compteur de visite

Catégories

1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:40
L’obligation pour la femme d’être au service de son mari

…Et un groupe parmi les savants ont opté pour l’avis qu’il est obligatoire à la femme d’être au service de son mari.

 

Parmi eux : Abou Thawr, Abou Bakr ibn abi Shayba et Abou Is’haq al Jouzjani.

 

Et c’est l’avis adopté par Cheikh Al Islam Ibn Taymiyya.

 

Il a en effet proclamé dans ses fatawas : Le verset (traduction rapprochée) :

 

"…Les femmes vertueuses sont obéissantes (à leurs maris), et protègent ce qui doit être protégé, pendant l’absence de leurs époux, avec la protection d’Allâh..." (Sourate An-Nissa verset 34).

 

Le verset implique l’obligation pour la femme d’obéir à son mari dans l’absolu se traduisant par être à son service, le suivre en voyage, lui permettre de disposer d’elle et autres... tout comme ce qui se trouve dans la sounnah du messager d’Allâh l’indique comme dans le hadith : 

 

«Si j’avais dû ordonné à quelqu'un de se prosterner pour autrui, j’aurais ordonné à la femme de se prosterner pour son mari».

 

C’est également l’avis de son éminence, Cheikh Al Albani qui a répliqué à la majorité, eux qui disaient qu’il n’est pas obligatoire à la femme d’être au service de son mari car le contrat de mariage implique le fait de pouvoir jouir de l’autre et non que l’un soit au service de l’autre.

 

Il leur a répliqué dans son livre «Les bienséances relatives aux noces dans la sounnah purifiée» à la page 288 :

 

«La parole de certains : Le contrat de mariage implique la possibilité de jouir de l’autre et non pas que l’autre soit à son service est rejetée et ceci car la possibilité de jouir de l’autre est également donnée à la femme avec son mari.

 

Ils sont donc égaux de ce point de vue là.

 

Et l’on sait qu’Allâh تعالى a prescrit à l’époux une chose en plus vis-à-vis de son épouse, n’est-ce pas qu’il s’agit de dépenser pour elle ainsi que de la vêtir et la loger ?

 

L’équité implique donc que lui soit imposé en contrepartie de cela autre chose envers son mari, et il s’agit d’être à son service, d’autant plus qu’il a autorité sur elle, ceci étant établi dans le noble qur’an comme on l’a vu précédemment.

 

Si elle-même ne s’attelle pas à être à son service dans le foyer, alors ce sera lui qui sera contraint d’y être ce qui la conduira elle à avoir l’autorité sur lui. 

 

Ce qui est l’opposé de ce qu’implique les versets coraniques comme cela n’échappe à personne. 

 

Le fait qu’il incombe à la femme d’être au service de son mari est une chose affirmée et confirmée, et c’est ce qui est voulu.

 

De même que si l’homme venait à être lui au service de sa femme, cela produirait deux situations en totale disparité.

 

D’un côté l’homme qui serait à la fois occupé à servir sa femme et à fournir des efforts pour rechercher et obtenir la subsistance et de l’autre, la femme chez elle, dans sa maison, plongée dans l’oisiveté, n’accomplissant rien de ce qui lui incombe de faire.

 

Et le mal insidieux qui résulte d’une telle situation est clair dans la chari’a, elle qui donne aux époux des droits équivalents, voir même qui a accordé à l’homme un degré au-dessus.»

 

Fin des propos de Cheikh Al Albani.

 

Les caractéristiques de la femme vertueuse p.126/127
Traduit et publié par SalafIslam.fr

طاعــة المرأة زوجها وأدبها معه

وقد قال بوجوب خدمة المرأة لزوجها جماعة من العلماء، منهم أبو ثور، وأبو بكر بن أبي شيبة، وأبو إسحاق الجوزجاني

واختاره شيخ الإسلام فإنَّه قال كما في "مجموع الفتاوى" - 2/ 32/ 260

 فَالصَّالِحَاتُ قَانِتَاتٌ حَافِظَاتٌ لِلْغَيْبِ بِمَا حَفِظَ اللَّهُ - النساء: 34

 يقتضي وجوب طاعتها لزوجها مطلقـًا من خدمة، وسفر معه، وتمكين له وغير ذلك، كما دلت عليه سُنَّة رسول الله صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَعَلَى آلِهِ وَسَلَّم في حديث (الجبل الأحمر) وفي السجود

وهو قول العلامة الألباني، وقد رَدَّ على الجمهور حيث قالوا: لا يجب على المرأة خدمة زوجها؛ لأن عقد النكاح إنما اقتضى الاستمتاع لا الاستخدام

ورد عليهم في كتاب "آداب الزفاف في السنة المطهرة" (ص288) ما نصه

قول بعضهم: "إنَّ عقد النكاح إنما اقتضى الاستمتاع لا الاستخدام" مردود بأن الاستمتاع حاصل للمرأة أيضا بزوجها فهما متساويان في هذه الناحية، ومن المعلوم أن الله تبارك وتعالى قد أوجب على الزوج شيئـًا آخر لزوجته ألا وهو نفقتها وكسوتها ومسكنها، فالعدل يقتضي أن يجب عليها مقابل ذلك شيء آخر أيضـًا لزوجها، وما هو إلا خدمتها إياه، ولاسيما أنه القوام عليها بنص القرآن الكريم كما سبق، وإذا لم تقم هي

بالخدمة فسيضطر هو إلى خدمتها في بيتها، وهذا يجعلها هي القوامة عليه، وهو عكس للآية القرآنية كما لا يخفى، فثبت أنه لابد لها من خدمته وهذا هو المراد

وأيضا فإن قيام الرجل بالخدمة يؤدي إلى أمرين متباينين تمام التباين، أن ينشغل الرجل بالخدمة عن السعي وراء الرزق وغير ذلك من المصالح، وتبقى المرأة في بيتها عطلا عن أي عمل يجب عليها القيام به ولا يخفى فساد هذا في الشريعة التي سوت بين الزوجين في الحقوق، بل وفضلت الرجل عليها درجة

صفات المرأة الصالحة

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:39
Il n'est pas permis de faire tomber l'argument scientifique

L'argument scientifique, il n'est pas permis de le faire tomber au bénéfice d'un grand homme (dans la science) ou d'untel.

 

Le fondement du musulman est de demander la preuve encore et toujours.

 

(traduction rapprochée)

 

"Et ramenez vos preuves si vous êtes véridiques"

 

Rapporté par Cheikh Abou Fadl Muhamad 'Umar

Traduit par Anas Abou Malik Al-Maimouni

Publié par attamyiz.blogspot.com

قال شيخنا ربيع بن هادي

والحجة لا يجوز إسقاطها من أجل هذالرجل العظيم أو ذاك

فمبدأ المسلم الطالب للحق دائماً

(قل هاتوا برهانكم إن كُنتُم صادقين)

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:37
Invocation émouvante (audio-vidéo)

Cheikh Muhammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:37
La dépense pour l'épouse (audio)

Question :

 

Comment doit être la dépense obligatoire vis-à-vis de l'épouse : Est-ce qu'il s'agit par exemple de lui remettre un montant déterminé chaque semaine ?

 

Réponse :

 

Cela dépend de ce sur quoi ils se sont entendus lui et son épouse.

S'ils se sont entendus sur une chose et qu'ils sont d'accord, alors il n'y a pas de mal.

 

Traduit par Oum Suhayl

 Publié par 3ilmchar3i.net

النفقة على الزوجة

السؤال: كيف تكون النفقةُ الواجبة على الزوجة هل هي بدفعِ مبلغٍ مُعين كل أسبوع مثلًا ؟

الجواب: حسب ما يَصطلحان عليهِ هو وزوجته فإذا اصطلحا على شيء وترضيا فلا بأس

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:27
Désigner les ignorants qui suivent les gens de l'innovation par le mot «innovateur»

Question :

 

Quel est le jugement sur le fait de designer les ignorants qui suivent les gens de l'innovation par le mot "innovateur" ?

 

Réponse :

 

Il est indéniable que ceux qui les suivent pratiquent des innovations.

 

Ceux qui les prennent comme allié et les défendent font partie d'eux, mais ne dis pas : "Vous êtes des innovateurs".

 

Fais preuve de sagesse et de la bonne exhortation !

 

Par exemple le mécréant, si tu viens à lui et lui dis : "Tu es un mécréant", il n'acceptera pas ta prédication.

 

C'est la même chose pour l'innovateur, ceci fait partie de la sagesse.

 

Si par exemple tu dis à un hindouiste : "Tu es un mécréant", il va se mettre dans une colère folle.

 

L'hindouiste est pourtant plus méprisable que le juif ou le chrétien ; Ne lui dis pas lorsque tu l'appelles à l'islâm : "Tu es mécréant", ceci car il refuserait ton appel à l'islâm.

 

Plutôt dis lui : "Allâh nous a envoyé un messager qui est Mohammad avec la guidée et la religion de la vérité, il nous a dit ceci et cela".

 

Tu l'informes, tu lui apportes les preuves de sa véracité et ainsi de suite.

 

Tu lui dis : "Je t'appelle à cette religion" ; Ne lui dis pas : "Tu es mécréant".

 

Le chrétien lorsque tu l'appelles à l'islâm tu ne lui dis pas : "Tu es mécréant".

 

Et l'innovateur ne lui dis pas : "Tu es un innovateur", lorsque tu l'appelles explique lui.

 

Par contre si tu es interrogé : "Est-ce que le juif est mécréant" ?

Dis : "Oui".

 

"Est-ce que pour toi le juif est mécréant ?"

 

Dis : "Oui".

 

Par contre lorsque tu l'appelles est-ce que tu dis cela ?

 

Non.

 

عون الباري ببيان ما تضمنه شرح السنة للامام البربهاري

للشيخ ربيع بن هادي المدخلي حفظه الله - ج 1 ص 401

Traduit par Abou Khouzaymah

Publié par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

السؤال : حكم اطلاق كلمة مبتدع على أتباع أهل البدع الجهال ؟

الجواب : أتباعهم لابد أن يمارسون البدع ، الذي يتولاهم ويدافع عنهم هو منهم ، لكن أنت ما تقول أنتم مبتدعة ، استعمل معهم الحكمة والموعظة الحسنة ، يعني الكافر إذا جئته وقلت له أنت كافر ما يقبل دعوتك ، والمبتدع كذلك ، لا تقل أنت مبتدع ، هذه من الحكمة ، يعني الهندوكي لو تقول له : أنت كافر ، يغضب أشد الغضب ، هندوكي أخس من اليهود والنصارى ، لا تقل له حينما تدعوه إلى الله : أنت كافر ، لأنه سيرفض دعوتك له إلى الإسلام ، بل تقول : إن الله أرسل إلينا محمدا بالهدى ودين الحق ، وقال ...، وقال ...، وقال ...، وتخبر ، وتأتي بالأدلة على صدقه ،وكذا وكذا ، وأنا أدعوك إلى هذا الدين ، ما تقول : أنت كافر ، النصراني لما تدعوه ما تقول له : أنت كافر ، والمبتدع لا تقل له : أنت مبتدع ، في دعوتك بيّن له ، لكن إذا سُئلت : اليهودي كافر ؟ تقول : نعم ، يقول : لك هذا اليهودي كافر ، تقول :نعم ، لكن لما تدعوه أنت تقول له هذا الكلام ؟ لا

 المصدر :عون الباري ببيان ما تضمنه شرح السنة للامام البربهاري
للشيخ ربيع بن هادي المدخلي حفظه الله ج 1 ص 401

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:20
Si un homme parmi les gens de l'enfer était renvoyé dans le bas-monde...

'AbdAllâh ibn 'Amr a dit :

 

"Si un homme parmi les gens de l'enfer était renvoyé dans le bas-monde (dounia), alors les habitants du bas-monde mourraient à sa vue monstrueuse ainsi qu'à son odeur."

 

Puis AbdAllâh pleura intensément.

 

Traduit par Muhammad Abu Maher حفظه الله - @OomeditationoO

 Publié par 3ilmchar3i.net

حَدَّثَنِي مُحَمَّدٌ ، قَالَ : حَدَّثَنِي حَاتِمُ بْنُ عُبَيْدِ اللَّهِ بْنِ أَبِي حَوْثَرَةَ ، عَنِ ابْنِ لَهِيعَةَ ، عَنْ أَبِي قَبِيلٍ ، عَنْ عَبْدِ اللَّهِ بْنِ عَمْرٍو ، قَالَ

 لَوْ أَنَّ رَجُلا مِنْ أَهْلِ النَّارِ أُخْرِجَ إِلَى الدُّنْيَا ، لَمَاتَ أَهْلُ الدُّنْيَا مِنْ وَحْشَةِ مَنْظَرِهِ ، وَمِنْ رِيحِهِ

قَالَ : ثُمَّ بَكَى عَبْدُ اللَّهِ بُكَاءً شَدِيدًا

(حديث موقوف)

رقم الحديث: 103
 

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Paradis Enfer الجنة و جهنم و يوم القيامة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 19:11
Lorsque l'un d'entre vous rentre chez son frère musulman

 D'après Abou Houreira رضي الله عنه, le Prophète صلى الله عليه و سلم a dit :

 

«Lorsque l'un d'entre vous rentre chez son frère musulman et qu'il le nourrit de sa nourriture alors qu'il mange et ne l'interroge pas concernant sa nourriture et si il lui donne de sa boisson qu'il boive et ne l'interroge pas la concernant.»

Rapporté par Al Hakim dans son Moustadrak n°7240 qui l'a authentifié et l'imam Dhahabi l'a approuvé. Il a également été authentifié par Cheikh Albani dans la Silsila Sahiha n°627

عن أبي هريرة رضي الله عنه قال النبي صلى الله عليه وسلم

إذا دخل أحدكم على أخيه المسلم فأطعمه من طعامه فليأكل و لا يسأله عنه و إن سقاه من شرابه فليشرب من شرابه و لا يسأله عنه 

رواه الحاكم في المستدرك رقم ٧٢٤٠ و صححه و أقره الذهبي و صححه أيضاً الشيخ الألباني في السلسلة الصحيحة رقم ٦٢٧

Publié par 3ilmchar3i.net

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Aliments et boissons - الأطعمة والأشربة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:58
Ceci est une démonstration claire aux gens - هذا بيانٌ للنَّاس

La Louange est à Allâh, Le Tout-Puissant, Le Très-Haut ; et que la prière et le salut soient sur celui qu’Allâh a envoyé avec la plus parfaite conduite, et qu’Il a parfait par les bonnes qualités.

 

Cela dit, il est des calamités par lesquelles la Nation est éprouvée ces derniers temps, le déchirement de son rang, la divergence dans son discours et l’assaut cynique de ses ennemis porté contre elle de toute part.

 

Ce qui incombe certes à tout croyant jaloux de s’évertuer à repousser ces maux ou de les atténuer.

 

Par prise de conscience de notre part de la gravité de la chose, de la pesanteur du dépôt et de la grandeur de la responsabilité, nous avons estimé très opportun de nous adresser par ce conseil à tous nos frères ; Puisse celui-ci les faire profiter et les préserver des troubles qui les guettent, notamment ces jours-là où les appels insidieux, sous de multiples arguments spécieux, se sont multipliés tentant d’assener un coup très dur aux musulmans, mettant ainsi à risque leur sécurité et leur stabilité.

 

Donc afin de faire front à ces tentations, nous disons ceci, tout en recourons à Allâh seul :

 

Cette religion est certes édifiée sur deux glorieux fondements :

 

-Le premier en est la sincérité envers Allâh dans toute œuvre.

 

-Le second en est le bon suivi du Messager d’Allâh -prière et salut d’Allâh sur lui-, qu’Allâh -Puissant et Majestueux- a envoyé avec la guidée et la religion de vérité.

 

Le suivi de ce noble Prophète ne peut en aucun cas être correct ni complet qu’en désavouant les polythéistes, et avec à leur tête les juifs et les chrétiens.

 

Cela parce que beaucoup de gens parmi sa Nation suivent la conduite et la voie des gens de mécréance, tel que lui-même a dit, mettant sa communauté en garde, -prière et salut d’Allâh sur lui- :

 

«Vous suivrez très certainement la voie de ceux qui étaient avant vous au point de leur ressembler comme deux plumes se ressemblent, jusqu’à même au point que s’ils entrent dans le trou d’un lézard, vous y entrerez aussi !»

Ils dirent (les compagnons) : «Ô Messager d’Allâh ! Les juifs et les chrétiens ?»

Il dit : «Mais qui alors ?»

Hadith rapporté par El Boukhârî et Mouslim.

 

Et dans une version d’El Boukhârî, d’après le Prophète -sur lui le salut- :

 

«L’heure ne surviendra pas jusqu’à ce que ma Nation suivra la conduite des autres nations, empan par empan, et coudée par coudée.»

On dit (les compagnons) : «Ô Messager d’Allâh ! Tels que les Perses et les Romains ?»

Il dit : «Mais qui sont les gens à part eux ?»

 

Parmi les versets qui appuient ce qui est parvenu dans ces textes prophétiques, la Parole de notre Seigneur -Puissant et Majestueux- au sujet de ces nations (traduction rapprochée) :

 

(([Il en fut de même] de ceux qui vous ont précédés : ils étaient plus forts que vous, plus riches et avaient plus d’enfants. Ils jouirent de leur lot [dans ce monde] et vous avez jouit de votre lot comme vos prédécesseurs ont joui de leur lot. Et vous avez discuté à tort et à travers comme ce qu’ils avaient discuté. Ceux-là verront leurs œuvres anéanties ici-bas et dans l’au-delà, et ceux-là sont les perdants.)) At-Tewba (Le Repentir), v. 69.

 

Ibn ‘Abbês a dit :

 

«Comme cette nuit est semblable à la veille ; Ceux-là sont les enfants d’Israël, Allâh nous a comparés à eux.»

 

Ici, le Prophète -prière et salut sur lui- met en garde de se faire ressembler à ces nations ; Mais il n’y a pas dans ces hadiths une information concernant la Nation toute entière ; Car, il est rapporté de lui par des voies multiples qu’une communauté de sa Nation demeurera apparente s’attachant à la vérité jusqu’à la venue de l’Heure.

 

En effet, les musulmans sont les gens les plus guidés, les plus adroits, et les plus droits en conduite dans cette vie.

 

Allâh les a même dressés en témoins à toutes les autres nations (traduction rapprochée) :

 

((Et ainsi Nous avons fait de vous une communauté de juste-milieu, afin que vous soyez témoins aux gens, comme le Messager sera témoin à vous)) El Baqara (La Vache), v. 143.

 

Or cela ne peut avoir lieu : «jusqu’à ce que vous reveniez à votre religion.»

 

Quant au fait de donner priorité aux émotions sur les Textes, cela fait certes partie de la passion, et n’a aucun lien avec la religion.

 

(traduction rapprochée) 

 

((Et juge parmi eux d’après ce qu’Allâh a fait descendre. Ne suis pas leurs passions, et prends garde qu’ils ne tentent de t’éloigner d’une partie de ce qu’Allâh t’a révélé. Et puis, s’ils refusent (le jugement révélé) sache qu’Allâh veut les affliger pour une partie de leurs péchés. Et Beaucoup de gens, certes, sont des pervers.)) El Mê’ida (La Table Servie), v. 49 

 

((Puis, si vous vous disputez en quoi que ce soit, renvoyez-le à Allâh et au Messager, si vous croyez en Allâh et au jour dernier. Ce sera bien mieux et de meilleure interprétation (et aboutissement).)) An-Nicê’ (Les Femmes), v. 59.

 

Donc, la passion et la religion sont deux opposés.

 

Elles ne se réunissent pas.

 

Ainsi ces manifestations qui sont devenues flagrantes et à laquelle on assiste massivement dans beaucoup de pays musulmans, hormis quelques rares pays, et nonobstant la délivrance de plusieurs fetwas les interdisant, rédigées par de grands et considérables gens de science, et à leur tête les trois imams à cette époque, -qu’Allâh leur fasse miséricorde-, les masses des musulmans s’en sont pourtant détournés et se sont laissés traîner par les passions des autres, du nombre de ceux dont les propos ne sont point considérables.

 

Ces manifestations et marches sont un moyen non établi par la charia, ni par les pieux prédécesseurs.

 

C’est une hérésie abominable innovée au sein du principe d’ordonner le bien et d’interdire le mal.

 

Et il suffirait pour arguer de son caractère altéré et corrompu et de son illégitimité, de voir les troubles et désordre qui adviennent dans les rangs des musulmans, l’inimitié qui s’attise entre eux et les dissensions qui s’alimentent à leur sein ; ce qui génère en plus des pillages et des effusions de sang.

 

Craignez donc Allâh, Ô prôneurs de la manifestaille !

 

Craignez Allâh envers cette Nation, car la sédition, quand ses vents soufflent et quand ses feux s’enflamment, n’épargnera plus personne.

 

Ô nos jeunes !

 

Que les appels insidieux ne vous séduisent.

 

Ne soyez pas des suiveurs de tout crieur ; appliquez-vous [à la sagesse], fortifiez votre foi et ne vous déviez point de la conduite de votre Prophète (traduction rapprochée) : 

 

((Et craignez une calamité qui n’affligera pas exclusivement ceux qui sont injustes d’entre vous. Et sachez qu’Allâh est dur en punition.)) El Anfêl (Le Butin), v. 25

 

((Ceci est une démonstration claire pour les gens, un guide, et une exhortation pour les pieux.)) êl ‘Imrân (La Famille d’Imran), v. 138.

 

Le Cheikh, l’Imam ‘Abd El ‘Azîz Ibn ‘Abd Allâh Ibn Bêz -qu’Allâh lui fasse miséricorde- a dit dans Medjmoû‘ Fatêwa Wa Maqâlêt (Recueil de fetwas et d’articles), vol. 6, p. 418 :

 

«La bonne méthode est certes un des meilleurs moyens pour accepter la vérité.

Et la méthode mauvaise et agressive est un des plus dangereux moyens menant à réfuter la vérité et à ne pas l’accepter, comme elle engendre aussi des calamités, des injustices, des transgressions et des agitations.

Est annexé à cette question, les actes de certains gens tels que les manifestations qui sont susceptibles de générer un mal immense contre les prêcheurs.

Car les marches dans les rues, les proclamations et les manifestations ne sont pas un moyen de réforme et de prédication.

Le moyen qui est correct consiste à visiter [le gouverneur], à lui écrire et avec une bonne méthode.

Tu conseilles par ce moyen le président, l’émir, et le chef de tribu ; non pas par le recours à l’agressivité et la manifestation.

Le Prophète est en fait resté treize ans à La Mecque sans avoir pourtant jamais fait de manifestations ni de marches ; et sans avoir non plus menacé les gens de piller leurs biens ni de les assassiner.»

 

Et c’est Allâh qui guide les hommes vers tout acte de bien.

Et louange à Allâh, Le Seigneur de l’univers.

 

Traduit par Aboû Fahîma ‘Abd Ar-Rahmên AYAD

Publié par tasfiatarbia.org

      

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:57
La manière d'essuyer les oreilles lors des ablutions (audio)

Question :

 

(...) L'essuyage des oreilles se fait-il sur l'extérieur uniquement, ou plutôt sur l'extérieur et l'intérieur ?

 

Réponse :

 

La manière d'essuyer les oreilles consiste à ce que la personne introduise ses deux index, c'est-à-dire chacun de ses deux doigts se situant entre le majeur et le pouce, dans le conduit des oreilles, sans les enfoncer afin de ne pas leur nuire.

 

Quant au pouce, elle essuiera, avec, l'extérieur des oreilles qui est la face (apparente) qui suit la tête.

 

Fatâwâ nour 3alâ addarb, 2/7

 Traduit par l'équipe al Miirath - @al_miirath

كيفية مسح الأذنين في الوضوء

السؤال : جزاكم الله خيراً. السائل الذي رمز لأسمه ب ر.م.ك الشهري له مجموعة من الأسئلة، يقول في السؤال الأول: هل مسح الأذنين يكون من ظاهرهما أم من الظاهر والباطن؟

الجواب الشيخ : مسح الأذنين كيفيته أن يدخل الإنسان سبابتيه، يعني إصبعيه ما بين الوسطى  والإبهام في صماخ الأذنين دون أن يرصها حتى تتألم، يدخلها في الصماخ، والإبهام يمسح به ظاهر الأذنين، وهو الصفحة التي تلي الرأس.  نعم

‎فتاوى نور على الدرب للشيخ ابن عثيمين رحمه الله ٧-٢

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Purification - طهارة
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 18:45
Le jugement d'invoquer la mort pour soi-même

Question :

 

Est-il permis à l'Homme d'invoquer la mort pour lui-même ?

 

Réponse : 

 

Que la personne invoque la mort pour elle-même est illicite et n'est pas permis car le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit : 

 

«Que personne d'entre vous n'espère la mort à cause d'un mal qui l'a atteint». 

 

La personne doit donc patienter, en espérer (Ndt : la récompense), et demander à Allâh la guidée et la fermeté.

 

Et si elle est atteinte d'un malheur, qu'elle demande à Allâh la préservation car, certes, toute l'affaire appartient à Allâh.

 

Et c'est Allâh qui accorde le succès. 

 

Majmou3 al fataawaa, 90/1. 

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

هل يجوز للإنسان أن يدعو على نفسه بالموت؟

فأجاب قائلا: دعاء الإنسان على نفسه بالموت حرام ولا يجوز لأن النبي، صَلَّى اللَّهُ عَلَيْهِ وَسَلَّمَ، يقول

«لا يتمنين أحدكم الموت لضر نزل به»

 فعلى الإنسان أن يصبر ويحتسب وأن يسأل الله الهداية والثبات، وإذا كان مصابا بضر فليسأل الله العافية فإن الأمر كله لله

والله ولي التوفيق

مجموع فتاوى الشيخ ابن عثيمين رحمه الله ١-٩٠

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mort et funérailles - الموت والجنازة