compteur de visite

Catégories

30 septembre 2013 1 30 /09 /septembre /2013 10:45
Les gestes en surplus dans la prière

Question :

 

Est-il permis de prendre un exemplaire du Coran de la mosquée, surtout si on hésite à le faire ?

 

Qu’en est-il aussi du fait d’étendre grandement le dos lors de la prosternation ?

 

Est-il permis d’élever la voix lors de la lecture du Coran avant la prière ?

 

 Qu’en est-il du fait de s’occuper de sa barbe et de ses habits durant la prière mais sans raison particulière ?

 

Réponse :

 

Pour ce qui est du fait de prendre un exemplaire du Coran de la mosquée, ce n’est pas permis, car les exemplaires du Coran de la mosquée doivent rester à la mosquée et ne doivent pas être pris.

 

Quant au fait d’étendre grandement le dos lors de la prosternation, il ne convient pas de le faire.

 

Lors de la prosternation, le dos doit être naturellement fléchi, non excessivement étendu ou courbé, mais naturellement fléchi, tout en surélevant les bras par rapport au sol, et en séparant les bras des côtes et le ventre, des cuisses.

 

Il faut donc se prosterner convenablement, sans s’étendre complètement, ni se courber excessivement, mais il faut être dans le juste milieu.

 

Pour ce qui est de l’élévation de la voix lors de la lecture du Coran avant la prière, il ne convient pas de le faire s’il y a des gens autour de soi, mais il faut plutôt lire de façon à s’entendre soi-même seulement, afin de ne pas déranger les gens et perturber les personnes en prière ou en train de lire.

 

On doit donc élever la voix de façon à ce que ce soit à peine audible.

 

Quant au fait de s’occuper de sa barbe ou de ses habits durant la prière, c’est quelque chose de détestable, car la Sunna est d’être immobile, Allah le Très-Haut a dit :

 

قَدۡ أَفۡلَحَ ٱلۡمُؤۡمِنُونَ (١

ٱلَّذِينَ هُمۡ فِى صَلَاتِہِمۡ خَـٰشِعُونَ (٢

 

« Bienheureux sont certes les croyants * Ceux qui sont humbles (et concentrés) dans leur prière.» (Les Croyants, v. 1-2.)

 

On se doit donc d’être humbles et concentré durant la prière, et il ne faut pas s’occuper de sa barbe ou de ses habits.

 

Mais cela est permis si c’est ponctuel.

 

Quant au fait de bouger beaucoup, c’est interdit sauf pour des raisons exceptionnelles.

 

Mukhtârât min Fatâwa-s-Salât, pages 14 et 15.

copié de fatawaislam.com

 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Prière - الصلاة
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 09:21
Délaissons ce qui ne nous regarde pas !

Le questionneur a demandé :

 

Quelle est l'explication de la parole du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم :

 

"Parmi la perfection de l'islam d'une personne est de délaisser ce qui ne le regarde pas" ?

 

Réponse :

 

La réponse est que chaque personne a des relations sociales (العلاقات الاجتماعية) avec les gens et les relations sociales ont des droits qui engagent l'individu à les remplir (envers les autres) et il possède des droits qui les engagent à les remplir (envers lui).

 

Et sur la base de ce principe, cette transaction (تعامل) doit être établie sur cette base, il donne les droits qui sont sur lui et il cherche ces droits que les autres doivent lui donner. 

 

Dans le même temps, il laisse cette base, car délaisser cette base pourrait être par le biais des oreilles. 

 

Par exemple, une personne peut écouter une conversation d'un groupe qui n'aimerait pas qu'il entende ou bien il peut se tourner vers quelque chose qui n'est pas bon pour lui de regarder ou il peut parler en ce qui concerne des affaires qui ne sont pas de son ressort, ou il agit avec ses mains ou par exemple avec tous son corps ou il entre dans des affaires dont aucunes d'entre elles n'est de son ressort (اختصاصه).

 

Et c'est ce que relève la parole du Messager صلى الله عليه وسلم :

 

"Parmi la perfection de l'islam d'une personne est de délaisser ce qui ne le regarde pas"

 

Et avec Allah est le succès.

 

traduit par minhaj sunna

 

Cheikh AbdouLlah Al-Ghoudayân - الشيخ عبدالله الغديان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Comportement - أخلاق و آداب
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 21:59
Comment étudier le fiqh ?

-Choisir un Matn concis de fiqh peu importe le madhhab, Cheikh Salih est un hanbalite comme il le dit lui même et donc parle de Zaad al Moustaqni’ comme exemple.

 

-Etudier le livre avec un savant ou si il est l'étudie seul, il reste en contact avec un savant afin qu'il puisse l'aider avec les parties problématiques du livre.

 

-Il doit s'assurer de comprendre les mots du livre seul et dans la phrase.

Il s'assure qu'il connaît la réalité et est capable de correctement dépeindre le sujet de fiqh en cours de discussion.

Après cela, il apprend la preuve pour chaque point.

 

-Ensuite il lit des livres de fatwa des savants contemporain en les comparant a son livre, cela lui permettra de voir si l'avis du savant concorde avec la base qui est son livre et dans le cas contraire de voir ou le savant à diverger et de se mettre à la recherche de cette raison et voir lui élargir sa vison de la science et sa complexité.

(exemple le livre de Cheikh Al Otheymin Sharh Al Mumti est basé sur Zaad al Moustaqni’)

 

-Ensuite il se tourne vers les livres de hadith et de Athar et leurs explications.

Cela lui permettra de trouver les preuves aux différents points étudiés.

 

tiré de la cassette "Comment étudier le Fiqh"

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:38
Comment se réveiller à l'heure pour le fajr ?

Question :

 

Quels sont les moyens qui aideront un musulman à se réveiller pour la prière du matin (fajr)? 

Gardant à l'esprit qu'il va se coucher tôt, mais ne se réveille qu'après le lever du soleil.

 

Réponse :

 

C'est une obligation pour tout musulman de craindre Allah et de prier les cinq prières prescrites en leurs temps fixés à la mosquée avec la congrégation musulmane. 

 

Il doit être vigilant dans l'exécution de l'ensemble des moyens qui l'aideront sur ​​ce point. 

 

Et parmi les moyens qui lui permettront de tenir pour la prière du Fajr avec la congrégation sont :

 

-dormir tôt,

-régler le réveil à l'heure appropriée pour qu'il se lève pour la prière à l'heure et en assemblée

-et Il doit s'efforcer dans l'imploration d'Allah ta3aalaa pour le succès et l'assistance.

-Il doit aussi répéter les invocations légiférées avant qu'il ne s'endorme.

 

En faisant cela, Allah lui accorder le succès in shaa'a Allah pour se lever pour la prière à l'heure, et l'exécuter avec le reste de la congrégation (Jama'a).

 

Majmou3 Fatawa wa Maqalat Mutanawi3ah

traduit par twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Prière - الصلاة
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:37
Les dernières œuvres sont déterminantes - الأعمال بالخواتيم (vidéo)

Question :

 

Honorable cheikh, je souhaite que vous expliquiez le hadith :

 

"un homme peut faire des œuvres des habitants du paradis d'après ce qu'il montre aux gens, alors qu'il fait partie des habitants de l'enfer".

 

Réponse :

 

Au nom d'Allah, le tout Miséricordieux, le très Miséricordieux,

Louange à Allah, Seigneur de l'univers

Et que les prières et les salutations soient sur notre messager Muhammad ainsi que sur sa famille et sur tout ses compagnons, 

 

Ceci est le hadith d'ibn Mess'oud -qu'Allah l'agrée-, selon lequel le prophète -sur lui les prières et les salutations d'Allah-, et le très véridique, le très digne de foi, a dit:

 

"Certes, chacun de vous, lorsqu'il est créé dans le ventre de sa mère est d'abord pendant quarante jours une goutte, puis devient du sang coagulé pendant une semblable durée de temps, puis devient comme une bouchée de chair durant un même laps de temps, puis l'ange lui est envoyé, qui insuffle l'âme, et il est ordonné à celui-ci d'accomplir quatre commandements, à savoir d'inscrire: sa subsistance, le terme de son existence, ses actions, enfin, son infortune, ou son bonheur futur".

 

Puis il -sur lui les prières et les salutations d'Allah- a dit :

 

"Certes, chacun de vous aurait beau œuvrer comme l'ont fait ceux destinés au Paradis, en sorte qu'il s'en approcherait à la distance d'une coudée, alors ce qui a été écrit pour lui prévaudrait, et donc il accomplirait (quand même) les actions des damnés, et il entrerait en Enfer. 

 

Et certes, chacun de vous aurait beau œuvrer comme les damnés, au point de s'approcher de l'Enfer à la distance d'une coudée, alors ce qui a été écrit pour lui prévaudrait, en sorte qu'il accomplirait les actions des élus et qu'il entrerait (quand même) au Paradis".

 

Il y a dans cela, [une preuve] que ce qui compte pour les œuvres c'est la fin, et que si l'individu a une bonne fin il entrera au paradis même s'il faisait des péchés avant dans sa vie.

 

S'il se repent à Allah lors de sa mort avant l'agonie, s'il se repent avant l'agonie, Allah acceptera certes son repentir et il entrera au paradis.

 

Et s'il fait des œuvres pieuses et qu'il a une mauvaise fin, s'il se détourne de la religion, et il y en a beaucoup qui se détourne à cause des troubles, et il n'y a de force et de puissance qu'en Allah.

 

S'il meurt en étant détourné de la religion, il entrera en enfer.

 

C'est la raison pour laquelle il est obligatoire au musulman de toujours demander à Allah une bonne fin.

 

Allah -le très Haut- a dit (traduction rapprochée) :

 

يَـٰٓأَيُّہَا ٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ ٱتَّقُواْ ٱللَّهَ حَقَّ تُقَاتِهِۦ وَلَا تَمُوتُنَّ إِلَّا وَأَنتُم مُّسۡلِمُونَ 

 

"Ô les croyants ! Craignez Allah comme Il doit être craint. Et ne mourez qu'en pleine soumission" [Al 'Imran, V.102]

 

copié de sahihofislam

 

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:36
Laissez passer les choses insignifiantes et contenir sa colère

Les savants disent :

 

« Si l’homme veut jouir pleinement des efforts de son épouse à la maison, il faut qu’il laisse passer les choses insignifiantes et qu’il contienne sa colère, dans ce qui contredit sa passion.

Ceci exclut tout ce qui est du domaine de la jalousie pour les limites d’Allah ou les avertissements contre les injustices »

Voir ar-Rawda an-Nâdiya annoté par Cheikh al Albani, page 218

separator.png

 

Dans les deux Sahih et autres, d’après abou Houreïra -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -Prières et bénédiction d'Allah sur lui- a dit :

 

« La femme a été créée d’une côte, si tu la redresses, tu la brises et si tu en tires quelque jouissance, tu en jouis alors qu’elle est tordue. Alors soyez bon envers les femmes »

Hadith authentique rapporté par Boukhari et Mouslim.

separator.png

 

Cheikh al ‘Otheïmine –Qu’Allah تعالى lui fasse miséricorde- commente ce Hadith :

 

«A travers ce Hadith, il y a une preuve que la femme ne répondra pas d’une façon parfaite à tout ce que son époux lui demandera.

 

Mais plutôt les défaillances seront inévitables. 

 

Pourquoi ?

 

Tout simplement, parce qu’elles sont diminuées dans la raison, dans la religion, dans la réflexion et dans toutes ses relations et qu’elles ont besoin d’être réconfortées et qu’on leur parle.

 

Même si la femme veille à la droiture dans sa religion, elle ne pourra pas être aussi droite au niveau de son tempérament.

 

Le Livre (le Coran) et la Sounnah prouvent qu’il faut être doux envers la femme, qu’il faut en prendre soin et qu’il faut se comporter avec elle de la meilleure des façons.

 

Et que l’homme ne lui réclame pas son droit d’une façon parfaite car il n’est pas possible à la femme de l’accomplir à la perfection.

 

Donc que les hommes pardonnent et qu’ils laissent passer les choses insignifiantes. »

 

Explication de Ryadh as-Salihines, Chapitre : « La recommandation en faveur des femmes » de Cheikh al ‘Otheïmine

 

traduit par al.baida.online.fr

separator.png

 

Cheikh Al Fawzan -Qu'Allah تعالى le préserve- a dit :

 

«Ayez de la patience avec les manquements de la femme, ne discutez pas sur chaque petite chose qu'elle fait.

 

Fermer les yeux sur les défauts qui n'affectent pas le mariage

 

Al Ittihafout Toullab, page 865

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:35
Mettre le coran et dormir (vidéo)

Question :

 

J'allume la Radio du Quran Al Karim lorsque je dors seul dans ma chambre, quel est le jugement ?

 

Réponse :

 

Si tu l'écoutes, c'est une bonne chose.

 

Mais si tu ne l'écoutes pas et que tu dors, alors il n'y a aucun intérêt.

 

السؤال : ما حكم تشغيلي للقرآن الكريم على إذاعة القرآن الكريم خلال نومي في غرفتي لوحدي ؟

الجواب : إذا كنت تستمع له فهذا شيء طيب ، أما إذا كنت لا تستمع له وتنام فهذا لا فائدة منه

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Coran - القرآن الكريم
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:34
Conseil sur le pardon

Ce qui est demandé au croyant est de respecter son frère s'il s'excuse auprès de lui et d'accepter son excuse si possible et de penser positivement à son sujet autant que possible, dans l'espoir que les cœurs seront exempts de tout ressentiment et que les gens seront rassemblés et coopéreront dans le bien. 

 

Il a été rapporté de 'Umar رضي الله عنه :

 

"Ne penses pas mal d'une parole prononcée par ton frère lorsque tu peux lui trouver une bonne interprétation."

 

Majmou3 Fatawa 26/365

copié de twitter.com/Minhajsunna

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:33
Représenter le paradis, l'enfer, le jour dernier... (audio-vidéo)

 

Question :

 

Vous avez évoqué, qu'Allah vous preserve, ce qui est en rapport avec les images, est-il permis de représenter certaines images décrivant le jour dernier ?

 

Réponse de Cheikh Salih Al Fawzan :

 

Non, non.

 

Ceci est la pratique de certaines personnes qui agissent de la sorte dans le but d'appeler à Allah, comme ils l'affirment.

 

Il représentent le feu, le Paradis, les fleuves... et ceci n'est pas autorisé car cela fait partie de la connaissance de l'invisible qui n'est connu que par Allah سبحانه و تعالى.

 

Cette altération n'est donc pas permise.

 

L'appel à Allah ne se fait pas de cette façon.

 

Elle se fait avec le Livre et la Sounnah, les menaces, les encouragements et les preuves.

 

Ils creusent une tombe et disent que c'est pour l'appel à Allah et le rappel (de la mort).

 

Rappelez avec le Coran mes frères !

 

(traduction rapprochée)

 

« Rappelle donc par le Coran celui qui craint Ma menace» Qaf 50, v.45

 

Celui qui ne médite pas à l'aide du Coran ne le fera pas grâce à une fosse que tu auras creusé pour lui.

 

Ceci fait partie des contraintes qu'Allah n'a pas ordonné.

 

copié de lamektaba.over-blog.com

 

فضيلة الشيخ وفقكم الله يقول : ذكرتم حفظكم الله ما يتعلق بالتصوير ، هل يجوز تصوير بعض الصور عن يوم القيامة ؟

العلامة صالح الفوزان حفظه الله : لا لا هذا شيء يفعله بعض الشباب من باب الدعوة إلى الله يقولون ، يصورون النار ويصورون الجنة ويصورون الأنهار هذا ما يجوز هذا من علم الغيب الذي لا يعلمه إلا الله سبحانه وتعالى فلا يجوز هذا العبث نعم

والدعوة إلى الله ليست بهذه الطريقة ، الدعوة إلى الله بالكتاب والسنة الترغيب والترهيب والبيان نعم ، يحفرون قبر ويقولون هذا للدعوة إلى الله والتذكير ، ذكروا بالقرآن يا أخي [ فذكر بالقرآن من يخاف وعيد ] {سورة ق الآية 45} الذي ما يتذكر بالقرآن ما هو بمتذكر بحفرة تحفرها له ، هذا من التكلف الذي ما أنزل الله به من سلطان ، نعم

Sans titre 5

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de dessiner des vergers comme s'ils représentaient le paradis et un feu comme si il se représentait l'Enfer ?

 

Réponse de Cheikh Al Otheymin :

 

Ce n'est pas permis, parce que nous ne connaissons pas la description de cela, comme Allah le Puissant et Majestueux a dit (traduction rapprochée) : 

 

"Aucun être ne sait ce qu'on a réservé pour eux comme réjouissance pour les yeux, en récompense de ce qu'ils œuvraient!" (As Sajda, v17)

 

Et personne ne connait comment est l'Enfer.

 

Il est plus grand que le feu de ce bas-monde de 69 fois, pour tous les feux de ce bas monde, en raison de ce qui est dans le feu comme effroi, tel qu'un feu de gaz et autre que cela parmi ce qui est pire.

 

Donc, toute personne peut elle effectivement représenter l'Enfer ?

 

Personne n'en n'est capable.

 

Pour cette raison, transmettez à celui qui fait cela que c'est interdit.

 

Il est extrêmement regrettable que les gens d'aujourd'hui aient commencé à dépeindre les questions de l'au-delà comme si elles étaient les questions du bas monde qu'ils voient.

 

J'ai vu un carré de papier, comme un dépliant et il a été écrit dessu s: la mort, il y avait une ligne et il y avait été dessiné une tombe, puis une ligne et il y avait dessiné ce qui semblait être le jour du jugement, et ainsi de suite.

 

C'est comme si il avait dessiné ce qui est après la mort, avec des lignes représentant cela, le refuge est auprès d'Allah.

 

Par ailleurs, il est dit: Qu'est ce qui te fait savoir que cela vient après cela?

 

Il est connu que le feu et la résurrection sont après la tombe, mais les détails de ce qui se passera le jour de permanent, le compte, les balances (موازين) et autres que cela, nous ne connaissons pas les détails de cela.

 

Mais ceci est de l'audace, beaucoup d'audace et une chose étrange que quelqu'un veuille s'aventurer dans cette question. 

 

Cependant, en général les papiers qui circulent parmi les gens d'aujourd'hui sur lesquels, il est écrit: C'est le Messager, 'aleyhi salaat wa salaam, il est obligatoire d'abandonner et de mettre en garde contre ces papiers.

 

traduit par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 10:32
Prononcer «la basmalah» et «l'isti'adha» (audio)

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Je vois que notre frère algérien est en train de nous instaurer une innovation religieuse blâmable avant chaque question.

 

Je ne sais pas ce qu'il dit !

 

Laisse-le nous expliquer.

 

Que dis-tu avant la question ?

 

Un frère dans l'assistance :

 

Il a prononcé la basmalah (1) Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Pardon ?

 

Le même frère dans l'assistance :

 

Il a prononcé la basmalah, il a dit : bismiLLAHi Rahmâni Rahîm 

 

Cheikh Al-Albânî :

 

(...) Hein, que dis-tu ?

 

Le questionneur :

 

Je voudrais une explication, Ô Cheikh, concernant un sujet...

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Non akhî, non !

 

Je t'ai bien vu lorsque nous étions dans la maison de Abô 3Abdi Llah, et maintenant encore, avant ta question tu prononces quelques mots à voix basse, que dis-tu donc ?

 

Le questionneur :

 

La basmalah Ô Cheikh.

 

Cheikh c'est la basmalah, j'ai dit bismi Llahi Rahmâni Rahîm wa salâtou wa salâm 3ala achrafi almorsalin.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Voilà, c'est ce que je voulais savoir !

 

Le questionneur :

 

Est-ce que c'est légiféré Ô Cheikh ?

 

Cheikh Al-Albânî :

 

C'est bien là où je voulais en venir car si je ne t'avais pas interrogé, tu ne m'aurais pas posé la question, n'est ce pas ?

Ceci fait-il parti de la sunna d'après tes connaissances ?

 

As-tu appris que les compagnons du Prophète, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam, lorsque l'un deux souhaitait interroger le messager d'ALLAH, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam, disait : Bismi LLAH wa salatou wa salam 3ala rassoli LLAH.

Est-ce que tu as appris cela ? 

 

Le questionneur :

 

Non, je n'ai pas appris ça.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Tu n'as pas appris cela...hum, alors pourquoi agis-tu sur la base d'une chose que tu ne sais pas ?

 

Accepte ce conseil bénéfique, et ceci n'est pas, comme me le laisse à penser ton air, une réprimande contre toi, mais c'est uniquement un rappel pour toi car le rappel profite aux croyants.

 

Le questionneur :

 

Bâraka LLAHo fîk Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Pour cette raison, change cette habitude, pose ta question directement, et en particulier lorsque tu vas revenir dans ton pays duquel j'ai l'impression, par les appels que je reçois chaque soir, qu'ils ont besoin de science et ont un grand amour pour la connaissance des jugements de l'islam tirés du Coran et de la sunna, donc diffuse cette sounna là-bas.

 

Le questionneur :

 

In châa Llah Ô Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

Cette question ressemble à une autre question, une chose en amenant une autre comme on dit, d'ailleurs, cela doit probablement se produire chez vous comme cela arrive ici.

 

Lorsque le cheikh, le khatîb (2), le prêcheur, l'enseignant, etc, souhaite rapporter un verset et s'en servir comme argument il dit :

 

قال الله تعالى بعد أعوذ بالله من الشيطان الرجيم

Allah le Très Haut dit, après je cherche protection auprès d'ALLAH contre achaytan le lapidé

 

ou il dit :

 

قال الله تعالى أعوذ بالله من الشيطان الرجيم

Allah le Très Haut dit, je cherche protection auprès d'ALLAH contre achaytan le lapidé

puis il mentionne le verset. 

 

Ceci est une erreur.

 

C'est contraire à la sunna d'après laquelle ils pensent appliquer le verset coranique (3).

 

Al-isti3adha (4) que nous a ordonné de prononcer ALLAH 3aza wa djal dans le Qor'an l-Karîm est pour la récitation.

 

Mais dans le cas où le musulman souhaite citer un verset pour argumenter ou pour faire un sermon, il ne le fait pas précéder de al-isti3adha. 

 

Est-ce clair ?

 

Le questionneur :

 

Oui Cheikh.

 

Cheikh Al-Albânî :

 

De la même manière, lorsque l'on pose une question, il n'est pas nécessaire de prononcer la basmalah ni la prière sur le prophète, sallâ LLAHo 3aleyhi wa sallam.

 

(1) Le fait de prononcer la formule : بسم الله الرحمن الرحيم - au nom d'ALLAH le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

(2) La personne qui faît le prêche lors de la prière du vendredi.

(3) Le Cheikh fait allusion au verset 98 de la sourate An-Na7l, l'abeille :

{فَإِذَا قَرَأْتَ الْقُرْآنَ فَاسْتَعِذْ بِاللَّهِ مِنَ الشَّيْطَانِ الرَّجِيمِ}

"Et lorsque tu lis le Qor'an, demande la protection d'ALLAH contre chaytan le lapidé. "

(trad. approximative du sens du verset).

(4) Le fait de prononcer la formule : أعوذ بالله من الشيطان الرجيم - je cherche protection auprès d'ALLAH contre chaytan le lapidé.

 

Source : Al Athar

Traduction : إلياس البيضاوي

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير