compteur de visite

Catégories

19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 19:56
Conseil pour les nouvelles converties (et les musulmanes en général) pour bien choisir le mari pieux

Une sœur pose la question à propos du mariage, sachant qu'elle ne peut pas faire connaissance à un homme parce qu'elle est nouvellement convertie à l'Islam et elle ne connait pas d'autres musulmans dans sa ville.

 

Nous recommandons à ces sœurs musulmanes, qui sont récemment converties à l'Islam dans les pays des mécréants :

 

De ne pas se précipiter à se marier, car nous avons beaucoup entendu parler d'incidents et d'événements incroyables.

 

Je dis ceci et même si ce demandeur de mariage est un des plus célèbres sur les sites internet, que c'est un étudiant en sciences (Talib 'ilm) ou qu'il est compté parmi les savants ou autres, on ne devrait pas se précipiter jusqu'à ce qu'on fasse une enquête sur sa moralité (religieuse) et sa vertu, et est-il un homme à femmes ?  

 

Parce que certaines personnes peuvent faire de leurs déplacements à certains pays un moyen pour arriver à ces fins, et ceci est de la manipulation des filles des musulmans, et ce n'est pas permis, et ça pourrait conduire certaines d’entre elles à l’apostasie.

 

La réponse donc est qu'il devrait y avoir une enquête, et la chose la plus importante que ça c'est de s'accrocher à Allâh تبارك وتعالى et de l'implorer جل وعلا de simplifier et de faciliter l'union avec un mari pieux, qui aidera à obéir à Allâh et de rester sur le droit chemin.

 

Mon conseil à ces femmes est de patienter et attendre la récompense et de ne pas se précipiter dans ces choses, et qu'Allâh vous bénisse.

 

Publié sur la chaîne Telegram - @fawaidmbrm

نصيحة للمسلمات الجدد -والمسلمات عموما- لاختيار الزوج الصالح

سمعت الشيخ مصطفى مبرم حفظه الله تعالى يقول

السائلة -والله أعلم- تسأل عن قضية الزواج علما أنه لا يمكن لها التعرف على رجل  - لأنها أسلمت حديثا ولا تعرف مسلمين آخرين في مدينتها

[1]

 ننصح هؤلاء الأخوات المسلمات، حديثات الإسلام في بلاد الكفر

ألا يتسرعن في مسألة الزواج فقد سمعنا من الحوادث والأحداث ما تشيب له الرؤوس، أنا أقول هذا وإن كان هذا الذي يتقدم من المشهورين عبر المواقع من أنه طالب علم أو محسوب في الشيوخ أو ما أشبه ذلك، لا ينبغي التسرع حتى يسأل عنه ويسأل عن دينه وعن خلقه وهل هو رجل مزواج مطلاق -كما يقال-؟ لأن بعض الناس ربما جعل سفره ونزوله ودخوله وخروجه إلى بعض الدول لهذه الأغراض، وهذا تلاعب ببنات المسلمين، ولا يجوز، وربما تسبب في ردة بعضهن. فالجواب: أنه لابد من التحري والسؤال، والأمر الذي هو قبل هذا وأهم منه هو التعلق بالله تبارك وتعالى ودعاؤه جل وعلا بالتيسير والتسهيل بالزوج الصالح الذي يعين على طاعة الله ويعين على لزوم الصراط المستقيم

[وثمة أمر ثالث أيضا ينبغي التنبيه عليه في هذا الأمر هو أنه لا بأس للمرأة أو لوليها إذا علم رجلا صالحا أن يعرض عليه ابنته عرض زواج لا هبة -لا تخلطوا في الأمور- عرض زواج لأن الهبة خاصة بالنبي عليه الصلاة والسلام، قد بوب البخاري في صحيحه (باب عرض الرجل موليته على الرجل الصالح) وذكر قصة عمر لما تأيمت حفصة رضي الله عنهم جميعا وعرضها على عثمان ثم عرضها على أبي بكر، ثم علم أبو بكر بأن النبي عليه الصلاة والسلام قد خطبها]

[2]

 ونصيحتي لهؤلاء النسوة أن يصبرن ويحتسبن ويتحرين ولا يتسرعن في هذه الأمور والله الموفق

[1]

الجملة التي بين قوسين اقتبستها من السؤال -من باب الاختصار- وكان هذا نصه [..نعرف المنهي عنه في العلاقات بين الرجل والمرأة لكن لا نعرف ماذا تفعل المرأة تريد الزواج علما أنه لا يمكن لها التعرف على الرجل، وليس سهلا مثل الرجال، ويكون أكثر صعوبة للإيطاليات اللواتي دخلن في الإسلام حديثا ولا يعرفن مسلمين آخرين في مدينتهن، فما هي نصيحتكم

[2]

تلك الجزئية لم يتم إدراجها في الترجمة

Cheikh Mostafa Mabram - الشيخ أبي يوسف مصطفى مبرم

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Mariage - divorce - الزواج و الطلاق
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 19:55
La règle : «On accepte la vérité peu importe de qui elle vient…»

Question :

 

Est-ce que la parole suivante est véridique, et pouvez vous y ajouter un éclaircissement dessus, qu’Allâh vous récompense en bien.

 

La parole en question est celle-ci :

 

«On accepte la vérité peu importe de qui elle vient, tout comme on rejette le faux peu importe de qui il émane.

 

Si un innovateur, plutôt même chaytan ou un mécréant prononce une parole de vérité, alors on l’accepte de lui et on approuve cette parole, conformément à la parole d’Allâh تعالى :

 

 وَلَا يَجْرِمَنَّكُمْ شَنَآنُ قَوْمٍ عَلَىٰ أَلَّا تَعْدِلُوا ۚ اعْدِلُوا هُوَ أَقْرَبُ لِلتَّقْوَىٰ

 

«Et que la haine pour un peuple ne vous incite pas à être injustes. Pratiquez l’équité : cela est plus proche de la piété.»  Sourate Al Ma-ïda, verset 8 

 

Cependant il n’est pas permis de prendre la science d’un innovateur ou de chercher la vérité chez lui, c’est le minhaj des Salafs Salih d’agir ainsi.

 

Mais on cherche la vérité auprès des gens qui sont dessus et qui œuvrent en fonction d’elle et ce sont les savants de la Sounnah et pas d’autres qu’eux…» fin de citation.

 

Réponse :

 

Cette règle est authentique, in châa Allâh تعالى.

 

Certes, la vérité est acceptée peu importe de qui elle vienne.

 

Cependant, ce n’est pas toute personne qui atteint la vérité qui est un imam sur celle-ci.

 

Shaytan qui a enseigné à Abou Houreyra رضي الله عنه le verset du trône, le prophète صلى الله عليه و سلم a dit à son sujet :

 

«Il t’a dit vrai alors que c’est un grand menteur».

Al Boukhari - كتاب الوكالة، باب إذا وكل رجلا فترك الوكيل شيئا

 

Également le rabbin juif, celui qui a dit :

«Ya Aba’l Qassim, nous trouvons que dans la thora Allâh porte les cieux avec ses doigts…» jusqu’à la fin du hadith.

Le messager صلى الله عليه و سلم dit alors : «Gloire à Allâh, gloire à Allâh»

et il rit jusqu’à faire apparaître ses incisives en guise d’approbation de la parole du rabbin.

Al Boukhari, n.4811

 

Donc celui qui dit la vérité nous l’acceptons (la vérité ndt).

 

Ceci dit, ceux qui disent la vérité sont de différentes catégories :

 

-Parmi eux il y a le partisan de la sounnah, il est des nôtres et nous sommes avec lui.

-Parmi eux aussi, le partisan de l’innovation.

-Et enfin le mécréant.

 

Cette règle est donc authentique tant qu’on la cite avec l’ajout que j’ai mentionné.

 

Nous acceptons la vérité peu importe de qui elle provient, mais nous ne la cherchons qu’auprès des gens de la sounnah, c’est ceci qui est authentique.

 

Et je ferais remarquer que concernant le partisan d’une innovation qui n’y appelle pas, il n’y a pas d’empêchement à prendre de lui en cas de besoin.

 

Le sens de cette parole c’est que si nous pouvons nous suffire des gens de la sounnah, alors on ne se tourne pas vers les gens des innovations, même si ceux-là n’y appellent pas.

 

مجموعة الرسائل الجابرية في مسائل علمية وفق الكتاب و السنة النبوية - p 162-163

Traduit et publié par SalafIslam.fr

السؤال السادس : هل القول الآتي صحيح مع زيادة البيان منكم –جزاكم الله خيرًا

الكلام هو

( الحقُّ يُقبل من أيّ قائلٍ به، والباطل يُرد على أيّ قائل به، فلو قال المُبتدع، بل حتى الشيطان والكافر كلمة الحقّ: فإنها تُقبل منه، ويُقر عليها، مصداقًا لقوله تعالى

وَلَا يَجْرِمَنَّكُمْ شَنَآنُ قَوْمٍ عَلَىٰ أَلَّا تَعْدِلُوا ۚ اعْدِلُوا هُوَ أَقْرَبُ لِلتَّقْوَىٰ ۖ  - المائدة: 8

ولكن لايجوز التلقي عن المُبتدع، وطلب الحق منه كما هو منهج السلف الصالح، وإنما يُطلب الحقّ من أهل الحق العاملين به، وهم علماء أهل السُنّة لا غير

انتهى

الجواب : هذه القاعدة صحيحة –إن شاء الله تعالى-، فالحق يُقبل ممن جاء به، ولكن ليس كل من أصاب الحقّ هو إمام في الحقّ، فالشيطان الذي علم أبا هريرة رضي الله عنه آية الكرسي قال فيه النبي صلى الله عليه وسلم

 صدقك وهو كذوب

أخرجه البخاري تعليقًا مجزومًا به، كتاب الوكالة، باب إذا وكل رجلاً فترك الوكيل شيئًا

والحبر اليهودي الذي قال

 يا أبا القاسم، إنّا نجد في التورات: أنّ الله يحمل السموات على أصبع

الحديث كان الرسول صلى الله عليه وسلم يُسبح يقول

سبحان الله سبحان الله

أخرجه البخاري، كتاب التفسير، باب قوله: { وَمَا قَدَرُوا اللَّهَ حَقَّ قَدْرِهِ } [الزمر:67] (ح4811)، ومسلم، كتاب صفة القيامة والجنة والنار ح278

، ويضحك حتى بدت أنيابه تصديقًا للحبر فقائل الحقّ يُصدَّق، لكن القائلون بالحقّ أقسام

منهم صاحب السُنّة الذي هو منا ونحن منه
ومنهم صاحب البدعة الكافر
ومنهم الكافر

هذه القاعدة صحيحة، مادامت بالقيد الذي ذكرت، فنقبل الحقّ ممن قاله، ولكن لا نأخذه إلا عن أهل السُنّة، فهذا صحيح
وأُنبّه إلى أنّ البدعي الذي لايدعو إلى بدعته: لامانع من أخذ العلم منه عند الحاجة، معنى هذا: أننا إذا استغنينا بأهل السُنّة، فلا نركن إلى أهل البدع، وإن كانوا لايدعون إلى بدعهم

Cheikh Oubeyd Bin Abdoullah Bin Souleymane Al-Djabiri - الشيخ عبيد بن عبد الله الجابري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Méthodologie - المنهجية
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 19:54
Les cinq qualités du bon compagnon (audio-vidéo)

Ibn Qudâmah رحمه الله a dit :

 

"Saches qu’il ne convient pas à tout un chacun d'être pris comme compagnon.

Il convient que celui qui est pris comme compagnon soit distingué par des caractéristiques et des qualités qui rendent désirable sa compagnie.

Et il incombe qu’il y ait en celui que tu veux prendre comme compagnon cinq qualités."

 

Si tu veux choisir un compagnon alors regardes vers ces qualités, s’il les a en lui alors prends-le comme compagnon.

 

Sinon fuis-le comme tu fuirais un lion.

 

Car il va ruiner ta vie, te faire perdre ton temps et préoccuper tes pensées et ton esprit.

 

Il incombe qu’il y ait en celui que tu prends comme compagnon possède cinq qualités :

 

1- Qu’il soit doté d’une raison.

2- De bon comportement

3- Qu’il ne soit pas un pervers

4- Qu’il ne soit pas un innovateur

5- Qu’il ne soit pas plein de sollicitude pour le bas-monde

 

Quant à la raison, c’est le bien le plus précieux et il n’y a de bien dans le fait d’avoir un fou comme un compagnon.

 

Car il veut t’être bénéfique mais il va te nuire.

 

Nous signifions par "celui doté d’une raison" : Celui qui comprend les affaires telles qu’elles le sont, soit en lui même ou qu’il soit en mesure de comprendre lorsqu’il le faut.

 

Donc ceci est la première qualité, qu’il soit quelqu’un doté d’une raison.

 

Quant au "Bon comportement", alors ceci est impératif.

 

Quelqu’un qui a la raison peut-être frappé par une colère ou désires et il obéit donc à ses désires. Il n’y a pas de bien d’avoir ce genre de compagnon.

 

Et c’est pour cela ce qui coule fréquemment sur les langues des gens de science et que si tu veux choisir un ami alors mets-le en colère.

 

Donc si il est juste alors qu’il est en colère alors prends-le comme compagnon,sinon écarte-toi en.

 

Quant au "Pervers" alors en vérité lui il n’a pas peur d’Allâh !

 

Et celui qui n’a pas peur d’Allâh -Le Très-Haut- tu ne seras pas en sûreté de son mal.

 

Et "Al-gha’ilah" : est la corruption, le mal et la ruse ; Son pluriel est : "Ghawa’il".

 

Le pervers n’a pas peur d’Allâh, et celui qui n’a pas peur d’Allâh -Le Très-Haut- tu ne seras pas en sûreté de son mal et on ne peut pas lui faire confiance.

 

Quant à "L’innovateur", il est craint d’être prit comme compagnon par le fait d’être infiltré par son innovation.

 

Et s’il est "Plein de sollicitude pour la dunya" alors il va te vendre un prix misérable.

 

Tu ne signifies (plus) rien pour lui, si il lui a été offert un délice de ce bas-monde.

 

Donc il incombe qu’il y ait en celui que tu prends comme compagnon possède cinq qualités :

 

1- Qu’il soit doté d’une raison

2- De bon comportement

3- Qu’il ne soit pas un pervers

4- Qu’il ne soit pas un innovateur

5- Qu’il ne soit pas plein de sollicitude pour le bas-monde

 

Et Al-Farouq ‘Umar رضي الله عنه a dit :

 

"Cramponnes-toi aux frères véridiques et vis au sein de leurs protections.

Ils sont un ornement dans l'aisance, et une provision dans l’adversité.

Poses l’affaire de ton frère à son meilleur jusqu'à ce qu’il t’en vient à le haïr.

Retires-toi de ton ennemi et méfies-toi de ton camarade sauf le digne de confiance.

Et point de digne de confiance si ce n’est celui qui craint Allâh.

Ne sois pas le compagnon du débauché (sinon) tu va apprendre de sa débauche.

Et ne lui révèles pas tes secrets.

Et consultes concernant tes affaires ceux qui craignent Allâh - Le Très Haut-."

 

Retranscrit par Oum Zakarya

Traduit et publié par Fafirru 'ila Allah

Cheikh Mohammad Sa’îd Raslân - الشيخ محمد سعيد رسلان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Communauté musulmane - أُمَّة
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 19:53
L’invocation se divise en 3

L’invocation se divise en trois :

 

-Que l’on demande à Allâh par Ses Plus Beaux Noms.

 

-Que tu demandes (en mettant en avant) ton besoin et ta pauvreté et que tu dises : «Je suis le pauvre esclave».

 

-Que tu demandes ton besoin sans mentionner aucun des deux points (précédents).

 

Alors la première (invocation) est plus complète que la seconde et la seconde est plus complète que la troisième.

 

Et si l’invocation regroupe les trois types d’affaires, cela est (encore) plus complet.

 

Traduit et publié par cerclesciences.fr

[قَـالَ الإمَـامُ ابْـنُ القَـيِّمْ -رَحِـمَهُ الله

 الدعــاء ثلاثــة أقســام

أن يسأل الله بأسمائه الحسنى
 أن تسألة بحاجتك وفقرك، فتقول: أنا العبد الفقير
أن تسأل حاجتك ولا تذكر واحداً من الأمرين

فالأول أكمل من الثاني، والثاني اكمل من الثالث فإذا جمع الدعاء الأمور الثلاثة كان أكمل

 جلاء الأفهام  صـ ١٠٤

Imam Muhammad Ibn Abî Bakr Ibn Qayyîm al-jawziya - الإمام محمد بن أبي بكر ابن قيم الجوزية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Invocation دعاء - Evocation ذكر الله
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 19:52
La dureté du cœur

Ibn Al-Qayyim dit dans "Al-fawãid 97" :

 

"Un serviteur ne peut être frappé d'une punition plus grande que d'avoir un cœur dur et d'être loin d'Allâh."

 

Et il dit dans "Wãbil as-sayyib 71" :

 

"Il y a dans le cœur une dureté qui ne peut être dissoute que par l'évocation d'Allâh تعالى.

Il convient donc au serviteur de soigner la dureté de son cœur par l'évocation d'Allâh تعالى.

Et chaque fois que l'insouciance d'un cœur grandit, sa dureté grandit également.

Et lorsque le serviteur évoque Allâh cette dureté se met à fondre comme le feu fait fondre le plomb.

Et rien ne dissout la dureté du cœur comme le fait l'évocation d'Allâh تعالى."

 

Beaucoup se plaignent d'être touchés par la dureté du cœur et la cause de cela sont les péchés.

 

Allâh dit (traduction rapprochée) :

 

"Mais à cause de la violation de leur engagement. Nous les avons maudits et endurci leurs cœurs" (sourate Al-Mãidah verset 13)

 

Et il incombe à toute personne connaissant la maladie de chercher à connaitre son remède comme le ferait n'importe quelle personne dotée de raison.

 

Remèdes contre la dureté du cœur :

 

1-L'évocation d'Allâh

 

comme ceci a précédé dans les paroles d'Ibn Al-Qayyim, telles que la demande de pardon, l'invocation, les formules comme : subhaana Allâh, al hamdo li Llâh, lâ ilâha illa Allâh et Allâhou Akbar.

 

2-La rigueur dans le fait de dire les évocations et les invocations rapportées après la prière

 

avant de dormir, au moment de rentrer à la maison, d'en sortir, etc.

 

3-La lecture du Coran en le méditant et en le comprenant

 

Allâh dit (traduction rapprochée) :

 

"Nous faisons descendre du Coran, ce qui est une guérison et une miséricorde pour les croyants. Cependant, cela ne fait qu’accroître la perdition des injustes." (sourate Al-Isrã verset 22)

 

Ibn al-Qayyim dit dans "Al-fawãid 3" :

 

"Si tu veux tirer bénéfice du Coran alors concentre toi de tout ton cœur lors de sa récitation et de son écoute.

Prête lui l'oreille et sois attentif comme si tu étais interpellé par Celui qui L'a prononcé - تعالى-.

C'est un discours venant Lui pour toi, transmit par la bouche de son Messager.

Allâh dit (traduction rapprochée) :

"Il y a bien là un rappel pour quiconque a un cœur, prête l'oreille tout en étant témoin" (sourate Qãf verset 37)"

 

4-Invoquer et demander l'intégrité du cœur et la préservation contre les maladies destructrices.

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

Publié par Al Firqatou An-Nâjiyatou

             قسوة القلب

  97 - قال ابن القيم رحمه الله في الفوائد

مَا ضُرب عبدٌ بعقوبةٍ أعظم من قسوة الْقلب والبُعد عَن الله

وقال ابن القيم رحمه الله في الوابل الصيب - 71

إِن في القلب قسوةً لا يذيبُها إلا ذكْرُ الله تعالى، فينبغي للعبد أن يداوي قسوة قلبه بذكر الله تعالى

و القلب كلما اشتدَّت به الغفلةُ، اشتدت به القسوة، فإذا ذكر الله تعالى ذابَت تلك القسوةُ كما يذوب الرصاصُ في النار

فما أذيبت قسوةُ القلوب بمثل ذكر الله عز وجل.اهـ المراد

والشكاوى كثيرةٌ من قسوة القلوب ،والسبب في ذلك الذنوب

قال سبحانه

فَبِمَا نَقْضِهِم مِّيثَاقَهُمْ لَعَنَّاهُمْ وَجَعَلْنَا قُلُوبَهُمْ قَاسِيَةً - المائدة : 13

وينبغي لِكلِّ من عرف الدَّاءَ أن يعرفَ الدَّواء والشفاءَ كما هو شأنُ كلِّ عاقلٍ

                                 الدواء لقسوة القلب

1-

ذكرُ الله كما تقدم في كلام ابن القيم كالاستغفار والدعاء والتسبيح والتحميد والتهليل والتكبير

2-

المحافظة على الأورادِ من الأذكار والأدعية عقِب الصلوات وعند النوم والدخولِ والخروج  وغير ذلك

3-

قراءة القرآن مع تدبِّره وتفهُّمِه .قال تعالى

 وَنُنَزِّلُ مِنَ الْقُرْآنِ مَا هُوَ شِفَاءٌ وَرَحْمَةٌ لِلْمُؤْمِنِينَ وَلَا يَزِيدُ الظَّالِمِينَ إِلَّا خَسَارًا - الإسراء:82

قال ابن القيم رحمه الله في «الفوائد» 3

إِذا أردْتَ الِانْتِفَاع بِالْقُرْآنِ فاجمع قَلْبك عِنْد تِلَاوَته وسماعه

وأَلْقِ سَمعك ،واحضر حُضُور من يخاطبه بِهِ مَن تكلّم بِهِ سُبْحَانَهُ مِنْهُ إِلَيْهِ، فانه خِطَابٌ مِنْهُ لَك على لِسَان رَسُوله .قَالَ تَعَالَى

إِنَّ فِي ذَلِكَ لَذِكْرَى لِمَنْ كَانَ لَهُ قَلْبٌ أَوْ أَلْقَى السَّمْعَ وَهُوَ شَهِيد

4-

الدعاء بصلاح القلب وسلامته من الأمراض المهلِكَةِ

Cheikha Umm ‘Abdillah Al-Wadi’iya - الشيخة أم عبد الله الوادعية

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Rappels - تذكر
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 12:01
Il n’est légalement pas permis de transgresser à l’encontre des ambassadeurs...

Question :

 

Quelle est la position légiférée vis-à-vis du meurtre de l'ambassadeur russe en Turquie ?

 

Et quelle est votre orientation à donner aux gens dans ce trouble ?

 

Réponse :

 

Il n'est légalement pas permis de transgresser à l'encontre des ambassadeurs ni d'autres parmi ceux qui entrent dans les pays des musulmans en sécurité et alors qu'ils sont non-musulmans.

 

Mon conseil est de retourner aux savants dans ces affaires et autres.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @azizfrhaan

 Traduit par Sawtiyyaat salafiyya - @salafisound_fr

ما هو الرأي الشرعي في مقتل السفير الروسي في تركيا؟ وما هو توجيهكم للناس في هذه الفتنة؟

لا يجوز شرعا الاعتداء على السفراء ولا غيرهم ممن دخل بلاد المسلمين من غير المسلمين بأمان ونصيحتي الرجوع إلى العلماء في هذه القضايا وغيرها.

Cheikh 'Aziz Ibn Farhan Al-Anazi - الشيخ عزيز بن فرحان العنزي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
19 décembre 2016 1 19 /12 /décembre /2016 12:00
En islâm, on ne tue pas d'ambassadeur  !

Cheikh Mohammed Ibn Ghayth

 

En islâm, on ne tue pas d'ambassadeur .

 

Au contraire, celui qui rentre dans un pays musulman en sécurité ne doit subir aucun tort.

 

Sa protection est garantie par Allâh et par Son Messager, même si c'est le pire des ennemis.

 

Meurtre de l'ambassadeur russe en turquie

Sur le compte Twitter de Cheikh - @D_ghaith

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

 Publié par Al-Firqatou an-Najiyyatou

لا يُقتل سفير في الإسلام

 بل من دخل بلاد الإسلام بأمان لا يُمس بأذى، وله ذمة الله وذمة رسوله، ولو كان أعدى عدو

مقتل السفير الروسي بتركيا
 

Cheikh Mohammed Ibn Ghayth

 

Deux envoyés étaient venus, de la part de Mousaylima de grand menteur, auprès du messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم.

 

Il leur dit : "Attestez-vous que le suis le messager d'Allâh ?"

Ils dirent : "Nous attestons (plutôt) que Mousaylima est le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم !"

Le messager d'Allâh صلى الله عليه وسلم leur dit alors : "Certes, par Allâh, si ce n'était qu'on n'assassine pas les envoyés, j'aurai frappé vos cous."

Recueilli par Agmad, Aboû Dâwoud et Al-Hâkim.

 

Ibn Mas'oûd dit : "La sounnah passa dons ainsi : Qu'on ne tue pas les envoyés".

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @D_ghaith

Traduit par أبوربيع عصام

Publié par la chaîne Telegram Manhaj Salafi - @manhajsalafi_fr

 

Cheikh Abdul Qadir Al-Junayd

 

Afin que les règles de la sharî'a (législation islamique) ne se perdent pas à cause des séditions :

 

Quiconque entre dans les pays des musulmans sous un pacte et en sécurité, alors il n'est pas permis de le tuer, et ce (par la preuve) du Coran, de la Sounnah et du consensus.

 

(Le prophète) صلى الله عليه وسلم a dit :

 

"Quiconque tue un mou'âhad *, il ne sentira pas l'odeur du Paradis"

 

*Celui entre le pays duquel et le nôtre, il y a un "'ahd" : Un pacte de paix

 

Sur le compte Twitter de Cheikh - @aljuned77

Traduit par أبوربيع عصام

Publié par la chaîne Telegram Manhaj Salafi - @manhajsalafi_fr

حتى لاتضيع أحكام الشريعة بسبب الفتن

من دخل بلادالمسلمين بعهدوأمان فلايجوز قتله بالقرآن والسنةوالإجماع قال ﷺ

(ﻣﻦ ﻗﺘﻞ ﻣﻌﺎﻫﺪاﻟﻢ ﻳﺮﺡ ﺭاﺋﺤﺔاﻟﺠﻨﺔ)

Cheikh 'Aly ibn Ahmed Al-Madkhâly

 

Tuer un ambassadeur mou'âhad* n'est pas permis dans notre shari'a et c'est considéré étant un crime ; Mais qui payera le prix ?

 

Ils ne réfléchissent pas aux conséquences.

 

Ô Seigneur préserve notre famille en Syrie.

 

*Une personne protégée par un pacte qui lie son pays et le pays dans lequel il entre.

 

Sur le compte Twitter de Cheikh -  @aa1358

 Publié par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

قتل سفير معاهد لا يجوز في شريعتنا ويعتبر جريمة ولكن من سيدفع الثمن ؟

هؤلاء لا يفكرون بالعواقب

فاللهم احفظ أهلنا في سوريا

Cheikh Mohammed Ibn Ghayth - الشيخ محمد بن غيث

Cheikh Abdul Qadir Al-Junayd - الشيخ عبد القادر بن محمد الجنيد

Cheikh 'Aly ibn Ahmed Al-Madkhâly - الشيخ علي بن أحمد المدخلي

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 21:55
Tuer les mécréants qui entrent dans les pays musulmans sous prétexte que leur pays combat les musulmans au nom de la guerre contre le terrorisme (audio)

Un questionneur demande :

 

Certains donnent des fatwâ favorables au fait de tuer les mécréants qui se trouvent dans la péninsule arabique, prétextant qu'ils ne bénéficient d'aucun pacte, étant donné que leurs pays combattent les musulmans au nom de la guerre contre le terrorisme.

 

Est-ce que ces fatwâ sont correctes ?

 

Réponse :

 

Ces fatwâ proviennent d'ignorants et de pseudo-savants.

 

Il n'est pas permis de tuer les mécréants bénéficiaires d'un accord, auxquels la sécurité a été accordée et qui entrent dans les pays musulmans.

 

En effet, ils entrent dans les pays musulmans avec l'accord des musulmans et la garantie qu'ils seront en sécurité de leur part, ceci est une tromperie et une traîtrise.

 

Ceci n'est pas permis, quand bien même ils se trouvent au sein de la péninsule arabique.

 

Il leur est autorisé de pénétrer dans la péninsule arabique pour servir les intérêts des musulmans.

 

Des commerçants par exemple ou des ouvriers qui accomplissent des tâches que personne ne maîtrise, tout ceci est permis.

 

Ce qui est interdit c'est de permettre aux mécréants de résider indéfiniment dans les pays musulmans et de s'établir.

 

Par-contre, qu'ils pénètrent dans la péninsule arabique pour des travaux et des interactions mondaines et en sortent une fois ceci terminé, alors il n'y a aucun empêchement à cela.

 

Traduit par Abdoullah Abou Khouzaymah

 Publié par Al Firqatou An-Nâjiyatou

هل يجوز قتل الكفار في الجزيرة بحجة أن بلدهم يقتل يحارب المسلمين

Cheikh Salih Bin Fawzan Bin 'Abdillah Al Fawzan - الشيخ صالح بن فوزان الفوزان

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 16:38
Est-ce que les musulmans doivent se réjouir de l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie ? (audio)

Question :

 

Certains musulmans sont réjouis de l'assassinat de l'ambassadeur russe en Turquie qui vient de se passer, en disant que la Russie est responsable du meurtre d'innocents musulmans femmes et enfants à Alep et ailleurs en Syrie.

 

Quelle devrait être notre réponse à cette question, Ô Cheikh ?

 

Réponse :

 

Nous, ahlou-l sunna wa-l djama'a, ne cautionnons pas les assassinats et les meurtres ; C'est un grand mal.

 

Nous ne sommes pas heureux que des musulmans ou des non-musulmans soient assassinés, ceci ne fait pas partie de notre shari'a (législation) de mener à bien ces assassinats et de les aimer.

 

Traduit par Fawaid ala-l manhaj as-salafi

 

Cheikh Sâlim Abou Anwâr Bâmahriz - الشيخ سالم أبو أنوار بامحرز

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Terrorisme - الإرهاب
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 13:00
Faites miséricorde à Alep ! (audio-vidéo)

Au nom d’Allâh et la louange est à Allâh et que la prière et la salutation soient sur le messager d’Allâh Muhammad صلى الله عليه وسلم d’une salutation abondante.

 

Le Très Haut a dit (traduction rapprochée) :

 

"Et cramponnez vous à la corde d’Allâh tous ensemble, et ne vous divisez pas et mentionnez le bienfait d’Allâh sur vous, lorsque vous étiez des ennemis, puis il unissa vos cœurs, puis vous devinrent par Sa grâce des frères et vous étiez au bord d’un précipice de feu, alors Il vous en sauva, c’est ainsi qu’Allâh montre Ses signes, peut être atteindrez- vous la piété" (Sourate Al Imran)

 

Je dis : Allâh Exalté nous a ordonné de nous cramponner au Livre (Le Coran)  et à la Sounnah et de se cramponner sur ce quoi était Muhammad صلى الله عليه وسلم lui et ses compagnons.

 

D’imiter ce sur quoi étaient les compagnons du prophète صلى الله عليه وسلم Abou Bakr, Omar, Uthman, Ali qu’Allâh les agrée tous.

 

Cette méthodologie divine qui nous est provenue d’Allâh Exalté et glorifié est la voie pour la réussite, et la voie pour la victoire ainsi que pour l’honneur ici-bas et dans l’au-delà.

 

Et sur ce principe et méthodologie nous nous conformons et nous n’innovons pas.

 

Et c’est ainsi que j’ai souhaité parler aujourd’hui d’un sujet très important, sur des frères, nos frères en Syrie !

 

Et le présent discours sera intitulé : "Faites miséricorde à Alep"

 

Je dis : Alep était une ville stable et pacifiée et ceci même des mois après l’émergence des troubles dans les autres régions et l’appel à la révolte.

 

Et beaucoup de régions Syrienne étaient confrontées à des troubles, manifestations et accrochages.

 

Alep était restée sûr et en paix, emplie de ses mosquées, de ses fabriques, marchés, champs, écoles, universités.

 

Les gens à Alep étaient en sûreté et sécurité, puis sont venus ceux qui ont reprochés à ces gens...

 

Ils incitaient les jeunes au trouble, à la manifestation et à l’affrontement.

 

Puis un groupe est venu incitant aux manifestations et à l’affrontement vigoureux, usant des émotions pour se faire invitant à la méthodologie des khawârarij.

 

Puis la situation s’est transformée en un affrontement armé.

 

Ils se sont infiltrés par étape dans leurs incitations à la violence, partant du nord d’Alep et de ses faubourgs.

 

Puis l’affrontement armé a débuté (dans Alep) et les troubles occurrèrent ainsi que les épreuves.

 

Le sang se déversa alors, ainsi que le carnage !

 

Jusqu'à ce que la situation en arrive à ce sur quoi nous sommes aujourd’hui...

 

Ils sortirent finalement d’Alep et la désertèrent, entre ses morts, son hécatombe et son sang (déversé).

 

Et il n'y a de puissance ou de force qu’en Allâh !

 

Par Allâh je me souviens de la parole de l’érudit savant Cheikh Muqbil Al Wâdi’y du Yémen.

 

Il prononça ces paroles il y a près d’un quart de siècle !

 

Qu’a-t-il dit ?

 

Prêtez attention à ces propos...

 

Il dit dans son ouvrage Fada’ih wa Nasa’ih à la page 105 :

 

"Nous n’appelons certes pas aux révoltes ni aux soulèvements.

 

Car par Allâh nous n’aimerions pas qu’une révolte éclate en Iraq car elle sera la cause du déversement du sang des musulmans.

 

Et nous n’aimerions pas qu’il y ait un soulèvement en Lybie car la répercussions seront affligées aux plus faibles.

 

Et également nous n’aimerions pas qu’il y ait un soulèvement en Syrie car les répercussions seront affligées aux musulmans."

 

Allâh Akbar !

 

Regarde donc la prédication des savants !

 

Regarde la prédication des gens de la Sounnah !

 

Non celle des enfants de ces thèses étrangères et de ses prétendus partis politiques islamiques.

 

Regarde la parole de cet illustre savant, comment il a parlé de cette situation avec clairvoyance 25 ans auparavant !

 

Nous n’incitons pas à la rébellion, c’est à dire nous les gens de la Sounnah, les suiveurs d’Abou Bakr, Omar, Uthman et Ali .

 

Nous n’incitions pas à la révolte, ni aux soulèvement il dit :

 

"Par Allâh nous ne voulons pas de révolte en Iraq car elle sera la cause du déversement du sang des musulmans.

 

Et nous n’aimerions pas qu’il y ait un soulèvement en Lybie car la répercussions seront affligées aux plus faibles.

 

Et également nous n’aimerions pas qu’il y ait un soulèvement en Syrie car les répercussions seront affligées aux musulmans"

 

Observe donc la position !

 

La position sunnite, issue des deux livres, et de la méthodologie des sahaba.

 

Observe donc la position !

 

La position sunnite, issue des deux révélations, et de la méthodologie des sahaba.

 

Observe donc !

 

C’est comme s’il était parmi nous qu’Allâh lui fasse miséricorde, qu'Allâh lui fasse miséricorde…

 

Il dit :

 

"Nous n’aimerions pas qu’il y ait un soulèvement en Syrie car les répercussions seront affligées aux musulmans"

 

D'où est parvenue cette vision clairvoyante à Cheikh Muqbil ?

 

Et cette citation et nomination ?

 

C’est certes une vision de ceux dont Allâh a ouvert le chemin du savoir du Coran et de la Sounnah selon les sahaba.

 

Quant aux enfants des appels aux partis politiques dit "Islamiques", ils contredisent ceci.

 

Car ils ne se sont pas basés sur des fondements de la croyance sunnite consignés par les savants.

 

Dans l’exposition de la vérité et de la saine croyance qui n’est autre que la voie à l’attachement.

 

Comme l’a dit Le Très-Haut (traduction rapprochée) :

 

"Et cramponnez vous au câble d’Allâh tous ensemble"

 

Qui n’est autre que l’attachement aux deux révélation (Coran et Sounnah) selon la compréhension des augustes compagnons.

 

Je dis, dans cette position :

 

"Faites miséricorde à Alep !

Oui !

Faites lui miséricorde !

Faites lui miséricorde par Allâh !"

 

Et je dis :

 

Il est en la possibilité de chaque musulman, des quatre coins du monde, qu’il abonde en invocations et qu’il tende une main solidaire pour aider ses frères à Alep et en Syrie.

 

Et qu’il use de tous les moyens légiférés pour repousser les troubles.

 

Ô Musulman, accentuons donc nos invocations pour nos frères en Syrie.

 

Ô Allâh, je te demande par ton Nom le plus Sublime, qui lorsqu’il est invoqué Elevé Soit-Il Il exauce.

 

Et je demande à Allâh Le Très-Haut par Ses très Hauts Noms et Attributs.

 

Qu’Il fasse miséricorde à mes frères en Syrie par Sa miséricorde et son indulgence Exalté Soit-Il.

 

Et Allâh est certes le plus Clément des Miséricordieux.

 

Et je demande à Allâh Exalté et Glorifié Soit -Il qu’Il préserve les gens d’Alep et du Châm et Il est le meilleur des protecteurs.

 

Ô Allâh, je te demande de secourir mes frères opprimés à Alep et en Syrie.

 

Hâte également leurs secours, par Ta Volonté et Ta Puissance.

 

Retranscrit par Oum Zakarya

Traduit et publié par Jannah Télévision - jannahtv.fr

Cheikh Mohammad Outhmân Al-'Anjari - الشيخ محمد عثمان العنجري

Publié par 3ilm.char3i - La science legiferee - dans Actualités - أخبار