compteur de visite

Catégories

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 14:00
Le mariage d'une personne non pratiquante avec une pratiquante

Question :

 

Je travaille en tant que préposé aux mariages et j’ai entendu de la part de ceux qui s’attribuent un savoir (religieux) que le contrat de mariage qui unit un couple dont l’un ne prie pas est nul et qu’il est interdit de l’établir.

 

Est-ce exact ?

 

Que devrais-je faire si l’on me demande d’établir un tel contrat ?

 

Dois-je leur demander si ils prient ou non ?

 

Répondez-nous, puisse Allâah vous récompense.

 

Réponse :

 

Si vous savez que l’un des membres du couple ne prie pas, ne l’unissez pas à l’autre par le mariage car l’abandon de la prière est un acte de mécréance compte tenu des propos du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

 بين الرجل و بين الشرك و الكفر ترك الصلاة

 

«Ne sépare l’homme de la mécréance et du polythéisme que l’abandon de la prière»
(cité par Muslim dans son Sahih)

 

Et des propos du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

العهد الذي بيننا و بينهم الصلاة

 

«La prière est à la base du contrat qui nous lie à eux...»

(cité par l’imam Ahmad et les auteurs des Quatre Sunan et rapporté grâce à une chaîne de transmission solide).

 

Nous demandons à Allâh d’améliorer les conditions des musulmans et de bien guider les égarés qui se trouvent parmi eux.

 

Il est l'Audient et Très Proche.

 

Tome 8 page 396

 Publié par fatawaislam.com

 

حكم عقد الزواج لزوجين أحدهما لا يصلي
سؤال من: ل. ع. يقول فيه: أعمل مأذون أنكحة، وقد سمعت من بعض المنتسبين للعلم أن عقد الزواج لزوجين أحدهما لا يصلي باطل، ولا يجوز العقد لهما فهل هذا صحيح؟ وماذا أعمل إذا طلب مني عقد قران؟ هل أسأل عن حال الزوجين من ناحية صلاتهما؟ أو أعقد القران دون السؤال؟ أفتونا مأجورين
بسم الله، والحمد لله، إذا علمت أن أحد الزوجين لا يصلي فلا تعقد له على الآخر؛ لأن ترك الصلاة كفر؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

بين الرجل وبين الكفر والشرك ترك الصلاة

 رواه مسلم في (الإيمان) باب بيان إطلاق اسم الكفر على من ترك الصلاة برقم 82

خرجه مسلم في صحيحه، وقول النبي صلى الله عليه وسلم

العهد الذي بيننا وبينهم الصلاة، فمن تركها فقد كفر

رواه الترمذي في (الإيمان) باب ما جاء في ترك الصلاة برقم 2621

أخرجه الإمام أحمد، وأهل السنن الأربعة بإسناد صحيح، نسأل الله أن يصلح أحوال المسلمين، وأن يهدي ضالهم، إنه سميع قريب

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 22:43
Le tawhid c'est la vérité absolue ! (dossier)

Louange à Allah, Prière et Salut sur le Messager d’Allah, ses proches, ses Compagnons et ceux qui sont guidés par son droit chemin.

 

Celui qui parcoure les livres d’exégèse (Tafsir) qui nous sont parvenus et rapportés des Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux tous) et de ceux qui les ont suivis avec bienfaisance dans l’explication de ce noble verset, ne peut que marquer un temps d’arrêt devant la place qu’occupe le Tawhid dans le cœurs des Compagnons (qu’Allah soit satisfait d’eux tous) ainsi que pour la plus grande attention qu’ils lui portaient et la grande préoccupation qu’ils manifestaient à l’égard de son rang et de son importance.

 

Parce que le Tawhid représentait (à leurs yeux) la plus grande des finalités et la plus noble qu’il soit à tous les niveaux.

 

Il a été rapporté par plus d’un Compagnon et par ceux qui les ont suivis, que le sens [voulu] de la parole d’Allah – Glorifié Soit-il – : « ...qui dira la vérité », est :«لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ |Nulle divinité [digne d’être adorée] si ce n’est Allah».

 

Les Compagnons ont dit : « il s’agit de la vérité absolue ! », c'est-à-dire que : «لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ |Nulle divinité [digne d’être adorée] si ce n’est Allah», représente la base sur laquelle est bâtie la religion d’Allah – Pureté à Lui, Le Très Haut – et rien n’est considéré comme étant conforme que s’il est fondé sur cette parole : «لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ |Nulle divinité [digne d’être adorée] si ce n’est Allah».

 

[De même,] toute pratique qui serait accomplit sur autre chose que cette parole est nulle et non avenue, parce qu’elle ne repose pas sur sa bonne base et sur son pilier qui la supporte, vu qu’elle ne peut reposer que sur lui.

 

C’est sur cette parole : «لَا إِلَهَ إِلَّا اللَّهُ |Nulle divinité [digne d’être adorée] si ce n’est Allah», que repose la religion d’Allah – Exalté Soit-Il, Le Très Haut.

 

Elle est pour la religion, ce que sont les racines pour les arbres et les fondations pour une bâtisse (traduction rapprochée) :

 

« N'as-tu pas vu comment Allah propose en parabole une bonne parole pareille à un bel arbre dont la racine est ferme et la ramure s'élançant dans le ciel? » [S14. V24].

 

La parole de l'Unicité (Kalimat At-Tawhid) est pour cette religion comme une fondation sur laquelle est bâtie la religion d’Allah - Louange à Lui, Le Très Haut.

 Publié par dinealhaqq.fr

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 22:56
SMS mensonger (vidéo)

Question :

 

J'ai reçu un message sur mon portable dans lequel une personne jure qu'il a vu le Prophète (prières et salutations sur Lui) dans son sommeil et Lui a préconisé de passer le salam aux gens et d'être assidus aux prières et qu'à chaque fois que l'on lit le message, on doit le transférer.

 

Et qu'après 4 jours d'attente, il sera très heureux.

 

Quel est le jugement concernant ceci est quelle est la véracité de ce message ?

 

Réponse :

 

C'est un grand menteur et d'autres cas comme celui-ci ou ils se permettent de mentir sur le Prophète (prières et salutations sur Lui) sur le fait de transférer le message et quant à ceux qui ne le font pas, qu'ils s'attendent à avoir une menace.

 

Et ceux qui le transféreront auront des bienfaits et récompenses... ceci est un mensonge et il n'est pas permis de le transférer aux gens. 

azer

Question :

 

Ces derniers temps, il y a des gens qui envoient des messages dans les téléphones portables et demandent de les transférer sinon il vous arrivera ceci ou cela.

 

Ces messages se transmettent entre les gens.

 

Quel est votre avis à ce sujet?

 

Réponse :

 

Ce sont des dajjals, des menteurs.

 

Ils propagent des mensonges via les téléphones portables et disent : si vous ne les transférez pas, il vous arrivera ceci ou cela et si vous le faites vous aurez des bienfaits.

 

Ce sont des menteurs et on doit les en empêcher.

 

Il ne faut pas propager ces histoires et faussetés.

azer

Questionneur :

 

Cheikh salah, comme vous évoquez ce sujet à propos des messages, qu'Allah vous préserve, pourquoi apparaissent ce genre de message de temps à autre puis disparaissent puis réapparaissent de nouveau ?

 

Réponse :

 

Comme tu le sais, il y a des raconteurs qui souhaitent propager des innovations et des légendes, ainsi, ils ont trouvé un moyen de propager leurs égarements via les téléphones afin que l'on ne sache pas qui ils sont.

 

Ils propagent ces messages, ainsi, la personne naïve prend ceci au sérieux et les propagent à son tour.

 

La personne ignorante a peur des menaces qui sont associés à ces messages.

 

Il convient au muslim de rejeter ces messages, de les blâmer et de ne pas les propager.

 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 22:52
Trop d’exhortations tuent l’exhortation !

'Abd'Allah Ibn Mas'oud (رضي الله عنه) donnait son enseignement aux fidèles tous les jeudis. 

 

Un homme lui ayant dit : 

 

"Ah ! Que je voudrais, Ô Abou 'Abderrahman, que ton enseignement eût lieu tous les jours !

 

Ce qui m'en empêche, répondit Ibn-Mas'oud, c'est que je ne veux pas faire naître en vous l'ennui.

 

Dans mes sermons, je veux ménager votre attention comme le Prophète (صلى الله عليه و سلم) ménageait la nôtre, craignant de nous rebuter." 

 

Selon Abou-Wâïl et rapporté par Al-Boukhârî (رحمه الله تعالى)

Sheikh Al Utheymin qu'Allah lui fasse miséricorde a dit :

 

«Pour ce qui est de la bienfaisance pratiquée par le biais de la science, il s'agit de diffuser sa science parmi les gens, en leur enseignant (leur religion) dans les assises et les rassemblements publics ou privés, même si les gens ne sont réunis que pour boire le café : Ainsi, il fait partie du bien et de la bienfaisance d'enseigner aux gens (leur religion).

Il en est de même s'il s'agit d'une réunion publique. 

Cependant, il convient de faire usage de sagesse dans se domaine.

Il ne faut pas se montrer pénible en prodiguant systématiquement exhortations et conseils à chaque assise.

En effet le Prophète صلى الله عليه و سلم exhortait ses Compagnons de temps à autres (1), sans abuser, car les âmes se lassent et s'ennuient.

Or, en se lassant, elles se fatiguent alors et faiblissent, et peuvent même détester le bien enseigné du fait de l'excès d'exhortations.»

 

(1) Boukhari, Livre de la Science, chapitre des exhortations et de la science que le Prophète (صلى الله عليه و سلم) prodiguait de temps à autre aux Compagnons de peur qu'ils ne se lassent. 

 

Source : L'explication des 3 fondement par Cheikh Ibn Salih Al - Outheymine page 205.

 

Ibn Taymyia (رحمه الله) :

 

«Le croyant est pour le croyant comme les deux mains: l'une lave l'autre.

Et il se peut que le saleté ne parte qu'avec une certaine dureté.

Mais cela amène obligatoirement une propreté et une douceur pour laquelle nous louons cette dureté. »

Majmou' Al Fatawa 28/53-54

 

Traduit par twitter.com/VisitedesMalade

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Appel à la religion - الدعوة الإسلامية
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 22:46
Il s’occupe des réfutations alors qu'il ne connait pas les règles de la purification… (vidéo)

Question :

 

Cheikh, quel est votre conseil pour un débutant qui s’occupe des paroles et des réfutations qu’il y a entre les savants alors qu’il ne connaît même pas les règles de la purification et autres ?

 

Réponse :

 

Je lui conseille de s’instruire dans la religion, la croyance, les règles des adorations, la conduite et la voie à suivre.

 

Et les livres de réfutations font partie de cela.

 

Les livres dans lesquels les pieux prédécesseurs ainsi que ceux qui les ont suivis ont réfuté les gens des passions et de l’innovation.

 

Et ils sont très nombreux à chaque endroit et époque.

 

Il n’est permis à personne d’empêcher les gens d’écouter, d’écrire, de profiter ou de lire les livres de réfutations sous prétexte du manque de connaissance dans les domaines de la purification ou la prière.

 

La religion est complète.

 

De la même manière qu’il est obligatoire de s’instruire dans la croyance et les règles des adorations, il est également obligatoire de s’instruire dans le minhaj, d’apprendre la Sunna pour la mettre en pratique et de s’informer sur son contraire qui est l’innovation pour s’en écarter.

 

C’est ainsi que ça doit être.

 

Il n’est permis à personne de dire aux gens : « Délaissez ces réfutations, délaissez  telle et telle chose, mais faites plutôt cela. »

 

Celui-là parle sans science, car celui qui ne connaît pas le mal tombe dedans.

 

Les réfutations servent à différencier les voies du bien de celles du mal.

 

Il doit donc écouter des cassettes, lire des livres et écouter les savants sur tous les sujets de la religion, que ce soit dans la croyance, la législation, la Sunna et le minhaj.

 

Nous n’avons eu connaissance des innovateurs que par l’intermédiaire des livres de réfutations, depuis l’époque des compagnons jusqu’à nos jours.

 

Si les livres de réfutations n’avaient pas été présents à chaque endroit et époque, les gens n’auraient pas connu les gens de l’innovation et n’auraient pas pu mettre en garde contre les innovateurs.

 

Et ceux qui font des réfutations doivent respecter le pacte conclu avec Allah qui est de ne dire que la vérité.

 

Et ils ne doivent pas accuser ceux sur qui ils n’ont aucune preuve ou connaissance venant de leurs livres, leurs écrits, leurs cassettes ou leurs ouvrages.

 

Ceci est la voie à suivre pour les réfutations.

 

Sans cela, il n’est permis à personne de réfuter en se basant sur des soupçons ou des accusations infondées.

 

copié de daralhadith-sh.com

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 22:10
L'utilisation du mot «سيد - sayyid» (monsieur ou maître)

Question :

 

L'utilisation du mot "Sayyid" (Monsieur ou Maître) est répandue chez nous lorsqu'on s'adresse aux personnes dont l'ascendance peut être attribuée à une famille particulière.

 

Est-il permis de faire cela ?

 

Réponse :

 

-Si une personne est connue par ce titre, il n'y a pas de mal à cela, parce que le mot "Sayyid" peut être utilisé pour le chef d'un peuple, pour un Faqîh (juriste musulman), pour un érudit, ou pour les descendants de Fâtima parmi les enfants d'Al-Hassan et d'Al-Housayn.

 

C'est un terme très connu entre les gens.

 

Les Arabes avaient l'habitude d'appeler les chefs des tribus et les dirigeants par le mot "Sayyid" qui signifie "chef" ; par exemple "telle personne est le Sayyid de telle ou telle tribu".  

 

Le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), lorsque certains arabes ont demandé :

 

""Qui est votre chef, O fils d'untel ? Qui est votre chef, O fils d'untel ?" a dit"

 

Le Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit aussi d'Al-Hassan :

 

"Mon fils que voici est un maître; je souhaite que grâce à lui, Allah établira la concordance entre deux grands groupes des musulmans."

 

-Il est répréhensible d'appeler une personne par le titre "ô mon Sayyid" (ô, mon Maître) ou "ô notre Sayyid" (ô, notre Maître), car quand on dit au Messager d'Allah (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) : "Vous êtes notre Maître", il dit (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) :  

 

"C'est Allah qui est le Maître, qu'Il soit Béni et Exalté."

 

Car cela peut rendre la personne vaniteuse et orgueilleuse, alors nous ne devons pas utiliser ce titre en s'adressant aux gens.

 

Plutôt, on peut dire, "ô untel " ou "ô, père d'untel", en utilisant les noms, les surnoms [honorifiques commençant par "Abou" pour les hommes et "Omm" pour les femmes] et les surnoms qui sont connus.

 

En ce qui concerne l'utilisation des expressions "ô mon Sayyid" (ô, mon Maître) ou "ô notre Sayyid" (ô, notre Maître), en s'adressant aux gens, il vaut mieux ne pas en faire usage.

 

(Numéro de la partie: 9, Numéro de la page: 291)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 21:39
Est-ce que l’organisation al-qaïda est considérée comme un djihad ou plutôt du terrorisme ? (vidéo)

Question (du journaliste) :

 

[...] Il y a beaucoup de questions que se pose l’homme de la rue, le commun des gens, je ne parle pas de la personne ayant des connaissances concernant la jurisprudence du Jihad, car il se peut qu’il ne se pose même pas de questions de ce genre étant donné qu’il se contentera de ce qu’il a comme interprétation et de ce qu’il a comme savoir.

 

L’organisation Al-Qaîda et les Talibans, avec toutes les exactions menées par eux, notamment la plus importante à laquelle ils sont parvenus (à perpétrer), peut-on considérer Al-Qaîda et les Talibans comme les instruments de la guerre sainte (Jihad) ou alors c’est comme le disent certains, ce ne sont que des terroristes ?

 

Réponse de Sheikh Hamad Al-‘Uthman (qu’Allah le préserve) :

 

Regarde, l’organisation Al-Qaîda, - c'est-à-dire - si on se penche sur leur dernière grande exaction...

 

Le journaliste :

 

(Les événements) du 11 septembre !

 

Sheikh Hamad Al-‘Uthman :

 

les événements du 11 septembre...

 

Le journaliste :

 

ils la surnomment la bataille de Manhattan, (de leur côté), ils perçoivent cela comme étant le véritable Jihad.

 

Sheikh Hamad Al-‘Uthman :

 

Par Allah, moi je vois qu'elle a porté préjudice à l’Islam et je vois que celui qui a tiré profit des événements du 11 septembre, c’est l’Iran (les rafidites), Israël (les sionistes) et l’Amérique...

 

Le journaliste :

 

Comment cela peut-il se faire ?

 

Sheikh Hamad Al-‘Uthman :

 

Premièrement, avant les événements du 11 septembre, une année ou deux avant cela, les talibans sont rentrés dans une guerre médiatique contre l’Iran et on connait la différence qu’il ya entre la croyance des gens de la Sounna en Afghanistan et celle chez les rafidites d’Iran qui jugent les compagnons mécréants.

 

Ils étaient sur le point de s'entre-tuer, ils ont même failli entrer en guerre.

 

Après cela et une fois que les événements du 11 septembre se sont produits et que les américains sont intervenus pour faire tomber les talibans, ils se sont fait aider par l’Iran, qui les a appuyé pour les chasser.

 

Ensuite, ils (les américains) ont collés l'étiquette du terrorisme aux musulmans et ils ont pris cela comme prétexte pour attaquer les habitants de la Palestine, à l’intérieure des territoires palestiniens qu’Oussama Ben Laden avait prétendu libérer après le 11 septembre et c’est ce qui a causé d'énormes souffrances aux peuples palestinien à cause de cela, au-delà de ce que tu ne peux t’imaginer.

 

Et de là, les personnes chargées de faire respecter les droits de l'Homme se sont mis - c'est-à-dire - à couvrir les exactions sionistes parce que pour eux les musulmans étaient devenu des terroristes pires que les juifs. 

 

C’est aussi une guerre médiatique, on a exploité cette guerre contre l’Islam, ils ont classés les musulmans comme étant des terroristes alors qu’ils sont pacifiques ; les terroristes sont connus de tous les musulmans et ils sont connus de tous les européens et des américains eux-mêmes.

 

Les terroristes sont ceux qui ont déclenché les guerres des croisades menées par les croisés dans le but de prendre le dessus sur la Palestine des années et des siècles durant – (n’est-ce pas ?) - jusqu’à ce que ne vienne Salâh Ad-Dîn Al-Ayyûbî – qu’Allah lui fasse miséricorde - pour les briser.

 

Les terroristes sont ceux qui aujourd’hui cherchent à exploiter les pays musulmans en Afrique et ailleurs pour mettre la main sur leurs richesses et ils revendiquent cela ouvertement comme cela est le cas pour le Mali en disant : « nous voulons l’uranium et nous voulons le pétrole et le gaz !». 

 

Ils ont été pillés...la colonisation par certains grands états, tel que l’Angleterre, ce n’est pas seulement eux qui le surnommait ainsi mais tout le monde disait l'« empire sur lequel le Soleil ne se couche jamais » (Empire colonial britannique) ; ils ont été pillés ses richesses, ils ont réduit sa population à l’esclavage, ils leur infligeaient le pire châtiment. 

 

Aujourd'hui, tu t’étonnes comment, par Allah !

 

Ce Issam Al-Arian, le vice-président des Frères musulmans, qui veut indemniser les juifs qui étaient en Egypte ?!

 

Je n’ai jamais vu quelqu'un indemniser les musulmans qui ont subi la colonisation britannique, que chaque maison qu'ils ont colonisé puisse en profite, n’est-ce pas ?

 

Ou est le caractère sacré des musulmans ?

 

Ou se trouve la personne qui parle au nom du terrorisme, Ou est-elle ?

 

L’Amérique a exploité cette situation ainsi que l’Europe afin de modifier les conventions concernant l’immigration et afin de mettre la pression sur les communautés musulmanes vivant sur leur territoire alors qu'elles vécurent toujours dans la quiétude dans les pays d’Europe et en Amérique sans jamais commettre de transgressions envers eux ne serait-ce qu'une seule fois.

 

Source : réponse de Sheikh Hamad Al-‘Uthman (qu’Allah le préserve) – sur une chaîne d’information
Traduction adaptée & rapprochée : AbuKhadidja Al Djazairy

 

 

Cheikh Hamad Ibn Ibrahim Al Outhmân - الشيخ حمد بن إبراهيم العثمان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 20:41
La vie de Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany (الشيخ محمد ناصر الدين الألباني) et des lumières sur sa vie scientifique (dossier)
Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 20:29
Le voyage pour le djihad et le secours des mouslimins (audio)

 

Question :

 

Est il permis de voyager vers certains états et citoyens en conflit avec comme intention le djihad et le secours des mouslimins ?

 

Réponse :

 

Le djihad a des règles et des conditions qui lorsqu'elles sont concrétisées et remplies, il (le djihad) devient le meilleur des actes.

 

Mais si elles ne sont pas concrétisées, ni remplies, l'individu n'entre pas dedans car il deviendra une fitnah, et le sang sera versé sans aucun bénéfice...

 

Na'am

 

Traduction: Abou Haroun AbdelMalik
copié de twitter.com/abouharoun44

 

السفر للجهاد ونصرة المسلمين

السؤال : هل يجوز السفر إلى بعض الدول ومواطن الصراع بقصد الجهاد ونصرة المسلمين؟

الجواب : الجهاد له ضوابط وله شروط إذا تحققت وتوفرت فهو من أفضل الأعمال، وإذا لم تتحقق ولم تتوفر فإن الإنسان لا يدخل فيه، لأنه يصبح فتنة وسفك دماء بدون فائدة، نعم

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Djihâd - الجهاد في سبيل الله
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 20:27
Enseignement des sourds-muets

Question :

 

Si j'avais un frère sourd-muet (ni il entend ni il parle) et qui ne connaissait rien sur la prière, le jeûne, l'aumône obligatoire, ni sur les règles de l'Islam, ni sur le coran, comment puis-je l'orienter dans ce cas-là?

 

Réponse :

 

Il faut lui apprendre selon son degré de conscience, avec des gestes s'il est voyant.

 

Il faut lui apprendre la prière de manière pratique, son tuteur ou autre prie devant lui, en lui expliquant avec les gestes de faire de même, et en lui apprenant de façon à ce qu'il comprenne l'heure des prières, ou en faisant devant lui chaque prière à son heure, ceci après qu'il soit en âge de distinction.

 

S'il comprend l'écriture, alors il faut lui écrire le dogme islamique et les piliers de l'Islam, avec l'explication de la signification des deux attestations de foi, et ainsi le reste des règles de la religion.

 

Parmi celles ci les règles de la prière en commençant par les ablutions, les grandes ablutions, les heures de prière, ses piliers, ses obligations, et ce qui est légiféré à faire durant la prière.

 

Il convient également de lui indiquer les prières surérogatoires (adh-ouhâ, al-witr, etc..), et tout ce dont a besoin la personne responsable "moukallaf", puisse-t-il en profiter.

 

Dés qu'il commence à distinguer d'une manière quelconque, il fait désormais partie des responsables "moukallaf", et ceci peut être par l'un des signes de la puberté, il doit alors appliquer les règles imposées aux personnes responsables, proportionnellement à sa science et à son aptitude.

 

Par contre s'il apparaît de son état qu'il est inconscient, alors il n'a rien à assumer, car il n'est pas responsable, comme il nous est parvenu dans le hadith authentique :

 

"La plume est levée pour trois (personnes) : le jeune enfant jusqu’à ce qu'il atteigne la puberté, le fou jusqu’à ce qu’il retrouve la raison et le dormeur jusqu’à ce qu'il se réveille."

 

traduit par alifta.net

 

تعليم الأصم والأبكم
س: إذا كان لدي أخ أصم وأبكم فهو لا يسمع ولا يتكلم كما هو معلوم، وطبعا لا يعرف شيئا عن الصلاة ولا الصوم ولا الزكاة، ولا يعرف شيئا عن أحكام الإِسلام، ولا يعرف شيئا من القرآن. كيف يكون التوجيه والحالة هذه؟
جـ: هذا لا بد أن يفعل معه ما يُعلم به عقله بالإِشارة إذا كان بصيرًا. وينبغي أن يعلم الصلاة بالفعل؛ فيصلي عنده وليه أو غيره، ويشار له أن يفعل هذا الفعل، مع بيان الأوقات بالطريقة التي يفهمها، أو بتعليمه الصلاة كل وقت بالفعل بعد أن يُعلم أنه عاقل، ويكتب له إن كان يعرف الكتابة حقيقة العقيدة الإِسلامية، وأركان الإِسلام مع بيان معنى الشهادتين. وهكذا بقية أحكام الشرع توضح له كتابة
ومن ذلك أحكام الصلاة من الوضوء والغسل ومن الجنابة، وبيان الأوقات، وأركان الصلاة وواجباتها وما يشرع فيها، وبيان السنن الراتبة، وسنة الضحى والوتر إلى غير ذلك مما يحتاجه المكلف لعله يستفيد من الكتابة
ومتى علم عقله بأي وسيلة، ثبت أنه من المكلفين إذا بلغ الحلم بإحدى علاماته المعلومة، ولزمته أحكام المكلفين حسب علمه وقدرته
أما إن ظهر من حاله أنه لا يعقل فلا حرج عليه؛ لأنه غير مكلف، كما جاء في الحديث الصحيح:  رفع القلم عن ثلاثة: الصغير حتى يبلغ، والمعتوه حتى يفيق، والنائم حتى يستيقظ

(الجزء رقم : 5، الصفحة رقم: 281)

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال