compteur de visite

Catégories

2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:48
Comment vaincre le diable ? (vidéo)

Le diable nous attaque de tous les côtés, il essaye de nous faire tomber dans le péché ou dans l'erreur par n'importe quel moyen, voilà ce qu'a dit Allah à propos du diable (Iblis) :

 

قَالَ فَبِمَا أَغْوَيْتَنِي لَأَقْعُدَنَّ لَهُمْ صِرَاطَكَ الْمُسْتَقِيمَ ﴿١٦

ثُمَّ لَآتِيَنَّهُم مِّن بَيْنِ أَيْدِيهِمْ وَمِنْ خَلْفِهِمْ وَعَنْ أَيْمَانِهِمْ وَعَن شَمَائِلِهِمْ ۖ وَلَا تَجِدُ أَكْثَرَهُمْ شَاكِرِينَ ﴿١٧

 

"Puisque Tu m'as mis en erreur, dit [Satan], je m'assoirai pour eux sur Ton droit chemin, puis je les assaillirai de devant, de derrière, de leur droite et de leur gauche. Et, pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants." [Al 'A`râf, V.16-17]

 

Cependant le diable est faible, comme nous le dit Allah :

 

فَقَاتِلُوا أَوْلِيَاءَ الشَّيْطَانِ ۖ إِنَّ كَيْدَ الشَّيْطَانِ كَانَ ضَعِيفًا

 

"Eh bien, combattez les alliés de diable, car la ruse du diable est certes, faible" [An-Nisâ, V.76]

divider--9-

En effet, malgré le fait que le diable assaillisse de tous les côtés, et malgré le fait que les diables parmi les djinns et les hommes appellent à l'égarement, si Allah te permet d'apprendre la science utile, ceux-là ne te causeront pas de tord...

 

إِنَّ كَيْدَ الشَّيْطَانِ كَانَ ضَعِيفًا

 

"la ruse du diable est, certes bien faible" [An-Nisâ, V.76]

 

Mais la ruse du diable ne peut être faible que face à la vérité, mais s'il n'y a pas la vérité, cet être faible devient un mal...

 

 

فَقَاتِلُوا أَوْلِيَاءَ الشَّيْطَانِ ۖ إِنَّ كَيْدَ الشَّيْطَانِ كَانَ ضَعِيفًا

 

"Eh bien, combattez les alliés du diable, car la ruse du diable est certes, faible" [An-Nisâ, V.76]

 

Ceci avec la foi, avec la science bénéfique, la ruse du diable devient faible.

Mais avec l'ignorance et le détournement, la ruse du diable devient forte avec ceux-là.

 

Il est faible avec les partisans de la foi, avec les gens de science et avec les gens de clairvoyance.

 

copié de sahihofislam

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Monde de l'invisible (anges -démons -ibliss) - الغيب
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:47
Il est interdit de boire sur la partie ébréchée d'un récipient

bugvu

Le hadith

 

  عن أبي سعيد الخدري رضي الله عنه

"نهى رسول الله صلى الله عليه و سلم عن الشرب من ثُلمَة القدح ، و أن ينفخَ في الشراب"

388 السلسلة الصحيحة 

 

D’après Abû Sa3îd Al Khoudriy رضي الله عنه :

 

“ Le prophète صلى الله عليه و سلم a interdit de boire sur la brèche (*) d’un récipient et de souffler dans ce qui est bu ”

as-sahiha n°388 

bugvu

Commentaire de l’auteur du livre Ali Ibn Abi Bakr Al Haythamiy Nur-dine رحمه الله

 

"La brêche : L’endroit même cassé du verre, cela est interdit car le contact avec la bouche du buveur est incomplet, alors il se peut que de l’eau se déverse sur ses vêtements ou sur son corps.

 

Et il est dit : l’endroit ébréché ne sera pas entièrement nettoyé lors du lavage (du fait que l’eau n’atteigne pas correctement la fissure)"

 

أي : موضع الكسر منه, و انما نهى عنه لانه لا يتماسك عليها فم الشارب؛ و ربما انصب الماء على ثوبه و بدنه؛ و قيل : لانّ موضعها لا يناله التنظيف التام إذا غسل الإناء

bugvu

Commentaire de Cheikh Al Albâni رحمه الله

 

"Je dis (cheikh Al Albâni رحمه الله) : et nous pouvons ajouter de nos jours : cette ébréchure est le lieu de concentration de germes et microbes, alors cela (l’interdiction) fait partie de la médecine prophétique et des miracles scientifiques, qu’Allâh a clarifié au Prophète illettré."

 

قلت : و يمكن أن يقال اليوم : الأنه مجمع الجراثيم و المكروبات، فهو من الطب النبوي، و الإعجاز العلمي، فصلى االله على النبي الامي

 

Sahîh mawârid adz-dzamân ilâ zawâ’id ibn habân 

(صحيح موارد الظمآن إلى زوائد ابن حَبَان)

Volume 2, p.15

bugvu

Commentaire de Cheikh Adbelmouhssin Al Abbâd حفظه الله 

 

Abou Dâwoud a cité dans le chapitre de l’interdiction de boire sur l’ébréchure d’un récipient : l’ébréchure d’un récipient concerne un des endroits les plus élevé du récipient, là où les lèvres se posent pour boire (donc la circonférence supérieure).

 

S’il se casse (le récipient), une ébréchure se créée sur une partie des rebords, qui perd alors de sa rectitude, là où la circonférence devrait être régulière et droite.

 

S’il lui arrive alors une ébréchure, soit un morceau qui s’en dissocie suite à une cassure, il en résulte donc cette imperfection et cet amoindrissement. 

 

Abou Dâwoud cite le hadith d’Abou Sa3iid :

 

“ le Prophète صلى الله عليه وسلم a interdit de boire sur l’ébréchure d’un récipient ”, et l’explication de cela est : si la personne boit sur l’endroit ébréché, il ne peut être à l’abri d’un éventuel écoulement du liquide hors du récipient ; parce que les lèvres n’adhèrent pas comme elles le devraient sur des rebords indemnes.

 

Ainsi de l’eau est susceptible de s’écouler sur les vêtements et sur la barbe (de l’usager). 

 

Il est dit aussi : le nettoyage ne l’atteint pas de façon complète, comme il atteint le reste du récipient, donc les impuretés se cumulent à cet endroit (l’endroit de la cassure).

 

Il est également possible de dire : il peut y avoir un fragment tranchant susceptible de blesser la personne qui boit, contrairement au bec verseur d’un récipient intact qui ne comporterait rien de tranchant. 

 

En conclusion : 

 

L’interdiction de boire sur l’ébréchure est le fruit des conséquences que cela peut occasionner, et ce qui est interdit par le Prophète صلى الله عليه وسلم, contient bon nombres d’éléments nuisibles. 

 

Jugement de boire dans une petite tasse (الفنجان) à café ou à thé (*)

 

La tasse à café ou à thé, si elle comporte une légère cassure sur ses rebords, elle tombe sous le coup de cette interdiction.

 

La personne ne doit pas boire sur cette ébréchure, mais elle doit boire sur un autre côté sain de la tasse et ne doit pas choisir cet endroit cassé. 

 

Charh Sunan Abî Dâwoud

 

(*)ndlr : ne pas confondre le récipient en lui-même et l’endroit ébréché.

L’interdiction concerne bien l’endroit ébréché, le récipient (le verre) reste autorisé à l’utilisation.

Traduction : Oum Oumayr

 

الشرب من ثلمة القدح

  عن الشرب من ثلمة القدح، وثلمة القدح هي الكسر الذي يكون في أحد جوانبه من أعلاه الذي توضع عليه الشفاه للشرب؛ فإذا انكسر تحصل فيه ثلمة في بعض الجوانب ولم يبق على هيئته المستقيمة بحيث يكون أعلاه متساوياً ومستقيماً، فإذا حصل فيه ثلمة -وهي كسرة سقطت منه- يصير فيه هذا العيب وهذا النقص. وأورد أبو داود حديث أبي سعيد : (نهى رسول الله صلى الله عليه وسلم عن الشرب من ثلمة القدح) وقيل في تعليل ذلك: إن الإنسان إذا شرب من الثلمة لا يسلم من كون الماء ينساب ويخرج؛ لأن الشفاه لا تمسك في الثلمة مثلما تمسك في الجوانب، فقد يخرج شيء من تحت الشفة ويتساقط على ثوب الإنسان وعلى لحية الإنسان. وأيضاً قيل: إنه لا يحصل تنظيفها كما يحصل تنظيف الباقي فتجتمع فيها الأوساخ. ويمكن أيضاً أن يقال: إنه قد يكون فيها شيء حاد فيجرح الإنسان، بخلاف فوهة القدح المستوية، فليس فيها شيء حاد، فالحاصل: أن النهي عن الشرب من الثلمة هو لما يترتب عليه من شر، فالذي نهى عنه الرسول صلى الله عليه وسلم يحصل فيه عدة أمور محذورة

حكم الشرب من فنجان القهوة والشاي

فنجان القهوة والشاي إذا كان فيه كسر خفيف في حوافه يدخل في هذا النهي، والإنسان لا يشرب من الثلمة، بل يشرب

( الشرب من ثلمة القدح ) جزء من محاضرة : ( شرح سنن أبي داود [421] )

للشيخ : عبد المحسن العباد

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني
Cheikh ‘Abdel Mouhsin Ibn Hamed Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبدالمحسن بن حمد العبَّاد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:46
Fredonner des chansons après s’être repenti de les écouter

Question :

 

Je me suis abstenu, grâce à Allâh, d'entendre les chansons.

 

Cependant, je fredonnais parfois les anciennes chansons.

 

Ce fredonnement est-il interdit?

 

Réponse :

 

Louange à Allâh qui vous a guidés à vous repentir de l'écoute des chansons.

 

Tentez d'oublier ce qui vous aviez autrefois mémorisé.

 

Occupez- vous de l'évocation d'Allâh le Très-Haut qui a dit (traduction rapprochée) :  

 

"Ô vous qui croyez ! Evoquez Allâh d’une façon abondante, et glorifiez-Le à la pointe et au déclin du jour." (Al-Ahzab verset 41-42)

 

Abou Dhar رضي الله عنه a rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Les paroles les plus aimées par Allâh sont au : "Gloire et Pureté à Allâh, louange à Allâh,...""

rapporté par Mouslim.

 

Abou Hourayra رضي الله عنه a également rapporté que le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Le fait pour moi de dire : "Gloire à Allâh, louange à Allâh, nulle divinité est digne d'adoration excepté Allâh, Allâh est Grand" m'est encore plus cher que tout ce sur quoi le soleil se lève."

rapporté par Mouslim.

 

`Abd-Allâh ibn Bousr رضي الله عنه a raconté :

 

"Un homme a dit : "Ô prophète d’Allâh ! Je n’arrive plus à maîtriser tous les rites de l’islam. Indique-moi un rite à entretenir, ou, à observer en permanence."

Il dit : "Que ta langue ne cesse d’invoquer Allâh"."

Rapporté par At-Tirmidhî -en l'a jugeant bon- ainsi que Ahmad ibn Hanbal et Al-Hâkim qui l'a jugé authentique.

 

Il n'y a aucun mal à ce que vous fredonnez la poésie décente.

 

Cependant, le fait de se consacrer à l'évocation d'Allâh est bien meilleur.

 

Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

La première question de la Fatwa numéro (14744)

(Numéro de la partie: 26, Numéro de la page: 221)

 Publié par aliftaweb.org

 

ترديد الأغاني بعد التوبة من السماع

س 1: أنا ولله الحمد تبت من سماع الأغاني، ولكنني في بعض الأوقات أتغنى بأغان قديمة، فهل ترديد الأغاني على الفم فقط بدون موسيقى حرام؟

ج 1: احمد الله الذي وفقك للتوبة من سماع الأغاني، واحرص على تناسي ما كنت تحفظه منها، واشغل لسانك بذكر الله تعالى؛ لقوله تعالى

 يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا اذْكُرُوا اللَّهَ ذِكْرًا كَثِيرًا (41) وَسَبِّحُوهُ بُكْرَةً وَأَصِيلا

وعن أبي ذر رضي الله عنه قال: قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 ألا أخبرك بأحب الكلام إلى الله؟ إن أحب الكلام إلى الله: سبحان الله وبحمده

 رواه مسلم

، وعن أبي هريرة رضي الله عنه قال : قال رسول الله صلى الله عليه وسلم

 لأن أقول: سبحان الله والحمد لله ولا إله إلا الله والله أكبر أحب إلي مما طلعت عليه الشمس

 رواه مسلم

 وعن عبد الله بن بسر رضي الله عنه

 أن رجلاً قال: يا رسول الله: إن شرائع الإسلام قد كثرت علي، فأخبرني بشيء أتشبث به، قال: لا يزال لسانك رطبًا من ذكر الله

 رواه الترمذي وحسنه، وأحمد بن حنبل ، والحاكم وصححه

وأما ترديد الشعر الحسن فلا بأس به، والاشتغال عنه بالذكر أفضل

وبالله التوفيق، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

السؤال الأول من الفتوى رقم - 14744

(الجزء رقم : 26، الصفحة رقم: 221)

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Distraction - musique - image - sport et internet
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:45
Pourquoi des pays musulmans sont touchés par des tremblements de terre et pas les pays mécréants ? (audio)

 

Question :

 

Nous voyons que certains pays musulmans sont touchés par de nombreuses inondations, des tremblements de terre et autres parmi les sinistres.

 

Alors que nous voyons les pays mécréants, comme certains pays d'occident qui ne sont pas touchés par ce qui est arrivé à certains pays musulmans.

 

Quelle est donc la sagesse dans cela ?

 

Réponse :

 

La sagesse est apparente, le croyant subit des malheurs pour se faire purifier des péchés, pour être mis à l'épreuve, et également pour qu'il s’éveille et se repente.

 

Quant au mécréant, Allah lui accorde un délai pour que ses péchés et sa mécréance augmentent, de sorte à ce que son châtiment soit plus dur, et le refuge est auprès d'Allah.

 

Allah a dit :

 

 وَلَا يَحْسَبَنَّ الَّذِينَ كَفَرُوا أَنَّمَا نُمْلِي لَهُمْ خَيْرٌ لِأَنْفُسِهِمْ إِنَّمَا نُمْلِي لَهُمْ لِيَزْدَادُوا إِثْمًا وَلَهُمْ عَذَابٌ مُهِينٌ

 

« Que ceux qui n'ont pas cru ne comptent pas que ce délai que Nous leur accordons soit à leur avantage. Si Nous leur accordons un délai, c'est seulement pour qu'ils augmentent leurs péchés. Et pour eux un châtiment avilissant. » (sourate Âl-'Imran verset 178)

 

Donc Allah a mentionné la sagesse dans cela.

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:44
La signification du symbole des frères musulmans (vidéo)

iobo

Le symbole des Ikhwâns est celui qu'ils ont diffusé après leur manifestation (anti-coup d'état) dans le square Rabî3a Al 3adawiyya, en Égypte, au Caire.

 

C'est le symbole d'une main ouverte avec le pouce plié.

 

Il est inscrit en dessous, en lettres étrangères (non arabes) : la lettre R, suivi du chiffre 4, four en anglais, puis les lettres B, I, A.

 

Ces initiales ont été inventées par leur frère Rajab Tayeb Erdogan, le président de la Turquie.

 

Les ikhwans prononcent Râbi3a (quatre) ce qui est écrit sous le symbole de cette main, et ce, par pure ignorance.

 

Ils sont dupés, et ils sont loins les pauvres.

 

Ils le prononcent Râbi3a (quatre) et ils visent par ces initiales le terme Râbi3a (quatre).

 

Quant au terme anglais, celui qui médite, se rendra compte que sa signification est très loin de ce qu'ils prononcent (Râbi3a, à savoir, le chiffre 4).

 

La 2ème lettre en partant de la gauche ne représente pas la lettre A, mais le chiffre 4, qui est une abréviation de "for" (qui signifie "pour" en français) et non pas "four", le chiffre 4 en anglais.

 

C'est donc une abréviation qui signifie "pour".

 

Quant à la 1ère lettre, le R, il signifie "ready" (prêt).

Il nous reste plus que les lettres B, I et A qui désignent en réalité la divinité de la force dans la mythologie grecque (Voir la définition de "Bia" sur Wikipedia).

 

Donc les initiales que les ikhwâns diffusent signifient : "ready for BIA", c'est-à-dire, prêt pour la divinité de la force!

 

Et c'est un signe franc-macon apostat, avec lequel ils invoquent la puissance de shaytân le lapidé, que la malédiction d'Allah soit sur lui.

 

Médite sur leur ignorance et leur bêtise.

 

Que font-ils ?

Que savent-ils ?

Que veulent-ils ?

Où veulent-ils en venir ?

iobo

Lorsque le Prophète صلى الله عليه وسلم fut questionné au sujet des anomalies que nous devons éviter sur l'animal à sacrifier pour le 3id, il fit un signe avec sa main et dit صلى الله عليه وسلم :

 

« 4 choses ».

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم l'a dit, visant par cela ce qui n'est pas autorisé concernant l'animal à sacrifier.

 

Celui qui fait signe avec sa main de cette façon fait en réalité allusion à ce à quoi le Messager صلى الله عليه وسلم faisait allusion, mais ils ne savent pas...

 

A savoir :

 

-celle qui boite clairement

-celle qui est manifestement borgne

-celle dont la maladie est apparente

-celle qui est excessivement maigre

 

Rapporté par l'imam Malik dans El Muwatta.

(de Al Baraa Ibn Azib et rapporté dans une autre variante par An-Nasâ'i dans ses Sounan n°4369 à 4371 et authentifié par Cheikh Albani).

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a montré les 4 (défauts) à éviter.

 

Ces 4 défauts empêchent l'animal de faire office de sacrifice.

 

Et il en est de même pour des défauts équivalents voire même plus graves.

 

Le sacrifice (de l'animal) n'est donc pas valable dans les cas suivants:

 

-s'il est aveugle et frappé de cécité,

-s'il souffre d'un excès d'alimentation, jusqu'à ce qu'il soit hors de danger,

-s'il est confronté à un accouchement difficile, jusqu'à ce qu'il soit hors de danger,

-s'il est victime d'un étouffement ou d'une chute, jusqu'à ce qu'il soit hors de danger,

-s'il a du mal à marcher à cause d'un handicap,

-s'il est amputé d'une de ses pattes avants ou arrières

 

Si on additionne ses 6 derniers aux 4 premiers, on en obtient 10.

 

✅ Traduit par lamektaba.over-blog.com

iobo

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Groupes égarés - الفرق الضالة
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:43
Comment doivent se comporter les minorités musulmanes dans les pays mécréants ? (audio)

 

Question :

 

Comment doivent se comporter les musulmans en minorités musulmanes gouvernées par les mécréants ?

 

Réponse :

 

Premièrement, il n'est pas permis au musulman de résider en terre de mécréance alors qu'il est capable d'émigrer vers les pays musulmans. 

 

S'il réside là-bas pour une période déterminée sans s'y installer, mais juste un voyage, pour étudier une chose qui n'est pas présente dans les pays musulmans et dont les musulmans ont besoin, ou alors pour le commerce ou l'appel à  Allah, cette résidence déterminée est permise en cas de besoin, ensuite il revient. 

 

Et il doit s'accrocher à sa religion, extérioriser la religion de l'islam et ne pas faire de concession dans la religion d'Allah. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:42
Exhortation d'un homme (vidéo)

Un des savants anciens à voulu exhorter un homme, il le ramena donc au cimetière puis lui dit :

 

« Ô untel ! Vois-tu si tu étais à la place de l’un d’entre eux, quel serait ton souhait ?

Et si tu te mettais à méditer sur ceux qui sont en  dans ces tombes tu te rendrais compte qu’il y en a qui ont ton âge, d’autres plus jeune que toi, d’autres étaient tes amis, d’autres qui était plus jeune ou plus grand que toi ,faisaient partie de tes proches ou étaient tes voisins... et comme la mort les a atteint elle t’atteindra tôt ou tard.

Alors quel serait ton souhait si tu étais à place de l’un d’entre eux ? »

 

Il dit :

 

« Je souhaiterais qu’Allah me fasse revenir à la vie pour pouvoir faire des bonnes actions que je ne fais pas maintenant. »

 

Le savant dit :

 

« Tu te trouves actuellement dans ton souhait !

Tu es encore dans la vie d’ici bas !

Loue Allah, Repens-toi donc à Allah et délaisses ces péchés sur lesquels tu persistes !

Fais attention à cela avant que la mort ne te surprenne et que tu rencontres Allah avec ces péchés ! »

 

Ô Allah pardonne nous !

 

Traduction : Equipe Ahlu Sounnah

 

 

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:41
Est-il permis à la femme de sortir pour mémoriser le coran ? (audio)

 

Question :

 

Voyez-vous que la femme puisse sortir pour se rendre dans les centres de science pour mémoriser le Livre d’Allah, car vous avez dit qu’il est obligatoire pour la femme de restreindre ses sorties ?

 

Réponse :

 

La base est que la femme ne sort de sa maison que pour un besoin important, ceci est la base, de façon recommandée.

 

C’est-à-dire qu’elle ne sort pas que pour acheter une chose dont elle a besoin dans sa maison et dont-elle ne peut se passer ou autre.

 

Ceci est la base.

 

Allah a dit :

 وَقَرْنَ فِي بُيُوتِكُنَّ وَلَا تَبَرَّجْنَ تَبَرُّجَ الْجَاهِلِيَّةِ الْأُولَى

 

«Restez dans vos foyers et ne vous exhibez pas à la manière des femmes d’avant l’Islam (Jahiliyah)» [Al Ahzab, verset 33]

 

Rester à la maison fait partie des attributs de la femme vertueuse de manière générale.

 

Mais si tu regardes cette époque et ce qui s’y passe, il est possible que beaucoup de femmes n’acceptent pas de rester à la maison.

 

Nombreuses sont celles pour qui rester souvent à la maison engendre chez elle des choses non-louables qui corrompront sa relation avec son mari à la maison.

 

On doit donc faire sortir cette femme de façon à obtenir le bien et repousser le mal.

 

Par exemple, si elle désire assister aux assises de bien, il l’amène dans les assises de bien, si elle souhaite enseigner ou étudier le Coran, il l’amène à l’école et va la chercher, et ainsi de suite.

 

La base concernant la sortie de la femme est donc qu’elle ne sorte que pour un bénéfice religieux.

 

Quant à ses sorties pour des choses permises, les gens de science ont divergé à ce sujet, est-ce permis ou détestable ?

 

Le plus apparent est que cela est détestable, car la base est qu’elle ne sorte pas.

 

Donc si une sortie n’a pas d’objectif bénéfique, c’est-à-dire qu’elle n’a pas pour but d’accomplir une chose recommandée ou obligatoire, alors elle est détestable.

 

Mais si cette sortie permet de repousser d’autres méfaits et d’apporter des bénéfices, dans ce cas, la sortie de la femme est légiférée.

 

traduit par daralhadith-sh.com

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:40
Le sens de l'attestation «لا إله إلا الله» (vidéo)

تفسير كلمة التوحيد

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

Sache, qu’Allah te fasse miséricorde que cette parole est celle qui sépare l’Islam et la mécréance.

 

C’est la parole de piété, l’anse la plus solide, la parole dont Ibrâhîm fit une parole perpétuelle dans sa descendance.

 

Le but n’est pas de la prononcer de la langue en ignorant le sens, vu que les hypocrites la prononcent bien de la langue ; et pourtant sont au plus bas font de l’enfer, en dessous des autres mécréants ; malgré qu’ils prient et font la charité… 

 

Le but, c’est de la prononcer tout en la comprenant dans le cœur et en l’aimant, et en aimant ses adeptes et en détestant et en s’opposant à ceux qui s’y opposent. 

 

Le Prophète, que la Paix soit sur lui, a dit : 

 

« Quiconque témoigne qu’il n’y a de divinité qu’Allah en toute pureté »

 

Et dans une version : 

 

« D’une pureté émanant de son cœur »

 

Et dans une version : 

 

« Sincèrement de son cœur »

 

Et dans un autre hadîth : 

 

« Quiconque dit qu’il n’y a de divinité qu’Allah et désavoue ce qui est adoré en dehors d’Allah, son sang et ses biens sont sacré et son compte sera réglé par Allah » 

 

Et il y a encore d’autres hadîth, qui nous montrent tous l’ignorance de la plupart des gens sur cette parole… 

 

Sache alors, que cette parole consiste en une contestation et une affirmation : 

 

Elle conteste le droit d’être adoré à tout autre qu’Allah comme créatures et même le prophète Mouhammad, que la Paix soit sur lui, et même l’ange Jabrâ’il, et encore plus tout autre créatures que ces deux là, comme les saints et les pieux. 

 

Si tu peux comprendre cela, médite donc sur cette divinité qu’Allah s’est affirmé à Lui-même : Il a contesté que Mouhammad ou Jibrîl, et quiconque d’autre qu’eux deux, puisse avoir droit même à un seul atome de cette divinité.

 

Sache que le sens de cette divinité est exactement le même que ce qu’appellent la populace de nos jour : « Le pouvoir mystique » car la divinité est ce qui possède un pouvoir mystique, et c’est ceux que les gens appellent aujourd’hui le « fakir », ou le « sidi » ou autre.

 

Ils pensent qu’Allah a accordé à certaines créatures privilégiées un rang telle qu’Il aime que l’homme aille se réfugier chez eux et leur implorent l’aide et le secours, et placent leurs espoirs en eux, et les placent en tant qu’intermédiaires entre eux et Allah. 

 

Ce que les idolâtres de nos jours prétendent comme être leur intercesseur, est ce que les anciens idolâtres nommaient « divinités », car l’intercesseur est « la divinité », et donc lorsqu’un homme dit « Il n’y a de vraie divinité qu’Allah » il doit renier tous les intercesseurs. 

 

Si tu veux connaître plus parfaitement cela, apprend donc ces deux choses : 

 

-Les mécréants que combattit le Messager d’Allah, que la Paix soit sur lui, avouaient qu’Allah existait et qu’Il est l’Unique Seigneur, que personne d’autre que Lui ne crée, ni ne donne de subsistance, ni ne donne la vie ni la mort, ni ne dirige l’univers si ce n’est Allah seul ; comme le dit Allah (traduction rapprochée)  : 

 

« Dis: "Qui vous attribue de la nourriture du ciel et de la terre? Qui détient l’ouïe et la vue, et qui fait sortir le vivant du mort et fait sortir le mort du vivant, et qui administre tout?", Ils diront: "Allah". Dis alors: "Ne Le craignez-vous donc pas?" » (Sourate 10 verset 31)

 

Ceci est un point très important : c’est de savoir que les mécréants attestaient de tous cela et avouaient cela, mais ils n’étaient pas musulmans pour autant et ni leurs sangs ni leurs biens ne furent sacrés, malgré qu’ils étaient charitables, pèlerins et dévots, et qu’ils s’abstenaient de certains péchés par crainte d’Allah. 

 

-La chose qui fit d’eux des mécréants est qu’ils n’attestèrent pas que l’Unicité d’Allah dans la divinité, qui signifie que personne d’autre qu’Allah ne peut être invoqué ni espéré, sans aucun associé ; et que le secours de nul autre que Lui ne peut être imploré, et que nul ne mérite l’offrande et le vœu que Lui seul, pas même un ange ni un prophète envoyé : Quiconque implore le secours d’un autre que Lui devient mécréant, et quiconque fait une offrande à un autre que Lui devient mécréant, et quiconque fait un vœu pour un autre que Lui devient mécréant, etc. 

 

Et le summum de tout cela est que tu saches que les idolâtres que combattit le Messager d’Allah, que la paix soit sur lui, invoquaient des êtres saints comme les anges, Jésus, ‘Ouzayr, et autres saints, et c’est pour ça qu’ils furent mécréants malgré qu’ils avouaient qu’Allah soit le seul Créateur et pourvoyeur, et dirigeant de l’univers. 

 

Une foi que tu connaîtras ça, c’est que tu connais le sens de « Il n’y a de vraie divinité qu’Allah » et tu sauras que quiconque adore un prophète, un ange ou implore son secours : il a quitté l’Islam, et c’est cette mécréance que combattit le prophète, que la Paix soit sur lui. 

 

Donc, si un idolâtre te dis : « Nous savons que c’est Allah le Créateur et Celui qui donne subsistance, mais ces saints sont proches de Lui donc nous les invoquons et leurs faisons des vœux et leur implorons secours afin d’obtenir leur rang et leur intercession, mais nous avons bien compris que c’est Allah le Créateur et le dirigeant de l’univers »  

 

Répond lui : Ton précepte est celui d’Abou Jahl et ses semblables qui invoquent Jésus, ‘Ouzeyr, les anges et les saints pour obtenir cela d’eux (traduction rapprochée) : 

 

« C’est à Allah qu’appartient la religion pure. Tandis que ceux qui prennent des protecteurs en dehors de Lui (disent): "Nous ne les adorons que pour qu’ils nous rapprochent davantage d’Allah". En vérité, Allah jugera parmi eux sur ce en quoi ils divergent. Allah ne guide pas celui qui est menteur et grand ingrat. » (Sourate 39, verset 3)

 

Et Allah dit (traduction rapprochée) :

 

"Ils adorent au lieu d'Allah ce qui ne peut ni leur nuire ni leur profiter et disent : "Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès d'Allah..." (sourate Jonas 10 verset 18)

 

Lorsque tu médites bien cela, tu sauras alors que les mécréants attestent l’Unicité d’Allah dans la Seigneurie, ce qui consiste à croire qu’Il est le seul Créateur et dirigeant de l’univers, et qu’ils adorent Jésus, les anges et les saints pour que ceux-ci les rapprochent d’Allah et plaident en leur faveur.

 

Tu sauras alors que les mécréants, et tout particulièrement les chrétiens d’entre eux, adorent Allah jour et nuit et se montre ascète quant aux choses mondaines, généreux, et se retire dans les monastères, mais malgré tout ça : c’est un mécréant ennemi d’Allah et éternelle en enfer ; pour avoir eu des croyances en Jésus ou autres saints, et pour l’avoir invoqué et lui avoir fait des sacrifices et vœux.

 

Tout ceci te montre ce qu’est l’Islam, et à quoi invita ton prophète, que la paix soit sur lui, et cela te montre qu’ils s’en sont écartés.

 

Cela te montre aussi ce que voulait dire le Prophète, que la Paix soit sur lui, lorsqu’il dit : 

 

« L’Islam a commencé étranger, et redeviendra étranger comme il le fut au début. »

 

Ainsi, Allah ! Allah !

 

Ô mes frères !

 

Agrippez-vous à la racine de votre religion !

 

Et son début, sa fin, sa racine et sa base est : l’attestation qu’il n’y a de vraie divinité qu’Allah.

 

Connaissez son sens, aimez-le, et aimez ses adeptes, et faites en vos frères, même s’ils sont loin de vous. 

 

Et désavouez les Tâghoût , opposez vous à eux et haïssez les, et haïssez ceux qui les aimes, ou plaident en leur faveur, ou ne les considèrent pas mécréants, ou qui disent « Je me fiche bien d’eux ! » ou « Allah ne m’a pas chargé d’eux ! »

 

Car celui là a mentit contre Allah et l’a diffamé !

 

Allah l’a incontestablement chargé d’eux, et lui a ordonné de mécroire en eux et de les désavouer, fussent-ils ses frères, ses enfants ou qui que ce soit…

 

Allah ! Allah !

 

Agrippez-vous à cela, afin que vous rencontriez votre Seigneur sans rien Lui associer.

 

Ô Allah !

 

Fais nous mourir musulmans, et fais nous rejoindre les saints. 

 

Nous clôturerons ce discours par un verset qu’Allah mentionna dans Son Livre, qui te montrera que l’impiété des idolâtres de notre époque est bien pire que celle de ceux que combattit le messager d’Allah, que la Paix soit sur lui. 

 

Allah a dit (traduction rapprochée) : 

 

« Et quand le mal vous touche en mer, ceux que vous invoquiez en dehors de Lui se perdent. Puis, quand Il vous sauve et vous ramène à terre, vous vous détournez. L’homme reste très ingrat! » (Sourate 17 verset 67)

 

Vous avez entendu qu’Allah a bien dit des mécréants que lorsqu’un mal les touche alors qu’ils sont en pleine mer, ils abandonnent leurs idoles et leurs dieux, et n’implorent pas leur aide, mais ils ne demandent qu’à Allah uniquement sans aucun associé, et n’implorent que Son aide à Lui.

 

Puis, une fois sauvé, ils se mettent à idolâtrer. 

 

Mais aujourd’hui, tu vois ces idolâtres contemporains, certain d’entre eux est même prétendument un savant ascète, studieux et dévot : lorsqu’un mal l’atteint il se met à implorer l’aide d’autres qu’Allah, comme Ma‘roûf, ou ‘Abdelqader Al Jilâni, et plus noble qu’eux encore : Zayd Ibn Al Khattâb et Zoubeyr, et plus noble qu’eux encore : le messager d’Allah, que la Paix soit sur lui. C’est à Allah que nous implorons l’aide… 

 

Pire encore, c’est qu’ils implorent même le secours des Tâghoût impies et perfides comme Chamsân, Idrîs, ashqar, Yoûssouf et leurs semblables.  

 

Et Allah, Purifié de tout associé, demeure le plus savant. 

 

Source : Dourar As-Saniyya, volume 2 pages 116-120 

copié de minhaj sunna

 

 

Cheikh Muhammad Ibn ‘Abdel-Wahhâb - الشيخ محمد بن عبد الوهاب
Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:39
Ceci est dû à son amour pour ce bas monde...

Al-Marwadhî a rapporté qu’un homme se prononça sur une chose et Abû ‘Abdillah [l'imam Ahmad] le désapprouva :

 

« Ceci est dû à son amour pour ce bas monde :

On l’interroge sur un domaine qu’il ne maîtrise pas et il répond quand même. »

 

[Îqâdh uli-Himam de cheikh Abdul-'Azîz As-Salmân]

 

ونقل المروذي: أن رجلاً تكلم بكلام أنكره عليه أبو عبدالله، قال

هذا من حبه الدنيا يُسئلُ عن الشيء الذي لا يحسن فيحمل نفسه على الجواب

( إيقاظ أولي الهمم العالية إلى اغتنام الأوقات الخالية – الشيخ عبدالعزيز السلمان )

 

copié de citationssalafssalih.com

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر