compteur de visite

Catégories

15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:18
Ma religion m’a enseigné

-Ma religion m’a enseigné... Que le fruit des efforts de l’enfant reviendra à ses parents : Quoiqu’il fasse comme bonnes actions cela reviendra à ses parents, mais quoiqu’il fasse comme mauvaise action cela ne reviendra qu’a lui-même et pas à ses parents.

 

Et Allah dit:

 {وَأَن لَّيْسَ لِلْإِنسَانِ إِلَّا مَا سَعَى } [النجم: 39]

 

"et qu’en vérité, l’homme n’obtient que [le fruit] de ses efforts" [L'etolie : 39]

 

Il dit:

{قَالَ يَا نُوحُ إِنَّهُ لَيْسَ مِنْ أَهْلِكَ إِنَّهُ عَمَلٌ غَيْرُ صَالِحٍ فَلاَ تَسْأَلْنِ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنِّي أَعِظُكَ أَن تَكُونَ مِنَ الْجَاهِلِينَ } [هود: 46]

 

"Il dit: «Ô Noé, il n’est pas de ta famille car il a commis un acte infâme. Ne me demande pas ce dont tu n’as aucune connaissance. Je t’exhorte afin que tu ne sois pas du nombre des ignorants»" [Houd : 46]

 

Allah dit:  

{وَلَا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَى وَإِن تَدْعُ مُثْقَلَةٌ إِلَى حِمْلِهَا لَا يُحْمَلْ مِنْهُ شَيْءٌ وَلَوْ كَانَ ذَا قُرْبَى إِنَّمَا تُنذِرُ الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُم بِالغَيْبِ وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَمَن تَزَكَّى فَإِنَّمَا يَتَزَكَّى لِنَفْسِهِ وَإِلَى اللَّهِ الْمَصِيرُ} [فاطر: 18]

 

"Or, personne ne portera le fardeau d’autrui. Et si une âme surchargée [de péchés] appelle à l’aide, rien de sa charge ne sera supporté par une autre même si c’est un proche parent. Tu n’avertis en fait, que ceux qui craignent leur Seigneur malgré qu’ils ne Le voient pas, et qui accomplissent la Salât. Et quiconque se purifie ne se purifie que pour lui-même, et vers Allah est la destination" [Le Créateur: 18]

 

-Ma religion m’a enseigné... Que la situation de l’homme dans la vie d’ici bas est pénible, et son bonheur se trouve avec Allah, par Allah et en Allah.

 

-Ma religion m’a enseigné... Que la construction de la communauté se fera a travers la construction de l’individu.

 

La personne doit donc commencer par soit même, puis par ceux qui lui sont proche et ainsi de suite.

 

Si l’individu s’améliore, la famille s’améliorera.

 

Et si la famille s’améliore c’est la collectivité qui s’améliorera.

 

Et si la collectivité s’améliore, la ville toute entière s’améliorera.

 

Et si la ville s’améliore toute la communauté s’améliorera.

 

Et si la communauté s’améliore c’est toute la Terre qui s’améliorera car Allah ne change pas l’état d’un peuple, tant que les [individus qui le composent] ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes

 

-Ma religion m’a enseigné... Que la vie de l’homme ne se mesure pas à travers les jours, les mois, ou les années, mais elle se mesure en fonction de ces bonnes actions.

 

De même pour l’argent, il ne se calcule pas à travers ce que le croyant à laisser derrière lui, mais en fonction de ce qu’il a dépensé dans l’obéissance à Allah et pour ce rapproché de Lui.

 

-Ma religion m’a enseigné... Que la bonté et l’équité envers les parents sont la cause du bonheur ici bas et dans l’au-delà. Et que la désobéissance et l’insolence font parti des pêchers qui accélère le châtiment dans la vie d’ici-bas .

 

Selon Abou Bakr, le Prophète (صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ ) a dit:

 

"Il n’y a pas de péché qui est susceptible de voir Allah accélérer Son châtiment sur terre avec ce qu’Il réserve à son auteur dans l’au-delà, comme la tyrannie et la rupture des liens de parenté ."

Rapporté par les auteurs des Sounnan, expeté An-Nasâ-i, et authentifié par Ibn Hibban, al Hâkim et al Albani dans As-Sahiha (91)

 

Et le premier lien de parenté qui est ordonné au musulman c’est celui envers ses parents.

 

-Ma religion m’a enseigné... Que lorsque nous grandissons nos soucis se multiplient, et nous concentrons notre plus grand souci sur une seule chose…

 

Parmi les gens, il y a celui qui grandi et dont le souci augmente pour la vie d’ici-bas... pour le commerce... pour n’importe quelle affaire où il voit des intérêts mondains.

 

Et parmi les gens, il y a celui qui grandi et dont le souci augmente pour préparer l’au-delà... en œuvrant pour cela.

 

Ainsi le premier, toutes ses connaissances se porteront sur la vie d’ici bas... et son plus grand souci sera la vie d’ici bas...

 

Alors que le second ses connaissances se porteront sur l’au-delà... et son plus grand souci sera l’au-delà ainsi que sa préparation.

 

Et c’est ainsi que nous devons être.

 

Il est rapporté par At-Tirmidhi et jugé bon par Al Albani, que Ibn ‘Omar ( رضي الله عنه) a dit:

 

Il est rare que le Prophète ( صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ) se lève d’une assemblée sans faire ces invocations en faveur de ses compagnons:

 

 اللَّهُمَّ اقْسِمْ لَنَا مِنْ خَشْيَتِكَ مَا يَحُولُ بَيْنَنَا وَبَيْنَ مَعَاصِيكَ، وَمِنْ طَاعَتِكَ مَا تُبَلِّغُنَا بِهِ جَنَّتَكَ، وَمِنَ اليَقِينِ مَا تُهَوِّنُ بِهِ عَلَيْنَا مُصِيبَاتِ الدُّنْيَا، وَمَتِّعْنَا بِأَسْمَاعِنَا وَأَبْصَارِنَا وَقُوَّتِنَا مَا أَحْيَيْتَنَا، وَاجْعَلْهُ الوَارِثَ مِنَّا، وَاجْعَلْ ثَأْرَنَا عَلَى مَنْ ظَلَمَنَا، وَانْصُرْنَا عَلَى مَنْ عَادَانَا، وَلاَ تَجْعَلْ مُصِيبَتَنَا فِي دِينِنَا، وَلاَ تَجْعَلِ الدُّنْيَا أَكْبَرَ هَمِّنَا وَلاَ مَبْلَغَ عِلْمِنَا، وَلاَ تُسَلِّطْ عَلَيْنَا مَنْ لاَ يَرْحَمُنَا

 

«Ô Allah ! Accorde-nous une part de Ta crainte telle qu’elle s’interpose entre nous et la désobéissance à Tes ordres. [Accorde-nous] une part de Ton obéissance telle qu’elle nous permette d’atteindre Ton paradis. [Accorde-nous] une part de certitude telle qu’elle nous permette de supporter plus aisément ce bas monde. Ô Allah ! Fais-nous profiter de notre ouïe, de notre vue et de notre force tant que nous serons en vie, et préserve ces sens jusqu’à notre mort. Venge-nous de ceux qui nous oppressent, en fais que les malheurs qui nous touchent n’influent pas notre religion. Fais que ce bas monde ne soit pas notre plus grand souci, ni le seul que nos connaissances embrassent, et n’accorde pas domination sur nous à qui n’éprouve aucune clémence à notre égard.»

 

-Ma religion m’a enseigné... Que la vision (Ar Rou`iya) est une partie parmi les quarante six parties constituant la prophétie, et que celui qui l’interprète peut avoir raison comme il peut avoir tord.

 

Et elle peut être troublée par cette interprétation, comme si elle était sur l’aile d’un oiseau. 

 

Si elle a été bien interprétée elle se concrétise, dans le sens ou l’on voit son interprétation se réaliser.

 

Selon Waki’ bin ‘Oudous, selon son oncle Abi Razîn, le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

« La vision est [suspendue] à la patte d’un oiseau, tant qu’elle n’est pas interprétée. Dès qu’elle est interprétée, elle s’accomplit ».

 

Et Je (Waki’) pense qu’il (صلى الله عليه وسلم) a dit :

 

« Et qu’Il n’en parle (la vision) qu’a une personne qu’il affectionne  ou à un savant »

rapporté par Ahmed , Abou Daoud, At-Tirmidhi et authentifié par Ibn Hibban et d’autres.

 

Et il est rapporté par les deux Imam (Boukhary et Mouslim), D’après Ibn ‘Abbas ( رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا) qu’un homme est venu au Prophète (صلى الله عليه وسلم) et dit:

 

« J’ai vu dans un rêve, un nuage ayant de l’ombre. Le beurre et le miel en tombaient et j’ai vu les gens les rassembler dans leurs mains, certains en attrapaient beaucoup d’autres peu. Et j’ai aperçu, il y avait une corde  tendue de la terre au ciel, et j’ai vu que tu la prenais et montais ; alors, un autre homme l’a prise et est monté (après cela) un autre (troisième) homme la prise et est monté, puis un autre (quatrième) homme l’a prise et est monté, mais elle s’est cassée  et a été rattachée. »

Abou Bakr a dit : « Ô Messager d’Allah! Que je sacrifie mon père pour toi ! Par Allah, permets-moi d’interpréter ce rêve. »

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) lui dit : « interprète-le ».

Abou Bakr dit : « le nuage avec l’ombre symbolise l’Islam, et le beurre et le miel en tombant symbolisent le Qur’an, sa douceur et le fait que certaines personnes apprennent beaucoup du Qur’an et d’autres peu. La corde tendue entre le ciel et la terre est la vérité que tu (le Prophète) suit. Tu la suit et Allah t’élèvera haut par elle, puis une autre personne la suivra et sera élevée par elle puis un autre homme la suivra mais elle rompra puis elle sera rattachée pour lui et il s’élèvera avec. Ô Messager d’Allah ! Que je sacrifie mon père pour toi! Ai-je raison ou tord ? »

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) répondit : « tu as raison pour certaines choses et tord pour d’autres. »

Abou Bakr dit : « Prophète d’Allah ! Par Allah, tu dois me dire en quoi j’ai eu tord. »

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) dit : « Ne jure pas. »

 

Ce hadith nous indique que l’interprétation de la vision, peut être bonne ou mauvaise.

 

Et si le sens du hadith était que la vision se concrétise exactement de la même façon qu’elle a été interprétée, il n’y aurait pas eu d’intérêt à ce que le prophète (صلى الله عليه وسلم) dise « tu as raison pour certaines choses et tord pour d’autres. ».

 

Et quel serait l’intérêt de revenir aux interprétateurs de visions, si ces dernières se réalisaient de la même façon que n’importe qui les avaient expliquées.

 

-Ma religion m’a enseigné... Que l’effort dans le fait de tirer les quatre-vingts dix-neuf noms d’Allah du Coran et de la sounnah purifiée, peut être une cause de l’entrée au paradis.

 

En effet, le messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit:

 

« Certes Allah possède quatre-vingts dix-neuf noms noms, celui qui les dénombre 1 entre au paradis».

 

Et il est connu que les noms d’Allah sont nombreux, comme rapporté dans un hadith,selon ‘AbdiLah : Le messager d’Allah (صلى الله عليه وسلم) a dit:  

 

«Jamais personne n’est atteint d’un souci et d’une tristesse, et qu’il dise :

 

 اللهُمَّ إِنِّي عَبْدُكَ، ابْنُ عَبْدِكَ، ابْنُ أَمَتِكَ، نَاصِيَتِي بِيَدِكَ، مَاضٍ فِيَّ حُكْمُكَ، عَدْلٌ فِيَّ قَضَاؤُكَ، أَسْأَلُكَ بِكُلِّ اسْمٍ هُوَ لَكَ سَمَّيْتَ بِهِ نَفْسَكَ، أَوْ عَلَّمْتَهُ أَحَدًا مِنْ خَلْقِكَ، أَوْ أَنْزَلْتَهُ فِي كِتَابِكَ، أَوِ اسْتَأْثَرْتَ بِهِ فِي عِلْمِ الْغَيْبِ عِنْدَكَ، أَنْ تَجْعَلَ الْقُرْآنَ رَبِيعَ قَلْبِي، وَنُورَ صَدْرِي، وَجِلَاءَ حُزْنِي، وَذَهَابَ هَمِّي، إِلَّا أَذْهَبَ اللهُ هَمَّهُ وَحُزْنَهُ، وَأَبْدَلَهُ مَكَانَهُ فَرَحًا

 

« Ô Seigneur! Je suis Ton serviteur, fils de Ton serviteur, fils de Ton servante, mon toupet est dans Ta main. Ton jugement s’accomplit sur moi, Ton décret sur moi est juste. Par les noms qui T’appartiennent avec lesquels Tu T’es nommé, ou que Tu as révélés dans Ton Livre ou que Tu as enseignés à l’une de Tes créatures, ou bien que Tu as gardé secret dans Ta science de l’inconnu, je Te demande de rendre le Coran le printemps de mon cœur  la lumière de ma poitrine, la dissipation de ma tristesse et la fin de mes soucis. »

sans qu’Allah ne dissipe son souci et sa tristesse, et le remplace par la joie.

Ils (compagnons) dirent: Ô Messsager d’Allah ne devrions nous pas l’apprendre ?

Le Prophète (صلى الله عليه وسلم) dit: « Biensur, il incombe à celui qui l’entend de l’apprendre ».

Hadith jugé bon , voir Mousnad de l’Imam Ahmed [Ar Risala 6/246 hadith n°3712]

 

Ainsi le sens voulu , est qu’il incombe au musulman de s’efforcer de tirer (les bénéfices) de ces 99 noms pour recueillir ce bienfait considérable : « Celui qui les dénombre entre au paradis »

 

NDT: Les savants ont attirés l’attention sur le fait que l’objectif dans le fait de dénombrer les noms d’Allah ne réside pas seulement dans le fait de les retenir en tant que tels , sans les comprendre , ni œuvrer . Mais il s’agit plutôt d’avoir une compréhension saine et correcte de leurs sens , puis d’adorer Allah selon ce qu’ils impliquent.

 

traduit par sounnah-diffusion.com

 

سلسلة علمني ديني للشيخ محمد بن عمر بازمول الحلقة الثانية

علمني ديني: أن الولد من سعي والديه، فمهما عمل من عمل صالح فإنه يصل إلى والديه، ومهما عمل من سوء فإنه لا يصل إلى أبيه إنما إلى نفسه

يقول تعالى

{وَأَن لَّيْسَ لِلْإِنسَانِ إِلَّا مَا سَعَى } [النجم: 39] 

ويقول تعالى

{قَالَ يَا نُوحُ إِنَّهُ لَيْسَ مِنْ أَهْلِكَ إِنَّهُ عَمَلٌ غَيْرُ صَالِحٍ فَلاَ تَسْأَلْنِ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنِّي أَعِظُكَ أَن تَكُونَ مِنَ الْجَاهِلِينَ } [هود: 46] 

ويقول تعالى

{وَلَا تَزِرُ وَازِرَةٌ وِزْرَ أُخْرَى وَإِن تَدْعُ مُثْقَلَةٌ إِلَى حِمْلِهَا لَا يُحْمَلْ مِنْهُ شَيْءٌ وَلَوْ كَانَ ذَا قُرْبَى إِنَّمَا تُنذِرُ الَّذِينَ يَخْشَوْنَ رَبَّهُم بِالغَيْبِ وَأَقَامُوا الصَّلَاةَ وَمَن تَزَكَّى فَإِنَّمَا يَتَزَكَّى لِنَفْسِهِ وَإِلَى اللَّهِ الْمَصِيرُ} [فاطر: 18]

علمني ديني: أن حال الإنسان في الدنيا في نكد، وسعادته مع الله وبالله وفي الله

علمني ديني: أن بناء الأمة يكون ببناء الفرد، فليبدأ المرء بنفسه ثم أدناه فأدناه، فإذا صلح الفرد صلحت الأسرة، وإذا صلحت الأسرة صلح المجتمع، وإذا صلح المجتمع صلحت المدينة، وإذا صلحت المدينة صلحت الأمة وإذا صلحت المة صلحت الأرض، ولن يغير الله ما بقوم حتى يغيروا ما بأنفسهم

علمني ديني: أن عمر الإنسان لا يقاس بالأيام والشهور والأعوام إنما يقاس بالعمل الصالح، وكذا المال لا يحسب بما تركه المسلم خلفه إنما يبقى منه ما أنفقه في طاعة الله والتقرب إليه سبحانه

علمني ديني: أن بر الوالدين والعدل في المعاملة من اسباب السعادة في الدنيا والآخرة، وأن العقوق والبغي من الذنوب التي تعجل عقوبتهما في الدنيا. عَنْ أَبِي بَكْرَةَ عَنِ النَّبِيِّ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ قَالَ: (مَا مِنْ ذَنْبٍ أَحْرَى أَنْ يُعَجِّلَ اللَّهُ لِصَاحِبِهِ الْعُقُوبَةَ فِي الدُّنْيَا مَعَ مَا يَدَّخِرُ لَهُ فِي الآخرة من قطيعة الرحم والبغي) أخرجه أصحاب السنن إلا النسائي، وصححه ابن حبان والحاكم والألباني في الصحيحة (91 

وأول صلة رحم المسلم مأمور بها هي في الوالدين 

علمني ديني : أننا عندما نكبر تكثر همومنا، ويتركز همنا الأكبر في شيء واحد .... هو أكبر همنا .... فمن الناس من يكبر ويكبر همه في الدنيا ... في التجارة ... في أي شأن يراه من أمور الحياة. ومن الناس من يكبر ويكبر همه في الاستعداد للآخرة ... والعمل لها ... . فالأول مبلغ علمه الدنيا ... وأكبر همه الدنيا ... والثاني مبلغ علمه الآخره، وأكبر همه الآخرة والاستعداد لها . وهكذا ينبغي أن نكون ... أخرج الترمذي وحسنه الألباني عن ابن عمر رضي الله عنه قال:

"قَلَّمَا كَانَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ يَقُومُ مِنْ مَجْلِسٍ حَتَّى يَدْعُوَ بِهَؤُلاَءِ الدَّعَوَاتِ لأَصْحَابِهِ: اللَّهُمَّ اقْسِمْ لَنَا مِنْ خَشْيَتِكَ مَا يَحُولُ بَيْنَنَا وَبَيْنَ مَعَاصِيكَ، وَمِنْ طَاعَتِكَ مَا تُبَلِّغُنَا بِهِ جَنَّتَكَ، وَمِنَ اليَقِينِ مَا تُهَوِّنُ بِهِ عَلَيْنَا مُصِيبَاتِ الدُّنْيَا، وَمَتِّعْنَا بِأَسْمَاعِنَا وَأَبْصَارِنَا وَقُوَّتِنَا مَا أَحْيَيْتَنَا، وَاجْعَلْهُ الوَارِثَ مِنَّا، وَاجْعَلْ ثَأْرَنَا عَلَى مَنْ ظَلَمَنَا، وَانْصُرْنَا عَلَى مَنْ عَادَانَا، وَلاَ تَجْعَلْ مُصِيبَتَنَا فِي دِينِنَا، وَلاَ تَجْعَلِ الدُّنْيَا أَكْبَرَ هَمِّنَا وَلاَ مَبْلَغَ عِلْمِنَا، وَلاَ تُسَلِّطْ عَلَيْنَا مَنْ لاَ يَرْحَمُنَا".‏" 

علمني ديني : أن الرؤيا جزء من ست وأربعين جزءاً من النبوة، وأن من يفسرها لي قد يصيب ويخطيء، فيضطرب في ذلك، كأنها على جناح طائر، إذا عبرت التعبير الصحيح وقعت بمعنى أنه يرى تأويلها. عَنْ وَكِيعِ بْنِ عُدُسٍ، عَنْ عَمِّهِ أَبِي رَزِينٍ، قَالَ: قَالَ رَسُولُ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: «الرُّؤْيَا عَلَى رِجْلِ طَائِرٍ، مَا لَمْ تُعَبَّرْ فَإِذَا عُبِّرَتْ وَقَعَتْ» قَالَ: وَأَحْسِبُهُ قَالَ: «وَلَا تَقُصَّهَا إِلَّا عَلَى وَادٍّ، أَوْ ذِي رَأْيٍ» أخرجه أحمد أبوداود والترمذي وصححه ابن حبان وغيره. وأخرج الشيخان عن ابْن عَبَّاسٍ، رَضِيَ اللَّهُ عَنْهُمَا: أَنَّ رَجُلًا أَتَى رَسُولَ اللَّهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ فَقَالَ: إِنِّي رَأَيْتُ اللَّيْلَةَ فِي المَنَامِ ظُلَّةً تَنْطُفُ السَّمْنَ وَالعَسَلَ، فَأَرَى النَّاسَ يَتَكَفَّفُونَ مِنْهَا، فَالْمُسْتَكْثِرُ وَالمُسْتَقِلُّ، وَإِذَا سَبَبٌ وَاصِلٌ مِنَ الأَرْضِ إِلَى السَّمَاءِ، فَأَرَاكَ أَخَذْتَ بِهِ فَعَلَوْتَ، ثُمَّ أَخَذَ بِهِ رَجُلٌ آخَرُ فَعَلاَ بِهِ، ثُمَّ أَخَذَ بِهِ رَجُلٌ آخَرُ فَعَلاَ بِهِ، ثُمَّ أَخَذَ بِهِ رَجُلٌ آخَرُ فَانْقَطَعَ ثُمَّ وُصِلَ. فَقَالَ أَبُو بَكْرٍ: يَا رَسُولَ اللَّهِ، بِأَبِي أَنْتَ، وَاللَّهِ لَتَدَعَنِّي فَأَعْبُرَهَا، فَقَالَ النَّبِيُّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ : «اعْبُرْهَا» قَالَ: أَمَّا الظُّلَّةُ فَالإِسْلاَمُ. وَأَمَّا الَّذِي يَنْطُفُ مِنَ العَسَلِ وَالسَّمْنِ فَالقُرْآنُ؛ حَلاَوَتُهُ تَنْطُفُ، فَالْمُسْتَكْثِرُ مِنَ القُرْآنِ وَالمُسْتَقِلُّ. وَأَمَّا السَّبَبُ الوَاصِلُ مِنَ السَّمَاءِ إِلَى الأَرْضِ فَالحَقُّ الَّذِي أَنْتَ عَلَيْهِ، تَأْخُذُ بِهِ فَيُعْلِيكَ اللَّهُ، ثُمَّ يَأْخُذُ بِهِ رَجُلٌ مِنْ بَعْدِكَ فَيَعْلُو بِهِ، ثُمَّ يَأْخُذُ بِهِ رَجُلٌ آخَرُ فَيَعْلُو بِهِ، ثُمَّ يَأْخُذُهُ رَجُلٌ آخَرُ فَيَنْقَطِعُ بِهِ، ثُمَّ يُوَصَّلُ لَهُ فَيَعْلُو بِهِ. فَأَخْبِرْنِي يَا رَسُولَ اللَّهِ، بِأَبِي أَنْتَ، أَصَبْتُ أَمْ أَخْطَأْتُ؟ قَالَ النَّبِيُّ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: «أَصَبْتَ بَعْضًا وَأَخْطَأْتَ بَعْضًا» قَالَ: فَوَاللَّهِ يَا رَسُولَ اللَّهِ لَتُحَدِّثَنِّي بِالَّذِي أَخْطَأْتُ، قَالَ: «لاَ تُقْسِمْ». فهذا الحديث نص في أن تعبير الرؤيا منه ما هو صواب ومنه ما هو غير ذلك. فلو كان المعنى أن الرؤيا تقع كما يفسرها من يفسرها لما كان هناك فائدة لقوله صلى الله عليه وسلم: "أصبت بعضا وأخطات بعضا". ثم ما فائدة أن يرجع إلى مفسري الرؤيا إذا كانت الرؤيا تقع كما يغسرها من يعبرها؟!" 

علمني ديني : أن اجتهد في استخراج تسعة وتسعين اسماً لله عزوجل من القرآن الكريم والسنة المطهرة، عسى أن تكون سبباً في دخولي الجنة. فقد قال صلى الله عليه وسلم: "إن لله تسعاً وتسعين امساً من أحصاها دخل الجنة" . ومعلوم أن أسماء الله كثيرة، كما في حديث عَنْ عَبْدِ اللهِ، قَالَ: قَالَ رَسُولُ اللهِ صَلَّى اللهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ: " مَا أَصَابَ أَحَدًا قَطُّ هَمٌّ وَلَا حَزَنٌ، فَقَالَ: اللهُمَّ إِنِّي عَبْدُكَ، ابْنُ عَبْدِكَ، ابْنُ أَمَتِكَ، نَاصِيَتِي بِيَدِكَ، مَاضٍ فِيَّ حُكْمُكَ، عَدْلٌ فِيَّ قَضَاؤُكَ، أَسْأَلُكَ بِكُلِّ اسْمٍ هُوَ لَكَ سَمَّيْتَ بِهِ نَفْسَكَ، أَوْ عَلَّمْتَهُ أَحَدًا مِنْ خَلْقِكَ، أَوْ أَنْزَلْتَهُ فِي كِتَابِكَ، أَوِ اسْتَأْثَرْتَ بِهِ فِي عِلْمِ الْغَيْبِ عِنْدَكَ، أَنْ تَجْعَلَ الْقُرْآنَ رَبِيعَ قَلْبِي، وَنُورَ صَدْرِي، وَجِلَاءَ حُزْنِي، وَذَهَابَ هَمِّي، إِلَّا أَذْهَبَ اللهُ هَمَّهُ وَحُزْنَهُ، وَأَبْدَلَهُ مَكَانَهُ فَرَحًا " ، قَالَ: فَقِيلَ: يَا رَسُولَ اللهِ، أَلَا نَتَعَلَّمُهَا ؟ فَقَالَ: " بَلَى، يَنْبَغِي لِمَنْ سَمِعَهَا أَنْ يَتَعَلَّمَهَا" حديث حسن لغيره، انظر مسند أحمد (الرسالة 6/246، حديث رقم 3712). وعليه فإن المقصود أن على المسلم أن يجتهد في استخراج هذه الأسماء التسع والتسعين، لينال هذا الفضل الجزيل : "من أحصاها دخل الجنة"." 

كتبه : محمد بن عمر بازمول 

يتبع الحلقة الثالثة ... بإذن الله

Cheikh Mouhammad Ibn 'Omar Bâzmoul - الشيخ محمد بن عمر سالم بازمول

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
15 novembre 2013 5 15 /11 /novembre /2013 10:17
Conseil sur la dureté du mari envers son épouse (vidéo)

Question :

 

Cette auditrice, Umm Abd Ar-Rahmân dit : Je demande au noble shaykh de bien vouloir répondre à ma question :

 

Je suis mariée depuis vingt ans et depuis dix ans mon mari s’est attaché à sa religion, et son comportement vis-à-vis de moi et de mes enfants a changé.

 

Il m’a interdit de rendre visite aux voisins, proches et à la famille.

 

Il donne comme preuve de cela, la Parole d’Allah (traduction rapprochée) « Et restez dans vos foyers ».

 

Je me suis plié à son avis, mais en contrepartie nous n’avons trouvé aucune compensation comme bon comportement, promenades, visite de la famille et des proches.

 

Son comportement dur m’a amené moi et mes enfants à le détester.

 

Quel est votre conseil, pour moi et ce père qui dit : « je vous guide vers ce qui est juste », est-ce que cela est juste ?

 

Répondez-moi, qu’Allah vous récompense par un bien.

 

Réponse  :

 

Je dis à cet époux, si ce que cette femme a dit de lui est vrai, qu’Allah bénisse son attachement à la religion, qu’Il renforce ses pas et le guide vers l’attachement à la religion d’Allah.

 

Je lui dis également : fait partie de l’attachement à la religion que l’homme soit bon avec sa famille, qu’il leur facilite les choses et ne leur rende pas la situation difficile.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Le meilleure d’entre vous est le meilleur avec son épouse, et je suis le meilleure d’entre vous en cela. »

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a déjà fait la course avec ‘Aishah, il lui permettait de rester derrière lui afin de regarder les abyssiniens montrer leur dextérité à l’épée dans la mosquée.

 

Nul doute qu’accorder à sa famille ce qui va les réjouir, d’une manière qui ne s’oppose pas à la religion, fait partie du bien.

 

Je conseille donc à ce frère attaché à sa religion d’être doux et accessible avec sa famille, et qu’il ne leur interdise pas une chose qui peut amener un ressentiment, surtout s’il interdit à son épouse de visiter sa famille et ses proches.

 

De cette manière, il lui interdit de maintenir les liens de parenté qui font partie des obligations de la religion.

 

S’il craint une quelconque tentation si elle s’y rend, qu’il y aille avec elle, reste un certain temps puis revienne avec elle.

 

Mais il n’a pas à lui interdire totalement, car cela n’est pas juste, ce n’est pas le bon comportement qu’Allah a ordonné.

 

Quant au fait qu’il prenne pour preuve la Parole d’Allah (traduction rapprochée) :

 

«Et restez dans vos foyers et ne vous exposez pas à la manière des femmes d’avant l’islam.»

 

Il n’y a aucun doute que c’est un verset confirmé, mais  le sens en est que la femme ne doit pas sortir beaucoup.

 

Sinon, il est confirmé que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« N’interdisez pas aux servantes d’Allah de se rendre aux mosquée d’Allah.

Et leurs maisons sont meilleures pour elles. »

 

Il a interdit d’empêcher les femmes de se rendre à la mosquée, et à l’époque du Prophète صلى الله عليه وسلم les femmes se rendaient au marché, mais sans exposer quoi que ce soit de leurs corps et sans qu’il n’y ait aucune tentation.

 

La femme ne doit pas sortir parfumée ou embellie. 

 

Quant à l’épouse, je lui conseille de patienter et d’espérer en la récompense d’Allah, d’attendre qu’Allah soulage sa peine, afin qu’Allah guide son époux vers ce qui contient le bien et la rectitude pour elle et pour lui.

 

Cette question amène donc deux réponses :


-L’une adressée au mari afin qu’il ne soit pas trop dur sur ces questions, et s’il craint une tentation, qu’il mette en œuvre les moyens d’empêcher ces tentations.

-Et l’autre adressée à l’épouse afin qu’elle patiente et espère la récompense d’Allah, et elle peut pour maintenir les liens avec ses voisins et sa famille, leur téléphoner, si elle dispose d’un téléphone à la maison.

       

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:48
Ne pas argumenter, débattre, polémiquer même pour défendre la vérité... ?!

Question :

 

Certaines personnes répugnent (d'argumenter/de débattre/polémiquer) même si c'était pour la vérité citant le hadith :

 

وأنا زعيم ببيت في ربض الجنة لمن ترك المرآء وإن كان محقًّا

 

"Je garantis une maison dans les environs du Paradis pour l'homme qui évite les querelles, même s'il était dans son droit"

 

Alors il délaisse cette action.

 

Réponse :

 

Celui qui délaisse la polémique dans la religion d'Allâh n'a pas toujours raison, parce que c'est une défaite pour la vérité. 

 

Il pourrait toutefois avoir raison si la dispute entre lui et son compagnon est sur ​​une question qui n'a rien à voir avec la religion.

 

Par exemple, il dit : "J'ai vu untel au marché", et l'autre dit : "Non, je l'ai vu à la mosquée." 

 

Alors une polémique et une rivalité se produisent entre eux, c'est la polémique mentionnée dans le hadith.

 

Quant à celui qui délaisse la polémique qui a pour but la victoire de la vérité, il n'a pas raison et il n'est pas inclus dans le hadith. 

 

Majmou3 fatawa, livre de la science, 26/216

 Traduit par twitter.com/Minhajsunna

 

وهنا مسألة : وهي أن بعض الناس يتحرج من المجادلة حتى وإن كانت حقًّا استدلالاً بحديث

«وأنا زعيم ببيت في ربض الجنة لمن ترك المرآء وإن كان محقًّا»

فيترك هذا الفعل

فالجواب: من ترك المرآء في دين الله فليس بمحقٍّ إطلاقًا؛ لأن هذا هزيمة للحق، لكن قد يكون محقًّا إذا كان تخاصُمه هو وصاحبه في شيء ليس له علاقة بالدين أصلا، قال: رأيت فلانًا في السوق، ويقول الآخر: بل رأيته في المسجد، ويحصل بينهما جدال وخصام فهذه هي المجادلة المذكورة في الحديث، أما من ترك المجادلة في نصرة الحق فليس بمحق إطلاقًا فلا يدخل في الحديث

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:47
Faut-il annoncer ses projets ? (audio)

Question :

 

Votre éminence, quel est l'état du hadith : "Recherchez la réussite de vos affaires en les cachant" ?

 

Réponse de Cheikh Al-Outhemine:

 

Non, il n'est pas authentique.

 

Cependant la réussite des affaires n'est sans aucun doute pas d'un seul et même ordre.

 

-Parfois il est mieux à l'homme d'annoncer son projet et affaire pour que les gens le suivent dans cela.

 

-Et parfois il est mieux de le cacher, surtout à une époque comme la notre où les jaloux sont nombreux et où ceux qui agressent les gens sont répandus.

 

Il arrive parfois que si tu montres aux gens ton affaire ils te harcèlent ou tentent de t'empêcher de la concrétiser.

 

Dans tous les cas, la personne doit regarder où se trouve l'intérêt, s'il veut il cache et s'il veut il montre, selon ce qu'exige l'intérêt.

 

السؤال: فضيلة الشيخ! ما حال حديث الرسول صلى الله عليه وسلم: (استعينوا على قضاء حوائجكم بالكتمان)؟

الجواب: لا، ليس بصحيح؛ لكن قضاء الحوائج بلا شك أنه يختلف، أحياناً يكون الأفضل للإنسان أن يعلن الحاجة ليقتدي به الناس، وأحياناً يكون الأفضل أن يخفيها، لا سيما في مثل زماننا هذا الذي كثر فيه الحساد، وكثر فيه من يعتدون على الناس، ربما لو أبديتَ حاجتك للناس نكَّدوها عليك. فعلى كل حال الإنسان ينظر للمصلحة، إن شاء أخفى، وإن شاء بيَّن، حسب ما تقتضيه المصلحة. والحمد لله رب العالمين. وسبحانك اللهم وبحمدك، أشهد أن لا إله إلا أنت، أستغفرك وأتوب إليك

( لقاء الباب المفتوح [135] ) للشيخ : ( محمد بن صالح العثيمين )

Cheikh Al-Albany explique au sujet du hadith :

"استعينوا على قضاء حوائكم بالسر والكتمان Recherchez la réussite de vos affaires en les cachant"

 

السائل : حديث : ( استعينوا على قضاء حوائكم بالسر والكتمان ) هل هو بهذا اللفظ صحيح أم ضعيف ؟
الشيخ : ( استعينوا على قضاء حوائجكم بالكتمان ، فإن كل ذي نعمة محسود ) حديث ثابت في مجموع طرقه ، ليس له طريق ثابت ولكن يأخذ الثبوت بمجموع الطرق ، واضح الجواب .؟

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:46
Je suis pris par des wasswass (insufflations sataniques)... Que faire?

Voici un homme en bute à de grandes intrigues sataniques à propos d’Allah, le Puissant et Majestueux, et il en éprouve une grande peur.

Que doit-il faire ?

 

Louanges à Allah.

 

S’agissant du problème évoqué par l’auteur de la question dont il craint les conséquences, je lui dit : rassurez-vous !

 

Car il n’en découlera que de bonnes conséquences.

 

En effet, Satan ne cesse de lancer des assauts par ses intrigues contre les croyants, dans le but d’ébranler en eux la foi juste et de les plonger dans des troubles psychologiques et intellectuelles pour altérer la limpidité de leur foi et perturber leur lucidité.

 

Son cas n’est pas le premier chez les croyants et ne sera pas le dernier.

 

Ce cas persistera aussi long temps qu’un seul croyant suivra.

 

Il fut décelé chez des compagnons du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Selon ce hadith d’Abou Hourayra :

 

«Des hommes issus des compagnons du Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui ) se présentèrent à lui et l’interrogèrent en ces termes :

«des choses trop graves pour être exprimées nous traversent parfois l’esprit ».

«L’éprouvez-vous ?»

«Oui»

«Voilà la vraie foi»

Rapporté par Mûslim.

 

Il est rapporté dans les deux Sahih (Bûkhari et Mûslim) que le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit :

 

«Satan se présente à l’un d’entre vous et lui dit : qui a créé ceci ? Qui a crée cela ? Et il continue jusqu’à lui dire : qui a crée ton Maître ? Quand il en arrive là, que l’intéressé sollicite la protection divine et s’arrête »

 

D’après Ibn 'Abbas un homme se présenta au Prophète صلى الله عليه وسلم et lui dit :

 

«Il me vient à l’esprit des choses tellement graves que je préférerai être carbonisé que d’en parler ».

«Louanges à Allah puisqu’il ne s'agit que des suggestions»

Rapporté par Abou Dawûd

 

Sheikh al Islam Ibn Taymiyya - qu'Allah lui fasse miséricorde - dit dans son livre intitulé al-iman:

 

« Le croyant subit en matière de suggestions sataniques le poussant vers le mécréant des choses qui peuvent lui être insupportables.

C’est pourquoi les compagnons disaient :

« ô Messager d’Allah ! Il arrive à l’un de nous d’avoir des pensées tellement graves qu’il préfèrerait tomber du ciel que d’en parler !»

« Voilà la vraie foi».

 

Une autre version on dit : « des choses trop graves pour qu’on en parle. »

 

Et il dit : « Louanges à Allah puisqu’il s'agit que des suggestions »

 

C’est-à-dire que le fait de réprouver ces suggestions et de tenter de les repousser prouve l’existence d’une foi vraie.

 

C’est comme le cas du combattant de la foi qui repousse l’ennemi victorieusement.

 

C’est le grand Djihad.

 

Plus il dit :

 

« C’est pourquoi les chercheurs des connaissances religieuses et les dévots subissent le suggestions sataniques et les instigations au doute plus souvent que les autres.

Car ces derniers ne se sont pas engagés dans la voie d’Allah. Pire, ils se laissent guider par la passion et ne se souviennent pas de leur Maître.

Or c’est ce que cherche Satan.

C’est pourquoi il demeure l’ennemi de ceux qui s’orientent vers leur Maître à travers l’acquisition du savoir et la pratique du culte.

Satan s’efforce de détourner ceux-là d’Allah Très Haut ».

(Voir p 147 de l’édition indienne)

 

Je dis à l’auteur de la question :

 

S’il vous est clair que vous subissez des suggestions sataniques, combattez les vigoureusement et sachez qu’elles ne vous nuiront jamais aussi long temps que vous leur opposerez la résistance et le refus de la soumission.

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Certes, Allah a pardonné à ma communauté les suggestions qu’elles subit, pourvu qu’elle ne les exprime ou les applique »

Rapporté par al Bûkhari et par Mûslim.

 

Si on vous disait :

 

Croyez-vous à ces suggestions ?

Pensez vous qu’elles correspondent à la vérité ?

Pouvez-vous les appliquer à Allah ?

 

Vous diriez :

 

Et pourquoi, lorsque vous l' entendiez, ne disiez- vous pas:

"Nous ne devons pas en parler. Gloire à Toi (ô Allah) ! C' est une énorme calomnie" ?!

 

Vous refuseriez catégoriquement d’y croire et vous vous en écarteriez le plus loin possible.

 

Aussi n’y e t-il là que des suggestions sataniques et des pensées envahissantes.

 

Satan, qui circule dans l’homme comme son propre sang, utilise ce moyen comme un filet pour vous entraîner dans l’idolâtrie et pour obscurcir votre foi et vous faire périr.

 

C’est pourquoi, Satan ne vous inspire pas d’incertitudes à propos des choses insignifiantes et ne vous pousse pas à les remettre en cause.

 

Vous entendez, par exemple, de grandes métropoles de l’ouest et de l’est, très peuplés.

 

Mais il ne vous vient jamais à l’esprit un jour de douter de leur existence ou de penser qu’elles sont tombées en ruine ou n’ont pas plus d’habitants parce que devenues inhabitables, etc.

 

Satan s’efforce à déployer ses cavaliers et fantassins pour éteindre la lumière de la science et de la direction (divine) dans le cœur (du croyant) afin de le plonger dans l’obscurité du doute et de la perplexité.

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم nous a indiqué le remède efficace qui permet de se guérir.

 

C’est dans ses propos : « Qu’il sollicite la protection divine et s’arrête ».

 

Si l’homme cesse de prêter attention (à Satan) et continue d’observer le culte d’Allah parce que désireux de bénéficier de ce qu’il y a auprès d’Allah, il sera débarrassé des suggestions sataniques grâce à la force d’Allah.

 

Détournez-vous de toutes les mauvaises pensées.

 

Vous adorez Allah et L’invoquez et Le vénérez.

 

Si vous entendiez quelqu’un Le qualifier par ce qui vous est suggéré par Satan, vous le tueriez si vous le pouvez.

 

C’est-à-dire que les suggestions ne correspondent à aucune réalité ; elles ne sont que des instigations passagères sans fondement.

 

Voici un conseil qui se résume en ceci :

 

-Solliciter la protection divine et se détourner de résolument de ces suggestions conformément à l’ordre du Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

-Se rappeler Allah Très Haut et s’empêcher de prêter attention à ces suggestion.

 

-Se livrer sérieusement à la pratique culturelle et aux (bonnes) œuvres pour se conformer à l’ordre d’Allah et pour Le satisfaire.

Quand on s’adonne entièrement au culte, on oublie de s’occuper de ces suggestions, s’il plaît à Allah.

 

-Avoir un fréquent recours à Allah pour lui demander de vous mettre hors des maux et choses indésirables.

 

Madjmou Fatawa wa rassail de son éminence Sheikh Muhammad ibn Salih al 'Uthaymine - qu'Allah lui fasse miséricorde - Tome1, p 57.

copié de twitter.com/cherchonslehaqq

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:45
Mettre une bague pour les hommes (vidéo)

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de mettre une bague pour les hommes ?

 

Réponse :

 

Le fait de mettre une bague pour les hommes, s'il elle est en or cela est illicite (haram) car le prophète صلى الله عليه وسلم a dit concernant l'or et la soie :

 

"Ils sont permis pour les femmes de ma communauté et interdit aux hommes".

 

Et il a vu un homme portant une bague en or, il صلى الله عليه وسلم a alors dit :

 

"l'un de vous accepte de porter une braise en sa main"

puis le prophète صلى الله عليه وسلم a retiré la bague avec sa main et l'a jeté.

Quand le prophète صلى الله عليه وسلم est parti, on a dit à l’homme : "prends ta bague pour en faire un autre usage".

Il a dit : "Je ne prendrai pas la bague après que le messager d’Allah صلى الله عليه وسلم l’ait jetée".

Mouslim n°2090

 

Mais s'il elle est dans un matériau autre que l'or, comme en argent, si cela est fait par besoin alors cela est une sounna.

 

Comme pour le juge (qâdi), le chef (l'émir), le ministre (le vizir) et ceux qui ont un travail qui nécessite un sceau.

 

Ceci fait partie de la sounna car lorsque le prophète صلى الله عليه وسلم écrivait aux rois, il lui a été dit qu'ils n'acceptaient que les lettres fermées par un sceau, il a pris une bague.

 

Quant au fait de la prendre juste pour l'embellissement, non, cela n'est pas sounna.

 

 Publié par sahihofislam

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:44
S'abstenir de se marier pour achever sa mémorisation du coran

Question :

 

Une adolescente, qui mémorise le Livre d'Allâh, est aujourd'hui sur le point de se marier.

 

Plusieurs prétendants sont venus demander sa main, mais elle refuse prenant pour argument que le mariage l'empêcherait, en partie, de continuer cette activité vertueuse.

 

Veuillez nous délivrer une Fatwa, nous vous en serons reconnaissants.

 

Doit-elle se marier ,dans ce cas, qu'Allâh mette le bon prétendant sur son chemin?

 

Ou doit-elle refuser le mariage et patienter quelques années encore, jusqu'à ce que l'enseignement dispensé à ses élèves porte ses fruits et que par la suite, Allâh lui accorde une issue favorable ?

 

Réponse :

 

Si une personne ayant les capacités, préservant sa religion et de bonne moralité la demande en mariage, elle se doit de répondre favorablement à sa demande, afin de préserver sa pudeur.

 

Aussi, elle fera des efforts dans l'apprentissage et l'enseignement du Coran ainsi que dans l'apprentissage de ce dont elle a besoin pour sa religion tout en demandant l'aide d'Allâh, pour cela, en l'implorant sincèrement afin qu'Il la soutienne dans le bien et qu'Il lui permette de réaliser ce à quoi elle prétend comme actes louables.

 

Il est authentifié que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Ô jeunes gens !

Quiconque parmi vous possède la capacité physique et les moyens financiers nécessaires au mariage, qu'il se marie.

Certes, le mariage est plus enclin à protéger contre les regards lascifs et à préserver la chasteté.

Quant à celui qui n'en possède pas les moyens, qu'il jeûne, car le jeûne le protégera contre la tentation. "

Rapporté par Al-Boukhârî et Mouslim.

 

Cela concerne tout le monde, les hommes et les femmes.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La question 3 de la Fatwa numéro (9693)
(Numéro de la partie: 18, Numéro de la page: 30)
 Publié par aliftaweb.org

 

تحفظ كتاب الله هل لها ترك الزواج للتفرغ للقرآن

س3: فتاة تحفظ كتاب الله، وهي الآن على وشك الزواج، وجاءها أكثر من واحد فرفضت بحجة أنها إذا تزوجت سوف يمنعها الزواج منعًا جزئيًا عن هذا العمل الطاهر، فأفتونا مشكورين هل تتزوج والذي فيه الخير يقدمه الله، أم ترفض الزواج على أن تصبر بعض سنوات حتى تثمر من تعليم التلميذات، وبعد ذلك يجعل الله لها من أمرها مخرجًا؟

ج3: إذا خطبها كفء ومحافظ على دينه، مستقيم في أخلاقه فعليها أن تجيب؛ إعفافًا لنفسها، ومع ذلك تجتهد في تحفيظ القرآن وتعليمه وتعلم ما تحتاج من أمور دينها، وأن تستعين بالله على

ذلك، مخلصة له الدعاء، وأن يساعدها على الخير ويحقق لها ما تصبو إليه نفسها من المعروف، وقد صح عن النبي صلى الله عليه وسلم أنه قال

 يا معشر الشباب من استطاع منكم الباءة فليتزوج، فإنه أغض للبصر وأحصن للفرج، ومن لم يستطع فعلية بالصوم فإنه له وجاء

  متفق على صحته، وهذا للجميع من الذكور والإناث

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الثالث من الفتوى رقم - 9693

( الجزء رقم : 18، الصفحة رقم: 30)

اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:43
Ecouter du coran depuis une radio alors que l'on est aux toilettes (audio)

 

Question :

 

Est-ce que l'écoute du Qor'ân depuis une radio alors que la personne est aux toilettes est un péché ?

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de mal dans le fait qu'il écoute.

 

Si le récitateur est en dehors des toilettes, si le son enregistré est en dehors des toilettes, si le poste radio est en dehors des toilettes et qu'il écoute le Qor'ân ou des ahâdîths profitables alors qu'il est dans cette situation, il n'y a pas de mal en cela.

 

Ce qui est détestable est uniquement qu'il parle ou qu'il récite. 

 

Quant au fait qu'il écoute d'un poste situé en dehors des toilettes ou d'une radio située en dehors des toilettes, qu'il profite de cette occasion, il n'y a pas de problème.

 

Et certains A'imah (pluriel de imâm) et je pense qu'il s'agit de Abâ l-3abbâs Chaykha l-Islâm bno Taymiyyah, ra7imaho LLAH, qui rapporte de son grand-père Al-Madjd qu'il ordonnait à certains de lui lire, en dehors des toilettes, pendant qu'il s'y trouvait, afin qu'il puisse écouter et que ne lui échappe pas une occasion pendant qu'il est aux toilettes.

 

Et ceci est dû à l'attachement énorme pour l'écoute de la science. 

 

Donc il n'y a pas de mal que l'étudiant en Science écoute la science ou le Qor'ân alors qu'il est aux toilettes depuis une radio ou un poste en dehors des toilettes.

 

Traduction : إلياس البيضاوي

 

حكم الاستماع للقرآن لمن كان في الحمام

السؤال : هل الاستماع إلى القران من أجهزة الراديو والإنسان في الحمام يأثم به على الاستماع أم غير ذلك

الجواب : لا حرج في ذلك كونه يستمع إذا كان القارئ خارج الحمام إذا كان الصوت المسجل خارج الحمام والمذياع خارج الحمام وهو يستمع لقرآن أو لأحاديث مفيدة وهو على حاله لا بأس بهذا إنما المكروه أن يتكلم أو يقرأه أما كونه يستمع في مسجل خارج الحمام أو في إذاعة خارج الحمام يستفيد من هذه الفرصة فلا بأس وقد ذكر بعض الأئمة وأظنه أبا العباس شيخ الإسلام بن تيمية رحمه الله عن جده المجد أنه كان يأمر بعض قرأه يقرأ خارج الحمام وهو في الحمام ليستمع حتى لا تضيع عليه فرصة وقت وجوده في الحمام وهذا من الحرص العظيم على سماع العلم فالمقصود أن طالب العلم يستمع للعلم أو للقرآن وهو في الحمام من المذياع الذي خارج الحمام أو المسجل خارج الحمام فلا بأس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:42
Se faire enterrer dans le «Carré musulman» d'un cimetière de mécréants

Question :

 

Est-il permis d'enterrer un musulman dans un cimetière mitoyen avec un cimetière des gens du livre et séparé uniquement par un mur?

 

Existe t-il un hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم à ce sujet?

 

Réponse :

 

Non, il n'est pas permis d'enterrer un musulman dans l'enceinte du cimetière des mécréants, même dans une parcelle de terrain séparée de celui-ci (du cimetière des mécréants) ; car tout ce qui se trouve dans l'enclos en fait partie.

 

Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

س2: هل يجوز دفن الميت المسلم في مقبرة تكون واقعة على قطعة على حده، ولكن في سور واحد مع مقابر أهل الكتاب، وهل فيه هناك حديث نبوي في هذا الباب؟

ج2: لا يدفن داخل سور مقبرة الكفار، ولو في قطعة أرض منها على حده؛ لأن جميع ما في داخل سورها يعتبر منها

وبالله التوفيق وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

 

copié de alifta.net

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
5 novembre 2013 2 05 /11 /novembre /2013 08:41
Elle persiste à se voiler le visage malgré le refus de son mari (audio-vidéo)

 

Question :

 

Une femme persiste à se couvrir le visage, alors que son mari lui interdit cela en se basant sur la parole de certains savants qui disent que ce n'est pas obligatoire.

 

Quelle est votre orientation qu'Allah vous bénisse ? 

 

Réponse :

 

Elle est sur la vérité et il est sur le faux.

 

Elle est sur la vérité, car le visage fait partie de la beauté de la femme et c'est le plus noble de ses membres.

 

Il ne lui est donc pas permis de le découvrir devant les étrangers, elle doit le cacher.

 

Les femmes du Prophète صلى الله عليه و سلم en voyage mettaient le voile sur leurs visages lorsqu'elles croisaient des étrangers alors qu'elles étaient en état de sacralisation.

 

Donc le voile complet est de recouvrir le visage ainsi que l'ensemble du corps, elle ne doit rien faire apparaître de son corps, ni de son visage, ni de ses pieds.

 

Elle préserve sa personne et sa dignité avec le voile, donc elle est en droit et celui qui lui ordonne de découvrir son visage est sur le faux, elle ne doit donc pas lui obéir.

 

 لا طاعة لمخلوق في معصية الخالق

« Point d'obéissance aux créatures dans la désobéissance au Créateur ». 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com 

 

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Femme en islam - المرأة في الإسلام