compteur de visite

Catégories

1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 14:57
Comment connaitre la vérité lors des divergences d'opinions ? (audio)

(A partir de 3mn05 jusqu'à 4mn50)

 

La connaissance de la vérité lors des divergences passe par le biais du Livre et de la Sounnah avec la compréhension des pieux prédécesseurs, et si après cela, des points restent ambigus, reviens aux grands savants comme, parmi ceux qui sont décédés :

 

Shaykh Nasser Ad-dine Al-Albany,

Shaykh Ibn Baz.

 

Ils ont sûrement éclairci le point qui t'est ambiguë par le biais de leurs ouvrages et leurs livres.

 

Ceux-ci sont parmi les morts.

 

Quant aux vivants, il y a, par exemple :

 

Shaykh Ibn Al'Uthaymeen,

Shaykh Abdel-Aziz AlShaykh,

Shaykh Al-Fawzan,

Shaykh Rabi' Ibn Hadi

et Shaykh Mouqbil.

 

Ceux là, il convient de revenir à eux, s'appuyant sur la parole d'Allah (traduction rapprochée) :

 

"Demandez donc aux gens du rappel si vous ne savez pas".

 

Voici la preuve de notre réponse.

 

Traduit par Anas Abou Malik Al-Maimouni

 Publié par attamyiz.blogspot.fr

 

Cheikh Mohammad Outhmân Al-'Anjari - الشيخ محمد عثمان العنجري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 14:51
Celui qui oublie de mentionner Allâh au début de son repas

D'après 'AbdAllâh Ibn Mas'oud (qu'Allâh l'agrée), le Prophète (que la prière d'Allâh et Son salut soient sur lui) a dit :

 

«Celui qui oublie de mentionner Allâh au début de son repas (1) qu'il dise lorsqu'il s'en rappelle :

 

 بِسْمِ اللهِ فِي أَوَّلِهِ وَ آخِرِهِ

Bismillah Fi Awalihi Wa Akhirihi

 

lorsqu'il se rappelle ainsi il va commencer un nouveau repas et va priver le mauvais (2) de ce qu'il prenait de son repas». 

(Rapporté par Ibn Hibban et authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°198)

 

(1) C'est à dire qu'il oublie de dire "Bismillah"

(2) C'est à dire Chaytan.

 

عن عبدالله بن مسعود رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه و سلم

 من نسيَ أن يذكرَ اللهَ في أولِ طعامِه فليقل حين يذكرُ : بسمِ اللهِ في أولِه و آخرِه ، فإنَّهُ يستقبلُ طعامًا جديدًا و يمنعُ الخبيثَ ما كان يُصيبُ منهُ

(رواه ابن حبان و صححه الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ١٩٨)

 

Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 14:49
Les différents types de tazkiya (recommandation) et prend-on la science seulement des grands savants ? (audio-vidéo)

 

Le questionneur (Cheikh Yousouf Al-Hammadi) :

 

Le frère dit : 

 

Salam 'alaykoum wa rahmatou Allah wa barakatou.

 

Ô notre Cheikh, qu'Allah vous récompense en bien et qu'Il fasse que l'on profite de votre science.

 

Il y a ici des étudiants en sciences, nous ne connaissons d'eux que du bien, ils enseignent des livres dans le domaine de la croyance et la sounnah ; Puis sont venus à nous certains frères et ont propagé en premier lieu comme quoi la science ne se prend que des grands savants puis aussi qu'il faut une tazkiya (recommandation) venant des savants pour ceux qui donnent les cours cités précédemment.

 

Cela a donc conduit au délaissement de certains cours qui sont les seuls du pays.

 

 

Quelle doit être notre position vis-à-vis de cela ?

 

Nous voulons être dirigés sur la bonne voie...

 

Réponse :

 

Il n'y a pas de doute que la science se prend des grands savants et qu'il faut absolument une tazkiya (recommandation).

 

Cependant qui sont les grands savants ?

 

les grands savants sont ceux dont leur science les a rendus grandS et sont connus pour la science et cela même s'ils sont jeunes de par leur âge.

 

Il y avait des grands savants parmi les compagnons qui étaient jeunes en âge.

 

La science était prise d'eux et elle a illuminé ce bas-monde.

 

Cette question-là est donc importante, elle est donc que la science du jeune en âge peut le rendre grand .

 

Il est connu pour sa science qui est solide et utile.

 

Et ceci été très répandu chez les pieux prédécesseurs en commençant par les compagnons qu'Allah les agréé, jusqu'à après les grands imams.

 

Et il faut absolument une tazkiya (recommandation) et certes la science est la religion, il faut regarder de qui on prend notre religion.

 

Cependant comment est établie la tazkiya (recommandation) ?

 

La tazkiya s'établit de trois façons

 

La première façon : 

 

La recommandation de la personne provient directement des savants (avec écrit ou oralement conformément au terme employé en arabe) ou bien certains d'entre eux ou bien un groupe d'entre eux.


Et la recommandation ne s'établit pas par un, deux ou trois savants en particulier mais si un savant pris en considération ou bien un groupe d'entre eux dit qu'untel parmi les gens est recommandé et qu'il convient de prendre la science de lui.

 

La deuxième façon :

 

La personne est connue pour son enseignement sans que personne parmi les gens de sciences ne le réprimande.

 

La personne est connue pour enseigner et personne parmi les gens de sciences considérés, ne réprimande son enseignement.

 

Ceci est une recommandation par le silence (tazkiya soukoutiya) dans le sens où il ne convient pas de par la place qu'ont les savants, que la personne soit parmi ceux dont il ne faut pas assister au cours et qu'ils (les savants) ne l'interdisent pas.

 

La troisième façon et elle est importante :

 

Que la science de la personne soit une recommandation en elle-même.

 

Il n'enseigne que la Sounnah, c'est-à-dire là où se trouve la vérité.

 

Il ne prend sa science que des savants de la Sounnah et il en exactitude avec les livres des savants de la Sounnah.

 

Il n'y a pas une de ses paroles qui contredit la parole de l'un des savants pris en considération.

 

Cette personne-là, sa science elle-même le recommande.

 

Et les savants ne connaissent pas tous les étudiants en sciences religieuses dont la science est profitable .

 

Cependant, nous regardons la science qu'il propage.

 

Est-ce qu'il enseigne la Sounnah ?

 

Est-ce qu'il a du respect pour les avis des savants de la Sounnah ?

 

Est-ce qu'il prend les paroles des savants de la Sounnah ?

 

Donc si tout cela est présent alors sa science le recommande et la science sera prise de lui.

 

Et la parole consistant à dire que l'on prends la science seulement de ceux dont les savants ont recommandé directement (écris ou oral conformément au terme en arabe) fait obstacle à la porte du bien.

 

Beaucoup de pays où se trouvent des étudiants en science religieuse, ces derniers enseignent la Sounnah ainsi que les explications des gens de la Sounnah.

 

Ils enseignent en fonction de ce qu'ils apprirent, mais ils n'ont pas de recommandation venant d'un savant.

 

Cependant on ne connaît pas d'eux la moindre chose dans leur science qui ferait qu'ils soient critiqués.

 

Donc si nous disons qu'on ne prend pas la science d'eux, il n'y aurait plus de science dans beaucoup de pays et cela fera obstacle à la porte du bien et les gens de l'innovation se mettraient en place et enseigneraient et les gens de la Sounnah s'arrêteraient...

 

Et les gens de la Sounnah se mettraient à apprendre la science chez les gens de l'innovation ou bien sur internet ou autres...

 

Et cela n'est pas bien et ne convient pas.

 

Donc nous disons : Il faut absolument une recommandation (tazkiya) et il ne convient pas que nous soyons négligents en prenant la science de tout le monde, cependant comment est établie une recommandation ?

 

-Sois directement (par écrit ou oralement) d'un savant ou bien par un nombre de savants connus pour être de la Sounnah.

 

-Sois en étant connu pour l'enseignement et qu'aucun savant ne réprimande d'assister au cours de la personne.

 

-Sois par une science authentique, saine et dénudée de tout ce qui pourrait faire qu'elle soit critique, de par tout ceci l'étudiant en science religieuse qui enseigne est connue.

 

Et il n'y a pas de doute qu'il est obligatoire à chacun qu'il s'arrête à ce qu'il connait et qu'il ne dépasse pas les limites de ce qu'il sait.

 

Tu enseignes aux gens jusqu'à tes limites dans la science.

 

Beaucoup de pays musulmans sont dans le besoin de personnes leur enseignant les fondements, donc celui qui a appris ces fondements auprès des gens de la Sounnah et qui les a mémorisés enseignera les gens, cependant il ne doit pas se prendre pour Cheikh al-islam ibn Taymiya.

 

Certains étudiants en science religieuse ont étudié un ou deux livres puis après cela vont enseigner et prennent la grosse tête.

 

Ils se mettant à faire des répliques aux grands savants et et émettent des avis religieux (fatwa) dans tous les domaines...

 

Il n'y a aucun doute que cela est un égarement.

 

Cependant le bienfaisant est celui qui s'arrête à ce qu'il connaît et qui propage le bien ainsi que la Sounnah.

 

Et il ne nous est pas permis d'être un obstacle à la propagation du bien et de la Sounnah.

 

Et cela est ce qu'on a appris des savants comme Cheikh ibn Baz, qu'Allah lui fasse miséricorde et de Cheikh ibn Al-'Otheymine, qu'Allah lui fasse miséricorde, dans leur façon d'agir avec les étudiants en science religieuse.

 

Quant à celui qui est connu pour être critiqué ou bien qui a des manquements evidents dans sa science ou bien qui est inconnu de toutes part, la science ne doit pas se prendre d'une telle personne.

 

Allah est plus savant.

 

Traduction Abou Jabir

Le cours en entier d'où est extraite la parole de Cheikh

قواعد في المعاملات المالية - الدرس الثامن

الشيخ سليمان الرحيلي

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 14:26
Est-ce que le fait de monter avec un chauffeur en voiture est considéré comme un isolement entre l'homme et la femme (خلوة) ?

Question :

 

Une femme dit :

 

Nous sommes une grande famille et nous avons un chauffeur qui nous emmène aux écoles, aux centres commerciaux et chez la famille.

 

Quel est donc le jugement de monter avec lui (Ndt : en voiture) à l'intérieur ou à l'extérieur de la ville en sachant qu'il n'y a pas d'hommes avec nous dans la voiture (Ndt : en dehors du chauffeur) ?

 

Réponse : 

 

Il n'y a pas de mal à faire comme cela avec le chauffeur si les personnes présentes (Ndt : en plus du chauffeur) sont au nombre de deux ou plus, et s'il n'y a pas de suspicions. 

 

Il n'y a donc pas de mal à partir avec lui à l'école, ou ailleurs, si besoin est, tant que les circonstances ne sont pas douteuses. 

 

Et si la présence d'un homme avec elles est possible, ce sera alors meilleur et plus sain mais ceci n'est pas une obligation.

 

Effectivement, il suffirait plutôt (Ndt : comme nombre) ce qui met fin à l'isolation, c'est-à-dire une deuxième femme - voir plus, ou un autre homme en plus du chauffeur tant qu'on ne suspecte rien car, certes, la présence du mahram n'est pas toujours possible pour tous. 

 

Par contre, s'il s'agit d'une distance considérée comme un voyage, il n'est alors pas permis qu'elle voyage sans mahram selon la parole du Prophète صلى الله عليه وسلم :

 

«La femme ne voyage qu'en étant accompagnée d'un mahram»

rapporté par al Boukhariy et Mouslim et il y a unanimité quant à son authenticité. 

 

Et il est indispensable de se voiler et de s'éloigner des causes menant à la séduction afin qu'aucun mal ne se crée entre elle et lui. 

 

Majmou3 al fataawaa, 5/78

Traduction par l'équipe al Miirath - @al_miirath


حكم ركوب النساء مع السائق داخل المدينة
سائلة تقول : نحن عائلة كبيرة، ولدينا سائق يقوم بإيصالنا إلى المدارس والأسواق. . والأقارب فما حكم ركوبنا معه داخل المدينة وخارجها. . علما بأنه لا يوجد معنا رجال في السيارة؟
جـ٦: لا حرج في ذلك مع السائق إذا كان الموجود ثنتين فأكثر، وليس هناك ريبة، فلا بأس من الخروج معه إلى المدرسة أو غيرها للحاجة على وجه لا ريبة فيه، وإذا تيسر أن يكون معهن رجل فذلك خير وأصلح، ولكن لا يجب ذلك، بل يكفي ما يزيل الخلوة، وهو وجود امرأة ثانية فأكثر. . أو رجل آخر غير السائق مع توافر عدم الريبة؛ لأن وجود المحرم قد لا يتيسر في كل وقت لكل أحد، أما إذا كانت المسافة تعتبر سفرا فلا يجوز سفرها بدون محرم؛ لقول النبي صلى الله عليه وسلم

«لا تسافر امرأة إلا مع ذي محرم»

رواه البخاري ومسلم 

متفق على صحته
ولا بد من الحجاب والبعد عن أسباب الفتنة حتى لا يقع شر بينها وبينه

مجموع فتاوى الشيخ ابن باز رحمه الله 5/78

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 13:44
100 degrés de miséricorde

Abu Hurayrah رضي الله عنه a entendu le Messager d'Allah صلى الله عليه و سلم dire : 

 

"Allah عز و جل a mis cent degrés de miséricorde.

 

Il en a retenu quatre vingt dix neuf auprès de Lui et n'en a descendu qu'un seul sur terre.  

 

Issu de ce degré, les créatures se font miséricorde mutuellement, de telle sorte que le cheval lève son sabot au dessus de son poulain par crainte de le blesser."

Rapporté par Al-bukhari dans Al-Adab al-mufrad 100

 

 Transcrit par l'équipe mosquee-sounnah-bordeaux.fr

 

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال :  سمعت رسول الله صلى الله عليه و سلم يقول

 جعل الله عز و جل الرحمة مائة جزء فأمسك عنده تسعة و تسعين و أنزل في الأرض جزءا واحدا فمن ذلك الجزء يتراحم الخلق حتى ترفع الفرس حافرها عن ولدها خشية أن تصيبه

البخاري - الآدب المفرد 100

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 13:32
Est-ce que mourir en souriant est un signe de bonne fin ? (audio)

Question :

 

Qu’Allâh vous préserve Yà Cheikh.

 

Est-ce que le fait de mourir en souriant et un signe de bonne fin ? (...)

 

Réponse :

 

Mourir en souriant,... Ce n'est pas une preuve formelle.

 

Beaucoup de koufars (mécréants) sont morts, ont été photographiés ou bien filmés, et ils avaient le sourire.

 

Alors que nous on a la certitude que celui qui meurt kâfir (mécréant), c'est le grand enfer qui l'attend.

 

Et si quelqu'un a des doutes (شك - chak), il dit : "Peut-être Allâh تعالى va lui pardonner, il va aller au paradis" ; Cette personne devient kâfir.

 

Si tu doute sur un kâfir et tu dis : "Peut-être Allâh تعالى va lui pardonner", tu deviens kâfir.

 

C'est pour ça que le Prophète عليه الصلاة والسلام a dit à une personne :

 

"A chaque fois que tu passes devant une tombe d'un mécréant, annonce-lui le châtiment du feu" (1)

 

Et ce sahabi a dit : "Le Prophète صلى الله عليه وسلمm'a chargé d'une charge difficile, chaque fois que je passe devant une tombe de kâfir je dis : "Kâfir tu vas voir ce qui va t'arriver"."

 

Maintenant le shaitan aussi son rôle... Il peut faire étirer un peu, par exemple, ses lèvres et faire croire qu'il est en train de sourire pour faire tomber tous ceux qui ont assisté dans la grande erreur et croire que celui-là est mort ما شاء الله.

 

Ça s'appelle استدراج - istidradj.

 

Le shaitan a beaucoup de ruses, mille et une ruse, il n'a pas seulement cela.

 

Ensuite, remarquez comment de grands sahabas...

 

Vous connaissez des gens plus pieux que les sahabas ?...

Est-ce que quelqu'un connaît des gens plus pieux que les sahabas à part les messagers, les prophètes ? ...

Il n'y en a pas !

 

Et pourtant ce n'est pas cité dans leur ترجمة (biographie) qu'ils sont morts en souriant.

 

Si c'est quelqu'un qui doit sourire avant de mourir c'est bien eux ou peut-être même les messagers.

 

Alors qu'ils sont morts certains d'une mort atroce.

 

Comme Othmân ibn Affan رضي الله تعالى عنه qu'on a égorgé, Omar ibn Khattab poignardé, 'Ali ibn Abi Talib avec l'épée on lui a cassé la tête.

 

Personne d'eux n'est mort en souriant.

 

Donc, sourire ou ne pas sourire, n'est pas cité dans les signes de la bonne fin.

 

Ça peut être un signe comme ça peut ne pas l'être.

 

Par contre, parmi les signes de la bonne fin cité dans le hadith authentique, c'est comme celui qui meurt avec la sueur sur le front. (2)

 

Il meurt et avant de mourir on commence à lui essuyer la sueur, il a même besoin peut-être d'une serviette ou d'un papier pour essuyer la sueur du front.

 

Ceci est un signe, un bon signe باذن الله تعالى.

 

Qu'Allâh تعالى nous donne les bons signes avant de mourir.

 

(1)«Un bédouin est venu au Prophète صلى الله عليه وسلم et dit : 

Certes mon père préservait les liens de parenté, et il faisait, faisait, faisait, où est-il (maintenant qu'il est mort) ? 

Il dit صلى الله عليه وسلم : "Au Feu"

C'était comme si le bédouin s'était préparé à cela, il dit alors : "Ô Messager d'Allah ! Où est ton père ?"

Il dit صلى الله عليه وسلم : "A chaque fois que tu passera devant la tombe d'un mécréant, annonce lui le Feu."

Sa'd Ibn Abî Waqâss : «Après cela, le bédouin se soumis et dit : "Le Messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم m'a chargé d'une charge fatiguante, je ne suis pas passé par la tombe d'un mécréant sans lui annoncer le Feu."»

 

At-Tabarânâ dans son «al-Mu'jâm al-Kabîr» (1/191/11) 

Ibn as-Sunni dans son «'Amal al-Yawm Wa al-Layl» (588) 

Adh-Dhiyyah al-Maqdissî dans son «al-Ahâdîth al-Mukhtâra (1/333)

Al-Bazzâr dans ses rajouts (93) avec une chaîne authentique.

 

جاء أعرابي إلى النبيَّ صلى الله عليه وسلم  فقال

إن أبي كان يصل الرحم ، وكان ، وكان ، فأين هو ؟

قال : في النار

 فكأن الأعرابي وجد من ذلك ، فقال : يارسول الله ! فأين أبوك ؟

قال : حيثما مررت بقبر كافر فبشره بالنار

.قال : فأسلم الأعرابي بعدُ ، فقال : لقد كلفني رسول الله صلى الله عليه وسلم تَعَبا ! ما مررت بقبر كافر إلا بشرته بالنار

أخرجه الطبراني في " المعجم الكبير " 1 / 191 / 1

وابن السني في " عمل اليوم والليلة " رقم 588

والضياء المقدسي في " الأحاديث المختارة " 1/ 333

والبزار (93 – زوائده ) بسند صحيح ، وقال الهيثمي (1 / 117 - 118) : ورجاله رجال الصحيح

 

(2)D'après Bourayda Ibn Al Housayb (qu'Allah l'agrée), alors qu'il était à Khourasan, il visita un de ses frères qui était malade. 

Il le trouva entrain de mourir et il suait du front. 

Il dit alors : Allah est le plus grand, j'ai entendu le Prophète (que la prière d'Allah et son salut soient sur lui) dire: 

 

«La mort du croyant est par la sueur du front».
Rapporté par Ahmed et authentifié par cheikh Albani dans Ahkam Al Janaiz p 49

 

عن بريدة بن الحصيب رضي الله عنه أنه كان بخراسان فعاد أخا له وهو مريض فوجده بالموت وإذا هو بعرق جبينه فقال الله أكبر ! سمعت رسول الله صلى الله عليه وسلم يقول

موت المؤمن بعرق الجبين 

رواه أحمد و صححه الشيخ الألباني في أحكام الجنائز ص ٤٩

 

Réponse 9 donnée sur Paltalk lors des questions/réponses du cours "Le mal et le remède" n°20

Retranscrit par par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

Question :

 

Les khawaridj de l'état shaitanique postent parfois sur leur profil Twitter des photos de leurs combattants morts et sur le visage de certains d'entre eux, on remarque un petit sourire au coin des lèvres.

 

Ma question est donc : Y a-t-il un dalil tiré du coran ou de la sounnah prouvant que le sourire sur le visage du défunt est synonyme d'une bonne fin et d'une bonne nouvelle pour cette personne ?

 

Bârak allâhou fikoum.

Hayyakoum Allâh.

 

Réponse :

 

Non il n'y a rien de cela, ni dans le Coran ni dans la Sunnah.

 

Par contre il y a dans la Sunnah, que s'il meurt c'est-à-dire la parole c'est لا اله الا الله, il fait partie إن شاء الله تعالى des bienheureux, aussi s'il meurt avec la sueur dans son front, à part bien sur s'il meurt brûlé ou sous les décombres ou noyé, ou avec les maux d'estomac etc... al mohim...

 

Je dis à la personne qui croit que cela est absolument un signe évident ; 

 

Je vais lui dire et pourtant, et pourtant 'Umar Ibn Khattab رضي الله عنه était beaucoup plus pieux que votre personne la qui a sourit et que 'Umar n'est pas mort en souriant !

 

Pourtant Abou Bakr Siddiq était beaucoup plus pieux que votre personne la, Abou Bakr n'est pas mort en souriant ! 

 

Et 'Uthman Ibn 'Affan était beaucoup plus pieux que votre personne la, il n'est pas mort en souriant... 'Ali Ibn Talib était beaucoup plus pieux que votre personne la, il n'est pas mort en souriant, et Khalid Ibnou Walid puisque que vous parlez de jihad !

 

Khalid Ibnou Walid il avait la tazkiya du Prophète صلى الله عليه وسلم qui a dit de lui que c'était une épée des épées d'Allah سبحانه و تعالى et il n'est pas mort en souriant !
 

 Retranscription par Bint Uthman

Cheikh Abou Abdillah Mohamed Tchalabi Al Djazairy - الشيخ أبو عبد الله محمد تشلابي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:40
Le 27 du mois de rajab

Question :

 

Est-ce prouvé que la nuit du voyage nocturne (لإسراء) et de l'ascension (المعراج) est le 27 de Rajab ?

 

Réponse : 

 

La parole de celui qui dit : il s'agit de la nuit du 27 de Rajab, est une parole fausse, qui n'a aucun fondement dans les ahâdith authentiques.

 

Madjmou3 Alfataawa 196/1

Traduit par Oum Omayr

 

 هل ثبتت ليلة الإسراء والمعراج أنها في 27 من رجب؟

 قال ابن باز : قول من قال: أنها ليلة سبع وعشرين من رجب, قول باطل لا أساس له في الأحاديث الصحيحة

 مجموع الفتاوى 1-196

 

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mois de l'hégire et mois sacrés - الشهر
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:36
Celui qui injure les savants et les croyants

Et nous n'avons point vu une personne injurier les savants et les croyants sans qu'Allâh تعالى ne le dévoile et qu'Il ne lance sur lui l'humiliation, l'opprobre et l'aversion dans les coeurs des croyants, ils le détestent et ne l'approchent jamais, ceci provient d'Allâh سبحانه وتعالى.

 

Conférences sur la croyance et le prêche, partie 3 p.313

 Traduit et publié par la page de traduction et de rappels : Fawaid ala-l manhaj as salaf

 

أعراض العلماء والمؤمنين إلا ويفضحه الله وتعالى ويلقي عليه الذلة والمهانة والبغض في قلوب المؤمنين ، يبغضونه ولا يقبلونه أبداً هذا من الله سبحانه وتعالى

 

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:30
Quelques coupes de cheveux interdites dans l'islam

D'après 'Abdallah Ibn 'Omar رضي الله عنهما :

 

"Le Prophète صلى الله عليه و سلم a interdit le qaza' (*)."

(Rapporté par Boukhari dans son sahih n°5921 et Mouslim dans son Sahih n°2120)

 

(*) L'imam Ibn Qayim Al Djawziya (mort en 751) a dit : 

 

« Le qaza' se divise en quatre catégories:

 

- l'une d'elle est que l'on rase certains endroits de la tête par ici et par là.

- la seconde est que l'on rase le milieu de la tête et on laisse les cheveux sur les côtés comme le font les moines chrétiens.

- la troisième est que l'on rase les côtés et que l'on laisse les cheveux sur le dessus.

- la quatrième est que l'on rase l'avant de la tête et qu'on laisse l'arrière.

 

Tout ceci fait partie du qaza' ».

 

Touhfatoul Mawdoud p 165

 

عن عبدالله بن عمر رضي الله عنهما قال

 نهى رسول الله صلى الله عليه و سلم عن القزع

(رواه البخاري في صحيحه رقم ٥٩٢١ و مسلم في صحيحه رقم ٢١٢٠)

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Homme musulman - رجل مسلم
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 10:08
Questions-réponses pour les enfants sur la 'aquidah

Question 1 :

 

Quel est le premier devoir du musulman ?

 

Réponse 1 :

 

Le premier devoir du musulman est la connaissance d'Allâh par l'unicité (le tawhid) 

 

س1:  ما هو أول واجب على العبد؟

ج : أول واجب على العبد هو معرفة الله بالتوحيد

Question 2 :

 

Quelle est la chose pour laquelle Allâh nous a créé ?

 

Réponse 2 :

 

Allâh nous a créé pour l'adorer Seul sans associé 

 

س2:  ما هو الأمر الذي خلقنا الله من أجله؟

ج : خلقنا  الله لعبادته وحده لا شريك له

Question 3 :

 

Quels sont les degrés de la religion ?

 

Réponse 3 :

 

Les degrés de la religion sont de trois : Al Islam (la soumission), Al Iman (la foi), Al Ihsan (l'excellence)

 

س3:  ما هي مراتب الدين؟

 ج : مراتب الدين ثلاثة:الإسلام والإيمان والإحسان

Question 4 :

 

Quels sont les piliers de l'Islam ?

 

Réponse 4 :

 

Les piliers de l'islam sont de 5 : 

 

-L'attestation qu'il n'y a pas de divinité digne d'adoration si ce n'est Allâh, et que Muhammad صلى الله عليه و سلم est son messager

-L'établissement de la prière 

-S'acquiter de la Zakât

-Le pèlerinage à la Maison (d'Allâh)

-Le jeûne du Ramadan 

 

س4:  ما هي أركان الإسلام؟

ج : أركان الإسلام خمسة:شهادة أن لا إله إلا لله وأن محمداً رسول الله, وإقام الصلاة, وإيتاء الزكاة, وحج البيت, وصوم رمضان

Question 5 :

 

Que signifie " La ilaha illa Allâh" ?


Réponse 5 :

 

Cela signifie qu'il y a pas de divinité digne d'être adorée en dehors d'Allâh 

 

س5: ما معنى لا إله إلا الله؟

ج : معناها لا معبود بحق إلا الله

Question 6 :

 

Quelles sont les conditions de "La ilaha illa Allâh" ?

 

Réponse 6 :

 

Ses conditions sont de 8 :

 

-La science

-La véracité 

-L'obéissance et la soumission à ce qu'implique cette parole 

-L'acceptation

-L'amour

-La sincérité 

-La certitude

-Le rejet de tout ce qui est adoré en dehors d'Allâh

 

س6: ما هي شروط لا إله إلا الله ؟

ج : شروطها ثمانية:العلم والصدق والانقياد والقبول والمحبة والإخلاص واليقين والكفر بالطاغوت

Question 7 :

 

Que signifie l'attestation que Muhammad صلى الله عليه و سلم est le messager d'Allâh ?

 

Réponse 7 :

 

Sa signification est la croyance formelle que Muhammad صلى الله عليه وسلم est le serviteur d'Allâh et son messager. 

 

س7: ما معنى شهادة أن محمداً رسول الله

ج : معناها التصديق الجازم بأن محمداً هو عبدالله ورسوله

Question 8 :

 

Quels sont les piliers de la foi ?

 

Réponse 8 :

 

Les piliers de la foi sont de 6 :

 

-Croire en Allâh

-En ses anges 

-En ses livres 

-En ses messagers 

-Au jour du jugement 

-Et au destin qu'il soit bon ou mauvais

 

س8: ما هي أركان الإيمان؟

ج : أركان الإيمان ستة :الإيمان بالله, وملائكته, وكتبه, ورسله, واليوم الآخر, والقدر خيره وشره

Question 9 :

 

Qu'est-ce que la foi en Allâh ?

 

Réponse 9 :

 

C'est la croyance formelle en son unicité dans sa seigneurie, son adoration et en ses noms et attributs.

 

س9: ما هو الإيمان بالله؟

ج : هو التصديق الجازم بتوحيد الله في ربوبيته وألوهيته وأسمائه وصفاته

Question 10 :

 

Qu'est-ce que l'unicité dans la Seigneurie ? (tawhid ar rububiyyah)

 

Réponse 10 :

 

C'est le fait d'unifier Allâh dans la création, la royauté et dans l'administration de toute chose (c'est à dire qu'Il est celui qui gère toute chose).

 

س10: ما هو توحيد الربوبية ؟

ج : هو إفراد الله بالخلق والملك والتدبير

Question 11 :

 

Qu'est-ce que l'unicité dans l'adoration ? (tawhid al uluhiyyah)

 

Réponse 11 :

 

C'est le fait d'unifier Allâh dans l'adoration apparente et cachée.

 

س11: ما هو توحيد الألوهية؟

ج : هو إفراد الله بالعبادة الظاهرة والباطنة

 

Question 12 :

 

Qu'est-ce que l'unicité d'Allâh dans les noms et attributs ? (tawhid asma wa siffat)

 

Réponse 12 :

 

C'est l'affirmation des noms parfaits et des attributs divins d'Allâh, sans donner de ressemblance, sans décrire le comment, sans altération et sans dévier le sens qu'il (l'attribut) implique.

 

س12: ما هو توحيد الأسماء والصفات؟

ج : هو إثبات الأسماء الحسنى والصفات العلى لله وحده بلا تمثيل ولا تكييف ولا تعطيل ولا تحريف

 

Question 13 :

 

Quel est le péché le plus dangereux ?

 

Réponse 13 :

 

Le péché le plus dangereux est d'associer Allâh (le chirk).

 

س13:  ما هو أخطر الذنب؟

ج : أخطر الذنوب الشرك بالله تعالى

Question 14 :

 

En combien de catégories se divise l'association ? (le chirk)

 

Réponse 14 :

 

Il se divise en deux catégories : 

 

-La première : L'association majeure, et c'est le fait de vouer l'adoration à autre qu'Allâh

-La deuxième : L'association mineure, comme le fait de jurer par autre qu'Allâh

 

س14: كم قسم ينقسم الشرك؟

ج : ينقسم على قسمين
الأول الشرك الأكبر وهو صرف العبادة لغير الله. والثاني الشرك الأصغر: كالحلف بغير الله

Question 15 :

 

Qu'est-ce que l'excellence ? (Al-ihsan)

 

Réponse 15 :

 

L'excellence (Al-ihsan) est d'adorer Allâh comme si tu le voyais, car si tu ne le vois pas, Lui te voit.

 

س15: ما هو الإحسان ؟

ج : الإحسان: أن تعبد الله كأنك تراه فإن لم تكن تراه فإنه يراك

Question 16 :

 

Quel est le droit des compagnons رضي الله عنهم sur nous ?

 

Réponse 16 :

 

Le droit des compagnons رضي الله عنهم sur nous est que nous devons croire en leurs vertus, les aimer, invoquer pour eux, les prendre comme exemples, ne pas les insulter, et détester ceux qui les insultent. 

 

س16:  ما هو حق الصحابة علينا ؟

ج : حق الصحابة علينا: أن نعتقد فضلهم,وأن نحبهم ودعوا لهم, ونتأسى بهم, ولا  نسبهم ونبغض من يسبهم

Question 17 :

 

Quel est le droit des gens de la maison du prophète صلى الله عليه و سلم sur nous ?

 

Réponse 17 :

 

Leur droit sur nous est que nous devons les aimer, détester ceux qui les détestent, et ne pas exagérer envers eux.

 

 س17: ما هو حق آل بيت النبي علينا ؟

ج : حقهم علينا أن نحبهم ونتولاهم ونبغض من يبغضهم ولا نغلوا فيهم

Question 18 :

 

Quel est notre devoirs envers les gouverneurs musulmans ?

 

Réponse 18 :

 

Notre devoir envers eux est : de les respecter, de les écouter et leur obéir dans le licite, de s'attacher à leur groupe et de les conseiller en secret.

 

س18: ما هو واجبنا تجاه ولاة أمر المسلمين؟

ج : واجبنا: احترامهم والسمع والطاعة لهم بالمعروف ولزوم جماعتهم والنصح لهم سراً

1ère partie de la série de questions/réponses pour les enfants sur la 'aquidah et la biographie du prophète صلى الله عليه وسلم

ثلاثون سؤالاً وجواباً للأطفال في العقيدة والسيرة

Traduit par Oum Hafsah 

 Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Ahmed Al-Mazrou'y  - الشيخ أحمد بن قذلان المزروعي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال