compteur de visite

Catégories

1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:37
Jeu pour enfants : «Fatha Kasra Damma» (dossier)

Publié par apprends-moi-ummi.com

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:31
Etudiant en science : Entre la peur de donner une fatwâ et le fait de dissimuler la science (audio)

Question :

 

Certains étudiants en science sont interrogés et ils redoutent de donner la réponse, craignant de donner une fatwâ (un avis juridique) sans science, et ils redoutent - au même titre - de ne pas donner de réponse de crainte qu'ils ne cachent la science.

 

Quel est donc le jugement sur cela, afin qu'ils soient en paix par rapport aux deux cas ?

 

Réponse :

 

Le jugement de cela est qu'ils s'abstiennent et qu'ils la délaissent (le fait de donner) la fatwâ, sauf si cela est fait sur la base d'une science, car Allâh a détaillé cela de manière complète en disant (traduction rapprochée) :

 

"Et ne poursuis pas ce dont tu n'as aucune connaissance. L'ouïe, la vue et le cœur: sur tout cela, en vérité, on sera interrogé." (Sourate 17 verset 36)

 

Et il dit également (traduction rapprochée) : 

 

"Dis : «Mon Seigneur n'a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l'agression sans droit et d'associer à Allâh ce dont Il n'a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Allâh ce que vous ne savez pas»." (Sourate 7 verset 33)

 

Ceci est le jugement.

 

Et être sauvé de la dissimulation de la science consiste à ce que l'on dise : Ils ne savaient pas pour pouvoir cacher.

 

S'ils savent que le statut juridique (d'une chose) est ceci et cela, ils se doivent de l'éclaircir ; Cependant ils n'ont pas de science.

 

Le questionneur :

 

Même si l'abstention se fait dans certaines questions évidentes ?

 

Le Cheikh :

 

Parfois, pour les gens, les questions évidentes ne concordent pas avec la vérité.

 

Le questionneur :

 

C'est-à-dire : Il n'est pas possible de nommer cela fatwâ ?

 

Le Cheikh :

 

À titre d'exemple : S'il est interrogé sur l'intérêt usuraire, est-ce c'est illicite ou permis ?

Alors oui, il dira : Illicite.

 

Le questionneur :

 

Ou bien les questions relatives à la prière et autre ?

 

Le Cheikh :

 

Même la prière, est-ce que toutes les questions relatives à celle-ci sont connues ?

 

Le questionneur :

 

C'est-à-dire : Le jugement de celui qui la délaisse ?

 

Le Cheikh :

 

Il n'y a pas de mal.

 

La chose connue est connue.

 

Cependant, tant qu'ils font face à une difficulté ou à une hésitation, ils se doivent de s'abstenir, et dans cette situation, il leur convient de demander au frères questionneurs de mettre leurs questions par écrit pour les exposer aux gens de science.

 

Le questionneur :

 

Et s'ils transmettent les fatâwâ - je veux dire : Dans les mêmes termes que les leurs - venant des savants ?

 

Le Cheikh :

 

S'ils transmettent la fatwâ d'après un savant et qu'ils se sont assurés que le savant a dit ceci au sujet de la même question, ceci leur est permis.

 

Le questionneur :

 

Et ils l'attribuent au savant ?

 

Le Cheikh :

 

S'ils l'attribuent au savant, il n'y a pas de mal.

 

Comme le fait qu'ils disent : 

 

"J'ai entendu Untel ou bien le Sheikh Untel être interrogé sur cette question et il a dit ceci et cela."

 

Silsilah liqâ`ât al-bâb al-maftûh > liqâ` al-bâb al-maftûh - 3

Al-‘ilm wa ad-da‘wah wa al-ihtisâb

Al-qaDâ` wa al-fatyâ

Groupe de traductions et rappels Cheikh Fawaz Al Madkhali

طالب العلم بين خوف من الفتوى وكتم للعلم

السؤال : بعض طلبة العلم يُسْألون، فيتخوَّفون من الإجابة خوفاً من الفتيا بغير علم، ويتخوفون -كذلك- من عدم الإجابة، حذراً من كتم العلم، فما هو الفيصل في ذلك حتى يسْلَموا من كلا الأمرين؟

الجواب : الفيصل في ذلك أن يتورعوا ويدَعوا الفتيا، إلا إذا كان عن علم؛ لأن الله فصَّل ذلك تماماً، فقال

وَلا تَقْفُ مَا لَيْسَ لَكَ بِهِ عِلْمٌ إِنَّ السَّمْعَ وَالْبَصَرَ وَالْفُؤَادَ كُلُّ أُولَئِكَ كَانَ عَنْهُ مَسْؤُولاً -  الإسراء:36

 وقال تعالى

قُلْ إِنَّمَا حَرَّمَ رَبِّيَ الْفَوَاحِشَ مَا ظَهَرَ مِنْهَا وَمَا بَطَنَ وَالْأِثْمَ وَالْبَغْيَ بِغَيْرِ الْحَقِّ وَأَنْ تُشْرِكُوا بِاللَّهِ مَا لَمْ يُنَزِّلْ بِهِ سُلْطَاناً وَأَنْ تَقُولُوا عَلَى اللَّهِ مَا لا تَعْلَمُونَ - الأعراف:33

. فهذا هو الفيصل، والنجاة من كتم العلم أن نقول: هم لم يعلموا حتى يكتموا، فلو علموا أن الحكم كذا وكذا وجب عليهم أن يبينوا؛ لكنهم ليس عندهم علم

السائل :حتى إذا كان التورُّع في بعض المسائل الظاهرة

الشيخ :أحياناً تكون المسائل الظاهرة عند الناس غير موافقة للحق

السائل:يعني: لا يمكن أن تسمى فتوى؟

الشيخ : مثلاً: لو سئل عن الربا، هل هو حرام أم حلال؟ فنَعم يقول: حرام

السائل :أو قضايا في الصلاة أو نحو ذلك؟

الشيخ :حتى الصلاة هل كل قضاياها معلومة؟

السائل :يعني: حكم تاركها؟

الشيخ : لا بأس، الشيء المعلوم معلوم؛ لكن ما دام عندهم إشكال أو تردد يجب عليهم الامتناع، وفي هذه الحال ينبغي لهم أن يطلبوا من الإخوة السائلين كتابة الأسئلة لعرضها على أهل العلم

السائل : وإذا نقلوا الفتاوى -أعني: في نفس كلامهم- عن العلماء؟

الشيخ : إذا نقلوا الفتوى عن العالم، وتأكدوا أن العالم قال هكذا في نفس هذه المسألة جاز لهم ذلك

السائل : وينسبونه إلى العالم؟

الشيخ :إذا نسبوه إلى العالم لا بأس، مثل أن يقول: سمعتُ فلاناً أو الشيخ الفلاني يُسْأل عن هذه المسألة فقال: كذا وكذا

المصدر: سلسلة لقاءات الباب المفتوح > لقاء الباب المفتوح - 3
العلم والدعوة والاحتساب
القضاء والفتيا

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:18
Femme qui dit au Cheikh : «Je t’aime en Allâh» (audio)

Question :

 

Celui-ci demande :

 

Nous entendons dans certains programmes télévisés que certaines femmes lorsqu’elles interrogent disent au Cheikh : «Je t’aime en Allâh».
 

Réponse :

 

Cela n’est pas convenable.

 

Il n’est pas convenable à ce que la femme dise à un homme, que ce soit un Cheikh ou autre, il n’est pas convenable à ce qu’elle dise à l’exemple de cette parole à un homme.

 

Sauf s’il s’agit de son frère ou son père ou son mari ou ceux qui y ressemblent alors il n’y a pas de mal à cela.

 

Quant à l’homme étranger alors cela est une porte de tentation.

 

Donc il n’est pas convenable à ce qu’elle lui dise : «Je t’aime en Allâh».

 

Et si elle l’aime en Allâh qu’elle invoque pour lui en son absence et qu’elle invoque pour tous les musulmans en leur absence.

 

Publié par cerclesciences.fr

Cheikh 'Abder Razzâq Al 'Abbâd Al Badr - الشيخ عبد الرزاق بن عبد المحسن العباد البدر

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Savants - العلماء
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:15
Ne fais pas confiance à l'amour d'une femme

لا تأمن الأنثى حبتك بودها ... إنّ النساء ودادهنّ مقسّم

 

Ne fais pas confiance à l'amour d'une femme qui prétend t'aimer,

car l'amour des femmes est divisé et partagé

 

اليوم عندك دلّها وحديثها ... وغداً لغيرك كفّها والمعصم

 

Aujourd'hui, c'est auprès de toi qu'elle se tient, et c'est avec toi qu'elle discute

et demain c'est un autre qui aura sa main et qui la tiendra dans ses bras 

 

أخبار النساء لابن الجوزي

Publié par 3ilmchar3i.net

 

Imam Jamal Ad-Din Abu al-Faraj Ibnoul Jawzih - الإمام أبي الفرج عبد الرحمن بنُ عليّ بن الجوزي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Poèmes islamiques - قصائد الإسلامي
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 17:13
«Je me fiche du regard des gens...» !?

Hadith

فَمَنْ اتَّقَى الشُّبُهَاتِ فَقَدْ اسْتَبْرَأ لِدِينِهِ وَ عِرْضِهِ

"Celui qui se prémunit des choses ambiguës aura préservé sa religion et son honneur."

Rapporté par Bukhâri et Mouslim

Commentaire

 

Il y a dans cela un encouragement à ce que l'individu n'accomplisse pas des choses pour lesquelles son honneur pourrait être mis en cause.

 

Le croyant veille sur ses frères croyants et il considère aussi le regard de ses frères sur lui.
 

Il ne fait pas une chose puis dit : "Je ne me soucie pas de ce que les croyants peuvent dire, ni les hommes de science, ni les étudiants en science !"

 

Protéger son honneur, afin qu'il ne soit pas sali, est une chose requise.

 

Et il nous est parvenu du Prophète صلى الله عليه وسلم qu'il dit :

 

"Il suffit comme mal de la part d'un individu, qu'il soit pointé du doigt en ce qui concerne sa religion ou sa vie mondaine, sauf celui qu'Allâh a immunisé."

Rapporté par Tirmidhi (2453) et déclaré Hassan par Cheikh Al-Albâni.

 

C'est-à-dire (qu'il est montré du doigt) par les croyants, ils critiquent celui qui œuvre pour ce qu'il commet en désaccord avec la législation religieuse (chari3ah).

 

Page 62 de l'explication des 40 nawawiyyah par Cheikh Salih al-Cheikh, édition Dar al-'Asimah

Traduit par Al-Firqatou An-Najiyatou

 

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Expression - التعبير
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:55
Les selfies à la Mecque et à Médine (audio-vidéo)

Et nul doute que l’indulgence des gens dans le fait de photographier est en réalité très perceptible.
 

Même dans la mosquée prophétique ! (de Médine) même dans la mosquée prophétique ! 

 

Le prédicateur donne son prêche et … 

 

(Le Cheikh illustre quelqu’un qui se prend en selfie)

 

Selfie !

 

Il n’écoute vraiment rien du prêche.

 

Non !

 

Et ils mentent même dans leur photos…

 

(Et ils demandent:) "Peux-tu s’il te plaît me prendre en photos ?"

 

(Le Cheikh imite quelqu’un qui se prend en photo en faisant semblant de faire une dou’a) 

 

C'est un menteur, il n’est pas entrain de faire une invocation (dou’a) !

 

Mais lorsqu’il retourne chez lui en Indonésie, il l’encadre et la pose dans son salon pour la présenter aux gens debout devant la mosquée prophétique en train de faire une dou’a.

 

Et je dis aux gens : Ceci est haram.

 

Et je leur dit même lors de mes cours dans la mosquée prophétique : Admettons même qu’il n’ a que 10% de chance que ce soit haram... 10% seulement ; Toi tu es venu à Médine afin de t’exposer aux péchés ou pour demander les récompenses ? 

 

Toi tu es venu demander les bonnes actions.

 

Admettons même que mon propos sur le fait que ce soit haram est faible, il y a quand même une éventualité que ce le soit !

 

Comment peux-tu te positionner dans une éventualité (et un doute) dans la ville du prophète ou dans la mosquée sacrée (de la Mecque) ?

 

Et c’est haram également pour une autre raison qui est : L’ostentation. 

 

Les pieux prédécesseurs avaient pour habitude de cacher leurs bonnes actions, même dans le recueillement.

 

Lorsque l’imam Ahmad faisait un discours aux gens et sentait qu’il commençait à entrer en dévotion, il plaçait sa main sur son nez et disait : «Ô comme le rhume est mauvais» 

 

C’est à dire que ce changement de sa voix du à la dévotion venait du rhume, et il pouvait même quitter l’assemblée et rentrer chez lui.

 

Les pieux prédécesseurs avaient pour habitude de cacher leurs bonnes oeuvres tant qu’ils pouvaient ; (Par contre) que tu mentes, et que tu te photographies entrain de faire une invocation, et puis tu viens et tu la présentes devant les gens...

 

Nul doute que cette problématique doit être corrigée par les étudiants en science religieuse avec la sagesse, et avec les termes convaincants et les preuves (appropriées).

 

Retranscrit par Assma Bint 'Abdu Llah de l'équipe Dourouss As Salafiyatt

Traduit et publié par Jannah Télévision - jannahtv.fr

Cheikh Souleyman Ben Salîm Allâh Ar-Ruheylî - الشيخ سليمان بن سليم الله الرحيلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Pélerinage - Omra - الحج والعمرة
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:41
Le comportement à adopter avec les non-musulmans lors de certaines occasions

Question :

 

Comment devons-nous nous comporter avec les chrétiens qui nous sont associés au travail et avec ceux qui avoisinent nos maisons ?

 

Réponse : 

 

Comportez-vous, avec eux, de la manière dont ils se comportent avec vous.

 

Cela fait certes partie de l'équité qu'Allâh Le Très-Haut a ordonné.

 

Le Très-Haut a dit (traduction rapprochée) : 

 

«En vérité, Allâh ordonne l’équité, la bienfaisance et la libéralité envers les proches» (sourate Annahl, verset 90)

 

Et il n'y a pas de mal à être bienfaisant avec eux afin de leur faire aimer l'Islam (ndt: seulement), et non pas par affection, ni proximité avec eux, conformément à la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) : 

 

«Allâh ne vous interdit pas d'être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allâh aime les équitables» (sourate al Moumtahana, verset 8)

 

Par contre, il ne nous est pas permis d'éprouver de l'affection envers eux et de les soutenir, selon la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) :  

 

«Tu n'en trouveras pas, parmi les gens qui croient en Allâh et au Jour dernier, qui prennent pour amis ceux qui s'opposent à Allâh et à Son Messager» (sourate al Moujaadalah, verset 22)

 

Et (également) la parole du Très-Haut (traduction rapprochée) : 

 

«Ô vous qui avez cru! Ne prenez pas pour alliés Mon ennemi et le vôtre, leur offrant l'amitié, alors qu'ils ont nié ce qui vous est parvenu de la vérité» (sourate al Moumtahana, verset 1)

 

Et Sa parole (traduction rapprochée) : 

 

«Ô les croyants! Ne prenez pas pour alliés les Juifs et les Chrétiens» (sourate al Maa'idah, verset 51)

 

Quant à les féliciter : S'il s'agit d'occasions religieuses propres à eux, nul doute alors que ceci est illicite car il en découle l'agrément de la mécréance dans laquelle ils sont, le fait de les y maintenir (ndt: sur cette mécréance) et d'égayer leurs cœurs par cela. 

 

Et s'il s'agit d'occasions non-religieuses, à l'instar de l'acquisition d'une fortune ou de la naissance d'un enfant, il n'y aura alors pas de mal pour ce qu'il y a comme équité et clémence, si eux-mêmes nous y félicitent.

 

Autrement, ne les félicite pas sauf si leur délaissement (ndt: des félicitations) engendrerait une nuisance à notre égard. 

 

Quant au fait de leur présenter nos condoléances, présentons-les leur s'ils font de même avec nous pour ce que cela contient comme équité et clémence.

 

Cependant, il est convenable que nos condoléances soient une clé afin de les exhorter et les appeler à l'Islam. 

 

Majmou3 al fataawaa, t.25, p.496.

Traduit et publié par l'équipe al Miirath : @al_miirath


س١٣٥:سئل فضيلة الشيخ- رحمه الله-: كيف نعامل النصارى المشاركين لنا في العمل والمجاورين لنا في المنازل؟

فأجاب بقوله: تعاملوهم بمثل ما يعاملونكم، فإن هذا من العدل الذي أمر الله تعالى به، قال تعالى

إِنَّ اللَّهَ يَأْمُرُ بِالْعَدْلِ وَالْأِحْسَانِ وَإِيتَاءِ ذِي الْقُرْبَى- سورة النحل، الآية: ٩٠

ولا بأس بالإحسان إليهم تأليفًا لهم على الإسلام لا توددًّا وتقربًّا إليهم لقول الله تعالى 

لا يَنْهَاكُمُ اللَّهُ عَنِ الَّذِينَ لَمْ يُقَاتِلُوكُمْ فِي الدِّينِ وَلَمْ يُخْرِجُوكُمْ مِنْ دِيَارِكُمْ أَنْ تَبَرُّوهُمْ وَتُقْسِطُوا إِلَيْهِمْ إِنَّ اللَّهَ يُحِبُّ الْمُقْسِطِينَ -  سورة الممتحنة، الآية: ٨
وأما مودتهم وموالاتهم فلا يحل لنا ذلك لقوله تعالى

لا تَجِدُ قَوْماً يُؤْمِنُونَ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ يُوَادُّونَ مَنْ حَادَّ اللَّهَ وَرَسُولَهُ -  سورة المجادلة، الآية: ٢٢

وقوله تعالى

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لا تَتَّخِذُوا عَدُوِّي وَعَدُوَّكُمْ أَوْلِيَاءَ تُلْقُونَ إِلَيْهِمْ بِالْمَوَدَّةِ وَقَدْ كَفَرُوا بِمَا جَاءَكُمْ مِنَ الْحَقِّ - سورة الممتحنة، الآية: ١

وقوله

يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا لا تَتَّخِذُوا الْيَهُودَ وَالنَّصَارَى أَوْلِيَاءَ - سورة المائدة، الآية: ٥١

وأما تهنئتهم فإن كانت لمناسبات دينية عندهم فهذا حرام بلا شك؛ لأنه يتضمن الرضا بما هم عليه من الكفر، وتثبيتهم عليه، وإدخال السرور عليهم به، وإن كانت لمناسبات غير دينية كحصول
مال أو ولد فلا بأس به إذا كانوا يفعلون ذلك بنا لما فيه من العدل والإنصاف، وإلا فلا تهنئهم به إلا أن يتضمن ترك ذلك إضرارًا بنا
وأما تعزيتهم فنعزيهم إذا كانوا يعزوننا لما فيه من العدل والإنصاف، لكن ينبغي أن تكون تعزيتنا مفتاحًا لوعظهم ودعوتهم للإسلام

مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ج٢٥ ص٤٩٦
 

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:34
L'âge propice pour la circoncision de l'enfant

Question :

 

Quel est le meilleur moment et le plus propice pour la circoncision des garçons ?

 

Est-ce durant l'âge d'allaitement ou durant l'âge de puberté ?

 

Réponse : 

 

De ce que nous savons, la circoncision n'a pas de temps déterminé par la législation pure. 

 

Cependant, plus elle est pratiquée à un jeune âge, mieux et plus facile elle sera pour le garçonnet et la fillette.

 

Partant de là, il est à constater qu'il n'y a pas de mal à la circoncision durant l'âge d'allaitement. 

 

Fatâwâ allajna addâ'ima (1) t.5 p 142

Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath


ختان النساء مكرمة

س٢: ما هو الوقت المفضل والمناسب في ختان الأولاد أفي سن الرضاع أم في سن البلوغ؟

‎ليس للختان وقت محدود فيما نعلم من الشرع المطهر ولكن كلما كان في الصغر فهو أولى وأسهل على الطفل والطفلة ومن ذلك يعلم أنه لا حرج في الختان في سن الرضاع

‎فتاوى اللجنة الدائمة (١) ج٥ ص١٤٢

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Enfants - éducation et enseignement - الأطفال
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:27
Se réjouir de la mort de l'innovateur (audio-vidéo)

Question :

 

Ô noble Cheikh, qu'Allah vous protège.

 

Le questionneur demande : Fait-il parti de la croyance des salafs de se réjouir de la mort de l'innovateur ?

 

Réponse :

 

Les salaf demandait la guidée pour les innovateurs et les gens de l'égarement.

 

Ils invoquaient pour leur guidée.

 

Quant au fait de se réjouir de leur mort, alors je ne connais rien à ce sujet, mais ils invoquaient pour leur guidée et ils réfutaient leurs ambiguïtés.

 

Traduit et publié par minhaj sunna

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة
1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 16:26
Le sens du mot : «Islam»

Question 2 :

 

L'Islam, contrairement aux autres religions qui prennent en général le nom de leurs prophètes, a un nom différent.

 

Quel est donc le sens du mot : Islam ?

 

Réponse 2 :

 

L'Islam signifie la soumission à Allâh en croyant en Son unicité et en Lui obéissant tout en se mettant en garde contre l'association et ses gens.


Nous ne connaissons pas de religion qui a pris le nom de son prophète à l'exception de la religion déformée des Chrétiens.

 

En effet, cette religion a pris le nom du Christ, fils de Marie عليه السلام, ce qui est une fausse appellation.

 

Toutefois, la religion pourrait être attribuée au nom du prophète qui la prêchait, en disant : La religion de Moussa, celle de Jésus et celle de Mohammad عليهم الصلاة والسلام.

 

Comme on dit (dans les conversations) : L'Islam est la religion de telle ou telle personne.


Qu'Allâh vous accorde la réussite et que les prières et le salut soient sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Publié par alifta.net

 

 معنى كلمة إسلام

س: في العادة تسمى الأديان بأسماء أنبيائها ، ولكن الإسلام خلاف ذلك ، فما معنى كلمة : إسلام ؟

ج: الإسلام : هو الاستسلام لله بالتوحيد ، والانقياد له بالطاعة ، والبراءة من الشرك وأهله
ولا نعلم أن دينا سمي باسم نبيه ، ما عدا دين النصارى المحرف ، فإنه سمي بعد تحريفه باسم المسيح ابن مريم عليه السلام ، وهي تسمية خاطئة ، لكن قد ينسب الدين إلى نبيه ، فيقال دين موسى وعيسى ومحمد عليهم الصلاة والسلام ، كما تقول : الإسلام دين فلان 
وبالله التوفيق ، وصلى الله على نبينا محمد وآله وصحبه وسلم

 

Comité permanent [des savants] de l'Ifta - اللجنة الدائمة للبحوث العلمية والإفتاء

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع