compteur de visite

Catégories

1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 00:44
Éclaircissement sur le cas de Mourad Brahimi, et conseils aux gens de France sur le fait de revenir aux gens qui sont connus auprès des savants (audio)

Louange à Allâh, et prières et salut soient sur le Prophète, sur sa famille, sur ses compagnons et ses alliés.

 

Je dis :

 

En réponse au questionneur ou à la questionneuse venant de France concernant le dénommé Mourad Brahimi, qui se trouve ici (en Algérie), qui a été contacté par certaines sœurs, qui sont en contact avec lui via la France, et ce à travers les différents réseaux sociaux ; Qui ont de bonnes pensées envers lui et qui pensent qu'il est parmi les gens auxquels on peut revenir dans ses affaires de religion.

 

Et en réalité, ce n'est pas le cas de cette personne.

 

Et il n'est pas valable d'appeler cette personne, ni que nos frères le contactent ni qu'ils retournent à lui dans les questions concernant leur religion, parce que la réalité de cet homme est qu'il a de nombreuses erreurs.

 

Et, son minhaj n'est pas droit.

 

Parmi ses graves erreurs : Ses vols scientifiques.

 

Il a pris des articles à différents endroits, et se les attribue à lui-même pour trahir les gens naïfs.

 

Nous nous sommes aperçus de son cas, nous avons mis en garde nos frères, et ceci après l'avoir conseillé et orienté.

 

Ensuite, nous avons été surpris par des informations qui touchent à son comportement.

 

En premier (le vol scientifique), c'était quelque chose qui touche à sa religion ; Et pour celle-là, dans sa religion et son comportement.

 

De ses relations ambiguës, il y a ses discussions perverses qui se sont déroulées entre lui et certaines sœurs - qu'Allâh تبارك وتعالى les réforme -.

 

En se basant sur cela, je mets en garde contre cet individu et je ne conseille pas mes frères et sœurs de revenir vers lui, ou bien de le considérer comme un Cheikh, car il n'est pas méritant.

 

Et il ne faut pas que les gens prennent quelqu'un et donnent un statut de "Cheikh" à n'importe qui.

 

Et n'importe qui peut se prétendre Cheikh ou bien des gens autour de certains qui prétendent pour lui...

 

Et souvent ce sont des ignorants et des ignorantes.

 

Il est obligatoire de revenir aux gens de science dans chacune parmi les questions, ou bien de poser la question sur ces individus-là comme pour cet individu.

 

Et à la base, lorsque l'on questionne sur un individu, nous devons revenir aux gens de son pays.

 

Les gens de son pays sont les plus connaisseurs, et les mieux placés (pour se prononcer) sur sa réalité.

 

Ce sont les plus connaisseurs sur ses enseignants et ce sont les plus connaisseurs de l'endroit d'où il est gradué et de l'endroit d'où il a étudié... si c'est le cas, et d'autres choses...

 

Et nous ne devons pas être trompés par ces gens-là, soit parmi les gens qui se trouvent chez nous (en Algérie), ou parmi les gens qui se trouvent en France, et combien ils sont nombreux !

 

Puisse Allâh diminuer leur nombre.

 

Et toute la louange revient à Allâh, Seigneur des univers.

 

Cheikh Lazhar Senigra حفظه الله le Mercredi 4 Joumâdâ El-'Oûlâ 1438 H correspond au 01/02/2017 G.

Traduit et transcrit par l'équipe mosquee-sounnah-bordeaux.fr

 Publié par قناة الفوائد العلمية بوردو - t.me/alfawaidalilmyabordeaux

Cheikh Lazhar Sinîqra - الشيخ لزهر سنيقرة

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Individus et réfutations - أشخاص و ردود
1 janvier 2017 7 01 /01 /janvier /2017 00:15
Dénigrer les détenteurs de l'autorité (audio-vidéo)

La médisance fait également partie des grands péchés, alors lorsque la personne médit sur un seul homme seulement entre la prière du fajr et la prière du dhor par exemple, alors la prière du dhor n'expiera pas cette médisance.

 

Parce que la médisance fait partie des grands péchés.

 

Et même si cela a lieu une seule fois envers un seul homme.

 

Et la médisance est ce que les gens du commun appellent "as-sabâbah", qu'on mentionne son frère par ce qu'il n'aime pas car le prophète صلى الله عليه وسلم fût questionné sur la médisance alors il a répondu :

 

"C'est le fait de parler de ton frère d'une façon qui ne lui plairait pas."

(Certains demandèrent) : "Qu'en penses-tu si ce qu'on dit de lui est vrai ?"

Le prophète صلى الله عليه وسلم a répondu : "Si ce que tu dis de lui est vrai, tu te seras rendu coupable de médisance. Et si ce que tu dis sur lui est faux, tu l'auras alors calomnié"

Muslim n°2589

 

Et la médisance, son péché varie selon la différence de ses effets et de ses aboutissants.

 

Par exemple, le dénigrement des savants est plus grave que le dénigrement des gens du commun ; Et le dénigrement des émirs, c'est-à-dire les détenteurs de l'autorité, le roi et ceux inférieurs à lui est plus grave que le dénigrement de ceux qui sont plus bas qu'eux.

 

Et avec ceci nous savons que ces publications qui sont propagées maintenant entre les gens, nous savons qu'elles font parties de la médisance.

 

Et que les répandre entre les gens fait partie des grands péchés et que la personne commet un énorme péché avec cela, parce qu'elle enjoindra que les gens détestent ceux qui sont dénigrés dans ces papiers et ces publications.

 

Et qu'ils s'insurgeront contre ceux qui y sont dénigrés et enjoindra aussi l'ébouillantage des poitrines et la provocation de troubles.

 

Donc la médisance envers les détenteurs de l'autorité, et le refuge est auprès d'Allâh, fait partie des plus grands péchés dans la médisance.

 

Donc celui qui les propage ou les formule et les distribue est un pécheur, auteur d'un grand péché, et le refuge est auprès d'Allâh.

 

Il aura ses péchés et le péché de chacun de ceux touchés par elles.

 

Nous demandons à Allâh la sécurité et le bien-être.

 

car ces affaires, nul doute qu'elles entrent dans la médisance (c'est-à-dire) de parler de ton frère d'une façon qui ne lui plairait pas.

 

Ensuite, quel est le masdar (source) de cette parole ?

 

Qui dit en vérité, cette parole est vraie ?

 

Qui dit cela qu'elle est vraie ?

 

Et c'est pour cela se trouvent dans certaines publications des choses mensongères.

 

Nous avons été témoins qu'elles sont mensongères et ne sont pas vraies.

 

Donc il y a l'union de la médisance et de l'invention, et le refuge est auprès d'Allâh.

 

 

Et troisièmement qu'est-ce qui résulte du fait de propager ces feuilles, est-ce qu'elles amélioreront les choses ?

 

Est-ce que les gens enlèveront ce par quoi ils été décrits dans ces publications ?

 

Jamais !

 

L'affaire n'ira pas au-delà sauf en adversité.

 

C'est pour cela, nous voyons que distribuer par exemple ces publications dans la médisance des détenteurs de l'autorité, nous voyons qu'elles font parties des grands péchés.

 

Et certes la personne est pécheur lorsqu'elle les propage ou les formule ou les distribue entre les gens pour ce qu'il y a dedans comme conformité à la réalité de la médisance.

 

Car la réalité de la médisance est de parler de ton frère d'une façon qui ne lui plairait pas.

 

Et nul doute que cela fait partie du fait de parler de ton frère d'une façon qui ne lui plairait pas.

 

Ensuite il découlera de cette médisance de grandes corruptions.

 

Ce n'est pas comme si l'on avait médit sur Zayd ou 'Amr ceci serait l'affaire d'un individu en particulier mais ceci (dénigrer les gouverneurs) aura comme conséquence le préjudice sur le médisant en particulier et sur la sécurité.

 

Car il provoquera l'ébouillantage des poitrines et la haine des détenteurs de l'autorité.

 

Donc nous mettons en garde contre le fait de propager ces papiers.

 

Et nous voyons que quiconque s'associe dans le fait de les propager ou de les distribuer est un pécheur, auteur d'un grand péché parmi les grands péchés.

 

Et même si nous savons que les affaires se rectifieront avec ceci par exemple, l'affaire serait facile mais les choses ne se rectifieront pas.

 

Mais elles n'apporteront que le conflit, la haine envers les détenteurs de l'autorité et un mal éparpillé.

 

Nous demandons à Allâh Le Très-Haut qu'Il rétribue ceux qui tentent de les propager par ce qu'ils méritent.

 

Il est certes capable de toutes choses.

 

Que les éloges d'Allâh et le salut soient sur notre Prophète Muhammad ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

 

Traduit par une sœur de l'équipe du site 3ilmchar3i.net

 Traduit et publié par Fafirru 'ila Allah

D'après Abu Hurayrah, le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Savez-vous ce qu'est la médisance ?"

Les compagnons dirent : "Allâh et Son prophète en savent plus que nous."

Il dit : "C'est le fait de parler de ton frère d'une façon qui ne lui plairait pas."

Certains demandèrent : "Qu'en penses-tu, si ce que tu dis de mon frère est vrai ?"

Le prophète صلى الله عليه وسلم répondit : "Si ce que tu dis sur lui est vrai, tu te seras rendu coupable de médisance.

Mais si ce que tu dis sur lui est faux, tu l'auras alors calomnié."

Rapporté par Muslim (2589, 4/2001)

 

عن أبي هريرة، أن رسول الله صلى الله عليه وسلم، قال

أتدرون ما الغيبة ؟

قالوا : الله ورسوله أعلم

قال: ذكرك أخاك بما يكره

قيل أفرأيت إن كان في أخي ما أقول ؟

قال : إن كان فيه ما تقول، فقد اغتبته، وإن لم يكن فيه فقد بهته

 رواه مسلم 2589

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:07
Maintenant, dans le monde islamique, vas à l'Est et à l'Ouest, tu trouveras des idoles et des tombes...

Maintenant, dans le monde islamique, vas à l'Est et à l'Ouest, tu trouveras des idoles et des tombes.

 

Tu trouves des villes de tombes qui sont invoquées en dehors d'Allâh et qui sont appelées au secours en dehors d'Allâh.

 

On voyage vers elles comme on voyage vers la Maison ancienne (la Ka'ba).

 

On tourne autour de ces idoles, on s'incline et se prosterne devant elles. Ils croient à leur sujet ce dont Abou Jahl aurait honte : qu'elles connaissent l'invisible et dirigent l'univers.

 

Je suis allé dans des pays où j'ai vu le recueillement, la soumission, l'humilité et le désir pour des morts qui ne possèdent pour eux-mêmes ni nuisance, ni utilité, ni mort, ni vie, ni résurrection.

 

Par Allâh, je n'ai pas vu ce recueillement devant la Maison ancienne !

 

Par le Seigneur du ciel, certains d'entre eux meuglent comme le meuglement du taureau.

 

Ils tombent et chutent devant l'entrée du saint, par désir, espoir, crainte et envie. Allâh est oublié.

 

C'est énorme !

 

Les prédications existantes, à part l'appel au Tawhid, se tiennent et regardent ces scènes honteuses.

 

On ne voit d'eux aucune condamnation.

 

Plutôt, ils les soutiennent.

 

Les jours des élections, ils vont à ces idoles ou à la plus grande d'entre elles.

 

Ils tombent devant elles, prostrés, et leurs apportent des fleurs et des offrandes, par vénération et glorification pour elles, au lieu d'appeler au Tawhid.

 

Par Allâh, ils font ces choses et sont considérés comme des prêcheurs islamistes.

 

Ils s'égarent et égarent la Oumma.

 

Ils la noient et la plongent dans le fond, dans l'égarement et le polythéisme.

 

Tu ne trouve aucune prédication qui fait face à ce paganisme à part la prédication d'Allâh.

 

أهمية التوحيد

Publié par Dévoilement des sectes - @antiHizbis

الآن العالَم الإسلامي تذهب إلى الشرق والغرب، تجد أوثانا وقبورًا، تجد مدنا من القبور، تدعى من دون الله، ويستغاث بها من دون الله، وتشدّ إليها الرحال كما تشدّ إلى البيت العتيق، ويطاف بهذه الأوثان، ويركع ويسجد لها، ويعتقدون فيها ما يخجل منه أبو جهل من أنّها تعلم الغيب وتتصرّف في الكون! وقد أتيت بعض البلدان ورأيت كيف الخشوع والخضوع والذلّ والطمع في أموات لا يملكون لأنفسهم ضرًّا ولا نفعًا ولا موتًا ولا حياةً ولا نشورًا! والله ما رأيت هذا الخشوع عند بيت الله العتيق! ـ وربِّ السماء ـ ويَخُور بعضهم كما يخور الثور، ويخرُّ يهوي على عتبة الولي طمعًا ورجاءً وخوفًا ورغبةً! وينسى الله تبارك وتعالى! أمر عظيم! الدعوات الموجودة غير دعوة التوحيد؛ دعوة الإمام المجدِّد محمّد بن عبد الوهاب رحمه الله تقف تتفرّج أمام هذه المشاهد المخزية، ولا ترى هذه منكرًا، بل تؤيِّدها، بل يذهبون في أيّام الانتخابات إلى هذه الأوثان، أو إلى أكبرها، فيخرُّون لها راكعين ويقدِّمون لها الزهور والنذور إجلالاً وتعظيماً لها، بدل أن يدعوا إلى التوحيد، واللهِ يفعلون هذه الأمور وهم معدودون دعاةً إسلاميين! فيَضِلّون ويُضلّون الأمَّةَ ويغرقونهم ويغمسونهم غمسًا إلى الحضيض في الضلال والشرك بالله تبارك وتعالى، ولا تجدُ دعوةً تواجهُ هذه الوثنية إلاّ دعوة الله تبارك وتعالى

Cheikh Rabi’ ibn Hadi ‘Oumayr al-Madkhali - الشيخ ربيع بن هادي المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Unicité - التوحيد
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:06
Prendre soin de sa femme (audio-vidéo)

C’est pour ceci que les savants disent que la bienfaisance envers l’épouse ne se résume pas uniquement au fait d’éloigner le mal qui pourrait l’atteindre, mais la bienfaisance envers l’épouse consiste à patienter au mal provenant d’elle.

 

C’est-à-dire que le fait d’être bienfaisant envers ton épouse ne signifie pas éloigner le mal d’elle, beaucoup de personnes sont capables de cela.

 

Mais la bienfaisance envers l’épouse consiste à patienter au mal provenant d’elle.

 

La bienfaisance envers l’épouse ne se résume pas uniquement au fait d’éloigner le mal qui pourrait l’atteindre, mais la bienfaisance envers l’épouse consiste à patienter au mal provenant d’elle !

 

Il y a une histoire, que vous connaissez certainement et il n’y a pas de mal à la répéter et je demande à Allâh de nous préserver du feu de l’Enfer !

 

 

Un jour, un malentendu a eu lieu entre le Prophète صلى الله عليه وسلم et ‘Aïcha رضي الله عنها, c’était une mésentente pleine de tendresse, d’affection, d’amour et de compassion.

 

Une mésentente a eu lieu, le Prophète صلى الله عليه وسلم lui demanda alors : "Qui souhaiterais-tu en tant qu’arbitre entre toi et moi ? Accepterais-tu que ce soit Abou Bakr ?"

 

 Abou Bakr qui est son père ! (le père de ‘Aïcha).

 

Elle accepta alors Abou Bakr رضي الله عنه.

 

À notre époque, le père de l’épouse ne peut être un arbitre, il est le plus souvent un adversaire !

 

Il fera triompher sa fille sur son gendre.

 

Mais là, il s’agit d’Abou Bakr رضي الله عنه !

 

Abou Bakr رضي الله عنه est alors venu et le Prophète صلى الله عليه وسلم lui demanda : "Préfères-tu que ce soit toi ou moi qui lui explique ?"

Elle رضي الله عنها lui répondit : "C’est toi qui expliques, mais ne dis que la vérité"

Et dit-il autre chose que la vérité ? Elle était en colère.

Elle رضي الله عنها lui dit : "C’est toi qui expliques, mais ne dis que la vérité".

 

Abou Bakr رضي الله عنه n’y croyait pas !

 

Il se leva pour la corriger en lui disant : "Ô ennemie de sa propre personne ! Dit-il autre chose que la vérité !?"

 

Il رضي الله عنه craignait que le Prophète صلى الله عليه وسلم se mette en colère contre elle et qu’il l’a divorce puis que son affiliation au Messager d’Allâh صلى الله عليه وسلم s’interrompt - c’est une affaire très grave !- ou que le Messager صلى الله عليه وسلم se mette en colère contre elle et qu’Allâh se mette en colère, puis qu’elle ne réussisse en rien après cela.

 

Il s’est donc levé pour la corriger en présence du Messager صلى الله عليه وسلم mais le Prophète ne l’a pas convoqué pour qu’il soit un adversaire contre elle ou pour qu’il parle en son nom, mais plutôt pour qu’il arbitre entre elle et lui.

 

Ainsi lorsqu’il devint un adversaire, ‘Aïcha رضي الله عنها n’a trouvé de refuge qu’auprès du Messager d’Allâh, alors qu’il est un adversaire et un juge.

 

Elle est partie se réfugier derrière le dos du Prophète صلى الله عليه وسلم alors qu’il repoussait Abou Bakr رضي الله عنه en lui disant : "Nous ne t’avons pas conviés pour cela" ; C’est-à-dire que je ne t’ai pas convoqué pour la punir, j’aurais pu la punir moi-même, "mais nous ne t’avons pas convié pour cela".

 

Abou Bakr رضي الله عنه s’en alla alors en colère et resta à tourner autour de leur demeure.

 

Lorsqu’Abou Bakr رضي الله عنه s’en alla, le Prophète صلى الله عليه وسلم se tourna alors…

 

Allâh l’a décrit dans Son Livre comme étant le compatissant et le miséricordieux, et Il a également mentionné qu’il était d’une moralité éminente.

 

Lorsqu’Abou Bakr رضي الله عنه s’en alla, le Prophète صلى الله عليه وسلم se tourna vers ‘Aïcha رضي الله عنها à la fois plaisantin et blâmeur, et lui dit : "As-tu vu comment je t’ai défendu de cet homme ? Ô Anas (qui était le servant du Prophète صلى الله عليه وسلم), prends ce dirham et pars donc nous acheter du raisin".

 

Il صلى الله عليه وسلم voulait célébrer leur réconciliation avec un repas.

 

"Prends ce dirham et pars donc nous acheter du raisin" 

 

Anas s’en alla puis revint avec du raison qu’ils mangèrent.

 

Pendant qu’Abou Bakr رضي الله عنه tournait autour de leur demeure, il rencontra Anas et lui dit : "Ô Anas, as-tu des nouvelles ?" 

 

Qu’as-tu laissé derrière toi Ô Anas ? Que s’est-il passé ?

 

Il lui répondit : "Ils se sont réconciliés, par Allâh, je les ai laissé alors qu’ils mangeaient du raisin !" 

 

Abou Bakr رضي الله عنه s’en alla précipitamment et entra sans aucune réserve puis s’assit et leur dit : "Vous m’avez convié lors de votre mésentente et vous m’oubliez lors de votre réconciliation !"

 

Il (le Prophète صلى الله عليه وسلم) dit : "Assieds-toi et manges"

 

 

La bienfaisance envers l’épouse ne se résume pas uniquement au fait d’éloigner le mal qui pourrait l’atteindre, ceci fait partie de la noblesse de l’Homme d’éloigner le mal de sa femme et ce n’est pas un signe de bravoure ou de virilité que de la frapper ou la fouetter comme une esclave puis de se joindre à elle à la fin de la nuit.

 

Ceci fait partie des choses que le Messager صلى الله عليه وسلم a lourdement réprimandé.

 

La virilité, la magnanimité, la vraie modération, résident dans le fait de contrôler sa personne lors de la colère !

 

Telle est la véritable personne forte.

 

Le fort n’est pas celui qui terrasse les gens, mais c’est celui qui contrôle sa propre personne !

 

Publié par sounnah-video.com

Cheikh Mohammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:05
Celui qui se tait sur le faux est un diable muet (audio)

Question :

 

La parole : "Celui qui se tait sur le faux est un diable muet" est-elle authentique ?

 

Réponse :

 

Oui, certains pieux prédécesseurs ont dit cela.

 

Ce n'est pas un hadith du Prophète صلى الله عليه وسلم mais ceux qui l'ont dit sont des savants.

 

Ils dirent :

 

الساكت عن الحق شيطان أخرس، والناطق بالباطل شيطان ناطق

 

"Celui qui se tait sur le faux est un chaytãn muet et celui qui parle avec le faux est un chaytân bavard."

 

En effet :

 

-Celui qui parle avec le faux appelle au faux et fait partie des diables bavards.

 

-Quant à celui qui ne rétablit pas la vérité tout en étant capable de le faire, qui n'ordonne pas le bien, n'interdit pas le mal et ne corrige pas ce qui doit être changé et s'abstient alors qu'il a la capacité de parler, alors on dit de lui que c'est un diable muet parmi les diables humains.
 

Ceci car il est obligatoire au croyant de corriger le faux et d'appeler au bien, s'il est capable de le faire cela lui est obligatoire.

 

Comme le dit Allah جل وعلا (traduction rapprochée) :

 

"Que soit issue de vous une communauté qui appelle au bien, ordonne le convenable, et interdit le blâmable. Car ce seront eux qui réussiront." (sourate Al-'Imrân verset 104)

 

Et Il dit سبحانه (traduction rapprochée) :

 

"Les croyants et les croyantes sont alliés les uns des autres. Ils commandent le convenable, interdisent le blâmable." (sourate At-Tawbah verset 71)

 

Et le Prophète صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Lorsque les gens constatent un mal et ne le corrigent pas, peu ne s'en faut que la punition ne les touche sans exception."

 

Et il dit صلى الله عليه وسلم :

 

"Que celui d'entre vous qui constate un mal le corrige par la main, s'il ne peut pas, par la parole et s'il ne peut pas, en le réprouvant par le coeur et c'est le degré le plus bas de la foi."

Rapporté par mouslim dans son authentique

 

Ceci nous démontre qu'il est obligatoire de réprouver le mal en fonction de sa capacité par la main, sinon par la langue, sinon par le coeur.

 

Et que celui qui se tait devant le fait de réprouver le mal alors qu'il en est capable et que rien ne l'en empêche, est un chaytân muet. 

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par la page Al Firqatou An-Nâjiyatou

الساكت عن الحق شيطان أخرس

سمعت أن الساكت عن الحق شيطان أخرس، هل هذا صحيح؟

نعم، هذا قاله بعض السلف، ليس حديثاً عن النبي - صلى الله عليه وسلم –، إنما قاله بعض العلماء، قالوا

"الساكت عن الحق شيطان أخرس، والناطق بالباطل شيطان ناطق"

فالذي يقول الباطل ويدعو إلى الباطل هذا من الشياطين الناطقين، والذي يسكت عن الحق مع القدرة ولا يأمر بالمعروف ولا ينهى عن منكر ولا يغير ما يجب تغييره ويسكت وهو يستطيع أن يتكلم هذا يقال له شيطان أخرس من شياطين الإنس يعني؛ لأن الواجب على المؤمن إنكار الباطل والدعوة إلى المعروف وإذا استطاع هذا وجب عليه كما قال الله جل وعلا

وَلْتَكُنْ مِنْكُمْ أُمَّةٌ يَدْعُونَ إِلَى الْخَيْرِ وَيَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ وَأُولَئِكَ هُمُ الْمُفْلِحُونَ - آل عمران:104

وقال سبحانه

وَالْمُؤْمِنُونَ وَالْمُؤْمِنَاتُ بَعْضُهُمْ أَوْلِيَاءُ بَعْضٍ يَأْمُرُونَ بِالْمَعْرُوفِ وَيَنْهَوْنَ عَنِ الْمُنْكَرِ- التوبة: من الآية71

، وقال النبي - صلى الله عليه وسلم

إن الناس إذا رأوا المنكر فلم يغيروه أوشك أن يعمهم الله بعقابه

وقال عليه الصلاة والسلام

 من رأى منكم منكرا فليغيره بيده فإن لم يستطع فبلسانه فإن لم يستطع فبقلبه وذلك أضعف الإيمان

خرجه الإمام مسلم في صحيحه، فهذا يبين لنا وجوب إنكار المنكر على حسب الطاقة باليد ثم اللسان ثم القلب، فالذي يسكت عن إنكار المنكر وهو قادر ليس له مانع هذا هو الشيطان الأخرس

Cheikh 'Abdel-'Azîz Ibn 'Abdi-llâh Ibn Bâz - الشيخ عبدالعزيز بن عبدالله بن باز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:04
Au sujet de la loi du talion

Les gens de science ont rappelé concernant ce sujet, le cas d'une personne ayant commis un crime envers quelqu'un, doit-on se venger de lui ou non ?

 

-Ils ont rappelé que le talion dans la loi judaïque est un décret définitif.

On se doit de l'accomplir et pour la victime, il n'y a aucun choix le concernant. 

 

-Dans la loi chrétienne, c'est l'inverse.

Il y a l'obligation de pardonner.

En effet, dans le fait de punir le criminel suite à son délit, il y a une fermeté et une cessation du mal, alors que dans le pardon, il se trouve la vertu et la noblesse, de même que la bonté envers celui à qui on a pardonné. 

 

Notre législation est venue, et la louange revient à Allâh, pour parfaire et parachever.

 

À savoir, elle a donné le choix à celui qui est en droit, soit de pardonner, soit de punir c'est-à-dire qu'il pardonne dans les situations de pardon ou qu'il punit dans les situations de punition. 

 

Ceci, sans aucun doute, est bien meilleur que la loi judaïque qui a ôté le droit à la victime de pouvoir pardonner et dans laquelle ils pourraient se trouver pour eux une réforme ;

 

De même qu'elle est meilleure que la loi chrétienne qui, elle aussi, a ôté aussi le droit à la victime de choisir en lui rendant obligatoire le pardon alors qu'il pourrait y avoir une réforme dans le fait de saisir le criminel et de le punir en conséquence. 

 

Les nobles caractères p 16-17

Retranscrit par Ummu Isma3il 

Publié par 3ilmchar3i.net

لو أن أحداً جنى على أحد فهل يقتص منه أم لا ؟

ذكروا أن القصاص في شريعة اليهود حتميٌّ ولابد منه

 ولا خيار للمجني عليهم فيه , وأن الأمر في شريعة النصارى العكس , وهو وجوب العفو

, لكن شريعتنا جاءت كاملة من الوجهين , ففيها القصاصُ وفيها العفو , لأن في أخذ الجاني بجنايته حزماً وكفاً للشر , وفي العفو عنه إحساناً وجميلاً , وبذل معروف فيمن عفوت عنه , فجاءت شريعتنا والحمد لله مكملة , خيرت من له الحق بين العفو والأخذ , لأجل أن يعفو في مقام العفو , وأن يأخذ في مقام الأخذ

وهذا بلا شك أفضل من شريعة اليهود التي ضيعت حق المجني عليهم في العفو الذي يكون فيه مصلحة لهم , وأفضل من شريعة النصارى التي ضيعت حق المجني عليهم أيضاًً فأوجبت عليهم العفو وقد تكون المصلحة في الأخذ وإنزال العقوبة

مكارم الأخلاق

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:03
(traduction rapprochée)  "et dis: «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit»" (sourate Al-Isrâ' verset 24)

(traduction rapprochée) "et dis: «Ô mon Seigneur, fais-leur, à tous deux, miséricorde comme ils m’ont élevé tout petit»" (sourate Al-Isrâ' verset 24)

Mais que signifie la bonté ?

 

La bonté se résume à faire parvenir le bien tant que tu le peux et à éloigner le mal :

 

- Faire parvenir le bien par le biais de l'argent. 

 

- Faire parvenir le bien par le biais du service. 

 

- Faire parvenir le bien en leur procurant, à tous deux, de la joie par le biais d'un visage souriant, de belles paroles et de beaux agissements, et par le biais de tout ce qui contribuera à leur confort. 

 

Makaarim al akhlaaq, p.40

 Traduit et publié par l'équipe al Miirath - @al_miirath

‎لكن ما معنى البر؟

‎البر: إيصال الخير بقدر ما تستطيع, وكف الشر
‎إيصال الخير بالمال, وإيصال الخير بالخدمة, وإيصال الخير بإدخال السرور عليهما, من طلاقة الوجه وحسن المقال والفعال ’ وبكل ما فيه راحتهما

‎مكارم الأخلاق للشيخ ابن عثيمين رحمه الله ص٤٠

Cheikh Mouhammad Ibn Salih Al-’Outheymine - الشيخ محمد بن صالح العثيمين

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Famille - أهل
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:02
La vie est une grande épreuve et un test énorme (audio-vidéo)

Il ne fait aucun doute que la vie est une grande épreuve/un grand test (traduction relative du verset) :

 

{afin de vous éprouver (et de savoir) qui de vous est le meilleur en œuvre}

 

L’existence entière de la personne est un test et une épreuve.

 

Même ce qui se trouve sur terre comme parure sert au test et examen, comme cela est mentionné au début de la sourate la caverne (traduction relative du verset) :

 

{Nous avons placé ce qu’il y a sur la terre pour l’embellir, afin de les éprouver (savoir) qui d’entre eux sont les meilleurs dans leurs actions}.

 

Ainsi, l’essence de la vie est simple, l’essence de la vie est facile.

 

Mais le fait que la personne soit trompée, c’est cela qui fait sortir (la vie) de son caractère simple qu’Allâh جل وعلا lui a octroyé et qui est que la personne s’en sorte sain et sauf de ce test.

 

Qu’il soit sauf de cette immense épreuve.

 

Car le sujet est important : La vie et le fait d’y cheminer.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

Cheikh Sâlih Ibn ‘Abdel-‘Azîz Âli Ash-Cheikh - الشيخ صالح بن عبد العزيز بن إبراهيم آل الشيخ

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:01
Les avantages de l'évocation d'Allâh

En conclusion, je vais citer quelques vers de l'émérite Cheikh 'Abd Ar-Rahmân ibn Nâsir As-Sa'di رحمه الله qui sont peu nombreux mais très beaux, dans lesquels il رحمه الله a regroupé de façon globale et succincte les avantages de l'évocation d'Allâh, en disant :

 

فَذِكْرُ إِلهِ الْعَرْشِ سِرًّا وَمُعْلَنًا *** يُزِيلُ الشَّقَا وَالهَمَّ عَنْكَ وَيَطْرُدُ

 

L'invocation du Seigneur du Trône en secret ou en public

Dissipe l'angoisse, le chagrin et les éloigne

 

وَيَجْلِبُ لِلْخَيْرَاتِ دُنْيًا وَآجِلًا *** وَإِنْ يَأْتِكَ الْوَسْوَاسُ يَوْمًا يُشَـرِّدُ

 

Elle attire le bien dans la vie ici-bas et à l'avenir

Et si le chuchotement vient vers toi un jour, elle le fait fuir

 

فَقَدْ أَخْبَرَ المُخْتَارُ يَوْمًا لِصَحْبِهِ *** بِأَنَّ كَثِيرَ الذِّكْرِ فِي السَّبْقِ مُفْرِدُ

 

L'élu a dit un jour à son compagnon

Que rien ne dépasse l'abondance de l'invocation

 

وَوَصَّى مُعَاذًا يَسْتَعِينُ إِلهَهُ *** عَلَى ذِكْرِهِ وَالشُّكْرِ بِالْحُسْنِ يَعْبُدُ

 

Il conseilla Mu'âdh d'implorer l'aide de son Seigneur

Pour Son invocation et Sa reconnaissance

 

وَأَوْصَى لِشَخْصٍ قَدْ أَتَى لِنَصِيحَةٍ *** وَقَدْ كَانَ فِي حَمْلِ الشَّـرَائِعِ يَجْهَدُ

 

Il conseilla un individu venu lui demander conseil

Car perdu dans la profusion des lois, il était

 

بِأَنْ لا يَزَلْ رَطْبًا لِسَانُكَ هٰذِهِ *** تُعِينُ عَلَى كُلِّ الْأُمُورِ وَتُسْعِدُ

 

Que ta langue ne cesse d'être humidifiée par l'évocation

C'est une aide dans tous les domaines et une source de bonheur

 

وَأَخْبَرَ أَنَّ الذِّكْرَ غَرْسٌ لِأَهْلِهِ *** بِجَنَّاتِ عَدْنٍ وَالمَسَاكِنُ تُمْهَدُ

 

Il dit que l'évocation est un plant pour ses pratiquants

Dont les fruits sont le Paradis et les demeures étendues

 

وَأَخْبَرَ أَنَّ اللهَ يَذْكُرُ عَبْدَهُ *** وَمَعْهُ عَلَى كُلِّ الْأُمُورِ يُسَدِّدُ

 

Il informa aussi qu'Allâh mentionne Son serviteur

Et le guide dans toutes ses affaires

 

وَأَخْبَرَ أَنَّ الذِّكْرَ يَبْقَى بِجَنَّةٍ *** وَيَنْقَطِعُ التَّكْلِيفُ حِينَ يُخَلَّدُوا

 

Il informa que le rappel fait demeurer au Paradis

La contrainte cesse dès son intemporalité

 

وَلَوْ لَمْ يَكُنْ فِي ذِكْرِهِ غَيْرَ أَنَّهُ *** طَرِيقٌ إِلَى حُبِّ الْإِلَهِ وَمُرْشِدُ

 

S'il n'y avait dans Son rappel que le fait

Qu'il guide vers l'amour du Seigneur

 

وَيَنْهَى الفَتَى عَنْ غِيبَةٍ وَنَمِيمَةٍ *** وَعَنْ كُلِّ قَوْلٍ لِلدِّيَانَةِ مُفْسِدُ

 

Et qu'il interdit à une personne calomnie, médisance

Et toute parole qui corrompt la religiosité

 

لَكَانَ لَنَا حَظٌّ عَظِيمٌ وَرَغْبَةٌ *** بِكَثْرَةِ ذِكْرِ اللهِ نِعْمَ المُوَحَّدُ

 

Cela aurait été pour nous un immense bienfait et un désir

D'évoquer abondamment Allâh, L'Unique par excellence

 

وَلَكِنَّنَا مِنْ جَهْلِنَا قَلَّ ذِكْرُنَا *** كَمَا قَلَّ مِنَّا لِلْإِلَهِ التَّعَبُّدُ

 

Mais à cause de notre ignorance, nos rappels sont modiques

Comme est modique notre adoration du Seigneur.

 

"Bienfaits et fruits de l'évocation" p 54-55 de Cheikh 'AbdurRazzaq Al-Badr 

فوائد الذكر وثمراتة

Retranscrit par Ummu Isma3il 

Publié par 3ilmchar3i.net

Cheikh Abu 'Abdellah Abder-Rahman ibn Nasr as-Sa'di - الشيخ عبد الرحمن بن ناصر السعدي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
24 décembre 2016 6 24 /12 /décembre /2016 11:00
Les insufflations sont-elles une excuse chez Allâh ?

Et s'il dit : «C'est une maladie par laquelle je suis éprouvée», nous lui disons oui, et sa cause est ton acceptation de ce qui vient de satan, et Allâh n'excuse personne pour cela.

 

En effet, n'as-tu pas vu Adam et Eve, lorsque satan leur insuffla une suggestion et qu'ils acceptèrent, que cela les fit sortir du paradis et qu'ils furent interpellés (par leur Seigneur) comme tu as pu l'entendre (dans le Coran) ?

 

Ils auraient été plus à même d'être excusés, car il n'y avait aucun antécédent pour leur permettre d'en tirer une leçon.

 

Alors que toi tu as entendu, et Allâh t'a mis en garde contre la tentation (du diable), Il t'a dévoilé son animosité et t'a exposé clairement sa voie.

 

Tu n'as donc aucune excuse pour délaisser la sounnah et accepter ce qui vient de shaytân.

 

Je dis :

 

Et parmi ceux-là (les mouwaswisin), il y en a qui viennent avec des dizaines d'innovations, qui n'ont jamais été faites par le Prophète صلى الله تعالى عليه وسلم ni par un seul de ses compagnons -qu'Allah les agréé-, parmi celles-ci :

 

Il dit (1)«Je cherche protection auprès d'Allâh contre satan le lapidé »,

«Je mets l'intention de prier la prière obligatoire de dhohr à son heure, en 4 unités de prière, l'accomplissant pour Allâh, en tant qu'imam ou en tant que fidèle, en direction de la qiblah», Il secoue ses membres, frotte son front, se délie la nuque puis crie Allâh Akbar comme s'il se trouvait face à l'ennemi.

 

Si l'un d'entre eux vivaient aussi longtemps que Nouh عليه السلام et consacrait sa vie à chercher si le Prophète صلى الله تعالى عليه وسلم ou un seul des compagnons avaient fait de telles choses il ne pourrait rien trouver.

 

Si ce n'est en mentant ouvertement dans ses recherches.

 

Et si c'était un bien, ils nous auraient précédés dans cela et nous l'auraient indiqué.


Si c'était une guidée cela voudrait dire qu'ils sont égarés, par contre si ce sur quoi ils étaient est une guidée et la vérité, alors qu'il y a-t-il après la vérité si ce n'est l'égarement ?

 

(1) Il parle ici de ceux qui sont pris de waswas dans l'intention de la prière, ils estiment que le fait de se lever pour aller prier n'est pas suffisant et formulent l'intention à voix haute, contredisant ainsi la voie du Prophète صلى الله تعالى عليه وسلم et des compagnons et obéissant aux insufflations sataniques.

 

شرح كتاب ذم الموسوسين والتحذير من الوسوسة - page 32

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par Al Firqatou An-Nâjiyatou

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Croyance et innovations - الإيمان، العقيدة و بدع