compteur de visite

Catégories

1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 11:02
Petite biographie de Cheikh Oubeyd Al-Djabiri - للشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

-Il s'appelle Oubeyd Bin Abdillah Bin Suleyman Al Hamdany El Djabiri.

 

Il est né dans le Hidjaz dans un village nomme Al Faqir dans la vallée de Farou' dans un quartier de Médine et ceci en l’an 1357.

 

-Cheikh Oubeyd حفظه الله a commencé l'enseignement à l'âge de 24 ans dans l'école Ma’had Al Dhahab.

 

En 1383 Cheikh Oubeyd reprend des études dans Dar El Hadith de Médine pour ensuite étudier au Ma'had El Medini El I’lmi jusqu'en 1387.

 

Dans cette année la, Cheikh Oubeyd devient imam de la mosquée de Sabq à Médine.

 

En 1388 il reprend de nouvelles études dans la faculté de la Djamia Islamiya de Médine et obtient un diplôme de licence en 1392 avec une mention excellente.

 

-Entre 1392 et 1396, Cheikh Oubeyd enseigne les sciences religieuses à Djedda.

 

En 1396 il devient prêcheur dans le Merkez Eddawa wal Irchad à Médine.

 

En 1404, Cheikh Oubeyd commence à enseigner dans le collège de la Djamia Islamiya en combinant des études supérieures dans le domaine du tafsir.

 

En 1407, Cheikh Oubeyd حفظه الله est nommé professeur d’Ousoul Fiqh et obtient pendant sa période d'enseignement en 1409 un diplôme de ‘majestère’ issu de sa thèse (تفسير محمد بن كعب القرظي جمعاً ودراسة ).

 

Ensuite Cheikh Oubeyd devient professeur à l'université de Médine dans la faculté de Da'wa et ceci jusqu'a sa retraite en 1417.

 

Apres sa retraite Cheikh Oubeyd fait de la da'wa et tient des conférences en Arabie ainsi qu'à l'étranger et devient connu pour être un des oulémas salafi les plus distincts et savants du manhadj salafi.

 

-Parmi les nombreux savants chez qui Cheikh Oubeyd a étudié on compte Cheikh Abderrahman Bin Abdillah El Edjlan, Cheikh Mohammed Bin Abdillah El Edjlan, Cheikh Abdel Mohsin El Abbad etc.

 

Cheikh Oubeyd حفظه الله a aussi beaucoup profité de Cheikh Bin Baz رحمه الله de qui il était proche ainsi que de Cheikh Bin Outheymin رحمه الله qui lui a beaucoup enseigné. 

 

-Cheikh Oubeyd a aussi beaucoup d'écrits, comme par exemple:

 

تيسير الإله بشرح أدلة شروط لا إله إلا الله

فتح العزيز الأعلى بشرح القواعد المثلى

شرح منتقى ابن الجارود

تنبيه ذوي العقول السليمة إلى فوائد مستنبطة من الستة الأصول العظيمة

إمداد القاري بشرح كتاب التفسير من صحيح البخاري

 

-Beaucoup de savants ont fait les éloges sur Cheikh Oubeyd, parmi eux /

Cheikh Nedjmi,

Cheikh Mohammed El Banna,

Cheikh Zeyd El Madkhali,

Cheikh Oubeykan,

Cheikh Rabi’,

Cheikh Saalih Essouhaymi etc.

 

-Pour clôturer cette petite biographie, les paroles de Cheikh Rabi’ sur Cheikh Oubeyd:

 

وقال أيضاً: (الشيخ عبيد له جهود عظيمة في مناصرة السنة ويعتبر من كبار الرجال وعقلائهم ويمتاز بميزات لا توجد عند كثير من الرجال بارك الله فيه

 

Et il (Cheikh Rabi’) a aussi dit : « Le Cheikh Oubeyd a fait des efforts énormes dans lesquels il a contribué a la Sounnah et il est considéré parmi des grands hommes (de science) doué de grande intelligence. Il se distingue par des caractéristiques qu’on ne retrouve que chez peu d’hommes barakallahufihi »

 

ترجمة مختصرة للشيخ الوالد المربي عبيد بن عبد الله الجابري

 نسبه وولادته ونشأته وحياته العلمية

هو (1)عبيد بن عبد الله بن سليمان الحَمداني الجابري، وبنو جابر من قبائل حرب الحجاز

كانت ولادته في قرية "الفقير" بوادي "الفرع" بمنطقة المدينة النّبوية وذلك عام 1357 هـ

وفي عام 1365 هـ انتقل مع والده إلى "مهد الذهب"، وهناك تلقى مراحل التعليم الأولى

وفي عام 1374 هـ، استوطن بالمدينة، ولظروف عائلية انقطع عن الدّراسة لفترة من الزّمن

ثمّ في سنة 1381 هـ استأنف الدّراسة بدءً بدار الحديث المدنية، فالمعهد العلمي، فكلية الشّريعة بالجامعة الإسلاميّة وتخرّج منها عام 1392 هـ بتقدير امتياز، وكان الأوّل على دفعته-حفظه الله-

مشائخه

أمّا مشائخه، فكل مشائخه لهم الفضل بعد الله -عزّ وجلّ- في التّربية والسلوك الحسن والتّفقه في دين الله -عزّ وجلّ-

ومن أبرز هؤلاء المشائخ

في دار الحديث 

1) الشّيخ سيف الرّحمن بن أحمد

2) الشّيخ عمّار بن عبد الله

في المعهد العلمي

1) الشّيخ عبد العزيز عبد الله بن عبد العزيز الخضيري

2) الشّيخ عودة بن طلقة الأحمدي

3) الشّيخ دخيل الله بن خليفة الخليطي

4) الشّيخ عبد الرحمن بن عبد الله العجلان

5) الشّيخ محمّد بن عبد الله العجلان

في الجامعة الإسلاميّة

1) الشّيخ العلاّمة المحدّث حمّاد بن محمّد الأنصاري

2) الشّيخ العلاّمة المحدّث عبد المحسن العبّاد

3) الشّيخ أبو بكر الجزائري

أعماله

1/ كان إماماً في مسجد "السبت" بالمدينة النّبوية من عام 1387 هـ إلى عام 1392 هـ

2/ مدرساً في متوسطة "عمر بن عبد العزيز" بجدة من عام 1392 هـ إلى عام 1396 هـ

3/ داعية في مركز الدّعوة و الإرشاد بالمدينة النبوية مع مساعدة مدير المركز في حضوره والنّيابة عنه في غيابه من آخر عام 1396 هـ إلى عام 1404 هـ

4/ مدرساً في الجامعة الإسلامية من آخر عام 1404 هـ إلى أول رجب من عام 1417 هـ

و عند ذلك أُحيل على التقاعد بموجب النّظام. وخلال فترة وجود الشّيخ في الجامعة تحصّل على شهادة الماجستير في التفسير

مؤلفاته

للشّيخ عدة مؤلفات نذكر منها

1/ تيسير الإله بشرح أدلة شروط لا إله إلاّ الله (مطبوع)

2/ تنبيه ذوي العقول السليمة إلى فوائد مستنبطة من الستة الأصول العظيمة (نشر دار البخاري)

3/ إمداد القاري بشرح كتاب التفسير من صحيح البخاري

4/ شرح منتقى ابن الجارود (يسر الله إتمامه)

هذه الترجمة مفرّغة من مادة صوتية

ثناء أهل العلم عليه

أثنى عليه جمع من أهل العلم منهم الشيخ ربيع بن هادي المدخلي والشيخ عبد المحسن العبيكان وغيرهم من أهل العلم والفضل

ونذكر ههنا ثناء الشيخ العلامة ربيع بن هادي المدخلي

الحمد لله (2)والصلاة والسلام على رسول الله وعلى آله وصحبه ومن تبع هداه أما بعد

فالشيخان عبيد و . . . من أعلام اهل السنة ولهما جهود عظيمة في نصرة المنهج السلفي ونشره وفي مواجهة الفتن، وهما علمان مشهوران في الدنيا كلها، و الذي يقول عنهما أنهما مجهولان فهذا يعود العيب فيه إلى هذا الجاهل الذي يجهل العلماء، وعلى كل حال الشيخ عبيد مدرس كان في المعهد العلمي بالجامعة الإسلامية، والآن يدرس في فرع جامعة الإمام في المدينة النبوية، وهو رجل متمكن من التوحيد " من علوم التوحيد "، ومن السنة وقد قام بشرح كتاب التوحيد أو كتاب التفسير للإمام البخاري  شرحاً موسعا شاملا للعقيدة وغيرها وله جهود عظيمة في مناصرة السنة ويعتبر من كبار الرجال وعقلائهم ويمتاز بميزات لا توجد عند كثيرا من الرجال بارك الله فيه

الهوامش

(1) منقول من ملف مفرغ من بداية شريط للشيخ -حفظه الله بعنوان يوم الميعاد  وهو موجود في إذاعة سحاب السلفية

عودة لأعلى الصفحة

(2) منقول من مقال نشر في شبكة سحاب السلفية مفرغ من آخر الوجه الثاني من شريط بعنوان :  ( الأجوبة السديدة على أسئلة المناهج الجديدة

عودة لأعلى الصفحة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 09:30
نصيحة للتجار (dossier)

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Commerce - usure et métier - تجار- رشوة -ربا و عمل
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 09:25
Est-il permis de manger du dauphin et du requin ? (audio)

 

Question :

 

Le questionneur demande :

 

Concernant Sa Parole, Ta’ala :

 

أُحِلَّ لَكُمْ صَيْدُ الْبَحْرِ وَطَعَامُهُ

 

"La chasse en mer vous est permise, et aussi d’en manger." (Al-Maidah 5 :96)

 

Cela inclut-il le dauphin et le requin ? 

 

Réponse :

 

Tout ce qui se trouve dans l'océan est considéré comme de la chasse en mer, parce qu'il n'y a pas de preuve pour une quelconque exception.

 

Ils (certains savants) ont dit que le crocodile et le serpent d’eau ne doivent pas être mangés, mais il n'existe aucune preuve à ce sujet.

 

Allah, Jalla wa ‘Ala, a fait une règle générale dans Sa Parole:

 

أُحِلَّ لَكُمْ صَيْدُ الْبَحْرِ وَطَعَامُهُ

 

"La chasse en mer vous est permise, et aussi d’en manger." (Al-Maidah 5 :96)

 

Sa chasse concerne tout ce qui ne vit pas excepté en elle (la mer).

 

Concernant le crocodile, il vit aussi bien sur terre que dans l’eau.

 

Donc, l’avis selon lequel il est prohibé est plus fort.

 

Tandis que ce qui ne vit pas excepté dans l’eau, alors celui-là est halal sans exception. 

 

traduction de l'anglais : AbderRahman abou Maryam

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 08:49
أموال الجمعيات الحزبية وخطرها على الدعوة السلفية (dossier)

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 08:33
تأملات في سورة الغاشية (dossier-vidéo)

Cheikh Mohamed Ibn Hady Al Madkhaly - الشيخ محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 08:26
هم السبب في تحريض الشباب على التفجير (dossier)

Cheikh Abou Al-Hassan 'Ali Al-Ramly - الشيخ أبو الحسن علي الرملي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 07:56
ﻣﺘﻦ ﻋﻤﺪة اﻷﺣــــﻜﺎم (dossier)

Hadiths de jurisprudence compilés par le savant du hadith, le hafith Taqiyu Ad-dine Abu Mohammed Abdelghani al-maqdissi (rahimahou Allah).

 

Les hadiths du livre sont rapportés par les deux Sheikhs (Al-Boukhari et Mouslim). 

Imam 'Abd Al-Ghany Ibn 'Abd Al-Wahab Al-Maqdissy - الإمام عبد الغني بن عبد الواحد المقدسي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Hadith - الأربعين النووية - مصطلح الحديث
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 07:38
معاوية بن أبي سفيان في قلوب أهل السنة والحديث (dossier)

Cheikh Abdul Qadir Al-Junayd - الشيخ عبد القادر بن محمد الجنيد

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Compagnons et tabi'un - صحابة و التابعون
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 07:15
Conseil à ceux qui plaisantent avec des paroles vulgaires (audio)

 

Question :

 

Il y a des gens qui parlent avec de paroles vulgaires, je leur ai conseillé de délaisser cela, mais ils disent : ceci est de la plaisanterie !!

 

Que dois-je donc leur dire ?

 

Réponse :

 

Dis-leur qu'il n'est pas permis de plaisanter avec des paroles interdites.

 

La plaisanterie doit obligatoirement se faire avec des paroles permises et il ne faut pas trop plaisanter.

 

Quant à plaisanter avec la malédiction, les insultes, les injures et le mensonge, ceci n'est pas permis.

 

Le Prophète  صلى الله عليه وسلم a dit :

 

« Malheur à celui qui parle en mentant pour faire rire les gens, malheur à lui, malheur à lui. »

 

Et il a dit  صلى الله عليه وسلم:

 

« maudire le croyant est comme le tuer. »

 

Ceci est une grande menace.

 

Et il a dit صلى الله عليه وسلم :

 

« insulter le musulman est une perversité et le combattre est une mécréance. »

 

Donc les injures, les insultes et la malédiction envers son frère qui ne le mérite pas font partie des grands péchés .

 

copié de forum.daralhadith-sh.com

 

حكم المزاح بالكلام الفاحش

هناك أناس يتكلمون بالكلام الفاحش، وأنا نصحتهم بتركه، ولكنهم يقولون: هذا مزح!! فماذا نقول لهم؟

تقول لهم إنه لا يجوز المزح بالكلام المحرم، والواجب أن يكون بالكلام المباح بشيء مباح مع القلة، مع قلة في المزح ، أما أن يمزح باللعن أو بالشتم والسب أو بالكذب فلا يجوز يقول النبي - صلى الله عليه وسلم- : (ويل للذي يحدث فيكذب ليضحك به القوم ، ويل له ثم ويل له). ويقول النبي - صلى الله عليه وسلم-: (لعن المؤمن كقتله ). وهذا وعيد شديد ، ويقول - صلى الله عليه وسلم - : (سباب المسلم فسوق وقتاله كفر). فالسب والشتم واللعن من الكبائر لأخيه الذي لا يستحق ذلك

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 février 2014 6 01 /02 /février /2014 06:47
Les femmes qui visitent les cimetières

Question :

 

Quel est le statut des femmes qui visitent les cimetières ?

 

Réponse :

 

Les femmes sont les égales des hommes, ce qui est permis aux hommes leur est permis.

 

Il en va de même pour ce qui est recommandé, sauf s'il y a une preuve particulière établissant une exception. 

 

Pour ce qui est de la visite des cimetières, par les femmes, il n'y a aucune preuve spécifique interdisant un tel acte, de manière générale.

 

Bien au contraire, dans le Sahih Muslim, un hadith relate l'histoire de 'Aisha radhi Allahou 3anha avec le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam lorsque celui-ci s'éclipsa hors de son lit.

 

Il s'en alla à Al-Baqî' pour saluer les défunts.

Elle sortit en le suivant.

Lorsqu'il s'en retourna, elle en fit de même.

Quand il pressa le pas, alors elle se hâta également pour réintégrer sa couche.

Il l'a rejoignit alors qu'elle haletait. - « Que t'arrive-t-il, ô 'Aish ? », lui demanda-t-il.

Ensuite, il ajouta : « Pensais-tu qu'Allah et Son Messager allaient être injustes envers toi ! Jibrîl est venu me voir tout à l'heure et m'a dit : « Ton Seigneur te salue et t'enjoint de te rendre à Al-Baqî' afin de demander pardon pour les défunts. »

 

Dans une variante, rapporté dans un autre ouvrage que le sahih, 'Aisha dit :

 

« Je doutais de toi, alors que tu pensais à autre chose, ô Messager d'Allah ! »

 

Elle poursuivit, comme rapporté dans le sahih :

 

« Ô Messager d'Allah ! Que dois-je réciter quand je visite les cimetières ? »

Il répondit : « Dis ... » et mentionna la salutation que l'on connaît. 

 

Quant au hadith :

 

« Qu'Allah maudisse les femmes qui visitent souvent les cimetières ! », il remonte à l'époque mecquoise.

 

En effet, le célèbre hadith :

 

« Je vous avais interdit de visiter les cimetières, vous pouvez le faire désormais. » laisse entendre que la prohibition avait été prononcée, non pas à Médine, mais à La Mecque.

 

Elle ne pouvait pas dater de l'époque médinoise parce que les compagnons venaient à peine de sortir de l'état de polythéisme. 

 

Quant à la parole du Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam : « Vous pouvez le faire désormais. », elle peut correspondre à la période mecquoise.

 

Quoi qu'il en soit, l'autorisation a suivi l'interdiction formulée à La Mecque.

 

Ceci résulte en une chose importante par rapport au hadith de 'Aisha susmentionné.

 

Si on admet que le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam a dit : « Je vous avez interdit ... » après le hadith de 'Aisha, il est possible que ce dernier soit abrogé.

 

Mais ceci est très peu probable.

 

L'avis prépondérant est que c'est à La Mecque qu'il leur a défendu de visiter les cimetières.

 

Puis, à la fin de la période mecquoise ou au début de l'ère médinoise, il leur a dit : « Vous pouvez le faire désormais. »

 

Apres cette introduction, il est évident que l'interdiction s'étendait aux hommes aussi bien qu'aux femmes.

 

Il en va de même pour l'autorisation.

 

Ceci étant, quand le hadith : « Qu'Allah maudisse les femmes qui visitent souvent les cimetières ! » a-t-il été prononcé ?

 

Si c'est après l'autorisation qui leur a été donnée, cela signifiera que l'abrogation a été formulée à deux reprises par rapport aux femmes.

 

Or, c'est là une chose que nous n'avons jamais rencontrée dans les lois abrogées. 

 

En dernier lieu : imaginons un instant que le Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam dise : « Qu'Allah maudisse les femmes qui visitent souvent ...» après qu'il leur a donné l'autorisation en même temps que les hommes.

 

Quelle sera la position du hadith de 'Aisha dans lequel il lui accorde la permission, suite à une sollicitation de sa part ? Était-ce avant ou après avoir dit : « Qu'Allah maudisse ... » ?

 

Si on répond « avant », ce qui à notre avis est le plus vraisemblable, nous ajouterons que c'est une interdiction spécifique faite aux femmes de visiter les cimetières d'une manière particulière.

 

Il s'agit de faire des visites exagérées, répétées et fréquentes. 

 

Par ailleurs, comment la visite des cimetières par les femmes pourrait-elle être interdite, alors que 'Aisha n'a cessé de s'y rendre, même après la mort du Prophète Salla Allahu 'alayhi wa Salam ?

 

Extrait du livre de Fatwa contemporaines de Shaykh Al-Albani RahimahuLlah page 361/363.

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة