Description précise de la condition de certains fanatiques qui font preuve d'un fanatisme blâmable !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Description précise de la condition de certains fanatiques qui font preuve d'un fanatisme blâmable !

Al-Hâfidh ibn Al-Qayyim - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit :

 

«Que médite donc l'être vertueux et sagace sur ce que vont lui apporter de soutenir les opinions, de s'en fanatiser, de se lier à leurs implications, de se faire une bonne opinion des auteurs de celles-ci au point de voir leurs mauvais côtés comme étant bons et de se faire une mauvaise opinion de leurs contradicteurs au point de voir leurs bons côtés comme étant mauvais !

 

Combien de saines natures furent corrompues par cette conduite !

 

Et ceux qui l'adoptent pensent être sur quelque chose de concret, mais non ils sont menteurs !

 

Ne sois pas étonné par cela, le miroir du cœur ne cesse d'être altéré par les souffles qui s'y introduisent jusqu'à ce que les poussières le recouvrent totalement.

 

Ce n'est donc pas un phénomène nouveau, que la perception des choses puisse être différente de ce quelles sont vraiment.

 

La base de la guidée et du succès résident en effet dans le maintient de l'éclat de ce miroir et dans sa protection contre le souffle des passions.

 

Elles résident aussi dans le fait d'ouvrir l’œil de la clairvoyance sur les paroles de ceux à qui le mauvais soupçon est donné, de la même manière qu'il l'ouvre sur les paroles de ceux à qui le bon soupçon est octroyé.

 

Et lève toi pour Allah, que ton témoignage soit juste, et que la haine pour tes contestataires et tes opposants ne te poussent pas à nier leur religiosité, à dénigrer leurs bonnes choses et à abandonner la justice avec eux.

 

Car Allah ne donne aucune importance aux efforts de celui qui agit comme cela et il ne trouvera aucun bénéfice dans sa science, alors que c'est ce dont il a le plus besoin.

 

Et Allah aime les équitables et Il n'aime pas les injustes.»

Miftah daari as-sa'âdah 478/2

Et le savant Ibn al-Wazîr al-Yamanî - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit :

 

«J'ai certes visé le Visage d'Allah en défendant la sounnah prophétique ainsi que les règles religieuses bien que mes connaissances dans ce domaine furent insuffisantes...

 

Si un être perspicace tombait sur mes paroles, il les trouverait faibles, un être rude s'en moquerait et les couvrirait de mépris.

 

Il convient donc avant tout à l'être perspicace d'abaisser l'aile de l'humilité à mon égard par miséricorde et d'être reconnaissant envers Allah de l'avoir privilégié sur moi par la sagesse.

 

Quant à l'autre, cet être hautain, ce bâton au service d'ignorants, la seule solution pour adoucir sa rude nature est de battre du fer froid (*).

 

C'est pour cela qu'Allah a ordonné de se détourner des ignorants et fit pour cela l'éloge de Ses serviteurs pieux.»

Al-'Awâsim 223/1

 

Ndt : (*) c'est-à-dire qu'il n'y a pas de solution car battre du fer froid est inutile.

Et le savant ibn Hazm - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit :

 

«Tout le monde sera ramené auprès du Connaisseur de ce qui est caché et de ce qui est apparent, et Il jugera entre nous dans ce quoi nous divergions.

 

Et par Allah, éprouvera certes de grands regrets celui qui n'a fait comme provision religieuse et scientifique que de secourir la parole d'untel pour sa personne, sans se soucier des réalités qu'il corrompt sur ce chemin exigu.

 

Et c'est à Allah - ta'aalaa - que nous demandons de ne pas nous abandonner.»

Al-Ihkâm fi oussouli l-Ahkâm 34/4

Et le savant al-Albânî - qu'Allah lui fasse miséricorde - a dit :

 

«La prédication au vrai s'oppose à la prédication au faux.

 

Il n'est donc pas permis de prendre en considération les sentiments des gens.

 

Fendre par le vrai ne permet pas de modérer les gens en prenant en considération leurs sentiments, mais il faut que la manière reste conforme à la vérité.»

Silsilah al-Houdâ wa an-Nour 713

Al-Makkî a dit :

 

Que de bons conseils pour ceux qui ont peur d'Allah et le craignent.

 

La situation sur le terrain de la prédication aujourd'hui appelle à la clémence.

 

Les troubles ne laissent rien et n'épargnent rien.

 

Et que ceux qui pêchent en eau trouble n'aillent pas chercher les bâtons, en interprétant la parole d'ibn al-Qayyim comme une confirmation de la méthodologie innovée d'al-mouwazanât (qui impose de citer les bons et les mauvais côtés de la personne critiquée).

 

Quant au fait de perdre son temps dans le qil wa qal (les ont-dit) et que certains essaient de recruter un individu de force pour le monter contre le parti adverse, alors ceci fait partie des signes distinctifs des adeptes des passions qui suivent les passions et le Shaytân.

 

Et je sais très bien que ma parole ne sera pas pour plaire à certains.

 

Mais comme il fut dit : «La satisfaction des gens est un objectif inatteignable.»

 

Et Allah est celui chez Qui on cherche le secours et Celui sur Qui on se repose.

 

26/09/1439.

Sur la chaîne telegram de Cheikh - @aalmakki

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

 Publié par la page L’islam c’est la sounnah et la sounnah c’est l’islam

 وَصْفٌ دَقِيقٌ لِحَالِ بَعْضِ المُتَعصِّبةِ تَعَصُّباً ذَمِيمَاً

 ‏قَاَلَ الحَافِظُ ابنُ القيِّمِ - رَحِمَہُ اللهُ تَعالـَـﮯَ

 فَليَتأمَّلْ اللَبِيبُ الفَاَضِلُ مَاذاَ يَعُودُ إليه نَصْرُ المَقَالاَتِ ، والتَعصُّبِ لهَا ، والتزام لوازمها ، وإحْسانُ الظَنِّ بِأربَابِهاَ بِحيثُ يرىَ مَسَاوِئَهُم مَحَاسِنُ ، وإِسَاءَةُ الظَنِّ بِخُصُومِهم بِحيث يرى مَحَاسِنهُم مَسَاوِىء! كَمْ أَفْسَدَ هذا السُّلُوكُ مِنْ فِطرةٍ ، وصَاحِبُها مِنْ الذِّينَ يَحْسَبُون أنَّهم عَلىَ شَيءٍ ألاَ إنَّهمْ هُمْ الكَاذِبوُن! ولا يُتعَجَّبُ مِنْ هَذا ؛ فإنَّ مِرْآة القَلبِ لاَ يَزالُ يَتَنفَّسُ فيها حتى يَسْتحْكِم صَدَاؤُهاَ ، فليسَ بِبدَعٍ لها أنْ تَرىَ الأشياءَ علىَ خٍلافِ ما هي عليه ، فمبدأُُُ الهُدَىَ والفَلاحُ صِقَالُ تلك المِرْآةُ ، ومنعُ الهَوى مِنْ التنفُّسِ فيها ، وفتحُ عينُ البَصِيرةِ في أَقْوَالِ مَنْ يُسيءُ الظنَّ بهم ، كما يفتحُها فِي أَقْوَالِ من يُحسِنُ الظنّ به ، وقيامُك للهِ ، وشهادتُك بالقِسْطِ ، وأنْ لاَ يَحمِلُك بُغضُ مُنازِعِيك وخُصُومِكَ علىَ جَحْدِ دِينِهم ، وتَقْبيحِ محَاسِنهِم ، وتَركِ العَدْلِ فيهم ، فإنَّ اللهَ لا يَعتَدُّ بتَعَبِ مَنْ هَذا شأنُه ، ولا يُجدِي عِلمُهُ نَفْعَاً أحْوَجَ ما يكونُ إليهِ ، واللهُ يُحِبُّ المُقسِطِينَ ولا يُحِبُّ الظَّالِمِينَ - اﻫـ

 انظر : مفتاح دار اسعادة - ٤٧٨/٢

 وَقَاَلَ العَلاَّمةُ ابنُ الوَزير اليمانيُّ - رَحِمَہُ اللهُ تَعَالــﮯَ

 وقَدْ قَصَدتُ وجهَ اللهِ تعالىَ في الذَبِّ عنِ السُّنة النَبوِّية ، والقواعدِ الدِّيِنية ، وباعِي في هذا الميدان قَصِيرٌ ... فإنْ وقف على كلامي ذَكِيٌ لا يستقويه ، أو جاَفٍ يَسْخرُ منه ويستزريه ؛ فالأولى بالذكيِّ أنْ يَخفِض لي جَناحَ الذُلِّ من الرَّحمةِ ، ويشكر اللهَ على أنْ فضَّله عليّ بالحكمة ، وأماّ الآخرُ الزاري ، وزِندُ الجَهَالةِ الواري ، فإنَّ العِلاجَ لتَرقيقِ طَبعهِ الجَامدِ ؛ هو الضَرْبُ في الحَديدِ البَاردِ ، ولذلك أمرَ اللهُ بالإعرَاضِ عنِ الجَاهِلينَ ، ومَدَحَ به عِبَادهُ الصَّالِحِينَ - اهـ

انظر : العواصم - ٢٢٣/١

 وَقاَلَ العَلاَّمةُ ابنُ حَزْمٍ - رَحِمَہُ اللهُ تَعَالــﮯَ

 وُسَيُرَدُّ الجَمِيعُ إلىَ عَالِمِ الغَيْبِ والشَّهادةِ ، فيَحْكُمُ بيننَا فيما فيه نَختلِف ، وتَاللهِ لتَطُوُلَنَّ نَدَامةَ مَنْ لمْ يجعل حَظَّهُ مِنْ الدِّينِ والعِلمِ إلاَّ نَصْرَ قَوْلِ فُلاَنٍ بِعْينِهِ ولا يُبَالِي مَا أفْسَدَ مِنْ الحَقَائِق فِي تِلكَ السَّبِيلِ العَضِلةِ وبِاللهِ تَعالىَ نَعُوُذُ مِنْ الخِذْلاَنِ - اﻫـ

 انظر : الإِحْكَام في أُصُولِ الأحْكَامِ - ٣٤/٤

 وَقَاَلَ العَلاّمةُ الألبانيُّ - رَحِمَہُ اللهُ تَعَالــﮯَ

 دعوةُ الحقِّ تُضادُّ دَعْوَةَ البَاطلِ ، فَلا يجُوزُ مُراعاةُ مَشَاعِرَ النَّاسِ ، فالصَدعُ بالحقِّ لا يعني مُراعَاةُ مَشاعِرَ النَّاسِ ، مَادامَ بالأُسْلُوُبِ الحَقِّ - اﻫـ

 انظر : سلسلة الهُدى والنور - ٧١٣

 قَاَلَ المَكْيُّ

كَمْ هِيَ نَصَائحُ قيمةً لِمنَ يَخشَىَ اللهَ ويَخَافه ، فحَالُ ساحتنا اليوم يُرثىَ لهُ ، حَتى صَارتْ الفِتن لا تُبقِي ولا تَذرُ ، ولا يَلتَقِطَنَّ بعضُ من يصطَاد في الماءِ العَكِرِ ، الأعوادَ في كلام ابن القيم ويَحْمِلهُ علىَ تقريرِ منهجِ المُوازناتِ بينَ السَّيْئَاتِ والحَسَنَاتِ البِدْعِيُّ ؛ وأمَاَّ تَضْيْيعُ الأَوْقَاتِ فِي القِيلِ والقَالِ ، ومُحَاوَلةِ البَعْضِ لإِقْحَامِ المَرْءِ ضِدَّ طَرَفٍ آخَرَ ، فَهْو مِنْ عَلاَمَاتِ أَهْلِ الأهْوَاَءِ المُتَبِعِينَ لِلهَوَىَ وَالشَّيْطَانِ ، وإنِّي لأَعْلَمُ بِأَنَّ كَلاَمِي قَدْ لاَ يَرُوقُ لِلبَعْضِ ؛ لَكِنْ كَمَا قِيِلَ رِضَاَ النَّاسِ غَايِةٌ لاَ تُدْرَكُ ، والله المستعان وعليه التكلان

‏ليلةُ الإثنين - ‏التاريخ : ١٤٣٩/٩/٢٦ﻫـ

Cheikh Abou 'Abd-Rahmân El-Mekki - الشيخ أبي عبد الرحمن المكي الليبي

Partager cet article

Le silence du savant et le silence de l'ignorant (audio-vidéo)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le silence du savant et le silence de l'ignorant (audio-vidéo)

Sofian At Thawri, qu'Allah lui fasse Miséricorde, a dit :

 

"Garder le silence est la parure du savant et la préservation de l’ignorant"

 

"Garder le silence est la parure du savant" : C’est-à-dire une beauté pour lui.

 

"et la préservation de l’ignorant" : dans le sens où son ignorance n’apparaît pas (au grand jour en se taisant) mais s'il rentre dans des assemblées et qu'il laisse libre cours à son âme dans la parole et les discussions dans des affaires et questions apparaît ce qu'il portait comme ignorance ; Alors que s'il s’était tu, il aurait été sain et sauf à ce moment-là.

 

Et sa parole (au Prophète صلى الله عليه وسلم) :

 

"Celui qui se tait est sauf."

 

C’est-à-dire qu'il est indemne, la préservation est concrétisée le concernant et il est en sécurité contre la ruine.

 

Et ce qui est visé par le silence est de garder le silence sur ce qui ne le concerne pas et sur ce qui lui nuira le Jour où il rencontrera Allah سبحانه وتعالى.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abder Razzâq Ibn Abdelmohsin Al 'Abbâd Al Badr -  الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Partager cet article

Le jugement de donner zakât al fitr au musulman pécheur et au mécréant

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le jugement de donner zakât al fitr au musulman pécheur et au mécréant

Les membres du Comité Permanent - qu'Allah les récompense - ont dit :

 

Zakât al fitr doit être versée aux pauvres parmi les musulmans même s'ils sont désobéissants, tant que cette désobéissance ne les fait pas sortir de l'Islam.

 

Fatâwâ du comité permanent 1, 9/376

 تدفع زكاة الفطر لفقراء المسلمين وإن كانوا عصاة معصية لا تخرجهم من الإسلام

فتاوى اللجنة الدائمة ١ ٩/٣٧٦

Et Cheikh ibn 'Outhaymin - رحمه الله - ajouta : 

 

[...] Mais la verser à celui qui est plus droit sur la religion d'Allah est prioritaire. 

 

Majmou' al fatâwâ, 18/433

وقال الشيخ ابن عثيمين رحمه الله

 ولكن صرفها إلى من كان أقوم في دين الله أولى من هذا

مجموع الفتاوى ١٨/٤٣٣

Et il - رحمه الله - fut interrogé :

 

Est-il permis de donner zakât al fitr au mécréant pauvre ?

 

Réponse :

 

Il n'est permis de la verser qu'à un pauvre parmi les musulmans.

 

Majmou' al fatâwâ, 18/433

 وسئل رحمه الله : هل يجوز إعطاء الفقير الكافر زكاة الفطر ؟

فأجاب فضيلته بقوله: لا يجوز إعطاؤها إلا للفقير من المسلمين

مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ١٨/٤٣٣

✅ Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Ô croyants ! Gare à ne pas faire partie du mauvais peuple qui ne connait Allâh que durant Ramadân !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Ô croyants ! Gare à ne pas faire partie du mauvais peuple qui ne connait Allâh que durant Ramadân !

Nous nous devons de continuer à œuvrer dans le bien à tout moment, et non pas seulement durant Ramadhan.

 

C'est pour cela que lorsqu'il fut dit à certains prédécesseurs que des gens faisaient des efforts durant le mois de Ramadhan seulement et qu'ils cessaient les œuvres dès la sortie de ce mois, ils dirent :

 

«Quel mauvais peuple. Ils ne connaissent Allâh que durant le mois de Ramadhan».

 

Nous nous devons donc de persévérer dans les bonnes œuvres jusqu'à la mort, et surtout (œuvrer dans) l'accomplissement des prescriptions et des obligations ainsi que dans tout ce qui est possible - parmi les recommandations et les sounan - car nous avons assurément besoin de cela.

 

Ce dont nous avons besoin comme œuvres n'est pas comparable à ce dont nous avons besoin des ruines et plaisirs de l'ici-bas car il est certes voué à la disparition, de même que tout ce qu'il comporte.

 

Et ne restera à la personne que les bonnes œuvres qu'Allâh lui avait facilitées dans cette vie, eût-elle été longue ou courte.

 

Et (il est dit) dans le hadith que les œuvres les plus aimées d'Allâh sont celles qui perdurent quand bien même elles seraient peu.

 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

فعلينا أن نواصل الأعمال الصالحة في كل الأوقات لا في رمضان فقط، ولهذا لما ذكر لبعض السلف أن قوما يجتهدون في شهر رمضان فإذا خرج شهر رمضان تركوا العمل قال

بأس القوم لا يعرفون الله إلا في شهر رمضان

فعلينا أن نواصل العمل إلى الممات، لاسيما أداء الفرائض والواجبات وما تيسر من المستحبات والسنن فإننا بحاجة إلى ذلك، حاجتنا إلى الأعمال ليست حاجتنا إلى حطام الدنيا وملذاتها فإنها فانية، وكل ما فيها فانين ولا يبقى للإنسان إلا العمل الصالح الذي يوفقهُ الله لهُ في هذه الحياة طالت أو قصرت، وفي الحديث: أحب العمل إلى الله أدومه وإن قل

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Le mérite des dix dernières nuits du mois de Ramadân

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Le mérite des dix dernières nuits du mois de Ramadân

Mes frères, les dix dernières nuits de Ramadân sont arrivées à vous !

 

Il y a dans celles-ci énormément de bienfaits et de récompenses, et il y dans celles-ci des mérites célèbres et des spécificités connues.

 

Parmi ses spécificités, il y a que le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) redoublait d'effort et faisait plus d’œuvres dans celles-ci que dans les autres.

 

En effet, dans le sahih Mouslim, selon Âichah -qu'Allah l'agrée- :

 

«Le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) s'efforçait d'accomplir durant les dix dernières nuits ce qu'il n'accomplissait pas durant les autres nuits».

 

Et dans les deux sahih, toujours d'après elle -qu'Allah l'agrée- :

 

«Le Prophète resserrait son pagne, il veillait la nuit et réveillait sa famille».

 

Et dans le musnad, toujours d'après elle -qu'Allah l'agrée- :

 

«Durant les vingts (premières nuits) le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) alternait entre la prière et le sommeil, et lorsque les dix dernières nuits se présentaient, il se préparait et resserrait son pagne».

 

Et il y a dans ces hadiths une preuve concernant le mérite de cette dizaine.

 

Car le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) faisait plus d'efforts dans celle-ci qu'il n'en faisait dans les autres.

 

Et ceci englobe l'effort fournit dans l'ensemble des différentes sortes d'adoration, comme la prière, le Corân, l'évocation d'Allah, l'aumône, etc.

 

En effet, le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) resserrait son pagne, c'est-à-dire qu'il s'éloignait de ses femmes pour se consacrer pleinement à la prière et à l'évocation d'Allah.

 

Et le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) veillait aussi ses nuits en prière, en lisant le Corân, en évoquant Allah, avec son cœur, sa langue et ses membres, en raison de la noblesse de ces nuits et aussi pour rechercher la nuit du destin, car quiconque prie cette nuit en ayant foi et espoir, Allah lui pardonne ses péchés antérieurs.

 

Et le sens apparent du hadith et que le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) veillait toute la nuit dans l'adoration de Son Seigneur, en s'adonnant à l'évocation, à la récitation, à la prière, en préparant ce dont il avait besoin pour cela, en prenant le repas de l'aube (sahour),etc.

 

Et de cette manière, il est possible de concilier entre ce hadith et le hadith rapporté dans le sahih Mouslim, où Âichah -qu'Allah l'agrée- dit :

 

«je ne connais pas de lui qu'il ait passé toute la nuit en prière jusqu'à l'aube».

 

Car la veillée de cette dizaine confirmée se réalise par la prière et les autres formes d'adoration et ce qu'elle a nié est la veillée en prière uniquement.

 

Et Allah est Le plus Savant.

 

Parmi les choses qui prouvent le mérite de cette dizaine dans ces hadiths, il y a le fait que le Prophète (éloge et salut d'Allah sur lui) réveillait sa famille pour la prière et l'évocation, soucieux de profiter de ces nuits bénites en accomplissant ces adorations de grande valeur.

 

Car c'est l'opportunité d'une vie et un butin pour celui à qui Allah -'azza wa jalla- accorde le succès.

 

Il ne faut pas que cette occasion précieuse échappe au croyant doué d'intelligence, ni à sa famille, car ce ne sont que quelques nuits comptées, dans lesquelles il se peut qu'une grâce parmi les grâces du Maître (Allah) touche l'individu et qu'elle fasse son bonheur dans ce bas-monde et dans l'au-delà.

 

Il fait également partie de l'extrême privation et de la ruine désastreuse que tu puisses voire beaucoup de musulmans passer ces heures de grande valeur dans ce qui ne leur est point bénéfique, ils veillent la majeure partie de la nuit en mêlant futilité et fausseté.

 

Puis lorsque vient le moment de la prière nocturne ils s'endorment et ratent un bien immense qu'ils ne pourront peut-être jamais récupérer après cette année.

 

Et ceci fait partie du jeu de Shaytân avec eux, de sa ruse avec eux, de son obstruction du sentier d'Allah pour eux et de ses efforts pour les égarer.

 

Allah dit -sens du verset- :

 

"Sur Mes serviteurs tu n’auras aucune autorité, excepté sur celui qui te suivra parmi les dévoyés." [ Al-Hijr : 42 ].

 

Et le doué d'intelligence ne prend pas Shaytân comme allié en dehors d'Allah, tout en sachant l'animosité que le Shaytân lui voue, ceci contredit la raison et la foi. Allah dit -sens du verset- :

 

"Allez-vous cependant le prendre, ainsi que sa descendance, pour alliés en dehors de Moi, alors qu’ils vous sont ennemis ? Quel mauvais échange pour les injustes !" [ Al-Kahf : 50 ]

 

et Allah dit – sens du verset - :

 

"Le Shaytân est pour vous un ennemi. Prenez-le donc pour ennemi." [ Fatir : 6 ].

 

مجالس شهر رمضان‬‎ - Majâliss Chahri Ramadân.

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

 Publié par la page L'Islam c'est la Sounnah et la Sounnah c'est l'Islam

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Causer un tort sur la voie est un péché

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Causer un tort sur la voie est un péché

Le fait de dégager un dommage de la voie, est une aumône.

Et le fait de causer un tort sur la voie est un péché.

 

Explication riyad salihin 1/290

Traduit par Manhajulhaqq‏ - @manhajulhaqq 

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Tu as abreuvé un musulman assoiffé !

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Tu as abreuvé un musulman assoiffé !

Lorsque ton enfant se met devant le réfrigérateur, te demande de lui donner à boire, et que tu lui donnes à boire alors qu’il avait soif, tu as alors abreuvé un musulman assoiffé, et Allâh t’abreuvera du nectar pur (الرحيق المختوم).

 

شرح رياض الصالحين ١/١٤٤ 

 Publié par la Chaîne منهاج السالكات - MinhaajAsSaalikaat

ﻟﻮ ﻛﺎﻥ ﻭﻟﺪﻙ ﺍﻟﺼﻐﻴﺮ ﻭﻗﻒ ﻋﻨﺪ ﺍﻟﺒﺮﺍﺩﺓ (الثلاجة) ﻳﻘﻮﻝ ﻟﻚ ﺃﺭﻳﺪ ﻣﺎﺀ ﻭﺃﺳﻘﻴﺘﻪ ﻭﻫﻮ ﻇﻤﺂﻥ، ﻓﻘﺪ ﺳﻘﻴﺖ ﻣﺴﻠﻤﺎً ﻋﻠﻰ ﺿﻤﺄ ﻓﺈﻥ ﺍﻟﻠﻪ ﻳﺴﻘﻴﻚ ﻣﻦ ﺍﻟﺮﺣﻴﻖ ﺍﻟﻤﺨﺘﻮﻡ

- ابن عثيمين-شرح رياض الصالحين: ١/١٤٤

 

Cheikh Mohammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Partager cet article

Celui-là il jeûne ?!

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Celui-là il jeûne ?!

Certaines gens veillent la nuit sur les on-dit, la nourriture, la boisson et les plaisirs de la vie.

 

Puis il dort toute la journée et il dit : "Je jeûne", ce sont des choses étonnantes !

 

Il prétend jeûner et il délaisse les prières, il délaisse les obligations, il ne prie pas en groupe, et il ne se dirige pas vers les mosquées, celui-là il jeûne ?!

 

Sur le compte Twitter - @salihalfawzan

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

بعض الناس يسهر الليل على القيل والقال والأكل والشرب والملذات، ثم ينام النهار كله ويقول أنا صائم هذا من العجائب! يدعي الصوم ويترك الصلوات ويترك الفرائض لا يصلي مع الجماعة لا يتجه إلى المساجد هذا صائم؟!

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Il reste quelques infimes jours de ce mois béni

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Il reste quelques infimes jours de ce mois béni

Il reste quelques infimes jours de ce mois béni, nous demandons à Allâh de nous les faire terminer par l'acceptation, le pardon et le repentir, Il est en effet proche et Il répond toujours.

 

Et le repentant de son péché est tel que celui qui n'a aucun péché wa'lhamduliLlâh

 

لقاء رمضاني 25 رمضان 1439 هـ

Traduit par la chaîne Telegram غيث القلوب - @ghaithqolob

 Publié par 3ilmchar3i.net

معالي الشيخ د. صالح الفوزان

بقيت أيام معدودات قليلة من هذا الشهر المبارك نسأل الله أن يختم لنا بها بالقبول والمغفرة والتوبة فإنه قريب مجيب والتائب من الذنب كمن لا ذنب له والحمد لله

لقاء رمضاني 25 رمضان 1439 هـ

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Partager cet article

Conseil aux femmes à l'occasion de l'aïd (dossier)

Publié le par 3ilm.char3i - La science legiferee

Conseil aux femmes à l'occasion de l'aïd (dossier)

Un énorme manquement a pris place chez beaucoup de femmes dans les vêtements et la transgression des limites légales, comme ceci est connu.

 

Certaines font preuve de négligence en s’exhibant et en ne revêtant pas le voile devant les hommes étrangers.

 

Certaines font preuve de négligence en portant des vêtements qui ne couvrent pas la partie du corps qu’Allah lui a ordonné de couvrir devant les femmes.

 

Beaucoup de foyers font preuve de négligence concernant les jeunes filles qui approchent l’âge de puberté, ou celles qui l’ont atteinte, prétextant qu’elles sont petites.

 

Ils les élèvent ainsi sur la suppression de la pudeur en se déshabillant et en (revêtant) les habits obscènes dans les marchés et les jardins publics.

 

Que la musulmane se rappelle Sa parole تعالى (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{et ne vous exhibez pas à la manière des femmes avant l’islam (jâhiliyya).} [Al-Ahzâb : 33]

 

ainsi que Sa parole تعالى (selon une traduction rapprochée du sens) :

 

{Ô Prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, d’approcher sur elles une partie de leur jilbâb : elles en seront plus vite reconnues et éviteront ainsi d’être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux} [Al-Ahzâb : 59].

 

Et la parole (du Prophète) صلى الله عليه وسلم :

 

"Deux catégories des gens de l’Enfer que je n’ai pas vues : des gens qui ont des fouets comme les queues des vaches et avec lesquels ils frappent les gens ; des femmes habillées et nues, qui font pencher et penchent, leurs têtes sont telles des bosses de chameau penchées. Elles ne rentreront pas aux Paradis et n’en sentiront pas l’odeur, or son odeur est repérable à telle et telle distance".

Rapporté par Mouslim.

 

C’est-à-dire qu’elle porte un vêtement qui ne couvre pas ce qui lui a été ordonné de couvrir, soit parce qu’il est court, ou déchiré, ou transparent, ou étroit, comme si elle était nue.

 

Nous demandons à Allah de réformer les femmes musulmanes, qu’Il leur accorde la décence, la chasteté et la pudeur, qu’Il les préserve des appelants aux turpitudes, à l’exhibition, à l’abandon du voile, ainsi que des appelants aux passions, aux innovations et aux troubles.

Âmîn.

 

Traduit par @salafisound_fr

Mis en page et publié par la chaîne @islamsalafiya

  نصيحة للنساء في العيد

بِسْم الله الرحمن الرحيم

الحمد لله والصلاة والسلام على رسول الله وعلى آله وصحبه ومن والاه أما بعد

فلقد حصل نقص عظيم عند كثير من النساء في اللباس وتجاوز للحدود المشروعة كما هو معلوم. فمنهن من تتساهل بالتبرج والسفور أمام الرجال الأجانب. ومنهن من تتساهل بلبس الملابس التي لا تستر العورة التي أمرها الله بسترها أمام النساء. وكثير من الأسر تتساهل مع الفتيات المقاربات للبلوغ او اللواتي بلغن بحجة أنهن صغيرات فتنشؤهن على نزع الحياء بالتعري والملابس الفاضحة في الأسواق والحدائق العامة. فلتتذكر المسلمة قوله تعالى

ولا تبرجن تبرج الجاهلية الأولى

وقوله تعالى

 يَا أَيُّهَا النَّبِيُّ قُل لِّأَزْوَاجِكَ وَبَنَاتِكَ وَنِسَاءِ الْمُؤْمِنِينَ يُدْنِينَ عَلَيْهِنَّ مِن جَلَابِيبِهِنَّ ۚ ذَٰلِكَ أَدْنَىٰ أَن يُعْرَفْنَ فَلَا يُؤْذَيْنَ ۗ وَكَانَ اللَّهُ غَفُورًا رَّحِيمًا

وقوله ﷺ

صنفان من أهل النار لم أرهما، قوم معهم سياط كأذناب البقر يضربون بها الناس، ونساء كاسيات عاريات مميلات مائلات، رءوسهن كأسنمة البخت المائلة، لا يدخلن الجنة، ولا يجدن ريحها، وإن ريحها ليوجد من مسيرة كذا وكذا

رواه مسلم

اي تلبس لباسا لا يستر ما امرت بستره اما لكونه قصيرا او مشقوقا او شفافا او ضيقا فكأنها عارية. نسأل الله أن يصلح نساء المسلمات وأن يرزقهن الحشمة والعفة والحياء وأن يحفظهن من دعاة الفواحش والتبرج والسفور ودعاة الأهواء والبدع والفتن. آمين

د. علي بن يحيى الحدادي ٢٩ / ٩ / ١٤٣٨ هـ

Cheikh 'Ali Ibn Yahya Al-Hadâdy - الشيخ علي بن يحيى الحدادي

Partager cet article