compteur de visite

Catégories

10 novembre 2015 2 10 /11 /novembre /2015 19:34
Un guide simple pour comprendre le terrorisme (dossier)

Louange à Allah, Prière et Salut sur le Messager d’Allah, ses proches, ses Compagnons et ceux qui sont guidés par son droit chemin.

 

Étudiant :

 

«Que la paix soit sur vous.»

 

Imam :

 

«Et que la paix et la miséricorde d’Allah soient sur toi.»

 

Étudiant :

 

«Qu’est-ce que l’Islam ?

 

Et qu’est-ce qu’un musulman ?»

 

Imam :

 

«L’Islam est la religion qui a été révélée à tous les prophètes d'Allah.

 

L’Islam est de se soumettre à Allah en L’adorant Lui Seul, sans associé, d’obéir à Ses ordres et de s’éloigner de toute forme de polythéisme.

 

Un musulman est une personne qui suit la foi Islamique.»

 

Étudiant :

 

«Quelles sont les sources de la religion Islamique ?»

 

Imam :

 

«Les sources de l’Islam sont au nombre de deux :

 

1. Le Coran qui est le livre qui a été révélé au prophète Mohammad (Que la paix et les bénédictions d’Allah soient sur lui).

Il est considéré par tous les musulmans comme étant la véritable Parole d'Allah, qu’Il a communiqué à l’humanité par le biais de la révélation à son prophète choisi, Mohammad.

 

2. La Sounnah qui est la tradition ou la voie prophétique.

Ceci inclut les paroles, actions, approbations silencieuses, apparence extérieure et comportement du prophète qui ont été observés par ses compagnons, écrits et transmis génération après génération sous forme écrite ou orale.

On se réfère souvent à cette littérature comme étant les Hadiths.

Les musulmans n’adorent pas le prophète Mohammad sous quelque forme que ce soit.»

 

Étudiant :

 

«Qui est Allah ?»

 

Imam :

 

«Allah est Dieu Tout-Puissant.

 

C’est un terme arabe qui signifie : Le Dieu Seul qui mérite d’être adoré.» 

Publié par dinealhaqq.fr

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:09
Remède pour une vie heureuse (vidéo)

Question :

 

Les gens s'efforcent d'atteindre le bonheur, leurs façons de l'atteindre étant diverses, si notre Cheikh se permettrait de clarifier pour les gens des jalons sur leur chemin pour y parvenir ?

 

Cheikh :

 

Je ne pense pas qu'il y a une différence en cela sauf chez les philosophes.

 

Parmi les musulmans qui croient en Allah et en Son messager صلى الله عليه وسلم, et qui croient qu'il n'y a pas de chemin vers le bonheur dans cette vie ou dans l'autre, sauf en s'accrochant à l'islam il n'y a pas de multiples réponses - (la seule réponse) est de s'accrocher à l'Islam.

 

Et vice-versa, celui qui veut la misère doit se détourner de l'islam, et cela est très clair à partir de nombreux versets, comme Sa parole, le Très-Haut, dans le verset bien connu (traduction rapprochée) : 

 

وَمَنۡ أَعۡرَضَ عَن ذِڪۡرِى فَإِنَّ لَهُ ۥ مَعِيشَةً۬ ضَنكً۬ا وَنَحۡشُرُهُ ۥ يَوۡمَ ٱلۡقِيَـٰمَةِ أَعۡمَىٰ ( ١٢٤

قَالَ رَبِّ لِمَ حَشَرۡتَنِىٓ أَعۡمَىٰ وَقَدۡ كُنتُ بَصِيرً۬ا ( ١٢٥

قَالَ كَذَٲلِكَ أَتَتۡكَ ءَايَـٰتُنَا فَنَسِيتَہَا‌ۖ وَكَذَٲلِكَ ٱلۡيَوۡمَ تُنسَىٰ ( ١٢٦

 

« Et quiconque se détourne de Mon Rappel, mènera certes, une vie pleine de gêne, et le Jour de la Résurrection Nous l’amènerons aveugle au rassemblement». 
Il dira: «Ô mon Seigneur, pourquoi m’as-Tu amené aveugle alors qu’auparavant je voyais?» 
[Allah lui] dira: «De même que Nos Signes (enseignements) t’étaient venus et que tu les as oubliés, ainsi aujourd’hui tu es oublié».
 [Taa Haa 20:124-126]

 

Mais la chose que nous devons prêter attention, quelque chose qui est une très grande réalité et douloureux sous un autre angle pour beaucoup de muslims il manque, beaucoup d'entre eux (il y a un manque) en termes de connaissances et certains d'entre eux complètement, est que l'Islam avec le Livre d'Allah et la Sunna du Messager d'Allah صلى الله عليه وسلم sur la compréhension des Salaf As-Salih est le remède pour toutes les maladies et les maladies psychologiques qui ont affligé une  personne qui n’a pas goûté le bonheur.

 

L’Islam dérivé du Livre et la Sunna et la méthodologie des Salaf As-Salih est le remède.

 

Mais la chose que je tiens à mentionner maintenant, c'est que de nombreuses questions étrangères sont entrées dans ce remède, qui, si nous ne disons pas l'avoir corrompu complètement, l'ont empêché tout au moins d'être un droit absolu, (et je parle ici pour) ces choses qui sont entrés en Islam qui ne sont pas une partie de ceci, que ce soit dans la croyance, l’adoration, le comportement ou les mœurs, et en raison de ces choses qui l'ont affligé, l'Islam est tourné à l'envers... son incidence ne s’est pas manifesté dans la communauté qui la pratique.

 

Donc la faute n'est pas à l'islam, mais plutôt à ces choses qui ont été rajoutés.

 

C'est pourquoi nous avons toujours et à jamais insisté pour dire que si nous voulons ce bonheur, il n'y a aucune voie à cela, comme nous l'avons déjà mentionné, si ce n'est par l'Islam, mais pas, si l'expression est correcte, l'Islam avec une compréhension «élastique», mais spécialement avec la compréhension basée sur le Livre, la Sunna et la méthodologie des Salaf As-Salih.

 

C'est alors cela, et rien d'autre, qui sera la source du bonheur. 

 

Quel que soit le cas, je maintiens que ce genre de questions sont étudiées dans les universités qui ne sont pas spécialisés, en fait, ne donnent pas d'importance à l'étude de l'Islam, mais sont préoccupés par l'étude de la culture générale que ce soit l'Islam, ou la philosophie, la laïcité ou des choses comme ça [c'est à dire qu'ils ne savent pas que le bonheur se trouve dans le suivi du véritable islam, ils passent donc leurs temps à essayer de trouver d'autres moyens pour y parvenir]. 

 

Parmi les muslims, la compréhension est qu'il n'y a pas de bonheur, sauf en s'accrochant à l'islam, je voulais juste ajouter [par cette réponse, le point sur] s'accrocher à l'Islam à sa compréhension correcte ... 

 

Intervenant :

 

Ô Cheikh !

 

Je vous ai pris un livret que j’ai photocopié, appelé : «Les clés pour une vie heureuse» par Cheikh Abdur-Rahman ibn Nasir as-Sa'di (qui a été professeur de Cheikh 'Uthaymin, qu’Allah leur fasse miséricorde), même s’il y a seulement quelques pages, c'est un livre très grand, Ô cheikh. 

 

Cheikh :

 

Maa Shaa Allah. 

 

Intervenant :

 

Si une personne était déprimé, triste, mal à l'aise, surchargé avec tristesse, et de le lire, subhaanallaah !

 

En effet, si l'expression est permise, c'est comme si c'est de la magie. 

 

Cheikh :

 

Maa Shaa Allah. 

 

Intervenant :

 

Oui, par Allah, «Les clés pour une vie heureuse» vraiment incroyable, Ô cheikh. 

 

Cheikh :

 

Vous devriez le lire. 

 

Intervenant :

 

Il est grand, subhaanallaah !

Par Cheikh Abdur-Rahman ibn Nasir as-Sa'di.

 

Al-Hudaa wan-Noor, 311.

traduit par Minhaj Sunna 

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm char3i-La science legiferee - dans Rappels - تذكر
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:08
Servir son mari (audio)

Question :

 

Puisse Allâh être bon envers vous Eminent Cheikh.

 

Est-il exact de dire que ce n'est pas obligatoire à la femme de cuisiner, laver et autre que ceci dans la maison de son mari.

 

Et que tout ce qu'elle fait comme autres services pour son mari est simplement la courtoisie envers lui ?

 

Et commet-elle un péché si elle est désobéissante envers lui en refusant de faire les tâches ménagères ?

 

Puisse Allâh vous récompenser par le bien.

 

Réponse :

 

Al-hamdoulliLlah, que pour ce qui a été mentionné dans la question (c'est-à-dire qu'il n'est pas obligatoire pour la femme de cuisiner et de laver, etc.) alors en effet certains des savants du Fiqh ont dit cela (c'est-à-dire tenu ce point de vue), mais il est un subordonné.

 

Ceci est dû à deux choses :

 

La première affaire

 

Allâh a dit :

 

وَعَاشِرُوهُنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Et comportez-vous convenablement envers elles" (Sourate An-Nisā` verset 19)

 

Et il dit :

 

وَلَهُنَّ مِثۡلُ ٱلَّذِى عَلَيۡہِنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance" (Sourate Al-Baqara 2 verset 228) 

 

Et ce que l'on entend par 'urf (qui a été traduit par «honorablement» et «en ce qui est raisonnable» est à  la fois trouvé dans la sourate An-Nisā` et Sourate Al-Baqara, respectivement) est ce qui est habituelle entre les musulmans, qui ne contredit pas les lois d'Allâh سبحانه وتعالى. 

 

Par conséquent, il est obligatoire à la femme de s'associer avec son mari sur la base de ce qui est la pratique courante entre les musulmans, qui ne contredit pas les lois d'Allâh.

 

Et en effet, il a été la pratique courante entre les musulmans (à la fois) par le passé et le présent que la femme sert son mari, et que la femme effectue toutes les tâches nécessaires pour servir son mari dans sa maison.

 

Et comment sera la relation agréable, et comment la relation sera fondée sur ce qui est d'usage entre les musulmans si la femme n'a pas exécuté ses devoirs de servir son mari ?!

 

Par conséquent, la parole d'Allâh :

 

وَعَاشِرُوهُنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Et comportez-vous convenablement envers elles" (Sourate An-Nisā` verset 19)

 

et :

 

وَلَهُنَّ مِثۡلُ ٱلَّذِى عَلَيۡہِنَّ بِٱلۡمَعۡرُوفِ‌

 

(traduction rapprochée) 

 

"Quant à elles, elles ont des droits équivalents à leurs obligations, conformément à la bienséance" (Sourate Al-Baqara 2 verset 228)

 

Est une preuve qu'il est obligatoire pour la femme d'effectuer pour son mari ce qui est coutumier sans gaspiller ou radinerie (le Cheikh a commis une erreur ici, mais lui-même corrigé par la suite)... Je veux dire sans dépasser les limites ou d'être négligente.

 

Et en vérité, nous avons mentionné que la pratique commune des musulmans de l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم jusqu'à nos jours est que la femme serve son mari.

 

La deuxième affaire

 

Le Prophète صلى الله عليه وسلم a commandé a la femme d'obéir à son mari et il a été catégorique à le faire (comme) il dit :

 

لَوْ أَمَرْتُ أحدًا أنْ يَسْجُدَ لأَحَدٍ لأَمَرْتُ المرأةَ أنْ تَسْجُدَ لِزَوْجِها من عِظَمِ حَقِّهِ عليْها

 

«Si je devais ordonner à toute personne de se prosterner devant un autre, j'aurais ordonné à la femme de se prosterner devant son mari à cause des grands droits qu'il détient sur elle.»

Rapporté par At-Tirmidhi, Abou Dawoud et d'autres et Cheikh Al-Albani l'a jugé authentique

 

Si un homme a ordonné à sa femme une affaire et elle ne l'a pas fait et par le biais de cela il est devenu en colère contre elle, les anges d'Ar-Rahman (également) deviennent en colère contre elle.

 

Par conséquent, si le mari lui ordonne de le servir (c'est-à-dire à remplir une tâche), il est obligatoire pour elle de lui être obéissante.

 

Ceci est par rapport au verdict islamique.

 

Il est le point de vue de la majorité (des savants) et il est correct.

 

(Cependant) un cas est une exception de ce qui est : Si la coutume voulait que les femmes ne servent pas (leurs maris), alors ceci est une exception car c'est écarté de la pratique courante.

 

Par conséquent, si une femme était d'un foyer où la coutume dans le pays était que les membres de ce ménage où les femmes du foyer de par le prestige/noblesse ou quelque chose comme ça ne servent pas (leurs maris), alors elle est exempté de celà.

 

Traduit et publié par l'Equipe Oummi et Moi 

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:07
Sagesse de la littérature arabe

تواضع تكن كالنجم لاح لناظر***على صفحات الماء وهو رفيع

 

Sois humble, tu seras comme l'étoile qu'on aperçoit

sur la surface de l'eau alors qu'elle est élevée


ولا تك كالدخان يعلو بنفسه***على طبقات الجو وهو وضيع

 

Et ne sois pas comme la fumée qui s'élève dans l'air

alors qu'elle est basse (médiocre).

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:06
L'épreuve de la tombe et son supplice

Question :

 

Quelle est la croyance des gens de la Sounnah et du Groupe (Ahl As-Sounnah wa Al-Jamâ'ah) concernant le supplice de la tombe?

 

Et est-ce que celui-ci se fait ressentir sur l'âme seulement ou sur l'âme et le corps?

 

Réponse :

 

Fait partie de la croyance des gens de la Sounnah et du Groupe, le fait de croire au supplice de la tombe et ses délices.

 

Le mort est soit sous les délices ou soit il est châtié.

 

Les gens de la Sounnah et du Groupe croient en cela.

 

Et le Prophète (Prière & Salut d'Allah sur Lui) a informé de cela.

 

La tombe est soit un jardin parmi les jardins du Paradis, soit une fosse parmi les fosses de l'Enfer.

 

Il incombe au musulman de croire en cela.

 

Et Allah a informé son Prophète (Prière & Salut d'Allah sur Lui) de deux individus qui se faisaient châtier : L'un d'eux (car) il colportait la médisance et l'autre (car) il ne se préservait pas de son urine.

 

Les gens de la Sounnah et du Groupe croient au supplice de la tombe et en ses délices et que ceci se réalise sur l'âme et le corps ensemble néanmoins la part réservée à l'âme est plus élevée comme Allah, Puissant et Grand a dit (selon la traduction du sens du verset) concernant les gens de Pharaon (traduction rapprochée) :

 

{Le Feu auquel ils sont exposés matin et soir} [Sourate Al-Ghâfir, verset 46].

 

Ainsi, le mort vertueux se retrouve sous les délices dans sa tombe et le non vertueux est châtié dans sa tombe et le Jour de la Résurrection, le châtiment sera plus grand et les délices seront plus grands après la Résurrection.

 

Source: Nour 28/66

Traduction: sounnah-publication

 

عقيدة أهل السنة والجماعة في عذاب القبر

ما هي عقيدة أهل السنة والجماعة في عذاب القبر، وهل هو على الروح فقط، أو على الروح والجسد؟
من عقيدة أهل السنة والجماعة الإيـمان بعذاب القبر ونعيمه، الميت إما أن ينعم وإما أن يعذب، أهل السنة والجماعة يؤمنون بذلك، وقد أخبر النبي بهذا عليه الصلاة والسلام عن ذلك: فالقبر إما روضة من رياض الجنة، وإما حفرة من حفر النار، فعلى المسلم أن يؤمن بهذا. وقد أطلع الله نبيه صلى الله عليه وسلم على شخصين يعذبان، أحدهما كان يمشي بالنميمة، والآخر كان لا يتنـزه من بوله
أهل السنة والجماعة يؤمنون بعذاب القبر ونعيمه، أنه حق على الروح والجسد جميعاً، ولكن نصيب الروح أكثر، كما قال الله جـل وعـلا في آل فرعـون: النَّارُ يُعْرَضُونَ عَلَيْهَا غُدُوًّا وَعَشِيًّا[
 سورة غافر، الآية 46]، فهكذا الميت الصالح ينعم في قبره، وغير الصالح يعذب في قبره، ويوم القيامة العذاب أشد، والنعيم أعظم، بعد البعث والنشور

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:05
L'éducation des filles aujourd'hui est plus difficile que celle des garçons (audio-vidéo)

 

L'éducation des filles est aujourd'hui plus difficile que celle des garçons. 
 

Car elles se sont mises à sortir vers les écoles, vers des fonctions, à aller travailler.
 

Alors préservez-les lors de leurs sorties.
 

Qu'elles ne sortent pas embellies qu'elles ne soient pas dévoilées, quelles ne soient pas débauchées.
 

Liez-les par une protection, la pudeur et la honte. 
 

Qu'elle ne monte pas seule avec un chauffeur qui ne lui est pas un mahram, car c'est un isolement interdit. 
 

Et combien de causes arrivent pour que la fille monte en voiture avec un chauffeur qui n'est pas de ses mahram ! 
 

Combien de catastrophes et de turpitudes sont arrivées.
 

Craignez Allah, serviteurs d'Allah! 
 

Préservez vos enfants, garçon et fille, car vous serez interrogés à leur sujet devant Allah سبحانه و تعالى. 
 

Et car leur dépravation/pervertissement sera une perte pour vous ici-bas et dans l'au-delà.
 

Alors craignez Allah, serviteur d'Allah ! 
 

Préservez votre descendance.

 

وَٱلَّذِينَ ءَامَنُواْ وَٱتَّبَعَتۡہُمۡ ذُرِّيَّتُہُم بِإِيمَـٰنٍ أَلۡحَقۡنَا بِہِمۡ ذُرِّيَّتَہُمۡ وَمَآ أَلَتۡنَـٰهُم مِّنۡ عَمَلِهِم مِّن شَىۡءٍ۬‌ۚ

 

(Traduction rapprochée)

 

"Ceux qui auront cru et que leurs descendants auront suivis dans la foi, Nous ferons que leurs descendants les rejoignent. Et Nous ne diminuerons en rien le mérite de leurs oeuvres." (sourate At-Tur verset 21)

 

traduit par دورة العلوم - Les cercle des sciences

Retranscription par une soeur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:04
Délaisser l’accomplissement des causes ou reposer entièrement sur celles-ci ? (audio)

 

Question :

 

Votre éminence, quel est le jugement relatif au fait de délaisser complètement l’accomplissement des causes dans ce bas-monde et quel est le jugement concernant le fait de se reposer entièrement et uniquement sur celles-ci ?

 

Réponse :

 

Ces deux attitudes ne sont pas permises.

 

Ne délaisse pas l’accomplissement des causes car Allah a ordonné d’y avoir recours et le messager صلى الله عليه و سلم mettait en oeuvre des causes.

 

Cependant en même temps qu’on accomplit des causes, on doit s’en remettre totalement à Allah, on ne se repose pas sur les causes et pour cette raison les salafs ont dit : s’en remettre aux causes est une forme d’association et les délaisser totalement est une aberration dans la croyance.

 

Il faut lier les deux : mettre en oeuvre les causes permises et légiférées et s’en remettre totalement à Allah سبحانه و تعالى concernant les résultats.

 

traduit par SalafIslam.fr

 

ما حكم التوكل بدون اتخاذ الأسباب

السؤال : ما حكم ترك الأسباب في هذه الدنيا، فضيلة الشيخ وما حكم التعلق بها؟

الجواب : كلا، الأمرين لا يجوز، لا ترك الأسباب، لان الله أمر باتخاذ الأسباب والرسول صلى الله عليه وسلم، كان يتخذ الأسباب، لكن لا بد مع اتخاذ الأسباب من التوكل على الله، فلا يعتمد على السبب ولهذا يقول السلف اعتماد على سبب شرك، وترك السبب قدح في العقيدة، يجمع بين الأمرين، فعل السبب المباح مع التوكل على الله، سبحانه وتعالى

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:02
L’homme qui enseigne aux femmes derrière un écran (vidéo)

Question :

 

Ici, une fois par semaine, nous organisons des cours sur la religion islamique pour les musulmans de Hongrie ou les hongrois qui veulent assister aux cours et nous l’avons annoncé.

 

Et le nombre (de participants) ne posait pas de problème.

 

Et la plupart du temps, les jeunes filles présentes étaient des jeunes filles musulmanes.

 

Et il y avait toujours une personne que l’on appelait Chihâb Ad Dine : il me parlait en arabe et moi, je traduisais en hongrois.

 

Jusqu’à maintenant, l’organisation des cours est qu’ils sont assis face à nous et nous, nous leur enseignons la religion.

 

Cela est-il permis ou doit il y avoir une séparation (entre eux et les femmes) ?  

 

Cheikh Al Albânî :

 

Je comprends de ta question qu’elles ont le visage découvert ?

 

Question :

 

Oui, portant le voile mais sans le niqâb. 

 

Cheikh Al Albânî :

 

Je t’ai donc dispensé de développement détaillé (du sujet).

 

Je t’ai dit « visage découvert ».

 

J’ai été questionné sur cette question à maintes et maintes reprises : qu’il n’est pas permis à celui qui enseigne aux femmes de leur enseigner sans qu’il n’y ait entre lui et elles un rideau/obstacle.

 

Cela n’est permis que dans un seul cas, qui serait de concrétiser l’état d’infaillibilité, celle qui ne se reproduira plus après le Prophète صلى الله عليه وسلم.

 

Et l’autre cas - et c’est celui qui peut se produire-  est si le professeur ou le prêcheur ou l’enseignant est une personne âgée, vénérable, avancée en âge et connue auprès des gens pour sa droiture et sa piété, au point que prédomine chez les gens que primo il ne soit pas possible qu’il soit lui-même tenté et que secundo, il ne soit pas possible à aucune des présentes d’être tentée par lui car c’est un shaykh âgé n’ayant nul intérêt quant à cet ici-bas.

 

Donc, si cette description ou cette condition se réalise alors c’est permis.

 

Si non : alors parmi la fermeture de la porte aux reproches, il faut que le professeur soit derrière un rideau ou derrière un obstacle, quel que soit le genre de cet obstacle.

 

Et plus particulièrement qu’il est aisé désormais de trouver des supports faisant parvenir la voix : qu’il soit alors dans une pièce et qu’elles soient elles dans une autre pièce.

 

C’est ce qui est obligatoire si l’enseignant est un jeune.

 

Et parmi les avantages de l’enseignement dans le pays de l’Arabie Saoudite, comme nous l’avons fait savoir, est que l’enseignant est un docteur qui n’enseigne pas aux filles face à face, mais seulement il s’exprime alors que sa parole est transmise par un téléviseur exclusif, afin qu’il soit vu et que lui ne puisse voir.

 

Et malgré cela, j’ai pris une leçon et une jurisprudence que j’ai inclus dans la condition précédente, lorsque j’ai dit si le professeur est une personne âgée dont on ne craint pas qu’il soit lui-même atteint par la tentation de l’une d’elles ou que l’une d’elles ne soit tentée par lui.

 

Il m’aurait suffit de dire la 1ère, mais l’autre est également très importante.

 

Et cette leçon bénéfique je l’ai prise de l’histoire qui suit.

 

Nous avons appris qu’un parmi les docteurs qui donnaient leurs cours à des étudiantes par le moyen de la télévision : lui ne les lui voyait pas et elles, elles le voyaient.

 

L’une d’elles s’éprit de lui et l’aima.

 

Et ce qui était apparent est qu’elle était une princesse et vous savez que les princesses, leur rôle et leur influence sont plus grandes que les autres (femmes).

 

Elle faillit s’interposer entre le mari (ndT : le docteur) convoité et je ne dis pas que lui était épris, de crainte que cela ne soit expliqué comme lui faisant l’action : il était seulement celui qui subissait la passion.

 

Elle faillit s’interposer entre le mari convoité par la princesse et son épouse à lui afin de libérer le chemin pour elle-même.

 

Puis, notre Seigneur ‘Azza wa Jall préserva le docteur susmentionné et il se sauva et retourna dans son pays.

 

Donc il n’est pas vrai, si nous supposons pour le professeur ce que nous appelons l’infaillibilité, et nous parlerons maintenant la langue des soufis qui distinguent entre l’infaillibilité et la préservation : ils disent « le saint est préservé mais il n’est pas infaillible ».

 

Nous disons donc - et il se peut que ce docteur soit préservé mais pas infaillible.

 

Mais vers qui s’est déplacée l’épreuve ?

 

Vers l’étudiante.

 

Puisque lui ne la voyait pas mais qu’elle, elle le voyait.

 

C’est pourquoi, afin d’empêcher les choses néfastes entre les deux genres - le professeur homme et les femmes qui reçoivent l’enseignement, il doit donc être derrière un obstacle (qui empêche de le voir).

 

J’espère t’avoir répondu ?

 

Question :

 

Complètement.

 

traduit par دورة العلوم - Le cercle des sciences

Cheikh Mouhammad Nacer-dine Al-Albany - الشيخ محمد ناصر الدين الألباني

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Apprentissage - طلب العلم
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:01
Les objectifs du mariage en islam

La législation islamique est une législation sage, ayant un but et un sens.

 

Parmi les Noms d'Allah : Le Sage (Al Hakim)

 

Il nous incombe de croire fermement qu'Il est Sage dans Sa législation comme Il l'est dans Sa Création.

 

Parmi les sagesses du mariage on retrouve les éléments suivant...

 

Baisser le regard

 

Que ce soit pour l'homme ou la femme.

 

Le coran et la sounnah de notre noble Prophète صلى الله عليه وسلم  accordent un intérêt important à ce point.

 

Allah تعالى a dit dans la traduction rapprochée du sens en ordonnant aux hommes et aux femmes de baisser le regard:

 

"Dis aux croyants de baisser leurs regards et de garder leur chasteté. C'est plus pur pour eux. Allah est, certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu'ils font. Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté." Sourate La lumière - v 30/31

 

La négligence dans le fait de baisser le regard mène au dérapage des mœurs.

 

Et nous en sommes témoins dans la plupart de nos villes et de nos capitales musulmanes, malheureusement.

 

Préserver sa chasteté

 

Les versets qui ordonnent ce point ont été révélés en corrélation avec les versets qui ordonnent de baisser le regard. 

 

Sans doute parce que le fait de baisser le regard est le résultat de la préservation de sa chasteté dans la plupart des cas. 

 

Celui qui se sait sous l'observation d'Allah تعالى se doit de baisser le regard par crainte et pudeur vis à vis de Lui afin de préserver sa chasteté de ce qu'Allah lui a défendu et qu'il ne tombe pas dans la débauche. 

 

Il a été authentifié que le prophète عليه الصلاة والسلام a dit : 

 

"Les yeux forniquent, et leur fornication est le regard; les oreilles forniquent, et leur fornication est l'écoute"

 

puis il termina par :

 

"et c'est le sexe qui rend cela véridique ou le dément."

 

La procréation

 

Elle représente une brique dans la construction de la société et une cause du grand nombre des suiveurs du Sceau des Prophètes et des Envoyés. 

 

Et ce sujet devient encore plus clair avec le hadith rapporté par Al Bukhari dans son sahih, d'après Abdullah Ibn Mass'oud, dans lequel le Prophète عليه الصلاة والسلام exhorta les jeunes musulmans, d'une manière délicate afin de les guider vers ce qui leur sera bénéfique et salutaire :

 

"Vous les jeunes, celui d'entre vous qui en a les capacités qu'il se marie car ceci va lui faire baisser le regard et est plus chaste pour le sexe.

Et celui qui n'en a pas la capacité alors qu'il jeûne car le jeûne sera pour lui un bouclier." 
 

Et d'après Al Bayhaqi, Abou Oumama rapporte: 
 

"Mariez-vous, car je vais me venter de votre nombre par rapport aux autres communautés."

 

Nous avons remarqué d'autres éléments que l'on peut compter parmi les objectifs du mariage, comme la stabilité et l'apaisement de l'âme.


Certains se trompent en pensant que le but principal du mariage est d'obtenir le délice et la jouissance facilement, sans aucun autre objectif. 


Ceci est une fausse interprétation.

 

Beaucoup de jeunes sont tombés dans ce péril destructeur et ont sombré dans les mœurs les plus basses.


Le résultat en est que beaucoup de jeunes de nos villes ont des vies semblables à celles des animaux.


Les animaux ne sont pas tenus responsables de leurs actes car la plume est levée pour eux, mais ces jeunes là sont encore plus égarés et dans une situation bien pire.

 

traduit par twitter.com/amanjami2

 

أهدافُ الزواج في الإسلام
التشريع الإسلامي تشريع حكيم، وله هدف ومغزى، فالله تعالى من أسمائه الحكيم، لذا يجب أن نعتقد جازمين أنه تعالى حكيم في تشريعه، كما هو حكيم في خلقه وصنعه
فحِكَمُ تشريع الزواج تكمن في الأمور التالية
1. غض البصر من الظرفين: وقد اهتم الإسلام في قرآنه، وسنة نبيه الكريم صلى الله عليه وسلم بهذا الأمر، يقول الله تعالى وهو يأمر الرجال والنساء معا بغض البصر

{قل للمؤمنين يغضوا من أبصارهم ويحفظوا فروجهم ذلك أزكى لهم إن الله خبير بما يصنعون (30) وقل للمؤمنات يغضضن من أبصارهن ويحفظن فروجهن}(النور: 30-31)
والتساهل في مسألة غض البصر يؤدي إلى الانزلاق الخلقي، كما هو مشاهد في أكثر مدننا وعواصمنا الإسلامية -وللأسف الشديد
2. حفظ الفرج: وقد تناولت الآيات التي تقدم ذكرها قريبا الأمر بحفظ الفرج، مع الأمر بغض البصر، ولعل الأول يُنتج الثاني، بمعنى: أن غض البصر ينتج حفظ الفرج في الغالب الكثير، لأن من تمكنت منه مراقبة الله تعالى فلازم غض بصره خوفا من الله، وحياء منه، سوف يحفظ فرجه عما حرمه الله عليه، ولا يقع في الفاحشة
وقد صحعنه عليه الصلاة والسلام قوله: «العينان تزنيان، وزناهما النظر، والأذنان تزنيان، وزناهما السماع» إلى أن قال

«والفرج يصدق ذلك أو يكذبه»

رواه البخاري 6243، ومسلم 2657

3. الحصول على النسل: الذي هو لبنة في بناء المجتمع، وسبب إكثار أتباع خاتم الأنبياء
ويزيد الأمر وضوحا الحديث الذي رواه البخاري في "صحيحه" عن عبد الله ابن مسعود والذي يخاطب فيه الرسول الكريم عليه الصلاة والسلام شباب المسلمين بذلك الأسلوب الرقيق ليرشدهم إلى ما فيه صلاحهم ونجاتهم، إذ يقول عليه الصلاة والسلام

«يا معشر الشباب، من استطاع منكم الباءة فليتزوج، فإنه أغض للبصر، وأحفظ للفرج، ومن لم يستطع فعليه بالصوم، فإنه له وجاء»

 رواه البخاري 5065، ومسلم 1400

وعند البيهقي من حديث أبي أمامة

«تزوجوا فإني مكاثر بكم الأمم»

 رواه البيهقي في "السنن الكبرى" 7/125 وهو في "الصحيحة" 1782

وقد تقدمت بعض المعاني التي يمكن أن تعد من أهداف الزواج كالهدوء وراحة النفس مثلا
وقد يخطئ الذين يظنون أن الغرض من الزواج هو الحصول على اللذة والمتعة كيفما تيسرت، وليس من وراء ذلك غرض آخر، وهذا التصور الخاطئ قد أوقع كثيرا من الشباب في مهالك خطيرة وسقوط في الخلق والانحطاط، مما جعل حياة عديد منهم في كثير من البلدان شبيهة بحياة الحيوانات التي عليها قلم التكليف بل هم أضل سبيلا وأسوأ حالا

Cheikh Mohammad Âman bnou 'Alî Al-Jâmî - الشيخ محمد أمان بن علي الجامي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
3 novembre 2015 2 03 /11 /novembre /2015 18:00
L'alliance avec les mécréants (audio)

 

Question :

 

Quel est le jugement de l'alliance avec les mécréants et quelles sont les sortes d'alliance ? 

 

Réponse :

 

-L'alliance avec les mécréants interdite, c'est d'être en accord avec eux dans leur religion et de les aimer pour leur religion.

 

Si le musulman aime un chrétien pour son christianisme, qu'il aime un juif pour son judaïsme ou qu'il aime un idolâtre pour son idolâtrie, et qu'il aime qu'ils soient secourus, alors il devient comme eux, cette alliance lui est donc interdite, comme Allah a dit :

 

 وَمَنْ يَتَوَلَّهُمْ مِنْكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ

 

«Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs.»

 

-Quant à l'alliance dans les transactions, la vente, l'achat, l'échange d'intérêt ou le travail des mécréants pour les musulmans, ceci ne fait pas partie de l'alliance, même si un musulman travaille pour un mécréant afin de prendre de lui un salaire, il n'y a pas de mal dans cela. 

 

Le Prophète صلى الله عليه و سلم a engagé un homme mécréant lors de sa hijra vers Médine pour qu'il lui indique la route vers Médine et il lui a donné son salaire. 

 

Donc il faut obligatoirement détailler dans l'alliance, celui qui les prend pour alliés et les aime pour leur religion, celui-ci devient mécréant et le noble verset s'applique sur lui :

 

 وَمَنْ يَتَوَلَّهُمْ مِنْكُمْ فَإِنَّهُ مِنْهُمْ

 

«Et celui d'entre vous qui les prend pour alliés devient un des leurs.»

 

Quant à l'alliance ayant pour sens les affaires avec eux dans toutes sortes d'intérêts, il n'y a pas de mal dans cela et ça ne fait pas partie de l'alliance blâmable. 

 

traduit par forum.daralhadith-sh.com

 

Cheikh Zayd Ibn Mohammed Al Madkhali - الشيخ زيد بن محمد بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع