faudra donc télécharger ce document.
 
Les 10 bases

-أَوَّلاً   La recherche du secours d'Allâh 'azza wa djal
  •  
    • الْاِسْتِعَانَةُ بِاللهِ عَزَّ وَ جَلَّ

ثَانِيًا   La bonne intention
  •  
    • حُسْنُ النِّيَّةِ

ثَالِثًا   Supplier Allâh et lui demander la Réussite et la Rectitude
  •  
    • التَّضَرُعُ إِلَى اللهِ تَعَالَى وَ سُؤَالُهُ التَّوفِيقِ وَ السَّدَادِ

رَابِعً   L'amélioration [de l'état] du cœur
  •  
    • صَلاَحُ الْقَلْبِ

خَامِسً   L'intelligence
  •  
    • الذَّكَاءُ


اسَادِسً   Le désir ardent de l'acquisition du savoir est une cause pour son obtention et l'Assistance d'Allâh en [cette envie]

  •  
    • الْحِرْصُ عَلَى تَحْصِيلِ الْعِلْمِ سَبَبٌ لِتَحْصِيلِهِ وَ إِعَانَةُ اللهِ تَعَالَى بِهِ


ابِعًا  L'application, l'effort et l'assiduité dans l'acquisition scientifique

  •  
    • الْجِدُّ وَ الْاِجْتِهَادُ وَ الْمُثَابَرَةُ عَلَى التَّحْصِيلِ الْعِلْمِيِّ

ثَاِمنًا   La résolution
  •  
    • الْبُلْغَةُ

تَاسِعًا   La compagnie d'un homme de savoir
  •  
    • صُحْبَةُ الشَّيْخِ الْمُعَلِّمِ

اعَاشِرً  La durée du temps
  •  
    • طُولُ الزَّمَانِ 

copié de mukhlisun.com
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 20:39
La femme salafiya et l'apprentissage de la science
Question :
 
Par quoi la femme Salafiya doit-elle commencer dans l'apprentissage de la science ?
 
Et comment doit-elle s'y prendre, notamment pour celle qui a des enfants ? 
 
Réponse :
 
Je lui conseille d'organiser son temps, de consacrer un temps à l'éducation de ses enfants.
 
Et je conseille à son mari de l'aider, si elle a des enfants de quatre ou cinq ans, en les faisant sortir avec lui, pour laisser à sa femme le temps d'apprendre.
 
Il faut impérativement qu'il aide sa femme et qu'il craigne Allah.

Et bien au contraire il se doit d'être réjouit lorsqu'il voit sa femme avancer dans le bien.

Et il n'a pas à lui laisser 22 enfants au foyer, l'un se promenant, l'autre criant, l'autre voulant manger... et elle dans cette situation. 

Je vous conseille ô gens de la Sounnah d'encourager vos femmes à l'apprentissage de la science en faisant sortir vos enfants.

Quant au Hadith « Ecartez vos enfants des mosquées », et bien c'est un Hadith faible
 
Après le Fajr, qu'elle apprenne le coran.

Après le 'Asr, qu'elle prenne des cours avec une enseignante ou qu'elle enseigne si elle en a les capacités (comme al 'Aqida al Wassitiya de ibn Taymiyya, al Qawl al Moufid de Mouhammad ibn 'Abdil-Wahhab, 'Oumdatou al Ahkam de al Maqdissi).

En fonction de ce qu'elle comprend et de ce que peuvent comprendre ses sœurs, car la religion est facilité, il ne faut pas la rendre difficile aux gens. 
 
Traduction de Oummou Yassir. 
Extrait de Fatawal Mar-a de cheikh Mouqbil (K7 audio)
 
Cheikh Abou ‘Abdir-Rahman Mouqbil ibn Hâdi al Wâdi’i - الشيخ مقبل بن هادي الوادعي
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 18:51
L'islam et la musique (vidéo)

Louange à Allâh qui a détendu la poitrine des gens de l’Islam avec la guidée, et qui a noirci le cœur des oppresseurs, donc leurs cœurs ne comprendront jamais la sagesse. 

 

Je témoigne qu’il n’y a pas d’autre divinité qu’Allâh, l’Unique sans associés, un Dieu Unique et Eternel; 

 

Et je témoigne que Mohammed est Son serviteur et Son messager, quel bon serviteur et chef !

 

Et quelle grande descendance ! 

 

Qu’Allâh prie sur lui et le salue, ainsi que sur sa famille et ses compagnons jusqu’à ce qu’IL ressuscite les gens le Jour du Jugement.

 

Serviteurs d’Allâh craignez Allâh, car Sa crainte est le meilleur des gains, et Son obéissance est le plus élevé des actes. 

 

يَـٰٓأَيُّہَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱتَّقُواْ ٱللَّهَ وَقُولُواْ قَوۡلاً۬ سَدِيدً۬ا (٧٠

يُصۡلِحۡ لَكُمۡ أَعۡمَـٰلَكُمۡ وَيَغۡفِرۡ لَكُمۡ ذُنُوبَكُمۡۗ وَمَن يُطِعِ ٱللَّهَ وَرَسُولَهُ ۥ فَقَدۡ فَازَ فَوۡزًا عَظِيمًا (٧١

 

(traduction rapprochée)

 

"Ô vous qui croyez ! Craignez Allâh et parlez avec droiture, (70) afin qu’Il améliore vos actions et vous pardonne vos péchés. Quiconque obéit à Allâh et à Son messager obtient certes une grande réussite. (71)" (Sourate 33 - Al Ahzab - Les coalisés)

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Les gens de l’Islam vivent dans cette religion une vie honorable, bonne, ils ressentent la douceur de la foi,  la conviction, la tranquillité, le bien-être de l’obéissance, et le plaisir de l’adoration. 

 

Les enseignements de cette religion sont une grande protection contre la perversion, et les passions des pervers ; elle protège l’homme contre les poussées de son instinct, et contre ses désirs. 

 

Elle élimine ses soucis et ses tristesses.

 

Il n’y a pas de plus riche que celui qui met en pratique la religion d’Allâh, même si il est pauvre ; et il n’y a pas de plus pauvre que celui qui est contre la religion d’Allâh, même si il est riche. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Parmi ce qui rend triste le musulman qui est jaloux pour sa religion, le fait que certains musulmans recherchent le bonheur en dehors de l’Islam, 

 

Ils sont contents avec ce qui est contre l’Islam, mettent les poisons sur les maladies à la place des médicaments,  recherchant la bonne santé et la guérison, en suivant les désirs et les passions ;

 

Parmi cela  le fait que de nos jours, beaucoup de gens écoutent les instruments de distraction et de musique, qui sont devenus leur soulagement, s’appuyant avec des motifs faibles, des doutes sans fondements, et de fausses paroles qui rendent licite la musique.

 

Ceux qui les diffusent sont des gens tombés dans la tentation en suivant les passions et en écoutant les chanteuses ; 

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a parlé de cela en disant : 

 

«Il y aura dans ma communauté des gens qui rendront licite la soie, l’alcool, et les instruments de musique à corde» 

Rapporté par Ahmed, et Abou Dawoud

 

Ô vous les musulmans ! 

 

C’est une très grande erreur et une absurdité évidente, 

 

C’est une très grande erreur et une absurdité évidente que quelqu’un des gens de la science et de la foi dise que la musique que l’on connaît aujourd’hui est licite.

 

Une musique pleine de corruption, qui entraîne à la destruction, qui décrit les yeux, les qualités de l’être aimé, qui parle des reproches et des désirs ardents. 

 

Une voix diabolique qui pénètre dans les cœurs, les excite, et les fait bouger vers les passions de l’égarement, de la perte, l’agitation, poésie amoureuse, les rires, les cris, la danse, le balancent, de mauvaises odeurs qui enrhument le nez, l’impudicité qui remplie les oreilles et qui les bouchent.

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Comment quelqu’un doué de raison peut-il laisser tomber son âme honorable ?

 

Comment quelqu’un doué de raison peut-il laisser prendre son âme honorable dans une dépravation comme celle-ci, que les âmes croyantes méprisent, et que les natures saines prennent en aversion. 

 

Selon Jabir رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Je n’interdis pas les pleurs, mais on m’a interdit deux voix stupides et dépravées : une voix dans une mélodie de distraction, de jeux, et de chanson du diable ; Et une voix lors d’un malheur, accompagnée de coups au visage, du déchirement des habits, et du gémissement du diable» 

Rapporté par Al Hakim

 

Selon Anas رضي الله عنه le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Deux voix sont maudites dans ce monde et dans l’autre :

La voix de celui qui chante lorsqu’un bienfait lui arrive, et le gémissement de celui à qui un malheur arrive» 

Rapporté par Al Bazzar

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Les versets du Coran interdisent la musique, Allâh سبحانه a dit : 

 

 وَمِنَ النَّاسِ مَن يَشْتَرِي لَهْوَ الْحَدِيثِ لِيُضِلَّ عَن سَبِيلِ اللَّـهِ بِغَيْرِ عِلْمٍ وَيَتَّخِذَهَا هُزُوًا ۚ أُولَـٰئِكَ لَهُمْ عَذَابٌ مُّهِينٌ ﴿٦

 

(traduction rapprochée)

 

"Et, parmi les hommes, il est [quelqu’un] qui, dénué de science, achète de plaisants discours pour égarer hors du chemin d’Allâh et pour le prendre en raillerie. Ceux-là subiront un châtiment avilissant. (6)" (Sourate 31 Loqman)

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Il est interdit de vendre les chanteuses, de les acheter, de faire du commerce avec elles, l’argent de leur vente est illicite, ce verset est descendu pour cela.» 

Rapporté par Attabarani

 

Abdoullah ibn Massoud رضي الله عنه a dit : 

 

«Il s’agit de la musique, par Celui qu’il n’y pas d’autre divinité que Lui»

 

Ô vous les musulmans ! 

 

La musique est la voix du diable, il pousse les hommes à la dépravation et la désobéissance.

 

Chaque musulman doit donc l’éviter, et le rejeter.

 

Il a dit soubhana : 

 

وَاسْتَفْزِزْ مَنِ اسْتَطَعْتَ مِنْهُم بِصَوْتِكَ وَأَجْلِبْ عَلَيْهِم بِخَيْلِكَ وَرَجِلِكَ وَشَارِكْهُمْ فِي الْأَمْوَالِ وَالْأَوْلَادِ وَعِدْهُمْ ۚ وَمَا يَعِدُهُمُ الشَّيْطَانُ إِلَّا غُرُورًا ﴿٦٤

 

(traduction rapprochée)

 

"Excite, par ta voix, ceux d’entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leur biens et leurs enfants et fais-leur des promesses». Or, le Diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie. (64)" (Sourate 17 Al Isra - Le voyage nocture)

 

Serviteurs d’Allâh ! 

 

Laissez les chansons, et les instruments de distraction, car ils sont les éclaireurs de la dépravation, les filets du diable, et l’incantation de l’adultère.

 

Yazib bin el Walid a dit : 

 

«Ô fils d’Oumayat, faites attention à la musique !

Elle fait diminuer la pudeur, augmente les envies, et détruit la grandeur d’âme.

Elle remplace l’alcool et fait ce que provoque l’ivresse.»

 

Omar ibn Abel Aziz a écrit à l’instructeur de son fils : 

 

«Que la première chose dont il ait la certitude dans ton enseignement, soit la haine des distractions dont le commencement provient du diable et sa conséquence est la colère du Miséricordieux.

Car il m’est parvenu des gens sûrs parmi les gens de science qu’assister aux endroits où l’on joue avec les instruments de musique et écouter aux chansons et les aimer, fait pousser l’hypocrisie dans le cœur, comme l’eau fait pousser l’herbe.»

 

Et il a écrit à Amar ibn Al-Walid une lettre dans laquelle il lui dit : 

 

«Le fait que tu permettes les instruments de musique et les chanson, est une innovation dans l’Islam, et je voulais t’envoyer quelqu’un qui te brise le crâne.» 

Rapporté par Annassaï

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Evitez les causes de la colère d’Allâh, et l’apparition de la musique et des instruments de musique font parti des causes de la colère d’Allah et la descente de son châtiment.

 

Selon Abou Malik Al- Ach3ari رضي الله عنه le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Des gens de ma communauté boiront de l’alcool, ils lui donneront un autre nom, on jouera devant eux avec les instruments de musique et les chanteuses.

Allah les engloutira dans la terre, et IL les transformera en singe et en porc.» 

Rapporté par Ibn Majah.

 

Selon Imrane ibn Houssayn رضي الله عنه, le Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Il y aura dans cette communauté un engloutissement, une transformation, un envoi de pierres contre des gens.

Quelqu’un dit : Quand est-ce que cela arrivera-t-il Ô Messager d’Allah ?

Il dit : Lorsqu’apparaîtront les chanteuses et les instruments de musique.» 

Rapporté par Tirmidi 

 

Ad’dhahak a dit :

 

«La musique corrompt le cœur, et est la cause de la colère d’Allâh.» 

 

Serviteurs d’Allâh ! 

 

Le contenu de la musique, sa vérité, son motif, son but, sa conséquence, son fruit, tout cela tourne autour des poèmes pervers et des débauchés. 

 

Elle renferme ce qu’Allâh déteste et n’aime pas :

 

Le fait d’être fier d’avoir de la musique, d’être content de l’avoir atteint.

 

Et peut être que cela va jusqu’à la récitation de poèmes contenant des paroles de mécréance qui sont contraires à ce qu’Allâh a fait descendre sur Son messager صلى الله عليه وسلم

 

Regardez ce qui est arrivé à ceux qui écoutaient la musique et les chansons ! 

 

Regardez ce qui est arrivé à ceux qui écoutaient la musique et les chansons comme mal et dépravation.

 

Vous comprendrez ce qu’est réellement la musique, de mauvaises conséquences, et une mauvaise fin. 

 

Que tous ceux qui voient clairement, reconnaissent dans les traits de leurs visages, dans leurs mauvaises paroles, leurs façons de bouger et de se comporter (traduction rapprochée) :

 

{Celui qu’Allâh veut tenter, tu ne pourras rien pour lui auprès d’Allâh}. 

 

Lorsque l’on demanda à Malik ibn Anass رحمه الله à propos de certaines personnes de son époque qui autorisaient d’écouter la musique, il dit : 

 

«Pour nous, ce sont les pervers qui font cela.» 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Ecouter la musique et l’aimer est un des plus grand pièges dont se sert le diable pour piéger le cœur des ignorants, et les empêcher d’écouter le Saint Coran ; 

 

Ach-Chafîi رحمه الله a dit : 

 

«J’ai laissé derrière moi à Baghdad quelque chose que les athées appellent (Tarbir) avec lequel ils éloignent les gens du Coran». 

 

Allâhou Akbar ! 

 

Si cette parole est dite à propos du (Tarbir) qui est un poème récité pour encourager les gens à laisser les plaisirs de ce monde, qu’un chanteur chante en frappant avec un bâton sur un morceau de cuire sec ; que dire alors d’une musique qui est semblable à l’alcool, ils l’appellent un art, alors que ce n’est que la passion et des paroles sales, qui déchirent les cœurs et dérangent les nerfs. 

 

SoubhanAllâh ! 

 

Comment les cerveaux se sont égarés, et les compréhensions sont-elles erronées : 

 

 فَإِنَّہَا لَا تَعۡمَى ٱلۡأَبۡصَـٰرُ وَلَـٰكِن تَعۡمَى ٱلۡقُلُوبُ ٱلَّتِى فِى ٱلصُّدُورِ (٤٦

 

(traduction rapprochée)

 

"Car ce ne sont pas les yeux qui s’aveuglent, mais, ce sont les cœurs dans les poitrines qui s’aveuglent. (46)" (Sourate 22 Al Hajj - Le pèlerinage)

 

Ô serviteurs d’Allâh ! 

 

L’ouïe est un grand dépôt, et un grand bienfait qu’Allâh (qu'Il soit exalté) a donné à Ses serviteurs.

 

Il leur a ordonné de la protéger, il leur a dit qu’ils en sont responsables ; écouter les voix accompagnées de tambours, d’instruments de musique et de guitares, est un manque de reconnaissance des bienfaits d’Allâh (qu'Il soit exalté), ainsi que l’utilisation de ces bienfaits dans la désobéissance à Allâh (qu'Il soit glorifié). 

 

Selon Abou Houreïrah رضي الله عنه le messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«L’adultère des yeux est le regard, l’adultère des oreilles est d’écouter, l’adultère de la langue est la parole, l’adultère de la main est de frapper, l’adultère du pied est la marche (tout ceci dans la désobéissance à Allâh), le cœur désire et souhaite, et le sexe rend tout cela réel ou il le renie.»

Rapporté par Mouslim. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Glorifier la musique et les instruments de musique, et prendre les chanteurs comme chef et les honorer, correspond à appeler les gens à l’égarement, et les empêcher de pratiquer le Coran et la Sounnah du messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم alors qu’il a dit : 

 

«Et celui qui appelle vers un égarement, aura le même péché que ceux qui l’auront suivi sans que cela ne diminue en rien leurs péchés.» 

Rapporté par Mouslim. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Qu’il est étonnant de voir une communauté qui chante en frappant sur des tambours, alors qu’elle est alourdie par les blessures et le sang, par monts de crânes et membres séparés de leurs corps ; sa terre, son honneur, ses lieux saints sont attaqués matin et soir, malgré cela, elle chante en frappant sur des tambours, comme s’il n’y avait pas de guerres terribles, d’événements destructeurs, de bataille continue, et des peuples de musulmans en train de mourir ; nous cherchons refuge auprès d’Allâh contre la mort des cœurs et l’aveuglement. 

 

Ô vous les musulmans ! 

 

Protégez-vous... Protégez-vous et vos oreilles contre les distractions et les chansons du diable ! 

 

Participez aux jardins du Paradis (les assemblées du rappel d’Allâh), aux assemblées de lecture du Coran, et de l’étude de la Sounnah de la meilleure des créatures, sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations.

 

Vous récolterez leurs fruits, la guidée, la compréhension, la piété, le reniement des passions, la vie des cœurs, le remède et la guérison, le succès et le raisonnement.

 

Et soyez parmi ceux dont Allâh (qu'Il soit exalté) a dit d’eux (traduction rapprochée) : 

 

{Ceux qui n’assistent pas aux réunions impies et immorales (ou qui ne font pas de faux témoignages) et qui, lorsqu’ils passent devant le verbiage futile, continuent leur chemin en toute dignité} 

 

Et soyez parmi ceux-là aussi (traduction rapprochée) : 

 

{Ceux qui fuient tout verbiage}. 

 

Khoutba du Vendredi 08/04/1422 (correspondant au 29/06/2001) 

Retranscription par Amatulhaqq - Katia (@chaboulix) رحمها الله

 

 Cheikh Salah Ibn Mohamed Al-Boudéïr - الشيخ صلاح البدیر

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 18:19
« Quant au bâillement, il est provoqué par satan »

D'après Abû Hurayrah (radhiallâhu 'anhu), le Prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a dit :

 
«Certes Allâh aime l'éternuement et Il blâme le bâillement.
Lorsqu'une personne éternue, il est du devoir de chaque musulman qu'il l'entend de lui dire : Qu'Allâh t'accorde Sa Miséricorde.
Quant au bâillement, il est provoqué par Satan.
Quand l'un d'entre vous bâille, qu'il le repousse autant qu'il le peut. Si l'un d'entre vous bâille [ouvertement] Satan rit de lui»
Rapporté par al-Bukhârî, n° 6226
 
Al-Hâfidh Ibn Hajar Al-'Asqalânî رحمه الله dit [dans son commentaire]  :
 
Ibn Battâl a dit que le fait d'attribuer le bâillement à Satan signifie que cela lui plaît et qu'il le veut.
Ce qui veut dire, que cela lui fait plaisir de voir l'homme bâiller puisque ce geste déforme son visage et cela le fait rire.
 
Mais cela ne veut pas dire que c'est Satan qui provoque le bâillement.
 
Ibn al-Arabî dit :
 
"Certes, ce qui nous est expliqué, c'est que tout acte blâmable dans la loi religieuse attribué à Satan, est accompli sous son inspiration.
Et tout bon acte dans la loi religieuse attribué à l'ange est accompli avec son appui." 
 
Il dit [Ibn 'Arabî] :
 
"le bâillement résulte du fait de se remplir et cela entraîne la paresse, ce qui se fait avec une assistance de Satan.
L'éternuement résulte de la digestion et cela entraîne plus de vivacité.
Ce qui arrive grâce à l'assistance de l'ange."
 
An-Nawawî dit :
 
"le bâillement est attribué à Satan parce qu'il excite le plaisir et résulte de la lourdeur du corps, de sa relaxe et de son remplissage. Il s'agit ici de mettre en garde contre la cause qui le provoque, à savoir manger excessivement."
 
La parole : « Quand l'un d'entre vous bâille, qu'il le repousse autant qu'il le peut »
 
Cela veut dire :
qu'il emploie les moyens lui permettant de repousser [le bâillement], et non pas qu'il le rejette véritablement, puisque l'acte peut être déjà entamé.
 
Il est dit aussi du sens : « Quand l'un d'entre vous bâille » que cela peut aussi signifier : « Quand il a envie de bâiller » ; Et cela est permis d'après al-Karamânî que le passé prenne le même sens que le présent.
 
La parole : « Si l'un d'entre vous bâille [ouvertement], Satan rit de lui »
 
Dans la version de Ibn 'Adjlân il dit : « S'il dit : < Hâ ! > Satan rit de lui » 
 
Et dans la hadîth de Ibn Sa'îd : « Certes Satan entre [dans sa bouche] » 
 
Et dans sa version, il est dit : « Si l'un d'entre vous bâille dans sa prière, qu'il se retienne autant qu'il le peut »
Hadîth rapporté de at-Tirmidhî et an-Nassâ-î d'après Muhammad Ibn 'Adjlân et Sa'îd Ibn Maqbourî selon Abî Hurayrah.
 
Et cela a aussi été rapporté par Ibn Mâdjah selon Sa'îd Ibn Maqbourî qui tient cette version de son père et qui dit : 
« Quand l'un d'entre vous bâille qu'il mette sa main dessus et qu'il ne sorte pas de bruit [de sa bouche], car [sinon] Satan rit de lui » 
 
Notre SHeikh a dit dans « Charh at-Tirmidhî » : « la plupart des versions du hadith cité dans les Deux Sahih [al-Bukhârî et Muslim] parle du bâillement de manière absolue.
 
Une autre version précise qu'il s'agit du bâillement survenu pendant la prière.
 
Ce qui fait porter [à interprétation] l'absolu sur le relatif.
 
Certes Satan a de forts motifs de vouloir perturber le prieur dans sa prière.
 
Il est certes vraisemblable que le bâillement est plus réprouvé au cours de la prière, mais cela ne veut pas dire qu'il ne l'est pas en dehors de la prière.
 
Certains [savants] parmi eux ont dit : assurément, l'absolu l'emporte sur le relatif dans l'ordre et non pas dans l'interdiction.
 
Sa réprobation absolue est fondée sur le fait qu'il est favorisé par Satan.
 
Et c'est ce qu'a affirmé an-Nawawî sur cela.
 
Ibn al-Arabî dit [de son côté] : Il convient d'étouffer le bâillement en toute situation.
 
Et plus particulièrement dans la prière, car c'est la situation où il faut déployer le plus grand effort afin de repousser [le bâillement], car lui laisser libre cours est une source de déséquilibre marqué par la défiguration [de celui qui prie].
 
Et pour ce qui est de la parole dans la version de Abî Sa'îd chez Ibn Mâdjah : « qu'il ne sorte pas de bruit [de sa bouche] » 
 
Cela précise la négligence de la personne [dans le fait de bâiller].
 
Et lorsque ce bâillement est prolongé, cela le fait ressembler au chien lorsque celui-ci aboie.
 
Certainement, le chien lève sa tête et aboie ainsi de la sorte.
 
Et lorsque le bâilleur [agit ainsi], il ressemble dans le bâillement, au chien.
 
Ce qui fait qu'il devient ainsi une chose sur laquelle [Satan] rit, de par le fait [que le bâillement] marque en lui une certaine défiguration dans cette situation.
 
Et dans la version de Muslim :« Car Satan entre ... » peut être une chose prise véritablement [au sens propre du mot], même si Satan circule dans l'humain comme son sang puisqu'il ne l'en domine pas pour autant, aussi longtemps qu'il perpétuera la mention du nom d'Allâh - Ta'âla.
 
Or celui qui bâille ne mentionne pas [Allâh], ce qui permet à Satan d'entrer en lui réellement.
 
Il est probable que par « entrer », on entend « posséder » puisque celui qui entre dans une affaire peut la maîtriser.
 
Quant à l'ordre de mettre la main sur la bouche, il s'applique aussi bien dans le cas où la bouche est déjà ouverte que dans le cas où elle ne l'est pas encore.
 
A la place de la main, on peut utiliser un pan de son vêtement ou ce qui y ressemble.
 
L'usage de la main ne s'impose que quand le bâillement ne peut être empêché par un autre moyen.
 
A cet égard, aucune différence n'existe entre le prieur et un autre.
 
Mais le geste est plus exigé de la personne en prière, comme cela a déjà été dit.
 
Ce cas est une exception à l'interdiction faite au prieur de mettre sa main à sa bouche.
 
Il est encore recommandé au bâilleur d'arrêter sa récitation du Coran jusqu'à la fin du bâillement - Wa Allâhu A'lâm.
 
Kitâb « Fath ul-Bârî bi-Charh Sahîh al-Bukhârî » de l'Imâm Ibn Hadjar al-'Asqalânî, 14/124-127
copié de manhajulhaqq.com
 
Imam Ibn Hadjar al-’Asqalânî -  الإمام ابن حجر العسقلاني
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 13:45
الْحَبَّةِ السَّوْدَاءِ - la graine de nigelle

-Khâlid Ibn Sa'd رضي الله عنه dit :

 

« Au cours d'un déplacement que nous avons entrepris, Ghâlib Ibn Ahbar tomba malade...

A notre retour à Médine, il était encore malade.

Ibn Abû 'Atîq vint alors lui rendre visite...
« Vous devez employer la graine noire (al-hubaybatU-s-sawdâ-) », nous conseilla-t-il.
« Prenez-en cinq ou sept graines, pilez-lez et introduisez-les ensuite dans les deux [narines] du malade avec quelques gouttes d'huile.
'Â icha
 m'a rapporté avoir entendu le Prophète صلى الله عليه وسلم   dire :

 

« Cette graine noire est un remède pour tous les maux, sauf du sâm. » »
« Qu'est-ce que le sâm ? » demanda 'Âichah.-
« C'est la mort. », répondit le Prophète 
 صلى الله عليه وسلم. » »

 (Al-Bukhârî n°5687)

-Abû Hurayrah رضي الله عنه rapporte avoir entendu le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم dire :

 

في الحَبَّةِ السوْدَاءِ شِفَاءٌ من كل دَاءٍ إلاَّ السَّام

قال ابن شهاب: والسام الموت

« Il y a dans la graine noire un remède contre tout mal, sauf contre le sâm. »

(Al-Bukhârî n°5688).


Ibn Chihâb : « Le sâm est la mort. Quant à la graine noire, c'est le chunîz. »


copié de mukhlisun.over-blog.com

Sans titre 1-copie-3 

Le mal de tête


Ibn al-Qayyim affirme dans le chapitre « La médecine prophétique » de son ouvrage « Le bagage pour l'au-delà»:

« L'application de l'huile de nigelle en pansement élimine les maux de tête non accompagnés de fièvre ».

Un second mode d'emploi : appliquer l'huile de nigelle sur la partie douloureuse puis masser.

Un troisième : mélanger les graines de nigelle pilées à de l'huile d'olive et administrer par voie nasale quelques gouttes du produit résultant.  


La migraine hémi-céphalique


Prendre une petite quantité de graines de girofle pilées, de la poudre de graines de nigelle et de l'orge pilée, bien mélanger le tout et pétrir avec du miel d'abeille.

Appliquer le mélange sur la partie souffrante le soir jusqu'au matin en accompagnant ce traitement d'une prise d'une cuillère à café d'huile de nigelle à jeun et ce, pendant trois jours. 


Le rhume


« Si le patient met dans un bocal de la graine de nigelle pilée qu'il sent régulièrement, il sera délivré de son rhume » (Ibn al-Qayyim in « Le bagage pour l'au‑delà »)

Grillée puis pillé, enfin mélangée à de l'huile d'olive puis administrée par voie nasale sous forme de gouttes, trois à quatre fois par jour, le patient s'en trouve guéri du rhume occasionnel accompagné d'éternuements nombreux.
 

- Le mal de dent, de la gencive, de l'aluette et de la gorge


Ibn al-Qayyim déclare: « Si la graine de nigelle est cuite avec du vinaigre et que le patient utilise la préparation dans des bains de bouche, le mal de dents du patient produit par la sensibilité au froid disparait alors »

Autre préparation : Faire bouillir de la graine de nigelle et utiliser l'eau de la bouillie dans des bains de bouche et des gargarismes. Étaler de l'huile de nigelle sur le cou et des bords du maxillaire supérieur du côté des dents en prenant une cuillerée d'huile de nigelle à jeun tous les matins.  


- Le vertige, l'otite et les troubles d'audition


Contre les vertiges, il est conseillé de masser les tempes et la nuque d'huile de nigelle.

Contre l'otite, il est conseillé de mettre quelques gouttes d'huile de nigelle bien filtrée dans l'oreille.  
 

- Les maux de l'œil


Appliquer l'huile de nigelle sur le pourtour de l'œil et mélanger quelques gouttes de cette huile à n'importe quelle boisson chaude ou encore à du jus de carottes et consommer le mélange.  


- La déformation occasionnelle du faciès


Ibn al-Qayyim déclare : « L'huile de nigelle remédie aussi aux déformations du menton (lorsque ce dernier a tendance à pencher vers un côté du visage) par application et massage du nez »

 

- Dans le traitement de l'insomnie


Prendre une cuillerée d'huile de nigelle mélangée à du lait bien chaud sucré au miel d'abeilles. 


- Dans le traitement des céphalées


Prendre une cuillerée d'huile de nigelle mélangée à du jus de mûres sauvages.  
 

- Le traitement de l'essoufflement et de l'insuffisance respiratoire


Ibn al-Qayyim déclare : « La prise d'une quantité de graines de nigelles mélangée à de l'eau élimine l'essoufflement et les troubles respiratoires »


- L'asthme


Faire bouillir de l'huile de nigelle et respirer profondément la vapeur dégagée matin et soir en y ajoutant une cuillerée d'huile de nigelle à broyer et avaler matin et soir également, à condition que cela soit fait en avant des repas. Il est tout aussi conseillé de se masser la poitrine et le cou d'huile de nigelle avant de se coucher.

Il est généralement conseillé de consommer beaucoup d'huile de nigelle en raison de ce qu'elle renferme du nigelle dont les propriétés favorisant une bonne respiration sont connues dans le traitement de l'asthme et de la toux.  


- Les problèmes cardiaques et la tension artérielle


Il est conseillé de consommer de l'huile de nigelle en quantité avec n'importe quelle boisson chaude en raison de son absorption des matières grasses et de son pouvoir à élargir veines et artères.  
 

- L'hypertension


Ajouter quelques gouttes à une quelconque boisson chaude et consommer.  
 

- Les maladies pulmonaires dues au froid


Prendre une grande cuillère d'huile de nigelle, mélanger à de l'eau, mettre à ébullition, inspirer les vapeurs dégagées en mettant une serviette de bain sur la tête ; prendre parallèlement de la tisane de thym mélangée à de la poudre de graine de nigelle où à son huile.  


- Les maux de l'estomac et des intestins


Ibn al-Qayyim déclare: "la graine d'huile de nigelle amoindrit les maux de l'estomac".  
 

- L'aigreur


Quelques gouttes d'huile de nigelle mélangées à du lait bien chaud sucré au miel d'abeilles.  


- Les ulcères


Prendre une cuillerée d'huile de nigelle, mélanger à une tasse à café de miel d'abeilles, ajouter une cuillère de pelures de grenades douces, consommer le mélange quotidiennement à jeun en le faisant suivre d'un verre de lait non sucré et ce, pendant deux mois.  


- Les crises intestinales


Prendre des quantités égales d'anis, de cumin et de menthe, mélanger et faire bouillir, sucrer au miel et ajouter à l'infusion une cuillère d'huile de nigelle. Consommer chaud. Il est souhaitable de masser l'endroit douloureux avec de l'huile de nigelle.  
 

- Les maux du pancréas


Mettre une compresse de confis de graine de nigelle pétrie dans de l'huile d'olive réchauffée sur le côté gauche avant de dormir. Consommer en parallèle un verre de tisane de fenugrec sucrée au miel et ajoutée d'une cuillère d'huile de nigelle et ce, pendant quinze jours.  


- Les ballonnements et l'expulsion des gaz


Ibn al-Qayyim déclare: « la graine de nigelle élimine les ballonnements, dégage les conduits obstrués et dissout les gaz ».

Mettre trois gouttes d'huile de nigelle dans une tasse de café ou de thé et consommer.


- Les nausées et les vomissements


Une cuillerée de clou de girofle pilée, une cuillerée d'huile de nigelle, mélangées à une tisane de menthe trois jours durant.

Autre procédé : Faire bouillir de la graine de nigelle et du clou de girofle et consommer trois fois par jour sans sucrer.  


- Les diarrhées


Mélanger une cuillère à soupe d'huile de nigelle à un verre de yaourt et consommer. Réitérer le traitement jusqu'à disparition de la diarrhée.  


- Les problèmes liés à l'élimination de l'urine, les règles et l'activité mammaire


Ibn al-Qayyim nous dit: "Pilée, pétrie avec du miel et consommée avec de l'eau chaude, ... la graine de nigelle facilite l'élimination de l'urine, des règles et pallie les problèmes de sécrétion de lait si le mélange est consommé régulièrement.

Autre méthode : Masser la partie au dessus de la vessie avec de l'huile de nigelle en consommant en parallèle de l'infusion de graine de nigelle sucrée au miel chaque soir avant de dormir."


- L'insuffisance sexuelle


Prendre 200 grammes de graines de nigelle bien pilées, ajouter 100 grammes d'encens mâle écrasé, 50 grammes d'huile de nigelle, 50 grammes d'huile de roquette 50 grammes d'huile d'olives, 200 grammes de miel d'abeille pur. Mélanger le tout et consommer une cuillère avec chaque repas. Le vieillard de 120 ans ressentira la vitalité d'un homme de 20 ans.      


- Les maux du dos et des articulations (le rhumatisme)


Réchauffer légèrement de l'huile de nigelle et masser énergiquement l'endroit douloureux.

Consommer aussi une cuillère d'huile de nigelle trois fois par jour.      
 

- Le traitement des entorses et des contusions


Faire bouillir une poignée de graines de nigelle, immerger le membre atteint dans l'eau de la bouillie pendant un quart d'heure en tachant d'articuler doucement le membre.

Masser ensuite le membre d'huile de nigelle. Ne pas bander, ni agiter ni porter quoique ce soit et ce, avant de dormir.  


- La résorption des fractures


Prendre une soupe de lentilles, de l'oignon et des oeufs durs.

Consommer avec une cuillère bien remplie d'huile de nigelle.

Masser d'huile de nigelle les emplacements proches de la fracture.

Dès retrait du plâtre, masser doucement à l'huile de nigelle chauffée.  


- La fragilité des os et le problème de la paralysie chez l'enfant


Après retrait des vêtements de l'enfant dans une salle chaude, lui piquer tout le corps d'épines de poisson après quoi masser à l'huile de nigelle.

Administrer trois fois par jour au malade une cuillère d'huile de poisson.  
 

- La lutte contre la chute de cheveux


Bien masser le cuir chevelu de citron, et laisser agir pendant un quart d'heure.

Bien laver au shampoing puis bien sécher. Appliquer ensuite de l'huile de nigelle sur tout le cuir chevelu pendant une semaine et la chute de cheveux disparaîtra totalement si Allah le veut.  


- Le traitement de la calvitie totale et partielle


Une cuillère de graine de nigelle pilée, une tasse à café de vinaigre dilué, une cuillère à café de jus d'ail.

Mélanger le tout et appliquer sur la partie atteinte après élimination des poils et grattage de la partie malade. Recouvrir d'une compresse et laisser agir du matin au soir. Masser alors d'huile de nigelle pendant une semaine.


- Le traitement de l'herpès


Appliquer de l'huile de nigelle sur la partie malade quotidiennement.

Il est conseillé de répéter l'opération plusieurs fois par jour.  


- Le traitement des diverses manifestations de champignons dermiques


Prendre un verre de graines de nigelle pilées, un verre d'essence de pommes, un verre d'huile de nigelle.

Faire bouillir l'essence de pomme puis verser successivement la graine de nigelle pilée puis l'huile. Remuer jusqu'à épaississement.

Appliquer sur la partie malade pendant une semaine.  
 

- Le traitement des verrues


Masser à l'huile de nigelle pendant quinze jours en s'appliquant à prendre une cuillerée d'huile de nigelle trois fois par jour.  
 

- Le traitement de la dépigmentation de la peau et des croûtes


Ibn al-Qayyim déclare: "Pilée et mélangée à du vinaigre puis étalée sur les parties atteintes de dépigmentation ou de croûtes ou de pellicules, la graine de nigelle éradique le mal"  


- L'élimination de l'acné juvénile


Ajouter à un verre de graines de nigelle un demi‑verre d'épluchures de grenades. Malaxer le tout avec un verre d'essence de pomme. Réchauffer à température supportable et mélanger à une même quantité d'huile de nigelle. Appliquer sur les boutons et les tubérosités.  

 

- Traitement des maladies dermiques en général


Préparer un mélange d'huile de nigelle, d'essence de rose et de farine de blé aux proportions 2‑1‑1 respectivement. Nettoyer l'endroit malade par un coton imbibé de vinaigre dilué, étaler la préparation et exposer l'endroit malade au soleil de bon matin. Il est conseillé d'éviter les nourritures entraînant des effets allergiques: oeufs, poissons, mangue etc.      


- Traitement de l'eczéma


Appliquer de l'huile de nigelle tiède sur les parties irritées.  
 

- Traitement des états dépressifs


Ajouter cinq gouttes d'huile de nigelle à une tasse de café ou de thé.  


- Traitement du cancer localisé


Masser trois fois par jour l'emplacement de la tumeur et prendre après chaque repas, pendant trois mois, un verre de jus de carottes mélangé à une cuillère d'huile de nigelle.  
 

- Traitement du diabète


Un verre de graines de nigelle pilées mélangé à une cuillère de myrrhe finement moulu, un demi‑verre de graines de cardamine, un verre de pelures de grenades écrasées, un verre de semences de choux écrasées, une cuillère de férule mélangée à de l'huile de nigelle ; Consommer à jeun.  
 

- Traitement des problèmes gynécologiques et obstétriques

 

Prendre une cuillerée d'huile de nigelle et mélanger à une infusion d'anis sucrée au miel, cinq fois par jour pendant quarante jours.

Il est conseillé d'utiliser l'huile de nigelle avec toutes boissons chaudes contre les maladies obstétriques.  


- Traitement de la mauvaise mine


Mélanger une cuillère d'huile de nigelle et une cuillère d'huile d'olive, masser le visage de ce mélange et laisser agir pendant une heure. Laver le visage à l'eau et au savon.  


- Développement de l'intelligence et amélioration de la mémoire


Mettre une cuillerée d'huile de nigelle dans une tisane de menthe sucrée au miel naturel. Consommer chaud.  


- Traitement des états de fatigue générale


Prendre quotidiennement et à jeun un verre de jus d'orange mélangé à une cuillère moyenne d'huile de nigelle pendant dix jours.

 

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Médecine prophétique - Exorcisme الطب النبوي
28 décembre 2008 7 28 /12 /décembre /2008 13:37
Les croyants ne sont que des frères (vidéo)
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة