compteur de visite

Catégories

1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 16:25
Dénoncer les takfiris (terroristes) aux autorités mécréantes (audio-vidéo)

 

Question :

 

Qu’Allah soit bon envers vous, nous vous posons la quatrième question de France.

 

Premièrement, nous vous aimons en Allah et lui demandons de vous protéger, comme il protège ses bienfaisants serviteurs.

 

Réponse de Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi :

 

Qu’Allah te récompense en bien.

 

Question :

 

Nous avons le gouvernement français, qui voudrait des salafis de les aider à attraper les takfiris.

 

Il veut aussi qu’ils (salafis) travaillent avec lui pour les capturer.

 

Est-ce que cela est permis par la législation (shari’a) ou pas ?

 

BarakAllah oufikoum.

 

Réponse :

 

La vérité est que les takfiris sont considérés comme ennemis de l’islam et des gens appartenant à l’islam, car par leurs actes, en résulte du tort causé aux mouslimins.

 

Et de là, ils les égarent, donc clarifier sur ce qu’ils sont (leur voie) et il faut les dénoncer s’ils sont parfaitement connus.

 

source alnajmi.net

Traduction revue par l’équipe islam-nancy

Dernière question :

 

Si un musulman sait qu'une personne planifie un attentat contre une construction ici, en Grande-Bretagne, y a-t-il un mal à ce que le musulman informe la police, qu'Allah vous bénisse ?

 

Réponse de Cheikh Al-Ghoudayân :

 

La réponse est que cela est une obligation. 


Il lui est obligatoire de les informer car cela est une transgression injuste, cela est une injustice !
 

Et le Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم dit : 

 

"Aide ton frère qu'il commettre une injustice ou la subisse."
Il fut dit: "Comment l'aider quand il commet une injustice ?"
Le Prophète صلى الله عليه وسلم dit : "En l'empêchant de commettre l'injustice".

(Hadith authentique)
 

Cela (informer les autorités empêche le musulman de commettre une injustice et que les gens subissent une injustice dont ils pourraient être victimes.


Cela est aussi bénéfique du point de vue de la société dans laquelle il se trouve beaucoup de musulmans. 
 

Il y a donc trois points qui sont :
 

1. Porter secours à celui qui veut se suicider, en l'empêchant de commettre son acte.
 

2. Porter secours à ceux qui pourraient mourir ou être blessé lors de ce suicide.
 

3. Porter secours aux autres musulmans, qui pourraient subir les conséquences de cela, même de loin (agressions, insultes, etc).
 

Ces trois points sont inclus dans la parole du prophète صلى الله عليه وسلم :
 

"Aide ton frère qu'il commettre une injustice ou la subisse."
 

Et le succès provient d'Allah.

D'après Abou Houreira (qu'Allah l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: 
 

« Secours ton frère qu'il soit injuste ou victime d'injustice ».
Un homme a dit: Ô Messager d'Allah ! Je lui porte secours si il subit une injustice mais si c'est lui qui commet l'injustice comment est-ce que je lui porte secours ?
Le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Tu l'empêche d'être injuste, ceci est le secourir ».

(Rapporté par Boukhari dans son Sahih n°6952 et Mouslim dans son Sahih n°2584)

 

عن أنس بن مالك رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه و سلم

انصر أخاك ظالما أو مظلوما

فقال رجل : يا رسول الله ! أنصره إذا كان مظلوما ، أفرأيت إذا كان ظالما كيف أنصره ؟

قال رسول الله صلى الله عليه و سلم : تمنعه من الظلم فإن ذلك نصره

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٦٩٥٢ و مسلم في صحيحه رقم ٢٥٨٤)

Dénoncer les terroristes aux autorités françaises

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh

 

Cheikh Ahmad Ibn Yahya An-Najmi - الشيخ أحمد بن يحيى النجمي

Cheikh AbdouLlah Al-Ghoudayân - الشيخ عبدالله الغديان

Cheikh ‘Abdel-‘Azîz Ibn Abdellah Âl Ach-Cheikh - الشيخ عبد العزيز بن عبد الله آل الشيخ

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 16:02
La mise en quarantaine des gens de l'innovation

Et ce qui est voulu par la mise en quarantaine des gens de l'innovation c'est de:

 

-s'écarter d'eux

-et ne pas les aimer

-ni s'allier à eux

-ni les saluer

-et ni les visiter

 

et ainsi de suite...

 

Et s'écarter d'eux est obligatoire comme le dit Allah تعالى (essai de traduction) :

 

{Tu n’en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allah et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s’opposent à Allah et à Son Messager}

 

Le prophète صلى الله عليه وسلم a mis en quarantaine ka3b bnou malik et ses 2 compagnons lorsqu'ils ont manqué la bataille de Tabouk.

 

source : charhou loum3ati i3tiquad page 110

Traduction Mounir abou Ismael

 

قال الشيخ محمد بن صالح العثيمين –رحمه الله

"والمراد بهجران أهل البدع الابتعاد عنهم وترك محبتهم، وموالاتهم والسلام عليهم وزيارتهم وعيادتهم ونحو ذلك، وهجران أهل البدع واجب لقوله تعالى

(لا تجد قوماً يؤمنون بالله واليوم الآخر يوادون من حاد الله ورسوله)

ولأن النبي –صلى الله عليه وسلم- هجر كعب بن مالك وصاحبيه حين تخلفوا عن غزوة تبوك

 [شرح لمعة الاعتقاد ص:110]

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 15:35
Lexique de terminologie du hadith

معنعن - 'An'anah : Mu'an'an

 

Caractère du haddith dont le rapporteur est introduit par la préposition "'an" (de la part de ...).

Ce genre de haddith est accepté à condition que le rapporteur n'est pas connu comme étant un Mudallis.

 

آحاد Ahad

 

Hadith dont le nombre de rapporteurs dans au moins une des générations est globalement inférieur à la dizaine.

 

الضعيف - Dha'if

 

Caractère de ce qui ne remplit ni les conditions Sahih, ni celles du Hassen.

Se dit pour un hadith et un rapporteur.

 

الفرد Fard

 

Caractère du hadith qui n'est rapporté que par un seul transmetteur, que ce soit de manière absolue, ou dans un groupe de rapporteurs, même si d'autres groupes ont rapporté le hadith, par ailleurs; ou lorsque le transmetteur se distingue par une version d'un hadith connu par ailleurs.

Synonyme de Gharib.  

 

 غريب - Gharib

 

Caractère du hadith qui n'est rapporté que par un seul transmetteur.

 

الحسن - Hasan

 

Caractère de ce qui est rapporté, par une chaine ininterrompue, par un transmetteur de confiance dont la mémoire est légèrement déficiente, et qui est exempt de défaut, et de contradiction avec un groupe de rapporteurs de confiance.  

 

جيد Jayyid

 

Bonne : se dit d'une chaine de rapporteur.

 

مجهول Majhul

 

Se dit d'un rapporteur inconnu, dont aucun savant n'a rapporté de biographie.

 

المرفوع - Marfu'

 

Caractère du hadith dont la chaine de rapporteur remonte jusqu'au Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

متروك Matruk

 

Caractère du hadith dont le rapporteur n'est pas fiable, à l'unanimité des savants du hadith, ou celui qui est accusé de mensonge ( selon ibn hajr ). 

 

الموضوع - Mawdhu

 

Caractère du hadith mensonger au sujet du Prophète صلى الله عليه وسلم, c'est-à-dire inventé puis attribué au Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم.

 

موقوف Mawquf

 

Caractère du hadith dont la chaine de rapporteurs s’arrête au Compagnon.

 

المقطوع - Maqtu

 

Caractère du hadith dont la chaine de rapporteurs s’arrête avant le compagnon, ou ce qui est attribué à un Successeur ou un rapporteur après lui.

 

معلق Mu'allaq

 

Caractère du hadith dont il manque le premier rapporteur dans la chaine.

 

المعضل Mu'dhal

 

Caractère du hadith dont il manque deux rapporteurs ou plus, à la suite dans la chaine- ni en son debut, ni en fin.

 

مدلس Mudallis : Substantif : tadlis

 

Caractère du rapporteur qui cache de qui il a pris le hadith ou qui le décrit de manière à ce que l'on ne puisse pas l'identifier- puis qui donne à la chaine l'apparence d'étre ininterrompue.

 

مدرج Mudraj

 

Ce que le rapporteur a ajouté dans le hadtih, comme explication ou autre- qui sont propres paroles et qui ne sont pas les paroles du Prophète صلى الله عليه وسلم. 

 

المنكر Munkar

 

Caractère du hadith rapporté par un seul transmetteur accusé de commettre de grossières erreurs dans ses narrations, souffrant d'oublis fréquent ou accusé de perversité notoire par les savants du hadith.

Selon une autre définition, un hadith dont le transmetteur n'est pas fiable et contredit un ou plusieurs rapporteurs de confiance.

 

منقطع Munqati'

 

De manière générale, caractère du haddith dont la chaine de rapporteurs est interrompue, de quelque manière que ce soit; de manière plus spécifique, caractère du hadith dont il manque un seul rapporteur dans la chaine- ni en son début, ni en fin.

 

مرسل Mursal : Substantif : Irsal

 

Caractère du hadith dont il manque le dernier rapporteur dans la chaine, avant le prophète صلى الله عليه وسلم.

Selon une autre définition : ce qu'un Successeur ou un compagnon attribue au Prophète صلى الله عليه وسلم sans l'avoir entendu de lui.

 

المسند - Musnad

 

Caractère du hadith dont la chaine est ininterrompue du rapporteur jusqu'au Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

متواتر Mutawatir

 

Hadith dont le nombre de rapporteurs dans chaque génération est globalement supérieur à la dizaine. 

 

قوي Qawiy

 

Solide: se dit d'une chaine de rapporteur.

 

الصحيح - Sahih

 

Caractère de ce qui est rapporté, par une chaine ininterrompue, par un transmetteur de confiance dont la mémoire est fiable, et qui est exempt de défaut, et de contradiction avec un groupe de rapporteurs de confiance.

 

شاذ Shadh

 

Caractère de celui qui contredit un rapporteur - ou un groupe de rapporteurs- dont on a plus confiance, ou qui ont une meilleurs mémoire.

 

Source : sharh al bayquniyyah fi Mustalah il-hadtih, maktabat us sunnah, le caire, 1415h-1995G 

copié de adh-dhikr.blogspot.com
Line-1.png

 

علم مصطلح الحديث

حديث حسن

غريب

عزيز

مشهور

متفق عليه

حديث متواتر

حديث منكر

حديث صحيح ↑

حديث متصل

حديث متروك

 من حيث المتن

علم الحديث

 من حيث السند

حديث مسند

حديث مدرج

حديث ضعيف

خبر آحاد

حديث موضوع

حديث منقطع

حديث موقوف

حديث مدلس

حديث مضطرب

حديث منقطع

 

Line-1.png

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 15:30
Les quatre caractères à avoir

Un poète à dit :

 

On ne peut attribuer science et sagesse à une personne

Qui ne présente pas les quatre caractères suivants :

 

-Le premier est la crainte d'Allah

Par laquelle on atteint bien et mérite dans leur totalité.

 

-Le second est une pudeur vraie, qui est un tempérament naturel

Et qui est inné chez les hommes valeureux.

 

-Le troisième est l'indulgence à l'égard de ceux qui s'empressent

De jouer les effrontés parmi les ignorants.

 

-Le quatrième est de dépenser avec générosité dès qu'une personne

En droit de recevoir et que l'on ne peut repousser, se présente.

 

Chapitre la pudeur Nasihati linnisa

copié de adh-dhikr.blogspot.com

       

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:53
Les musulmans qui participent à des émissions télévisées ou radios des mécréants

Question :

 

De la part de ....................................... 

Le Shaykh éminent, bénéfique pour les étudiants, Mouhammad fils de 'Omar Bazmoul qu'Allah lui accorde la réussite et le protège.

Que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d'Allah et sa bénédiction.

 

Vous savez que quelques politiciens, ici en France, veulent faire en sorte qu'il y ait une loi interdisant le niqab.

 

La femme sera alors sanctionnée si elle voile son visage dans les espaces publics tels que dans les rues, les hôpitaux et autres. 

 

Ils ont commencé à mentir sur l'Islam et les musulmans en disant que le niqab ne fait en aucun cas partie de l'Islam et que la femme qui le porte y est contrainte par son mari ou son père, ou alors que le niqab est un test envers l'Etat. 

 

Quelques journalistes ont alors commencé à relever les avis des femmes qui portent le niqab ou celles qui se voilent en intégralité, c'est alors que les mensonges des politiciens furent dévoilés. 

 

Il est même arrivé qu'une jeune portant le niqab se fît invitée sur une chaîne de télévision pour une discussion avec la personne qui est à la tête de cette campagne contre le niqab. 

 

Est-il donc autorisé à une femme de participer à cela ? 

 

Et s'il y a un musulman jouissant d'un savoir suffisant, d'une grande intelligence et d'un esprit équilibré, peut-il se permettre de participer à cela à la télévision, à la radio ou peut-il utiliser les médias pour éclaircir le jugement concernant le niqab, et dévoiler les mensonges ? 

 

Aussi, quelques frères ont dit que cela n'est pas permis car les prédécesseurs ont interdit de débattre avec les gens de l'innovation, et donc à plus forte raison avec les mécréants !? 

 

J'ai montré que cette comparaison n'était pas valable, mais en vain, que dites-vous donc à propos de cette comparaison ? 

 

Tout en sachant que le peuple écoute ce qui se dit dans les médias, et croit à ces mensonges.

 

Et s'il se rend compte que ce sont des mensonges, alors ceux qui combattent le niqab ont recours à une autre imposture afin de convaincre les français de la valeur de cette loi. 

 

Qu'Allah vous accorde la réussite dans la réponse à ses questions et l'envoi de la réponse à mon e-mail ô noble Shaykh. 

 

Réponse :

 

Et que la paix soit sur vous, ainsi que la miséricorde d'Allah et sa bénédiction 

 

J'ai lu ce que tu as écrit et le conseil que tu veux concernant le sujet, je te l'énonces dans les points suivants : 

 

Premièrement : Sache que le débat avec les gens de l'innovation est très dangereux, il peut en découler un énorme désordre, si l'homme des gens de la Sounna est défait devant lui, alors la masse des musulmans peut être influencée par cela et de ce fait, croire que la vérité est avec l'opposant. 

 

C'est pour cela que parmi les gens de la Sounna, il y en a qui ont détesté entrer dans un débat avec les gens de l'innovation, sauf celui qui en est capable, qu'il en ait besoin, et dans le cadre le plus étroit. 

 

Deuxièmement : S'il ne s'agit pas d'un débat, mais d'un simple renseignement ou la réponse à des questions standards, et que la soeur ou le frère est capable de répondre justement, et qu'il soit fort probable qu'il en résulte un avantage supérieur au désavantage qui pourrait découler de cela, alors ce qui apparaît est la permission concernant cette participation et le fait d'y entrer, tant qu'il soit fort probable qu'un avantage soit généré, que l'injustice envers les musulmans soit levée et qu'il leur soit bénéfique comme il le peut. 

 

Troisièmement : Si l'on vous combat quant à la manifestation de la religion, alors ceci veut dire que la résidence en terre de mécréance est, dans cette situation, interdite, et l'émigration – en cas de capacité – vers les pays musulmans est obligatoire. 

 

Cela est ce que j'ai, qu'Allah t'accorde le succès et qu'il raffermisse tes pas.

 

L'a écrit : Mohammad Bazmoul

 

من .......................

الشيخ الجليل، مفيد الطالبين، محمد بن عمر بازمول وفقه الله وحفظه 

السلام عليكم ورحمة الله وبركاته 

تعلمون ان بعض السياسيين هنا في فرنسا يريدون ان يجعلوا قانونا يمنع النقاب، فتعاقب المرأة اذا سترت وجهها في الاماكن العامة من شوارع و مستشفيات وغير ذلك... 

وقد بدأوا يكذبون على الاسلام والمسلمين قائلين ان النقاب ليس من الاسلام في شيئ وان المرأة التي تلبسه مكرهة من قبل زوجها او ابيها، او ان النقاب هو امتحان للدولة... فبدأ بعض الصحفيين يأخذون آرآء المتنقبات او المتسترات جميع بدنهم، فيتبين اكاذيب الساسيين... حتى ان هناك شابة متنقبة استضيفت في قناة تلفزيونية للحوار مع من يقود هذه الحملة ضد النقاب... 

فهل يجوز لمرأة ان تحضر لمثل هذا ؟ 

واذا كان هناك مسلم عنده علم كاف، وذكاء فائق وعقل راجح ، هل له ان يحضر لمثل هذا في التلفزيون، او في الاذاعة، او يستعمل وسائل الاعلام ليوضح حكم النقاب، ويبين الاكاذيب ؟

وقال بعض الاخوة ان هذا لا يجوز لان السلف حرموا مناظرة اهل البدع، فالكفار من باب اولى !؟ 

وقد بينت ان هذا القياس ليس صحيحا، لكن لا حياة لمن انادي، فما قولكم في هذا القياس

علما ان الشعب يسمع ما يقال في وسائل الاعلام، فيصدق تلك الاكاذيب . واذا تبين له انها اكاذيب، فالمحاربون للنقاب يلجأون الى خداع آخر لكي يقنعوا الفرنسيين وغيرهم من صلاحية هذا القانون

وفقكم الله للاجابة على هذه الاسئلة وارسالي الجواب على ايميلي ايها الشيخ النبيل

وعليكم السلام ورحمة الله وبركاته

قرأت ما كتبته وما تريده من المشورة في الموضوع ، أذكره لك في النقاط التالية

أولاً : اعلم أن مناظرة أهل البدع خطيرة جداً، وقد يترتب عليها فساد عظيم، لو أن الرجل من أهل السنة انكسر أمامه فإن العامة قد يتأثرون بذلك فيظنون ما عليه المخاللف هو الحق. ولذلك كره من كره من أهل السنة الدخول في مناظرة مع أهل البدع، إلا لمن قدر على ذلك، واحتاج إلى ذلك، بأضيق مجال

ثانياً : : إذا كان الموضوع ليس مناظرة، إنما مجرد إفادة وإجابة عن اسئلة عادية، وكانت الأخت أو الأخ على مقدرة من حسن الجواب، وغلب على الظن تحقق مصلحة ارجح من المفسدة التي قد تترتب على ذلك، فالذي يظهر جواز هذه المشاركة والدخول فيها، من ياب ما يغلب على الظن من تحقق مصلحة ورفع الظلم عن المسلمين ونفعهم بما يستطيع

ثالثاً : إذا حوربتم على إظهار الدّين فهذا يعني أن الإقامة في بلاد الكفر مع هذه الحال حرام، وتجب الهجرة - مع القدرة - منها إلى بلد الإسلام

هذا ما لدي وفقك الله وسدد خطاك

كتبه : محمد بازمول

 

Question/réponse posées et traduites par Abou L Waqt Al Maghribiyy 

16 Mars 2010

 

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:32
Que dire à une personne en colère ?

Il n'est pas légiféré de dire à une personne en colère :

 

"Rappelle toi d'Allah" ou "Prie sur le Prophète".

 

La Sunnah est plutôt de lui conseiller de chercher refuge [auprès d'Allah] contre le shaytan.

 

Thamarat at-Tadwin, p243.

copié de twitter.com/ifeeloud

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:18
La raison de l'interdiction de la viande de porc

Question :

 

Quelle est la raison de l'interdiction de la viande de porc ?

 

Veuillez nous informer.

 

Réponse :

 

Allah, le Très-Haut, dit :  

 

"Dis: "Dans ce qui m'a été révélé, je ne trouve d'interdit, à aucun mangeur d'en manger, que la bête (trouvée) morte, ou le sang qu'on a fait couler, ou la chair de porc - car c'est une souillure" (sourate Les bestiaux verset 145)

 

La souillure (الرجس - Ar-ridjs) est une impureté maudite, et c'est cela la raison de l'interdiction de la viande de porc et c'est pour cela que les mécréants l'ont rendu licite parmi les chrétiens et les autres, car ils sont mauvais, et Allah (Gloire et Pureté à Lui) exige que les mauvais soient pour les mauvaises et les mauvaises pour les mauvais.

 

الحكمة في تحريم لحم الخنزير

س: ما الحكمة في تحريم لحم الخنزير، أرجو الإفادة؟

ج: قال الله تعالى

 قُلْ لاَ أَجِدُ فِي مَا أُوحِيَ إِلَيَّ مُحَرَّمًا عَلَى طَاعِمٍ يَطْعَمُهُ إِلا أَنْ يَكُونَ مَيْتَةً أَوْ دَمًا مَسْفُوحًا أَوْ لَحْمَ خِنْـزِيرٍ فَإِنَّهُ رِجْسٌ

 والرجس: هو النجس الخبيث، وهو الحكمة في تحريم لحم الخنزير ، ولهذا استباحه الكفار من النصارى وغيرهم لخبثهم؛ لأن حكمة الله سبحانه وتعالى اقتضت أن الخبيثين للخبيثات والخبيثات للخبيثين

(الجزء رقم : 23، الصفحة رقم: 22)

 

(Numéro de la partie: 23, Numéro de la page: 22)

copié de alifta.net

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 14:01
L'auteur d'un attentat suicide n'est pas un martyr et il est dans le feu

D'après Souhayb, le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم a dit :

 

«Il y avait un roi parmi ceux qui sont venus avant vous, et il avait un sorcier.

Ainsi quand il vieillit il dit au roi : "Je suis devenu vieux, envoie-moi un jeune garçon de sorte que je puisse lui enseigner la sorcellerie."

Le roi lui envoya un jeune homme qui, chaque fois qu'il se rendait chez le magicien, faisait halte chez un ermite qui se trouvait sur son chemin.

Il s'arrêtait chez l'ermite pour entendre ses paroles qui lui plaisaient beaucoup.

Et lorsqu'il arrivait chez le magicien, celui-ci le frappait (pour son retard).

Le jeune homme se plaignit à l'ermite qui lui dit : "Si tu crains le magicien, dis que tes parents t'ont retenu, et si tu crains tes parents, dis que le magicien t'a retenu".

Etant dans un état pareil, il se trouva devant une bête féroce qui empêchait les gens de passer par ce chemin.

"Aujourd'hui, se dit-il, je voudrais savoir qui à la plus grande valeur : Le magicien ou l'ermite ?"

Il prit une pierre et dit : "Seigneur ! Si l’œuvre de l'ermite t'est plus favorable que celle du magicien, fais périr cette bête afin que les gens retrouvent leur liberté".

Il jeta la pierre contre la bête et la tua, et les gens poursuivirent leur chemin.

Arrivant chez l'ermite, il lui raconta le fait.

"Ô mon fils ! dit l'ermite, aujourd'hui tu es meilleur que moi après avoir atteint ce degré. Tu seras éprouvé, et dans ce cas ne montre ma retraite à personne".

Le jeune homme guérissait l'aveugle-né et le lépreux, et délivrait les gens de différentes maladies.

L'un des courtisans du roi, qui était atteint de cécité, entendit parler du jeune homme.

Il alla le trouver en lui apportant différents présents, et lui dit : "Tout ce que tu vois devant toi comme cadeaux sera le tien si tu réussis à me guérir".

"Je ne guéris personne, répondit-il, mais c'est Allâh qui en a le pouvoir. Si tu crois en Allâh, je te L'invoquerai afin qu'Il te guérisse".

Le courtisan avoua sa croyance en Allâh et fut guéri.

Arrivant chez le roi pour lui tenir compagnie comme d'habitude, le roi s'étonna et s'écria : "Qui t'a rendu la vue ?"

"Mon Seigneur", répondit le courtisan.

"As-tu un Seigneur, reprit le roi, autre que moi ?"

"Certes, mon Seigneur et le tien est Allâh".

Le roi le prit et le tortura jusqu'à ce qu'il lui désigna le jeune homme.

On amena celui-ci au roi.

"Ô fils, dit le roi, as-tu atteint, grâce à la magie, ce pouvoir de guérir l'aveugle-né, le lépreux et de faire ce que tu fais ?"

"Je ne guéris personne, répondit-il, mais c'est Allâh qui le fait".

Alors le roi le prit et le tortura jusqu'à ce que le jeune homme indiqua la retraite de l'ermite.

Quand on fit venir l'ermite, on lui ordonna d'abjurer sa religion, mais il refusa.

Devant ce fait, on apporta une scie qu'on plaça sur le sommet de son crâne, et on lui coupa la tête en deux parties.

Puis on fit venir le courtisan qui subit le même sort après son refus de renier sa foi.

Ensuite on ordonna d'amener le jeune homme qui refusa à son tour de revenir sur sa religion.

Le roi le livra à ses hommes en leur disant : "Emmenez-le au sommet de cette montagne et précipitez-le s'il persiste dans son refus".

Quand ils furent sur le sommet, le jeune homme invoqua Allâh par ces mots : "Seigneur! Délivre-moi d'eux comme bon Te semblera".

A ce moment, la montagne s'ébranla et les hommes du roi tombèrent dans l'abîme.

En revenant chez le roi, celui-ci dit au jeune homme : "Qu'a-t-on fait des hommes qui t'ont accompagné ?"

"Allâh, répondit-il, m'en a délivré".

Le roi le livra à d'autres hommes en les ordonnant : "Emmenez-le dans une barque, lorsque vous gagnerez le large, demandez-lui de renier sa foi, et s'il persiste dans son refus, jetez-le par-dessus bord".

Quand ils furent au large, le jeune homme invoqua Allâh par les mêmes mots : "Seigneur! Délivre-moi d'eux comme bon Te semblera".

La barque chavira et les hommes du roi se noyèrent.

Le jeune homme, sain et sauf, revint chez le roi qui s'étonna et s'écria : "Quel sort ont subi tes compagnons ?".

"Allâh m'en a délivré", répondit-il.

Il ajouta : "Tu ne peux pas me tuer à moins que tu fasses ce que je te demande de faire".

"Et qu'est-ce que je dois faire ?", répliqua le roi.

"Tu réunis les gens, reprit le jeune homme, sur un seul tertre, tu me crucifies sur un tronc d'arbre, tu prends une flèche de mon carquois que tu mettes sur un arc, puis tu dis : (Au nom d'Allâh, Seigneur de ce jeune homme), tu tires et c'est ainsi que tu pourras mettre fin à mes jours".

Le roi fit ce que le jeune homme lui avait demandé.

Il assembla les gens, attacha le jeune homme à un tronc d'arbre, prit la flèche, la mit sur la corde et visa en disant : "Au nom d'Allâh, Seigneur de ce jeune homme".

La flèche partit et atteignit la tempe du jeune homme qui mit sa main là-dessus et tomba mort.

Les gens dirent alors : "Nous croyons au Seigneur de ce jeune homme".

On vint ensuite trouver le roi : "Te rends-tu compte? Ce que tu craignais, Allâh l'a réalisé. Ton peuple croit désormais en Allâh".

Le roi ordonna alors de creuser des fossés dans les entrées des chemins, d'y mettre un grand feu et d'y jeter ceux qui ne renieraient pas leur foi.

Quand les ordres du roi furent exécutés et vint le tour d'une femme accompagnée de son enfant, elle hésita mais son fils lui dit : "Ô Maman! Fais preuve de ta résignation car tu es dans la bonne voie"».

Rapporté par Mouslim 3005

حَدَّثَنَا عَفَّانُ حَدَّثَنَا حَمَّادُ بْنُ سَلَمَةَ أَخْبَرَنَا ثَابِتٌ عَنْ عَبْدِ الرَّحْمَنِ بْنِ أَبِي لَيْلَى عَنْ صُهَيْبٍ أَنَّ رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ

كَانَ مَلِكٌ فِيمَنْ كَانَ قَبْلَكُمْ وَكَانَ لَهُ سَاحِرٌ فَلَمَّا كَبِرَ السَّاحِرُ قَالَ لِلْمَلِكِ إِنِّي قَدْ كَبِرَتْ سِنِّي وَحَضَرَ أَجَلِي فَادْفَعْ إِلَيَّ غُلَامًا فَلَأُعَلِّمُهُ السِّحْرَ فَدَفَعَ إِلَيْهِ غُلَامًا فَكَانَ يُعَلِّمُهُ السِّحْرَ وَكَانَ بَيْنَ السَّاحِرِ وَبَيْنَ الْمَلِكِ رَاهِبٌ فَأَتَى الْغُلَامُ عَلَى الرَّاهِبِ فَسَمِعَ مِنْ كَلَامِهِ فَأَعْجَبَهُ نَحْوُهُ وَكَلَامُهُ فَكَانَ إِذَا أَتَى السَّاحِرَ ضَرَبَهُ وَقَالَ مَا حَبَسَكَ وَإِذَا أَتَى أَهْلَهُ ضَرَبُوهُ وَقَالُوا مَا حَبَسَكَ فَشَكَا ذَلِكَ إِلَى الرَّاهِبِ فَقَالَ إِذَا أَرَادَ السَّاحِرُ أَنْ يَضْرِبَكَ فَقُلْ حَبَسَنِي أَهْلِي وَإِذَا أَرَادَ أَهْلُكَ أَنْ يَضْرِبُوكَ فَقُلْ حَبَسَنِي السَّاحِرُ وَقَالَ فَبَيْنَمَا هُوَ كَذَلِكَ إِذْ أَتَى ذَاتَ يَوْمٍ عَلَى دَابَّةٍ فَظِيعَةٍ عَظِيمَةٍ وَقَدْ حَبَسَتْ النَّاسَ فَلَا يَسْتَطِيعُونَ أَنْ يَجُوزُوا فَقَالَ الْيَوْمَ أَعْلَمُ أَمْرُ الرَّاهِبِ أَحَبُّ إِلَى اللَّهِ أَمْ أَمْرُ السَّاحِرِ فَأَخَذَ حَجَرًا فَقَالَ اللَّهُمَّ إِنْ كَانَ أَمْرُ الرَّاهِبِ أَحَبَّ إِلَيْكَ وَأَرْضَى لَكَ مِنْ السَّاحِرِ فَاقْتُلْ هَذِهِ الدَّابَّةَ حَتَّى يَجُوزَ النَّاسُ وَرَمَاهَا فَقَتَلَهَا وَمَضَى النَّاسُ فَأَخْبَرَ الرَّاهِبَ بِذَلِكَ فَقَالَ أَيْ بُنَيَّ أَنْتَ أَفْضَلُ مِنِّي وَإِنَّكَ سَتُبْتَلَى فَإِنْ ابْتُلِيتَ فَلَا تَدُلَّ عَلَيَّ فَكَانَ الْغُلَامُ يُبْرِئُ الْأَكْمَهَ وَسَائِرَ الْأَدْوَاءِ وَيَشْفِيهِمْ وَكَانَ جَلِيسٌ لِلْمَلِكِ فَعَمِيَ فَسَمِعَ بِهِ فَأَتَاهُ بِهَدَايَا كَثِيرَةٍ فَقَالَ اشْفِنِي وَلَكَ مَا هَاهُنَا أَجْمَعُ فَقَالَ مَا أَشْفِي أَنَا أَحَدًا إِنَّمَا يَشْفِي اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ فَإِنْ أَنْتَ آمَنْتَ بِهِ فَدَعَوْتُ اللَّهَ فَشَفَاكَ فَآمَنَ فَدَعَا اللَّهَ لَهُ فَشَفَاهُ ثُمَّ أَتَى الْمَلِكَ فَجَلَسَ مِنْهُ نَحْوَ مَا كَانَ يَجْلِسُ فَقَالَ لَهُ الْمَلِكُ يَا فُلَانُ مَنْ رَدَّ عَلَيْكَ بَصَرَكَ فَقَالَ رَبِّي قَالَ أَنَا قَالَ لَا لَكِنْ رَبِّي وَرَبُّكَ اللَّهُ قَالَ أَوَلَكَ رَبٌّ غَيْرِي قَالَ نَعَمْ فَلَمْ يَزَلْ يُعَذِّبُهُ حَتَّى دَلَّهُ عَلَى الْغُلَامِ فَبَعَثَ إِلَيْهِ فَقَالَ أَيْ بُنَيَّ قَدْ بَلَغَ مِنْ سِحْرِكَ أَنْ تُبْرِئَ الْأَكْمَهَ وَالْأَبْرَصَ وَهَذِهِ الْأَدْوَاءَ قَالَ مَا أَشْفِي أَنَا أَحَدًا مَا يَشْفِي غَيْرُ اللَّهِ عَزَّ وَجَلَّ قَالَ أَنَا قَالَ لَا قَالَ أَوَلَكَ رَبٌّ غَيْرِي قَالَ نَعَمْ رَبِّي وَرَبُّكَ اللَّهُ فَأَخَذَهُ أَيْضًا بِالْعَذَابِ فَلَمْ يَزَلْ بِهِ حَتَّى دَلَّ عَلَى الرَّاهِبِ فَأَتَى بِالرَّاهِبِ فَقَالَ ارْجِعْ عَنْ دِينِكِ فَأَبَى فَوَضَعَ الْمِنْشَارَ فِي مَفْرِقِ رَأْسِهِ حَتَّى وَقَعَ شِقَّاهُ وَقَالَ لِلْأَعْمَى ارْجِعْ عَنْ دِينِكَ فَأَبَى فَوَضَعَ الْمِنْشَارَ فِي مَفْرِقِ رَأْسِهِ حَتَّى وَقَعَ شِقَّاهُ فِي الْأَرْضِ وَقَالَ لِلْغُلَامِ ارْجِعْ عَنْ دِينِكَ فَأَبَى فَبَعَثَ بِهِ مَعَ نَفَرٍ إِلَى جَبَلِ كَذَا وَكَذَا فَقَالَ إِذَا بَلَغْتُمْ ذُرْوَتَهُ فَإِنْ رَجَعَ عَنْ دِينِهِ وَإِلَّا فَدَهْدِهُوهُ مِنْ فَوْقِهِ فَذَهَبُوا بِهِ فَلَمَّا عَلَوْا بِهِ الْجَبَلَ قَالَ اللَّهُمَّ اكْفِنِيهِمْ بِمَا شِئْتَ فَرَجَفَ بِهِمْ الْجَبَلُ فَدُهْدِهُوا أَجْمَعُونَ وَجَاءَ الْغُلَامُ يَتَلَمَّسُ حَتَّى دَخَلَ عَلَى الْمَلِكِ فَقَالَ مَا فَعَلَ أَصْحَابُكَ فَقَالَ كَفَانِيهِمْ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ فَبَعَثَهُ مَعَ نَفَرٍ فِي قُرْقُورٍ فَقَالَ إِذَا لَجَجْتُمْ بِهِ الْبَحْرَ فَإِنْ رَجَعَ عَنْ دِينِهِ وَإِلَّا فَغَرِّقُوهُ فَلَجَّجُوا بِهِ الْبَحْرَ فَقَالَ الْغُلَامُ اللَّهُمَّ اكْفِنِيهِمْ بِمَا شِئْتَ فَغَرِقُوا أَجْمَعُونَ وَجَاءَ الْغُلَامُ يَتَلَمَّسُ حَتَّى دَخَلَ عَلَى الْمَلِكِ فَقَالَ مَا فَعَلَ أَصْحَابُكَ قَالَ كَفَانِيهِمْ اللَّهُ عَزَّ وَجَلَّ ثُمَّ قَالَ لِلْمَلِكِ إِنَّكَ لَسْتَ بِقَاتِلِي حَتَّى تَفْعَلَ مَا آمُرُكَ بِهِ فَإِنْ أَنْتَ فَعَلْتَ مَا آمُرُكَ بِهِ قَتَلْتَنِي وَإِلَّا فَإِنَّكَ لَا تَسْتَطِيعُ قَتْلِي قَالَ وَمَا هُوَ قَالَ تَجْمَعُ النَّاسَ فِي صَعِيدٍ ثُمَّ تَصْلُبُنِي عَلَى جِذْعٍ فَتَأْخُذُ سَهْمًا مِنْ كِنَانَتِي ثُمَّ قُلْ بِسْمِ اللَّهِ رَبِّ الْغُلَامِ فَإِنَّكَ إِذَا فَعَلْتَ ذَلِكَ قَتَلْتَنِي فَفَعَلَ وَوَضَعَ السَّهْمَ فِي كَبِدِ قَوْسِهِ ثُمَّ رَمَى فَقَالَ بِسْمِ اللَّهِ رَبِّ الْغُلَامِ فَوَضَعَ السَّهْمَ فِي صُدْغِهِ فَوَضَعَ الْغُلَامُ يَدَهُ عَلَى مَوْضِعِ السَّهْمِ وَمَاتَ فَقَالَ النَّاسُ آمَنَّا بِرَبِّ الْغُلَامِ فَقِيلَ لِلْمَلِكِ أَرَأَيْتَ مَا كُنْتَ تَحْذَرُ فَقَدْ وَاللَّهِ نَزَلَ بِكَ قَدْ آمَنَ النَّاسُ كُلُّهُمْ فَأَمَرَ بِأَفْوَاهِ السِّكَكِ فَخُدِّدَتْ فِيهَا الْأُخْدُودُ وَأُضْرِمَتْ فِيهَا النِّيرَانُ وَقَالَ مَنْ رَجَعَ عَنْ دِينِهِ فَدَعُوهُ وَإِلَّا فَأَقْحِمُوهُ فِيهَا قَالَ فَكَانُوا يَتَعَادَوْنَ فِيهَا وَيَتَدَافَعُونَ فَجَاءَتْ امْرَأَةٌ بِابْنٍ لَهَا تُرْضِعُهُ فَكَأَنَّهَا تَقَاعَسَتْ أَنْ تَقَعَ فِي النَّارِ فَقَالَ الصَّبِيُّ يَا أُمَّهْ اصْبِرِي فَإِنَّكِ عَلَى الْحَقِّ

 صحيح مسلم - 3005

[…] Quatrième morale :

 

Il est permis à une personne de s'exposer elle-même au danger lorsqu’il s’agit d’une question d'avantage général au profit des musulmans, parce que le garçon a lui même indiqué au roi la manière dont on pouvait le tuer et par laquelle il le mènerait à sa fin, qui était de prendre une flèche de son carquois, etc...

 

Cheikh al Islâm (ibn Taymiya) a dit :

 

«Puisque c'était un Jihad dans la sentier d'Allâh, qui a poussé une nation entière à croire, et il n'a vraiment rien perdu, bien qu'il soit mort on meurt de toute façon, tôt ou tard».

 

Mais quant à ce que certaines personnes font comme suicide en s’attachant des explosifs à eux-mêmes, puis s’approchent des mécréants pour ensuite exploser lorsqu’ils sont parmi eux, ceci est un cas de suicide.

 

Et le refuge est auprès d'Allâh !

 

Quant à celui qui tue sa propre âme (qui commet un suicide) alors il s’éternisera éternellement dans le feu de l’enfer, à jamais, comme il est rapporté dans le Hadith d’après le Prophète صلى الله عليه وسلم. - 

[1]

 

En effet ce suicide n’a pas été fait dans le but de bénéficier à l' Islam, car il s’est tué lui-même avec une dizaine, une centaine, ou deux cents autres personnes, sans que l'Islam ne bénéficie de cela, puisque les gens n'accepteront pas l’Islam, contrairement à l'histoire du jeune garçon.

 

Plutôt elle augmentera la détermination des ennemis, et cette action provoquera de la méchanceté et de l'amertume dans leurs cœurs à tel point qu'ils pourraient chercher vengeance envers les musulmans de manière plus forte encore !

 

On constate cela avec les juifs et le peuple de la Palestine.

 

Les palestiniens, lorsque l’un d’entre eux se tue lui-même avec ces explosifs en emportant six ou sept personnes avec lui, il entraîne la revanche qui atteint soixante personnes ou plus.

 

Ainsi ceci ne produit aucun avantage, ni pour les musulmans, ni pour ceux qui ont fait détonner les explosifs dans leurs rangs.

 

Ainsi on constate que ces gens qui exécutent ces attentats suicides tuent leurs âmes sans droit, et que ceci les fait rentrer dans le feu, et le refuge est auprès d'Allâh, et cette personne n'est pas un martyr (Chahîd).

 

Cependant si une personne a fait ceci en se basant sur une mauvaise interprétation, en pensant que ceci est permis, nous espérons pour lui qu'il sera sauvé du péché, mais quant à l’acte de martyr étant inscrit pour lui, là non ! puisqu'il n'a pas pris le chemin du martyre.

 

Et celui qui fait un effort de réflexion puis se trompe n’aura qu’une simple récompense.

 

[1] Qui est sa parole صلى الله عليه وسلم :

"... et celui qui se tue avec une arme de fer, alors l'arme de fer restera dans sa main, et il se poignardera sans interruption dans son ventre et s’éternisera éternellement dans le feu de l'enfer, à jamais."

Rapporté par al-Boukhari dans le livre de la Médecine n° 5778 et Mouslim dans le livre de la foi n° 109

 

Abou ‘Abde-r-Rahman al Firansy

Explication de Riyadhous-Sâlihin, hadith n° 30 - 1/210)

Publié par sounnah.free.fr

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 12:33
Une vie heureuse (dossier-vidéo)

Sans titre 1-copie-3

 
Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 12:01
Déclaration de soutien à Dammaj

La louange est à Allah, que les éloges d’Allah et Son salut soient pour le dernier des Prophètes, ainsi que pour sa Famille, ses Compagnons et ceux qui cheminent sur leur voie et suivent leurs traces jusqu’au Jour du Jugement. Ceci dit :

 

Ce cher pays qu’est le Yémen vit des troubles internes aigus qui ont entraîné l’instabilité politique et l’insécurité sur l’ensemble de son territoire et provoqué, plus particulièrement, l’agitation du groupe Jaroudite et chiite des Hawthis qui sont entachés des croyances et des fondements des Rafidites.

 

La classe politique et l’armée étant occupées à mettre fin aux troubles internes, ce groupe en a profité pour assiéger et encercler le centre de Dammâj, causant des souffrances à ses habitants par différents agissements outrepassant les valeurs humaines et islamiques.

 

Pour cela, l’Administration du site officiel du Cheikh Abou `Abd Al-Mou`iz Mohamed `Ali Ferkous حفظه الله tient à exprimer sa grande inquiétude vis-à-vis de cette situation difficile en ces graves circonstances.

 

Elle tient, également, à exprimer son soutien sincère aux gens de la Sounna contre leurs agresseurs.

 

De même, elle recommande aux musulmans ayant la capacité d’aider et de secourir leurs frères par les moyens dont ils disposent pour repousser le cruel agresseur et défaire le siège qu’endurent les habitants.

 

Aussi rappelle-t-elle à ses frères qui se trouvent dans la zone assiégée que la crainte d’Allah, la patience ainsi que le fait de faire beaucoup de prières et d’évocations sont des moyens qui aideront à repousser le danger et les manigances et à dissiper les malheurs. 

 

Allah عزَّ وجلَّ dit :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اسْتَعِينُوا بِالصَّبْرِ وَالصَّلاَةِ إِنَّ اللهَ مَعَ الصَّابِرِينَ

sens approximatif du verset :

 

"Ô les croyants ! Cherchez secours dans l’endurance et la prière, car Allah est avec ceux qui sont endurants" (Al-Baqara, v.153)

 

Il dit aussi :

 

وَإِنْ تَصْبِرُوا وَتَتَّقُوا لاَ يَضُرُّكُمْ كَيْدُهُمْ شَيْئًا

sens approximatif du verset :

 

"Mais si vous êtes endurants et pieux, leur manigance ne vous causera aucun mal" (Al-’Imrâne, v.120)

 

Il dit également :

 

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمْ فِئَةً فَاثْبُتُوا وَاذْكُرُوا اللهَ كَثِيرًا لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ

sens approximatif du verset :

 

"Ô vous qui croyez ! Lorsque vous rencontrez une troupe (ennemie), soyez fermes, et mentionnez beaucoup Allah afin que vous réussissiez" (Al-Anfâl, v.45)

 

Enfin, nous implorons Allah, notre Seigneur le Très Haut, le Tout-Puissant, d’unir nos frères au Yémen, de les délivrer des troubles, de les aider à préserver leur sang, leurs vies et leur honneur contre les agissements des insensés et des agitateurs, d’unir leurs cœurs et de les réconcilier.

 

Nous lui demandons par Ses Noms les plus beaux et Ses Attributs les plus élevés d’affermir nos frères qui combattent les Rafidites et de les secourir contre eux.

 

Ô Allah ! Toi qui as fait descendre le Livre, qui fait voguer les nuages, qui dresse promptement les comptes, défais ces Rafidites haineux.

 

Ô Allah ! Vaincs-les, déstabilise-les, sème parmi eux la discorde, abats sur eux Ton châtiment que Tu ne détournes pas des injustes. Certes, ils ne peuvent rien contre Toi, renvoie-les désappointés et perdants.

 

Ô Allah ! Réponds à nos invocations.

 

Et notre dernière invocation est qu’Allah, Seigneur des Mondes, soit Loué et que paix et salut soient sur notre Prophète Mohamed, ainsi que sur sa Famille, ses Compagnons et ses Frères jusqu’au Jour de la Rétribution.

 

Alger, le 04 Al-Mouharram 1433 H, Correspondant au 29 novembre 2011 G

Traduit et publié par ferkous.com

 

بيـان تضامني

الحمْدُ للهِ وَحْدَهُ وَالصَّلاَةُ وَالسَّلاَمُ عَلَى مَنْ لاَ نَبِيَّ بَعْدَهُ وَعَلَى آلِهِ وَصَحْبِهِ الأَخْيَارِ وَمَنْ سَارَ عَلَى نَهْجِهِمْ وَاقْتَفَى آثَارَهُمْ إِلى يَوْمِ لُقْيَاهُ، أمَّا بَعْدُ

فبالنظر إلى ما يعيشه «اليمن» الحبيب من اضطرابٍ داخليٍّ حادٍّ، الأمر الذي هزَّ استقرار هذا البلد سياسيًّا وأمنيًّا على الصعيد العامِّ، وما أعقبه -على الصعيد الخاصِّ- من تحرُّك الفرقة الحوثية الجارودية الشيعية المشوبة بمعتقداتِ وأصول الروافض، والتي استغلَّت انشغالَ الطبقة السياسية والعسكرية بإخماد الفتنة الداخلية لتفرض حصارًا على دار «دمَّاج»، وتشدِّد التطويق على أهلها بمختلف الممارسات والتجاوزات للقيم الإسلامية والإنسانية، فإنَّ إدارة الموقع الرسمي لفضيلة الشيخ أبي عبد المعزِّ محمَّد علي فركوس -حفظه الله- تُعرب عن قلقها إزاءَ هذا الوضع المشحون، وفي هذا الظرف العصيب، كما تُفصح عن تضامُنها الصادق مع أهل السنَّة في مواجهة عدوان المعتدين، وتوصي أهلَ القدرة والتمكين من المسلمين أن يمدُّوا يدَ العون والنصرة لإخوانهم بما أوتوا من أساليبَ لردِّ المعتدي الغشوم، وأدواتٍ لفكِّ الحصار المضروب عليهم، كما تذكِّر إخوانها في المنطقة المحاصرة بأنَّ من أسباب دفعِ المهالك وردِّ المكائد ورفعِ المصائب تقوى الله والصبرَ والثباتَ والإكثارَ من الصلاة والذكر، قال تعالى: ﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اسْتَعِينُوا بِالصَّبْرِ وَالصَّلاَةِ إِنَّ اللهَ مَعَ الصَّابِرِينَ﴾ [البقرة: 153]، وقال تعالى: ﴿وَإِنْ تَصْبِرُوا وَتَتَّقُوا لاَ يَضُرُّكُمْ كَيْدُهُمْ شَيْئًا﴾ [آل عمران: 120]، وقال تعالى: ﴿يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا إِذَا لَقِيتُمْ فِئَةً فَاثْبُتُوا وَاذْكُرُوا اللهَ كَثِيرًا لَعَلَّكُمْ تُفْلِحُونَ﴾ [الأنفال: 45].

وأخيرًا، نسأل اللهَ المولى العليَّ القدير أن يجمع كلمة إخواننا في اليمن، وأن يرفع عنهم الفتن، ويوفِّقهم لحقن دمائهم وأرواحهم وأعراضهم من عبث العابثين وتلاعُب المشاغبين، وَأن يؤلِّف بَيْن قُلوبِهم، ويُصْلِح ذاتَ بَينِهِم، ونسأله سبحانه بأسمائه الحسنى وصفاته العلى أن يثبِّت إخواننا المقاتلين للرافضة، وأن ينصرهم عليهم، اللهمَّ مُنزلَ الكتاب، مُجريَ السحاب، سريعَ الحساب، اهْزِمِ الرافضةَ ذوي الأحقاد، اللهمَّ اهزِمْهم، وزَلْزِلْهم، وخالِفْ بين كلمتهم، وَأَنْزِلْ بهم بأْسَك الذي لا تردُّهُ عَنِ القومِ المعتدين فإنهم لا يُعجزونك، ورُدَّهم خائبين خاسرين. اللهمَّ آمين.

وآخر دعوانا أنِ الحمد لله ربِّ العامين، وصلِّ اللهمَّ على نبيِّك وأصحابه وإخوانه وسلِّمْ تسليمًا

الجزائر في: 04 المحرم 1433ﻫ

الموافق ﻟ: 29 نوفمبر 2011م

 

Cheikh Abou Abdil-Mou'iz Mouhammad 'Ali Farkouss - الشيخ أبي عبد المعزّ محمد علي فركوس

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار